REVUE DE PRESSE INTERNET - MÉDIAS FRANCOPHONES EUROPÉENS

09 août 2017

REVUE DE PRESSE... DU 07 ET 08 AOÛT 2017

REVUE DE PRESSE INTERNET (EUROPE- MÉDIAS FRANCOPHONES)

LISTE DES THÈMES
1-0 EN DIRECT DU VATICAN  
2-0 PAPE FRANÇOIS ET L’ÉGLISE (OU LES EGLISES)
 
3-0 ŒCUMÉNISME
4-0 LITURGIE
5-0 SPIRITUALITÉ
6-0 ÉTHIQUE
7-0 LAICITÉ
8-0 SOCIÉTÉ (Politique, etc)
8-A BREXIT
8-B CETA
8-C CD01 Accord sur le contrôle du climat
8-D UNION EUROPÉENNE
9-A EUROPE
9-B PROCHE ORIENT – SYRIE, ÉGYPTE, IRAK, IRAN, ISRAEL, TURQUIE, RUSSIE, SYRI, ARABIE, QATAR
9-C ORIENT - INDE, CHINE, JAPON, CORÉE, INDONÉSIE, PHILIPINES, AUSTRALIE
9-C ISLAM, ISLAMISME, IMMIGRATION, TERRORISME
9-E AMÉRIQUE DU NORD (USA, CANADA)
9-F AMÉRIQUE CENTRALE
9-G AMÉRIQUE DU SUD
15- DIVERS  
16- MÉDIA-PRESSE-INFO

1-0 EN DIRECT DU VATICAN   

À LA UNE DE RADIO VATICAN LUNDI 7 AOÛT 2017
Angélus : La Transfiguration nous invite à rencontrer le Christ pour servir nos frères
Le Pape François appelle les Péruviens à travailler pour l'unité
Encouragements du Pape François aux jeunes catholiques d'Asie
Le Pape François est allé prier sur la tombe du bienheureux Paul VI
Cinq nouveaux membres au conseil de direction de l'Académie pontificale pour la Vie
Huit jeunes en mission au Liban pour l'Aide à l'Église en Détresse
Nigeria: le Pape fait part de sa douleur pour les victimes de l’attaque d’une église
Décès du cardinal Tettamanzi, archevêque de Milan de 2002 à 2011
Iran : le président Rohani entame officiellement son second mandat
Les évêques japonais veulent préserver la Constitution pacifique 

ALETEIA TODAY 07 AOUT 2017
Accès à tous les titres du jour : http://us7.campaign-archive2.com/?e=72f681e023&u=e747b6da5b523d93de77f3f8b&id=b611d3df50
Sélection de titres :
Conversion fulgurante : Israël Zoller ou la promesse de la synagogue
À l'issue de la Seconde Guerre mondiale et de sa conversion soudaine, le Grand Rabbin de Rome demande la baptême. Il prend pour prénom Eugenio, en l'honneur de Pie XII et en reconnaissance de son action en faveur des juifs …
Savez-vous d’où vient la tradition de représenter les saints avec une auréole ?
Les origines de l’auréole, que l’on associe la plupart du temps aux saints, n’est pas chrétienne mais païenne. Et il en existe des triangulaires, des carrées… et des hexagonales !
La blague du pape François sur le prêtre antisémite qui a fait rire… le Congrès juif mondial !
Le directeur du Congrès juif latino-américain Claudio Epelman, ami de l’ancien archevêque …

À LA UNE DE RADIO VATICAN MARDI 8 AOÛT 2017
Les Milanais ont dit adieu au cardinal Tettamanzi
L'Église de Colombie attend le Pape avec espérance
Des religieux coréens lancent un appel à la paix
Le Kenya aux urnes pour un scrutin présidentielle très incertain
L'ONU craint un génocide en République centrafricaine 

ZENIT LE MONDE VU DE ROME
Les titres du mardi 8 août 2017 – Le Label Eglise verte
Et mémoire liturgique d’Edith Stein
“La religion appartient à la nature de l’homme”, par le card. Tauran
L’Osservatore Romano publie une réflexion du président pour le dialogue interreligieux
Evangélisation: le pape François s’inspire de Vatican II, par Mgr Ruiz Arenas
L’Osservatore Romano, sur la formation des disciples missionnaires
Saint Dominique: action de grâce du pape François
L’Évangile prêché par la parole et par la vie
Ecologie: L’Osservatore Romano salue le Label Église verte
Une initiative oecuménique française
Notre-Dame de Guérison : un pèlerinage marial en montagne, le 19 août
Entretien avec le p. Yves Sarrasin
75ème anniversaire de la mort d’Edith Stein
À la fin, il ne restera que le grand amour
Edith Stein : du carmel d’Echt aux chambres à gaz de Birkenau
« Nous avons vécu une journée vraiment étrange »

ALETEIA 7 MARS 2017
Accès à tous les titres du jour : http://us7.campaign-archive1.com/?e=72f681e023&u=e747b6da5b523d93de77f3f8b&id=854
Sélection de titres :
Que sont devenus les douze apôtres ?
Jésus dit à ses apôtres "Allez !" (Mt 28, 19) et c’est exactement ce qu’ils ont fait, évangélisant différentes parties du monde.
La belle histoire d’un couple et de sa quête de Dieu à travers la beauté
Un coiffeur de mode et une photographe italiens racontent les doutes et souffrances qui ont nourri leur foi et leur amour.
Les Évangélistes en infographie – Saint Matthieu
Aujourd'hui nous vous présentons le collecteur d'impôts qui a tout abandonné pour suivre le Christ : saint Matthieu.
Savez-vous quelle est la paroisse du Vatican ?
La basilique Saint-Pierre n’est pas la seule église du Vatican facilement accessible : on peut aussi rentrer sans problème dans

2-0 PAPE FRANÇOIS ET L’ÉGLISE (OU LES EGLISES)  

CINQ NOUVEAUX MEMBRES AU CONSEIL DE DIRECTION DE L'ACADÉMIE PONTIFICALE POUR LA VIE
Le Pape François a nommé ce samedi 5 août 2017 cinq personnalités appelées à siéger au Conseil de direction de l’Académie pontificale pour la Vie.
Parmi eux figurent deux prélats : il s’agit de Mgr Alberto Germán Bochatey, évêque auxiliaire de La Plata, en Argentine, professeur de Bioéthique et vice-chancelier de l’Université catholique de La Plata, de Mgr Carlos Simón Vázquez, de nationalité espagnole, qui est délégué pour la Section "Famille et Vie" au sein du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie.
Les trois autres membres sont des experts laïcs. Il s’agit d’un Italien, Adriano Pessina, professeur de philosophie morale et directeur du Centre d’Athénée de l’Université catholique du Sacré-Cœur de Milan, d’une Espagnole, Mónica López Barahona, directrice académique générale du Centre d’Études sur les Biosciences, présidente de la délégation espagnole de la Fondation Jérôme Lejeune et directrice de la chaire de bioéthique Jérôme Lejeune à Madrid, et x
Ces nominations permettent de poursuivre la composition du nouvel organigramme de l’Académie pontificale pour la Vie, après l’entrée en vigueur de ses nouveaux statuts, le 1er janvier 2017. Le 13 juin, le Pape François avait reconduit 25 membres dans leurs fonctions et en avait nommé 20 nouveaux, parmi lesquels plusieurs non catholiques.
L'Académie pontifical pour la Vie est présidée par un archevêque italien, Mgr Vincenzo Paglia, ancien président du Conseil pontifical pour la Famille. Il est aussi grand-chancelier de l'Institut pontifical Jean-Paul II d'études sur le mariage et la famille.
http://fr.radiovaticana.va/news/2017/08/05/cinq_nouveaux_membres_au_conseil_de_direction_de_lacadémie_pontificale_pour_la_vie/1329081

QUELQUES PRÉCISIONS SUR LES POURSUITES CONTRE LE CARDINAL PELL
Le cardinal George Pell, préfet du Secrétariat pour l’Économie, doit comparaître ce mercredi 26 juillet devant un tribunal de Melbourne, dans une affaire d’abus sexuels. Voici quelques points de repère sur ce dossier qui a poussé le cardinal australien à se mettre en congé de ses fonctions depuis le 29 juin dernier, sans pour autant démissionner, pour le moment.
De quoi le cardinal Pell est-il accusé ?
La police de Melbourne n’a pas communiqué sur les accusations spécifiques adressées au préfet du Secrétariat pour l’Economie, mais selon divers articles journalistiques, il s’agirait de faits remontant aux années 1970, quand George Pell était prêtre du diocèse de Ballarat, sa ville natale, dans l’État australien de Victoria, à 100 km de Melbourne. Ils se réfèrent notamment, entre autre, au cas de trois hommes, enfants à l’époque (Lyndon Monument, Damian Dignon et Darren Mooney), qui ont parlé de ses comportements inappropriés présumés dans une piscine de la ville.
Est-ce la première enquête pénale à son encontre ?
Non. Peu après sa nomination comme archevêque de Sydney, en 2002, Mgr George Pell (créé cardinal en 2003), a été l’objet d’une enquête pour des abus sexuels présumés commis sur un enfant 40 ans auparavant. L’affaire a été classée après quelques semaines. Mis à part ce cas, ces quatre dernières années, le cardinal Pell a été interrogé deux fois en visio-conférence depuis Rome par la Commission royale (la Commission nationale d’enquête sur les réponses des institutions face aux abus sexuels sur mineurs) concernant une couverture présumée de cas de pédophilie dans l’archidiocèse de Melbourne (en 2014) et dans le diocèse de Ballarat (en 2016). La Commission instituée en 2012 par le gouvernement de Canberra pour enquêter sur la pédophilie en Australie n’a toutefois pas de pouvoirs d’action pénale, et peut seulement dénoncer d’éventuels cas à la police. Cette dernière a entretemps ouvert une enquête sur une implication directe présumée du préfet du Secrétariat pour l’Économie dans des actes de pédophilie.
Pourquoi est-il appelé à comparaître maintenant ?
Selon le Tribunal de Melbourne, les preuves à charge recueillies par la police seraient maintenant suffisante pour lui faire un procès.
Comment le cardinal Pell s’est-il défendu, jusqu'à maintenant ?
Il a toujours rejeté les accusations, les présentant comme «infondées», «totalement fausses» et «outrageuses».
Quelle a été la position du Pape François et du Saint-Siège ?
Une position de prudence et d’attente, jusqu’à l’annonce du renvoi en jugement, quand le Pape François lui a accordé une période de congé pour lui permettre de se défendre des accusations en Australie.
Y’a-t-il eu d’autres cas graves de pédophilie dans l’Église australienne ?
Ils ont émergé au cours des années 1990, avant l’explosion du scandale de la pédophilie dans l’Église des États-Unis. Suite à cela, en 1996, la Conférence épiscopale australienne et l’Assemblée de la Conférence des religieux australiens ont adopté un protocole avec une série de normes concrètes pour la prise en charge des victimes et des accusés, dénommé “Towards Healing” ("Vers la guérison")
En 2008, à l’occasion de son voyage apostolique à Sydney dans les cadre des JMJ, le Pape Benoît XVI avait rencontré certaines victimes.
(CV- Service de documentation du Secrétariat pour la Communication)
http://fr.radiovaticana.va/news/2017/07/24/quelques_précisions_sur_les_poursuites_contre_le_cardinal_pell/1326840

 ARAIGNÉE GÉANTE SUR LA CATHÉDRALE D’OTTAWA : MALADIE MENTALE COLLECTIVE OU SACRILÈGE ?
Rédigé par Dominique Boily le 07 août 2017 dans Religion
L’an de grâce 2017 marque le 150e anniversaire du Canada. Pour participer à la fête populaire, le diocèse de la capitale, Ottawa, a accepté d’installer une araignée mécanique de 13 mètres de hauteur sur le toit de sa cathédrale, juste à côté de la statue de Notre-Dame. Réflexions d’un catholique attristé.http://www.hommenouveau.fr/2229/religion/araignee-geante-sur-la-cathedrale-d-ottawa---br-maladie-mentale-collective-ou-sacrilege--.htm 

LE DIEU DE LA BIBLE AUSSI VIOLENT QUE LE DIEU DE L’ISLAM? QUAND LA CROIX TROMPE SES LECTEURS CHRÉTIENS
Dans un reportage, La Croix donne la parole à un homme réfugié au Liban, lequel explique les exactions barbares de l’Etat islamique – non pas en les décrivant comme suite logique des injonctions coraniques – mais en rattachant ces odieux massacres au Livre de Josué dans la Bible hébraïque !
Sans hésiter, il considère que les islamistes ont puisé leur inspiration belliqueuse dans le récit biblique, laissant entendre qu’au fond il ne s’agit de leur part que d’une application radicale du texte inspiré…C’est là encore le mantra du « véritable islam » qui ne peut être que pacifique…Coup double magique pour la vulgate des médias : l’islam est innocent, et le judaïsme est source de conflits.
Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.
Lors de débats sur les plateaux de télévision, combien de fois n’entend-on pas des journalistes et autres « spécialistes » invités affirmer d’un air doctoral que le coran est exactement « comme la bible » …
Ainsi, ces assertions totalement insensées démontre combien l’allégeance idéologique aveugle peut piétiner la vraie connaissance des textes bibliques dans le seul but d’offrir une image de l’islamisme revirginisé. Comment oublier l’avertissement du Christ : « vous verrez des loups voraces déguisés en doux agneaux ! ».
Le récit biblique est-il réellement incitation à la violence ?
La Bible a une telle réputation de violence, que la plupart des médias présentent son Dieu comme archaïque et infréquentable. Le récit biblique fait-il vraiment couler le sang avec complaisance, comme dans un film d’horreur? Y a-t-il derrière tout cela une divinité sadique avide de sang et ennemie jurée des êtres humains ? Certains – marcionites qui s’ignorent – ciblent essentiellement le premier testament en précisant que l’évangile, lui, au moins, nous présente un Dieu non-violent !
Elucubrations paradoxales, puisque le premier Testament nous offre de magnifiques passages tout empreints de la tendresse de Dieu, par exemple Osée, ou encore les psaumes. Par ailleurs le nouveau Testament contient des pages où s’affichent la violence humaine et la fureur divine ; c’est le cas de l’apocalypse de Jean, pamphlet anti-romain, censé clore la révélation judéo-chrétienne…
Mis sur le marché des idées au IIème siècle par Marcion, utilisé durant des siècles d’antijudaïsme arrogant, le cliché du « Dieu des juifs violent et du Dieu bon des chrétiens » ne résiste pas à une analyse sérieuse.
Certes, on trouve des expressions de violence dans les récits des deux parties de la Bible, (ancien et nouveau testament) mais ce premier degré signifie avant tout que l’Ecriture Sainte n’est pas un livre religieux édifiant, aseptisé, qui nous présenterait une humanité idéale, des vérités à croire préemballées et des règles à pratiquer sans réfléchir.
La Bible n’est pas un prêt à penser ! Comme le disait Calvin avec justesse, les Ecritures saintes sont en fait le « miroir de l’âme humaine ». C’est surtout l’histoire d’une relation vivante et constructive, celle de l’alliance de Dieu avec son peuple – Israel et Eglise – composé d’êtres humains imparfaits mais appelés à se laisser transformer maintenant (olam hazè) par l’Esprit pour accéder au monde à venir (olam haba). Il est bon de rappeler que contrairement au coran, les passages du 1er testament ne sont pas « abrogés » mais font partie intégrale de la parole de Dieu. Une parole qui ne tombe pas du ciel mais qui s’enracine dans les réalités humaines telles qu’elles sont, pour les faire évoluer vers l’accomplissement du bien voulu par Dieu : le meilleur et le pire coexistent en l’être humain.
CaricaturesAvec le prisme déformant de la culture dominante et de la confusion ignorant les genres littéraires, une approche superficielle des Ecritures revient à confronter le lecteur à un Dieu repoussant. Un œil superficiel et une lecture littéraliste amèneront des doutes : à peine le
http://www.dreuz.info/2017/08/07/le-dieu-de-la-bible-aussi-violent-que-le-dieu-de-lislam-quand-la-croix-trompe-ses-lecteurs-chretiens/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29 

LES ARTS EXPRIMENT LA BEAUTÉ DE LA FOI ET PROCLAMENT LE MESSAGE DE LA GRANDEUR DE LA CRÉATION DE DIEU

Marie Ordioni
 L’art et la nature expriment la beauté de la Création et réjouissent notre âme. Prions avec le Pape pour les artistes, pour qu’avec leur puissance créatrice, ils continuent à nous montrer la grandeur de Dieu.
“Les arts expriment la beauté de la foi et proclament le message de la grandeur de la Création de Dieu. Ainsi, quand nous admirons une œuvre d’art ou une merveille de la nature, nous découvrons que chaque chose nous parle de Lui et de Son amour.
Prions pour les artistes de notre temps : que leurs œuvres, fruits de leur talent, nous aident tous à découvrir la beauté de la Création.”
Vidéo 
https://www.infocatho.fr/arts-expriment-beaute-de-foi-proclament-message-de-grandeur-de-creation-de-dieu/ 

1 MILLION DE PERSONNES RÉUNIES AU PAKISTAN POUR ENTENDRE LE MESSAGE DE L’EVANGILE !
Marilyn Hickey est une évangéliste de 86 ans, bien connue aux Etats-Unis pour ses émissions de télévision. En 40 ans, elle a voyagé dans 156 pays dans le monde pour répandre l’Evangile. Elle vient de réunir 1 million de personnes lors d’un vaste rassemblement au Pakistan.

Le Pakistan est connu pour les lois sur le blasphème, la marginalisation et la persécution des chrétiens. La mention chrétien sur la carte d’identité prive très souvent les chrétiens d’un emploi ou d’une maison. On se souvient également des attentats de 2016 pendant les fêtes de Pâques, ou de l’emblématique histoire d’Asia Bibi enfermée pour sa foi depuis des années. Mais paradoxalement, la constitution pakistanaise protège la liberté de conscience des minorités religieuses. Et c’est grâce à cela que l’Evangile est répandu dans ce vaste pays musulman par des évangélistes tels que Naeem Nasir et Marilyn Hickley.

Cette femme bâtit un pont vers le monde musulman et inspire un vaste mouvement chrétien.

« Ces gens sont très ouverts, et vraiment affamés, et je crois que j’ai posé un fondement il y a quelques années quand j’ai commencé à dire : ‘J’aime les musulmans et les musulmans m’aiment’. »

C’est d’abord dans la prière que Marilyn a reçu le fardeau du monde musulman sur son coeur. Pendant qu’elle priait chaque jour pour les pays du monde, elle était émue de compassion à chaque fois qu’elle priait pour les pays musulmans.

Après avoir prié quotidiennement pendant 4 ans pour 40 pays musulmans, Marilyn a effectué son premier voyage dans l’un deux. Dernièrement, un rassemblement à Karachi a rassemblé 1 million de personnes !

« C’est au-delà de mon imagination d’avoir eu 1 million de personnes en une seule réunion. »

Marilyn apporte un message d’amour, de guérison. Les pakistanais l’ont même surnommée « La Mère du Pakistan » ! Devant la mosquée Badshani de Lahore, un imam témoigne au micro de CBSNews.

https://www.infochretienne.com/1-million-de-personnes-reunies-pakistan-entendre-message-de-levangile/?mc_cid=e0a1c1eb7e&mc_eid=deeba98d31

CINQ  « Fake-News » sur l’Église primitive que croient encore de trop nombreuses personnes
Certaines histoires non-fondées, sont souvent racontées avec tellement de conviction qu’un grand nombre de personnes ont finalement tendance à y croire.
Le site The Gospel Coalition dénonce 5 « fake news » sur la personne de Jésus, les origines de l’église et l’authenticité de la Bible. Nous vous proposons de les découvrir, afin de pouvoir y répondre si vous étiez confronté. Voici un aperçu de 5 « fake news » sur le christianisme.

Jésus était marié à Marie-Madeleine
Il n’y a probablement pas de théorie du complot plus sensationnelle et captivante que celle affirmant que Jésus était marié et avait des enfants. Cette théorie apparaît dans les livres tels que Da Vinci Code, et se fait également entendre dans les médias. Cette croyance est bien-entendu non-fondée, et il n’y a aucune preuve historique concernant un éventuel mariage de Jésus.

La divinité de Jésus n’a été décidée qu’au 4ème siècle lors du concile de Nicée
Une conviction assez répandue énonce que Jésus ne serait qu’un être humain ordinaire ayant acquis le statut divin lors du concile de Nicée. Pourtant, dans l’Eglise primitive, la divinité de Jésus est déjà annoncée. Au cours du 1er siècle, Paul déclare :
Pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes.
1 Corinthiens 8:6

Les chrétiens n’avaient pas de « Bible » avant l’époque de Constantin
Certains avancent que les chrétiens des 4 premiers siècles n’avaient recours à des textes rédigés et s’appuyaient uniquement sur la transmission orale. Ils affirment que cela aurait changé lorsque Constantin a approuvé la production de bibles au 4ème siècle. Mais pour les premiers chrétiens, l’Ancien Testament était la Parole de Dieu incontestée, et ils étaient profondément attachés à son autorité. Il existe de plus les preuves d’un canon du Nouveau Testament daté du début du deuxième siècle.

Les « évangiles perdus » telles que Thomas étaient aussi populaires que Matthieu, Marc, Luc, et Jean.
Depuis la découverte des « évangiles perdus » à Nag Hammadi en 1945, on entend dire que ces évangiles étaient plus populaires que les évangiles canoniques. Le but est de convaincre les gens que tous les évangiles se valent, et qu’aucune évangile n’est plus fondé que l’autre.
Mais cette histoire s’évapore rapidement lorsque l’on prend en compte les données historiques. En analysant la fréquence des citations, l’utilisation des Écritures, le nombre de manuscrits, tous les indicateurs historiques montrent que les 4 évangiles étaient les plus populaires dans les églises des premiers temps.

Les paroles du Nouveau Testament ont été radicalement changées et corrompues au cours des premiers siècles.
Il existe également une croyance selon laquelle le contenu du Nouveau Testament aurait été radicalement corrompu et changé de manière à ce qu’on ne connaisse plus vraiment quel était le contenu initial. Mais il n’y a aucune preuve de corruption radicale. Comme pour tous les documents antiques, certains documents peuvent présenter quelques modifications ou erreurs de scribes. Mais au vue de la multitude de manuscrits à disposition, le texte du Nouveau Testament demeure extrêmement fiable.
M.A.G.
https://www.infochretienne.com/5-fake-news-leglise-primitive-croient-de-nombreuses-personnes/?mc_cid=e0a1c1eb7e&mc_eid=deeba98d31 

QU'EST-CE QUE LA THÉOLOGIE DE LA LIBÉRATION ?
Par le Cardinal Gerhard Muller

La théologie de la libération est née en Amérique Latine en 1968, pour promouvoir l’engagement au côté des pauvres. L’Église a réagi contre ses dérives marxistes, mais insiste aujourd’hui sur ses aspects positifs et rappelle que la compassion pour les pauvres est la mesure de notre foi au Dieu incarné.

1. La libération est un thème biblique : Jésus libère l’homme du péché et de la mort. L’effet social de cette libération vient de ce que l’homme ne vit jamais isolé, mais toujours en communauté. Ses quatre piliers sont la justice sociale, la solidarité, la paix dans le monde et la dignité humaine. En savoir +
2. Le prêtre péruvien Gustavo Gutiérrez est considéré comme le père de la théologie de la libération. Sa pensée, qui rejoint les grands défenseurs historiques de la dignité humaine, s’inscrit dans le double contexte du concile Vatican II et de l’Amérique Latine des années 1970. En savoir +

3. Depuis les années 1980, l’Église a opéré une clarification des aspects positifs, des dangers et des limites de cette théologie. Il a été reproché à la théologie de la libération de reprendre l’analyse marxiste, laissant croire que la libération de l’homme passait uniquement par la politique. En savoir +
4 Il existe des incompatibilités philosophiques majeures entre le christianisme et le marxisme, et le modèle social du marxisme est très différent du message chrétien de libération. La théologie chrétienne de la libération veut analyser, juger et transformer la réalité à la lumière de l’Évangile. En savoir +
5. La théologie de la libération regarde d’abord en direction des pauvres. Mais elle n’enferme pas les riches dans un rôle d’oppresseur : elle les appelle à changer leurs cœurs et à réfléchir à un engagement social chrétien. En cela, elle reste actuelle. En savoir +

 

http://mailchi.mp/mariedenazareth/quest-ce-que-la-theologie-de-la-liberation?e=36a29f6496

 

LA DOCTRINE DE L’ÉGLISE ÉVOLUE-T-ELLE ?
Non, elle ne modifie pas ses positions sur la foi et la morale, même si elle les enrichit et les précise sans cesse. Au total, l’Église nous offre sur vingt siècles un spectacle étonnant de fidélité.
1. Ce qui vient du Christ ne peut pas bouger : c’est la pierre solide de fondation, « le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas » (Marc 13,31). La stabilité, la solidité et la constance de l’enseignement de l’Église est même l’une des preuves qu’elle est inspirée par Dieu.
En savoir +

La fiabilité de l’Église repose sur les promesses du Christ
On pourra dire, dans un premier temps, que cela résulte de notre foi dans la fidélité du Christ aux promesses qu’il a faite à son Église : « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église et Les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle » (Matthieu 16,18), « qui vous écoute m’écoute » (Luc 10,16), etc… Cela aboutit à cette conviction que, de fait, Dieu a donné à son Église le moyen de ne pas errer dans la foi, c’est-à-dire de ne pas être ballotté à tous vents de doctrines. Des textes de saint Paul disent aussi : « l’Église est colonne et support de la Vérité » (1 Timothée 3,15).

Il faut comprendre tout cela et voir que cela dépasse l’âge apostolique, car le christianisme est basé sur la vérité
Ce n’est pas seulement une promesse pour la première génération, mais une promesse définitive, car cela ne voudrait rien dire que ce ne soit que pour un temps déterminé. L’Église n’en a pas moins besoin aujourd’hui que dans les premiers temps. C’est un besoin constant, vu la place qu’occupe la vérité dans l’expérience chrétienne. Le Christ est lumière et vie, on
http://questions.aleteia.org/articles/175/la-doctrine-de-leglise-evolue-t-elle/ 

QU'EST-CE QUE LA FOI ?
La foi est l’accueil du Dieu qui se révèle en Jésus Christ, et la totale adhésion à ce qu’il nous révèle. Croire est une grâce, mais c’est aussi un acte pleinement humain, raisonnable, libre, qui apporte une lumière surabondante à l’homme en quête du sens ultime de sa vie.
1. La foi chrétienne repose sur la Révélation.
Par elle, Dieu prend la libre initiative de se donner gratuitement à connaître et il se communique lui-même ; la foi est l’accueil de cette initiative de Dieu et une adhésion personnelle à lui et à tout ce qu’il révèle.
En savoir +

2. La foi correspond à une initiative de Dieu
Elle est l'accueil de cette initiative de Dieu, l'accueil de la révélation qu'il fait de son être et de sa propre vie. Comme le cœur de cette initiative consiste dans le fait de donner son Fils dans lequel il révèle tout ce qu'il est, cela signifie que la foi est l'accueil du Christ, « plénitude de la Révélation » (Catéchisme de l’Église catholique (CEC), 65) qui se révèle à nous et qui nous révèle le mystère de Dieu. 

3. Sa Révélation est transmise par l’Église
La foi procède de l'initiative de Dieu, qui s'est pleinement réalisée dans le Christ, dans les événements de sa venue, de sa vie, de son ministère, de sa mort et de sa résurrection. Pour nous qui n'y avons pas assisté à l'époque où ils se sont produits, l'Esprit Saint nous les rend présents par l'Église, par sa parole, par les sacrements. C'est pourquoi la foi chrétienne est aussi foi de l'Église. Depuis les origines, cela s'exprime fortement dans la liturgie baptismale : le ministre immerge le baptisé dans la foi de l'Église et en même temps, le baptisé confesse personnellement la foi transmise par l'Église.

4. La foi est la réponse juste et adéquate de l’homme à Dieu qui se révèle
« La foi est une réponse d’obéissance à Dieu » (Fides et ratio, Jean-Paul II, 14 septembre 1998, §13). La foi est donnée et non pas imposée. « Puisque l'homme dépend totalement de Dieu comme son Créateur et Seigneur et que la raison créée est complètement soumise à la vérité incréée, nous sommes tenus de présenter par la foi à Dieu qui se révèle la soumission plénière de notre intelligence et de notre volonté » (Constitution dogmatique de Vatican I sur la foi catholique Dei Filius, III, DS 3008)

5. La foi est fondamentalement une relation personnelle avec Dieu : c’est en lui que nous croyons et à lui que nous adhérons. Il ne s’agit pas en premier lieu de croire en des vérités, mais d’abord de s'en remettre à quelqu’un.
En savoir +

Nous croyons d’abord en Dieu avant de croire ce qu’il révèle
On le voit bien lorsque l'on dit le Credo. On ne dit pas : « Je crois que », mais : « Je crois en… ». « Je crois en… » renvoie aux trois personnes de la Trinité que sont le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Cela veut dire que la foi est d'abord une adhésion à Dieu qui se révèle personnellement. Ce n'est pas simplement croire à une doctrine et à des vérités. Bien sûr cela l'inclut : si l'on continue le Credo après l'affirmation de la foi en Dieu le Père, en Jésus-Christ et en l'Esprit Saint, il y a du contenu. Il s'agit là d'une distinction très classique que l'on trouve dès les Pères de l'Église des premiers siècles, entre ce que l'on appelle la « fides qua » qui renvoie à la personne en qui on croit et la « fides quae » qui renvoie aux contenus de la foi : on tient toujours que ce qui est premier et le plus fondamental est la relation personnelle. Néanmoins, cette relation serait vide si elle n'avait pas un contenu exprimable et pensable.

C’est un choix fondamental
« Cette vérité, donnée à l'homme et que celui-ci ne pourrait exiger, s'inscrit dans le cadre de la communication interpersonnelle et incite la raison à s'ouvrir à elle et à en accueillir le sens profond. C'est pour cela que l'acte par lequel l'homme s'offre à Dieu a toujours été considéré par l'Église comme un moment de choix fondamental où toute la personne est impliquée » (Dei Filius III, DS 3008).
« Je sais en qui j’ai mis ma foi » (2 Timothée 1, 12)
Comme l’explique le CEC : en tant qu’adhésion personnelle à Dieu et assentiment à la vérité qu’il a révélée, la foi chrétienne diffère de la foi en une personne humaine. Il est juste et bon de se confier totalement en Dieu et de croire absolument ce qu’il dit. Il serait vain et faux de mettre une telle foi en une créature (cf. Jérémie 17, 5-6 ; Psaumes 40, 5 ; 146, 3-4) (CEC 150).

Croire au Christ est bien davantage que de croire simplement que Dieu existe
L'apôtre saint Jacques explique dans sa lettre que « les démons croient aussi » qu’il n’y a qu’un seul Dieu, mais « ils tremblent » (Jacques 2,19). Ce que saint Jacques montre et que l'on retrouve chez saint Paul, c'est que la foi n'est vivante que lorsqu'elle s'accomplit dans la charité et dans l'amour. Une foi sans amour « ne connaît pas Dieu » (1 Jean 4,8), elle est morte. C'est un peu comme un cadavre. Elle n'est plus vivifiée par l'amour ; elle ne reste plus qu'une intelligence froide. Les démons savent que Dieu existe et qu'il s'est révélé dans le Christ, mais ils n’adhèrent pas à Dieu et n’aiment pas.

6. La révélation de Dieu est convaincante. La foi n’est pas un grand saut irrationnel dans le vide : elle s’appuie sur de fortes raisons de croire et est donc aussi un acte de l’intelligence.

En savoir +

Il y a des raisons de croire
Le motif de croire n’est pas dans le fait que les vérités révélées apparaissent comme vraies et intelligibles à la lumière de notre raison naturelle : nous croyons à cause de l’autorité de Dieu même qui révèle et qui ne peut ni se tromper ni nous tromper. « Néanmoins, pour que l’hommage de notre foi fût conforme à la raison, Dieu a voulu que les secours intérieurs du Saint-Esprit soient accompagnés des preuves extérieures de sa Révélation » (Dei Filius, DS 3009). C’est ainsi que la sagesse indépassable du Christ, ses miracles ainsi que ceux des saints (cf. Marc 16, 20 ; Hébreux 2, 4), les prophéties, la propagation et la sainteté de l’Église, sa fécondité et sa stabilité « sont des signes certains de la Révélation, adaptés à l’intelligence de tous », des « motifs de crédibilité » qui montrent que l’assentiment de la foi n’est « nullement un mouvement aveugle de l’esprit » (Dei Filius, DS 3008-3010).

La foi n'est pas une espèce de saut dans le vide vague et incertain
La foi présente tous les caractères de quelque chose qui est convaincant pour l'homme et la raison, à l’inverse des croyances subjectives, des sentiments aveugles ou des superstitions. C'est à la fois convaincant pour la raison et au-delà de la raison, car ce que l'on accueille, ce n'est pas quelque chose que l'homme aurait pu deviner lui-même, mais un assentiment à une initiative de Dieu qui nous précède et sans laquelle on n'aurait jamais pu le connaître comme on le connaît dans la foi. La raison permet d'accéder à une certaine connaissance de Dieu, mais c'est une connaissance qui reste très lointaine et qui n'a pas ce caractère de relation personnelle qu'elle peut prendre quand Dieu prend l'initiative de se révéler à nous. La raison y a sa part. Pour certaines personnes, cela passera par une réflexion conceptuellement élaborée, parce que telle est leur forme d'intelligence. Pour d'autres, ce seront les événements, des rencontres qui les rejoignent au plus profond. Quelqu'un qui assiste à un miracle à Lourdes ne fait pas forcément de grands raisonnements, mais  l'événement auquel il assiste peut être tout à fait convaincant.

La foi est un acte de l’intelligence qui s’appuie sur la raison mais elle la dépasse
Saint Thomas d’Aquin donne cette définition : « Croire est un acte de l’intelligence adhérant à la volonté divine sous le commandement de la volonté mue par Dieu au moyen de la grâce » (Somme théologique IIaIIae, 2,9). L’intelligence est plus large que la raison. Les facultés de l’homme le rendent capable de connaître l’existence d’un Dieu personnel, mais pour que l’homme puisse entrer dans son intimité, Dieu a voulu se révéler à lui et lui donner la grâce de pouvoir accueillir cette révélation dans la foi. Néanmoins, les preuves de l’existence de Dieu peuvent disposer à la foi et aider à voir que la foi ne s’oppose pas à la raison humaine (CEC 35). « La foi et la raison sont comme les deux ailes qui permettent à l'esprit humain de s'élever vers la contemplation de la vérité » (Jean-Paul II, Encyclique Fides et ratio 1).

4. La Révélation a un caractère historique. Dieu s’est révélé progressivement dans l’histoire. La foi reposant sur ces événements et ces faits historiques est tendue vers la plénitude de l’éternité.
En savoir +

Dieu s'est révélé graduellement, par étapes, dans les événements de notre histoire
Il ne s'est pas contenté de nous donner un livre rempli de vérités sur lui, mais il est intervenu dans notre histoire et c'est en intervenant dans notre histoire qu'il s'est révélé. Cette révélation dans notre histoire a eu un progrès (CEC 53) : Dieu s’est révélé graduellement à l’homme, par étapes à Abraham  « père des croyants » (Romains 4,18), puis dans tout l'Ancien Testament, dans toute l'histoire qui précède le Christ jusqu’à la Vierge Marie, modèle de foi, qui a cru et que toutes les générations diront bienheureuse pour cela (Luc 1,45), et puis dans le Christ qui est, comme le dit la constitution Dei Verbum de Vatican II, la plénitude de la révélation par ses actes et par ses paroles. Il ne nous a pas seulement transmis des informations sur Dieu mais en sa personne, il nous a montré Dieu, il nous a révélé Dieu, son action et ses projets sur nous.

En se révélant, Dieu nous révèle aussi qui est l’homme
Ainsi, cette foi débouche sur la révélation de Dieu, mais aussi de l'homme. Dans notre adhésion, il y a aussi l'adhésion à ce que nous sommes pour Dieu. La foi nous fait ainsi entrer dans le projet que Dieu a pour nous. Et ce projet, c'est que nous participions à sa vie. Cette participation commence déjà par la foi, puisque qu'on ne peut participer à sa vie sans la foi.

La foi est tendue vers une plénitude
La foi est tendue vers la vision dans laquelle la connaissance de Dieu deviendra quelque chose de totalement lumineux et de définitif, dans la vie éternelle. La foi est encore un état de connaissance transitoire qui est marqué d'une certaine obscurité (2 Corinthiens 2,7), puisque l'on n'a pas l'évidence de Dieu, mais seulement une connaissance de lui sous les signes et les événements de sa révélation. Mais on chemine vers la connaissance plénière qui sera dans la vision face à face. C'est pour cela que la foi garde un caractère transitoire, car elle est liée à notre connaissance partiellement évidente de Dieu. Dans la Première épitre aux Corinthiens, au chapitre 13, saint Paul explique pourquoi la seule des trois vertus théologales qui restera est la charité : la foi s'effacera devant la vision de Dieu tandis que l'amour restera.

5. La foi est un acte authentiquement humain. Elle est d’abord un don de Dieu, mais elle est aussi un acte de notre part, dans lequel la prière, l’intelligence et la volonté de l’homme coopèrent librement avec la grâce divine (CEC 154).
En savoir +

La foi c'est un acte qui est vraiment le nôtre
C’est un acte qui engage notre décision et notre volonté. Dieu s'y prend toujours ainsi : il nous rend participants et collaborateurs de ses projets. Il ne court-circuite pas les facultés d'intelligence et de liberté qu'il nous a données. La foi est une grâce, la racine vivante de toute la vie de la grâce et en même temps elle est un acte qui est le nôtre. Il faut « adhérer à », accueillir le Seigneur tel qu'il se donne ou par des arguments qui nous ont convaincus. C'est un élément très important, car de nombreuses personnes en restent au constat qu'elles n'ont pas la foi, expliquant : « Tu as bien de la chance car tu as la foi et moi je ne l'ai pas ». Comme s’il y avait des privilégiés que Dieu a choisis et les autres que Dieu n'aurait pas eu le souci de rejoindre… Or le projet de Dieu est que tous aient la foi. Mais la foi – sauf grâce particulière – ne se reçoit pas dans une pure passivité. La plupart du temps, Dieu ne nous tombe pas dessus. On a la foi parce que nous avons aussi consenti à certaines choses, parce que nous avons réfléchi à la véracité de certains arguments de la révélation. Qui cherche trouve…

C’est un acte de l’intelligence et c’est un acte de liberté, un acte d’amour
Dieu veut qu’on le cherche, car le chercher c’est déjà l’aimer.
Pourquoi Dieu ne fait-il pas également tous les six mois un miracle de Fatima avec le soleil qui danse dans le ciel pour que tout le monde soit convaincu ? Par rapport à l'obscurité, Pascal disait qu’« il y a dans la foi suffisamment de lumière pour que ceux qui la cherchent la trouvent et il y a suffisamment d'obscurité pour que ceux qui ne la veulent pas la refusent ». Le projet de Dieu implique notre participation. Dieu laisse place au refus. La façon dont il nous approche laisse place au refus. C'est un refus qui demeure un refus irrationnel puisque la foi a un caractère convaincant. Refuser Dieu est un acte irrationnel mais qui reste possible. « Dans la foi, l'intelligence et la volonté s'exercent au maximum de leur nature spirituelle pour permettre au sujet d'accomplir un acte dans lequel la liberté personnelle est pleinement vécue » (Dei Filius III, DS 3008).

C’est un acte marqué par notre condition temporelle
Ce caractère non évident de la foi, ouvre à celui qui en a le désir un chemin de recherche et d'approfondissement de Dieu tout au long de sa vie. Cela peut transformer sa vie en une histoire de recherche de Dieu. Tout cela dit beaucoup de la patience et de l’amour de Dieu : puisque Dieu donne, c'est ce désir de vérité et d'amour qui prévaut.

La foi se demande aussi dans la prière
La foi est nécessaire car « sans la foi il est impossible de plaire à Dieu » (Hébreux 11,6). Dans la prière Dieu noue un dialogue personnel avec chacun et c’est pour cela que la foi, qui est un don de Dieu, se demande aussi dans la prière, comme les apôtres qui demandent : « Augmente en nous la foi ! » (Luc 17,5). Certains peuvent perdre la foi pour avoir oublié de la demander.

6. La foi a pour sujet fondamental l’Église. C’est certes un acte personnel et libre, mais ce n’est pas un acte isolé : nul ne peut croire seul et nul ne s’est donné la foi à lui-même. On la reçoit de Dieu par son Église et on adhère avec tous les saints à la foi de l’Église, qui est plus certaine que toute connaissance humaine.
En savoir +

La foi est toujours un décentrement
Ce que Dieu révèle de lui-même est beaucoup plus sûr que ce que je spécule sur lui. Je suis donc appelé à me décentrer de moi-même en considérant sa révélation plus sûre que mes propres opinions. C'est déjà vrai humainement : si un ami me fait des confidences sur sa vie, ce que je découvre de lui est bien plus profond et certain que les idées que je pouvais me faire de lui de l'extérieur. La Révélation, ce sont les confidences que Dieu nous fait sur lui-même. Pour que nous vivions ce décentrement de manière concrète et authentique, Dieu nous fait  passer par le Christ et par son Église, « colonne et support de la vérité » comme le dit saint Paul (1 Timothée 3,15).

La foi est reçue de l’Église
En pratique, l'Église fait partie des conditions pour que notre foi soit vraiment accueillie comme un don qui nous vient de quelqu'un d'autre. S'il n'y avait pas le critère de l'Église, nous serions ramenés à notre propre perception, à nos propres raisonnements, à nos propres préjugés. C'est le problème du protestantisme. Comme il n'a pas le repère objectif de la foi de l'Église, il explose en des milliers de dénominations. C'est la libre interprétation qui prévaut, avec les aléas et les lacunes de l’isolement dans la foi.

Chaque croyant adhère comme tous les saints à toute la foi de l’Église
Saint Thomas d’Aquin explique que celui qui refuserait de croire à un seul article de foi n’aurait pas la foi du tout (Somme Théologique IIaIIae, 3,5). Si l’on n’admet que ce qu’on veut de ce que l'Église enseigne, on n'adhère plus à la Révélation divine ni à l'enseignement de l'Église comme à une règle infaillible, mais à sa propre volonté. On ne s'en remet pas à Dieu, mais à sa propre opinion.

La foi est reçue et donnée
« Ceux qui, à l’aide de Dieu, ont accueilli l’appel du Christ et y ont librement répondu ont été à leur tour pressés par l’amour du Christ d’annoncer partout dans le monde la Bonne Nouvelle. Ce trésor reçu des apôtres a été gardé fidèlement par leurs successeurs. Tous les fidèles du Christ sont appelés à le transmettre de génération en génération, en annonçant la foi, en la vivant dans le partage fraternel et en la célébrant dans la liturgie et la prière (cf. Actes des Apôtres 2, 42) » (CEC 3).

7. La foi véritable est le juste équilibre entre deux extrêmes : le fidéisme, qui croit mieux servir Dieu en reniant la raison alors qu'elle est elle aussi un don de Dieu ; et le rationalisme, qui réduit arbitrairement le champ des connaissances humaines à ce que la raison peut atteindre par ses seules forces – ce qui est absurde, ne serait-ce que parce que la raison humaine serait bien en mal de démontrer qu'elle est la seule source possible de vérité.
En savoir +
http://questions.aleteia.org/articles/8/quest-ce-que-la-foi/ 

LA FOI SUPPOSE-T-ELLE UN SAUT DANS L’IRRATIONNEL ?
La foi suppose par nature un saut dans un autre ordre de connaissance qui fait entrer en relation avec une Personne infinie et aimante. Mais ce saut, bien loin d’être irrationnel, conforte la raison.

1. L’expérience de la foi est une expérience de vérité, mais c’est une vérité qui nous dépasse infiniment. Le passage à la foi suppose donc rationnellement le saut dans un ordre différent de connaissance et d’expérience. La foi est simultanément l’acceptation d’un message et un acte de confiance dans une Personne : il faut que Dieu se révèle pour que nous Le connaissions, et cela crée une relation entre personnes radicalement inégales.
En savoir +

L’expérience de la foi est une expérience de vérité, croire dans l’existence objective d’un Dieu sauveur. Expliquer la foi par autre chose qu’elle-même, c’est ne pas la comprendre.
Pour la plupart des gens, foi et raison s’opposent diamétralement. Mais la foi religieuse est par nature une expérience qui prétend à la vérité, car elle porte sur des réalités qu’elle affirme. Ce qui rend possible l’appréhension rationnelle de son message. Encore faut-il pour cela se placer de son point de vue, de l’intérieur. Car il est incohérent de considérer une conviction sans regarder comment les choses apparaissent pour qui l’a. Si on croit au sens chrétien du terme, ce n’est pas dans une force vitale immanente, ou sur la base d’émotions pure, mais dans un Etre transcendant, dont on pense qu’il existe objectivement, et qu’Il nous aime et nous sauve. Mais qui nous dépasse infiniment ; nous ne pouvons donc l’atteindre que par un don de Sa part.

La démonstration de l’existence de Dieu et la foi en Dieu sont deux choses différentes 
Le passage à la foi suppose le saut dans un autre ordre de connaissance et d’expérience. Un saut rationnel dans son principe, parce qu’il se justifie par son objet. Nous ne parlerons pas des motifs rationnels de l’existence de Dieu, car c’est une question distincte de celle de la foi. Il est vrai, et l’Eglise l’affirme avec force à la suite des Ecritures, que la réflexion philosophique peut nous mener à Dieu. Notre raison est en effet positive mais n’a d’accès à une perspective cohérente et fondatrice de sens qu’en reconnaissant qu’il existe un Etre existant par lui-même, à l’origine de toute réalité. Et qu’Il a parlé à l’homme, par une forme de Révélation. Ce qui mène à la possibilité de la foi. Mais cela ne la donne pas.

La foi est basée sur une expérience d’un type différent, qui comme telle ne peut être démontrée
L’idée rationnelle de Dieu ne nous met pas en relation avec Lui. La raison ne montre ou rend vraisemblable que son existence, pas le chemin conduisant à Lui. D’où la nécessité d’une autre voie, dont la source est une initiative de Dieu. Et c’est logique : Dieu est un être infini qui nous fait être à chaque instant. Admettre Son existence implique de reconnaître que nous sommes dans Sa main, au moment même où nous parlons. Et donc c’est Lui qui a fait l’essentiel de l’effort et nous appelle. Lui répondre suppose d’aller au-delà de nos possibilités naturelles, donc plus qu’une conviction : une transformation intérieure, appelée conversion. Elle dépend d’abord de Sa volonté : c’est Lui seul qui décide, quand et comment, par une aide qu’on appelle la grâce.

Il faut que Dieu se révèle pour que nous Le connaissions
Cela crée un rapport entre Lui et nous qui est une relation entre personnes radicalement inégales. La foi comporte donc simultanément l’acceptation d’un message, et un acte de confiance dans une personne.

Pour croire en Dieu il faut en connaître quelque chose, mais notre raison atteint alors ses limites
En effet, dans cette vie notre connaissance part des données de nos sens, ce qui ne permet pas de connaître ou de rencontrer Dieu comme tel. Quant à la vision mystique directe de Dieu ou de l’Absolu, elle concerne au mieux très peu de gens. Et donc Dieu s’est fait connaître Lui-même, par la Révélation. La Révélation est un message de Dieu, transmis par une communauté et auquel on adhère avec l’aide de Dieu, dans la foi. La foi et la révélation sont offertes à tous.

La forme de connaissance que donne la foi sera donc très particulière 
Sans nous donner à voir Dieu, elle nous communiquera quelque chose de Lui, par un don particulier de Sa part, une grâce, et une communication spécifique, la Révélation. Dont un message essentiel : l’amour de Dieu pour l’homme, et la promesse de salut éternel qu’il lui fait.  On ne peut donc pas démontrer la foi directement, tout au plus récolter des éléments de vraisemblance. Seule l’autorité de Dieu se révélant Lui-même conduit à la foi, qui suppose un geste spécifique de Sa part, dépassant nos propres moyens.
La foi comporte dès lors à la fois une relation avec Dieu et un enseignement

Certains insistent exclusivement sur l’un ou sur l’autre. Soit on voit la foi comme un assentiment à un ensemble d’affirmations ; pourtant l’adhésion aux vérités révélées entraîne aussi un engagement de tout notre être, et une relation à Dieu. Soit on met l’accent sur la relation subjective, l’expérience personnelle, mais au risque de relativiser le message, qui demande notre assentiment à une vérité objective : il faut en effet connaître quelque chose de Celui en qui on croit. Ce que dit la foi est objectivement vrai ou n’a pas de sens, et ce n’est pas un réservoir de thérapeutiques.

Le passage à la foi implique donc un saut qualitatif par rapport à toute pensée profane, une rencontre avec une autre réalité, située hors du temps, mais cela ne signifie pas que cela soit irrationnel
Si on admet que la raison peut connaître ses limites et reconnaître qu’elle ne peut aller seule au-delà de ses possibilités propres, il est rationnel qu’elle s’incline devant Celui dont elle reconnaît l’existence et l’infinité, et qu’elle L’écoute. Certes le croyant donne son assentiment à ce qu’il ne peut démontrer, mais il juge raisonnable de le faire. Une pure émotion n’est en revanche pas une expérience de vérité.

2. La croyance et la foi sont deux réalités différentes. Les croyances sont essentielles à notre vie en général. Mais dans le cas de la foi Celui qu’on croit est Dieu, dans Sa révélation ; et cela conduit à croire en Lui comme on croit en une Personne, bien plus fermement qu’en une simple croyance ou même connaissance. La foi est dès lors une vertu et un acte de la volonté.
En savoir +

La croyance et la foi sont deux réalités bien différentes. Les croyances sont essentielles à notre vie en général. Mais la foi n’est pas la croyance ordinaire.
La croyance en général joue un rôle essentiel dans nos vies. Newman l’a remarquablement décrit. Nous croyons très souvent ce que nous dit quelqu’un sans systématiquement vérifier : on croit que son père est son père sans faire de recherche en paternité ; ou que la Grande-Bretagne est une île, ou que nous mourrons un jour. Et il est rationnel de procéder ainsi. Nous donnons notre assentiment dit Newman par un jugement global sur la situation considérée, fruit d’une démarche de l’ensemble de notre personne, bien au-delà du seul raisonnement. Dans la vie réelle, la voie de la démonstration n’est pas la plus fréquente, ni la plus efficace.

Dans le cas de la foi. Celui qu’on croit est Dieu, dans Sa révélation.
La foi s’inscrit sur ce socle humain fondamental de croyance. Mais l’homme aspire à une vérité suprême, qui le dépasse infiniment. C’est là que la croyance ne suffit pas. En matière religieuse il n’y a par nature pas d’expérience directe. Pour que l’homme puisse connaître Dieu même faiblement, il doit dépasser ses possibilités propres de connaissance. La démarche de foi est alors seule pertinente. La croyance est une connaissance ordinaire, mais imparfaite. La foi, elle, implique une relation avec une réalité inaccessible par la science, fondée sur une exigence de vérité. Elle peut être affligée par des doutes ; mais dans sa nature, elle diffère de la simple opinion. Fondée sur la relation à Dieu, la foi a un pouvoir de certitude bien supérieur, sans être un savoir au sens scientifique.

Croire quelqu’un suppose une relation à la personne qui sait, par un assentiment sans réserve
Avoir la foi c’est croire en Dieu et croire Dieu. Même si ce message passe par des hommes, cette confiance se place en Dieu. D’où un paradoxe apparent : ce garant est le meilleur garant qu’on puisse imaginer – mais bien sûr encore faut-il croire que c’est bien Lui qui nous parle. Alors que les preuves humaines ne nous soutiennent plus assez, il s’agit d’un acte de confiance total dans la vérité de cette parole comme parole de Dieu. Ce qui à nouveau suppose la grâce, ce don de Dieu qui met une telle ‘croyance’ complétement à part des autres.  De plus, dans la foi Dieu nous donne quelque chose de Lui-même. Il ne s’agit ici donc pas uniquement d’information sur la réalité, mais d’une relation à cette réalité même, quoique de façon imparfaite et voilée. La foi ainsi comprise grandit avec le temps, comme adhésion à Dieu. Et plus on adhère, plus on voit que l’objet de l’adhésion nous dépasse.

Il en résulte que l’esprit d'obéissance est essentiel à la foi et à son affirmation comme vérité
Dans la conception actuelle, on voudrait ne se baser que sur des éléments subjectifs, instables et émotionnels. Mais la vérité ne peut être fabriquée par nous : nous devons l’accepter quand elle se révèle. En d’autres termes, le refus de l'objectivité et le refus de l'autorité sont apparentés. Contrairement à l’idée reçue, la raison suppose un certain principe d’autorité : il faut admettre de partir de ce qui vous est objectivement donné.

La foi va bien au-delà de la connaissance. C’est même une vertu. Elle comporte une perspective eschatologique et se fonde dans la charité.
La foi, adhésion à une Personne infinie, va donc bien au-delà de la pure connaissance. Son moteur premier sera la volonté. Il en résulte que croire est un acte méritoire qui engage tout notre être. Mais la volonté ainsi comprise suppose un désir au sens large, une attirance, essentiels à notre être qui est fait pour Dieu lequel est Amour. C’est donc l’amour qui structure l’acte de foi, ce n’est pas la maîtrise conceptuelle. Mais loin de nier la dimension de vérité, cet acte la fait parvenir à un stade supérieur, au-delà du raisonnement mais sans le contredire. Dans cette voie, le principal obstacle est l’orgueil, puisque c’est le refus de notre soumission à Dieu. Dès lors, si on croit en l’homme et en son potentiel d’infini, il faut lui demander l’humilité : sa soumission à l’infini effectif de Dieu. Ce que le moderne refuse de faire, parce qu’il revendique une autonomie totale - stérile et fermée.

Pourquoi certains font-ils le saut de la foi, et d’autres non ?  C’est in fine une question de liberté
Il y a dans la foi une connaissance supplémentaire, différente d’une croyance, mais qui n’est pas reproductible à volonté. Le jeu par lequel Dieu touche une âme est affaire subtile et personnelle. Il y a bien des motifs ou prétextes pour la refuser. Parfois ce seront les insuffisances de celui qui lui propose la foi. Parfois notre cheminement personnel passé, etc. Mais à un moment nous devons choisir : dans la foi, notre volonté libre choisit de s’ouvrir à un appel de Dieu, par un don de nous-mêmes.

3. La foi étant à la fois une rencontre et un message objectif, elle est une source de connaissance qui peut être légitimement explicitée par des mots et des concepts. Il y a dès lors deux ordres de connaissance légitimes : par la raison seule, et par la foi. Cette conception est spécifiquement chrétienne : les religions d’Asie notamment ont une autre idée de la connaissance, de l’expérience et de la vérité.
En savoir +

La foi est source de connaissance ; c’est à la fois une rencontre et un message objectif. Elle comporte une possibilité d’explicitation conceptuelle.
La foi ne naît pas de la discussion entre personnes ; elle suppose la reconnaissance par la conscience d’une expérience de vérité particulière. Même si une rencontre avec une personne humaine concrète est le moyen privilégié de Dieu pour Se faire connaître.

La foi est adhésion à Dieu mais elle ne suppose pas l'élimination de toutes les objections qu'on peut lui faire 
Sinon elle serait impossible, comme d'ailleurs tout savoir ou toute croyance. Il faut donc tenir à sa foi même si on n’a pas résolu toutes les objections qu’elle soulève, du moment que nous considérons qu’elle est fondée sur un socle large, auquel nous pensons devoir un assentiment. C’est l’assentiment d’ensemble à la foi qui produit les assentiments particuliers à chacun des éléments de l’enseignement révélé. La foi n’implique pas non plus la permanence d’un sentiment d’effusion affective. C’est une démarche de volonté raisonnée ; ce qui fait que pour le croyant la foi est une vertu théologale. Car il s’agit de s’en tenir à des convictions une fois acquises, quels que soient les désirs qui nous poussent dans une autre direction.

Qui dit assentiment dit motifs de suffisante crédibilité de la foi
La foi engage tout notre être et doit s’appuyer sur des éléments de fait, rationnellement analysés, permettant de s’assurer qu’on ne fait pas un saut irrationnel. Les étudier est le rôle de ce qu’on appelle apologétique. Il s’agit notamment de regarder si le christianisme présente effectivement des caractéristiques témoignant d’une origine divine, même s’ils cohabitent avec des éléments secondaires discutables - comme le comportement de tel ou tel chrétien.

La foi est un ordre de connaissance spécifique ; il y a donc deux ordres de connaissance légitime.
Vatican I tire de tout ceci une conséquence importante : « il existe deux ordres de connaissances, distincts non seulement dans leur principe, mais aussi par leur objet. Par leur principe, puisque dans l’un c’est par la raison naturelle et dans l’autre dans la foi divine que nous connaissons. Par leur objet, parce que, outre les vérités que la raison naturelle peut atteindre, nous sont proposés à croire les mystères cachés en Dieu, qui ne peuvent être connus s’ils ne sont divinement révélés ». Même si ces mystères divins, par nature, dépassent l’intelligence créée, de sorte que « même transmis par la Révélation et reçus par la foi, ils demeurent encore recouverts du voile de la foi, et comme enveloppés dans une certaine obscurité, aussi longtemps que, dans cette vie mortelle, nous cheminons loin du Seigneur, c’est dans la foi que nous marchons et non dans la vision ».
Une autre idée essentielle est la conformité à la raison de ce qui est ainsi révélé : « bien que la foi soit au-dessus de la raison, il ne peut jamais y avoir de vrai désaccord entre la foi et la raison, étant donné que c’est le même Dieu qui révèle les mystères et communique la foi, et qui fait descendre dans l’esprit humain la lumière de la raison : Dieu ne pourrait se nier lui-même, ni jamais contredire le vrai. » Dès lors « non seulement la foi et la raison ne peuvent jamais être en désaccord, mais encore elles s’aident mutuellement. »

L’importance simultanée du message révélé objectif et de la relation à Dieu.
Il résulte de ce qui précède que la foi porte sur des énoncés non évidents, se référant à des réalités non visibles directement. Ils ne nous sont donc pas connus directement. Ce n’est d’ailleurs le cas d’aucune réalité humaine, car l’homme est informé par le regard et l’acquis de la société dans laquelle il vit ; il n’a aucune expérience qui ne soit informée par sa culture. Dieu révèle son message à quelques-uns, et ce témoignage est transmis ensuite.

Le lien est indissoluble entre le vécu subjectif et le contenu objectif de la foi : la relation à Dieu et l’enseignement révélé
A notre époque bien des personnes se déclarent croyantes, mais bricolent leur propre conception sur Dieu. Pourtant hors un tout petit nombre, l’écrasante majorité n’a pas reçu de révélation. Or le message objectif est essentiel à la foi : savoir par exemple, que Dieu s’est incarné, est mort sur la croix puis ressuscité. Il est vital de le savoir (par les Evangiles) pour rencontrer Jésus-Christ, Le ‘connaître’, et avoir foi en Lui comme personne. Ce message nous vient de l’extérieur : on le croit sans qu’il soit possible de le vérifier directement. Bien entendu cela n’empêche pas de le confronter avec tout ce que la raison peut en dire. A nouveau, si on a la foi, procéder autrement est irrationnel. D’une part (au-delà du champ philosophique) tout ce qu’on dira sur Dieu hors du fait de la Révélation sera arbitraire, et le reflet d’une impression affective. Or on peut projeter n’importe quel phantasme sur des entités surnaturelles dont on ne sait rien directement. En outre on n’a plus envers Dieu la seule attitude cohérente avec ce qu’Il a demandé par la Révélation, qui est de fidélité, et cela conduit à s’écarter de Lui.

Les religions d’Asie : une autre conception de la connaissance, de l’expérience et de la vérité
Certes il y a d’autres religions avec d’autres bases. Si on a la foi chrétienne, on reconnaîtra ce qui en elles est bon, mêlé à des éléments humains contingents. Le fidèle de ces religions peut avoir un sentiment de l’existence de son dieu, ou une perception de ce que peut être l’Absolu ; un tel vécu a un fondement malgré son erreur : il repose sur le fait que la recherche est fondée, même si ses instruments intellectuels ne le sont pas ; l’homme est fait pour avoir une relation au vrai Dieu, même si l’objet qu’il poursuit n’est pas le bon. Mais bien sûr le rapport à une entité irréelle sera différent de ce qu’il est dans la vraie religion ; les prières pourront être légitimes dans leur intention, les notions partiellement vraies, mais on ne parle pas au bon interlocuteur et on peut poser des actes erronés. D’où l’importance de la recherche de la vraie religion.
Ajoutons que le christianisme se différencie des autres religions, notamment issues de l’Inde (brahmanisme et bouddhisme) qui n’ont pas intégré et accueilli comme lui le processus de recherche de l’éternité manifestée dans le temps et dans la réalité matérielle, laquelle n’est pas une illusion transitoire ; il accueille en outre la raison comme don de Dieu. Il est aussi seul à reconnaître une histoire véritable, pourvue d’un sens. Les religions issues de l’Inde ne font pas à la raison la même place : elles tendent à la situer à un niveau de déblayage préparatoire, et elles relativisent la matière, le temps et l’histoire. Pour le christianisme l’absolu divin est une personne avec qui est une relation est possible, sans qu’il absorbe ses créatures, et cela au cours d’une histoire. L’Islam de son côté fait moins de place à la raison et à l’histoire.

4. Foi et raison ayant leur fondement dans la vérité ne sont jamais contradictoires. Mais la raison laissée à elle-même tend à se détruire, comme on le voit aujourd’hui. La foi chrétienne en revanche soutient la raison. Il faut donc choisir : ou le doublet relativisme - scepticisme, ou la foi et la raison ensemble. En savoir +http://questions.aleteia.org/articles/159/la-foi-suppose-t-elle-un-saut-dans-lirrationnel/

LES DOGMES PEUVENT-ILS SE DÉVELOPPER ?
par Miguel Morin
Le verset d'ouverture du livre de la lettre aux hébreux nous dit : « Après avoir, à maintes reprises et sous maintes formes, parlé jadis aux pères par les Prophètes ... » (Hébreux 1, 1) La révélation s'est faite de manière fragmentaire, sous diverses formes, par des figures et des symboles. La vérité religieuse n'a pas été donnée à l'homme, comme d'un théologien la disposant gentiment sur la table avec un index et une table des matières. Les doctrines léguées par Dieu aux hommes ont fait l'objet de réflexions sérieuses, vécues à travers la vie liturgique de l'Église et rassemblées par les Pères de l'Église et les conciles œcuméniques. De cette façon, l'Église obtient une compréhension toujours plus grande du dépôt de la foi qui a été  « transmise aux saints une fois pour toutes » par le Christ et les apôtres (Jude 3).
Les protestants, particulièrement les fondamentalistes et évangéliques, admettent cela. Ils reconnaissent qu'il y a eu un réel développement de la doctrine. Qu'il y avait un message initial, beaucoup assombri par la chute de l'homme, et qu'ensuite une explication progressive et plus claire des enseignements de Dieu a été donnée à Israël pour préparer la venue du Messie, jusqu'à ce que les apôtres n'aient été instruits par le Messie lui-même. Jésus a dit aux apôtres que dans l'Ancien Testament :« beaucoup de prophètes et de justes ont souhaité voir ce que vous voyez et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l'ont pas entendu ! » (Matthieu 13, 17).
Tenez-vous en à ce que l'on vous a appris
Les chrétiens ont toujours compris qu'à la fin de l'âge apostolique, qui se terminait avec la mort de Jean, le dernier survivant des apôtres (probablement autour de l'an 100 de notre ère), la révélation a cessé (Catéchisme de l'Église Catholique 66-67, 73). Le Christ a accompli l'entièreté de la loi de l'Ancien Testament (Matthieu 5, 17) et Il est l'ultime enseignant de l'humanité : « vous n'avez qu'un Maître, le Christ » (Matthieu 23, 10). Les apôtres comprenaient que leur tâche se voulait être la transmission intacte de la foi donnée par le Maître : « et les choses que tu as entendues de moi devant plusieurs témoins, confies-les à des hommes fidèles qui soient capables d'instruire aussi les autres.» (2 Timothée 2, 2); «Pour toi, tiens-toi à ce que tu as appris et dont tu as acquis la certitude. Tu sais de quels maîtres tu le tiens » (2 Timothée 3, 14).
Cependant, cette fermeture de la révélation publique ne signifie pas qu'il ne peut pas y avoir de progrès dans la compréhension de ce qui a été confiée à l'Église. Quiconque est intéressé par le christianisme demandera : « Qu'est-ce que cet enseignement implique ? Quelle est l'application pratique de cette doctrine ? »
http://www.foicatholique.com/2014/12/un-dogme-peut-il-se-developper.html 

LES 8 ATTRIBUTS DE DIEU (SELON SAINT THOMAS D’AQUIN)par Miguel Morin
Dans la première partie de sa Somme théologique, après avoir énuméré cinq preuves de l'existence de Dieu, Saint Thomas d'Aquin procède à décrire et à expliquer ses attributs, dont il dit qu'il en a huit: simplicité, perfection, bonté, infini, ubiquité, immuabilité, éternité et unité.
Ceci est l'ordre dans lequel il les traite et je pensais vous donner un bref résumé de chacun d’eux dans le même ordre, pour ceux qui sont intéressés.
Pour lire ce que dit Thomas lui-même, commencer ici dans la Somme Théologique de saint Thomas d’Aquin.
1. La simplicité de Dieu.
La simplicité de Dieu signifie que Dieu n'a pas de parties, qu'il n’est en aucune façon composé. Il n’est pas, comme nous le sommes, la composition d’un corps et d’une âme, ni la composition de l'essence et de l'existence. Un des arguments de saint Thomas pour lesquelles Dieu n’est pas une composition du corps et de l'âme est le suivant: 1. Les corps, par nécessité, se déplacent. 2. Dieu est le moteur immobile. 3. Alors Dieu n'a pas de corps (cela peut être la réfutation la plus rapide du mormonisme!). Dieu n’est ni une composition de l'essence (ce qu'est une chose) et de l'existence (qu'une chose est). En Dieu, l’essence et l'existence sont plutôt la même chose. Nous voyons une preuve biblique de cela dans le livre de l'Exode, où Dieu répond à la demande de Moïse pour savoir son nom : « Je suis celui qui est » (Exode 3,14). Si l’essence et l'existence n’étaient pas les mêmes en Dieu, si ce qu'il est n’était pas la même chose qu’il est, alors il existerait en dehors de Dieu la raison de son existence, ce qui est absurde.
2. La perfection de Dieu
La perfection de Dieu signifie que Dieu ne manque de rien. Il est la plénitude de l'être. Comme le dit saint Thomas : « le premier principe actif doit être en acte au maximum, et, en conséquence, parfait au maximum». Plus un être est comme Dieu, plus il est parfait. Le fait que nous pouvons même dire qu'un être est plus parfait qu’un autre implique un être maximalement parfait, et cela, bien sûr, est le nœud de la quatrième preuve de saint Thomas pour l'existence de Dieu.
3. La bonté de Dieu
4. L'infini de Dieu
5. L’omniprésence de Dieu
6. L'immutabilité de Dieu
7. L'éternité de Dieu
7. L'éternité de Dieu
8. L'unité de Dieu
http://www.foicatholique.com/2015/05/les-8-attributs-de-dieu.html 

LA BIBLE EN LIGNE
Les livres de l’ancien et du nouveau testament
http://www.bible-en-ligne.net/
Exemple de recherche
La nouvelle bible « SECOND »
Chapitre 1
Genèse
Dieu crée l'univers et l'humanité 
1 Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.  
2 La terre était un chaos, elle était vide ; il y avait des ténèbres au-dessus de l'abîme, et le souffle de Dieu tournoyait au-dessus des eaux.
3 Etc
http://lire.la-bible.net/lecture/genese/1/1/NBS?p=605 

CATÉCHISME DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE
Texte complet accessible sur Internet :
http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_INDEX.HTM 

L’OPTION CHESTERTON
Un nouvel article "L'option Chesterton" a été écrit le 8 août 2017 à 9 h 55 min on "Un nommé Chesterton".
L’article suivant est un extrait du discours d’introduction donné par Dale Ahlquist, président de l’Américan Chesterton Society,  au Collège des Arts Libéraux Thomas More (Thomas More College of Liberal Arts), le samedi 20 mai dernier. Il nous a été aimablement proposé et traduit par E.V. que nous remercions de tout cœur.

L’Incarnation est le centre de la réalité. C’est cette vérité qui est à la source de toutes les autres vérités. Et il ne faut pas avoir peur de dire cette vérité. Elle mérite qu’on meurt pour elle. Mais plus important encore, elle mérite que l’on vive pour elle.

Dans son livre L’Homme éternel (The Everlasting Man), G.K. Chesterton utilise une grille de lecture bien différente de celles utilisées traditionnellement dans l’approche comparée entre religions et étapes de développement des civilisations. Il définit quant à lui quatre catégories qui traversent le temps, qui sont parfois présentes simultanément dans une époque donnée, parfois même aussi au sein de chaque individu. Il nomme ces catégories : “Dieu”, “les dieux”, “les démons” et “les philosophes”. Pour Chesterton, “Dieu” est cette force ultime sous-tendant tout l’univers. Mais pas seulement. C’est cette force, cette personnalité, qui donne sens, car rien ne peut avoir de sens sans personne pour le donner. Quand Dieu est oublié, ce qui arrive si souvent, les “dieux” paraissent. Avec ces “dieux” viennent les mythologies, toutes ces tentatives fantaisistes de donner un sens, de raconter l’histoire de l’humanité, l’histoire de l’homme à sa façon, avec ses héros et ses espoirs, ses aventures, ses amours, ses batailles, sa vie et sa mort et son désir d’éternité. Ensuite, il y a les démons. Ils représentent le plaisir immédiat, le déclin de la vertu et la fascination pour le mal. Ce mal que font les hommes quand ils se lassent de faire le bien. Quand ils agissent non pas parce qu’ils pensent, à tort, que ce qu’ils font est bon mais parce qu’ils savent qu’ils font le mal. Enfin, il y a les...
http://www.amisdechesterton.fr/2017/08/08/loption-chesterton/ 

LA DESTINATION UNIVERSELLE DES BIENS
Alors que le pape François vient de faire un petit rappel sur la destination universelle des biens à l’occasion de sa rencontre avec les participants du Forum “Fortune-Time Global”, nous relayons ici une synthèse courte de ce principe par ICHTUS

Mettre ses biens au service de tous

Le pouvoir de « soumettre » la terre a été donné, non à un homme en particulier mais à la famille humaine tout entière. Cela veut dire qu’aucun membre de la famille humaine n’est exclu du droit d’accéder aux biens matériels et immatériels.
C’est ce qu’on appelle le principe de la destination universelle des biens, qui ne signifie pas que tout appartienne à tous indistinctement, mais :

1°) qu’aucune personne, aucune famille, aucune communauté ne peut être privée, sans faute de sa part, du droit de posséder ;

2°) que chacun doit user de ses biens de manière à ce qu’ils puissent servir aussi à d’autres, selon l’ordre de la charité : c’est à dire qu’ils servent au bien des communauté dont on a la charge, au bien commun :

– ceux du père de famille, au bien commun de sa famille, de sa commune, de sa nation ;

– ceux de l’entrepreneur (ou de l’épargnant) au service de ses clients, de ses salariés, de ses fournisseurs, de ses prêteurs… en somme aux biens communs de son entreprise.

– ceux du citoyen, au bien commun de son pays et de la communauté humaine.

– la foi du chrétien à l’évangélisation du monde, à la « communion des saints »…

Les biens ne sont-ils que matériels ?

Ce principe s’applique aux biens immatériels comme aux biens matériels ; nul ne doit être exclu de l’accès aux biens immatériels (du savoir, de la religion, de l’art de vivre) qui se multiplient quand on les partage, et tous ont droit à la vérité, au respect de la vie et de la dignité de la personne humaine.

La première application du principe de destination universelle des biens consiste dans la mission et l’évangélisation ainsi que dans la diffusion de la culture, parce que ce sont ces biens les plus précieux qui permettent à ceux qui y accèdent de rendre fécondes les ressources matérielles des lieux où ils se trouvent : « l’annonce de l’Evangile demeure la première des charités » [[- Jean-Paul II « Novo millenio ineunte » (Lettre ouverte pour le 3ème millénaire), 2001, n° 50.]].

Légitimité de la propriété privée

Le principe de destination universelle demande aussi, pour que le plus de biens possible parviennent au plus grand nombre, que soit assurée la fécondité de ces biens et la paix entre ceux à qui ils peuvent bénéficier : c’est pour assurer la fécondité des biens et la paix que les peuples civilisés ont institué des régimes de propriété :

« La propriété d’un bien fait de son détenteur un administrateur de la Providence pour le faire fructifier et en communiquer les bienfaits à ceux qui en ont besoin, et d’abord à ses proches » (CEC, n° 2404).

« Les biens de production – matériels ou immatériels – comme des terres ou des usines, des compétences ou des arts, requièrent les soins de leurs possesseurs pour que leur fécondité profite au plus grand nombre. 

Les détenteurs de biens de consommation doivent en user avec tempérance, réservant la meilleure part à l’hôte, au malade, au pauvre » (CEC, n° 2405).
https://www.infocatho.fr/la-destination-universelle-des-biens/ 

DIVORCÉS REMARIÉS, POUR MGR LÉONARD IL FAUT UNITÉ VÉRITÉ ET CHARITÉ
Hors de toute polémique sur l’exhortation apostolique Amoris laetita, Mgr Lénord s’exprimait un an avant sa parution lors d’une conférence à Ulg au sujet de la pastorale des divorcés remariés.
Belgicatho nous en livre le contenu.
 « Je suis partisan d’une pastorale très chaleureuse et proactive à l’égard des personnes qui se sont remariées civilement après un divorce civil ou qui vivent en concubinage. L’Eglise doit chercher le contact avec ces personnes, comprendre ce qui s’est passé dans leur vie et les aider à assumer leur situation, en conjoignant, comme le fait un psaume, amour et vérité.
Autrement dit, je décourage les pastorales qui font comme si cette nouvelle union civile ou ce concubinage étaient ou pouvaient être un mariage sacramentel : non. Et il ne faut pas faire des choses qui y ressemblent car c’est autre chose. Oui, il y a, bien sûr, des éléments positifs qui se vivent mais ce ne sont pas des situations qu’il faut demander au Seigneur de bénir sacramentellement.

Il n’y a que deux manières de répondre à ce que le Seigneur attend. Lorsqu’on se trouve dans une situation qui ne correspond pas à ce qu’il demande, quelle que soit la situation dans laquelle nous nous trouvions, pécheurs que nous sommes, il y a toujours un chemin de salut. Mais il n’y a que deux manières tout à fait acceptables, comme chrétiens, de vivre cette situation :

D’abord, c’est de se dire : au fond, l’homme ou la femme avec qui je vis n’est pas mon conjoint dans le Seigneur puisque mon conjoint, avec lequel je suis marié sacramentellement, est toujours là. Je ne peux pas en avoir deux. Cette seconde union ne peut pas être un signe sacramentel de l’alliance nouvelle et éternelle.

Alors, première solution possible : j’en tire les conséquences. Je suis un chrétien à part entière, je participe à l’Eucharistie mais au moment d’exprimer sacramentellement, publiquement, objectivement, l’alliance nouvelle et éternelle, librement je m’abstiens de poser le geste sacramentel, parce que celui-ci est un geste objectif que contredit publiquement ma situation objective d’alliance rompue. Et je connais des gens qui font cela en sachant pourquoi, qui le font par amour et qui, dans cette abstention même, communient à la personne du Seigneur avec une intensité qui souvent m’émeut. En voyant cela, je me dis qu’ils communient au Seigneur peut-être plus profondément que moi quand il m’arrive (le plus rarement possible) d’être distrait en communiant et de me rendre compte que j’ai communié au Corps du Seigneur en pensant à ce qui allait suivre dans l’heure prochaine. Et bien, cela, c’est une conclusion qu’on peut tirer : si elle est tirée avec amour, en ayant compris la profondeur de ce geste d’abstention, elle porte du fruit. J’en ai fait l’expérience chez toutes les personnes qui vivent cela.

Il existe une autre voie possible, plus exceptionnelle et qui n’est pas recommandable sans une grande préparation, mais je la cite parce que cela existe et je connais des couples qui ont en effet tiré cette conclusion : après une conversion, ils se sont dit voilà, je vis avec une personne qui n’est pas mon conjoint dans le Seigneur. Je vais continuer de vivre avec cette personne, car on ne peut pas se séparer, il y a les enfants etc., mais je vais vivre avec mon conjoint une amitié qui s’exprime autrement que si c’était ma femme ou mon mari, qui trouve une autre forme d’expression, une tendresse qui n’est pas typiquement conjugale. Mais pour cela, il faut être bien préparé, bien motivé.

Être dans d’autres situations qui ne sont pas telles que le Seigneur et l’Eglise le demandent cela ne veut pas dire que l’on est abandonné. Quand je reçois des personnes que ne peuvent vivre aucune des deux choses que j’ai évoquées, je vis avec ces personnes avec respect, car je suis aussi un pécheur et je vis avec elles un chemin de conversion, d’espérance et de supplication adressée à la miséricorde de Dieu dans ma vie. Cela peut aussi se vivre positivement »

 « Toujours, il faut l’amour et la vérité. L’amour sans la vérité flatte les gens mais cela ne les construit pas et la vérité sans l’amour les détruit, les écrase et ce n’est pas bon non plus. Tout l’art dans ces formations, c’est de conjuguer les deux : le coeur et la vérité, avec cela je pense qu’on peut aller loin ».
https://www.infocatho.fr/divorces-remaries-pour-mgr-leonard-il-faut-unir-verite-et-charite/
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2016/11/18/acces-des-divorces-remaries-aux-sacrements-le-point-de-vue-d-5875808.html

INFAILLIBILITÉ ET IMPECCABILITÉ PONTIFICALES
Cyril Brun
LES CARDINAUX PEUVENT-ILS INTERROGER LE PAPE ? DES THÉOLOGIENS PEUVENT-ILS DEMANDER LE RETRAIT D’AMORIS LAETITIA ? ET L’INFAILLIBILITÉ ALORS
 ?

Les questions que soulèvent Amoris Laetitia, nous donne l’occasion de repréciser le champ précis de cette infaillibilté pontificale parfois comprise comme totalitarisme.
Dans une tribune, Randall Smith, professeur de théologie (chaire Scanlan) à l’université Saint Thomas à Houston (Texas) distingue infaillibilité, impeccabilité et faillibilité personnelle de l’homme pêcheur qu’est le souverain pontife, rappelant à sa manière la pensée célèbre de Saint Jean de la croix, « il vaut mieux avoir tort de l’Église que raison en dehors ». Combien de catholiques donneurs de leçon au saint Père, seraient bien avisés de se former et s’informer avant de parler ! Combien pourraient tout simplement ouvrir les yeux sur leur propre faillibilité, avec un peu plus d’humilité et beaucoup plus de vérité. Combien à l’inverse devraient aller voir leurs évêques et leurs rappeler qu’ils ne sont pas au dessus des lois de l’Église et de l’Évangile. Il ne serait pas étonnant qu’une telle tribune soit sujete à débat.
En 1986, le pape Jean-Paul II a organisé une Journée Mondiale de la Paix à Assise, à laquelle il a invité 160 chefs religieux, y compris des juifs, des bouddhistes, des sikhs, des hindous, des jaïns, des zoroastriens et des membres des religions traditionnelles africaines. Certains catholiques ont été scandalisés. Par la suite, Jean-Paul II a publié les encycliques Centesimus Annus (1991), Veritatis Splendor (1993), Evangelium Vitae (1995) et Fides et Ratio (1998).
Question : si un catholique a été scandalisé par la réunion de prière à Assise, est-il obligé de donner à l’enseignement de ces encycliques « la soumission religieuse de sa volonté et de son intelligence » ?
En 1929, le pape Pie XI a signé le traité de Latran avec le gouvernement fasciste de Benito Mussolini, traité qui reconnaissait le Vatican comme État indépendant et accordait à l’Église le soutien financier du gouvernement de Mussolini. A ce moment-là – et même depuis – nombreux ont été ceux qui ont été extrêmement critiques vis-à-vis de cette décision, à la fois parce que c’était un pacte avec les fascistes et parce que Pie XI avait renoncé à l’autorité traditionnelle des papes sur « les États Pontificaux ». Les catholiques qui pensent que la décision de Pie XI était une erreur monumentale sont-ils tenus de respecter les enseignements de Quadragesimo Anno, Quas Primas ou Divini Redemptoris ?
En 1633, le pape Urbain VIII a fermement rejeté le jugement des membres de son propre tribunal inquisitorial, qui déclarait qu’il fallait pardonner à Galilée « l’erreur » d’avoir publié son Dialogue sur les deux grands systèmes du monde (NDT : où il comparait la thèse aristotélicienne et la thèse copernicienne du mouvement des planètes et des astres). Urbain, qui avait précédemment été un défenseur et un protecteur de Galilée semble avoir pris la mouche parce que Galilée a placé un des propres arguments du pape dans la bouche de son personnage nommé Simplicio (le simplet). La décision du pape d’incarcérer Galilée est devenue tristement célèbre. Est-ce que cette unique décision rend caduc tout le reste de ce qu’il a enseigné sur la foi et la morale ?
Il faut faire la différence. L’Eglise soutient que les pape peuvent, dans certains cas, quand ils désirent explicitement le faire, enseigner infailliblement en matière de foi et de morale. Dans toute l’histoire de l’Eglise, il y a peut-être huit proclamations qui réunissent les critères rigoureux pour prétendre à l’infaillibilité. La plupart des enseignements des papes font autorité mais ne sont pas infaillibles, n’exigeant pas un « consentement de la foi », comme le fait un enseignement infaillible, mais « la soumission religieuse de l’intelligence et de la volonté ».
Est-il licite pour un catholique sincère d’être en désaccord avec un enseignement du pape donné avec autorité mais n’engageant pas l’infaillibilité ?
Mais oui. Si une personne a étudié avec attention l’enseignement en question et que, après suffisamment de prière et de réflexion, elle ressent que la correction fraternelle est de mise, alors elle doit exprimer publiquement son désaccord, du moment que : A) ses raisons sont sérieuses et bien fondées ; B) son désaccord ne remet pas en question le magistère de l’Eglise et que C) la nature du désaccord n’est pas de nature à créer un scandale.
J’ai d’ailleurs souvent pensé que ces quelques règles seraient un bon mode d’emploi pour gérer les désaccords avec à peu près n’importe qui. Vous devez avoir de bonnes raisons pour tenir votre position ; vous devez veiller à ne pas mettre en doute l’intégrité ou les bonnes intentions de votre interlocuteur, et vous devez argumenter de façon à ne pas créer le scandale. On a rarement la victoire sur les autres (y compris les spectateurs) en les persécutant ; généralement, on arrive seulement à donner mauvaise presse à son propre camp.
D’accord pour les enseignements papaux. Mais qu’en est-il des actions papales ? De concert avec le don d’infaillibilité, les papes ont-ils le don « d’impeccabilité » (du latin peccatum qui signifie péché), un charisme spécial garantissant qu’ils ne font jamais d’erreur ?
L’Eglise n’a jamais prétendu cela. Bien au contraire, les plus ardents défenseurs de l’infaillibilité l’ont toujours distingué de l’impeccabilité précisément parce que : A) il est clair que certains papes ont commis de graves péchés et que B) c’est un article de foi que chaque pape est un pécheur, exactement comme le reste d’entre nous, ayant besoin de la grâce salvatrice de Dieu, obtenue par la mort et la résurrection du Christ. Nous n’adorons pas l’homme, nous respectons la fonction, nous avons confiance dans la promesse du Christ d’être avec Son Eglise jusqu’à la fin des temps et d’envoyer Son Esprit Saint pour la guider et la protéger.
Il y a des années, quelqu’un m’a dit que Jean-Paul II ne donnait pas la communion dans la main, ce qui montrait qu’il condamnait cette pratique. Je prétend que si le pape voulait faire passer ce message, il avait pléthore de canaux officiels pour le faire. Il y a une sorte de papolâtrie qui, à long terme, est préjudiciable. Je me demande ce que mon ami dirait maintenant. S’il en est toujours à confondre les actions personnelles du Pape avec son enseignement officiel, il est probablement désorienté – et en colère.
Observer toute action d’un pape en fonction de sa signification politique, c’est la même sorte de folie que celle qui a poussé certains à condamner le Christ pour avoir mangé (non mais vous vous rendez compte !) avec des prostituées et des collecteurs d’impôt. De tels actes étaient réputés « causer du scandale », « semer la confusion » et « venir en aide aux ennemis de l’Eglise ». Peut-être que oui, peut-être que non. « Le temps nous dira où se situe la vraie sagesse. »

Certains papes ont fait des erreurs majeures. Mais tous les papes font des erreurs, ce ne sont que des humains après tout. Si vous voulez l’absolue perfection, vous cherchez une Église qui n’existe pas, une promesse creuse du Père du Mensonge, pas l’Église établie par Jésus-Christ.

Être déçu ou désorienté par un pape, c’est une situation assez commune dans l’histoire de l’Église. Mais les catholiques qui s’imaginent qu’ils ont l’autorité pour mettre en place les critères canoniques pour juger l’enseignement de quelque pape que ce soit démontrent simplement : A) qu’ils ont toujours été protestants, et B) que leur vision de l’autorité est celle qui caractérise trop bien la politique américaine contemporaine : le travail de l’autorité, c’est de faire ce que je dis et d’écraser mes contradicteurs.

L’Église n’a pas toujours été bien servie par ses papes. Mais je le redis encore, elle l’a été encore plus mal quand elle a prêté l’oreille aux voix bien pensantes et moralisatrices de la foule – tout spécialement quand elles crient « crucifie-le. »
https://www.thecatholicthing.org/2016/02/12/papal-errors/
https://www.infocatho.fr/infaillibilite-et-impeccabilite-pontificales/ 

LE TRANSHUMANISME – ET L’HOMME SE CRÉA À L’IMAGE DE DIEU
Qui n’a jamais rêvé de vivre sans contraintes ? Pourquoi l’Homme veut-il être plus grand que lui-même ? Ce n’est pas nouveau, l’Homme a soif d’infini. Dès lors que Dieu est inexistant, l’Homme doit occuper ce vide et ce besoin d’infini par d’autres puissances qui lui sont propres.

Combler les inégalités par la technique

Le mot « transhumanisme » a été inventé en 1957 par le biologiste Julian Huxley, frère d’Aldous Huxley ayant écrit dans les années 1930 la célèbre science-fiction : Le meilleur des mondes. Simple coïncidence ou prophétie ? Ce romancier était un partisan de l’eugénisme comme moyen d’amélioration de la population humaine.

« L’inégalité biologique est évidemment le fondement de l’affirmation de tout l’eugénisme. […] L’inégalité de simple différence est désirable, et la préservation de la variété humaine devrait être l’un des deux buts principaux de l’eugénisme. Mais l’inégalité de niveau ou de degré est indésirable, et le deuxième but essentiel de l’eugénisme devrait être l’élévation du niveau moyen de toutes les qualités désirables. »

Le transhumanisme va dans le sens de l’eugénisme en passant de la naissance à la pure et simple fabrication.

Les inégalités commencent déjà à s’estomper grâce aux technologies d’assistance robotisées pour le quotidien. Celles-ci seront présentées au Cybathlon 2016 qui a pour objectif de montrer et de stimuler l’avancée de la science en la matière et une utilisation quotidienne des prothèses créées pour l’occasion. L’humanisme se proposait de corriger les inégalités de la nature par l’éducation. A présent, nous envisageons un transhumanisme qui permettrait de corriger les inégalités par la technique. Dans le monde de demain, l’enseignement ne devrait plus être le...
 Anne-Claire Dégut
Source Cyrano.net
http://www.cyrano.net/de-lettre-et-desprit/philosophie/lhomme-se-crea-limage-dieu-3521/ 

DES MIRACLES DANS CE SANCTUAIRE MARIAL DE CHINE 
Donglü (Sud-Est de la Chine)  est un haut lieu marial de l’Eglise clandestine de Chine, dans une région  catholique à près de 90%. Dans ce village a eu lieu l’une des trois apparitions mariales recensées en Chine en 1900, année de la guerre des Boxers contre les chrétiens. Ils menaçaient Donglü. Le curé invoqua la Sainte Vierge, et on vit dans le ciel une belle dame lumineuse. Les « boxers » tirèrent dessus puis s’enfuirent, poursuivis par un cavalier qui était peut-être saint Michel. En 1932, Pie XI reconnut Donglü comme sanctuaire marial.

Le 23 mai 1995, plus de 30 000 fidèles de l’Eglise clandestine se sont réunis à Donglü, avec quatre évêques et près de 100 prêtres. Au début de la cérémonie, puis pendant la consécration, on vit des signes dans le ciel : le soleil tournant de droite à gauche, des rayons de lumière, des apparitions de Notre Dame et de l’enfant Jésus… Les phénomènes durèrent une vingtaine de minutes. Le lendemain, la police intervint pour fermer les accès et renvoyer les pèlerins. L’année suivante 5 000 policiers étaient déployés, avec 30 blindés et des hélicoptères, pour empêcher le pèlerinage. Les catholiques de Donglü affirment qu’il y a toujours des miracles.
http://us3.campaign-archive1.com/?e=36a29f6496&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=4fd733a768 

LES IRRÉDUCTIBLES CHINOIS

Quelque 200 irréductibles catholiques ont participé dimanche à la procession en l’honneur de la Sainte Vierge dans le village de Donglu, près de Baoding, en Chine. Depuis le 1er mai, comme chaque année depuis 1996, le village était bloqué par la police, pour empêcher toute intrusion de pèlerins… Tout le mois de mai, les voies d’accès sont fermées par des barrages gardés jour et nuit par des policiers armés, et seuls les résidents peuvent entrer. Les autorités ont déployé davantage de banderoles rouges que d’habitude, avec des slogans en faveur de l’Eglise officielle et contre les maléfiques influences étrangères…

C’est que Donglu est un haut lieu marial de l’Eglise clandestine, dans une région qui est catholique à près de 90%.

Dans ce village a eu lieu l’une des trois apparitions mariales recensées en Chine en l’année 1900 : l’année de la guerre des « Boxers ». Ces boxers, se repliant face à la coalition internationale, menaçaient Donglu. Le curé invoqua la Sainte Vierge, et on vit dans le ciel une belle dame lumineuse. Les Boxers tirèrent dessus puis prirent peur, et s’enfuirent, poursuivis par un cavalier qui était peut-être saint Michel.

Une église fut construite pour commémorer l’événement, et une peinture de la Vierge à l’enfant fut réalisée, à partir d’un portrait de… l’impératrice Ci Xi (les vêtements de la Vierge sont ceux de l’impératrice).

En 1932, Pie XI reconnut Donglu comme sanctuaire marial.

En 1941, l’église fut détruite par un bombardement japonais. Elle ne sera reconstruite qu’en 1992 : c’est la plus grande église de tout le nord de la Chine.

Le 23 mai 1995, plus de 30.000 fidèles de l’Eglise clandestine sont réunis à Donglu, avec quatre évêques et près de 100 prêtres. Pendant la prière d’ouverture de la cérémonie, puis pendant la consécration, on verra des signes dans le ciel : le soleil tournant de droite à gauche, des rayons de lumière de différentes couleurs, des apparitions de Notre Dame et de l’enfant Jésus… Les phénomènes durèrent une vingtaine de minutes. Le lendemain, la police intervint pour fermer les accès et renvoyer les pèlerins dans leurs cars. Mais quelque 100.000 fidèles réussirent à accéder au site pour la fête de Notre Dame auxiliatrice.

L’année suivante, l’accès au sanctuaire était interdit, 5.000 policiers étaient déployés, avec 30 blindés et des hélicoptères, pour empêcher le pèlerinage.

En 1900, l’apparition de la Vierge avait été accompagnée de nombreux miracles (surtout de guérisons). Les catholiques de Donglu affirment qu’il y a toujours des miracles.
http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2013/05/28/les-irreductibles-chinois.html 

3-0 ŒCUMÉNISME  

4-0 LITURGIE

5-0 SPIRITUALITÉ

DU 9 AU 17 AOUT, PRIER AVEC EDITH STEIN, SAINTE THÉRÈSE-BÉNÉDICTE DE LA CROIS
Marie Ordioni
Du 9 au 17 août, priez avec sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, une carmélite issue d’une famille juive qui s’est convertie en lisant sainte Thérèse d’Avila. Elle fut canonisée en 1998.

1. De quoi s'agit-il ?

Pendant les 9 jours suivants sa fête le 9 août, vous découvrirez progressivement Edith Stein, devenue sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, belle figure de sainteté du 20ème siècle, que le pape Jean-Paul II a canonisée le 11 octobre 1998. Elle a partagé la persécution de son peuple, portant le don de soi jusqu'au martyre pour le Christ.

Vous cheminerez ainsi en sainteté à ses côtés.

2. Concrètement ?

Du 9 au 17 août, vous recevrez :

- JOUR 1 à JOUR 5 : des éléments de la vie de sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, et des extraits de textes écrits par elle,

- JOUR 6 à JOUR 9 : des éléments vous initiant à sa spiritualité, et des prières écrites par elle.

Le 9 août est le jour où l'Eglise célèbre la fête de sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix.

3. D'où viennent ces textes ?

Ces textes ont été écrits (biographie, spiritualité) ou sélectionnés (prières) par le Frère Christof Betschart, de l'Ordre des Carmes déchaux (o.c.d).

Ils constituent le contenu du livret consacré à sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix (illustré par Rocelyne Lesueur) que l'association Connaissance des Saints de Notre Temps a édité, et diffuse gratuitement : voir son site http://saints-de-notre-temps.fr.  

4. L'association Connaissances des Saints de Notre Temps

L'association Loi 1901 Connaissance des Saints de Notre Temps (CNST) cherche à faire connaître des saints contemporains (ordonnés, ou consacrés, ou laïcs) afin d'aider le plus grand nombre de personnes de bonne volonté à grandir en sainteté à l'école de ces saints et bienheureux, dont la proximité temporelle rend l'exemple particulièrement touchant et stimulant.

5. Invitez autour de vous !

Nous vous suggérons d'inviter largement vos amis et vos rencontres à partager cette neuvaine, pour grandir en sainteté à l'école de sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix.
https://hozana.org/communaute/6696-prions-9-jours-avec-edith-stein 

8 AOUT : SAINT DOMINIQUE
Lors de l'audience générale du mercredi 3 février 2010, Benoît XVI a consacré sa catéchèse à saint Dominique Guzman :
Chers frères et sœurs,
La semaine dernière, j'ai présenté la figure lumineuse de François d'Assise et aujourd'hui, je voudrais vous parler d'un autre saint qui, à la même époque, a apporté une contribution fondamentale au renouveau de l'Eglise de son temps. Il s'agit de saint Dominique, le fondateur de l'Ordre des prêcheurs, connus également sous le nom de Frères dominicains.
Son successeur à la tête de l'Ordre, le bienheureux Jourdain de Saxe, offre un portrait complet de saint Dominique dans le texte d'une célèbre prière: « Enflammé par le zèle de Dieu et par l'ardeur surnaturelle, par ta charité sans fin et la ferveur de ton esprit véhément, tu t'es consacré tout entier par le vœu de la pauvreté perpétuelle à l'observance apostolique et à la prédication évangélique ». C'est précisément ce trait fondamental du témoignage de Dominique qui est souligné: il parlait toujours avec Dieu et de Dieu. Dans la vie des saints, l'amour pour le Seigneur et pour le prochain, la recherche de la gloire de Dieu et du salut des âmes vont toujours de pair.
Dominique est né en Espagne, à Caleruega, aux alentours de 1170. Il appartenait à une noble famille de la Vieille Castille et, soutenu par un oncle prêtre, il fut formé dans une célèbre école de Palencia. Il se distingua immédiatement par son intérêt pour l'étude de l'Ecriture Sainte et par son amour envers les pauvres, au point de
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2013/08/08/8-aout-saint-dominique-5137263.html 

7 ASTUCES POUR VOUS AIDER À SORTIR DU PIÈGE AUTODESTRUCTEUR DE LA COMPARAISON ?
Vous êtes unique ! Et Dieu l’a voulu ainsi. Il vous accepte tel que vous êtes. Arrêtez de vous comparer.
La comparaison est à l’opposé du message de l’Evangile. L’Evangile est la bonne nouvelle de la grâce imméritée. Vous êtes imparfait, pécheur… Mais accepté et aimé tel que vous êtes. Se comparer aux autres est destructeur. Si Jésus vous accepte comme vous êtes, pourquoi vivre dans la frustration et se comparer aux autres.

Voici quelques astuces pour vous aider à sortir du piège autodestructeur de la comparaison ?

1. Fêtez l’Evangile

Vivre l’Evangile, c’est être accepté par Jésus tels que nous sommes. C’est auprès de lui que vous renouvellerez vos forces chaque matin. Célébrez la grâce reçue en Jésus.

2. Trouvez les domaines dans lesquels vous vous comparez à d’autres

Reconnaissez cette habitude, ne la niez pas et commencer à la refuser et à lutter contre elle.

3. Entourez-vous de personnes humbles

Entourez-vous de personnes généreuses, qui n’envient pas et ne se vantent pas, qui aiment les autres tels qu’ils sont. Cela vous redonnera confiance et vous inspirera pour être la personne que vous êtes vraiment.

4. Déplacez le focus

Arrêtez de vous concentrer sur vous… Apprenez à vous détourner de vous-même au profit des autres. Et vos préoccupations changeront d’elles-même.

5. Entraînez-vous à aimer mieux

Au lieu de faire des autres une unité de mesure, un outil de comparaison, faites-leur du bien, encouragez-les, donnez… Et votre attitude changera peu à peu vis-à vis d’eux.

6. Cultivez la gratitude

La comparaison est une conséquence du mécontentement. Arrêtez de voir ce qui ne va pas chez vous, dans votre corps, dans votre entourage, dans votre vie. Commencez à regarder vos atouts. Remarquez les petites bénédictions. Prêtez attention à la manière dont Dieu vous bénit.

7. Rappelez vous que votre identité est en Christ

Lorsque vous commencez à vous comparer à un autre, souvenez-vous que le message de l’Evangile est l’acceptation en Christ… Tel que vous êtes.

Alors, soyez libre, soyez satisfait, soyez heureux en Jésus. Il a déjà tout donné…

https://www.infochretienne.com/7-astuces-aider-a-sortir-piege-autodestructeur-de-comparaison/?mc_cid=e0a1c1eb7e&mc_eid=deeba98d31 

LA NOUVELLE CRÉATION
par le Père François de Vorges
Introduction
Il nous faut circonscrire le sujet. La nouvelle création peut s’entendre de la vie nouvelle ouverte par le Christ ressuscité et communiquée au baptême. Il s’agirait alors de toute la vie chrétienne, de foi, d’amour et de grâce. Dans la ligne des communications de cette année, nous chercherons plutôt ce que la Révélation nous dit sur le monde matériel futur, dans la perspective du renouvellement de toutes choses annoncé par le Christ.

- I – Ancien Testament
L’AT est une histoire, celle du peuple élu auquel Dieu donne un rôle dans le salut. Mais la perspective de la fin absolue ne semble pas première. Il semble au contraire que ce soit les merveilles prochaines qui occupent les auteurs sacrés. Perspective d’une Terre Promise, avec ses surprises et ses déboires, perspective d’une victoire sur les ennemis, les plus proches au moment de la conquête, les Philistins, plus lointains mais beaucoup plus dangereux, les empires successifs qui vont lorgner sur ce coin de terre qui donne accès à la mer. La prédication prophétique, au début, ne semble que concerner ces victoires proches. Elle s’élargira à un futur plus enthousiasmant, lorsqu’elle annoncera un état plus merveilleux. Ce sont alors les prophéties messianiques, soit avant l’Exil, soit surtout au retour de celui-ci, qui décriront un état enchanteur.

Le SEIGNEUR, le tout-puissant, va donner sur cette montagne un festin pour tous les peuples, un festin de viandes grasses et de vins vieux, de viandes grasses succulentes et de vins vieux décantés. Il fera disparaître sur cette montagne le voile de deuil tendu sur tous les peuples, l’enduit plaqué sur toutes les nations. Il fera disparaître la mort pour toujours. Le Seigneur DIEU essuiera les larmes sur tous les visages et dans tout le pays il enlèvera la honte de son peuple. Il l’a dit, lui, le SEIGNEUR. On dira ce jour-là : C’est lui notre Dieu. Nous avons espéré en lui, et il nous délivre. C’est le SEIGNEUR en qui nous avons espéré. Exultons, jubilons, puisqu’il nous sauve. (Isaïe 25,6-8)

Pour notre sujet, le problème est de savoir s’il s’agit d’une annonce de la restauration du peuple élu dans sa terre et dans sa félicité matérielle et spirituelle, ou s’il s’agit d’un avenir absolu, radicalement hors du temps.
Le même problème se pose avec ce verset 19 du chapitre 45 :

Voici que je fais une chose nouvelle : elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ? Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert et des fleuves dans les lieux arides.

Ce souci des derniers temps, où la victoire du Seigneur sera patente, va alimenter la littérature dite apocalyptique. On en a des exemples dans la fin du livre d’Isaïe et surtout dans le livre de Daniel. On décrira alors cette fin des temps avec les matériaux d’une reconstruction de la Ville ou du Peuple saint, mais le passage à l’irréversible, au définitivement nouveau, n’est pas toujours net. De plus, pour notre sujet, il n’est guère précisé s’il y aura un autre environnement, un autre cosmos.

- II – Nouveau Testament
Au contraire, dans les Synoptiques, lorsqu’ils parlent de la fin de temps, l’aspect cosmique sera très présent : « Les puissances célestes seront ébranlées » (Matthieu 24,29, qui reprend d’Isaïe 13,10). Mais là encore le partage entre les bouleversements sociaux et politiques (les persécutions, la chute des empires) et le monde nouveau est difficile à faire.
Paul, dans les conseils qu’il donne aux correspondants de Corinthe pour ne pas trop s’attacher aux réalités de ce monde, richesse, sexualité, dit bien : « Elle passe la figure de ce monde (1 Corinthiens 7,31) » mais ne dit rien sur ce qui la remplacera.

La 2° lettre de Pierre aborde le problème de front, contre les railleurs qui estiment que l’attente du retour a trop duré (que diraient-ils 21 siècles après !).

Tout d’abord sachez-le : dans les derniers jours viendront des sceptiques moqueurs menés par leurs passions personnelles qui diront : « Où en est la promesse de son avènement ? Car depuis que les pères sont morts, tout demeure dans le même état qu’au début de la création. » En prétendant cela, ils oublient qu’il existait, il y a très longtemps, des cieux et une terre tirant origine de l’eau et gardant cohésion par l’eau, grâce à la Parole de Dieu. Par les mêmes causes, le monde d’alors périt submergé par l’eau. Quant aux cieux et à la terre actuels, la même Parole les tient en réserve pour le feu, les garde pour le jour du jugement et de la perdition des impies. Il y a une chose en tout cas, mes amis, que vous ne devez pas oublier : pour le Seigneur un seul jour est comme mille ans et mille ans comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse, alors que certains prétendent qu’il a du retard, mais il fait preuve de patience envers vous, ne voulant pas que quelques-uns périssent mais que tous parviennent à la conversion. Le jour du Seigneur viendra comme un voleur, jour où les cieux disparaîtront à grand fracas, où les éléments embrasés se dissoudront et où la terre et ses oeuvres seront mises en jugement. Puisque tout cela doit ainsi se dissoudre, quels hommes devez-vous être ! Quelle sainteté de vie ! Quel respect de Dieu !

Vous qui attendez et qui hâtez la venue du jour de Dieu, jour où les cieux enflammés se dissoudront et où les éléments embrasés se fondront ! Nous attendons selon sa promesse des cieux nouveaux et une terre nouvelle où la justice habite.

C’est pourquoi, mes amis, dans cette attente, faites effort pour qu’il vous trouve dans la paix, nets et irréprochables. (1 Pierre 3,5-7)

Le couplet sur la date, pour faire patienter les impatients, et les exhorter à une bonne conduite morale, ne touche pas à notre sujet. En revanche, l’allusion à la Parole créatrice est fondamentale. Si elle est créatrice, elle peut être re-créatrice, et l’auteur évoque la suite du déluge comme re-création. Il y aura donc une re-création, après le temps de la patience de Dieu et la modification des éléments, par l’eau (déluge) puis par le feu (image classique de la fin des temps). D’où la phrase clé, qui sera reprise dans l’Apocalypse, des cieux nouveaux et de la terre nouvelle, sans autre précision que celle de son parfait équilibre et de la disparition du péché, « Là où la justice habite. »
Dans le contexte de l’époque, c’est une prise de position précise contre toute conception cyclique des événements, il y a bien un terme de l’histoire, y compris pour le monde matériel, même si les précisons manquent sur ce nouvel état.

L’Apocalypse de Jean nous pose de manière aiguë le problème de la symbolique et de l’histoire. Le chapitre 21 utilise le matériau classique des réalités nouvelles et présente le monde futur comme cadeau du Dieu re-créateur, puisque la Jérusalem définitive descend du ciel. Les données symboliques sont multiples : les dimensions, la géométrie, les pierres précieuses… Mais surtout, elle est le triomphe de l’amour dans les réalités sociales et la place centrale du Christ, l’Agneau, qui est au milieu, à la place du Temple. Mais le problème rebondit, quelle réalité matérielle est révélé dans cette vision ?

- III - Quelques jalons dans la Tradition

Les Pères de l’Église n’abordent le sujet du monde nouveau que sous l’angle de la résurrection des corps. On sait que celle-ci posait un problème à la pensée grecque, principalement sous l’influence de Platon pour lequel le corps est une sorte de prison.

Irénée consacre presque tout le livre 5 de son ouvrage Contre les hérésies à la défense du dogme de la résurrection de la chair. Il utilise abondamment Isaïe, Paul et l’Apocalypse pour parler des cieux nouveaux et de la terre nouvelle, mais ne se hasarde pas à donner quelques détails sur ceux-ci., sauf peut-être le court passage suivant :

L’univers visible est destiné à être transformé… afin que le monde lui-même, restauré dans son premier état, soit, sans plus aucun obstacle au service des justes. (5, 32, 1)

Grégoire de Nysse prend parti contre Origène. Celui-ci voyait trop la résurrection comme une évasion du corps matériel pour ne devenir qu’une pure réalité spirituelle. Grégoire va tenter de trouver une nouvelle définition de la corporéité qui
https://www.france-catholique.fr/La-nouvelle-creation.html 

QUEL EST CE DIEU QUI SE RÉVÈLE ?
 Dieu a parlé : l’Incarnation
par le Père François de Vorges

"Après avoir, à maintes reprises et sous maintes formes, parlé jadis aux Pères par les prophètes, Dieu, en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par qui aussi il a fait les siècles. "(Hébreux 1,1)
Dans la précédente communication, nous avons saisi l’émergence de cette parole de Dieu lors de l’événement fondateur du Sinaï. Nous aurions pu commencer par Abraham, mais la saisie historique en est beaucoup plus difficile. En effet, cet événement a été (...)

1 - Dieu a parlé : l’événement du Sinaï
par le Père de Vorges

Introduction
Dans le langage courant le mot de révélation
   semble avoir deux connotations : une parole dite, et un voile levé sur une connaissance peu connue. Ce dernier sens est d’ailleurs l’étymologie du mot révélation = lever un voile.
La théologie a adopté se mot. Elle en a peu à peu précisé le sens, pour arriver à une première définition : une parole de Dieu aux hommes. Même si, en fin de parcours, nous enrichirons considérablement cette définition c’est cette parole de Dieu aux hommes que nous allons (...)
https://www.france-catholique.fr/-Quel-est-ce-Dieu-qui-se-revele-.html 

« LA MISÉRICORDE DANS LE CŒUR DE MARIE » 
Dans une entrevue publiée par France Catholique, Mgr Albert Marie de Monléon, évêque émérite de Meaux, répond à la question : « On a dit que le récent pèlerinage du pape François, en mai 2017, à Fatima était comme un « point d’orgue marial » du Jubilé de la miséricorde : quelle place a Marie dans les congrès de la miséricorde ? »
R : « La Vierge Marie a une place essentielle dès que l’on se tourne vers la miséricorde. Elle est la Mère de Miséricorde. Le saint Curé d’Ars disait : « Dans le cœur de la Sainte Vierge, il n’y a que la miséricorde ». Au XIIe siècle, un grand théologien de la charité, Richard de Saint-Victor, écrivait  : «  Marie est devenue Mère de Dieu en vue de la miséricorde. L’ultime dessein de Dieu, la raison d’être de toutes ses œuvres, c’est la miséricorde, et Marie en est l’accomplissement le plus achevé. »
Quant au pape François, il écrit dans Le Visage de la Miséricorde que « personne n’a connu comme Marie la profondeur du mystère du Dieu fait homme. Sa vie entière fut modelée par la présence de la miséricorde faite chair. » (n°24).
https://www.france-catholique.fr/Dans-les-bras-d-une-mere.html 

L’ATTRAIT DES ABBAYES
Aucun chiffre ne le prouve, mais les monastères l’attestent : leurs abbayes ont un succès grandissant depuis plusieurs années. Lieu de quiétude et de prière, de réconfort et d’accompagnement, les monastères sont aujourd’hui un lieu privilégié de retraite pour les hommes du monde. Tous les profils sont attirés dans les abbayes. Des religieux aussi bien que des laïcs, des hommes et des femmes, des jeunes et des vieux, des personnes pratiquantes comme des personnes en recherche, des catholiques ou d’autres confessions, des couples et des célibataires. Trois abbayes illustrent ces différences.

À l’abbaye du Rivet dans la Gironde, les soeurs cisterciennes tiennent une hostellerie qui accueille toute personne qui cherche Dieu, la paix, à l’image de Christel et Isabelle, clowns professionnels, ou tout simplement le silence, comme Anne Nozière auteur et metteur en scène.

À l’abbaye de la Pierre qui Vire en Bourgogne, Armand, étudiant, révise ses examens avec un ami, Henri. Tous deux ont choisi cet endroit pour s’isoler et pouvoir se consacrer à l’étude.

L’abbaye d’Ourscamp dans l’Oise est l’occasion de rencontrer un couple de fiancés lors d’une session de préparation au mariage. Ils nous disent pourquoi ils ont choisi un monastère pour répondre à leurs questions et échanger avec d’autres couples.
https://videotheque.cfrt.tv/video/lattrait-des-abbayes/?__hstc=256952212.5252d6ce54ba9b679e0b94ed76802856.1502107768319.1502107768319.1502107768319.1&__hssc=256952212.3.1502107768319&__hsfp=1516202206&_ga=2.105840389.747053543.1502107765-478429300.1502107765 

HOMÉLIE DE LA MESSE DU 6 AOÛT 2017 À BOULAUR

« Ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi ».

Il est une grande tentation pour le chrétien. Elle consiste à réduire le mystère de Dieu à ce qui se conçoit humainement. C’est la même tentation qui réduit l’évangile à une histoire de bon sens ; qui réduit l’action chrétienne à une belle morale ; qui réduit le message de l’Église à de nobles valeurs ; qui réduit une vocation religieuse à une suite de circonstances.

On veut bien de l’évangile mais à condition qu’il se soumette à nos propres valeurs universelles : l’amour, le respect, la tolérance… On pense volontiers que si l’on gardait du message de Jésus ce qui est raisonnable, alors l’Église saurait s’adapter aux idées de son temps. Du coup, on pourrait être des chrétiens, audibles et bien installés, à la manière de Pierre qui, ne comprenant pas ce qui se joue sur la montagne de la Transfiguration, propose de planter trois tentes. Vous voyez le risque. C’est celui d’évacuer ce qu’il y a de sacré, ce qu’il y a de divin, ce qu’il y a d’inaccessible à la raison humaine. C’est celui de se faire un Dieu à son image.

La Transfiguration de Jésus, c’est précisément l’antidote à cela. Ce qui se passe sur la montagne empêche de réduire le ministère de Jésus à des gestes de bienfaisance ou à un simple message d’amour. Car ce qui se passe là-haut ne peut se comprendre avec la raison. Tout y est surnaturel : le visage brillant comme le soleil, les vêtements blancs comme la lumière la présence d’Élie et Moïse, la nuée lumineuse. Jésus monte sur la montagne pour qu’apparaisse clairement aux disciples que toute vie, à commencer par la sienne, vient de Dieu et mène à Dieu.

La vie religieuse, c’est la même chose. Toute tentative de réduire le regroupement de ces jeunes sœurs ici à un phénomène rationnel serait vouée à l’échec. La présence des cisterciennes à Boulaur n’est pas simplement une survivance culturelle de notre héritage chrétien ; il n’est pas non plus une curiosité incongrue réductible à un reportage, fût-il au Jour du Seigneur. Enfin, il n’est pas un choix de vie intolérable, preuve qu’il reste du fanatisme dans le christianisme.

Chers frères et sœurs, par les contours de la providence, il se trouve que je connais bien la communauté de Boulaur et que je viens ici souvent. Je peux attester deux choses. D’une part, qu’elles ont les pieds bien sur terre. Je les ai vu nourrir les cochons, s’occuper du vêlage, éplucher des haricots verts, rentrer les foins et même, ce qui n’est pas le moins téméraire… conduire les tracteurs !

Mais je peux attester d’autre part que leur vie ne peut se réduire à une entreprise agricole… J’ose le dire devant elles, elles sont un peu folles. « Ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi ». Car en effet, leur vie ne peut s’expliquer par des arguments humains. Le choix qu’elles ont fait, c’est le choix de Dieu. Ces sœurs sont le signe permanent de la Transfiguration de Jésus. Elles sont le signe, au cœur de ce monde, que la vie humaine ne peut trouver son sens en elle-même. Elles sont comme transfigurées et nous rappellent que rien ne pourra nous combler que Dieu seul. C’est pour cela qu’aucun de nous ne peut réduire la conduite de sa vie à une simple sagesse de bon sens.

Chers frères et sœurs, entendons cet appel à retrouver le sens du sacré. Non pas celui de l’étendard nostalgique et conquérant que brandissent des formes d’intégrisme. Non, tout simplement, reprenons conscience que nous sommes appelés à être transfigurés, que la source et la finalité de notre vie sont en Dieu. Un vrai sens de Dieu donne le vrai sens de la vie humaine.

Car, l’homme est fait à l’image de Dieu et non l’inverse. Et cette image, c’est Jésus transfiguré, préfiguration de chacun de nous. Dès maintenant, Dieu nous prend comme ses fils bien aimés en qui il met toute sa joie. Si nous croyons vraiment que nous sommes des êtres surnaturels, alors nos vies trop horizontales retrouveront leur verticalité, et par suite, leur vrai sens.

https://www.lejourduseigneur.com/homelie/homelie-de-messe-6-aout-2017-a-boulaur/?utm_campaign=Hom%C3%A9lies&utm_source=hs_email&utm_medium=email&utm_content=55012293&_hsenc=p2ANqtz-8BzXPw3VAPDQ6LOlI0B0-L09SN_KtMiSsTSYGKhSnlrofUGIgR3mdM5XPcthHCh4iFPK0p3ENftGE6Pii3CEVaGqA85A&_hsmi=55012293 

6-0 ÉTHIQUE 

NORVÈGE: QUAND LA PRESSE FRANÇAISE SE PREND LES PIEDS DANS LA BURQAPar Samuel Piquet
Depuis quelques jours, on ne compte plus le nombre de médias qui se gaussent devant le canular d’un journaliste norvégien « piégeant » les internautes avec une photo de sièges de bus que certains ont pris pour des femmes en burqa.

Où est le ridicule?

« Des identitaires norvégiens confondent des sièges de bus… avec des femmes en burqa… » titre Francetv info en prenant bien soin de mettre à deux reprises des points de suspension pour souligner le ridicule d’une telle méprise. « Des identitaires norvégiens se ridiculisent en confondant des sièges d’un bus vide avec des femmes en burqa » titre de son côté Slate.

Selon la plupart de ces journalistes, ce qui est ridicule, ce n’est donc pas de continuer à défendre le port d’un vêtement qui objectifie la femme au point qu’on peut la confondre avec des sièges de bus. Non, ce qui est ridicule, c’est de les avoir confondus effectivement. Pour eux, cela relèverait nécessairement d’une obsession. Mais quid du journaliste qui a eu cette idée ? N’a-t-il pas été le premier à observer une ressemblance entre les deux pour envisager que les gens allaient les confondre ?

Une photo qui prête à confusion

Si le journaliste avait posté cette photo en toute innocence, il y aurait sans doute matière à rire des réactions outrées de certains internautes. Mais puisqu’il avoue lui-même avoir voulu les « piéger », c’est donc qu’il était conscient de la possible méprise. En quoi est-ce donc surprenant que beaucoup se soient fait avoir ? Quel enseignement devrait-on en tirer sinon que la ressemblance est bien réelle ?

Cette méprise est donc d’autant plus compréhensible que le journaliste a utilisé « une photo prêtant volontairement à confusion » nous dit Le Point sans se rendre compte que cela contredit en grande partie l’angle de son article. Cette photo, postée fin juillet sur le groupe Facebook nationaliste Fedrelandet viktigst (« La patrie d’abord ») était d’ailleurs accompagnée d’une petite question pleine de sous-entendus  : « Que pensez-vous de ça? », nous apprend le Washington Post. Le journaliste de Slate en charge du papier précise que cette question « laissa(it) donc libre cours à toute sorte de supputations et de réactions hostiles sur la toile ». Mais cela ne l’empêche nullement de s’étonner de celles-ci.

La peur diabolisée

Tout était donc fait pour déclencher les commentaires les plus véhéments mais la plupart des journalistes s’en émeuvent quand même. On ne nous prendrait pas un tout petit peu pour des cons ? Pas du tout puisque Le Point précise même : « Ce groupe de Norvégiens xénophobes aurait été bien inspiré de réfléchir avant de se ruer sur leurs claviers ». Un peu comme les journalistes du Point donc, pour qui –
https://www.causeur.fr/norvege-slate-burqa-islam-bus-145968 

AFFAIRE CAZARRE: EST-IL HOMOPHOBE DE SE LAISSER TRAITER DE « PÉDÉ »?
Quand le CSA joue à Ubu reine
Par Lucien Rabouille
On connaissait les bourreaux-victimes, les islamistes modérés et les sarkozystes de gauche ; on sait même grâce au pénible accent hollandais qu’il existe des juifs antisémites : les ashké-nazies. Mais l’intelligence contemporaine nous avait encore épargné les « pédés homophobes » ; une bête curieuse révélée par la « maladresse » du comique Julien Cazarre en marge d’un match.

Homophobe, comme ils disent…

Soupçonné d’en être par les supporters de Marseille, il a ironiquement repris les quolibets chantés des tribunes pour parer l’attaque en répétant « Julien Cazarre, pédé ! » sur l’antenne de Canal + Sport, dans l’émission « J+1 ». Ce que lui a reproché le CSA dans une mise en demeure pour « propos homophobe à l’antenne

Récapitulons. Julien Cazarre, dont la sexualité n’est pas en cause, se trouve donc sous le coup d’une sanction du CSA pour s’être laissé traiter de « pédé » par des « ultras » phocéens. Homophobie, comme ils disent à Paris… On savait Cyril Hanouna en délicatesse avec l’association LGBT Le Refuge à cause de ses canulars lourdingues et voilà qu’un humoriste footballistique est à son tour menacé.

« Paris, Paris, on t’…. ! »

Or, le CSA l’ignore mais en marseillais, « pédé » se traduit par « parisien ». Et « parisien » se traduit dans la même langue par « hostile à l’OM ». C’est souvent maladroitement que le stade Vélodrome assouvit ses pulsions en s’exclamant : « Paris, Paris, on t’encule ! »

Castro: la soudaine et curieuse objectivité des médias

Par Ingrid Riocreux
Causeur relayait le 14 décembre un communiqué de Radio Notre-Dame concernant une récente émission de Philippe Delaroche. Le journaliste avait décidé de faire ce qu’aucun de ses collègues n’avait osé : lire la fameuse liste des prisonniers politiques cubains dont Ségolène Royal avait nié l’existence.

Partons donc de l’épisode qui a clos la séquence obsèques de Fidel Castro, c’est-à-dire le scandale provoqué par les propos de Ségolène Royal :

Il y a toujours du positif et du négatif dans les histoires, mais certains ne vont pas se rhabiller à bon compte au nom des droits de l’homme alors qu’on sait qu’ici, quand on demande des listes de prisonniers politiques, on n’en a pas. Eh bien fournissez-moi des listes de prisonniers politiques. A ce moment-là, on pourra faire quelque chose.

Les infatigables amateurs de fact-checking que sont nos journalistes auraient pu s’empresser de nous renseigner sur la validité des assertions de Mme Royal. Ils se contentèrent, dans leur majorité, d’observer les réactions des uns et des autres :

Journaliste : Royal fait l’éloge de Castro, niant l’incarcération des opposants politiques par le régime cubain.

Nous : Eh bien, qu’en est-il ? C’est vrai, ça ?

Journaliste : Qu’en pensez-vous ?

Le penseur américain Noam Chomsky a dénoncé, non sans raison, une différence de traitement médiatique entre les régimes saoudien et castriste :

Aux États-Unis, l’ambiance générale a été résumée par le premier titre du « New York Times », lequel indiquait en substance : « Le dictateur cubain est mort ». Par curiosité, j’ai jeté un œil aux archives de ce journal pour voir combien de fois ils avaient qualifié le roi d’Arabie saoudite de « dictateur ». Sans surprise, il n’y avait aucune occurrence…

Il faut reconnaître que, s’il a fallu attendre l’émission de Philippe Delaroche sur RND pour connaître les noms des prisonniers politiques, certains articles ont tout de même opposé des faits et/ou des chiffres à la déclaration dithyrambique de Ségolène Royal :

Lisez la suite de l’article sur le blog d’Ingrid Riocreux.

https://www.causeur.fr/castro-royal-poutine-medias-cuba-dictateur-141697 

GOOGLE: POLÉMIQUE APRÈS LES PROPOS D'UN EMPLOYÉ SUR LES «DIFFÉRENCES BIOLOGIQUES»
ETATS-UNIS Selon l'auteur, les femmes sont plutôt prédestinées à des carrières «dans le social ou l'artistique»...
Une note qui ravive le débat sur la « culture
sexiste et de harcèlement » dans le milieu technologique. Google était dimanche au centre d’une controverse après la prise de position d’un salarié dans un message interne expliquant que la très faible présence des femmes dans la « tech » était due à des différences biologiques.
Dans cette lettre de 3.000 mots publiée dimanche par le site Gizmodo, un ingénieur de sexe masculin affirme que « les choix et les capacités des hommes et des femmes divergent, en grande partie, en raison de causes biologiques et (donc) ces différences peuvent expliquer le pourquoi on n’a pas une représentation égale des femmes dans la tech et (dans les positions de) leadership ».
>> A lire aussi : Des «cris de chèvre» à l’Assemblée pendant la prise de parole d’Alice Thourot (LREM)
Les aptitudes naturelles des hommes les conduisent à devenir programmateurs en informatique, alors que les femmes sont, selon l’auteur dont l’identité n’a pas été dévoilée, plus enclines « aux sentiments et à l’esthétique qu’aux idées », ce qui fait qu’elles optent pour des carrières « dans le social ou l’artistique ».
http://www.20minutes.fr/high-tech/2114063-20170807-google-polemique-apres-propos-employe-differences-biologiques 

RECONNAÎTRE UN PERVERS NARCISSIQUE
Chaque année, de plus en plus de personnes découvrent que leur conjoint est un pervers narcissique, qu'il s'agisse d'hommes ou de femmes. Les pervers narcissiques, qui constitueraient près de 10% de la population, sont des individus souffrant d'une psychopathologie complexe, souvent difficile à identifier qui correspond à un mécanisme de manipulation mentale souvent dramatique pour les victimes.
D'un point de vue médical, le manipulateur est plus volontiers appelé pervers narcissique. La plupart de ces personnes (qui représentent environ 3% de la population) sont inconscientes de leur problème et sont persuadées d'agir pour le bien des autres (une minorité est sadique et prend plaisir à faire souffrir les autres). Les manipulations de ces personnes se distinguent du chantage affectif, des petits mensonges ou d'une culpabilisation d'autrui qui font que tout le monde est plus ou moins manipulateur.
Vidéo
http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/6867-pervers-narcissique-reconnaitre-le-manipulateur?een=cfa268a2a7e3420fc4631730fd4f7196&utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml79_coupdesoleille

 PRÉVENIR L’AVORTEMENT EN EUROPE
Cadre légal et politiques sociales  
Séminaire européen de haut niveau - 22 juin 2017
L'ECLJ a organisé un séminaire européen de haut niveau, le 22 juin à la Commission des Épiscopats de la Communauté européenne (COMECE), à Bruxelles (Belgique). Vous trouverez ci-dessous les interventions écrites et vidéos de tous les participants du séminaire.
https://eclj.org/abortion/eu/european-seminar-preventing-abortion-in-europe-legal-framework--public-policies?lng=fr 

AVORTEMENT ET LIBERTÉ D’EXPRESSION
Christophe Foltzenlogel, Juriste au European Centre for Law and Justice 
« La liberté d’expression vaut aussi pour les informations ou idées qui heurtent, choquent ou inquiètent l’État ou une fraction quelconque de la population. Ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels il n’y a pas de société démocratique ».
Je voudrais introduire mon propos par cette célèbre citation de la Cour européenne des droits de l'Homme dans sa jurisprudence Handyside c. Royaume-Uni de 1976 qui a vraiment fondé la position de la Cour sur la question de la liberté d’expression, elle a véritablement lié la question de la liberté d’expression à la question démocratique. À l’évidence on ne pourrait pas parler ni faire de prévention s’il n’y avait pas de liberté d’expression, s’il n’était pas possible de parler et d’exposer tous les aspects d’une question et notamment celle de l’avortement.
Mon intervention portera principalement sur la jurisprudence de la CEDH à raison de son importance en Europe. En effet, au fil des années l’importance de la Cour s’est accrue, ses décisions sont suivies et au fur et à mesure les Cours de chaque pays ont tendance à suivre la position de la CEDH.
http://media.aclj.org/pdf/Avortement-et-liberté-d’expression,-Christophe-Foltzenlogel.pdf 

3 DIFFÉRENCES ENTRE LE FÉMINISME DE GAUCHE ET LE FÉMINISME DE DROITE
Vidéo
https://www.ndf.fr/nos-breves/04-08-2017/3-differences-entre-le-feminisme-de-gauche-et-le-feminisme-de-droite-2/ 

LE TOUR DU MONDE DU SEXE
Des Moso aux Sambia, de Hawaï jusqu’à Tahiti, embarquez avec Frédéric Lewino à la découverte des pratiques anciennes les plus curieuses.
http://www.lepoint.fr/dossiers/culture/le-tour-du-monde-du-sexe/

Le tour du monde du sexe : la beauté des petites lèvres vaginales sur les îles de Chuuk
Par Frédéric Lewino
Dans ces îles micronésiennes, la beauté d'une femme tient à la grandeur et à la couleur de ses petites lèvres qui font, dès l'enfance, l'objet de tous les soins. 4
Le tour du monde du sexe : chez les Wodaabe, les hommes jouent aux pin-up
Par Frédéric Lewino
Les hommes de cette tribu peule se maquillent, dansent et chantent sans complexe pour séduire les jeunes filles. De vraies drag-queens ! 5

Le tour du monde du sexe : les Tahitiennes, pas si libérées que cela
Par Frédéric Lewino
En s'offrant aux marins, les jeunes filles le firent moins par appétit sexuel que par obéissance aux chefs, qui prenaient les Blancs pour des envoyés des dieux. 15

Le tour du monde du sexe : les organes génitaux remodelés des Hawaïens
Par Frédéric Lewino
Autrefois, les Hawaïens adoraient leurs pénis et leurs vagins, générateurs de plaisir et de vie, et leur consacraient danses et chants. 15

Le tour du monde du sexe : les hyper-refoulés d'Inis Oirr
Par Frédéric Lewino
Plus que tout autre peuple de la planète, les Irlandais de cette île considèrent la sexualité comme une saleté à cacher absolument. 18

Le tour du monde du sexe : les Moso, sans père ni mari
Par Frédéric Lewino
Jusque dans les années 50, les Moso de Chine constituaient la dernière société totalement matriarcale où les hommes comptent pour du beurre. 8

Le tour du monde du sexe : chez les Nyinba, les frères partagent la même épouse
Par Frédéric Lewino
Pour éviter la division du domaine familial, chez cette tribu népalaise, tous les frères épousent la même femme. 10

Le tour du monde du sexe : la femme collective des Bashilele
Par Frédéric Lewino
Tous les jeunes gens de la tribu vivent sous le même toit, le kumbu, où ils peuvent bénéficier des faveurs d'une épouse commune qu'ils chouchoutent. 8
http://www.lepoint.fr/dossiers/culture/le-tour-du-monde-du-sexe/ 

VIOL SUR ORDONNANCE DANS UN TRIBUNAL TRADITIONNEL DU PAKISTAN
Raja Ram (Pakistan) (AFP) - L'adolescente a été violée sur autorisation du conseil des anciens du village pour venger le crime commis par son frère: dans cette région reculée du Pakistan, la sentence a conduit les habitants à s'interroger sur la validité de la justice traditionnelle.
L'assemblée de vieux "sages", également connue comme le panchayat, ou la jirga, a ordonné à la mi-juillet à un homme de violer cette jeune fille de 16 ans pour réparer l'outrage infligé à sa soeur, âgée de 12 ans.
"Que Dieu la prenne en pitié, quelle étrange journée et quelle énorme injustice", résume Amina Bibi, une habitante de Raja Jam, en écho au trouble qui s'est emparé de cette petite localité de 3.000 âmes depuis le double viol.
"Dans notre région, on n'a ni école ni hôpital, la pauvreté et l'ignorance règnent en maîtres... Cette incident porte la marque de l'ignorance", renchérit Imtiaz Matila, 46 ans.
"C'est une tache sur le nom de ce panchayat," affirme un sexagénaire, Manzoor Hussain.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170806.AFP8481/viol-sur-ordonnance-dans-un-tribunal-traditionnel-du-pakistan.html?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinsite 

GOOGLE LICENCIE UN INGÉNIEUR POUR 'AVOIR MIS EN ÉVIDENCE DES STÉRÉOTYPES DE GENRE'
Pieter Van Nuffel Journalist DataNews
Un ingénieur travaillant chez Google, qui avait attribué sur un blog la faible présence de femmes dans le secteur technologique à des facteurs biologiques, vient d'être licencié.
Google a annoncé mardi soir qu'il avait licencié un de ses ingénieurs "parce qu'il avait violé la stricte politique interne de respect de la vie privée". Le site Internet Gawker avait révélé mardi que l'ingénieur, âgé de 27 ans, avait été renvoyé en juillet après qu'il eut utilisé ses privilèges d'accès pour accéder à des comptes d'utilisateurs et espionner au moins quatre mineurs.

En particulier, révèle Gawker, "dans un incident intervenu au printemps impliquant un garçon de 15 ans dont il était devenu l'ami, Barksdale avait consulté les relevés de Google Voice, le service de téléphonie par Internet de Google, après que le garçon eut refusé de lui dire le nom de sa nouvelle petite amie (..) Après avoir accédé au compte de l'adolescent pour trouver son nom et son numéro de téléphone, Barksdale a nargué le garçon et menacé d'appeler" la jeune fille.

L'ingénieur faisait partie d'un groupe d'informaticiens, les SRE (Site Reliability Engineers, ingénieurs de fiabilité des sites), qui "ont accès aux données les plus sensibles", et ont un accès sans limite aux comptes d'utilisateurs.

Sans confirmer ces détails, Google a assuré "surveiller attentivement le nombre d'employés qui ont accès à [son] système, et [mettre] régulièrement à jour [ses] contrôles de sécurité." "En outre nous accroissons de façon significative le temps que nous passons à surveiller nos relevés pour nous assurer que les contrôles soient efficaces. Cela dit, il faudra toujours qu'un certain nombre de gens accèdent aux systèmes s'ils doivent bien fonctionner. C'est la raison pour laquelle nous prenons tellement au sérieux chaque manquement", a-t-il conclu.

Selon Gawker, l'ingénieur ne semblait pas avoir de motivations sexuelles, mais vouloir plutôt démontrer son pouvoir, et se vanter de son rôle chez Google.
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/09/15/un-ingenieur-de-google-renvoye-pour-avoir-espionne-des-mineurs_1411339_651865.html#R0ElijSKFsDI8Uul.99 

LE LOBBY ANTIRACISTE FAIT DES RAVAGES AU QUÉBEC
Par Jérôme Blanchet-Gravel
Il s’est récemment constitué au Québec un véritable lobby antiraciste dont la mission est de convaincre les différents paliers de gouvernement d’œuvrer à la reprogrammation complète de la société conformément à ses revendications identitaires pour les immigrants. Il faudrait que le Canada français devienne une page blanche, un Éden entièrement vierge dont les habitants devraient obligatoirement rendre un culte à la déesse Diversité.

Surtout composé de militants anti-laïques, d’universitaires, de journalistes et de fonctionnaires, ce nouveau lobby est parvenu à persuader le gouvernement provincial de mettre en place une grande commission sur le racisme dit « systémique ». Le 20 juillet dernier, le gouvernement du Parti libéral (un parti plutôt favorable à l’immigration massive) annonçait donc officiellement que des séances de consultation sur le sujet allaient se tenir à l’automne.

« Négationnisme », idéal diversitaire et « islamophobie »

Les instigateurs de cette grande mascarade se montrent si radicaux dans leurs prises de position qu’il est facile de prévoir les conclusions qui seront tirées de l’exercice. En mars dernier, le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, affirmait que nier la réalité du racisme au Québec relevait du « négationnisme ». Voilà de quoi donner le ton.

A lire aussi: Le Québec est-il structurellement raciste?

Premièrement, nous apprendrons que les Québécois « de souche » forment un peuple fondamentalement « raciste », en raison, notamment, de son rapport conflictuel à la religion. Il faut préciser que, dans leur ensemble, les Québécois n’ont jamais été très favorables à l’idée de se voir imposer des croyances religieuses dont ils ne partagent aucunement les principes. Le Canada français est longtemps resté catholique, mais à partir des années 1960, il est rapidement devenu hostile au dogmatisme religieux, peu importe sa provenance. Cette méfiance légitime envers la religion semble toutefois s’atténuer chez les jeunes générations qui ont été gavées à l’idéal diversitaire par le système d’éducation au cours des deux dernières décennies.

Deuxièmement, nous apprendrons que les musulmans font partie des principales victimes du racisme systémique. Bien évidemment, il sera beaucoup question de l’« islamophobie », cette nouvelle épidémie populaire dont il faudrait collectivement guérir. L’islamisme a beau n’avoir jamais fait autant d’adeptes et surtout, de victimes,

https://www.causeur.fr/antiracisme-racisme-systemique-quebec-canada-146000?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=5bbd6d9aa4-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-5bbd6d9aa4-57258861 

RÉFLEXIONS SUR LE STATUT ONTOLOGIQUE DU ZYGOTE (1/3)
On parle généralement de zygote durant le court laps de temps où les deux informations chromosomiques parentales n’ont pas encore fusionnées bien que les deux pronuclei soient déjà dans la même cellule.
Voilà sept ans, j’ai écrit un article intitulé “Pourquoi je suis contre l’avortement”. Des hauts et débats est avant tout un blog d’économie, et pourtant cet article est toujours le plus visité sur ce blog avec près de 40 000 visites. Cependant, comme la plupart des articles écrits à l’aube de ce blog, je ne suis pas complètement satisfait du résultat. Je n’y ai pas tant exprimé une position particulière que critiqué certaines opinions communes au sujet de l’avortement. Résultat, c’est insuffisant : il y a des digressions inutiles, certaines phrases sont caricaturales, l’argumentation n’est pas toujours rigoureuse. Je veux donc reprendre ici la question de façon plus rigoureuse, et en développant un point en particulier, en m’aidant notamment d’un livre que j’ai lu récemment : Le zygote est-il une personne humaine ? du philosophe Pascal Ide (2003). L’approche que j’entends mener ici se distingue donc de celle de 2010 : elle est essentiellement philosophique.

Le statut ontologique du zygote : un débat central
Bien qu’avec le recul je trouve mon ancien article sous-argumenté, j’ai au moins rappelé une chose : le débat philosophique central est le statut ontologique du zygote. Est-ce une personne humaine à part entière ? un simple amas de cellules ? un matériau biologique ? quelque chose d’indéterminé ? un individu ? un individu potentiel ? quand, et comment faire la distinction ?

Cette question est spéculative : elle peut donc sembler éloignée des préoccupations des médecins ou des femmes souhaitant réaliser une IVG, et elle n’a qu’un lien indirect avec la législation sur l’avortement. Elle n’en demeure pas moins centrale.  Selon que l’on considère un …
I. Le zygote est-il un être vivant ?
II. Le zygote est-il un être humain ?
https://deshautsetdebats.wordpress.com/2017/08/06/rflexions-sur-le-statut-ontologique-du-zygote-13/
 

7-0 LAICITÉ 

LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF JUGE ILLÉGALE LA CRÈCHE DE NOËL DE LA MAIRIE D’HÉNIN-BEAUMONT
Par Carl Hubert, essayiste ♦ Les lecteurs de Polémia ne seront pas surpris : il y a moins d’un mois, nous décryptions pour eux la décision du Conseil d’État du 9 novembre dernier sur l’installation de crèches de Noël dans les bâtiments publics : une décision sévère et prétorienne qui, sous couvert de laïcité, nie l’identité culturelle de la France. Le Conseil d’État estime que, dans l’enceinte des mairies, les crèches sont prohibées par la loi de 1905 et le principe de laïcité, « sauf si des circonstances particulières montrent que [leur] installation présente un caractère culturel, artistique ou festif ».

Par un jugement rendu mercredi 30 novembre 2016, le Tribunal administratif de Lille a fait une exacte application de cette jurisprudence. Il était saisi par un élu communiste de la ville d’Hénin-Beaumont qui reprochait au maire Steeve Briois d’avoir installé une crèche de Noël dans l’hôtel de ville l’an dernier. Le tribunal administratif avait rejeté la requête en référé en décembre 2015 mais devait maintenant se prononcer sur le fond.

Sans surprise, et comme le préconisait son rapporteur public, le tribunal administratif a estimé qu’aucune circonstance particulière ne venait justifier l’installation d’une crèche de Noël dans le hall de l’hôtel de ville. La crèche ne revêtait pas un caractère culturel ou artistique, compte tenu du fait qu’elle n’était composée que « de sujets sans valeur historique ou artistique particulière » et qu’elle ne s’inscrivait dans aucune exposition. La présence de la crèche ne présentait pas non plus de caractère festif, dès lors qu’elle ne s’inscrivait pas dans un particularisme local et ne pouvait « être considérée comme une extension du marché de Noël qui se tient à l’extérieur du bâtiment et sans proximité immédiate avec celui-ci ».

Steeve Briois a annoncé qu’il ferait appel mais ce sera vain car le jugement est irréprochable au regard de ce qu’a jugé le Conseil d’Etat.

Cette année, le maire d’Hénin-Beaumont a préféré installer sa crèche sur une place publique car le plan Vigipirate restreint l’accès à l’hôtel de ville : un choix juridiquement judicieux car le Conseil d’État a décidé que, sur la voie publique, la crèche devient autorisée, sous réserve qu’elle ne s’inscrive pas dans une intention prosélyte.

Mais Bruno Bilde, adjoint au maire et par ailleurs conseiller spécial de Marine Le Pen, entend entrer en dissidence l’an prochain, lorsque le plan Vigipirate aura pris fin : « Sans Vigipirate nous referons la même configuration qu’en 2015, même si ça ne plaît pas à certains gauchistes ». Une telle décision serait légitime compte tenu du défi à la civilisation française que constitue la jurisprudence du Conseil d’Etat sur les crèches de Noël.

Le jugement du tribunal administratif – qui en annonce sans doute d’autres, pour Béziers, Beaucaire et autres villes attachées aux traditions – serait d’ailleurs l’occasion pour Marine Le Pen, dont on connaît l’engagement à Hénin-Beaumont, de se distancier de la « laïcité républicaine », que le Système politico-juridico-institutionnel instrumentalise pour démanteler nos traditions et laisser ainsi place nette à des traditions étrangères, burkini en tête.

https://www.polemia.com/le-tribunal-administratif-juge-illegale-la-creche-de-noel-de-la-mairie-dhenin-beaumont-marine-le-pen-denoncera-t-elle-le-laicisme/ 

8-0 SOCIÉTÉ (Politique, etc) 

L’INCROYABLE AUDITION "TESTAMENT" DU GÉNÉRAL PIERRE DE VILLIERS
Le 19 juillet, le chef d'état-major des armées (CEMA) remet sa démission à Emmanuel Macron. L'épilogue inédit d'une crise historique entre le général Pierre de Villiers et le chef de l'Etat, qui débute le 12 juillet par une audition du CEMA à l'Assemblée nationale.

Le 12 juillet, le chef d'état-major des armées (CEMA) était auditionné par la commission de la défense de l'Assemblée nationale. C'est le point de départ d'une crise inédite entre Emmanuel Macron et le général Pierre de Villiers, qui jugeait lors de cette audition la trajectoire budgétaire "non tenable" et alerte les députés. Un jour plus tard, jeudi 13 juillet, dans les jardins de l'Hôtel de Brienne, le chef de l'État recadre brutalement le CEMA devant un parterre de militaires, d'industriels et d'invités internationaux. Le 19 juillet, le général Pierre de Villiers remet sa démission à Emmanuel Macron. Voici les principaux extraits de l'audition du 12 juillet du CEMA.

Trajectoire financière du budget de la défense

"Le premier correspond à la fin de gestion 2017 qui doit absolument être préservée. En opérations extérieures comme sur le territoire national, nos armées assurent la sécurité des Français au quotidien, dans des conditions souvent très difficiles. Comment imaginer ne pas leur donner les moyens nécessaires pour remplir leurs missions ? Les exécutions budgétaires ont été préservées en 2015 et 2016. Cela doit être le cas également en 2017, car les armées ne sont pas moins sollicitées, loin s'en faut".

"Le deuxième horizon de très court terme est celui de la loi de finances pour 2018. Cette première marche est essentielle. Je ne suis pas un lapin de six semaines : je sais bien que, si l'objectif de 50 milliards est fixé à 2025 et que la courbe d'évolution du budget démarre très bas, l'élévation de cette courbe ne se produira qu'en fin de période. Nous connaissons la ficelle de cette « remontée tardive » et l'avons déjà
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/l-incroyable-audition-testament-du-general-pierre-de-villiers-746438.html#xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20170807 

EMMANUEL MACRON VS GÉNÉRAL DE VILLIERS : LA FAMEUSE ALLOCUTION DU 12 JUILLET EST EN LIGNE
Après une lecture intégrale de ce long texte, on note que si les députés de la commission ont beaucoup insisté sur la question des fameux 850 millions d'euros, le chef d'état-major des armées est resté très prudent. Exemple : 
"Je ne peux guère vous en dire davantage sur les conséquences qu’aurait l’annulation de 850 millions d’euros de crédits, non pas parce que je cherche à éviter le sujet, mais parce que la décision n’a pas encore été officiellement prise par le président de la République. Attendons qu’elle le soit ; en attendant, j’ignore si nous appliquerons la batterie de mesures possibles, car cela dépendra, encore une fois, du niveau de report de charges et de crédits, de la manière dont cette annulation s’articulera avec d’autres annulations et gages dans le cadre de la gestion budgétaire globale et du niveau des opérations extérieures. Je dirai ceci : à l’évidence, le budget ne correspond pas à ce que j’avais demandé, et je pense que vous l’avez compris, ni à ce qu’a demandé la ministre des Armées. Cela étant dit, je ne peux guère vous apporter davantage de précisions tant que la décision n’est pas officiellement prise ; lorsqu’elle le sera, si elle devait l’être, votre président sera informé des mesures concrètes de décalage qui seront prises – puisqu’il faudrait procéder à des décalages, étant donné que je ne vois pas d’autre solution que de faire porter de telles demandes d’économies sur l’équipement des forces".
Y avait-il réellement un "motif de condamnation"?
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/08/emmanuel-macron-vs-g%C3%A9n%C3%A9ral-de-villiers-la-fameuse-allocution-du-12-juillet-est-en-ligne.html 

L’ÉLYSÉE VA DÉFINIR LE RÔLE DE BRIGITTE MACRON
Alban de Montigny
Un document encadrant la fonction de l’épouse du président de la République devrait être prochainement rendu public.
Pourquoi le rôle public de la femme du président doit-il être précisé ?

Durant la campagne, Emmanuel Macron avait affiché sa volonté de clarifier le rôle de son épouse, une fois élu. « Je souhaite qu’un cadre soit défini et je demanderai qu’un travail soit conduit en la matière », avait-il expliqué sur TF1, ajoutant vouloir « sortir d’une hypocrisie française ». Le candidat avait précisé que son épouse ne serait pas rémunérée par le contribuable.

Ce document, l’Élysée est en train de le préparer, a fait savoir hier son entourage. Cette annonce survient dans un contexte particulier. Il y a trois semaines, une pétition avait été lancée sur Internet contre un « statut de première dame » ; plus de 286 000 personnes l’ont signée.

Le document devrait notamment préciser le nombre de collaborateurs entourant Brigitte Macron. Il devrait également délimiter ses prérogatives, la fonction de conjoint du président n’étant pas inscrite dans la Constitution. Elle « n’aura pas de rôle politique mais un rôle public », précise l’Élysée. Une formulation qui questionne.

« Brigitte Macron peut avoir une action publique via une fondation privée, comme ce fut le cas pour Bernadette Chirac. Mais son action ne devrait pas être directement financée par l’argent du contribuable », explique Armelle Le Bras-Chopard, professeur de science politique émérite à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et auteur de Première dame, second rôle.

Comment les précédentes femmes de président se sont-elles comportées ?

http://www.la-croix.com/France/Politique/LElysee-definir-role-Brigitte-Macron-2017-08-08-1200868472?utm_source=Newsletter&utm_medium=e-mail&utm_content=20170808&utm_campaign=newsletter__crx_alert&utm_term=742786&PMID=cfa268a2a7e3420fc4631730fd4f7196


QUEL STATUT POUR LE CONJOINT DES DIRIGEANTS DANS LES AUTRES PAYS OCCIDENTAUX ?
Les conjoints et conjointes des dirigeants des pays occidentaux ont rarement un statut officiel, exception faite aux États-Unis.
Alors que la question du statut de Brigitte Macron agite la France en vacances et fera l’objet d’un document précisant l’étendue de son « rôle public » dans les prochains jours, il est tentant de s’intéresser à la façon dont sont considérées ses homologues occidentales dans leurs pays respectifs. Une constante ressort : aucune Constitution ne fait allusion aux épouses et époux des chefs de l’État. Cependant, leur reconnaissance et leur visibilité diffèrent d’un pays à l’autre.

Aux États-Unis, un rôle fort et institutionnalisé
Aux États-Unis, si le statut de « First Lady » n’est pas consacré par la Constitution américaine, il est néanmoins institutionnalisé, lui conférant un rôle de premier ordre.
La « première dame » doit cesser son activité professionnelle. Outre ses apparitions publiques et l’organisation de dîners officiels en tant qu’« hôtesse de la Maison-Blanche », elle dispose d’une grande visibilité et d’un fort pouvoir d’influence, puisqu’elle assiste son époux au cours de son mandat, en étant notamment dévolue aux causes sociales.
La première dame américaine travaille au sein d’une équipe d’une quinzaine de collaborateurs comptant entre autres un chef de cabinet, un attaché de presse et un conseiller spécial. Non rémunérée, elle dispose toutefois d’un budget fédéral. Ce dernier lui est attribué depuis une loi de 1978 promulguée par Jimmy Carter, 39è président des États-Unis, afin de faciliter son action sociale et politique. C’est également sous Jimmy Carter que la première dame a acquis un espace de travail dédié : un bureau situé l’« Aile Est » de la Maison-Blanche – tradition rompue par Hillary Clinton qui déménagea son bureau dans « l’Aile Ouest ».

Même si la première « First Lady », qui s’était par ailleurs elle-même nommée de la sorte, n’est autre que la femme du premier président des États-Unis, George Washington, le rôle de première dame tel que conçu aujourd’hui aux États-Unis remonte en réalité à Eleanor Roosevelt. Dépassant le simple titre honorifique, la femme de Franklin Roosevelt, président de 1933 à 1945, s’est illustrée par son travail sur des projets de réformes sociales – notamment consacrés aux droits des Afro-Américains, ainsi que sa présence aux conférences de presse.

Dernièrement, Michelle Obama était le fer de lance de la lutte contre l’obésité infantile et de l’éducation des filles. Melania Trump, de son côté, a annoncé qu’elle ferait de toutes les formes de harcèlement sa cause principale.

Au Royaume-Uni, de l’indépendance et de la discrétion

En Allemagne, une fonction associative
http://www.la-croix.com/Monde/Quel-statut-conjoint-dirigeants-autres-pays-occidentaux-2017-08-08-1200868471?utm_term=742786&from_univers=lacroix 

QUI EST L'HABITUÉ DU BUZZ QUI S'OPPOSE AU STATUT DE BRIGITTE MACRON ?
Thierry-Paul Valette agite le débat public avec sa pétition contre un statut officiel de première dame possiblement accordé à Brigitte Macron.
Par Maxence Eloi
 « Le recours aux emplois familiaux sera bientôt interdit à l'Assemblée nationale (…) il n'y a aucune raison pour que l'épouse du chef de l'État puisse obtenir un budget sur les fonds publics », justifie Thierry-Paul Valette pour dénoncer la volonté du chef de l'État, Emmanuel Macron, de rendre officiel le rôle de première dame de France. L'homme aux multiples casquettes a lancé une pétition sur Change.org en fin de semaine dernière et il faut dire qu'elle remporte un franc succès. Au 7 août au soir, plus de 240 000 personnes l'ont déjà signée.
http://www.lepoint.fr/societe/qui-est-l-habitue-du-buzz-qui-s-oppose-au-statut-de-brigitte-macron-07-08-2017-2148609_23.php?&m_i=FCwFusN1Lf6k9TZE8DgA8isEMnCKDVyswmRRNP1jpEEUQwdofo_Y43A6KradQhApXHzgWFRWn%2BN085VEBNbAKFbDu4uRFT&boc=984102&M_BT=438266583523#section-commentaires 

POURQUOI L'ELYSÉE PRÉFÈRE UNE "CHARTE" À UN STATUT POUR LA PREMIÈRE DAME
Après une pétition recueillant 200.000 signatures, l'Elysée préfère une "charte de transparence" à l'idée de statut.
Thibault Lambert
Brigitte Macron, bientôt "vraie" première dame ? A l'Elysée, des juristes planchent actuellement sur la question. Avec pour but d’accorder une "charte de la transparence" à la compagne (ou au compagnon) du/de la président(e) de la République. Un serpent de mer qui s’invite à nouveau dans le débat public, alors qu’une pétition contre ce statut a dépassé les 220.000 signataires ce lundi 7 août. Lundi, la mise au point du cabinet de Brigitte Macron auprès de l'Obs et de BFM-TV a définitivement enterré l'idée d'un statut.
En France, la première dame est aussi présente dans la vie politico-médiatique, qu’elle en est absente dans les textes. Elle ne dispose d’aucune définition juridique, ni d’aucun rang protocolaire dans les cérémonies. Durant sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait alors déclaré vouloir "clarifier" ce rôle. "Elle m’a toujours accompagné, car c’est mon équilibre de vie, c’est comme cela que nous fonctionnons. Elle aura un rôle et elle ne sera pas cachée, parce qu’elle partage ma vie, parce son avis m’est important", avait-il alors affirmé lors de sa campagne au micro de RTL.
Un emploi familial ?
Depuis, élus et personnes de la société civile montent au créneau pour dénoncer cette initiative, alors que vient de se clore à l’Assemblée l’examen de la loi sur la moralisation de la vie publique. Une loi qui interdisait, entre autres, les emplois familiaux pour les collaborateurs parlementaires. Des députés comme Eric Coquerel (LFI) ou Thierry Mariani (LR) reprochent sur Twitter au président de ne pas appliquer ce principe à lui-même.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170807.OBS3093/pourquoi-le-statut-de-la-premiere-dame-fait-grincer-des-dents.html#xtor=EPR-1-[ObsPolitique]-20170808 

LOI DE MORALISATION: BIENVENUE À LA POLICE DU LANGAGE
Par Marc Nacht
On pourrait croire que la loi de « moralisation de la vie politique » s’adresse à la troupe des élus supposés adorateurs du veau d’or. Trop simple puisque pour l’essentiel ce projet de loi ne fait que reprendre, en les enrichissant de nouveaux interdits et limitations que nous n’exposerons pas ici, la plupart des énoncés et principes du Livre IV du code pénal intitulé : « Des crimes et délits contre la Nation, l’État et la paix publique ».

A lire aussi: Loi de moralinisation – Par Elisabeth Lévy

Que l’on dispense, par ailleurs, les candidats aux diverses fonctions publiques d’avoir un casier judiciaire vierge est une suppression qui fait figure de « détail », la virginité étant pour nos apprentis législateurs une chose aussi fragile et incertaine que l’hymen. Cette suppression de l’ancienne marque au fer rouge comme de toute mention et atteinte corporelle serait peut-être à mettre au crédit des députés si elle ne s’ouvrait sur la gueule béante d’une police du langage.

Des paroles ou des actes?

Les députés LREM ont en effet voté un amendement à l’article 1 du projet de loi de « moralisation de la vie politique » qui prévoit une « peine complémentaire obligatoire d’inéligibilité » en cas « de manquement à la probité ». Cette « probité » inédite et extensive impliquerait « les faits de discrimination, injure ou diffamation publique, provocation à la haine raciale, sexiste ou à raison de l’orientation sexuelle. » Il s’agit d’une hyper subjectivation de la « probité » telle que cette dernière était prise en compte et nommée par le code pénal sous l’intitulé « Des manquements au devoir de probité » (Livre IV, Titre III, Chapitre II, Section III).
Pour résumer :

§1- De la Concussion.
§2-De la corruption passive et du trafic d’influence.
§3- De la prise illégale d’intérêts.
§4- Des atteintes à la liberté d’accès et à l’égalité des candidats dans les marchés publics et les délégations de service public.
§5- De la soustraction et du détournement de biens.

On voit qu’il s’agit pour le code pénal de sanctionner des actes et non des paroles, fussent-elles répréhensibles ou insultantes.

Le crime de langage au sommet de la hiérarchie des faits répréhensibles

Pour mémoire et bien marquer que la sanction des malhonnêtetés manifestes n’est pas une chose nouvelle, signalons 241 condamnations en 2014 pour « manquements à la probité » selon le rapport du Service central de prévention de la corruption (SCPC), remplacé en 2017 par la nouvelle Agence nationale anticorruption.
https://www.causeur.fr/loi-moralisation-ineligibilite-probite-lrem-145936?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=1e56534c4b-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-1e56534c4b-57258861 

COHN-BENDIT JUGE MACRON : "ON NE NAÎT PAS PRÉSIDENT, ON LE DEVIENT"
100 JOURS DE MACRON. Le trublion écolo, qui fut un des premiers soutiens d'En Marche !, juge les premiers pas du chef de l'Etat.
Nathalie Funes
Femmes et hommes politiques, économistes, chefs d’entreprises, syndicalistes… Chaque jour, pour "l’Obs", un expert ou une personnalité dresse le bilan des premiers pas d’Emmanuel Macron à la présidence de la République. Aujourd’hui, place à Daniel Cohn-Bendit, acteur et observateur de la vie politique française depuis près de cinquante ans et qui s’est affiché parmi les premiers soutiens du mouvement En Marche !
Votre impression sur les 100 premiers jours d’Emmanuel Macron ?
Depuis qu’il a été élu à la présidence, Emmanuel Macron ne m’a pas déçu. Son parcours correspond à mes attentes. Ce qui ne veut pas dire que tout a été parfait. Le sans-faute n’existe pas, à part dans la tête des journalistes et des éditorialistes politiques. Et on ne pouvait pas s’attendre non plus à un démarrage complètement huilé avec un tel renouvellement du gouvernement, de l’Assemblée nationale, du parti majoritaire… Emmanuel Macron doit apprendre. On ne naît pas président, on le devient. La politique, c’est "check and balance". Regardez les erreurs de Barack Obama et d’Angela Merkel à leurs débuts. Aucun nouveau chef d’Etat ne s’est installé dans ses fonctions sans faire d’erreurs.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170806.OBS3043/cohn-bendit-juge-macron-on-ne-nait-pas-president-on-le-devient.html 

8-A BREXIT 

BREXIT: LA POSSIBILITÉ D'UN SECOND RÉFÉRENDUM SE DESSINE

Céline Bouckaert Traductrice / journaliste newsroom Roularta

Au Royaume-Uni, l'impasse dans laquelle se trouve le parlement britannique, la possibilité d'un accord défavorable pour le pays et le profond désaccord entre les deux principaux partis pourraient bien mener à un second référendum sur le Brexit.
Professeur au King's College à Londres, Vernon Bogdanor estime ainsi dans les colonnes du quotidien britannique The Guardian qu'il faut remettre la décision finale au sujet du Brexit dans les mains du peuple. Selon lui, le pari raté de la Première ministre Theresa May rouvre le débat. "Si elle avait remporté la victoire écrasante qu'elle avait espérée, le résultat du référendum aurait été confirmé et le Brexit aurait été assuré".

Quatre raisons

Il avance quatre raisons d'organiser un second référendum. Premièrement, il n'y aurait pas de majorité au sein de la Chambre des Communes en faveur du Brexit tel qu'il est proposé par May. "Aujourd'hui, il y a probablement davantage de députés favorables au Remain qu'avant les élections", écrit-il.

PUBLICITÉ

Deuxièmement, le "Brexit soft" défendu par le Labour aurait permis au parti travailliste, pourtant non acquis à la cause du Remain, de remporter un nombre substantiel de voix supplémentaires. Aussi Bogdanor estime-t-il que le Labour pourrait remettre le résultat du référendum en cause.

Troisièmement, les dernières élections ont intensifié les dissensions internes dans les deux partis. "Si l'accord éventuel est trop 'dur', les conservateurs en faveur du Remain pourraient rejoindre leurs homologues de l'opposition pour le combattre, et s'il est trop 'soft', les conservateurs eurosceptiques pourraient le rejeter". Le professeur craint qu'aucune des formes des Brexit ne remporte une majorité au sein de la Chambre des Communes.

Quatrièmement, la Chambre des Lords, où la proportion de membres en faveur du Remain est probablement plus élevée qu'à la Chambre des Communes, se sentirait encouragée à rejeter un Brexit pur et dur sous prétexte qu'un gouvernement minoritaire ne dispose pas du mandat nécessaire pour faire passer une telle décision.

Peuple souverain

"Après tout, le Brexit soulève des problèmes fondamentaux et existentiels pour l'avenir du pays. C'est pourquoi l'accord final ne nécessite pas seulement l'assentiment du parlement, mais aussi celui d'un peuple souverain", conclut Vernon Bogdanor.
http://www.levif.be/actualite/international/brexit-la-possibilite-d-un-second-referendum-se-dessine/article-normal-703017.html?utm_source=Newsletter-08/08/2017&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBDAGLV&&M_BT=5443005350908 

THERESA MAY AFFAIBLIE, CHANGEMENT DE CAP SUR LE BREXIT?

La Première ministre conservatrice Theresa May était pressée de démissionner vendredi, au lendemain d'élections qui ont vu son parti perdre la majorité absolue au Parlement britannique, un résultat choc qui plonge le pays dans l'incertitude peu avant l'ouverture des négociations du Brexit.
C'est un échec personnel pour Theresa May, qui avait convoqué ces élections législatives anticipées en comptant en obtenir une majorité renforcée pour négocier la sortie de l'Union européenne.

Les conservateurs sont en tête du scrutin mais ont perdu une douzaine de sièges, tandis que l'opposition travailliste en a gagné une petite trentaine, selon ces résultats quasi finaux au terme desquels les Tories ne peuvent plus obtenir de majorité absolue.

Mme May, qui disposait d'une majorité de 17 sièges dans le Parlement sortant, espérait avoir les coudées franches pour négocier un Brexit "dur" avec les 27 à partir du 19 juin, un an après le référendum pour la sortie de l'Union européenne

Mais les travaillistes de M. Corbyn, tenant de l'aile gauche et qui a mené une campagne jugée réussie, ont contrarié ces plans. Largement réélu dans sa circonscription d'Islington, au nord de Londres, il a immédiatement appelé Mme May à la démission.

"Elle a perdu des sièges conservateurs, perdu des voix, perdu le soutien et la confiance. C'est assez pour qu'elle parte et laisse la place à un gouvernement vraiment représentatif", a-t-il déclaré.

Au sein même des Tories, l'ancienne ministre Anna Soubry a estimé que la Première ministre devait envisager une démission, soulignant qu'elle se trouve "dans une situation très difficile".

Mme May, reconduite à Maidenhead (ouest), s'est contentée d'affirmer que "quels que soient les résultats", son parti "assurer(ait) la stabilité" dont "le pays a besoin".
http://www.levif.be/actualite/international/theresa-may-affaiblie-changement-de-cap-sur-le-brexit/article-normal-675075.html#cxrecs_s 

8-B CETA

8-C Écologie; CD01 Accord sur le contrôle du climat

CLIMAT : WASHINGTON FORMALISE SON RETRAIT DE L'ACCORD DE PARIS

Donald Trump a affirmé le souhait de sortir de l'Accord de Paris en juin dernier, l'estimant trop coûteux pour les Etats-Unis. La procédure de retrait est prévue pour durer au moins trois ans

Le département d'Etat américain a officiellement informé vendredi les Nations unies de sa volonté de soustraire les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat. Washington laisse toutefois la porte ouverte à un engagement en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique si les termes d'un nouvel accord sont plus accommodants pour les Etats-Unis.

Dans sa notification transmise aux Nations unies, le département d'Etat précise que les Etats-Unis continueront de participer aux réunions de l'Onu sur le changement climatique tout au long de la procédure de retrait, prévue pour durer au moins trois ans. "Les Etats-Unis soutiennent une approche équilibrée de la politique climatique en faveur d'une diminution des émissions tout en favorisant la croissance économique et en garantissant la sécurité énergétique", dit le message.

Le président américain, Donald Trump a fait part en juin de sa volonté de sortir du cadre de l'Accord de Paris, estimant qu'il serait trop coûteux pour l'économie américaine, en termes d'emplois, notamment. Il s'est en même temps dit ouvert à une réouverture des négociations sur l'accord signé par près de 200 nations.
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/climat-washington-formalise-son-retrait-de-l-accord-de-paris-746379.html#xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20170807 

TRIER, MANGER BIO, PRENDRE SON VÉLO… CE N’EST PAS COMME ÇA QU’ON SAUVERA LA PLANÈTE
La culpabilisation des individus occulte les véritables causes de la destruction de la planète: le capitalisme et les Etats-nations. Par Slavoj Zizek.
Tout l'été, «l'Obs» republie le meilleur des articles de l'année sur son site internet. Aujourd'hui, le regard du philosophe Slavoj Zizek sur l'écologie.

En décembre 2016, des milliers de citadins chinois asphyxiés par le smog ont dû se réfugier à la campagne dans l’espoir d’y trouver une atmosphère plus respirable. Cette «airpocalypse» a affecté 500 millions de personnes. Dans les grandes agglomérations, la vie quotidienne a pris les apparences d’un film post-apocalyptique: les passants équipés de masques à gaz circulaient dans un sinistre brouillard qui recouvrait les rues comme une chape.

Ce contexte a clairement fait apparaître la séparation des classes: avant que le brouillard n’amène à fermer les aéroports, seuls ceux qui avaient les moyens de s’acheter un billet d’avion ont pu quitter les villes. Afin d’exonérer les autorités, les législateurs pékinois sont allés jusqu’à envisager de classer le smog au nombre des catastrophes météorologiques, comme s’il s’agissait d’un phénomène naturel, et non d’une conséquence de la pollution industrielle. Une nouvelle catégorie est ainsi venue s’ajouter à la longue liste des réfugiés fuyant les guerres, les sécheresses, les tsunamis, les tremblements de terre et les crises économiques: les réfugiés du smog.

Décroissants, démocrates, catastrophistes, etc.: comment se repérer dans la pensée écoloL’airpocalypse n’a cependant pas tardé à faire l’objet d’une normalisation. Les autorités chinoises, bien obligées de
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20161229.OBS3181/trier-manger-bio-prendre-son-velo-ce-n-est-pas-comme-ca-qu-on-sauvera-la-planete.html 

DÉCROISSANTS, DÉMOCRATES, CATASTROPHISTES, ETC.: COMMENT SE REPÉRER DANS LA PENSÉE ÉCOLO
La philosophie de l’environnement n'est pas faite d'un seul bloc. Alors que les PUF publient un «Dictionnaire de la pensée écologique», BibliObs vous propose une cartographie des principaux courants.
Eric Aeschimann
«Pourquoi ne voit-on jamais des intellectuels comme Bernard Henri-Lévy avec les victimes des inondations, ou des typhons ?», s’indignait Nicolas Hulot dans «l’Obs» le mois dernier. Aux premiers jours de la COP 21, le silence des intellos médiatiques est assourdissant. Cela ne doit pas empêcher d’entendre ceux qui - philosophes, économistes, militants - réfléchissent aux questions écologiques depuis longtemps.

L’intérêt n’est pas nouveau. Dès le 19e siècle, les américains Thoreau ou Emerson ont chanté la vie naturelle, thème repris aujourd’hui par Pierre Rabhi ou le norvégien Arne Naess. Dans les années 60 est apparue une école plus politique, autour de Jacques Ellul, Ivan Illich et André Gorz (journaliste à «l’Obs» jusqu’en 1983): selon eux, pour arrêter de polluer, il faut sortir du capitalisme. Plus tard, c’est la notion de la catastrophe qui a servi d’aiguillon, du «principe-responsabilité» de l’Allemand Hans Jonas au «catastrophisme éclairé» de Jean-Pierre Dupuy.

Face à la menace, faut-il s’en remettre aux experts ? Oui, dit Dominique Bourg, proche de Nicolas Hulot. Surtout pas, répondent Bruno Latour et Isabelle Stengers, pour qui l’Occident doit se déprendre de son rationalisme et apprendre à dialoguer avec «Gaïa», le nouveau nom de la Terre. Des Nobel participent au débat: deux économistes, l’américaine Elinor Ostrom et le français Jean Tirole, mais aussi le néerlandais Paul Josef Crutzen, prix Nobel de chimie et favorable aux vertus de la géo-ingénierie (manipulation du climat).

Le domaine est donc en plein essor, et très international. Pour s’y repérer, «l’Obs» a choisi une trentaine de philosophes. Chacun est présenté par une formule qui
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20151223.OBS1844/decroissants-democrates-catastrophistes-etc-comment-se-reperer-dans-la-pensee-ecolo.html 

8-D UNION EUROPÉENNE 

9-A EUROPE 

Pologne
L’ÉGLISE POLONAISE EMBARRASSÉE PAR LA CRISE POLITIQUE
Delphine Allaire
La crise politique qui secoue la Pologne autour de la réforme du Tribunal constitutionnel souhaitée par le gouvernement embarrasse l’Église polonaise, pourtant traditionnellement acquise aux conservateurs.

Longtemps silencieuse face aux manifestations de rue et aux violents débats parlementaires, elle prend timidement ses distances avec le pouvoir en place.

Le président polonais Andrzej Duda lors d’une célébration religieuse. / Krystian Dobuszynski/NurPhoto

« L’Église aurait dû s’exprimer beaucoup plus tôt et beaucoup plus fort», regrette Mgr Tadeusz Pieronek. Pour cet évêque réputé libéral, ancien secrétaire général de l’épiscopat polonais, la lettre ouverte de son confrère, Mgr Stanislaw Gadecki, actuel président de la Conférence épiscopale, est tombée « vraimentau dernier moment ».

De fait, ce dernier a attendu le 24 juillet pour prendre publiquement la parole depuis que le gouvernement conservateur avait lancé sa réforme du système judiciaire. Réforme qui accroît le contrôle du pouvoir exécutif sur la justice et donne, selon ses adversaires, les moyens d’influencer le travail de la Cour suprême.

« La vraie démocratie n’est possible que dans l’État de droit », a affirmé Mgr Stanislaw Gadecki, rappelant les mots de Jean-Paul II sur l’importance de la séparation des pouvoirs. Dans cette lettre adressée le 24 juillet au président polonais, Andrzej Duda, l’archevêque de Poznan le remercie d’avoir posé son veto à deux lois controversées de la réforme globale.

À lire : Bruxelles lance une procédure d’infraction contre Varsovie

Jusque-là, l’Église polonaise était restée silencieuse sur les manifestations qui avaient rassemblé des milliers de Polonais. Ce veto a changé la donne. Nombre d’observateurs suggèrent d’ailleurs que l’Église catholique polonaise a œuvré dans l’ombre pour faire émerger la décision d’Andrzej Duda.

« Jamais l’Église ne réagit aussi rapidement »

« La lettre est parue cinq heures après l’annonce du veto par le président. Jamais l’Église ne réagit aussi rapidement, surtout après avoir été en retrait du dossiersi longtemps », constate Blazej Strzelczyk, journaliste à l’hebdomadaire catholique Tygodnik Powszechny.

Le président Duda s’était par ailleurs rendu au sanctuaire marial de Jasna Gora (Czestochowa), la veille du veto. « Officiellement présent pour prier, il y aurait mené des négociations en coulisses avec certains évêques », ajoute Blazej Strzelczyk.

Dans un pays comme la Pologne, forgé par une catholicité ardente, la voix de l’Église catholique compte dans le débat public. « Lorsque des enjeux de démocratie sont remis en cause, la parole de l’Église est souhaitable et nécessaire. Nous devons montrer que nous sommes du côté de la démocratie », affirme Mgr Pieronek, qui rappelle le rôle crucial qu’a joué l’Église dans la
http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/LEglise-polonaise-embarrassee-crise-politique-2017-08-08-1200868454?utm_source=Newsletter&utm_medium=e-mail&utm_content=20170808&utm_campaign=newsletter__crx_alert&utm_term=742786&PMID=cfa268a2a7e3420fc4631730fd4f7196

9-B PROCHE ORIENT SYRIE, ÉGYPTE, IRAK, IRAN, ISRAEL, TURQUIE, RUSSIE, SYRI, ARABIE, QATAR

IRAK : LES BRIDADES BABYLONE CONTRE LES MANŒUVRES KURDES
Un groupe de combattants qui se disent chrétiens, mais qui opère dans le cadre de milices shiites, et qui ne veulent pas que les chrétiens fassent les frais de l’indépendance annoncée du Kurdistan irakien, un groupe qui souhaite que la plaine de Ninive demeure sous la souveraineté de Bagdad, souhait partagé par le patriarche Sako mais qui ne soutient pas ce groupe de combattants… L’Orient compliqué…

La région de la plaine de Ninive, et en particulier la partie de cette zone dans laquelle sont concentrées les populations chrétiennes, ne doit absolument pas être comprise dans les territoires où se déroulera le référendum visant à la proclamation de l’indépendance de la Région autonome du Kurdistan irakien, prévu pour le 25 septembre prochain. Telle est la position exprimée par ce qu’il est convenu d’appeler les « Brigades Babylone », mouvement local doté de milices dans lesquelles opèrent notamment des chrétiens. Dans un document diffusé le 3 août, les dirigeants du mouvement ont réaffirme leur totale opposition à l’implication des communautés chrétiennes autochtones dans le projet indépendantiste du gouvernement de la Région autonome du Kurdistan irakien. « Nous respectons, peut-on lire dans le document précité, la volonté de la nation kurde, exprimée par la décision d’exercer sa propre autodétermination » par le...
https://www.christianophobie.fr/breves/irak-brigades-babylone-contre-manoeuvres-kurdes?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29

Russie
LA RÉVOLUTION RUSSE EN MOTION DESIGN. POURQUOI LE PEUPLE RUSSE S’EST-IL SOULEVÉ EN 1917 ?
Tout l’été, nous vous présentons les travaux réalisés par les 30 étudiants de la promotion 2017 de la section Motion Design des Gobelins, l’école de l’image.Dans le cadre d’un exercice supervisé par Mathieu Decarli, de La Brigade du Titre et par Laure Chapalain, coordinatrice de la formation, nous leur avons demandé de concevoir et de réaliser ces courts-métrages animés qui racontent, en utilisant des données chiffrées, l’espace, les drogues ou la révolution russe.
AUJOURD’HUI, LES PRÉMICES DE LA RÉVOLUTION, UN FILM DE JADE RAOULX.
La révolution russe de 1917.
http://www.courrierinternational.com/video/la-revolution-russe-en-motion-design-pourquoi-le-peuple-russe-sest-il-souleve-en-1917 

QUAND LA SIBÉRIE SERA CHINOISE
Eric Martin
Vidéo
https://www.ndf.fr/nos-breves/04-08-2017/quand-la-siberie-sera-chinoise/ 

9-C ORIENT - INDE, CHINE, JAPON, CORÉE, INDONÉSIE, PHILIPINES, AUSTRALIE 

Chine
INFORMATIQUE. L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE CHINOISE EN PLEIN BOOM
En Chine, le gouvernement comme les entreprises de technologie financent activement la recherche sur l’intelligence artificielle. Le pays est désormais leader dans ce domaine, devant les États-Unis.
Chaque année, en hiver, des centaines d’experts venus du monde entier se réunissent à l’occasion du congrès annuel de l’Association for the Advancement of Artificial Intelligence (AAAI). L’année dernière, l’organisation de ce rassemblement a toutefois été compliquée par des questions de calendrier. Initialement prévu pour la fin janvier 2017, il coïncidait avec les dates du nouvel an lunaire.
Cela n’aurait pas été dramatique par le passé, mais les Chinois sont devenus tellement incontournables sur le sujet qu’il n’est désormais plus envisageable de se passer de leur présence. Il fallait impérativement changer les dates. “Personne n’aurait eu l’idée de fixer cet événement le jour de Noël, explique l’actuel président de l’AAAI, Subbarao Kambhampati. Il a donc fallu revoir notre organisation à la dernière minute et décaler la conférence d’une semaine.”

Comme prévu, la Chine était particulièrement bien représentée pour cette édition 2017 du congrès de l’AAAI – qui s’est finalement déroulé [du 4 au 9 février] à San Francisco –, un événement historiquement dominé par les États-Unis. Cette année, les organisateurs avaient retenu presque autant de travaux venant de chercheurs chinois que de confrères américains. “C’est assez étonnant et très impressionnant compte tenu de l’écart qui existait encore il y a trois ou quatre ans”, souligne Subbarao Kambhampati.

Cette ascension fulgurante n’est pas passée inaperçue. En octobre dernier, un “plan stratégique” publié par la Maison-Blanche soulignait que les États-Unis n’étaient plus numéro un mondial en termes de publications scientifiques sur le deep learning (l’apprentissage profond), un domaine de l’intelligence artificielle (IA) particulièrement porteur en ce moment. Le nouveau champion de la discipline ? La Chine évidemment.

Et pas seulement au niveau de la recherche académique. Les entreprises chinoises misent elles aussi sur l’intelligence artificielle. Baidu (le Google chinois), Didi (que l’on compare souvent à Uber) et Tencent, le créateur de la très populaire application de messagerie WeChat, ont tous fondé leur propre laboratoire de recherche en intelligence artificielle. Grâce à leurs millions d’utilisateurs, ces entreprises ont accès à d’immenses bases de données, une condition nécessaire pour entraîner un système d’intelligence artificielle à distinguer des structures et éléments récurrents.
Plus de 10 % d’augmentation annuelle pour les dépenses de recherche
http://www.courrierinternational.com/article/informatique-lintelligence-artificielle-chinoise-en-plein-boom 

Corée du nord

POURQUOI LA GUERRE EST DEVENUE POSSIBLE AVEC LA CORÉE DU NORD
Entre le programme nucléaire de Kim Jong-un et l'élection de Donald Trump, la possibilité d'une guerre avec la Corée du Nord semble de moins en moins hypothétique.
Pierre Haski
Une fois de plus, la une du magazine britannique "The Economist" résume à merveille un enjeu complexe. On y voit un "champignon" nucléaire s'élever dans le ciel et former deux visages qui s'observent avec méfiance : le Nord-Coréen Kim Jong-un et l'Américain Donald Trump. Le "champignon", pour sa part, est made in Korea, celle du Nord évidemment, et le fruit de l'esprit insondable de son leader, Kim Jong-un. Au-dessus, trois petits mots : "It could happen", ça pourrait arriver.

De tous les risques d'une planète qui n'en manque pas, celui d'une guerre autour et à cause du nucléaire nord-coréen est aujourd'hui le plus élevé. Pendant longtemps, j'ai été de l'avis, à chaque nouvel essai nucléaire ou lancement de missile balistique nord-coréen, qu'un conflit était impossible, même quand d'autres échafaudaient des scénarios de troisième guerre mondiale.

Kim Jong-un, l'homme le plus dangereux de la planète

"Tout le monde serait perdant"

Ce qui a changé, c'est d'abord l'élection de Donald Trump, un président aussi ignare en géopolitique qu'impulsif et imprévisible, et la montée en puissance de Xi Jinping, le leader chinois le plus puissant des trente dernières années, devenu numéro un du parti communiste chinois en 2012 et qui s'apprête à se faire couronner pour un second mandat de cinq ans à l'automne.
http://tempsreel.nouvelobs.com/chroniques/20170807.OBS3090/pourquoi-la-guerre-est-devenue-possible-avec-la-coree-du-nord.html

NUAGES NOIRS SUR LE PACIFIQUE 
CHRONIQUE - Provoqués par la Corée du Nord qui vient de réussir le tir d'un missile intercontinental, les États-Unis accusent la Chine d'inaction. Les relations diplomatiques s'enveniment.
Sans chercher à être inutilement alarmiste, a-t-on le droit d'esquisser une comparaison entre la zone du Pacifique nord au soir du vendredi 28 juillet 2017 (jour de l'essai nord-coréen réussi d'un missile intercontinental capable de frapper atomiquement les grandes villes de la côte ouest des États-Unis) et l'Europe au soir du dimanche 28 juin 1914 (jour de l'assassinat à Sarajevo de l'archiduc héritier d'Autriche) ? Dans les deux cas, avons-nous affaire à un problème politique local qui va fonctionner comme un catalyseur, où les séquences actions-réactions s'accélèrent tellement que les puissances ne parviennent plus à en contrôler le cours ?
Comparaison n'est pas raison, d'autant plus qu'en un siècle les moyens physiques de la diplomatie ont fait des pas de géant : les photos satellite évitent de fantasmer sur des préparations militaires qui ne seraient pas réelles ; les ministres des Affaires étrangères de puissances rivales se parlent volontiers sur leurs téléphones portables, plusieurs fois par jour si nécessaire ; les chaînes de télévision d'information en continu alertent les opinions publiques et les parlementaires en temps réel dès que surgit un sujet de tension dans les relations internationales. Mais force est de reconnaître que le problème de la Corée du Nord est à la fois sérieux et persistant et qu'il n'a pas cessé d'empirer au cours des deux dernières décennies.
La course à l'arme nucléaire du gouvernement de Pyongyang, qui est un des piliers idéologiques de ce régime stalinien, ne laisse pas d'inquiéter les deux grands alliés régionaux de l'Amérique que sont la Corée du Sud et le Japon. Les Japonais, seul peuple à avoir subi le feu nucléaire dans l'Histoire des hommes, se disent qu'ils n'ont
http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/de-par-le-monde/item/3217-nuages-noirs-sur-le-pacifique 

CORÉE DU NORD: TRUMP HAUSSE LE TON, PYONGYANG REFUSE LE DIALOGUE AVEC SÉOUL
Le président américain a échangé dimanche avec son homologue sud-coréen sur la situation en Corée du Nord, qui refuse ce lundi une offre de dialogue venue de Séoul.

La pression augmente sur la Corée du Nord. Le président américain Donald Trump et son homologue sud-coréen Moon Jae-In ont mis en garde dimanche Pyongyang, alors que l'ONU vient de durcir ses sanctions contre le régime communiste, afin qu'il renonce à ses ambitions nucléaires. 

"Les deux dirigeants ont affirmé que la Corée du Nord représente une menace directe sérieuse et grandissante pour les États-Unis, la Corée du Sud, le Japon ainsi que pour la plupart des pays du monde", selon un communiqué de la Maison Blanche publié après un entretien téléphonique entre les deux hommes. 

Résolution du Conseil de sécurité de l'ONU

Donald Trump et Moon Jae-In ont également promis d'appliquer "toute résolution pertinente" contre la Corée du Nord et ont appelé la communauté internationale à en faire de même. De son côté, Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi à l'unanimité une résolution renforçant sensiblement les sanctions déjà imposées à la Corée du Nord.  
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/coree-du-nord-trump-hausse-le-ton-pyongyang-refuse-le-dialogue-avec-seoul_1933491.html?PMSRC_CAMPAIGN=20170807081601_32_nl_nl_lexpress_quotidienne_598805674c964da11c8b4567&xtor=EPR-181-[20170807081601_32_nl_nl_lexpress_quotidienne_598805674c964da11c8b4567_002203]-20170807-[_004N1RA]-[RB2D106H001CTNV2]-20170807061700#PMID=ZHMudGFuZ3VheUBiZWxsLm5ldA== 

9-C ISLAM, ISLAMISME, IMMIGRATION, TERRORISME 

SELON L’UNHCR, LES MIGRANTS NE VIENNENT PAS DE PAYS EN GUERRE

Most common nationalities of Mediterranean sea arrivals from January 2017
Tableau
http://data2.unhcr.org/en/situations/mediterranean

DANS CENT ANS, L’EUROPE SERA-T-ELLE MUSULMANE? LA QUESTION DE L’ARCHEVÊQUE DE PHILADELPHIE
Une remarque terrible – mais bien sentie – de Mgr Charles Chaput, archevêque de Philadelphie (Pennsylvanie), extraite de son discours du 27 juillet dernier au Napa Institute (Californie).
« Si vous voulez voir le visage de l’Europe dans 100 ans, sauf miracle, regardez les visages des jeunes immigrés musulmans. L’islam a un avenir parce que l’islam croit aux enfants. Sans une foi transcendante qui rend la vie digne d’être vécue, il n’y a aucune raison d’avoir des enfants. Et là où il n’y a pas d’enfants, il n’y a pas d’imagination, pas de raison de faire des sacrifices, pas d’avenir. Au moins six des plus grands dirigeants politiques européens n’ont aucun enfant. Leur monde se termine avec eux. Il est difficile de ne pas avoir le sentiment que, pour une grande part, l’Europe est déjà morte ou est en train de mourir sans le savoir ».
https://www.christianophobie.fr/breves/archeveque-chaput-100-ans-leurope-sera-t-musulmane 

COMMENT LES MUSULMANS S’ENRICHISSENT SUITE À L’ATTENTAT DE QUÉBEC
Publié par Ftouh Souhail
Les Canadiens sont-ils à vie et collectivement redevables d’un attentat terroriste isolé survenu dans une mosquée à Québec alors que les musulmans ne sont jamais tenus pour responsables des attentats commis par un des leurs ?

L’attaque du 29 janvier 2017 était l’initiative d’une personne isolée et non l’acte d’une organisation, selon les propos mêmes de Ralph Goodale, ministre fédéral canadien de la Sécurité publique.

Néanmoins, le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) a transformé l’acte meurtrier d’Alexandre Bissonnette, qui a fait six victimes, en une marchandise rentable sur le dos des contribuables canadiens, devenus les sponsors de la communauté musulmane.

La pompe à finances de l’exploitation de l’attentat du Québec

Après la réussite de la récupération politique et médiatique de cet événement au mépris des victimes ( voir notre article de février 2017), les lobbyistes musulmans de Québec, de plus en plus puissants à Ottawa, ont amené le gouvernement fédéral à dépenser plus d’argent que jamais pour financer les mosquées à risque d’être « victimes de crimes haineux ».

Le gouvernement canadien a déjà confirmé l’octroi d’une première tranche de 1,8 million de dollars cette année. C’est presque autant que le montant alloué lors des cinq dernières années.

Parmi les organismes qui recevront de l’argent, on retrouve en tête le CCIQ. Le Centre islamique a exigé des fonds pour « faire des travaux » et sécuriser les mosquées.

Par ailleurs, selon des révélations, des soumissions sont toujours attendues et devront être transmises à Ottawa pour fixer le montant final des subventions. Toutes les mosquées gérées
http://www.dreuz.info/2017/08/08/comment-les-musulmans-senrichissent-suite-a-lattentat-du-quebec/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29 

LE CLERGÉ SAOUDIEN EXHORTE LA FIFA À INTERDIRE AUX JOUEURS CHRÉTIENS DE FAIRE LE SIGNE DE LA CROIX APRÈS AVOIR MARQUÉ UN BUT
Un savant religieux saoudien affirme que le corps dirigeant du football devrait éliminer les gestes chrétiens.
Mohammed al Arefe a exigé que le corps de direction du football mondial se lance pour interdire le symbole de prière.
Mohammad Al-Arefe, chef de file religieuse saoudienne et professeur de religion à l’Université King Saud de Riyad, a pris récemment Twitter pour faire ses demandes:
« J’ai vu des clips vidéo d’athlètes, de joueurs de football en cours d’exécution,  et quand ils gagnent, ils font la croix et ma question est de savoir si les règles de la FIFA ne l’interdisent pas ».
http://www.dreuz.info/2017/08/07/le-clerge-saoudien-exhorte-la-fifa-a-interdire-aux-joueurs-chretiens-de-faire-le-signe-de-la-croix-apres-avoir-marque-un-but/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29 

5 QUESTIONS SUR LE C-STAR, CE NAVIRE ANTIMIGRANTS BLOQUÉ EN MÉDITERRANÉE
Qui sont ces militants ? Quelle est vraiment leur mission ? Où sont-ils maintenant ? 5 questions sur une opération inédite de l'extrême droite européenne.
L'opération de ces marins d'eau douce d'extrême droite vire décidément au fiasco. Le C-Star, navire affrété par des militants européens d'extrême droite pour repousser les embarcations de migrants vers l'Afrique est bloqué depuis plusieurs jours au large de la Tunisie, où des pêcheurs se sont mobilisés pour empêcher son ravitaillement.
Qui sont ces militants ? Quelle est vraiment leur mission ? Où sont-ils maintenant ? Cinq questions sur une opération inédite de l'extrême droite européenne.
1Qui sont les militants du C-Star ?
2Quelle mission se sont-ils donnée ?
3Qu'ont-ils vraiment fait jusqu'à maintenant ? 
4Comment ont-ils été stoppés ?
5Où sont-ils maintenant ?
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/migrants/20170808.OBS3140/5-questions-sur-le-c-star-ce-navire-antimigrants-bloque-en-mediterranee.html 

« L’IDÉE-MÊME D’UN CENTRE DE DÉRADICALISATION EST UN NON-SENS »
Entretien avec la spécialiste de l'islamisme Amélie Chelly
Par Daoud Boughezala
Daoud Boughezala. Fin juillet, l’unique centre de déradicalisation de France, situé à Pontourny (Indre-et-Loire) a annoncé fermer définitivement ses portes. D’une capacité d’accueil de 25 personnes, il n’hébergeait plus aucun pensionnaire depuis février. Comment expliquer cet échec patent ?
Amélie Chelly1. Ce centre n’a jamais hébergé de véritables pensionnaires. Il fonctionnait sur la base du volontariat, si bien que moins d’une dizaine de personnes ont été prises en charge sans aller au bout de ce « traitement ». Mais l’idée-même d’un centre de déradicalisation me paraît être un non-sens.
D’une part, parce que les radicalisations sont toutes différentes les unes des autres, ce qui condamne à l’inefficacité l’application d’une méthode unique à un ensemble de personnes acquises à l’idéologie djihadiste pour des raisons différentes. D’autre part, le projet du centre était de mettre ensemble des personnes qui ont la même idéologie avec l’idée qu’ils s’en défassent. Or, il est complètement irréaliste de rassembler des individus atteints de la même « pathologie », de la même dépendance psychologique pour faire en sorte qu’ils oublient les mécanismes inhérents à cette pathologie.
Mais la radicalisation djihadiste n’est un mal psychiatrique. Il s’agit d’une idéologie qu’on ne saurait traiter par des moyens cliniques !  
À Pontourny, l’idée n’était pas d’infliger un traitement sur le modèle de la pathologie. Ceci dit, un certain nombre de personnes sont mues par des rassorts violents qui présentent des traits similaires aux actes radicalisés. Ces individus – très peu nombreux rappelons-le – sont atteints de pathologies psychologiques auxquelles ils donnent du sens via le radicalisme islamiste. Pensons, par exemple, à Moussa Coulibaly qui, le 3 février 2015, a blessé trois militaires devant un centre communautaire juif niçois : il présentait tous les traits caractéristiques d’un radicalisé (discours haineux envers les Juifs et les militaires, tentative de départ en Syrie), seulement cet homme était un marginal, déséquilibré, violent bien avant de rencontrer le recruteur Omar Omsen. Sans réelle approche ou formation idéologique, il s’est laissé convaincre de donner une couleur « légitime », « licite », à ses actes . Un tel raisonnement consiste à dire : « J’ai une pulsion meurtrière, j’ai des envies violentes mais une idéologie fait en sorte de les rendre bonnes. »
Chez les radicalisés issus des classes moyennes, il y a moitié de convertis et moitié de  born-again musulmans.
Sur l’ensemble des jeunes radicalisés que vous avez rencontrés, quelle est la proportion de ces profils psychologiquement fragiles ?
Les radicalisés pour raisons psychologiques sont très peu nombreux même s’il est compliqué d’apporter des chiffres. Tous ont des faiblesses (nous en avons tous), très peu sont atteints de pathologies psychologiques les faisant rompre totalement ou partiellement avec le principe de réalité. Il faut bien savoir que nos radicalisés en Occident ne sont pas les mêmes qu’au Moyen-Orient. Ici, ce sont des enfants déçus de la post-modernité qui se radicalisent alors qu’au Moyen-Orient, la radicalisation peut exprimer des aspirations modernes restées inassouvies.
https://www.causeur.fr/amelie-chelly-daech-deradicalisation-islam-145927?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=1e56534c4b-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-1e56534c4b-57258861 

MOSSOUL, UN COUP FATAL POUR DAECH?
Terrorisme
Après neuf mois de batailles intensives, les troupes irakiennes, bien aidées par la coalition internationale, ont repris Mossoul aux jihadistes de l'Etat islamique qui en avaient fait leur centre de commandement. Coup fatal pour Daech et son califat ou simple repli ?
Le 29 juin 2014, après avoir conquis Mossoul à la tête de 800 combattants, l'émir Abou Bakr al Baghdadi, depuis la mosquée Al Nouri et son minaret penché, établit un califat sur les territoires syriens et irakiens qu'il contrôle. Il s'autoproclame calife, prend le nom d'Ibrahim et donne à son organisation le nom d'Etat islamique (EI).
Juillet 2017. Après trois années d'occupation – le «califat» s'étend sur une bande de 400 km entre Syrie et Irak – et une bataille de neuf mois orchestrée par une coalition internationale, Mossoul, le centre névralgique de Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique), tombe. Pratiquant la politique de la terre brûlée, les combattants de l'EI détruisent la symbolique mosquée Al Nouri.
Quant à leur calife, al-Baghdadi, il a disparu et a selon toute vraisemblance fui la ville irakienne même si les Russes ont quelque temps annoncé l'avoir abattu.
Plus globalement, l'EI a perdu 60 % de ses territoires syro-irakiens et près de 80 % de ses revenus, tirés essentiellement de rackets et de rançons divers. Mais la capitale autoproclamée de Daech, Raqqa, en Syrie, est toujours en proie aux combats, l'organisation dispose toujours de 40 % de son califat et il lui reste 20 % de revenus ce qui pourrait dépasser les 2 milliards $.Alors cruciale la chute de Mossoul pour l'organisation terroriste ? Selon Mathieu Guidère, spécialiste de l'Islam, «la perte de Mossoul est très dure pour Daech mais pas décisive.»

Source d'inspiration
Le projet idéologique jihadiste est encore vivace, et, telle une multinationale, l'Etat islamique a su exporter ses idées un peu partout dans le monde : Asie, Afrique, Europe (lire page suivante). En témoignent, et malgré les revers subis sur le terrain, les récents attentats perpétrés en Europe depuis le début de l'année et celui raté la semaine dernière en Australie que l'Etat islamique s'est empressé de revendiquer. Daech a l'obligation de mettre en scène ses victoires et de les proclamer haut et fort s'il veut pérenniser le califat. Et ça fonctionne.
L'Etat islamique continue d'inspirer, et ses attaques, perpétrées par des terroristes qui se sont souvent auto endoctrinés sur les sites nauséabonds de propagande jihadiste (lire ci-dessous) démontrent que le califat demeure une notion très puissante dans l'imaginaire de beaucoup. En créant en 2014 cet «Etat», Baghdadi sait qu'il va prendre beaucoup d'avance sur al Qaïda, qui en a toujours rêvé sans jamais le faire. Mais le calife sait aussi qu'il faut gérer ce territoire comme un état (des institutions, des services, une éducation) et le faire perdurer.
La bataille en Irak est perdue, celle de la Syrie n'en est pas loin d'autant plus que samedi le dernier bastion d'EI à Homs (Centre) est tombé, alors, à la frontière tuniso-libyenne, en Indonésie et aux Philippines, dans les Balkans, l'Etat islamique a globalisé et mondialisé sa notion de «califat». Les jihadistes de l'Etat islamique ont perdu une bataille, mais ils n'ont pas encore perdu la guerre du terrorisme.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/08/07/2624147-mossoul-un-coup-fatal-pour-daech.html#xtor=EPR-1 

9-E AMÉRIQUE DU NORD (USA, CANADA) 

LE PHILOSOPHE QUI A PROPHÉTISÉ TRUMP (ET LES DÉRIVES DE LA GAUCHE)
Paru en 1998, l'étonnant "Achieving Our Country" de Richard Rorty annonçait la victoire d'un "homme fort" populiste et les déboires du multiculturalisme.
Par Thomas Mahler
L'élection de Donald Trump a eu au moins un effet bénéfique : relancer les ventes d'Achieving Our Country, passionnant petit livre du philosophe Richard Rorty paru en 1998. Reprenant trois conférences données un an auparavant à l'université d'Harvard, l'ouvrage prédisait avec une précision déroutante l'abandon par l'intelligentsia gauchiste des classes populaires, l'essor du populisme dopé par la mondialisation et l'arrivée au pouvoir d'un démagogue qui ressemble furieusement à l'actuel locataire de la Maison-Blanche.
Cela vaut la peine de citer en longueur ce passage qui a fait fureur sur...
http://www.lepoint.fr/monde/le-philosophe-qui-a-prophetise-trump-et-les-derives-de-la-gauche-08-08-2017-2148669_24.php?&m_i=Za52X_aLRwucyG0i5DpoNDKw0GhzKlQ4tyTj9CW1YXfx_FBfRv85XBpYYPcBo%2BC%2BSgWdr3hRvtEH4T0a8mPKHDG6MdjvZ3&boc=984102&M_BT=438266583523#section-commentaires 

COMMENT EXPLIQUER LA RAGE PROVOQUÉE PAR L'OBAMACARE?
Je suppose que rien n’est terminé tant que le joueur de golf bedonnant n’a pas chanté, mais on dirait bien que l’Obamacare va survivre. Pour finir, Mitch McConnell n’a pas réussi à trouver les votes dont il avait besoin; de véritables remerciements sont de rigueur pour les sénateurs Susan Collins, Lisa Murkowski et John McCain (qui s’avère être un homme meilleur que ce que je pensais), sans parler de ce mur solide de démocrates, qui se sont battus pour ce qui est bien. Dans le même temps, tout indique que les marchés de l’assurance se stabilisent, avec une profitabilité en hausse pour les assureurs et seulement 0,1 % d’inscrits qui n’ont pas accès au service.

C’est vrai, "Celui Qui Tweete en chef" garde encore la capacité considérable de saboter la loi de santé, mais les républicains, en gros, le supplient d’arrêter, convaincus – et à juste titre – que les gens leur feront porter le chapeau pour toute détérioration à venir dans leur couverture santé.

Pourquoi l’Obamacare a-t-il survécu ? La réponse choquante, c’est qu’il est encore là parce qu’il fait beaucoup de bien. Des dizaines de millions de gens ont une couverture santé – imparfaite, mais bien meilleure qu’aucune couverture du tout – grâce à l’Affordable Care Act. Des millions de gens supplémentaires sont plus à l’aise sachant qu’une couverture santé sera toujours disponible si quelque chose tourne mal – par exemple s’ils perdent l’assurance liée à leur employeur ou s’ils se découvrent une maladie chronique.

Ce qui soulève une grande question : pourquoi cette perspective de réforme de santé a-t-elle généré tant de rage en 2009 et 2010?
Je ne parle pas de la rage des apparatchiks républicains, qui ont détesté et craint l’ACA, pas parce qu’ils pensaient qu’il allait échouer mais parce qu’ils avaient peur qu’il fonctionne. (C’est le cas). Et je ne parle pas non plus de la rage ressentie par certains riches, furieux de voir leurs impôts augmenter pour soigner de petites gens.

Non, je parle des gens qui ont hurlé sur leurs représentants au Congrès dans les mairies. Des gens, comme par exemple cet homme qui poussait le fauteuil roulant de son fils, atteint de paralysie cérébrale, devant un membre du Congrès, hurlant que le projet de santé du président Barack Obama ne donnerait "aucun soin du tout" à son fils, et que ce serait une "condamnation à mort".
Bien entendu, la réalité, c’est que les gens ayant des antécédents médicaux sont parmi ceux qui bénéficient le plus de l’ACA et qui auraient le plus à perdre si les républicains conservateurs avaient réussi à abroger la loi. Et cela aurait dû être évident dès le départ.

Au-delà de ça, il est désormais clair (et cela aussi aurait dû l’être dès le départ) que très peu de gens ont été affectés négativement par la réforme de santé, en dehors des contribuables les plus aisés, réforme qui fut élaborée pour causer le moins de dérangement possible aux arrangements de santé déjà existants.

Oui, l’on informa environ 2,6 millions de gens qui avaient des polices d’assurance avec de très hautes franchises et/ou une couverture limitée que leur assurance était trop sommaire pour correspondre aux prérequis de l’ACA. Mais on leur offrit la chance de souscrire à de meilleures polices d’assurance, et un grand nombre d’entre eux reçut probablement des subventions qui firent baisser le prix de ces assurances, meilleures désormais pour un coût plus faible.

Cependant, certaines personnes jeunes, en bonne santé et aisées virent leurs primes augmenter. Mais ces prévisions de préjudice en masse étaient totalement fausses.
Ou si l’on regarde les preuves statistiques comme des "Fake News", voyons ce qui se passe à chaque fois que les républicains demandent au public de soumettre des histoires horribles sur la façon dont l’Obamacare leur a fait du mal : le résultat, c’est un déluge incessant de soutiens pour cette loi, étayé par des histoires de vies et de situations financières sauvées par l’ACA.

Une fois de plus, pourquoi tant de rage à propos de l’Obamacare ?
Elle fut, en grande partie, organisée par des groupes de pression, tels que Freedom Works, et l’on peut facilement deviner que certains des "citoyens lambda" qui venaient dans les mairies n’étaient en fait que des militants de droite. Pourtant, il y avait une...
https://www.rtbf.be/info/article/detail_comment-expliquer-la-rage-provoquee-par-l-obamacare?id=9676631 

NUAGES NOIRS SUR LE PACIFIQUE 
CHRONIQUE - Provoqués par la Corée du Nord qui vient de réussir le tir d'un missile intercontinental, les États-Unis accusent la Chine d'inaction. Les relations diplomatiques s'enveniment.
Sans chercher à être inutilement alarmiste, a-t-on le droit d'esquisser une comparaison entre la zone du Pacifique nord au soir du vendredi 28 juillet 2017 (jour de l'essai nord-coréen réussi d'un missile intercontinental capable de frapper atomiquement les grandes villes de la côte ouest des États-Unis) et l'Europe au soir du dimanche 28 juin 1914 (jour de l'assassinat à Sarajevo de l'archiduc héritier d'Autriche) ? Dans les deux cas, avons-nous affaire à un problème politique local qui va fonctionner comme un catalyseur, où les séquences actions-réactions s'accélèrent tellement que les puissances ne parviennent plus à en contrôler le cours ?
Comparaison n'est pas raison, d'autant plus qu'en un siècle les moyens physiques de la diplomatie ont fait des pas de géant : les photos satellite évitent de fantasmer sur des préparations militaires qui ne seraient pas réelles ; les ministres des Affaires étrangères de puissances rivales se parlent volontiers sur leurs téléphones portables, plusieurs fois par jour si nécessaire ; les chaînes de télévision d'information en continu alertent les opinions publiques et les parlementaires en temps réel dès que surgit un sujet de tension dans les relations internationales. Mais force est de reconnaître que le problème de la Corée du Nord est à la fois sérieux et persistant et qu'il n'a pas cessé d'empirer au cours des deux dernières décennies.
La course à l'arme nucléaire du gouvernement de Pyongyang, qui est un des piliers idéologiques de ce régime stalinien, ne laisse pas d'inquiéter les deux grands alliés régionaux de l'Amérique que sont la Corée du Sud et le Japon. Les Japonais, seul peuple à avoir subi le feu nucléaire dans l'Histoire des hommes, se disent qu'ils n'ont
http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/de-par-le-monde/item/3217-nuages-noirs-sur-le-pacifique 

MARK ZUCKERBERG AMBITIONNE-IL DE CONQUÉRIR LA MAISON-BLANCHE ?
Le patron de Facebook assure le contraire, mais des indices sèment le doute quant à ses potentielles ambitions présidentielles.
Vers un combat de milliardaire pour occuper le Bureau Ovale en 2020 ? Les spéculations vont bon train autour des ambitions présidentielles de
Mark Zuckerberg. Pour certains médias américains, le patron de Facebook aurait en tête d’évincer Donald Trump de la Maison-Blanche, et disséminerait des indices ici et là. Dernier en date : l’embauche au sein de sa fondation - la Chan Zuckerberg Initiative - du démocrate Joel Benenson, ancien stratège et sondeur en chef de Barack Obama, révèle "Politico".
Un homme qui avait aussi travaillé pour Bill Clinton, puis dirigé la stratégie de la campagne d’Hillary Clinton. Officiellement, il n’aura qu’un poste de consultant au sein de la fondation dont l’objectif est de "progresser le potentiel humain" et "promouvoir l’égalité".
"En tant qu'organisation philanthropique axée sur un certain nombre de questions de fond, y compris la réforme de la science, de l'éducation, du logement et de la justice pénale, tout effort de recherche que nous entreprenons vise à soutenir ce travail", se justifie un porte-parole de la Chan Zuckerberg Initiative, auprès de "Politico".
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/l-amerique-selon-trump/20170807.OBS3063/les-indices-qui-montrent-que-mark-zuckerberg-ambitionne-de-conquerir-la-maison-blanche.html 

CLIMAT : WASHINGTON FORMALISE SON RETRAIT DE L'ACCORD DE PARIS
Donald Trump a affirmé le souhait de sortir de l'Accord de Paris en juin dernier, l'estimant trop coûteux pour les Etats-Unis. La procédure de retrait est prévue pour durer au moins trois ans
Le département d'Etat américain a officiellement informé vendredi les Nations unies de sa volonté de soustraire les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat. Washington laisse toutefois la porte ouverte à un engagement en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique si les termes d'un nouvel accord sont plus accommodants pour les Etats-Unis.
Dans sa notification transmise aux Nations unies, le département d'Etat précise que les Etats-Unis continueront de participer aux réunions de l'Onu sur le changement climatique tout au long de la procédure de retrait, prévue pour durer au moins trois ans. "Les Etats-Unis soutiennent une approche équilibrée de la politique climatique en faveur d'une diminution des émissions tout en favorisant la croissance économique et en garantissant la sécurité énergétique", dit le message.
Le président américain, Donald Trump a fait part en juin de sa volonté de sortir du cadre de l'Accord de Paris, estimant qu'il serait trop coûteux pour l'économie américaine, en termes d'emplois, notamment. Il s'est en même temps dit ouvert à une réouverture des négociations sur l'accord signé par près de 200 nations.
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/climat-washington-formalise-son-retrait-de-l-accord-de-paris-746379.html#xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20170807 

9-F AMÉRIQUE CENTRALE  

Mexique
Mexique : L’AGRESSEUR DU PÈRE MACHORRO SERA JUGÉ POUR ASSASSINAT
La messe de funérailles pour le Père José Miguel Machorro Alcalá, décédé le 3 août, a été célébrée en la cathédrale primatiale de Mexico, dans le lieu même où il fut attaqué par Juan René Silva Martínez, le soir du même jour par Mgr Antonio Ortega Franco, évêque auxiliaire de Mexico. Les autorités judiciaires mexicaines ont fait savoir que Juan René Silva Martínez, actuellement sous surveillance au Centro Varonil de Readaptación Psicosocial de la ville de Mexico, sera jugé pour meurtre aggravé, c’est-à-dire assassinat.
https://www.christianophobie.fr/breves/mexique-lagresseur-pere-machorro-sera-juge-assassinat?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29

Vénézuéla

VENEZUELA. LUISA ORTEGA, LIMOGEAGE D’UNE ILLUSTRE CHAVISTE
Les autorités ont annoncé le 6 août, qu’une rébellion au sein de l’armée a été étouffée. La veille, l’ex-procureure générale avait été écartée par la toute nouvelle Assemblée constituante. Portrait de Luisa Ortega, une des figures de la dissidence chaviste qui s’oppose à Maduro.
 Le 30 avril dernier, la procureure générale du Venezuela, Luisa Ortega, a jeté un pavé dans la mare : elle a déclaré devant les médias que le gouvernement avait “rompu l’ordre constitutionnel” en confisquant les prérogatives des députés de l’Assemblée nationale démocratiquement élus par les Vénézuéliens. Depuis, elle n’a pas cessé de s’opposer aux décisions du président Nicolás Maduro, de s’élever contre l’absence de séparation des pouvoirs et de critiquer publiquement des situations que seuls les partis de l’opposition dénonçaient jusqu’à présent, comme le projet de réforme de la Constitution, les pénuries alimentaires et la répression exercée dans les manifestations.
La procureure a porté un deuxième coup au gouvernement actuel en...
http://www.courrierinternational.com/article/venezuela-luisa-ortega-limogeage-dune-illustre-chaviste 

VENEZUELA : SEPT CLEFS POUR COMPRENDRE LA SITUATION ACTUELLE – SECONDE PARTIE
Présidentielles du 14 avril 2013
Hugo Chávez, réélu le 7 octobre 2012 président (55,07 % des voix contre 44,31 % à l’avocat Henrique Capriles Radonski), décède officiellement le 5 mars 2013 (de nombreuses rumeurs à l’époque, dont celles de son ancien chef de la sécurité, font état d’un décès le 30 décembre 2012) et propulse alors Nicolás Maduro à la présidence de la République par intérim et comme nouveau leader du chávisme. Le peu de charisme de cet ancien syndicaliste, une situation économique médiocre (baisse du prix du brut, déficit en augmentation, inflation de plus de 20 % fin 2012) donne Maduro vainqueur par la plus infime des marges (50,66 % contre 49,07 % pour Capriles). Conscient des difficultés, Maduro déclare alors vouloir instaurer « une véritable économie dans le pays »…

5. Élections législatives de 2015
Le MUD (Mesa de la Unidad Democrática), une coalition de différents partis, remporte le 6 décembre 2015 (pour la première fois depuis seize ans) les élections législatives et obtient 99 sièges sur les 167 de l’Assemblée nationale, avec seulement 46 sièges pour le parti de Maduro, le PSUV (le Parti socialiste unifié du Venezuela) ! Un résultat qui n’est que la conséquence d’une situation économique dégradée avec les pénuries de produits de base, de médicaments, une inflation gigantesque (une des plus élevées du monde, 180 % en 2015, 141,5 % en 2014), une hausse des prix vertigineuse (130 % pour les transports, 315 % pour certains produits alimentaires ou encore plus de 100 % dans le domaine de la santé)… Une gestion catastrophique…
Quant à ceux qui en doutent, qu’ils se rendent à la frontière colombienne, comme par exemple celle qui jouxte la ville de Cúcuta où, quotidiennement, la population vénézuélienne vient s’approvisionner…

6. Révocation du président Maduro
Avec l’aggravation de la crise économique, forte de sa victoire aux législatives, une véritable bataille institutionnelle, comme la Constitution de 1999 l’autorise, s’est donc engagée entre l’opposition et le pouvoir pour réduire le mandat de Nicolás Maduro à quatre années et imposer l’organisation d’un référendum révocatoire avant janvier 2017. Ces deux procédures nécessitent l’examen et l’accord de deux instances proches de l’actuel gouvernement, le Tribunal suprême de justice et le Conseil national électoral (CNE). Malgré les signatures collectées, le CNE dirigé par Tibisay Lucena, une fidèle de Maduro, aura réussi par des manœuvres dilatoires multiples à empêcher ce référendum.
Après avoir décrété et prolongé l’état d’urgence économique en vigueur depuis janvier 2016, le président vénézuélien décrétera, au printemps de la même année, l’état d’exception, qui attribue des pouvoirs spéciaux aux militaires et autres forces de sécurité, y compris des groupes civils, afin de maintenir l’ordre et défendre le pays d’une agression extérieure. Le but : empêcher l’opposition de manifester…
Mais cela se révèle inefficace, alors Nicolás Maduro décide de modifier la donne institutionnelle et provoque l’élection d’une Assemblée constituante pour réformer la Constitution datant de 1999. Après que l’opposition a effectué son contre-vote avec un certain succès (plus de 7,6 millions d’électeurs sur un corps électoral de 19,5 millions, dont 98,3 % d’entre eux ont exprimé le rejet de cette Constituante), dans un climat insurrectionnel, l’élection de la Constituante a lieu le dimanche 30 juillet 2017, malgré les condamnations de toutes parts, une élection aussitôt contestée par le parquet général du Venezuela qui ordonne une enquête ! Des tensions encore attisées par l’arrestation, en pleine nuit et à leurs domiciles, façon GPU à la sauce tropicale, de Leopoldo López et Antonio Ledezma, le maire de Caracas, deux dirigeants d’opposition, pourtant récemment assignés à résidence…

7. L’opposition à Nicolás Maduro
Initialement seulement cantonnée au MUD, elle s’est au fil des décisions du président vénézuélien considérablement élargie. À des chávistes historiques, tout d’abord, comme le très populaire général Raúl Isaías Baduel, ancien ministre de la Défense, madame Luisa Marvelia Ortega Díaz, procureur général du Venezuela qui, après avoir fustigé la création de l’Assemblée constituante puis contesté devant la Cour suprême de justice le projet d’Assemblée constituante, a courageusement dénoncé la violence de la répression des manifestations, un diplomate vénézuélien, le conseiller à l’ONU Isaías Medina, qui a démissionné en dénonçant dans une lettre « les violations répétées des droits de l’homme et de crimes contre l’humanité commis au cours des 100 derniers jours », l’Église catholique vénézuélienne, longtemps attentive voire complaisante avec l’actuel pouvoir, qui, par l’intermédiaire du cardinal de Caracas Jorge Urosa Savino, vient de nouveau de déclarer son opposition à cette élection en déclarant que « l’Assemblée nationale constituante prévue par le président Nicolás Maduro est illégale et invalide […] » !
Sur le plan international, les condamnations se sont multipliées et intensifiées. Quant aux USA, outre les déclarations chocs de Trump, les condamnations de treize dirigeants vénézuéliens et le gel des avoirs de Maduro sur le sol américain, elle est pour l’instant – contrairement à ce qui est quelquefois propagé -, relativement mesurée dans les faits : nombre de major compagnies américaines sont encore sur place, sans oublier que les USA sont non seulement le principal client commercial – 40 % – mais aussi le principal fournisseur – 25 % – du Venezuela !
http://www.bvoltaire.fr/venezuela-sept-clefs-comprendre-situation-actuelle-seconde-partie/?mc_cid=1c9b4f1238&mc_eid=a5eb12b154 

9-G AMÉRIQUE DU SUD 

15- DIVERS  

L'HOMME QUI AVAIT IMAGINÉ DES RÈGLES ARDUES POUR LES MOTS DE PASSE, LE REGRETTE À PRÉSENT
Pieter Van Nuffel Journalist DataNews

L'homme qui pensait qu'un mot de passe devait se composer de chiffres, de majuscules et de signes spéciaux, est aujourd'hui désolé de ses recommandations. Dans le Wall Street Journal, il présente ses excuses à tout un chacun à qui il a ainsi causé des maux de tête.

En 2003, lorsque Bill Burr travaillait au National Institute of Standards and Technology (NIST), il avait rédigé un document qui devint par la suite la référence dans le domaine de la sécurité au moyen de mots de passe. Dans son document de huit pages, il mentionnait que les mots de passe doivent comporter des majuscules, des signes spéciaux et des chiffres. Il y affirmait en outre que les mots de passe doivent être régulièrement modifiés.

A présent que Burr (72 ans) est à la retraite, il s'excuse dans une interview étonnante accordée à The Wall Street Journal. Il admet à présent que ses directives étaient basées sur des éléments peu empiriques et qu'il était à l'époque sous pression parce qu'il devait terminer rapidement son document. 'Les gens perdent la boule avec mes règles et finissent quand même par choisir des mots de passe faciles à déchiffrer', explique-t-il aujourd'hui.

'P@ssw00rd!'

En juin, le NIST publia une nouvelle version dudit document, dans laquelle il ne subsistait que peu des règles initialement recommandées par Burr. Les nouvelles règles n'exigent ainsi plus le recourt à des signes spéciaux.

Des experts indiquent depuis assez longtemps déjà qu'il est préférable d'utiliser un mot de passe long et facile à retenir qu'un mot de passe court, mais dont on de la peine à se souvenir. Dans un cartoon bien connu, Randall Munroe signale que le mot de passe 'Tr0ub4dor&3' peut être déchiffré en trois jours, alors que pour 'correcthorsebatterystaple', cela prend 550 ans.

Les nouvelles directives de NIST n'imposent plus non plus de limite à la durée de vie d'un mot de passe. La semaine dernière, le chercheur en sécurité Troy Hunt, à l'initiative du site web Have I been Pwned, a mis en ligne une nouvelle base de données explorable de mots de passe dérobés. Aussi longtemps que votre mot de passe personnel n'y figure pas, vous ne devez pas en changer.

Dans un proche avenir, les mots de passe seront toujours davantage remplacés par un contrôle biométrique du genre reconnaissance de l'empreinte digitale ou scannage de l'iris de l'oeil.
http://datanews.levif.be/ict/actualite/l-homme-qui-avait-imagine-des-regles-ardues-pour-les-mots-de-passe-le-regrette-a-present/article-normal-703329.html 

PORNOGRAPHIE GALOPANTE, PERVERSION IDÉOLOGIQUE : L'INQUIÉTANTE DÉRIVE DES SÉRIES TÉLÉVISÉES
De Paul Rignac sur Magistro.fr : La loi des séries Je dois avouer que, dans mes moments de loisirs, j’ai longtemps eu un faible pour ce que l’on appelait autrefois les "feuilletons" et qu’il est convenu aujourd’hui d’appeler les "séries". Certaines, de très bon niveau, qu’elles soient américaines, britanniques ou françaises, sont qualifiées de "mythiques" par les jeunes...
Depuis quelques temps, j’observe dans les nouvelles séries un basculement idéologique. La qualité de la réalisation est toujours là, c’est bien filmé, les acteurs sont excellents, mais le scenario met de plus en plus l’accent sur les nouveaux dogmes du politiquement correct, par exemple la théorie du genre ou l’apologie de l’homosexualité. Le tout est assorti de propos de plus en plus crus et d’images pornographiques de plus en plus osées. On est généralement fixé dès les premières minutes. Au moins, on n’est pas obligé de perdre trop temps avant de renoncer. Trouver une série que l’on puisse regarder tranquillement en famille commence à relever de l’exploit tant on est vite submergé par les propos et les images les plus salaces, les plus dégradants, les plus avilissants.
Si cette pornographie galopante a au moins le mérite d’être évidente, la perversion idéologique est beaucoup plus insidieuse…
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2017/08/08/pornographie-galopante-perversion-ideologique-l-inquietante-5969575.html

PAUSE MUSICALE DE L’ÉTÉ : ALLELUIA (MOZART)
Marie Ordioni
Découvrez ou redécouvrez l’Alleluia extrait de Exsultate, jubilate de Mozart, interprété par le jeune Aksel Rykkvin. 
A écoutez sans modération !
Vidéo
https://www.infocatho.fr/pause-musicale-de-lete-alleluia-mozart/ 

QUAND L’HOMME NOUVEAU VOUS INVITE À PASSER L’ÉTÉ AVEC DE GRANDS ÉCRIVAINS
Un été avec les grands écrivains : Henri de Lubac
Billet rédigé par Georges Daix (+), le 24 juil. 2017 : Auteur de nombreux ouvrages religieux, le cardinal de Lubac offre une œuvre complète ...

Un été avec les grands écrivains : JRR Tolkien
Rédigé par Philippe Maxence le 07 août 2017

Un été avec les grands écrivains : Ernst von Salomon
Un été avec les grands écrivains : Ernst von Salomon. Écrivain allemand proche d'Ernst Jünger dont il restera l'ami jusqu'à sa mort, Ernst von ...

Un été avec les grands écrivains : Jean de Menasce
Un été avec les grands écrivains : Jean de Menasce. Traducteur de John Donne et T.S. Eliot, secrétaire du bureau sioniste à Genève, ordonné ...

Un été avec les grands écrivains : P.D.James
27 juil. 2017 - Un été avec les grands écrivains : P.D.James. Devenue l'une des reines du roman policier britannique, P.D. James mérite assurément que l'on ...

Un été avec les grands écrivains : Jean Daniélou
Un été avec les grands écrivains : Le cardinal Jean Daniélou ... Sa connaissance de l'Écriture Sainte et de la Parole du Dieu aimant traverse et éclaire ...

Un été avec les grands écrivains : Jean-Marie Paupert
28 juil. 2017 - Billet rédigé par Philippe Maxence : Mort en 2010, Jean-Marie Paupert a traversé le XXe siècle (il était né en 1927) avec une ...

Un été avec les grands écrivains : Louis Veuillot
Il y a 7 jours - Un été avec les grands écrivains : Louis Veuillot. Il convient de sortir de l'oubli le journaliste catholique de L'Univers, défenseur passionné du ...

Un été avec les grands écrivains : Divo Barsotti
Il y a 5 jours - Billet rédigé par Didier Rance, le 03 août 2017 : Moins connu que son ami Giorgo La Pira, don Divo Barsotti, prêtre, fondateur d'un Institut ...

Un été avec les grands écrivains : Vassil Barka
Rédigé par Didier Rance le 08 août 2017 dans Culture; il fut poète, essayiste, romancier, penseur religieux ukrainien. Par son œuvre majeure Le Prince jaune, Vassil Barka a édifié un mémorial pour le génocide trop longtemps nié que souffrit l’Ukraine...

http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2017/08/08/quand-l-homme-nouveau-vous-invite-a-passer-l-ete-avec-de-gra-5969563.html

NÉANDERTALIENS ET DENISOVIENS, COUSINS DE L'HOMME, ONT DIVERGÉ PLUS TÔT QU'ESTIMÉ
Les Néandertaliens et les Denisoviens, deux anciens cousins des humains, ont divergé il y a environ 744 000 ans, beaucoup plus tôt qu'on ne le pensait, selon une étude publiée lundi qui apporte un nouvel éclairage sur l'évolution de ces populations et de l'homme moderne.

La lignée Neandertal-Denisova était presque éteinte après s'être séparée de celle des hommes modernes plusieurs centaines de milliers d'années auparavant, ne comptant que quelques centaines d'individus, ont déterminé ces chercheurs dont les travaux paraissent dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

Après la divergence entre Denisoviens et Néandertaliens, ces derniers ont connu un net accroissement démographique, atteignant des dizaines de milliers d'individus, expliquent-ils.

Jusqu'alors, on estimait que la population néandertalienne n'avait probablement pas excédé le millier.

Cette estimation s'appuyait en partie sur le fait que l'ADN de l'homme de Neandertal contient des mutations trouvées généralement dans des groupes de taille réduite où il y a peu de diversité génétique.

On a pourtant découvert des restes de Néandertaliens, dans de multiples lieux, qui sont génétiquement différents.

Des dizaines de milliers

Cela conforte les résultats de cette dernière étude, qui suggère que les Néandertaliens formaient probablement de petits groupes isolés d'individus, ce qui explique les mutations génétiques caractéristiques d'une population réduite. Mais en fait, ils était globalement beaucoup plus nombreux.

"L'idée, c'est qu'il y avait de petits groupes géographiquement isolés qui avaient des contacts de temps à autre, restant la plupart du temps entre eux", explique Ryan Bohlender, un chercheur au Centre Anderson du Cancer à l'université du Texas, co-auteur de cette étude.

"Il existe une riche collection de fossiles de Néandertaliens et de nombreux sites où ils ont laissé des vestiges", pointe Alan Rogers, professeur d'anthropologie à l'université d'Utah, qui a mené l'étude.

Selon lui, "il est difficile d'imaginer que cela a été possible si leur population n'excédait pas un millier d'individus sur la Terre, en l'occurrence en Europe".

"Nos estimations démontrent la présence d'une large population néandertalienne qui a contribué au patrimoine génétique des humains modernes", a précisé dans un courriel à l'AFP le professeur Rogers.

Cette nouvelle approche confirme toutefois les précédentes estimations selon lesquelles les Eurasiens d'aujourd'hui ont environ 2% de gènes de Neandertal dans leur génome.

Cette analyse révèle également que Néandertaliens et Denisoviens partageaient une mutation unique avant leur séparation, ce qui a permis de dater cette divergence entre ces deux lignées archaïques.
https://www.rtbf.be/info/monde/detail_neandertaliens-et-denisoviens-cousins-de-l-homme-ont-diverge-plus-tot-qu-estime?id=9678432 

UN ÉTÉ AVEC LES GRANDS ÉCRIVAINS : VASSIL BARKA
Rédigé par Didier Rance le 08 août 2017 dans Culture

Il fut poète, essayiste, romancier, penseur religieux ukrainien. Par son œuvre majeure Le Prince jaune, Vassil Barka a édifié un mémorial pour le génocide trop longtemps nié que souffrit l’Ukraine.

Le 22 novembre 2003 à Notre-Dame de Paris comme en bien des pays, le 70e anniversaire de l’ « Holodomor », du génocide ukrainien ordonné par Staline en 1932, a été commémoré. Dans un message envoyé à cette occasion aux cardinaux Husar et Jaworski de Lwiw, Jean-Paul II avait rappelé :

« des millions de personnes ont subi une mort atroce pour la néfaste efficacité d’une idéologie qui, tout au long du XXe siècle, a causé des souffrances et des deuils dans de nombreuses régions du monde ». Il déclarait vouloir « s’unir spirituellement à tous ceux qui se souviennent des victimes de cette tragédie », ajoutant que « le devoir de se souvenir revêt une importance qui dépasse les frontières d’un pays pour toucher d’autres peuples, victimes eux aussi d’évènements funestes et dont ils peuvent tirer réconfort dans le partage ».
Un génocide occulté
Manifestations, colloques et commémorations à travers le monde ont été en 2003 plus nombreux qu’en 1993 (en 1983, la négation dominait encore). Ils ont fait enfin connaître au grand public le génocide sans doute le plus
http://www.hommenouveau.fr/2209/culture/un-ete-avec-les-grands-ecrivains---vassil-barka.htm 

POURQUOI J’AI TOURNÉ LA REBELLION CACHÉE : ENTRETIEN AVEC LE RÉALISATEUR DANIEL RABOURDIN
Depuis son apparition dans la communauté universitaire aux alentours des années 1980,  la polémique autour du génocide vendéen se poursuit. Ce drame d’une intensité peu commune, s’illustre dans le docu-drame de Daniel Rabourdin La Rébellion cachée, représentant le spectacle sublime d’un peuple qui lutte en vain contre la révolution qui l’écrase. Alliant débat historiques et scènes illustratives, ce film, tourné en Vendée, présente la réaction militaire et religieuse vendéenne, de sa naissance (1793) à son achèvement (1796). Son réalisateur explique ses motivations.

Comment vous êtes-vous intéressé au drame vendéen ? Est-ce les nouvelles thèses qui ressortent qui vous y ont poussé, ou simplement un sujet qui vous passionne depuis toujours ?

Ce qui m’a le plus poussé à m’intéresser à la Vendée est d’avoir vécu trente ans hors de France. Cela m’a permis de réaliser l’injustice qui pèse sur les chrétiens dans ce pays. Situez-moi ainsi : j’ai passé une belle enfance au-dessus de Cannes, puis je suis parti en Amérique et j’y ai vécu trente ans. J’étais un provincial. Votre journal, L’Homme Nouveau, était sur la table du salon, je fus scout d’Europe, j’ai découvert Jean Ousset à 15 ans et j’étudiais saint Thomas d’Aquin à l’IPC (Institut de Philosophie Comparée). Puis je fis les EOR et devins officier en Allemagne. Je tiens à dire que je n’étais pas particulièrement brillant, je n’étais pas parti dans la vie avec un nom ou des exemples académiques particuliers. Mais il me semble que je m’en sortais pour une raison : je m’accrochais. Et cela j’en avais hérité. Et puis fatigué du cynisme en France, je suis parti en Amérique où j’espérais trouver de l’optimisme. J’avais 24 ans. Là-bas, j’étudiai la télévision en Louisiane puis à San Francisco. J’écrivis pour des journaux comme Valeurs Actuelles, Famille Chrétienne ou même le Chasseur français. Je vivais avec les Indiens Navajo du Nouveau-Mexique, le New Age de Californie et les Think-Tanks de Washington. Mais surtout, j’ai vécu dans une société où être chrétien était finalement… « Normal ». C’était « dans la moyenne » contrairement à la France où la « norme » consistait à être agnostique ou athée. J’ai vécu dans un monde neuf, où celui qui tente d’aller vers ce qui est droit dans sa vie, dans sa créativité, dans son entreprise est généralement heureux, et en fait, prospère. Il est récompensé par la société. Rien de plus logique, n’est-ce pas ?

Après avoir vécu cela, j’ai compris l’injustice profonde qui existait en France envers les chrétiens et les gens qui créent et travaillent. Je pense aux enfants dans l’enseignement public que la plupart des professeurs s’efforcent de garder à l’écart de la foi chrétienne. Ce ne sont pas les seuls, beaucoup des écoles dites sous contrat semblent être enchaînées bureaucratiquement et ont elles-mêmes des enseignants usant du même cynisme. Je pense aussi aux entrepreneurs et aux agriculteurs qui souffrent de la bureaucratie extrême du pays. Cela se remarque par l’absence de sourire dans la rue, dans les magasins.

Dans les deux cas, à mon avis, nous avons une même source idéologique et maléfique : le dirigisme étatique pour créer un nouvel homme. Ou encore, l’absence de respect de la nature humaine, de sa spiritualité et de sa soif d’être à l’initiative de sa vie dans son travail et sa créativité.

Entre-temps, j’étais devenu producteur dans la télévision géante de Mère Angelica, en Alabama, EWTN. Après 16 ans de carrière chez elle, je cherchai à produire un docu-film chrétien et d’action. Dans notre cave de Cannes, j’ai trouvé une bande dessinée sur la Vendée. C’était le sujet que j’allais traiter. La Vendée était pour moi là où se croisaient une civilisation chrétienne dans un combat crucial avec un ennemi déclaré et une civilisation nouvelle, celle du cynisme. Mais comme Chatterton, je pense qu’il « n’y a pas de cause perdue. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de cause gagnée. » Tout peut être refait. Tout peut être remplacé.

Comment expliquer cette situation typiquement française ?

Je reviens à mes dernières impressions de la vie en France. Je pense encore aux enfants dans les écoles publiques. En mon temps, les enseignants passaient probablement 10 % de leur temps, non pas à être enseignants, mais à être propagandistes d’une vision athée de la vie. Je crois que cela a empiré. Mais le peuple de France paye-t-il les enseignants à faire de la propagande ou à enseigner ? A enseigner. Tout ce qui va au-delà est un abus. En fait, pour moi, la plupart de ces enseignants ne sont peut-être pas des prédateurs sexuels, mais ce sont des prédateurs spirituels. Et ce ne sont pas seulement les enseignants qui attaquent l’âme française à sa racine depuis deux siècles. Ce sont les autres grands pouvoirs culturels : les médias d’information, le cinéma.

Ces journalistes ou professeurs (je parle de leur majorité et non pas de tous) ne sont pas neutres vis-à-vis du spirituel. L’école publique qui exprime la voix de l’État n’est pas laïque dans le sens de la neutralité. Ils ont une philosophie précise de remplacement du christianisme et de la philosophie réaliste. Ils sont relativistes quant à la vérité, ils ont fait le choix de l’athéisme, ils sont dirigistes en ce sens que presque toutes les...
https://www.infocatho.fr/pourquoi-jai-tourne-la-rebellion-cachee-entretien-avec-le-realisateur-daniel-rabourdin/ 

ARISTOTE OU “LE BON USAGE DE LA RHÉTORIQUE”
Pour le philosophe, les mots permettent de nommer les choses et d'organiser la vie de la cité. Éclairage passionné du philologue Heinz Wismann.
Rémi Noyon
Dante dit de lui qu'il est le «maître de ceux qui savent». Disciple puis critique de Platon, fondateur du Lycée, mais aussi inventeur de la logique comme de la botanique, répétiteur de l'empereur Alexandre le Grand, Aristote est une figure centrale de la philosophie antique. Et pourtant, celui qu'on appelle le Stagirite - surnom tiré de la ville de Macédoine qui l'a vu naître - reste mal connu. Trop souvent, on le résume à quelques citations émoussées. Combien de copies de bac commencent par «l'homme est un animal politique»? D'une lecture difficile, les traités qui nous sont parvenus ont été encore obscurcis au Moyen Âge par des théologiens soucieux de les christianiser. Plus tard, leurs descendants, les scolastiques, se révéleront incapables d'articuler Aristote à l'émergence de la science moderne.

Mais qui a traduit Aristote?

Triste paradoxe pour un penseur qui s'intéressa, en son temps, à tous les domaines de la connaissance: l'économie comme la rhétorique, la biologie comme la métaphysique, la bonne organisation de la cité comme la meilleure façon de traiter ses amis. Le philosophe Heinz Wismann nous guide à travers cette œuvre abondante, avec le rapport au langage pour fil directeur.

L'OBS. Que sait-on de la vie d'Aristote ?
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20170803.OBS2965/aristote-ou-le-bon-usage-de-la-rhetorique.html 

INFOGRAPHIE - Y A-T-IL DES CONTINENTS CACHÉS SOUS LES OCÉANS ?
Denis Sergent, Frédérique Schneider
Un navire océanographique vient d’appareiller pour explorer Zealandia, une immense terre majoritairement immergée dans le Pacifique-Ouest et dont la Nouvelle-Calédonie et la Nouvelle-Zélande seraient les parties émergées.
http://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sciences/Y-continents-caches-oceans-2017-08-07-1200868214?utm_term=742786&from_univers=lacroix 

1914-1918 - LA GRANDE GUERRE OU PREMIÈRE GUERRE MONDIALE
La Grande Guerre de 14-18 ou Première guerre mondiale, s'est déroulée pour l'essentiel en Europe...

L'étincelle qui va ruiner le Vieux Continent survient à Sarajevo, capitale de la Bosnie-Herzégovine, une possession de l'Autriche-Hongrie : le 28 juin 1914, un terroriste serbe tue l'archiduc Ferdinand, héritier de la couronne austro-hongroise, et sa femme.

L'empereur autrichien François-Joseph 1er se dispose à donner une leçon à la Serbie. La Russie apporte son soutien à cette dernière, par solidarité slave. La France se sent obligée d'apporter sa garantie à la Russie. L'Allemagne, de son côté, se doit de soutenir l'Autriche...

C'est ainsi que l'équilibre européen va être victime de ses systèmes d'alliance.

Malentendus

Les stratèges allemands craignent par-dessus tout d'être pris en tenaille par la France et la Russie. Ils ne voient l'espoir du salut que dans une attaque immédiate de la France qui mettrait celle-ci hors de combat avant que la Russie ait eu le temps de mobiliser ses troupes innombrables.

Comme dans un duel entre cow-boys, la victoire, croit-on, appartient au premier qui dégaine. Sous la pression de ses généraux, qui craignent d'être pris de court, le tsar mobilise dès le 29 juillet.

Le 1er août, l'empereur d'Allemagne riposte en lui déclarant la guerre et en mobilisant ses propres troupes. La France mobilise à son tour dans les minutes qui suivent. Le 3 août, l'Allemagne lui déclare la guerre et pour hâter les choses, envahit la Belgique.

Le lendemain, les Anglais, qui avaient garanti la neutralité la Belgique, déclarent à leur tour la guerre à l'Allemagne.

En quelques jours, 6 millions d'hommes se retrouvent ainsi sous les drapeaux ! Chacun se résigne à un conflit que l'on espère court et, fait exceptionnel, on compte très peu de désertions dans tous les camps.
https://www.herodote.net/1914_1918-synthese-60.php?resume=1 

16- MÉDIA-PRESSE-INFO

 

Posté par Denis Tanguay à 03:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 août 2017

05 ET 06 AOÛT 2017

 

1-0 EN DIRECT DU VATICAN 

 ZENIT LE MONDE VU DE ROME
Les titres du dimanche 6 août 2017 –
Transfiguration et service
Et message aux jeunes d’AsieTransfiguration : rencontrer Jésus pour pouvoir servir
Paroles du pape François avant et après l’angélus du 6 août 2017
Asie : Message du pape François aux jeunes rassemblés en Indonésie
Prier Marie, modèle du disciple-missionnaire
Hommage du pape François au défunt card. italien Tettamanzi
Un pasteur « aimable et aimé »
Académie pour la vie : cinq nominations internationales
Un membre de la Fondation Lejeune (Espagne) 

2-0 PAPE FRANÇOIS ET L’ÉGLISE (OU LES ÉGLISES)

CETTE PERTURBANATE PAIX DE DIEU
L'opposition d'un évêque au mouvement de la Paix de Dieu lui a-t-elle fourni l'occasion de définir les trois ordres qui caractérisent la société médiévale ? A priori, on ne voit guère le rapport. Et pourtant, c'est la lecture que fit Georges Duby d'un discours contenu dans les Gesta episcoporum Cameracensium (les Actes des évêques de Cambrai), œuvre d'anonymes relatant notamment la campagne menée, dans les premières décennies du XIè siècle, par l'évêque Gérard Ier, fils d'un seigneur de Florennes et petit-fils d'un comte de Hainaut,contre l'interdiction de tout acte belligérant envers "les civils", pour le dire dans le langage actuel.
Selon le célèbre historien français, Gérard partage avec un autre pontife, Adalbéron de Laon, d'être un des grands porteurs de l'idée d'une chrétienté partagée entre trois ordres dont l'interdépendance garantit l'unité: ceux qui prient, ceux qui combattent et ceux qui nourrissent (les paysans, plus tard tous ceux qui travaillent). L'auteur des Trois ordres ou l'imaginaire du féodalisme (1978) validait ainsi la tripartition des fonctions dans laquelle Georges Dumézil, dès les années '50, avait vu une constante organisationnelle des peuples d'origine indo-européenne. Et pourtant, l'interprétation de Duby est peut-être très éloignée de l'intention des Gesta, de ceux qui les écrivirent comme du personnage qui les inspira. Telle est, en tout cas, la conviction de Sam Janssens (Université de Gand): à le lire, on a ici uniquement affaire à "un cadre textuel pour la formulation de l'argument contre la Paix de Dieu" [1].
http://lepassebelge.blogs.lalibre.be/ 

L’ENCYCLIQUE LUMEN FIDEI« Celui qui croit, voit ; il voit avec une lumière qui illumine tout le parcours de la route, parce qu’elle nous vient du Christ ressuscité, étoile du matin qui ne se couche pas. » L’encyclique Lumen Fidei publiée le 29 juin 2013 par le Pape François se veut un éblouissement de lumière. Elle annonce une pastorale nouvelle, mais soutenue par une doctrine franciscaine, puisée chez saint Bonaventure et ensuite chez Duns Scot, disciple de saint François, le Poverello d’Assise.https://webmail.bell.net/appsuite/#!&app=io.ox/mail&folder=default0/INBOX
L'été en musique avec… Johannes Brahms
Rédigé par Judith Cabaud le 05 août 2017 dans Culture
Compositeur, pianiste et chef d’orchestre allemand, Brahms (1833-1897) fut considéré de son vivant comme l’héritier de Beethoven. En fait, son génie propre sut allier classicisme et romantisme.
Johannes Brahms figure parmi les plus grands noms du postwagnérisme en Allemagne. Né à Hambourg dans une famille très modeste, il grandit à l’ombre de son père contrebassiste qui jouait dans de petits ensembles. À 14 ans, le garçon doué pour la musique gagne déjà sa vie comme pianiste dans les cabarets de la ville. Malgré une instruction musicale solide mais quelque peu empirique, il se lance à apprendre presque seul le métier de musicien dans les œuvres des grands maîtres du passé, surtout Haydn, Mozart et Beethoven.
À l’âge de 20 ans, le jeune Brahms arrive un beau jour avec des sonates pour piano sous le bras chez Schumann qui s’écrie émerveillé: «Johannes Brahms – un nouveau génie! » Plus tard, installé à Vienne après plusieurs échecs amoureux, le jeune musicien se transforme peu à peu en
http://www.hommenouveau.fr/2183/culture/l-ete-en-musique-avec-johannes-brahms.htm 

TANT QUE DURERA CE TRISTE ÉTAT DE CHOSES  

Le pape Léon XIII est connu pour son développement de la doctrine sociale de l’Eglise mais peu de personnes se souviennent encore qu’il fut appelé autrefois le pape du Rosaire. Dans une époque « où tous les maux s’accumulaient pour opprimer l’Eglise sous leur poids », Léon XIII conçoit le projet de recourir à l’instrument qui par le passé a déjà fait ses preuves. Il décide de recommander à nouveau le Rosaire de saint Dominique et de saint Pie V.

C’est pourquoi dans son encyclique du 1er septembre 1883 (Supremi Apostolatus Officio) « il décrète et ordonne que dans tout le monde catholique la fête de Notre Dame du Rosaire sera célébrée avec une piété toute spéciale et avec toutes les solennités du culte : du 1er octobre au 2 novembre suivant on récitera pieusement  cinq dizaines au moins du Rosaire, suivies des Litanies de Lorette, dans toutes les églises paroissiales ».

Le 20 août 1885 un décret de la Sacré Congrégation des Rites ordonna de continuer ainsi chaque année « tant que durera ce triste état de choses pour l’Eglise et pour les affaires publiques. »

 

 

Espérance Nouvell

http://us3.campaign-archive2.com/?e=36a29f6496&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=92d18a4123 

LES ORGIES DU VATICAN ET AUTRES "PETITES SAUTERIES"
1501, le pape Alexandre VI est célèbre pour ses moeurs dissolues. Le 31 octobre, il organise une orgie au Vatican, avec sa cour, ses enfants et 50 courtisanes. (Bianchetti/Leemage/AFP)
Un récent fait divers a mis en lumière une tradition pontificale plutôt embarrassante…
François Reynaert
Dans les moments difficiles, il faut savoir trouver l’apaisement dans le long fleuve de l’Histoire. Considérons ce fait divers en provenance de Rome qui est venu pimenter ce début d’été 2017 : appelée par des voisins exaspérés à cause d’un incessant tapage, la police italienne a fait irruption fin juin dans un immeuble situé au Vatican, pour y découvrir ce qui a été décrit comme une "orgie gay". Avec ecclésiastiques, go-go boys et cocaïne à volonté.
Il se trouve en outre que la résidence en question appartient à la pieuse Congrégation pour la doctrine de la foi et que l’organisateur de la "petite sauterie" était le secrétaire particulier d’un des cardinaux les plus importants de la curie, et qu’il était en passe de devenir évêque. Le prélat, qui va sans doute devoir attendre un peu avant d’obtenir sa promotion, a été trouvé dans un état qui a justifié son placement d’urgence en cure de désintoxication. On a sinon peu de détails sur l’affaire – ce que l’on regrette. Mais on se doute qu’elle donne bien du souci au pape et à quelques catholiques affligés.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170802.OBS2908/les-orgies-du-vatican-et-autres-petites-sauteries.html

CE TEXTE DE MGR SCHNEIDER, ÉVÊQUE AUXILIAIRE D’ASTANA, ABORDE LA QUESTION DE VATICAN II ET DE SES INTERPRÉTATIONS.
Il peut constituer une pièce à apporter à un débat complexe, délicat, mais nécessaire, dont il serait souhaitable qu’il fût traité de manière dépassionnée. Loin de poser une accusation massive et sans nuances, Mgr Schneider appelle à tenir compte des différents degrés d’adhésion aux textes et affirmations du dernier concile, dont l’auteur souligne qu’“iI était une assemblée légitime présidée par les papes et (à l’égard duquel) nous devons garder (…) une attitude respectueuse”.
L’auteur rappelle notamment les véritables apports de Vatican II, trop peu traités, mais qu’il serait intéressant de (re)découvrir. En effet, “l’apport original et précieux de Vatican II réside dans l’appel universel à la sainteté qui s’adresse à tous les membres de l’Eglise (chapitre 5 de Lumen Gentium), dans la doctrine relative au rôle central de Notre Dame dans la vie de l’Eglise (chapitre 8 de Lumen Gentium), dans l’importance du rôle des fidèles laïcs par rapport à la sauvegarde, la défense et la promotion de la foi catholique, et dans leur devoir d’évangéliser et de sanctifier les réalités temporelles conformément au sens pérenne de l’Eglise (chapitre 4 de Lumen Gentium), dans la primauté de l’adoration de Dieu dans la vie de l’Eglise et la célébration de la liturgie (Sacrosanctum Concilium n° 2 ; 5-10). Sur les autres sujets, l’évêque auxiliaire d’Astana appelle à tenir compte des critères classiques qui doivent prévaloir lorsque des affirmations nouvelles sont posées. Bref, pour résumer, les “sujets suivants” que sont “Notre Dame, la sanctification par les laïcs de leur vie personnelle en même temps que la sanctification du monde selon le sens pérenne de l’Eglise, ainsi que la primauté de l’adoration de Dieu, sont les aspects les plus urgents qui doivent être vécus en notre temps. En cela Vatican II a un rôle prophétique qui, malheureusement, n’a pas encore été réalisé de manière satisfaisante.” Un texte qui peut servir de contribution à un débat encore peu abordé.
https://www.infocatho.fr/vers-interpretation-sereine-de-vatican-ii-discussion-non-passionnelle/
http://leblogdejeannesmits.blogspot.fr/2017/08/mgr-athanasius-schneider.html 

MARTHE ROBIN ET JEANNE MANCE DÉCLARÉES VÉNÉRABLE PAR LE PAPE

Le 09 novembre 2014 - (E.S.M.) - Ce 7 novembre 2014, le Pape François a autorisé la Congrégation pour la Cause des Saints à promulguer un décret reconnaissant les vertus héroïques de Marthe Robin, une laïque française, fondatrice de l’Association des Foyers de Charité.

Marthe Robin et Jeanne Mance déclarées vénérable par le Pape
Le 09 novembre 2014 - E. S. M. - Ce 7 novembre 2014, le Pape François a autorisé la Congrégation pour la Cause des Saints à promulguer un décret reconnaissant les vertus héroïques de Marthe Robin, (1902-1981), une laïque française, fondatrice de l’Association des Foyers de Charité.
Mgr Bernard Podvinorte-parole des évêques de France
Vers la béatification
Pour être proclamée "vénérable", la vie de Marthe Robin a fait l’objet d’une enquête commencée en 1986. Un dossier de plus de 17.000 pages avec de nombreux témoignages et des expertises a été constitué. Ce dossier a été examiné par une commission de théologiens et de cardinaux à Rome. Cette commission s’est prononcée pour une reconnaissance des vertus héroïques de Marthe Robin. « L'héroïcité des vertus » désigne l'état d'une personne qui s'est entièrement donnée à Dieu et aux autres sans aucun égoïsme, en affrontant les situations difficiles de la vie avec une force qui n'est pas simplement humaine. Ainsi, la vie de Marthe Robin est désormais proposée en exemple aux chrétiens, mais sans être cependant encore l’objet d’un culte.
Le Postulateur de la Cause de Béatification, le Père Bernard Peyrous, déposera bientôt à Rome un dossier présentant un miracle obtenu par l'intercession de Marthe Robin. Si la commission chargée de l'étudier reconnaît la validité de ce miracle, le Pape pourra alors la déclarer « bienheureuse ».
Une vie extraordinaire dans l’ordinaire
Née en 1902 à Châteauneuf-de-Galaure (Drôme), un petit village situé au sud de Lyon, dans une famille de modestes agriculteurs, Marthe Robin est touchée à 16 ans par une maladie paralysante progressive. De 18 ans à sa mort en 1981, elle restera ainsi alitée dans sa chambre. Mais au cœur de sa souffrance, elle fait l'expérience de l'amour et de la bonté de Dieu, bénéficiant de grâces mystiques intenses. Le rayonnement de sa vie attire à elle plus de 100.000 visiteurs de toutes origines, dont des figures de l’Église et du monde intellectuel. Elle les écoute, les conseille, les réconforte et prie pour eux.
A 31 ans, elle reçoit du Christ la demande de créer une nouvelle œuvre, « les Foyers de Charité », qui participeront au renouvellement de l’Église dans l'esprit du futur Concile Vatican II. Ils seront fondés en 1936 avec l'aide d'un prêtre, le Père Georges Finet. Aujourd'hui, 76 Foyers de Charité répandus dans 40 pays rassemblent des célibataires, des couples et des prêtres qui vivent en communauté ; leur mission principale est la prière et l'accueil pour des retraites spirituelles. Marthe Robin a également aidé à la fondation de nombreuses communautés et mouvements très importants aujourd’hui pour l’Église en Franc
Chaque année, plusieurs dizaines de milliers de personnes viennent visiter la chambre où elle a vécu à Châteauneuf-de-Galaure. A travers le monde, nombreux sont ceux qui trouvent dans l'exemple de sa vie un modèle de foi et d'espérance.
De même, le pape a autorisé le dicastère à promulguer les décrets permettant aux personnes ci-dessous de devenir Servant(e) de Dieu :
- La Française Jeanne Mance, laïque, fondatrice de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Montréal au Québec, Canada (1606-1673) ►  Biographie de Jeanne Mance
http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=0911141_robin 

LES PARENTS DE LA VIERGE MARIE ONT EU UN ROLE IMPORTANT DANS L’HISTOIRE DU SALUT : RETROUVEZ L’HOMÉLIE DE MGR DOGNIN À L’OCCASION DE PARDON DE SAINTE ANNE
Chers amis,
Nous n’avons aucun doute sur le fait que les parents de la Vierge Marie, Sainte Anne et Saint Joachim, ont eu un rôle important dans l’histoire du Salut puisque, par l’éducation qu’ils ont donnée à leur fille, ils l’ont préparée à répondre à sa vocation de devenir la Mère du Sauveur. Ils ont bien accompli la mission d’éducateurs que le Seigneur leur avait confiée.
A partir des textes de la Liturgie que nous venons d’entendre, j’aimerais méditer avec vous sur l’importance de l’éducation que nous pouvons donner aux enfants d’aujourd’hui comme contribution essentielle au dessein de Salut que Jésus est venu apporter au monde et qu’il continue de réaliser par son Esprit.
Quand nous parlons de la transmission de la foi, de quoi parlons-nous ? Dans la première lecture du livre de Ben Sirac le Sage, l’auteur évoque « les gens dont le souvenir s’est perdu », c’est à dire qu’ils n’ont rien transmis de marquant à leur descendance. Leur vie apparaît comme stérile. En revanche, il évoque ce qui est mémorable dans la vie de ceux dont le souvenir ne s’est pas perdu et qui a porté du fruit auprès de leurs enfants. Et il cite trois choses : la miséricorde et les œuvres de justice, la persévérance dans les lois de l’Alliance et la sagesse.
Dans la miséricorde et les œuvres de justice, nous pouvons comprendre l’engagement auprès des plus pauvres, les œuvres sociales. Autrement dit, une charité active.
La persévérance dans les lois de l’Alliance, c’est la fidélité à lire la Parole de Dieu, à la méditer, à la mettre au plus profond de son cœur, à la faire connaître, à l’enseigner, mais aussi à la mettre en œuvre dans sa vie. Ce qui est magnifiquement représenté par la statue de Sainte Anne montrant et expliquant les Saintes Écritures à sa fille.
Enfin la sagesse. « Les peuples raconteront leur sagesse… ». Mais de quelle sagesse s’agit-il ? Comme le dit Saint Paul : « …c’est bien de sagesse que nous parlons devant ceux qui sont adultes dans la foi, mais ce n’est pas la sagesse de ce monde, la sagesse de ceux qui dirigent ce monde et qui vont à leur destruction. Au contraire, ce dont nous parlons, c’est de la sagesse du mystère de Dieu, sagesse tenue cachée, établie par lui dès avant les siècles, pour nous donner la gloire » (1 Co 2, 6-7). La Sagesse du croyant, c’est de se laisser conduire par l’Esprit de Dieu dont Saint Paul dit que les fruits sont : « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. » (Ga 5, 22-23)
Nous voyons bien que ce qui sera vraiment transmis aux générations futures, ce que nous pouvons leur laisser, ce n’est pas seulement un savoir, une morale, des valeurs, même si tout cela fait aussi partie de l’éducation, mais un témoignage authentique de vie et de foi.
La transmission de la foi est sans doute plus difficile aujourd’hui qu’il y a quelques décennies car le contexte a beaucoup changé. La Vérité avec un grand V, celle dont Jésus dit qu’il est, Lui, « le Chemin, la Vérité et la Vie », n’est plus acceptée d’emblée par les jeunes générations. Tout est remis en cause et chacun se forge sa vérité à partir de ce qu’il entend dans les média, ce qu’il trouve sur Internet, ce qui circule dans les réseaux sociaux. Pour beaucoup de gens il n’y a plus de vérité objective reconnue. Il y a, de fait, un décalage de plus en plus important entre les opinions multiples qui sont ainsi véhiculées et la parole du Magistère qui se fonde sur l’Évangile, notamment à propos des questions morales, éthiques. Ce n’est pas nouveau puisque Saint Paul avait déjà mis en garde les fidèles : « Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait ».(Rm 12, 2)

Beaucoup de parents sont bien à la peine pour transmettre leur foi à leurs enfants. Ils ont le sentiment de toujours aller à contre-courant ! J’entends des parents qui perdent courage en voyant que, malgré l’éducation chrétienne qu’ils ont donnée à leurs enfants, ces derniers ont abandonné la foi et ont choisi des modes de vie assez éloignés de l’Évangile. Nous ne devons pas nous décourager pour autant car l’Esprit de Dieu travaille dans le cœur de tous les hommes. Ce que le Seigneur attend de nous en revanche, et l’auteur du livre de Ben Sirac nous l’a rappelé, c’est un témoignage de vie et de foi qui traversera les siècles car c’est l’œuvre de Dieu qui s’accomplit en nous et par nous. C’est notre contribution à son dessein de salut. Soyons des croyants authentiques et faisons confiance au Seigneur. Cette difficulté à transmettre la foi aujourd’hui, n’est-elle pas aussi une grâce pour nous, car elle nous oblige à approfondir notre propre foi, à nous laisser vraiment conduire par l’Esprit. C’est la persécution qui a poussé les chrétiens au cours des siècles à être des témoins crédibles.
Comme Jésus nous le dit dans l’Évangile de ce jour : « A vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux. Heureux vos yeux car ils voient, et vos oreilles car elles entendent ! ». Et ce mystère du Royaume, c’est que Jésus est venu pour nous sauver, c’est à dire nous libérer du mal et nous faire entrer dans la vie de Dieu pour toujours. Comme le rappelait le Pape dans La Joie de l’Évangile : « Sur la bouche du catéchiste revient toujours la première annonce : “Jésus Christ t’aime, il a donné sa vie pour te sauver, et maintenant il est vivant à tes côtés chaque jour pour t’éclairer, pour te fortifier, pour te libérer” » (Evangelii Gaudium 164).
Il me semble que, ces dernières années, nous n’avons pas suffisamment insisté dans notre prédication, notre catéchèse ou dans la transmission de la foi en famille, sur le fait que Jésus nous sauve, nous guérit. Montrer que le message Évangélique n’est pas seulement un beau témoignage que Jésus nous donne par son attitude vis-à-vis des pauvres, des malades, des exclus, ou même que ses paroles sont édifiantes pour notre cœur et notre intelligence. Comme on l’entend souvent : « Le message de l’Évangile, c’est de s’aimer les uns les autres ». Mais c’est beaucoup plus que cela ! Jésus a donné sa vie pour nous. Par sa mort et sa Résurrection, il nous ouvre le chemin de la Vie. Il agit aussi en nous si nous le voulons bien et cela change beaucoup de choses dans notre existence. Comme le rappelle le Pape François : « On ne peut persévérer dans une évangélisation fervente, si on n’est pas convaincu, en vertu de sa propre expérience, qu’avoir connu Jésus n’est pas la même chose que de ne pas le connaître…  » (Evangelii Gaudium 266)
Chaque année, nous lisons dans les lettres des catéchumènes adultes, des magnifiques témoignages de foi. Certains venant de milieux totalement athées, et n’ayant donc reçu aucune transmission de la foi de la part de leurs parents, mais qui ont rencontré Jésus de façon souvent étonnante parce qu’ils ont rencontré des témoins de la foi, et ils ont fait l’expérience que Jésus avait vraiment changé quelque chose dans leur vie. Ils se sont sentis libérés du mal et remplis de joie spirituelle. Leur vie de couple, leur vie de famille et même leurs relations professionnelles en ont été illuminées. Nous aussi, nous faisons cette expérience salutaire quand nous nous tournons avec foi vers Jésus.
La transmission de la foi passe par le témoignage du salut que Dieu accomplit en nous, dans notre vie de prière, notre méditation de la Parole de Dieu et par les sacrements qui accomplissent en nous ce qu’ils signifient. Par nos paroles et nos actes, faisons expérimenter à nos enfants que Jésus est vraiment le Sauveur des hommes et que cela change tout dans notre vie de mettre sa foi en Lui.
Comme le dit Jésus : « beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu ».
Sainte Anne, venez en aide à tous les parents, les éducateurs, les jeunes. Priez pour nous. Priez pour toutes les familles de notre Bretagne et d’ailleurs.Amen
Laurent DOGNIN
Évêque de Quimper et Léon
http://www.vannes.catholique.fr/wp-content/uploads/2017/07/2017-07-26-Home%CC%81lie-Dognin-Messe-Pardon-de-Sainte-Anne-dAuray.pdf 

ANTOINE, SATAN ET LES ANIMAUX DU DÉSERT D’ÉGYPTE (PARTIE 1)
Alors que l’Eglise nous invite à fêter un des plus grands pères du désert, le professeur Thelamon nous invite à découvrir un peu plus le fameux combat de saint Antoine avec Satan. (à suivre le combat du moine)
Alors que l’Eglise nous invite à fêter un des plus grands pères du désert, le professeur Thelamon nous invite à découvrir un peu plus le fameux combat de saint Antoine avec Satan. (à suivre le combat du moine)
https://www.infocatho.fr/antoine-satan-et-les-animaux-du-desert-degypte-1ere-partie/ 

ANTOINE, SATAN ET LES ANIMAUX DU DÉSERT D’ÉGYPTE (PARTIE 2)
Nous publiions hier, à l’occasion de sa fête la première partie de cette présentation de saint Antoine et des animaux du désert. Aujourd’hui Françoise Thelamon nous invite à entrer dans le combat du moine.
(reprise estivale d’un article du 21 janvier 2017)
Le combat sans peur du moine
« Seul en tel désert, il n’avait pas peur quand les démons l’attaquaient, ni ne redoutait la férocité de tant de bêtes sauvages, quadrupèdes et reptiles (cf Ac, 10, 12) qui se trouvaient là […] Mais comme il est écrit il avait vraiment confiance dans le Seigneur. »
Et pourtant le combat est effrayant et dangereux, notamment quand Antoine doit affronter les bêtes réputées les plus féroces : les hyènes : « Comme il veillait la nuit, le diable lança contre lui des bêtes sauvages (thèria), et presque toutes les hyènes de ce désert sorties de leurs tanières l’entourèrent : il se trouvait au milieu d’elles. Chaque bête ouvrait la gueule et menaçait de le mordre. Lui comprenant l’artifice de l’Ennemi, leur dit à toutes : ‘Si vous avez reçu pouvoir contre moi (cf Mt 10, 1) je suis prêt à me laisser dévorer par vous ; mais
https://www.infocatho.fr/antoine-satan-et-les-animaux-du-desert-degypte-partie-2/ 

TANT QUE DURERA CE TRISTE ÉTAT DE CHOSES  

Le pape Léon XIII est connu pour son développement de la doctrine sociale de l’Eglise mais peu de personnes se souviennent encore qu’il fut appelé autrefois le pape du Rosaire. Dans une époque « où tous les maux s’accumulaient pour opprimer l’Eglise sous leur poids », Léon XIII conçoit le projet de recourir à l’instrument qui par le passé a déjà fait ses preuves. Il décide de recommander à nouveau le Rosaire de saint Dominique et de saint Pie V.C’est pourquoi dans son encyclique du 1er septembre 1883 (Supremi Apostolatus Officio) « il décrète et ordonne que dans tout le monde catholique la fête de Notre Dame du Rosaire sera célébrée avec une piété toute spéciale et avec toutes les solennités du culte : du 1er octobre au 2 novembre suivant on récitera pieusement  cinq dizaines au moins du Rosaire, suivies des Litanies de Lorette, dans toutes les églises paroissiales ».

Le 20 août 1885 un décret de la Sacré Congrégation des Rites ordonna de continuer ainsi chaque année « tant que durera ce triste état de choses pour l’Eglise et pour les affaires publiques. »

 

 

Espérance Nouvelle

http://us3.campaign-archive2.com/?e=36a29f6496&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=92d18a4123

 

CARDINAL LUSTIGER : UNE CONSCIENCE QUI MANQUE À LA FRANCE
Par Olivier Jay
FIGAROVOX/TRIBUNE - Olivier Jay rend hommage au cardinal Lustiger, ancien archevêque de Paris et académicien, mort il y a tout juste dix ans. Il loue un grand esprit et un grand homme, fin connaisseur de la politique et de l'histoire françaises, qui rayonna bien au-delà de son rôle pastoral.
Olivier Jay a été pendant 6 ans (1981-1987) conseiller du cardinal Lustiger pour la communication et a dirigé Radio Notre Dame. Ancien journaliste, il est associé chez Brunswick, où il conseille des entreprises.
Il y a dix ans, le 5 août 2007, le Cardinal Lustiger nous quittait à 81 ans, à la Maison Jeanne Garnier, le plus grand hôpital de soins palliatifs d'Europe dont il avait voulu la renaissance. Il a été un des archevêques de Paris le plus long à son poste - près d'un quart de siècle entre 1981 et 2005. Ses obsèques interrompaient les vacances américaines du nouveau président de la République, Nicolas Sarkozy. Elles ont rendu un témoignage sans bling-bling à une conscience nationale, fruit d'un destin singulier et d'une intelligence fulgurante éclairée par une vie de prière. Réformateur déterminé, «le Cardinal» a laissé des traces dans tous les domaines de la vie de l'Eglise, du Collège des Bernardins à Radio Notre Dame, d'un séminaire diocésain à la création d'une vingtaine de nouvelles paroisses, sans compter KTO ou la restauration de Notre Dame de Paris, comme centre vivant de l'Eglise de Paris. Bâtisseur inlassable, à rebours des discours ambiants sur les contraintes des périodes de vaches maigres.
Lustiger, c'est d'abord un destin. Forgé par l'histoire et les blessures du XX° siècle. Comme le signe, lors des obsèques, ce kadish inédit: la prière juive des morts, récitée par les représentants de la communauté juive, au seuil de la cathédrale. Fils d'émigrés polonais, il a porté l'étoile jaune, privé de sa mère raflée pour Auschwitz-Birkenau. Il a connu la traque - je l'ai vu, toute sa vie, se méfier du téléphone, des ordinateurs et des policiers. Il a demandé le baptême à 14 ans en 1940 et revendiquera constamment son deuxième prénom Aaron. Pour lui, le baptême reçu de l'Eglise n'était pas une rupture avec sa judéité mais un accomplissement. Comme s'il incarnait dans sa chair la Nouvelle Alliance entre Dieu et les hommes, ce qu'il nommera Le choix de Dieu. Cette affirmation, théologiquement étayée depuis Vatican II, choquera les plus intégristes des catholiques et des rabbins. Il en souffrira. Le temps et les fruits des dialogues parfois douloureux (comme l'affaire du Carmel d'Auschwitz) lui permettront d'être mieux compris.
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/08/04/31003-20170804ARTFIG00238-cardinal-lustiger-une-conscience-qui-manque-a-la-france.php 

3-0 ŒCUMÉNISME  

4-0 LITURGIE

5-0 SPIRITUALITÉ 

POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL ?
Pourquoi Dieu permet-Il toutes les souffrances que nous voyons dans le monde aujourd’hui?
Pourquoi permet-Il des maladies comme la grippe aviaire?
Pourquoi permet-Il les ouragans et les tremblements de terre, la sécheresse et la famine?
Pourquoi permet- Il la violence?
Pourquoi permet-Il que le riche et le puissant accablent le pauvre et le faible?
Est-ce que Dieu n’éprouve aucune pitié pour la famille humaine?
Est-ce que Dieu n’a pas pitié des faibles et des gens sans défense?
Depuis le début de l’histoire humaine dont on a conservé des témoignages écrits, l’homme a souffert à cause de guerres, de maladies, de la famine et de calamités.
Pourquoi, un Père Eternel aimant, aurait-Il créé le genre humain pour souffrir autant et tellement longtemps?
La brochure gratuite Pourquoi Dieu permet-Il le mal, donne la réponse biblique à ces questions.
Nos premiers parents ont désobéi au commandement de Dieu et, par conséquent, eux-mêmes et leurs descendants, ont récolté le résultat de la sentence de souffrance et de mort.
Dieu a permis que cette expérience enseignât à l’homme le résultat amer du péché.
Dieu promet dans les Saintes Ecritures, de mettre fin à cette expérience du péché et de la mort et de donner à tous ceux qui ont jamais vécu, une expérience totalement opposée de vie et de justice dans le royaume de Christ.
«Il (Dieu) essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. » Apocalypse 21 :4.
Pour obtenir, gratuitement, la brochure "Pourquoi Dieu permet-Il le Mal" :
Pour recevoir un exemplaire par courrier, remplissez les champs ci-dessous. La brochure vous sera envoyée gratuitement et sans obligation de votre part.
http://dawn.orlandobible.org/frpermits_Booklet.aspx 

LA VIE APRÈS LA MORT
La vie prend-elle fin à la mort de l’être humain?
Avons-nous, après la mort, une âme immortelle qui va au ciel, en enfer ou au purgatoire?
Où était Lazare après sa mort et avant que Jésus ne le rende à la vie?
Quel est le rapport entre la promesse biblique de la résurrection et la vie d’un homme après sa mort?
La brochure gratuite intitulée La Vie après la Mort répond à toutes les questions posées et particulièrement à ce que se demandait Job lorsqu’il dit : « Si l'homme, une fois mort, pouvait revivre (...) » (Job 14 : 14).
Aucun sujet n’attire plus l’attention de tous les humains que celui de la possibilité d’une vie après la mort. Ceci est dû au fait que la mort est universelle et que tout esprit rationnel souhaite vivre.
La mort affecte la race humaine parce que nos premiers parents, Adam et Eve, ont désobéi au commandement de Dieu de ne pas manger du fruit défendu. « C'est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort est passée à tous les humains, parce que tous ont péché... » (Romains 5 :12). Une fois mort, l’homme n’existe plus et c’est la raison pour laquelle Salomon affirma que : « Les vivants, en effet, savent qu'ils mourront ; mais les morts ne savent rien ; pour eux il n'y a plus de salaire, puisque leur souvenir est oublié. » (Ecclésiaste 9 : 5).
L’espoir de l’homme d’une vie future est d’être rendu à la vie par la résurrection permise grâce à la mort de Jésus sur la croix. « En effet, comme tous meurent en Adam, de même aussi tous seront rendus vivants dans le Christ, mais chacun en son rang : le Christ comme prémices, puis, à son avènement, ceux qui appartiennent au Christ. » (I Corinthiens 15 : 22,23)
La résurrection de tous les hommes se fera durant le règne de Christ sur terre. Ainsi, parlant de la résurrection, Jésus dit : « Ne vous en étonnez pas, car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix et sortiront, ceux qui auront fait le bien pour une résurrection de vie, ceux qui auront pratiqué le mal pour une résurrection de jugement. » (Jean 5 : 28,29)Pour obtenir, gratuitement, la brochure "La Vie après la Mort" :
Pour recevoir un exemplaire par courrier, remplissez les champs ci-dessous. La brochure vous sera envoyée gratuitement et sans obligation de votre part. 

LECTURES DU JOUR
Zone : Calendrier romain.

Lectures de la messe

Première lecture

« Son habit était blanc comme la neige » (Dn 7, 9-10.13-14)

Lecture du livre du prophète Daniel

La nuit, au cours d’une vision,
moi, Daniel, je regardais :
des trônes furent disposés,
et un Vieillard prit place ;
son habit était blanc comme la neige,
et les cheveux de sa tête, comme de la laine immaculée ;
son trône était fait de flammes de feu,
avec des roues de feu ardent.
Un fleuve de feu coulait, qui jaillissait devant lui.
https://webmail.bell.net/appsuite/#!&app=io.ox/mail&folder=default0/INBOX

LES MÉDITATIONS
la Transfiguration
Evangile selon St Matthieu, chapitre 17, 1-9
Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! » Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! » Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »
Prière d'introduction
Jésus, tu es le Seigneur de la vie et de l’histoire. C’est toi qui donnes un sens à l’histoire de tous les hommes, car c’est toi qui leur apportes à tous le salut. Seigneur, j’espère en toi.
Demande
Garder l’espérance dans les moments difficiles.
Points de réflexion
1. Pendant la plus grande partie de sa vie, Jésus est resté discret, un homme normal, travaillant comme charpentier avec Joseph. Jésus semblait être un habitant de Nazareth comme tous les autres. Au cours de sa vie publique, les choses changèrent, car Jésus se manifesta comme le Messie avec de nombreux miracles. Mais le seul moment où nous le voyons resplendir de sa divinité dans son propre corps, avant la Résurrection, est lors de la Transfiguration.
2. Jésus voulait sans doute affirmer la foi de ces trois disciples qu’il a pris avec lui, avant que ne viennent les épreuves de la Passion. Le Jésus des miracles et le la Transfiguration n’est en effet pas séparable du Jésus souffrant et mourant sur la croix. Au début de la Passion, tous les disciples prirent la fuite. Et Pierre reniera même publiquement Jésus. Et pourtant ils avaient vu Jésus transfiguré, ils avaient aussi, peu avant la Passion, assisté à la résurrection de Lazare, et ils avaient été témoins de tant de miracles.
3. Dans notre vie, les moments joyeux alternent aussi avec des moments de souffrances, des moments où tout semble plus difficile, voire, parfois, où il semble impossible d’aller de l’avant. Il est facile de croire et d’espérer quand tout va bien. Il est bien plus difficile de le faire dans les épreuves de la vie, que ce soient les nôtres ou celles de nos proches. C’est dans ces moments que l’on sait si l’on a la foi et si l’on espère vraiment dans le Seigneur. Quand tout semble perdu, mettons-nous encore notre confiance en lui ? Ou, comme les disciples, préférons-nous nous enfuir et aller voir ailleurs ? Cette vie est celle de la lutte pour la foi. Au Paradis, enfin, nous verrons Dieu face à face, comme il est, et notre joie sera complète.
Dialogue avec le Christ
Seigneur, merci de venir affermir ma foi. Aide-moi à profiter des moments de joies, des moments d’une expérience spirituelle plus forte, pour renforcer ma foi. Aide-moi à garder cette foi tout au long de ma vie.
Résolution
Prendre la résolution de me tourner vers Jésus lors des prochains moments difficiles que je vivrai.
http://viechretienne.catholique.org/meditation/59823-la-transfiguration
Vers une interprétation sereine de Vatican II ? Pour une discussion non passionnelle Jean marie Vaas 

LECTURES DU JOUR
Zone : Calendrier romain.
Lectures de la messe
Première lecture
« Son habit était blanc comme la neige » (Dn 7, 9-10.13-14)
Lecture du livre du prophète Daniel
La nuit, au cours d’une vision,
moi, Daniel, je regardais :
des trônes furent disposés,
et un Vieillard prit place ;
son habit était blanc comme la neige,
et les cheveux de sa tête, comme de la laine immaculée ;
son trône était fait de flammes de feu,
avec des roues de feu ardent.
Un fleuve de feu coulait, qui jaillissait devant lui.
https://webmail.bell.net/appsuite/#!&app=io.ox/mail&folder=default0/INBOX 

6-0 ÉTHIQUE

QUI EST PAUL RICOEUR, LE PHILOSOPHE DONT SE RÉCLAME EMMANUEL MACRON?
Emmanuel Macron aime rappeler qu'il a été son assistant. Mais que sait-on de Paul Ricœur? Myriam Revault d'Allonnes, qui fut son élève et son amie, présente un des plus grands penseurs français du XXe siècle.
Eric Aeschimann
L'OBS. Paul Ricœur est né en 1913 et mort en 2005. Vous avez été son élève et son amie. Avant de parler de sa pensée, que retenez-vous de l'homme?
Myriam Revault d'Allonnes. C'était un très grand professeur, qui aimait être proche de ses étudiants. Il disait que la plus belle période de sa vie universitaire avait été celle de ses années à Strasbourg, où il avait un contact direct avec eux.
Lorsqu'il arrive à la Sorbonne en 1956, il est mal à l'aise avec le mandarinat. L'amphithéâtre Richelieu est bondé lorsqu'il fait cours, mais comment échanger avec ceux qui viennent l'écouter? En 1964, il participe à la fondation de l'université de Nanterre, où il espère renouer un lien direct avec ses étudiants, mais l'expérience tourne court dans l'après-68 quand, doyen de la faculté de Lettres, il est régulièrement pris à partie par les étudiants contestataires. De 1970 à 1973, il se met en retrait et enseigne à Louvain-la-Neuve et à Chicago, avant de revenir terminer sa carrière à Nanterre. Il faut bien comprendre qu'il a toujours refusé d'être un maître à penser.
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20170421.OBS8307/qui-est-paul-ricoeur-le-philosophe-dont-se-reclame-emmanuel-macron.html

 QUAND PAUL RICOEUR NOUS PARLAIT DE “RECONNAISSANCE”
Le 20 mai 2005 disparaissait le grand philosophe de “Temps et récit”. Après avoir été longtemps marginalisé par la mode structuralo-marxiste, il connaissait alors un spectaculaire et légitime retour en grâce. Aude Lancelin l'avait rencontré, un an plus tôt, à Châtenay-Malabry.
Aude Lancelin
Au coeur de Ricoeur
Un soleil pâle de janvier éclaire les Murs blancs, l'ancienne propriété d'Emmanuel Mounier, à Châtenay-Malabry, où Paul Ricoeur réside depuis le milieu des années 1950. Si les visages sont ces «poupées extériorisant le Temps, qui d'habitude n'est pas visible», ainsi que l'écrivait Proust dans «le Temps retrouvé», le sourire et le souci qui se lisent sur celui de Paul Ricoeur résument à eux seuls sa vie de passeur exigeant. A 90 ans, il revient avec «Parcours de la reconnaissance», somme issue de conférences données à Fribourg et à Vienne, dont la densité et l'ambition donneraient à rougir à nombre de ses jeunes collègues.
L'entretien a toujours été pour lui un genre à contre-pente. Scrupuleux, Paul Ricoeur l'est jusqu'au refus de pactiser avec les sujets qui agitent «les consommateurs de médias publics». Ogre de lecture et inlassable dialecticien, l'auteur de «Soi-même comme un autre» demeure l'une des meilleures, sinon des dernières, incarnations d'une grande tradition universitaire française, aujourd'hui très désemparée.
Longtemps tenue en lisière des années structuralo-marxistes, où les discours plus tonitruants étaient de mise, son oeuvre connaît depuis la fin des années 1980 un spectaculaire retour en grâce. Début mars, un «Cahier de l'Herne» lui sera dédié, où l'on retrouvera les philosophes Olivier Mongin, Frédéric Worms et Vincent Descombes, ou encore Julia Kristeva et René Rémond. S'il est une chose pourtant que serait atterré d'avoir à considérer Paul Ricoeur, c'est bien sa cote à la bourse des idées.
« Donner une élaboration réflexive et conceptuelle de ce qui était déjà à l'état opératoire chez Homère, Sophocle et Euripide», tel est aujourd'hui comme hier le rôle du philosophe. On comprendra que la confrontation intimidante avec les géants de la Grèce antique laisse peu de temps pour céder aux facilités du triomphe rétrospectif sur les grands prêtres germanopratins déchus, qui, de Sartre à Lacan, ne lui épargnèrent pas leurs sarcasmes au cours des années 1970.
Ce qui frappe dans l'itinéraire de Ricoeur, c'est son invulnérabilité de toujours aux séductions du radicalisme à la française. «N'exerce pas le pouvoir sur autrui de façon que tu le laisses sans pouvoir sur toi», un précepte que ce disciple de Jean Nabert et de Gabriel Marcel aura tôt mis au centre de son horreur de la violence politique.
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20160520.OBS0904/quand-paul-ricoeur-nous-parlait-de-reconnaissance.html

ÉDITORIAL : "LES DIEUX ONT SOIF" 
Les envoyés du roi de Siam, en 1686, ne furent pas reçus à la cour de Louis XIV avec plus de faste. Suspense savamment entretenu, mise en scène des enjeux, bref, trompettes et tambours, la dramaturgie qui accompagne depuis plusieurs jours l'arrivée à Paris du footballeur Neymar Junior est celle qu'on réserve d'ordinaire à la visite d'un grand chef d'État. Vladimir Poutine a eu droit aux honneurs de Versailles, Donald Trump à un défilé militaire sur les Champs-Élysées. Au nom du sport, de ses pompes et de ses œuvres, le transfuge de Barcelone va être reçu sous les ovations d'un stade en liesse. Notre époque a fait des footballeurs des demi-dieux - instituant un culte en leur honneur et leur réservant les offrandes dues à leur rang.
Bien sûr le jeu à la brésilienne de Neymar, le joga bonito, est pour les amateurs une promesse de plaisir et de bonnes soirées en perspective. Pour les dirigeants du PSG, l'arrivée du prodige constitue un argument pour attirer au stade les passionnés, mais aussi pour vendre leur gamme de produits dérivés. Le petit prince est aussi une marque.
Mais les sommes engagées ont quelque chose de macroéconomique. C'est d'ailleurs un pays souverain, le Qatar, qui met la main à la poche pour permettre de contourner les règles en vigueur dans le football européen (au nom du "fair-play", il est interdit à un club de dépenser plus qu'il ne gagne). 222 millions pour s'acquitter de la clause compensatoire, 300 millions d'impôts récoltés par l'État, à l'évocation de ces chiffres autour de Neymar, on croirait entendre un ministre parler réforme économique. 30 millions pour son seul salaire net annuel : la planète foot a quitté l'orbite de la Terre et ses contingences : toute peine mérite rétribution, juste rétribution : ni misérable ni excessive.
Les dieux ont soif. Mais à ce point ? La société du spectacle nécessite-t-elle vraiment autant d'argent pour le seul divertissement des hommes ? Notre époque, qui aime à se nourrir de gigantisme, notion qui lui tient lieu de valeur – combien ? -, devrait mieux s'interroger sur le sens profond de cet événement – pourquoi ? et après ? - afin de revenir, si elle le peut encore, à la mesure.
http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/a-tout-un-chacun/item/3224-les-dieux-ont-soif 

FACE AU VIDE DES VALEURS, LA RECHERCHE DE L’ABSOLU
« La société contemporaine ne se reconnaît pas comme une société nihiliste. Nous ne cessons de rapporter nos comportements politiques, sociaux, et même économiques, à des postulats éthiques : comme individus, comme citoyens, comme consommateurs, nous voudrions agir en fonction de nos valeurs, au point que le vocabulaire des valeurs a littéralement envahi le débat public. Rien ne semble plus indiscutable que l’importance des valeurs ; certaines sont contingentes – les instituts de sondage distingueront les « valeurs de droite » des « valeurs de gauche » ; de quelques autres, au contraire, on voudrait qu’elles soient unanimement partagées : ainsi des « valeurs de la République », par exemple. Le discours de la défense des valeurs, qu’il soit partisan ou universaliste, donne aux discussions politiques, médiatiques et intellectuelles, une tonalité dogmatique bien paradoxale pour notre société.
Paradoxale, parce que notre époque est en même temps celle du pouvoir absolu de l’ironie. La postmodernité se conçoit comme l’heure du crépuscule de toutes les idoles ; rien ne doit tenir en place de ce qui pourrait nous surplomber. Rien de certain, de sérieux ou de sacré ne saurait être épargné par la corrosion libératrice de l’universelle parodie. La responsabilité politique est dévaluée, la fonction enseignante déclassée, le modèle familial traditionnel dépassé ; tout ce qui pouvait faire fonction d’autorité se trouve progressivement disqualifié. La figure même de l’intellectuel a perdu sa légitimité ; la fonction critique est désormais assumée par l’univers du divertissement, le seul qui puisse encore produire des idoles. La dérision générale s’exerce en particulier sur la religion comme un signe de contradiction posé face à l’affirmation de nos libertés – et
https://www.infocatho.fr/face-au-vide-des-valeurs-la-recherche-de-labsolu/
http://www.fxbellamy.fr/blog/2014/04/23/face-au-vide-des-valeurs/ 

« EN TEMPS DE CRISE, LA PHILOSOPHIE EST PLUS NÉCESSAIRE QUE JAMAIS. »
Entretien paru dans Le Figaro à l’occasion du début de la quatrième saison des Soirées de la Philo, au Théâtre Saint-Georges. Propos recueillis par Alexandre Devecchio.
Pour la quatrième saison des Soirées de la Philo, vous vous installez au Théâtre Saint-Georges. Vous attendiez-vous à un tel succès ?
Les Soirées de la Philo poursuivent en effet leur développement. Après une saison au Théâtre de l’Œuvre, une salle qui a marqué l’histoire de la scène en France, nous nous installons dans ce nouveau lieu, un théâtre magnifique où tout semble servir la rencontre et la réflexion. Chaque année, le développement des Soirées devient un défi de plus grande ampleur à relever : en tentant de partager avec beaucoup de simplicité l’expérience de la philosophie, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle me conduise un jour sur la scène de ces théâtres, où tant de grands artistes et d’auteurs ont laissé leur trace.
Que retenez-vous des saisons précédentes ? Pouvez-vous nous retracer l’histoire des Soirées de la Philo ?
Les Soirées de la Philo sont nées d’une demande souvent entendue : beaucoup me disent avoir envie de retrouver la
Philosophie, après une année de terminale qui paraît parfois bien lointaine ; envie, en tous les cas, de retrouver le temps de s’interroger, de réfléchir, de découvrir aussi les auteurs qui, anciens ou modernes, nous aident à penser les questions de notre vie. Les Soirées de la Philo ont été créées pour offrir cette occasion ; chaque soirée est
http://www.fxbellamy.fr/blog/2016/09/25/en-temps-de-crise-la-philosophie-est-plus-necessaire-que-jamais/

DE LA PEINE DE MORT  SELON SAINT THOMAS
Comme vous pouvez le constater vous-même, il est de nouveau beaucoup question de la peine de mort. On parle même de l’abolir purement et simplement dans la   Constitution de la 5ème République. Le Vatican soutient même ce mouvement « abolitionniste »
C’est pour nous l’occasion de réfléchir, de nouveau, sur le problème.
Je vous donnerai la pensée de saint Thomas d’Aquin. Il s’exprime dans ses deux grandes œuvres, le « Contra Gentes » et la « Somme théologique ».
Puis succédera l’exposé merveilleux que nous a donné le professeur Amerio dans son livre : « Iota Unum ».
A- La pensée de Saint Thomas
Pour saint Thomas, la peine de mort est légitime, pour des motifs qui tiennent principalement à la conservation du bien commun et secondairement à la crainte quelle inspire aux méchants.
a- Voilà ce qu’il écrit dans le troisième livre du « Contra Gentes » :
« Comme certains font peu de cas des peines infligées par Dieu parce que s’attachant aux choses sensibles, ils n’ont souci que de ce qu’ils voient, la divine Providence a voulu qu’il y eût sur le terre des hommes qui, au moyen de punitions présentes et sensibles, contraignissent les autres à observer la justice. Et il est évident que ceux-là ne pèchent pas lorsqu’ils punissent les méchants.
Personne ne pèche en accomplissant la justice. Or il est juste que les méchants soient punis, parce que, comme nous l’avons prouvé, le châtiment fait rentrer la faute dans l’ordre. Donc les juges ne pèchent pas en punissant les méchants.
Les hommes qui élevés au-dessus des autres sur la terre sont comme les exécuteurs des desseins de la divine Providence. Car Dieu, suivant l’ordre de sa Providence, réalise les effets inférieurs par les êtres supérieurs. Or, nul ne pèche en exécutant l’ordre de la Providence divine. Et il est dans l’ordre de la Providence que les bons soient récompensés et les méchants punis .Donc les hommes qui sont au-dessus des autres ne pèchent pas quand ils récompensent les bons et punissent les méchants.
Plus encore, le bien n’a aucun besoin du mal, au contraire. Donc ce qui est nécessaire à la conservation du bien ne peut être mauvais en soi. Or il est nécessaire, pour conserver la concorde parmi les hommes, d’infliger des châtiments aux méchants. Donc il n’est pas mauvais en soi de punir les méchants.
Le bien commun est meilleur que le bien particulier de l’individu. Donc il faut sacrifier le bien particulier pour conserver le bien commun. Or, la vie de quelques individus dangereux s’oppose à ce bien commun qu’est la concorde de la société humaine. Donc on doit soustraire par la mort ces hommes de la société humaine.
De même que le médecin, dans une opération, recherche la santé, qui consiste dans l’harmonie bien réglée des humeurs, ainsi le chef de cité, par son action, recherche la paix qui consiste dans l’harmonie bien réglée des citoyens. Or le médecin fait une chose bonne et utile en coupant le membre gangrené si celui-ci menace de corruption le reste du corps. Donc le chef de la cité est juste et exempt de péché, lorsqu’il met à mort des hommes dangereux, pour que la paix de la cité ne soit pas troublée.
C’est ce qui fait dire à l’Apôtre : « Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait fermenter toute la pâte » (I Co 5,6) ? Et un peu après il ajoute : « Faites disparaître ce méchant du milieu de vous  » (ibid 13). Il dit encore en parlant du pouvoir terrestre « qu’il ne porte pas en vain le glaive ; car il est le ministre de Dieu, pour exécuter sa vengeance en
https://www.infocatho.fr/de-la-peine-de-mort-selon-saint-thomas/
http://la.revue.item.free.fr/de_la_peine_de_mort.htm 

1967, ANNÉE ÉROTIQUE
Un an avant les événements de mai 68, la parole se libère et les désirs s'affirment progressivement en Europe comme aux Etats-Unis.
1967, les premiers baby-boomers ont à peine 20 ans. Bercés par le progrès des Trente Glorieuses, ils vivent pourtant dans une société corsetée. Les désirs y sont réprimés et le tabou sexuel omniprésent. Une oppression patriarcale qui va bientôt flancher, pour exploser lors des événements de mai 1968. En attendant, ce vent de contestation va peu à peu gagner l'Occident.
Le coup de départ sera lancé aux Etats-Unis. A l'été 67, San Francisco et son très remarqué "Summer of Love" bouleverse l'ordre établi. 100.000 jeunes se pressent dans la plus bohème des villes américaines pour expérimenter l'acide comme l'amour libre. S'il est pointé du doigt par l'Amérique puritaine, le "phénomène hippie" reste l'un des premiers mouvements à contester ouvertement les moeurs sexuelles de l'époque.
Porno, sex-shops et images érotiques
A l'époque, ces jeunes contestataires moquent gentiment le mariage et les unions conventionnelles. Le sexe n'a plus pour unique fin la reproduction, mais s'envisage comme un plaisir à part entière. Une libération à nuancer toutefois puisqu'elle se fait surtout au profit des hommes, comme le rappelle "Les Inrocks". A l'époque, "les femmes réticentes à la 'promotion du plaisir' sont taxées de coincées et parfois même violées", explique l'hebdomadaire.
"L'été de l'amour" ne durera que quelques semaines. Pourtant ses idées progressistes imprégneront durablement la société de l'époque. Ce que l'on nommait alors la 'normalité sexuelle' ne s'envisage plus de la même façon. De
http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20170720.OBS2355/1967-annee-erotique.html#xtor=EPR-3-[ObsDerMin]-20170806 

MAGISTRO - 6 AOÛT 2017
 Semaine de MAGISTRO
Adossée à des fondamentaux politiques avérés, par-delà les partis politiques et leurs professionnels et les idéologues, Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.
https://webmail.bell.net/appsuite/#!&app=io.ox/mail&folder=default0/INBOX

LE SEUIL DE LA FAMILLE EST INFRANCHISSABLE PAR L'ETAT
La Manif pour tous le rappelle : 
Aucun Etat ne pourra remplacer la famille. S'y sont essayés : l'URSS, le 3e Reich, Mao et Pol Pot
L'Eglise l'a toujours dit et Léon XIII par Rerum Novarum l'a gravé dans le marbre : 
"Aussi bien que la société civile, la famille, comme Nous l'avons dit plus haut, est une société proprement dite, avec son autorité propre qui est l'autorité paternelle. C'est pourquoi, toujours sans doute dans la sphère que lui détermine sa fin immédiate, elle jouit, pour le choix et l'usage de tout ce qu'exigent sa conservation et l'exercice d'une juste indépendance, de droits au moins égaux à ceux de la société civile. Au moins égaux, disons-Nous, car la société domestique a sur la société civile une priorité logique et une priorité réelle, auxquelles participent nécessairement ses droits et ses devoirs. Si les citoyens, si les familles entrant dans la société humaine y trouvaient, au lieu d'un soutien, un obstacle, au lieu d'une protection, une diminution de leurs droits, la société serait plutôt à rejeter qu'à rechercher.
C'est une erreur grave et funeste de vouloir que le pouvoir civil pénètre à sa guise jusque dans le sanctuaire de la famille. Assurément, s'il arrive qu'une famille se trouve dans une situation matérielle critique et que, privée de ressources, elle ne puisse d'aucune manière en sortir par elle-même, il est juste que, dans
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/08/le-seuil-de-la-famille-est-infranchissable-par-letat.html 

UN COMITÉ DE L’ONU ÉCARTE L’ENFANT À NAÎTRE DU DROIT À LA VIE ET OUVRE LA PORTE À L’EUTHANASIE
By Stefano Gennarini, J.D.
NEW YORK, le 28 juillet (C-Fam) Le Comité des droits de l’homme, un des comités les plus anciens et les plus célèbres de l’ONU, envisage d’écarter l’enfant à naître du « droit à la vie » en droit international.
Selon le texte de la modification examinée, « [l]es États parties doivent donner accès à l’avortement dans des conditions de sécurité pour protéger la vie et la santé de la femme enceinte et lorsque le fait de mener la grossesse à terme causerait pour la femme une douleur ou une souffrance considérable, tout particulièrement lorsque la grossesse résulte d’un viol ou d’un inceste ou que le fœtus présente des malformations mortelles ». Le projet de texte prévoit également des restrictions à l’avortement lorsque celui-ci constitue un traitement cruel, inhumain ou dégradant.
Alors qu’il en prive l’enfant à naître, le Comité dit le plus grand bien du droit à la vie : il déclare que ce droit est « inhérent à toute personne humaine » et qu’il « ne devrait pas être interprété de manière étroite ». Le Comité le qualifie d’« extrêmement précieux » et considère qu’il s’agit « du droit suprême auquel aucune dérogation n’est autorisée ». Mais, selon les observations formulées, l’euthanasie ne porte pas atteinte à ce droit si elle est pratiquée sur des malades en phase terminale.
En 2015, diverses associations de défense de la vie du monde entier ont assiégé le Comité lorsqu’il est devenu manifeste que ce comité envisageait d’écarter l’enfant à naître du droit à la vie. L’inquiétude de ces associations était si profonde, si on la compare à la réaction des mouvements favorables à l’avortement, que le Secrétariat de l’ONU a prolongé la période pendant laquelle des commentaires peuvent être formulés afin de permettre au Planning familial et à d’autres organisations qui fédèrent les mouvements de défense de l’avortement d’intervenir à nouveau.
Des experts internationaux de la santé et du droit ont déjà critiqué des comités de l’ONU sur la question de l’IVG, notamment dans les Articles de San José. Quinze universitaires ont ainsi souligné qu’aucun traité des Nations Unies ne pouvait être légitimement interprété comme prévoyant un droit à l’avortement, quelles que soient les circonstances.
Les Articles de San José précisent que, si aucun traité des Nations Unies ne prévoit d’obligation positive des États concernant la protection des enfants à naître, le droit international créé une présomption en faveur de la protection de la vie prénatale, car il interdit d’appliquer la peine de mort à une femme enceinte et la Convention relative aux droits de l’enfant protège les enfants « avant la naissance ».
Le projet actuel du Comité va à l’encontre des recherches récentes sur le sens qui était donné à cette convention lorsqu’elle a été négociée. Dans le Tulane Journal of International and Comparative Law, Thomas Finegan explique ainsi comment les rédacteurs de la convention ont repoussé les tentatives visant à créer des obligations positives en matière d’avortement ou de protection de la vie anténatale.
Le Comité des droits de l’homme a notamment pour rôle d’examiner les rapports des États parties concernant la mise en œuvre du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, l’un des instruments relatifs aux droits de l’homme auxquels les États-Unis sont partie. Le projet d’observations constitue un revirement par rapport à deux observations des années 80 sur le droit à la vie, qui ne faisaient aucune mention de l’IVG.
Si ses observations et ses recommandations n’ont pas de valeur contraignante et ne font pas autorité, le Comité peut néanmoins influer indirectement sur l’interprétation du Pacte par l’intermédiaire des organes et des organismes des Nations Unies qui s’appuient sur ce texte et par l’intermédiaire des juges. Son avis non contraignant sera probablement cité lorsque la Cour suprême des États-Unis réexaminera la question de l’avortement.
https://c-fam.org/friday_fax/un-comite-de-lonu-ecarte-lenfant-naitre-du-droit-la-vie-et-ouvre-la-porte-leuthanasie/

L’IA SE FAIT CONCRÈTE
Ronald Meeus - Avec Google Home, Amazon Echo et Apple Home, l'intelligence artificielle s'impose selon de nombreux observateurs comme la nouvelle innovation technologique de rupture dans les foyers au cours de la prochaine décennie. Il s'agit là d'une première étape physique sur la voie d'une évolution qui prend forme surtout derrière les écrans - entendez dans le cloud - et qui pourrait s'accélérer encore ces prochaines années.
http://datanews.levif.be/ict/?_ga=2.187831403.275571275.1502019872-1382308521.1499781139 

7-0 LAICITÉ  

8-0 SOCIÉTÉ (Politique, etc) 

GENÈVE RÉALISE LE RÊVE DE M. HAMON : TAXER LES ROBOTS
Le canton de Genève va faire un pas dans la direction que préconisait l’ancien candidat en taxant les automates qui remplacent les caissières.
Pour financer son projet de revenu universel, M. Hamon voulait faire payer les robots. Le canton de Genève, haut lieu de la bien-pensance en Europe, va faire un pas dans la direction que préconisait l’ancien candidat à l’élection présidentielle en taxant les automates qui remplacent les caissières. 70 % des sommes récoltées seront reversées aux magasins n’employant que des « humains » pour percevoir l’argent de leurs clients, le solde servant à former le personnel de vente. Les supermarchés suisses, évidemment, renâclent et crient à l’injustice.
http://www.bvoltaire.fr/geneve-realise-reve-de-m-hamon-taxer-robots/?mc_cid=6292e5b957&mc_eid=a5eb12b154 

A L’ELYSÉE, L’ÉTÉ COMPLIQUÉ DU COUPLE MACRON
Alors que la popularité du président français dégringole dans les sondages, le statut de première dame de son épouse est en panne. A la veille des vacances, les paparazzi guettent
https://www.letemps.ch/monde/2017/08/04/lelysee-lete-complique-couple-macron?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d1928d82eb-newsletter_alaune&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d1928d82eb-109756397 

GÉRARD COLLOMB VEUT « DISTINGUER LE DROIT D’ASILE DES AUTRES MOTIFS DE MIGRATION »
Dans un entretien au « Journal du dimanche », le ministre de l’intérieur juge nécessaire de sélectionner davantage et plus vite les candidatures des demandeurs.
Les réfugiés doivent être accueillis plus rapidement et les migrants économiques doivent être effectivement reconduits à la frontière, pour empêcher qu’à terme le droit d’asile soit « remis en cause », a déclaré le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, dans une interview publiée le 6 août dans le Journal du dimanche.
« Les enquêtes d’opinion montrent une réticence de plus en plus grande » des Français eu égard à l’accueil de migrants, a-t-il averti. « Si l’on ne fait pas la distinction entre le droit d’asile et les autres motifs de migration, ce sera le droit d’asile qui sera remis en cause. »
« Notre politique doit toujours concilier efficacité et générosité. Nous accueillons tous ceux qui fuient les guerres et les persécutions, mais nous distinguons les réfugiés de ceux dont la migration obéit à d’autres ressorts, notamment économiques », a-t-il ajouté.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/08/06/collomb-veut-distinguer-le-droit-d-asile-et-les-autres-motifs-de-migrations_5169204_823448.html#C1e54cShOKJTEMBb.99 

RÉPONSE AU GÉNÉRAL D’ARMÉE FAUGÈRE
La semaine dernière, le général Faugère procédait sur le site MAGISTRO à une analyse très fine de la crise dont le Président de la République et l’ancien CEMA furent les protagonistes. Cette analyse dit bien, me semble-t-il, ce que les militaires de tous grades peuvent ressentir après l'humiliation volontairement infligée par le chef de l’État à l’un des meilleurs CEMA que les armées aient connus.
Comme clé possible de compréhension de ce comportement apparemment inexplicable, l'auteur évoque un possible cynisme de la part du chef de l'Etat mais sans vraiment explorer cette voie.
Pour ma part, je suis convaincu que seul un cynisme absolu éclaire ce triste épisode : les jours du général de Villiers comme CEMA étaient comptés dès avant l'élection d’Emmanuel Macron.
Pour en comprendre les raisons, il faut évoquer en effet la crise qui s'est produite en 2014, lorsque ce dernier était ministre de l'économie et Pierre de Villiers, CEMA depuis quelques mois. Le directeur de cabinet de Bercy de l'époque est devenu depuis le Secrétaire général de l'Elysée !
Comme à l'accoutumée, Bercy avait imaginé d'effectuer une énième ponction sur le budget de la défense pour boucher le tonneau des Danaïdes des finances publiques. Pour manifester leur opposition devant cette pratique insupportable, le général de Villiers et les trois chefs d'état-major d'armée, soutenus en sous-main par J-Y Le Driand, leur ministre de tutelle de l'époque, avaient menacé de démissionner en bloc, menace qui ne s'était jamais vue jusqu’alors.
Devant pareille bronca, le Président Hollande avait alors arbitré en faveur des armées, désavouant ainsi Bercy et son ministre. Cet épisode ne pouvait qu'avoir impressionné très défavorablement quelqu'un qui, visiblement, nourrit une conception très centralisée, pour ne pas dire autocratique de l'exercice du pouvoir.
Comment un simple "technicien" de la défense pouvait-il avoir l'outrecuidance de prétendre s'opposer à une décision d'ordre politique !
Élu président, Emmanuel Macron ne pouvait donc pas garder comme CEMA un officier de la trempe de Pierre de Villiers, dont il savait d'expérience qu'il s'opposerait de toutes ses forces à l'effeuillage continuel du budget des armées.
Il fallait donc s'en débarrasser, mais sans en prendre l'initiative pour ne pas porter la responsabilité de la rupture. En effet, il lui fallait absolument éviter le reproche de "politiser" la relation PR/CEMA, ce que ses prédécesseurs à l’Elysées s'étaient toujours abstenus de faire, les militaires étant ontologiquement neutres à l'égard du pouvoir, quelle qu'en soit la couleur politique.
L’éviction du CEMA allait donc se faire en trois actes, selon un plan parfaitement machiavélique.
http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/du-cote-des-elites/item/3219-reponse-au-general-d-armee-faugere

MIGRANTS : GÉRARD COLLOMB ANNONCE LA CRÉATION DE "3.500 PLACES" D'HÉBERGEMENT "EN 2018"
Le ministre de l'Intérieur veut que la France se donne les moyens de ne plus avoir de migrants dans les rues, comme le souhaite Emmanuel Macron.
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a affirmé dimanche que la France allait créer 3.500 places d'hébergement supplémentaires en 2018 pour répondre à la volonté du président Emmanuel Macron de "ne plus voir personne dans les rues". "Nous voulons aussi accélérer le traitement des situations administratives pour permettre aux personnes qui déposent des demandes d’être hébergées dans les places existantes", a dit Gérard Collomb dans une interview au Journal du Dimanche. "Nous travaillons à un projet de loi qui réduira à six mois la procédure d’examen du droit d’asile, mais qui permettra aussi une lutte plus efficace contre l’immigration irrégulière", ajoute-t-il.
Deux centres supplémentaires à Calais. Le ministre de l'Intérieur a fait le point sur la situation à Calais, où "à peu près 350 migrants" demeurent encore, plus "une centaine à Grande-Synthe". "Des camions sont pris d’assaut : nous avons comptabilisé depuis le 1er janvier 17.867 intrusions sur le port et dans l’Eurotunnel !", déplore Gérard Collomb, avant de justifier l'ouverture prochaine de deux centres d'accueil. "Nous ne voulions pas rééditer l’expérience passée, où l’on avait commencé avec un centre de 400 personnes et terminé à 8.000. Les deux centres que nous allons ouvrir sont donc situés assez loin de Calais et de Dunkerque, pour éviter que ce problème se répète."
"Éviter les infrastructures fixes". Gérard Collomb affirme à ce sujet comprendre la maire de Calais Natacha Bouchart, qui refuse d’ouvrir des points d’eau pour les migrants. "Il faut se mettre à la place des habitants après plusieurs années de grande difficulté. Dans le Calaisis, j’ai rencontré tout le monde. Et tous, quelle que soit leur opinion politique, ressentent une profonde angoisse. Nous ferons donc des sanitaires mobiles. Nous devons éviter tout ce qui peut ressembler à des infrastructures fixes", annonce le ministre de l'Intérieur. Il réfute par ailleurs les accusations de violences policières à Calais : "Certaines affirmations sont totalement fausses. Dans le rapport de Human Rights Watch, il est indiqué que les forces de sécurité auraient utilisé des gaz 'poivre'. Or ce type de gaz n’est pas utilisé en France. Le rapport devra clarifier ces accusations. Si certaines sont confirmées, je prendrai les décisions qui s’imposent".
"Concilier efficacité et générosité". Le ministre en a également profité pour définir la ligne de la France en matière de droit d'asile. "Notre politique doit toujours concilier efficacité et générosité. Nous accueillons tous ceux qui fuient guerres et persécutions, mais nous distinguons les réfugiés de ceux dont la
http://www.europe1.fr/politique/migrants-gerard-collomb-annonce-la-creation-de-3500-places-dhebergement-en-2018-3404564#xtor=EPR-202-[Quotidienne]-20170806&lacid=europe1_2037691 

COMMENT GÉRARD COLLOMB VEUT "DISTINGUER" LES MIGRANTS ÉCONOMIQUES DES RÉFUGIÉS
"Notre politique doit toujours concilier efficacité et générosité", assure le ministre de l'Intérieur.
L'exécutif accélère. Les réfugiés doivent être accueillis plus rapidement et les migrants économiques effectivement reconduits, pour empêcher qu'à terme le droit d'asile soit "remis en cause", a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb dans une interview publiée dimanche dans le "JDD".
"Les enquêtes d'opinion montrent une réticence de plus en plus grande" des Français sur la question de l'accueil des migrants, a-t-il averti. "Si l'on ne fait pas la distinction entre le droit d'asile et les autres motifs de migrations, ce sera le droit d'asile qui sera remis en cause".
Création de deux nouveaux centres
"Notre politique doit toujours concilier efficacité et générosité. Nous accueillons tous ceux qui fuient guerres et persécutions, mais nous distinguons les réfugiés de ceux dont la migration obéit à d'autres ressorts, notamment économiques", a-t-il ajouté.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170806.OBS3032/comment-gerard-collomb-veut-trier-les-migrants-pour-proteger-le-droit-d-asile.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20170806 

DES "HOTSPOTS" AU SUD DE LA LIBYE
Cette distinction entre demandeurs d'asile et migrants économiques avait déjà été évoquée le 12 juillet par le gouvernement, lors de la présentation d'un "plan migrants" qui prévoit notamment plus de 12.000 places d'hébergement pour les demandeurs d'asile et les réfugiés d'ici 2019.
Pour mettre en place sa politique face à la crise des migrants, une des pistes évoquées par Emmanuel Macron est la création de centres d'enregistrement ("hotspots") pour demandeurs d'asile en Libye, pour réguler les flux de migrants en amont. Mais le pays est toujours en proie au chaos.
"Ce type d'initiative ne peut pas actuellement être envisagé en Libye, compte tenu de la situation du pays", a souligné le ministre de l'Intérieur.
Le chef de l'Etat "a souhaité que soient mis en place des centres d'orientation pour les demandeurs d'asile dans des pays situés au sud de la Libye", a ajouté Gérard Collomb.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170806.OBS3032/comment-gerard-collomb-veut-trier-les-migrants-pour-proteger-le-droit-d-asile.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20170806 

"J'AI CONNU UNE FOIS L'AMOUR FOU" : DIALOGUE À CŒUR OUVERT ENTRE JEANNE MOREAU ET YVES SIMON.
En 1997, l'actrice et le chanteur étaient réunis par "L'Obs" pour parler d'amour. Confidences en duo.
Il y a tout juste vingt ans, «le Nouvel Observateur» organisait une rencontre entre l'actrice qui venait de publier son anthologie «les Plus belles chansons d'amour» et Yves Simon dont le roman «Un instant de bonheur» était sorti au même moment. Tous deux livraient sans fards leur expérience de la passion, ses vertiges et ses blessures.
L'OBS. «L'amour réciproque, le seul qui saurait nous occuper ici, est celui qui met en jeu l'inhabitude dans la pratique, l'imagination dans le poncif, la foi dans le doute, la perception de l'objet intérieur dans l'objet extérieur.» C'est ainsi que s'ouvre le chapitre «L'amour» d'André Breton et Paul Eluard dans «l'Immaculée Conception». Faites-vous vôtre cette définition?
Jeanne Moreau. L'amour réciproque, le seul qui saurait nous occuper, d'accord! Mais cette espèce de réglementation me choque. Je ne pense pas que l'amour fou obéisse à ce genre de règle.
Yves Simon. Son principe même est l'absence de règles. L'amour fou, quand il surgit dans l'existence, est quelque chose de totalement inédit. Il fait irruption dans la vie, violemment, parfois masqué car il ne se décèle pas tout de suite. Ce n'est pas forcément le coup de foudre.
http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20170803.OBS2964/j-ai-connu-une-fois-l-amour-fou-dialogue-a-c-ur-ouvert-entre-jeanne-moreau-et-yves-simon.html#xtor=-4-[ObsTopsWE]-20170806 

LA LOI SUR LA MORALISATION APPORTE «DES CHANGEMENTS PROFONDS», DÉFEND LA MINISTRE DE LA JUSTICE
Dans un entretien accordé à notre journal, Nicole Belloubet, la ministre de la Justice, défend avec vigueur la loi de moralisation de la vie politique.
Le projet de loi sur la confiance en politique, porté par Nicole Belloubet, devrait être définitvement adopté mercredi par le Parlement, au terme d'un parcours semé d'embûches.
 Vous êtes descendue pour la première fois dans l'arène de l'hémicycle à l'occasion des débats sur la loi pour la transparence politique. Quelle impression en gardez-vous ?
Nicole Belloubet. C'est très vivant, avec des parlementaires très accrocheurs ! C'est un intense travail de conviction et de passion avec le sentiment de construire des textes et des mesures qui vont s'appliquer à tous. 
Vous défendez une loi qui n'est pas la vôtre. Y avez-vous apporté votre patte ?
C'est la loi de la République, pas celle d'untel ou untel. A partir du moment où le président et le Premier ministre ont décidé de porter une loi, peu importe le ministre qui la présente. 
LIRE AUSSI
> Les principales mesures de la loi 
Pensez-vous qu'il aurait fallu se donner plus de temps ?
Non. Cette loi est un marqueur politique. Elle apporte des changements profonds pour notre vie démocratique. Elle répond à un engagement fort de la campagne d'Emmanuel Macron. Le président a conçu cette ambition comme telle. Il est important de le traduire immédiatement en actes.
Les débats les plus virulents portent sur la réserve parlementaire, que les sénateurs ont réintroduite vendredi dans le texte et que les députés pourraient à nouveau supprimer mercredi. En tant qu'ancienne élue de terrain, pensez-vous que cette mesure portera préjudice à la vie locale ?
http://www.leparisien.fr/politique/la-loi-sur-la-moralisation-apporte-des-changements-profonds-defend-la-ministre-de-la-justice-06-08-2017-7177935.php#xtor=EREC-109-[NLalaune]---${_id_connect_hash}@1 

ENTRE FAUSSE CROYANCE ET SECRETS DE CONCEPTION: À GRUYÈRES, LA FABRICATION DU CÉLÈBRE FROMAGE RÉSERVE BIEN DES SURPRISES (PHOTOS)
Vidéo
Que ce soit dans notre assiette ou sur notre table, dans les livres ou dans les films, tout le monde le connaît. Pourtant, le gruyère fait toujours à l'heure actuelle l'objet d'une fausse croyance. Pour la série "Dans le secret des lieux",
http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/entre-fausse-croyance-et-secrets-de-conception-a-gruyeres-la-fabrication-du-celebre-fromage-reserve-bien-des-surprises-photos-5982f32ecd70d65d2527ad44?ncxid=45D78D4521CE4FB03E1F3CA8AD8B3E4E&m_i=TknzY9SaWTKnuw9BLqf%2BUp23FRBCbH4W6UHu9gvU_dBbs2AQCfNjLyDOk2L2zLoZHXCY5mQoot4CC7eSvXVeZQ1qfjc9kKDTTm&utm_source=selligent&utm_medium=email&utm_campaign=&utm_content=&utm_term=_No+Access+Gruy%C3%A8res_

LES DOUZE PLUS BEAUX VILLAGES DE SUISSE (EN IMAGES)
http://weekend.levif.be/lifestyle/voyage/les-douze-plus-beaux-villages-de-suisse-en-images/diaporama-normal-701109.html#photo=1


GENÈVE RÉALISE LE RÊVE DE M. HAMON : TAXER LES ROBOTS
Le canton de Genève va faire un pas dans la direction que préconisait l’ancien candidat en taxant les automates qui remplacent les caissières.
Pour financer son projet de revenu universel, M. Hamon voulait faire payer les robots. Le canton de Genève, haut lieu de la bien-pensance en Europe, va faire un pas dans la direction que préconisait l’ancien candidat à l’élection présidentielle en taxant les automates qui remplacent les caissières. 70 % des sommes récoltées seront reversées aux magasins n’employant que des « humains » pour percevoir l’argent de leurs clients, le solde servant à former le personnel de vente. Les supermarchés suisses, évidemment, renâclent et crient à l’injustice.
http://www.bvoltaire.fr/geneve-realise-reve-de-m-hamon-taxer-robots/?mc_cid=6292e5b957&mc_eid=a5eb12b154 

A L’ELYSÉE, L’ÉTÉ COMPLIQUÉ DU COUPLE MACRON
Alors que la popularité du président français dégringole dans les sondages, le statut de première dame de son épouse est en panne. A la veille des vacances, les paparazzi guettent
https://www.letemps.ch/monde/2017/08/04/lelysee-lete-complique-couple-macron?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d1928d82eb-newsletter_alaune&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d1928d82eb-109756397 

?MACRON, LE DÉBUT DE LA FIN?
Par David Desgouilles
Dix points. Emmanuel Macon a perdu dix points de confiance dans le mois qui a suivi les élections législatives. Fin juin déjà, le nouveau président entamait sa mue – de manière subreptice – de la présidence jupitérienne façon De Gaulle-Mitterrand à l’hyperprésidence sauce Sarko. Une tendance qui semble bien se confirmer.
Dès la première semaine de la nouvelle Assemblée, un fameux épisode nous avait mis sur la piste : la majorité parlementaire, cornaquée par les deux porte-flingues de l’Elysée Ferrand et Castaner, avait privé Eric Ciotti du poste à la questure, traditionnellement réservé au groupe le plus nombreux de l’opposition, pour le confier à Thierry Solère, chef de file des « Constructifs ». Cet événement en disait déjà long sur cette propension à abandonner la hauteur monarchique et à vouloir se mêler de tout.
La questure en péché originel
« Les Français se foutent bien de Ciotti », nous rétorquait-on à l’époque, arguant que cette histoire de questure passerait largement au-dessus de la tête des citoyens et n’aurait aucune influence sur leur avis sur le président de la République. Outre que cet événement s’inscrivait dans un contexte de marginalisation du Premier ministre en décidant de s’exprimer à Versailles devant les parlementaires, l’affaire de la questure semble bien constituer le point de départ des ennuis du président.
Si quelqu’un veut instaurer une dictature en France, qu’il s’y prenne entre le 20 juillet et le 15 août, il a toutes les chances d’y parvenir. Personne ne troublera ses vacances pour si peu. À l’exception d’un édito par-ci et d’une tribune par-là, nul ne s’est ému de la disposition scélérate adoptée par l’Assemblée dans la nuit de vendredi à samedi, avec le reste de la stupide loi « confiance ».
Que dire, en effet, d’un texte par lequel les députés acceptent de se placer sous une tutelle infantilisante parce que le moloch de l’opinion exige de voir leurs notes de frais et que puisque je suis obligé de le faire pourquoi pas eux gnagnagna, et qui leur interdit de surcroît de travailler avec les personnes en lesquelles ils ont le plus confiance, parce que le Canard et Mediapart sont aux aguets ? Cette loi manifeste en vérité un consternant asservissement à l’air du temps et aux vaches sacrées d’une époque qui ne tolère plus que l’on ait quelque chose à cacher. On dira que, si les députés veulent se mettre à poil, c’est leur problème. Pardon, mais vu qu’ils me représentent, moi le peuple souverain, c’est un peu le mien.http://www.lejdd.fr/politique/chute-brutale-de-la-popularite-de-macron-10-points-en-un-mois-3395402 

8-A BREXIT 

DU SHAKESPEARE IN UTERO : LA DERNIÈRE FOLIE D'IAN MCEWAN
A 69 ans, l'auteur d'"Expiation" est sur tous les fronts : son roman shakespearien est un gros succès et plusieurs de ses livres sont en cours d'adaptation au cinéma. Entretien avec un écrivain heureux.
Didier Jacob
« Me voici donc, la tête en bas dans une femme.» Dès la première phrase de son nouveau roman, qui fait fureur en librairie, Ian McEwan annonce la couleur. C'est bleu pour les garçons. Le narrateur n'est, en effet, pas un héros comme les autres. Il flotte dans le ventre de sa mère. Quand celle-ci boit plus que de raison, il goûte à cette ivresse en connaisseur, presque en technicien: 
Nous partageons un verre, peut-être une bouteille, de sauvignon blanc de Marlborough. Pas mon premier choix. Du même cépage, mais avec un goût moins herbacé, j'aurais pris un sancerre, de préférence du vignoble de Chavignol.» 
D'où le bébé tire-t-il cette connaissance subtile des plaisirs de la vie? C'est en écoutant la radio, à travers la membrane placentaire. Trudy, sa mère, ne jurant que par les podcasts, il a fini par se faire une opinion sur le cours des choses. Sur la vie comme elle vient.
Ian McEwan : "Pourquoi je ne suis pas un écrivain britannique"
« L'idée du livre est arrivée avec la première phrase, explique McEwan. Je participais à un cycle de conférences sur l'invention du moi dans la littérature. C'était d'un tel ennui que je laissais mon esprit vagabonder et, sans crier gare, cette phrase s'est présentée. J'ai tout de
http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20170803.OBS2966/du-shakespeare-in-utero-la-derniere-folie-d-ian-mcewan.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20170806 

IAN MCEWAN : "POURQUOI JE NE SUIS PAS UN ÉCRIVAIN BRITANNIQUE"
Alors que sort en France son "Opération Sweet Tooth", l'auteur d'"Expiation" a accordé un grand entretien à "l'Obs". Bonus inédits
Le Nouvel Observateur Votre roman, «Opération Sweet Tooth», nous entraîne dans les services secrets britanniques, en pleine guerre froide. L'univers de John le Carré n'est pas loin...
Ian McEwan En préparant mon roman, j’ai demandé à John le Carré de le rencontrer pour qu’il me donne des informations sur le climat de la guerre froide et sur les services secrets britanniques dans les années 70. J’ai déjeuné avec lui. C’est un homme exquis, très drôle et très généreux.
Plus tard, je lui ai écrit pour lui dire: «Ce que vous m’avez dit est si bon que vous voudrez sûrement l’utiliser pour vous ». Il m’a répondu: «Non, non, surtout pas. S’il vous plait, gardez-le, c’est à vous». Et il m’a écrit récemment pour me remercier d’avoir exprimé mon admiration pour lui lors d’un entretien télévisé à la BBC.
En effet, on aurait tort de ne le considérer que comme un écrivain de genre, un auteur de romans d’espionnage, alors que son œuvre est loin de s’y réduire. Autant dire que Conrad est un auteur de romans maritimes ! Le Carré est l’un des grands écrivains britanniques contemporains, qui a su saisir comme personne le malaise et la névrose nés de l’effondrement de l’empire colonial et du sentiment d’un déclin national.
À Édimbourg l’été dernier, vous avez déclaré au Premier ministre écossais Alex Salmond: «Je ne suis pas un écrivain britannique, je suis un écrivain anglais.»
http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20140204.OBS4999/ian-mcewan-pourquoi-je-ne-suis-pas-un-ecrivain-britannique.html

BREXIT : LONDRES PRÈT À PAYER 40 MILLIARDS D’EUROS
Le Royaume-Uni est prêt à payer jusqu'à 40 milliards d'euros à l'Union européenne dans le cadre du règlement financier qui accompagnera sa sortie de l'Union, rapporte dimanche le Sunday Telegraph, citant des sources gouvernementales.
C'est la première fois qu'est avancé de source britannique un montant chiffré de la future facture du Brexit. La somme évoquée est bien inférieure à celle évaluée officieusement entre 60 et 100 milliards d'euros côté européen.
Interrogée à ce sujet par l'AFP, une source gouvernementale a refusé de s'exprimer sur des "spéculations", soulignant que Londres "respecterait ses obligations internationales" vis à vis de l'UE, mais ne paierait "pas plus que ce qui est nécessaire".
Selon le journal, qui dit se référer à des responsables gouvernementaux parlant sous le couvert de l'anonymat, la Grande-Bretagne serait prête à payer jusqu'à 40 milliards à condition que l'UE accepte de négocier le règlement financier dans le cadre d'un accord général sur les futures relations entre Londres et le bloc européen, et notamment sur les relations commerciales.
Bruxelles, pour sa part, estime qu'avant que des discussions sur un accord de libre échange ne puissent commencer, des progrès doivent être faits sur le règlement financier, ainsi que sur les droits des citoyens européens résidant en Grande-Bretagne et sur la question de la frontière entre l'Irlande du Nord et l'Irlande.
Selon le Telegraph, les responsables britanniques envisagent de proposer une transaction dans laquelle le Royaume-Uni continuerait à effectuer des paiements annuels de 10 milliards d'euros nets à l'UE pendant une durée pouvant atteindre trois ans après son départ de l'Union, qui doit intervenir en mars 2019.
Ces sommes, qui seraient versées en contrepartie d'un accès maintenu de Londres au marché unique européen, constitueraient "un acompte" sur la facture finale.
Le négociateur en chef de l'UE, le Français Michel Barnier, a jusqu'à présent refusé de citer publiquement un chiffre pour la facture du départ de la Grande-Bretagne.
Il a déclaré que la "méthodologie" qui sera utilisée pour déterminer combien la Grande-Bretagne paiera devrait être élaborée au cours de la première phase des négociations du Brexit, qui doit prendre fin en octobre.
Côté britannique, le ministre des Finances Philip Hammond avait assuré en juillet dernier que son pays honorerait ses dettes vis-à-vis de l'Union européenne.
http://www.levif.be/actualite/international/brexit-londres-pret-a-payer-40-milliards-d-euros/article-normal-702505.html?utm_source=Newsletter-06/08/2017&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBDAGLV&&M_BT=5443005350908 

8-B CETA


8-C Écologie, CD01 Accord sur le contrôle du climat 

WASHINGTON PARTICIPERA AUX NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT MALGRÉ SON RETRAIT DES ACCORDS DE PARIS
Dans un courrier à l’ONU vendredi, les Etats-Unis ont confirmé leur présence à la prochaine conférence climatique, la COP23 qui se tiendra en Allemagne.
Les Etats-Unis ont confirmé par écrit aux Nations unies leur intention de se retirer de l’accord de Paris sur le climat mais continueront à participer aux négociations internationales, a annoncé vendredi 4 août le département d’Etat américain.
Washington participera notamment à la prochaine conférence climatique annuelle de l’ONU, la COP23, qui se tiendra en novembre à Bonn en Allemagne. « Cette participation inclura les négociations en cours sur les lignes directrices pour mettre en œuvre l’accord de Paris », a précisé le département d’Etat dans un communiqué.
« Les Etats-Unis peuvent s’engager de manière constructive dans ces négociations », mais « un acteur solitaire décidé à se retirer de l’accord de Paris ne sera pas écouté s’il souhaite affaiblir ou saper l’accord d’une manière ou d’une autre », a prévenu Andrew Steer, président du World Resources Institute
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/climat/article/2017/08/05/washington-participera-aux-negociations-sur-le-climat-malgre-son-retrait-des-accords-de-paris_5168935_1652612.html#ITT4ftmqRYXlZICO.99 

8-D UNION EUROPÉENNE  

9-A EUROPE
Italie
ITALIE: UNE MANNEQUIN BRITANNIQUE KIDNAPPÉE POUR ÊTRE «VENDUE AUX ENCHÈRES»
ITALIE Elle a été séquestrée pendant six jours...
Elle pensait se rendre à une séance de photos «bookée» par son agent. Une mannequin britannique a été enlevée puis séquestrée pendant une semaine en Italie en juillet après avoir été droguée par un Polonais qui aurait tenté de la vendre aux enchères comme esclave sexuelle sur internet, a annoncé la police samedi.
Lukasz Pawel Herba, 30 ans, a été inculpé pour avoir organisé l’enlèvement, a indiqué le procureur adjoint de Milan Paolo Storari, qui a jugé peu crédible la version des événements donné par le suspect.
La jeune femme de 20 ans, dont l’identité n’a pas été révélée, a reçu une injection de kétamine, un analgésique utilisé comme stupéfiant, après s’être rendue à une fausse séance de photos près de la gare centrale de Milan le 11 juillet. Son ravisseur et un complice auraient déshabillé, photographié et ligoté la jeune femme avant de la transporter dans le coffre d’une voiture de Milan à une maison de campagne située dans le village de Borgial, dans le Piémont.
Relâchée car elle avait un enfant en bas âge
Les enquêteurs n’ont pas pu déterminer si le principal suspect a réellement tenté de vendre sa victime aux enchères sur internet, ou s’il s’agissait d’une menace destinée à extorquer 300.000 euros en Bitcoins à l’agent du mannequin et à sa famille. Selon la police, personne n’a pris part à de telles enchères, et il est impossible de savoir si le suspect disposait des contacts nécessaires pour organiser une opération de ce type ou s’il s’agit d’une explication fantaisiste.
http://www.20minutes.fr/monde/2113911-20170806-italie-mannequin-britannique-kidnappee-etre-vendue-encheres 

Pologne
LIEUX INSOLITES: PRÉE, LE VILLAGE OÙ TOUTES LES RUES ONT LE MÊME NOM Belgique
Le tour du pays. Un coin de Belgique oublié, une terre abandonnée, un quelque part au milieu de nulle part. Pendant une semaine, "La Libre Belgique" vous fait visiter six lieux remarquables ou insolites de notre pays. Bonne visite !
Si vous devez un jour vous rendre à Prée, armez-vous d’un bon GPS et, surtout, de votre plus joli sourire pour demander votre chemin aux habitants. Car s’il est relativement aisé de parvenir jusqu’à ce hameau du village de Biesme, dans la commune de Mettet, débusquer votre destination précise sera une autre paire de manche. Car à Prée, il n’y a qu’une seule rue. Ou plutôt, comme nous le confie Aline, qui sort ses poubelles en ce mardi de canicule : "A Prée, toutes les rues ont le même nom ! Toutes !"
Confirmation au terme d’un rapide tour à pied de ce joli village de l’Entre-Sambre-Et-Meuse, terre de marches napoléoniennes : à Prée, toutes les rues s’appellent "rue Prée".
Et comment on s’y retrouve alors ? Très bonne question. On fait comme on peut, en suivant les numéros des maisons. Mais ceux-ci ne sont pas toujours d’une grande aide. Ils auraient même une fâcheuse tendance à vous induire en erreur. Parfois, leur progression semble logique. Parfois, pas. A Prée, par exemple, le 45, rue Prée se situe entre le n° 47 et le n° 46… Et au n° 11, il n'y a pas moins de quatre maisons numérotées 11A, 11B, 11C et 11D.
Le cauchemar des livreurs
C’est que le hameau a bien grandi. Il comptait à l’origine une seule rue, qui formait une boucle. C’était… la rue Prée. Puis, de 25 maisons, il est passé progressivement à une cinquantaine d’habitations, nous explique le bourgmestre de Mettet, Yves Delforge (CDH). "Quand il n’y avait que la boucle, c’était simple. Maintenant, de nouveaux terrains ont été mis à bâtir dans des voies sans issue." Pas besoin de vous préciser comment ces voies ont été baptisées…
http://www.lalibre.be/actu/belgique/lieux-insolites-pree-le-village-ou-toutes-les-rues-ont-le-meme-nom-5981ffd4cd70d65d2523ced7?ncxid=45D78D4521CE4FB03E1F3CA8AD8B3E4E&m_i=uxOtm1ZjfhkjFam%2BTNsKeORaMjnY7xOgv7bywgnBlhZjYXfoiSMyVK3cJPdNgAFY7WZngq%2BN6gDvlws2WYQyJidqu9H8ux&utm_source=selligent&utm_medium=email&utm_campaign=&utm_content=&utm_term=_2017-08-05+-+LLB+Num%C3%A9rique+%2B+S%C3%A9rie+Lieux+insolites_ 

Danemark
LE MARI DE LA REINE DU DANEMARK REFUSE D'ÊTRE ENTERRÉ AVEC ELLE
Le mari de la reine Margrethe II du Danemark, le prince consort Henrik, d'origine française, refuse d'être enterré avec elle, a annoncé jeudi la Cour.
Frustré d'avoir toujours été relégué au second rang protocolaire, le prince, 83 ans, a décidé qu'il ne voulait pas partager la tombe de la souveraine, qui est "d'accord" avec cette décision, a indiqué au quotidien BT la chef de la communication du palais, Lene Balleby.
Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la Cour a confirmé les informations du journal sans donner plus de détails.
La décision du prince tient au fait que, n'ayant pas obtenu le titre et la fonction qu'il voulait, il n'était pas l'égal de sa femme dans la vie et ne veut pas l'être dans la mort, a expliqué Mme Balleby.
Il n'a jamais caché son désarroi de n'avoir jamais obtenu le titre de roi et son mécontentement a augmenté ces dernières années, a-t-elle ajouté.
Malgré son refus d'être inhumé avec sa femme dans la nécropole royale de la cathédrale de Roskilde, comme le sont traditionnellement les couples royaux, le prince devrait être enterré au Danemark.
Il "aime le Danemark et a travaillé pour le Danemark pendant plus de 50 ans. Le prince veut donc être enterré au Danemark".
Né Henri de Laborde de Monpezat, il avait rencontré sa future épouse en 1965 alors qu'il travaillait à l'ambassade de France à Londres. Après son mariage, sa personnalité bouillante n'a jamais vraiment conquis les coeurs des Danois, qui avaient raillé son départ à la retraite début 2016.
http://weekend.levif.be/lifestyle/people/le-mari-de-la-reine-du-danemark-refuse-d-etre-enterre-avec-elle/article-normal-701781.html 

Suisse
LES SANCTIONS AMÉRICAINES CONTRE LA RUSSIE VONT FRAPPER LE PÉTROLE GENEVOIS
Le secteur du négoce se prépare à des complications, après les nouvelles mesures décidées cette semaine par Washington. Un premier round de sanctions, en 2014-2015, avait eu des effets désagréables
https://www.letemps.ch/economie/2017/08/04/sanctions-americaines-contre-russie-frapper-petrole-genevois?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d1928d82eb-newsletter_alaune&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d1928d82eb-109756397 

«NOUS SOUHAITONS CONSTRUIRE UN AVANT-POSTE À PROXIMITÉ DE LA LUNE POUR EXPLORER L'ESPACE PROFOND» Originaire du canton de Berne, le physicien Thomas Zurbuchen dirige les missions scientifiques de la NASA depuis plusieurs mois. Il fait part au Temps de ses priorités, de l'exploration de Mars à celle de la Lune, en passant par l'observation de la Terre
D’un petit village suisse jusqu’au plus haut niveau de l'exploration spatiale américaine: tel est le parcours hors du commun du physicien Thomas Zurbuchen, natif de Heiligenschwendi dans le canton de Berne, à la tête depuis octobre 2016 des missions scientifiques de la NASA. Dans cette position prestigieuse, le spécialiste du soleil et de la météo spatiale, diplômé de l’Université de Berne, sélectionne les missions scientifiques de l’agence spatiale américaine, avec un budget de quelque 6 milliards de dollars par année. De passage en Suisse où il participait à un séminaire organisé par l’Académie suisse des sciences naturelles, l'Helvète à la cordialité et à l’efficacité toutes yankee a fait part au Temps des projets les plus ambitieux de son agence.
Le Temps: Il y a récemment eu des annonces contradictoires quant aux projets de la NASA par rapport à l’exploration de Mars. Quand les Américains iront-ils sur la planète rouge?
Thomas Zurbuchen (NASA)
Thomas Zurbuchen: Parlons déjà de la situation actuelle: nous avons trois vaisseaux spatiaux en orbite autour de Mars et deux rovers à la surface de cette planète. L’année prochaine, nous allons lancer une mission appelée InSight en collaboration avec les Français. Il comportera un atterrisseur chargé d’étudier la sismologie de la planète, soit sa structure interne. Puis en 2020 nous prévoyons d’y envoyer un rover, qui aura comme tâche de collecter des échantillons et de les ramener sur Terre. Nous ne savons pas encore comment nous y prendre pour les rapporter, mais nous le déterminerons dans les années à venir! Enfin, dans les années 2030, nous allons commencer à nous demander comment envoyer des êtres humains sur Mars, pour faire de l’exploration avec des robots. Notre but est d’avoir nos bottes sur le sol martien dans les années 2030. Mais il y a encore de nombreux obstacles à dépasser.
Que souhaiteriez-vous découvrir sur Mars? Des traces de vie, peut-être?
On sait maintenant que Mars a été habitable par le passé. Il y avait de l’eau, la température était bonne. Sous sa surface, elle pourrait même toujours être habitable. Mais quand on est dans un endroit où il pourrait y avoir de la vie, celle-ci va-t-elle pour autant se former? On ne sait pas! Aujourd’hui, si je rassemble des experts dans une pièce et que je leur demande quelle est la probabilité de trouver une forme de vie à la surface de Mars, leur réponse sera: très faible. Et si on creuse? Il y a plus de chances, mais on ne sait pas. Et la probabilité de trouver une forme de vie éteinte? C’est la question la plus intéressante. 
https://www.letemps.ch/sciences/2017/08/04/souhaitons-construire-un-avantposte-proximite-lune-explorer-lespace-profond?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d1928d82eb-newsletter_alaune&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d1928d82eb-109756397 

RAPPORTER SUR TERRE DES ÉCHANTILLONS MARTIENS PERMETTRA-T-IL D’EN SAVOIR PLUS? Dans la mission de 2020, nous aurons un bras très sophistiqué pour les échantillons. Cet outil devra vraiment être propre, ne contenir aucune bactérie. Le pire qui pourrait nous arriver est de rapporter sur Terre un échantillon comportant l’ADN lambda, provenant du labo! Nous ferons ensuite nos analyses dans les meilleurs laboratoires. Ces échantillons devront être traités avec beaucoup de précaution, comme le sont les armes biologiques, car on ne sait pas ce qu’ils contiendront. On verra si on y découvre une forme éteinte de vie ou du moins la trace d’une chimie complexe. Une autre destination privilégiée est la Lune. A-t-elle déjà livré tous ses secrets? Nous avons un satellite autour de la Lune, le Lunar Reconnaissance Orbiter, qui prend des images. En fait, c’est l’objet planétaire sur lequel nous avons le plus de données. Mais de nombreuses inconnues demeurent, notamment par rapport à ses ressources. Peut-on y trouver de quoi survivre? Nous savons qu’il y a des cratères qui abritent de l’eau sur la Lune, mais leur signature chimique nous paraît encore assez confuse. C’est pourquoi nous aimerions en rapporter des échantillons. Un de nos autres projets est l’étude de la sismologie lunaire, pour mieux comprendre le fonctionnement global de ce corps. Mais notre principal objectif est d’aller à proximité de la Lune pour y construire un avant-poste, à partir duquel on pourrait explorer dans l’espace profond. Cette station serait assez proche de la Terre pour être atteignable, tout en offrant les conditions pour apprendre à vivre dans l’espace profond, où on ne bénéficie plus du bouclier magnétique terrestre qui nous protège des radiations. 
Lire aussi: Un Suisse chef des missions scientifiques à la NASA
À consulter: Exploration spatiale, le blog de Pierre Brisson
Les compagnies privées, de plus en plus nombreuses à être actives dans le domaine spatial, comme SpaceX ou Blue Origin, peuvent-elles jouer un rôle dans vos projets? 
Ces compagnies m’intéressent beaucoup, tant que je n’ai pas besoin de les posséder! Comprenez par là qu’elles doivent avoir leur propre but commercial, pour que nous travaillions avec elles. Nous sommes actuellement en discussion avec de plusieurs sociétés qui projettent d’aller sur la Lune. L’idée serait de profiter de leur voyage pour envoyer nos instruments, en payant pour ce trajet. De la même manière, nous pourrions faire un partenariat avec le privé pour aller sur Mars, s’il y avait des projets en ce sens. Notre objectif est de collaborer avec ces compagnies, en aucun cas de rentrer en concurrence avec elles.
Lire aussi: Elon Musk: «Mon plan pour que tout le monde puisse aller sur Mars»
Paysage martien, photographié par un Rover. (NASA)

Plus près de nous, quelles sont les activités spatiales qui vont retenir votre attention pendant les semaines à venir? 
Mi-septembre, la sonde Cassini va se désintégrer après treize années en orbite autour de Saturne, une mission qui a transformé notre compréhension de cette planète. Une des principales découvertes a porté sur Encelade, une des lunes de Saturne, qui a un océan. Elle rejette cette eau avec des molécules organiques, mais aussi avec de l’hydrogène moléculaire qui suggère qu’il y a une source d’énergie là-bas. Plus tard dans l’année, nous allons lancer un satellite de météo qui participera d’ailleurs aux prévisions pour la Suisse. Nous avons 20 vaisseaux spatiaux d’observation de la Terre en orbite, et de temps à autres je regarde les données pour la Suisse!
Lire aussi: La sonde Cassini va se faufiler entre Saturne et ses anneaux
Mais surtout: Du gaz sur une lune de Saturne? La vaporeuse annonce de la NASA
Après l’élection de Donald Trump, il y a eu des inquiétudes par rapport aux programmes d’observation de la Terre de la NASA, qui portent en partie sur l’étude des changements climatiques. Quelle est la situation actuelle?
Le budget 2018 de la NASA tel qu’il a été proposé par le président prévoit la suppression de quatre programmes d’observation de la Terre. Mais ce budget n’est pas définitif, c’est une proposition qui doit être soumise au Congrès. Pour l’instant, la Chambre des représentants a soutenu le programme présidentiel, alors que le Sénat a réintégré les volets qui doivent être supprimés. Il va donc y avoir des discussions, que la communauté peut influencer en allant défendre les programmes terrestres auprès des membres du Congrès. De mon côté, je ne peux pas faire ça, mais je peux faire en sorte de bâtir les meilleurs programmes d’observation de la Terre possible, avec le budget qui nous sera accordé. C’est mon travail. 
Lire aussi: Trump contre la science, premier round
Plus généralement, comment se passe votre collaboration avec la nouvelle administration américaine?
Cette administration, tout comme les deux partis, soutient la NASA et en particulier ses programmes scientifiques. C’est une chance de bénéficier de cet appui bipartisan. J’espère que nos résultats et nos performances nous permettront de conserver ce soutien dans le
Futur.
Quelle est votre motivation personnelle à participer à l’exploration de l’espace?
Beaucoup des grandes questions auxquelles nous cherchons à répondre sont globales et pourraient trouver une réponse dans l’espace. Nous avons parlé de trouver de la vie ailleurs que sur Terre. Cela pourrait se produire par l’exploration, ou par l’étude d’exoplanètes. La première de ces planètes (située hors du système solaire, ndlr) a été découverte par une équipe suisse, on en connaît des milliers maintenant, pour beaucoup situées dans une zone habitable. C’est aussi depuis l’espace qu’on appréhende au mieux les problèmes globaux qui touchent la Terre, car avec la distance on peut observer notre planète comme un système, voir comment ses parties interagissent. Je tire ma motivation des impacts que nous obtenons grâce à la recherche, et de la possibilité de faire des découvertes fondamentales, qui ont le pouvoir de changer la manière dont nous envisageons le monde.
 

9-B PROCHE ORIENT SYRIE, ÉGYPTE, IRAK, IRAN, ISRAEL, TURQUIE, RUSSIE, SYRI, ARABIE, QATAR 

Pologne
COUP DUR POUR L’OPPOSITION LIBÉRALE ET LA COMMISSION EUROPÉENNE
Olivier Bault
L’opposition libérale et la Commission européenne qui parlent d’État de droit bafoué en Pologne viennent de perdre leur principal argument. Cet argument consistait à prétendre que le Tribunal constitutionnel polonais avait perdu sa légitimité suite aux manœuvres du PiS. L’opposition libérale refusait notamment de reconnaître la validité de la nomination de trois juges par le PiS après sa victoire électorale d’octobre 2015. Il s’agissait de trois juges nommés en novembre 2015 par le nouveau parlement en remplacement de trois juges nommés par la majorité libérale précédente. Pour nommer des juges à l’avance, en se substituant à la future majorité, les libéraux avaient adopté à la hâte en mai-juin 2015, une loi spéciale dont la constitutionnalité posait clairement problème. Quand, du fait de ces remplacements et aussi de l’expiration du mandat (de neuf ans) d’autres juges nommés par la majorité précédente, le Tribunal constitutionnel a compté une majorité de juges nommés par le PiS, les libéraux et la Commission européenne n’ont plus voulu reconnaître la légitimité du Tribunal constitutionnel polonais.
Or, alors qu’une partie des juges contestaient eux aussi la légitimité du Tribunal constitutionnel actuel, deux hautes juridictions polonaises dont les membres n’ont pas été nommés sous la majorité actuelle viennent de reconnaître indirectement la pleine légitimité du Tribunal constitutionnel et des trois nominations litigieuses du PiS. Est-ce le fruit d’un accord passé entre la présidente de la Cour suprême et le président Andrzej Duda ? Avant l’annonce le 24 juillet par ce dernier de son veto sur deux des trois lois de réformes de l’institution judiciaire votées par le parlement en juillet, celui-ci avait rencontré la présidente de la Cour suprême. Le 1er août, celle-ci décidait de suspendre sa procédure de cassation concernant l’ancien chef du bureau anti-corruption (CBA), aujourd’hui chef du renseignement, condamné en première instance et gracié par le président Duda. La Cour suprême avait considéré en mai que cette grâce n’était pas valable puisque la condamnation du chef du CBA n’avait pas encore force de chose jugée au moment de la grâce présidentielle. En renvoyant le 1er août la question devant le Tribunal constitutionnel, la Cour suprême a clairement reconnu la légitimité de ce dernier pour interpréter la constitution.
https://www.ndf.fr/nouvelles-deurope/05-08-2017/pologne-coup-dur-pour-lopposition-liberale-et-la-commission-europeenne/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29 

9-C ORIENT - INDE, CHINE, JAPON, CORÉE, INDONÉSIE, PHILIPINES, AUSTRALIE 

Corée du Nord

NUAGES NOIRS SUR LE PACIFIQUE
CHRONIQUE - Provoqués par la Corée du Nord qui vient de réussir le tir d'un missile intercontinental, les États-Unis accusent la Chine d'inaction. Les relations diplomatiques s'enveniment.
Sans chercher à être inutilement alarmiste, a-t-on le droit d'esquisser une comparaison entre la zone du Pacifique nord au soir du vendredi 28 juillet 2017 (jour de l'essai nord-coréen réussi d'un missile intercontinental capable de frapper atomiquement les grandes villes de la côte ouest des États-Unis) et l'Europe au soir du dimanche 28 juin 1914 (jour de l'assassinat à Sarajevo de l'archiduc héritier d'Autriche) ? Dans les deux cas, avons-nous affaire à un problème politique local qui va fonctionner comme un catalyseur, où les séquences actions-réactions s'accélèrent tellement que les puissances ne parviennent plus à en contrôler le cours ?
Comparaison n'est pas raison, d'autant plus qu'en un siècle les moyens physiques de la diplomatie ont fait des pas de géant : les photos satellite évitent de fantasmer sur des préparations militaires qui ne seraient pas réelles ; les ministres des Affaires étrangères de puissances rivales se parlent volontiers sur leurs téléphones portables, plusieurs fois par jour si nécessaire ; les chaînes de télévision d'information en continu alertent les opinions publiques et les parlementaires en temps réel dès que surgit un sujet de tension dans les relations internationales. Mais force est de reconnaître que le problème de la Corée du Nord est à la fois sérieux et persistant et qu'il n'a pas cessé d'empirer au cours des deux dernières décennies.
La course à l'arme nucléaire du gouvernement de Pyongyang, qui est un des piliers idéologiques de ce régime stalinien, ne laisse pas d'inquiéter les deux grands alliés régionaux de l'Amérique que sont la Corée du Sud et le Japon. Les Japonais, seul peuple à avoir subi le feu nucléaire dans l'Histoire des hommes, se disent qu'ils n'ont décidément pas de chance avec les bombes atomiques. Lorsqu'ils étaient bellicistes, ils en reçurent deux sur leur archipel. Maintenant qu'ils ont une Constitution pacifiste leur interdisant de détenir des armes offensives, ils voient monter le risque d'être à nouveau frappés. Le fait que ce ne soit pas par l'Amérique, mais par son ennemi numéro un, ne change rien au désagrément.
Le président Trump a réitéré son entier soutien envers ses alliés asiatiques face à la Corée du Nord,
http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/de-par-le-monde/item/3217-nuages-noirs-sur-le-pacifique


L'ONU ADOPTE DE NOUVELLES SANCTIONS SÉVÈRES CONTRE LA CORÉE DU NORD
Les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont adopté samedi à l'unanimité une résolution prévoyant de nouvelles sanctions sévères contre la Corée du Nord qui devraient priver ce pays de ressources annuelles estimées à un milliard de dollars.
Ce nouveau train de sanctions, dans les secteurs du fer, du charbon et de la pêche, est le premier à être imposé à Pyongyang à l'initiative des Etats-Unis depuis la prise de fonctions de Donald Trump en début d'année.
Il montre aussi une évolution notable de la Chine à l'égard de la Corée du Nord dont elle est le principal soutien.
http://www.levif.be/actualite/international/l-onu-adopte-de-nouvelles-sanctions-severes-contre-la-coree-du-nord/article-normal-702375.html#cxrecs_s 

Chine

APPLE ET AMAZON CÈDENT À LA CHINE : LE "DON’T BE EVIL" DE LA SILICON VALLEY EST MORT
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois.
Il fut un temps où les entreprises de la Silicon Valley, à l’image de la devise de Google, avaient pour idéal de "ne pas être malveillantes" ("don’t be evil"). Mais c’était "avant", avant leur succès planétaire et boursier, qui les a transformées en fossoyeurs de quelques grands principes, à commencer par celui de liberté.
Le dernier exemple frappant est celui d’Apple et d’Amazon, deux des phares de l’ère numérique, dont la capitalisation boursière dépasse le PIB de la majorité des Etats de cette planète.
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois et retirer de l’app store pour Apple, les applications de dizaines de marques de VPN, ce logiciel qui permet de contourner les interdits sur internet, et d’imposer à ses clients de cesser de les utiliser pour Amazon.
Dans les pays qui pratiquent la censure à haut niveau, comme la Chine, bloquant l’accès à des milliers de sites et de services, qu’il s’agisse des réseaux sociaux étrangers Twitter et Facebook, de services de mails comme gmail de Google, ou de sources d’information ou d’organisations jugées hostiles ou simplement trop critiques, le VPN était jusqu’ici un moyen toléré pour les citoyens les plus agiles technologiquement de surfer relativement librement.
Pour quelques dollars par mois, un VPN vous permet de brouiller les pistes de vos "trajets" numériques et donc d’aboutir sur le site désiré sans être bloqué, ni même repéré.
La Chine a décidé d’y mettre fin, renforçant le huis-clos du web chinois, véritable "intranet"rattaché au reste du monde par des passages filtrés. Pékin a donc demandé à Apple et aux autres sociétés étrangères susceptibles de fournir l’accès à des VPN, de se conformer à la
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170801.OBS2875/google-et-apple-cedent-a-la-chine-le-don-t-be-evil-de-la-silicon-valley-est-mort.html
APPLE ET AMAZON CÈDENT À LA CHINE : LE "DON’T BE EVIL" DE LA SILICON VALLEY EST MORT
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois.
Il fut un temps où les entreprises de la Silicon Valley, à l’image de la devise de Google, avaient pour idéal de "ne pas être malveillantes" ("don’t be evil"). Mais c’était "avant", avant leur succès planétaire et boursier, qui les a transformées en fossoyeurs de quelques grands principes, à commencer par celui de liberté.
Le dernier exemple frappant est celui d’Apple et d’Amazon, deux des phares de l’ère numérique, dont la capitalisation boursière dépasse le PIB de la majorité des Etats de cette planète.
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois et retirer de l’app store pour Apple, les applications de dizaines de marques de VPN, ce logiciel qui permet de contourner les interdits sur internet, et d’imposer à ses clients de cesser de les utiliser pour Amazon.
Dans les pays qui pratiquent la censure à haut niveau, comme la Chine, bloquant l’accès à des milliers de sites et de services, qu’il s’agisse des réseaux sociaux étrangers Twitter et Facebook, de services de mails comme gmail de Google, ou de sources d’information ou d’organisations jugées hostiles ou simplement trop critiques, le VPN était jusqu’ici un moyen toléré pour les citoyens les plus agiles technologiquement de surfer relativement librement.
Pour quelques dollars par mois, un VPN vous permet de brouiller les pistes de vos "trajets" numériques et donc d’aboutir sur le site désiré sans être bloqué, ni même repéré.
La Chine a décidé d’y mettre fin, renforçant le huis-clos du web chinois, véritable "intranet"rattaché au reste du monde par des passages filtrés. Pékin a donc demandé à Apple et aux autres sociétés étrangères susceptibles de fournir l’accès à des VPN, de se conformer à la
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170801.OBS2875/google-et-apple-cedent-a-la-chine-le-don-t-be-evil-de-la-silicon-valley-est-mort.html 

9-C ISLAM, ISLAMISME, IMMIGRATION, TERRORISME 

L’ISLAMISATION DE LA CATHÉDRALE DE CORDOUE
Qatar et Arabie Saoudite veulent islamiser l’une des plus grandes Cathédrales d’Europe
par Giulio Meotti
Source : Gatestone Institute
Dans l’imaginaire musulman, Cordoue est le Califat perdu. Les élus de Cordoue ont attenté au droit de propriété de l’Église en affirmant que «la consécration du lieu ne faisait pas de l’église son propriétaire». Ainsi fonctionne l’histoire, notamment dans les pays où christianisme et islam ont bataillé pour le pouvoir. Pourquoi les laïcards n’incitent-ils pas le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, à restituer aux chrétiens la cathédrale Sainte-Sophie ? Personne n’a bronché quand «la plus grande cathédrale de la chrétienté a été transformée en mosquée ».
La gauche espagnole au pouvoir dans cette région, souhaite transformer cette église en « carrefour des religions ». De jolis mots œcuméniques qui sont autant de pièges mortels pour accélérer la domination islamique sur les autres croyances. Si ces islamistes, soutenus par les militants laïcs, introduisent Allah dans la cathédrale de Cordoue, un tsunami islamique déferlera sur un christianisme déjà défaillant en Europe. Des milliers d’églises vides sont disponibles pour les muezzins.
La tentative occidentale de libérer Jérusalem au Moyen Âge a été condamnée comme une forme d’impérialisme chrétien, alors que les campagnes musulmanes pour coloniser et islamiser l’Empire byzantin, l’Afrique du Nord, les Balkans, l’Égypte, le Moyen-Orient et la plus grande partie de l’Espagne, pour ne citer que ces territoires, sont célébrés comme une progression des Lumières.
Les suprémacistes musulmans ont le fantasme – étayé par de nombreux passages à l’acte – de convertir les sites chrétiens en mosquées
En savoir plus sur http://jforum.fr/lislamisation-de-la-cathedrale-de-cordoue.html#dTTfb78yT82ACF2t.99 

9-E AMÉRIQUE DU NORD (USA, CANADA) 

MENACÉ DE TOUTES PARTS, TRUMP MOBILISE SA BASE POUR TENTER DE PROTÉGER SA PRÉSIDENCE

ETATS-UNIS Le locataire de la Maison Blanche est accablé par des sondages peu flatteurs et l'enquête sur les soupçons d'ingérence russe...
Donald Trump craint des inculpations dans son entourage dans l'affaire russe
Les relations du président avec le parti républicain sont de plus en plus tendues
Le milliardaire tente de mobiliser avec des mesures anti-immigration
Elles ont cependant peu de chances d'être adoptées par le Congrès
Le populisme en dernier recours. Au plus bas dans les sondages, le président Donald Trump mobilise ses plus fervents partisans pour protéger sa présidence menacée par les enquêtes sur l'« affaire russe » et une dissidence grandissante dans les rangs du parti républicain.
La constitution, révélée dans la presse, d’un jury de mise en accusation ou grand jury par le procureur spécial Robert Mueller, dans le cadre de son enquête sur une éventuelle collusion entre la campagne de Donald Trump et Moscou, fait craindre à la Maison Blanche des inculpations et des assignations à comparaître potentiellement dévastatrices pour son administration. C’est un nouveau coup dur pour Donald Trump après des démissions en cascade à la Maison Blanche et des revers cuisants sur des votes clés au Congrès.
http://www.20minutes.fr/monde/2113919-20170806-menace-toutes-parts-trump-mobilise-base-tenter-proteger-presidence 

LES SANCTIONS AMÉRICAINES CONTRE LA RUSSIE VONT FRAPPER LE PÉTROLE GENEVOIS
Le secteur du négoce se prépare à des complications, après les nouvelles mesures décidées cette semaine par Washington. Un premier round de sanctions, en 2014-2015, avait eu des effets désagréables
https://www.letemps.ch/economie/2017/08/04/sanctions-americaines-contre-russie-frapper-petrole-genevois?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d1928d82eb-newsletter_alaune&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d1928d82eb-109756397 

APPLE ET AMAZON CÈDENT À LA CHINE : LE "DON’T BE EVIL" DE LA SILICON VALLEY EST MORT
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois.
Il fut un temps où les entreprises de la Silicon Valley, à l’image de la devise de Google, avaient pour idéal de "ne pas être malveillantes" ("don’t be evil"). Mais c’était "avant", avant leur succès planétaire et boursier, qui les a transformées en fossoyeurs de quelques grands principes, à commencer par celui de liberté.
Le dernier exemple frappant est celui d’Apple et d’Amazon, deux des phares de l’ère numérique, dont la capitalisation boursière dépasse le PIB de la majorité des Etats de cette planète.
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois et retirer de l’app store pour Apple, les applications de dizaines de marques de VPN, ce logiciel qui permet de contourner les interdits sur internet, et d’imposer à ses clients de cesser de les utiliser pour Amazon.
Dans les pays qui pratiquent la censure à haut niveau, comme la Chine, bloquant l’accès à des milliers de sites et de services, qu’il s’agisse des réseaux sociaux étrangers Twitter et Facebook, de services de mails comme gmail de Google, ou de sources d’information ou d’organisations jugées hostiles ou simplement trop critiques, le VPN était jusqu’ici un moyen toléré pour les citoyens les plus agiles technologiquement de surfer relativement librement.
Pour quelques dollars par mois, un VPN vous permet de brouiller les pistes de vos "trajets" numériques et donc d’aboutir sur le site désiré sans être bloqué, ni même repéré.
La Chine a décidé d’y mettre fin, renforçant le huis-clos du web chinois, véritable "intranet"rattaché au reste du monde par des passages filtrés. Pékin a donc demandé à Apple et aux autres sociétés étrangères susceptibles de fournir l’accès à des VPN, de se conformer à la
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170801.OBS2875/google-et-apple-cedent-a-la-chine-le-don-t-be-evil-de-la-silicon-valley-est-mort.html 

WASHINGTON PARTICIPERA AUX NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT MALGRÉ SON RETRAIT DES ACCORDS DE PARIS
Dans un courrier à l’ONU vendredi, les Etats-Unis ont confirmé leur présence à la prochaine conférence climatique, la COP23 qui se tiendra en Allemagne.
Les Etats-Unis ont confirmé par écrit aux Nations unies leur intention de se retirer de l’accord de Paris sur le climat mais continueront à participer aux négociations internationales, a annoncé vendredi 4 août le département d’Etat américain.
Washington participera notamment à la prochaine conférence climatique annuelle de l’ONU, la COP23, qui se tiendra en novembre à Bonn en Allemagne. « Cette participation inclura les négociations en cours sur les lignes directrices pour mettre en œuvre l’accord de Paris », a précisé le département d’Etat dans un communiqué.
« Les Etats-Unis peuvent s’engager de manière constructive dans ces négociations », mais « un acteur solitaire décidé à se retirer de l’accord de Paris ne sera pas écouté s’il souhaite affaiblir ou saper l’accord d’une manière ou d’une autre », a prévenu Andrew Steer, président du World Resources Institute
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/climat/article/2017/08/05/washington-participera-aux-negociations-sur-le-climat-malgre-son-retrait-des-accords-de-paris_5168935_1652612.html#ITT4ftmqRYXlZICO.99 

ÉTATS-UNIS. LEUR QI EST CONSIDÉRÉ TROP FAIBLE : ILS PERDENT LA GARDE DE LEURS ENFANTS
C’est dans l’État de l’Oregon qu’un couple d’Américains a perdu la garde de ses deux enfants. L’un des enfants leur a été enlevé il y a quatre années, l’autre en février 2017. La cause principale selon l’administration américaine ? Le faible QI des deux parents. Une décision qui interroge.
Une décision qui fait polémique
La mère, Amy Fabbrini, possède un QI de 72. Son compagnon, Eric Ziegler, a vu son QI mesuré à 66. Deux scores effectivement bien inférieurs à la moyenne du QI chez les Américains de type européen qui s’élève entre 100 et 105.
Cependant ces deux scores faibles sont relativement communs chez certains autres groupes de populations aux États-Unis. Par exemple, les Afro-américains possèdent un QI moyen de 85 et de nombreux couples possèdent des QI du même niveau que ceux d’Amy Fabbrini et Eric Ziegler…
Une telle décision semble donc extrêmement grave en cela qu’elle implique que de nombreux autres couples américains pourraient perdre la garde de leurs enfants sur la seule foi d’un test de quotient intellectuel.
C’est d’autant plus impressionnant qu’il s’agit bien de la raison principale d’une telle décision. Lors du procès en appel, l’Etat d’Oregon a ainsi explicitement annoncé que les deux parents avaient « des capacités cognitives limitées interférant avec leur capacités à bien éduquer leur enfant ».
Des éléments annexes pris en compte
Mais le niveau intellectuel des deux parents n’était pas le seul élément d’appréciation des juges de l’Oregon.
Selon les services de la petite enfance américains, le père de l’enfant aurait dormi sur le sol à ses côtés et aurait presque roulé dessus. De plus certains rapports feraient état d’un énervement facile du père.
Concernant la mère, selon son propre père, elle n’est pas dotée de bonnes qualités pour être une mère.
Quoi qu’il en soit, le couple a tout fait pour prouver sa bonne foi, suivant même tous les cours dispensés par diverses organisations afin d’apprendre à être de bons parents. Mais, malgré cela, la garde de leurs enfants ne leur a pas été confiée.
Il semblerait donc bien que le QI soit l’élément absolument essentiel ayant motivé la décision de l’Etat de l’Oregon.
Quid des populations ayant un plus grand nombre de QI très bas?
http://www.breizh-info.com/2017/08/05/74999/etats-unis-qi-faible-garde-enfants 

'TRUMP EST DÉSORMAIS UN DANGER POUR LA BOURSE' 
Pauvre Donald Trump, il cumule les tuiles ces derniers temps. Non seulement le Congrès américain le force à voter des sanctions contre la Russie, et donc contre son ami Poutine, mais en plus les choses ne tournent pas bien sur le plan économique, qui est supposé être son fort en tant qu'homme d'affaires...
Donald Trump est devenu la risée du Wall Street Journal, alors que la bible du monde des affaires l'avait encensé lors de son élection. La preuve, cette semaine, l'indice Dow Jones de la Bourse de New York, qui est le plus vieil indice boursier du monde, a dépassé le seuil des 22.000 points, un record. Il n'en a bien sûr pas fallu plus pour que notre ami Donald Trump ne rédige un tweet pour s'approprier en quelque sorte ce succès de Wall Street. En gros, le nouveau président des États-Unis estime que si l'indice Dow Jones est à la fête, c'est grâce à lui. Et comme toujours, Donald Trump s'est montré péremptoire en disant que ce n'est qu'un début, et qu'on allait voir ce qu'on allait voir au fil des prochains mois. Mais la première douche froide est venue, comme je vous l'ai dit, du Wall Street Journal qui, avec un article au titre très clair, a rappelé au président américain que "le Dow Jones ignore le feuilleton de série B qui se déroule en ce moment à Washington". Difficile d'être plus clair...
Le Wall Street Journal a raison. Pourquoi ? Parce que si le Dow Jones a dépassé le cap des 22.000 points cette semaine, c'est grâce aux excellents chiffres de la société Apple. En effet, la marque à la pomme fait partie des trente sociétés qui composent cet indice, et comme son action a fait des bonds en Bourse ce mercredi, elle a entraîné automatiquement dans son sillage tout l'indice Dow Jones.
http://trends.levif.be/economie/banque-et-finance/trump-est-desormais-un-danger-pour-la-bourse/article-opinion-701883.html 

APPLE ET AMAZON CÈDENT À LA CHINE : LE "DON’T BE EVIL" DE LA SILICON VALLEY EST MORT
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois.
Il fut un temps où les entreprises de la Silicon Valley, à l’image de la devise de Google, avaient pour idéal de "ne pas être malveillantes" ("don’t be evil"). Mais c’était "avant", avant leur succès planétaire et boursier, qui les a transformées en fossoyeurs de quelques grands principes, à commencer par celui de liberté.
Le dernier exemple frappant est celui d’Apple et d’Amazon, deux des phares de l’ère numérique, dont la capitalisation boursière dépasse le PIB de la majorité des Etats de cette planète.
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois et retirer de l’app store pour Apple, les applications de dizaines de marques de VPN, ce logiciel qui permet de contourner les interdits sur internet, et d’imposer à ses clients de cesser de les utiliser pour Amazon.
Dans les pays qui pratiquent la censure à haut niveau, comme la Chine, bloquant l’accès à des milliers de sites et de services, qu’il s’agisse des réseaux sociaux étrangers Twitter et Facebook, de services de mails comme gmail de Google, ou de sources d’information ou d’organisations jugées hostiles ou simplement trop critiques, le VPN était jusqu’ici un moyen toléré pour les citoyens les plus agiles technologiquement de surfer relativement librement.
Pour quelques dollars par mois, un VPN vous permet de brouiller les pistes de vos "trajets" numériques et donc d’aboutir sur le site désiré sans être bloqué, ni même repéré.
La Chine a décidé d’y mettre fin, renforçant le huis-clos du web chinois, véritable "intranet"rattaché au reste du monde par des passages filtrés. Pékin a donc demandé à Apple et aux autres sociétés étrangères susceptibles de fournir l’accès à des VPN, de se conformer à la
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170801.OBS2875/google-et-apple-cedent-a-la-chine-le-don-t-be-evil-de-la-silicon-valley-est-mort.html 

ETÉ 1967, SAN FRANCISCO : CEUX QUE L'ON NOMME "HIPPIES" RÉVOLUTIONNENT LA SOCIÉTÉ
Il y a pile 50 ans, une déferlante hippie submergeait la ville de San Francisco. Retour sur cet iconique "Summer of Love".
Marie Campistron
"Un hippie, c’est quelqu’un qui s’habille comme Tarzan, a les cheveux de Jane et sent comme Cheetah", lâchera même Ronald Reagan fraîchement élu gouverneur de Californie. Peu importe, la ville s'organise en commune libre. "San Francisco a toujours été très libérale. Des communautés utopiques sont nées pendant cette période. La nourriture y était distribuée gratuitement. Des hôpitaux gratuits se sont montés", ajoute Frédéric Monneyron. Pourtant, bientôt l’idéal utopique va tourner court.
Sous l’effet de la surpopulation, le quartier se détériore, la criminalité augmente et les drogues deviennent plus dures. L'esprit du flower power est déjà bien loin. "Haight-Ashbury commençait à être envahi par des gens modérément intéressés par les idéaux de paix et d’amour : escrocs, mafieux, dealers, gang de bikers. Ils venaient de toute l’Amérique profiter des hippies défoncés", précise l’historien du rock Barney Hoskyns dans son livre "Waiting for the Sun". Overdoses, viols, maladies, infections et tensions avec les autres quartiers se multiplient. 
La fin d'une époque
http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20170719.OBS2309/ete-1967-san-francisco-ceux-que-l-on-nomme-hippies-revolutionnent-la-societe.html#xtor=EPR-3-[ObsDerMin]-20170805 

9-F AMÉRIQUE CENTRALE  

9-G AMÉRIQUE DU SUD 

Cuba
CUBA : UN PASTEUR RÉVOQUÉ PAR LE POUVOIR COMMUNISTE
Le pasteur Ramon Rigal de l’Église de Dieu a été interdit de tout ministère le 31 juillet dernier par les autorités communistes de la province de Guantanamo. Son crime ? Il avait, d’accord avec son épouse, retiré ses enfants du système scolaire cubain pour leur faire l’école à la maison en raison de l’idéologie marxiste-léniniste matraquée par l’enseignement public cubain sur tous les infortunés enfants qui lui sont soumis. Pour ce “crime”, le pasteur avait été condamné le 25 avril dernier à un an de détention dans un centre correctionnel et son épouse à un an d’assignation à résidence. Tout ministère lui est désormais interdit et, dans sa grande mansuétude, le régime communiste lui a assigné un nouveau travail : analyser chaque jour l’eau distribuée aux cubains pour y compter le nombre de larves de moustiques qui s’y trouve…
https://www.christianophobie.fr/breves/cuba-pasteur-revoque-pouvoir-communiste 

Vénézuela
#VENEZUELA UNE ATTAQUE "TERRORISTE" SERAIT EN COURS CONTRE UNE BASE MILITAIRE AU VENEZUELA 
Publié le 06/08/17 à 15:39
Des "terroristes" ont attaqué dimanche une base de l'armée à Valencia, dans le nord du Venezuela, a affirmé un dirigeant proche du pouvoir, après l'apparition d'une vidéo montrant des hommes en tenue militaire se déclarant en rébellion contre le gouvernement.

"A l'aube, des assaillants terroristes sont entrés dans le Fort Paramacay à Valencia" et se sont attaqués aux militaires, a écrit sur son compte Twitter Diosdado Cabello, vice-président du parti au pouvoir au Venezuela, ajoutant que plusieurs de ces "terroristes" ont été arrêtés.

Diosdado Cabello est un membre de la toute puissante Assemblée constituante, élue le 30 juin et qui a commencé ses travaux samedi. Ancien militaire proche du défunt président Hugo Chavez, il a présidé l'Assemblée nationale vénézuélienne de 2012 à 2016.

Une vidéo supposément tournée dans un régiment de blindés de Valencia, à 180 km au nord de Caracas, circule dimanche sur les réseaux sociaux et dans plusieurs médias vénézuéliens. Elle montre un homme se présentant comme un officier et se déclarant "en rébellion légitime" contre "la tyrannie assassine de Nicolas Maduro", le président du Venezuela.

"Ceci n'est pas un coup d'Etat, c'est une action civique et militaire pour rétablir l'ordre constitutionnel", affirme cet homme, qui se présente sous le nom de capitaine Juan Caguaripano et est filmé entouré de 15 hommes en tenue de camouflage, certains d'entre eux armés.

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/40449-venezuela-attaque-terroriste-serait-cours-contre.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20170806 

VENEZUELA : LUISA ORTEGA, LA CHAVISTE QUI A DÉFIÉ MADURO, DÉMISE DE SES FONCTIONS
La nouvelle Assemblée constituante a démis de ses fonctions la procureure générale Luisa Ortega. 
La nouvelle Assemblée constituante du Venezuela, dotée de pouvoirs illimités, a démis samedi 5 août, de ses fonctions la procureure générale Luisa Ortega, devenue l'une des principales opposantes au président socialiste Nicolas Maduro. Elle sera remplacée provisoirement par le "défenseur du peuple" (ombudsman) Tarek William Saab, a annoncé l'Assemblée, qui a également décidé qu'elle siégerait pour une durée maximale de deux ans 

CRISE AU VENEZUELA : LA CONSTITUANTE RÉVOQUE LA PROCUREURE GÉNÉRALE, LE MERCOSUR SUSPEND LE PAYS
Le limogeage de Luisa Ortega risque d’empirer les relations déjà tendues de Caracas avec la communauté internationale, inquiète de la dérive autoritaire du régime.
Maduro sous le feu de critiques internationales
Ce limogeage risque d’empirer les relations déjà tendues du Venezuela avec la communauté internationale, inquiète de la dérive autoritaire du régime.
« Les Etats-Unis condamnent la destitution illégale de la procureur du Venezuela @LortegaDiaz » (l’identité de Mme Ortega sur le réseau social), a réagi sur Twitter la porte-parole du département d’Etat américain, Heather Nauert, dénonçant « la dictature autoritaire de Maduro ».
Pour le président colombien, Juan Manuel Santos, il s’agit du « premier acte dictatorial » de la Constituante. La présidente du Chili, Michelle Bachelet, a écrit sur Twitter que ce renvoi était « un pas de plus dans la rupture démocratique et ne contribue pas à la paix pour le peuple vénézuélien ».
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2017/08/05/venezuela-a-peine-installee-l-assemblee-constituante-demet-de-ses-fonctions-la-procureure-generale_5169156_3210.html#AWgJXKqHOKKJ0PGC.99 

15- DIVERS   

QUIZ. VOUS N'ARRIVEREZ PAS À RÉPONDRE À UNE SEULE DE CES QUESTIONS
Vous regrettez les cahiers de vacances de votre enfance ? On a ce qu'il vous faut : testez votre culture générale avec l'actualité foisonnante de l'année 2017.
http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20170718.OBS2259/defi-essayez-d-avoir-trois-bonnes-reponses-a-ce-quiz-infernal.html#xtor=EPR-3-[ObsDerMin]-20170806 

TEST. QUEL EST LE POIDS DE VOTRE CHARGE MENTALE ?
Vous avez forcément entendu parler de la “charge mentale”, ce souci constant, parfois envahissant, de la bonne marche du foyer. Depuis sa popularisation, le concept a mis le feu dans de nombreux couples. Alors, qui a la charge mentale la plus forte chez vous ? Laissez notre test vous le dire.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170718.OBS2260/test-quel-est-le-poids-de-votre-charge-mentale.html 

30 PHOTOS-SATELLITES À COUPER LE SOUFFLE QUI VONT CHANGER VOTRE VISION DU MONDE
L’Overview effect est l’expérience que vivent les astronautes qui ont la chance d’observer notre planète de l’espace lors de vols spatiaux. Benjamin Grant, et son projet Daily Overview, n’est pas astronaute mais a voulu aider à avoir une vision différente et approchante de ce que voir de là-haut pourrait donner ici-bas. Il a alors commencé à écumer les fonds de photos-satellite comme celles de Google Earth, Digital Globes et NearMap et a commencé à les publier sur Instagram, Tumblr et a récemment publié un livre des meilleures images dont voici quelques extraits incroyables ci-dessous.
https://www.atterrir.com/30-photos-satellites-a-couper-le-souffle-qui-vont-changer-votre-vision-du-monde-3033?utm_source=outbrain&utm_medium=referral&utm_term=Expat 

LES 20 LIEUX LES PLUS TERRIFIANTS AU MONDE
Vous aimez les films d’horreur et plus rien ne vous effraie, alors il est temps de passer à l’action. Fantômes, cadavres, légendes, passez de l’autre côté de l’écran et soyez directement sur le terrain. Voici les lieux les plus terrifiants au monde, des hôpitaux psychiatriques, des villes abandonnées, des suicides suspects, venez découvrir ce top 20. Allez-vous franchir le pas ?
20. Ossuaire de Sedlec :
Localisé en République tchèque à Kutna Hora, il est situé dans la chapelle funéraire de Tous-les-Saints.
19.
ETC
https://www.atterrir.com/20-lieux-plus-terrifiants-monde-2346?utm_source=outbrain&utm_medium=referral&utm_term=Expat 

L'ÉTÉ EN MUSIQUE AVEC… JOHANNES BRAHMS
Rédigé par Judith Cabaud le 05 août 2017 dans Culture
Compositeur, pianiste et chef d’orchestre allemand, Brahms (1833-1897) fut considéré de son vivant comme l’héritier de Beethoven. En fait, son génie propre sut allier classicisme et romantisme.
Johannes Brahms figure parmi les plus grands noms du postwagnérisme en Allemagne. Né à Hambourg dans une famille très modeste, il grandit à l’ombre de son père contrebassiste qui jouait dans de petits ensembles. À 14 ans, le garçon doué pour la musique gagne déjà sa vie comme pianiste dans les cabarets de la ville. Malgré une instruction musicale solide mais quelque peu empirique, il se lance à apprendre presque seul le métier de musicien dans les œuvres des grands maîtres du passé, surtout Haydn, Mozart et Beethoven.
À l’âge de 20 ans, le jeune Brahms arrive un beau jour avec des sonates pour piano sous le bras chez Schumann qui s’écrie émerveillé: «Johannes Brahms – un nouveau génie! » Plus tard, installé à Vienne après plusieurs échecs amoureux, le jeune musicien se transforme peu à peu en
http://www.hommenouveau.fr/2183/culture/l-ete-en-musique-avec-johannes-brahms.htm 

"À QUOI PEUT-CONDUIRE LE NUMÉRIQUE ? DANGERS POUR L'ÊTRE HUMAIN !"
Par  père Ludovic Frère
Vidéo
http://www.sanctuaire-notredamedulaus.com/fr/prier-notre-dame-du-laus/les-voix-du-laus-article/news/a-quoi-peut-conduire-le-numerique-dangers-pour-letre-humain.html

 

Posté par Denis Tanguay à 03:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 août 2017

03 et 04 AOÛT 2017

1-0 EN DIRECT DU VATICAN 

À LA UNE DE RADIO VATICAN VENDREDI 4 AOÛT 2017
Le Saint-Siège exprime sa préoccupation face à la crise vénézuélienne
Vatican
L'intention de prière du Pape François pour les artistes
Le cardinal Filoni rend hommage au Curé d'Ars
Eglise
Il y a dix ans disparaissait le cardinal Lustiger
La prédication incisive du cardinal Jean-Marie Lustiger
L'épiscopat allemand appelle à agir contre la bombe atomique
Monde
Neymar : une opération de diplomatie sportive pour le Qatar
l
es évêques du Chili regrettent la dépénalisation de l'IVG 

ZENIT LE MONDE VU DE ROME – 04 AOUT 2017
Titres
Transfigurés par la joie, par Mgr Follo 04 Août 16:21
Venezuela: renoncer à ce qui fomente les affrontements, appel du Saint-Siège
Chevaliers de Colomb : merci pour votre solidarité avec les chrétiens d’Orient
Clôture du Pardon d’Assise : à la Portioncule, François distribue les trésors du Ciel
Japon : message du pape François pour un sommet interreligieux pour la paix
Liban: les évêques maronites réclament un plan global pour les réfugiés
Les titres du mercredi 2 août 2017 – La petite fille espérance
Syrie, Liban, Moyen Orient: » Souvenons-nous de la date de notre baptême »
JMJ 2016: Soyez les sentinelles de l’espérance des générations à venir!
 

2-0 PAPE FRANÇOIS ET L’ÉGLISE (OU LES EGLISES)

MGR ATHANASIUS SCHNEIDER : L’INTERPRÉTATION DE VATICAN II ET SON RAPPORT AVEC LA CRISE ACTUELLE DE L’ÉGLISE

 
 

Avec l'autorisation et l'aval de Mgr Athanasius Schneider de vous propose ma traduction de son récent texte sur la crise de l'Eglise et la nécessaire réflexion doctrinale à propos de Vatican II. Mgr Schneider a revu le texte français pour qu'il reflète exactement sa pensée, et je l'en remercie. Un texte à faire circuler largement. – J.S.
La situation de crise sans précédent où se trouve actuellement l’Eglise est comparable à la crise générale au IVe siècle, lorsque l’arianisme, ayant contaminé l’immense majorité de l’épiscopat, occupait une position dominante dans la vie de l’Eglise. Nous devons chercher à aborder cette situation avec réalisme, d’une part, et de l’autre, avec un esprit surnaturel – avec un profond amour de l’Eglise, notre mère, qui souffre la Passion du Christ en raison de cette confusion doctrinale, liturgique et pastorale formidable et généralisée.
Nous devons renouveler cette foi par laquelle nous croyons que l’Eglise est entre les mains très sûres du Christ, sachant qu'Il intervient toujours pour renouveler l’Eglise au moment où le navire de l’Eglise semble devoir couler, comme c’est évidemment le cas de nos jours.
En ce qui concerne l’attitude à l’égard du concile Vatican II, nous devons éviter deux extrêmes : le rejet complet (tel celui des sédévacantistes et d’une partie de la Fraternité Saint-Pie X, ou l’« infaillibilisation » de tout ce qui a été exprimé par le concile.
Vatican II était une assemblée légitime présidée par les papes et nous devons garder envers ce concile une attitude respectueuse. Néanmoins, cela ne signifie pas qu'il nous soit interdit d’exprimer des doutes bien fondés ou des suggestions respectueuses d’amélioration en ce qui concerne certains points spécifiques, en nous basant toujours sur l’ensemble de la Tradition et du Magistère constant de l’Eglise.
https://webmail.bell.net/appsuite/#!&app=io.ox/mail&folder=default0/INBOX 

LE PAPE, PLUS POPULAIRE SUR TWITTER QUE SUR LA PLACE SAINT-PIERRE ?
Selon des chiffres publiés par Radio Vatican le 15 juillet 2017, le pape François a dépassé les 35 millions de « followers » (littéralement : « suiveurs ») sur le réseau social Twitter, dont le compte @Pontifex existe en 9 langues. Ce compte avait été ouvert par Benoît XVI en décembre 2012 : c’est aujourd’hui un compte parmi les plus suivis au monde et les plus « retweetés » selon le Vatican. Comme le précise l’agence cath.ch le 16 juillet 2017, c’est plus que le compte du président américain Donald Trump (33 millions), celui du Dalaï-lama ou de tout autre chef politique ou religieux. Dans la liste des 100 comptes Twitter les plus suivis, le pape François occupe la 28e place. Les « followers » du pape argentin les plus nombreux sont les hispanophones, avec 13 millions d’abonnés. Depuis le début de son pontificat en mars 2013, le pape a envoyé quelques 1.250 Tweets. Et sur le réseau Instagram, le Saint-Père a dépassé les 4 millions de « followers » avec le compte @Franciscus.Paradoxalement, l’annonce de cette popularité croissante sur Internet coïncide avec celle d’une chute constante de l’affluence des fidèles aux audiences sur la Place Saint-Pierre, relatée par Il Tempo du 2 juillet 2017, sous la plume de Valentina Conti : « Si l’on examine les chiffres donnés par la Préfecture de la Maison pontificale : Depuis 2015, “une lente mais constante hémorragie qui a pris, en un peu plus de deux ans, des proportions inquiétantes”, lit-on sur le web. En 2013, première année du pontificat de François, on a dénombré 1.548.500 fidèles pour un total de 30 audiences ; en 2014, 1.199.000 fidèles ont assisté aux 43 audiences présidées par le pape ; pour 2016, le total dépasse à peine 400.000. Et si nous passons au détail : l’audience pontificale était suivie par une moyenne de 51.617 personnes en 2013, de 27.883 fidèles en 2014 et de 14.818 en 2015. Et la tendance semble indiquer des diminutions futures. (...)« Le journaliste Antonio Socci, qui écrivait, voici à peu près un an : “Des chiffres désastreux sur l’effondrement du nombre de fidèles aux rencontres avec Bergoglio”. Le Vatican en effet s’inquiète de plus en plus parce que, depuis deux ans, on fuit véritablement Bergoglio, et parle de “chiffres terribles”. Son collègue Sandro Magister, de l’Espresso, relevait “des données désastreuses sur l’effondrement du nombre de fidèles aux rencontres avec Bergoglio”. » (Les vaticanistes romains ont coutume de désigner les papes par leurs noms de famille : papa Roncalli pour Jean XXIII, e.g. - NDLR)Dans le Corriere della Sera du 4 juillet, Massimo Franco note, non sans ironie : « Depuis quelques mois, dans le restaurant de la Maison Sainte-Marthe, la résidence papale à l’intérieur des murs du Vatican, on a relevé une petite innovation, significative. La table de François n’est plus comme avant au centre de la salle. A présent, elle est http://fsspx.news/fr/news-events/news/le-pape-plus-populaire-sur-twitter-que-sur-la-place-saint-pierre-31325?utm_source=Fraternit%C3%A9+Saint-Pie+X+%7C+Lettre+d%27information&utm_campaign=aea1175480-EMAIL_CAMPAIGN_2017_08_04&utm_medium=email&utm_term=0_a6b7ceb6e8-aea1175480-203918605

 VATICAN II ET LA CRISE ACTUELLE DE L'EGLISESur son blog, Jeanne Smits traduit un texte de Mgr Athanasius Schneider sur le rapport qu'il peut y avoir entre Vatican II et l'actuelle crise que traverse l'Eglise. On peut y accéder en cliquant ICI .
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2017/08/04/vatican-ii-et-la-crise-actuelle-de-l-eglise-5968702.html

FRANÇOIS, UN PAPE ACTIF SOUS TOUS LES CIEUX
Par
Bernadette Sauvaget
Le pape François à Holguín (Cuba) avec Raúl Castro, en septembre 2015. L’action pontificale a aidé au rétablissement des relations entre les Etats-Unis et Cuba. Photo Tony Gentile. AP Caucase, Amérique du Sud… A l’inverse de son prédécesseur, le souverain pontife s’implique dans les affaires terrestres. Et affirme sa volonté de mettre en lumière les pauvres et défavorisés de la planète.François, un pape actif sous tous les cieux
Il est 17 h 10 ce 2 juin. Le président Emmanuel Macron a rendez-vous au téléphone avec le pape François. C’est la première fois qu’ils vont se parler. L’affaire a été rapidement montée après l’annonce par le président américain, Donald Trump, de son intention de se retirer de l’accord de Paris. Pour le chef de l’Etat français, le timing est serré. Il doit rentrer dare-dare du Centre national d’études spatiales (Cnes) où il s’est entretenu en visioconférence avec le spationaute Thomas Pesquet, à peine redescendu du ciel. Macron arrive à l’heure. L’entretien est bref, une petite dizaine de minutes. «L’objectif était d’avoir l’appui du pape pour éviter que d’autres pays ne suivent l’exemple des Etats-Unis et veuillent aussi se retirer de l’accord de Paris», explique une source diplomatique.
Le coup de fil signe l’influence diplomatique reconnue à François. «Le pape, c’est un peu l’aumônier des chefs d’Etat», s’amuse un diplomate à Rome. Vieux routier de la curie romaine, l’Uruguayen Guzmán Carriquiry confirme le poids politique pris par le pontife : «Tous les chefs d’Etat latino-américains sont venus le voir ici, à Rome, certains même quatre ou cinq fois.» Assis dans le petit salon qui jouxte son bureau, via della Conciliazione, à quelques centaines de mètres du Vatican, Guzmán Carriquiry sait de quoi il parle. Vice-président de la commission pontificale pour l’Amérique latine, il est l’un des hommes de confiance du pape François, son ami depuis quarante ans. Et François le consulte presque quotidiennement.

Avec Jorge Mario Bergoglio, l’Eglise catholique a renoué avec la figure du pape politique, l’inverse de son prédécesseur, Benoît XVI, préoccupé essentiellement de théologie et de la remise en ordre de son institution. «Le Saint-Siège a de nouveau un poids géopolitique, comme c’était le
http://www.liberation.fr/planete/2017/08/01/francois-un-pape-actif-sous-tous-les-cieux_1587611 

EGLISES DE L’EST, UNE ÉPINE DANS LE PIED DU PAPE
L’Europe de l’Est est une épine dans le pied du pontificat de François et plusieurs éléments le prouvent.

Lors du double synode sur la famille, les évêques d’Europe de l’Est ont été parmi les plus ardents défenseurs de la tradition, à commencer par le rapporteur général de la première session, le cardinal hongrois Péter Erdö, par ailleurs l’auteur d’une dénonciation publique des écarts commis par la faction réformiste, celle qui avait été ouvertement appuyée par le Pape.

Au terme du synode, c’est à nouveau d’Europe de l’Est que sont venues les interprétations les plus restrictives du document papal « Amoris laetitia ». Les évêques de Pologne se sont prononcés en chœur pour une application du document dans la parfaite continuité avec l’enseignement séculaire de l’Eglise depuis ses origines jusqu’à Jean-Paul II et Benoît XVI.

Les évêques d’Ukraine également – où seuls 10% de la population est catholique – sont parmi les plus engagés à combattre les ruptures avec la tradition en matière de mariage, de pénitence et d’eucharistie.  De plus, ils n’ont pas manqué de critiquer vertement les positions philo-russes du pape François et du Saint-Siège par rapport à la guerre en cours dans leur pays, une guerre qu’ils vivent comme une agression, justement, de la Russie de Vladimir Poutine.

L’accolade entre le patriarche Cyrille de Moscou à l’aéroport de La Havane le 12 février 2016 suivie de la signature d’une déclaration commune a créé un important élément de friction entre Jorge Mario Bergoglio et l’Eglise catholique ukrainienne qui  se considère injustement sacrifiée sur l’autel de ce rapprochement entre Rome et Moscou.

Le décès survenu le 31 mai dernier du cardinal Lubomyr Husar, l’avant-dernier patriarche majeur de l’Eglise grecque catholique d’Ukraine,  a attiré l’attention sur cette personnalité de très grande envergure qui a été capable de rebâtir spirituellement une Eglise persécutée depuis des décennies sans jamais céder aux calculs diplomatiques – entre Moscou et son patriarcat – qui ont en revanche repris de plus belle sous le pontificat de François.

Le successeur de Mgr Husar, le jeune Sviatoslav Shevchuk, est bien connu de Bergoglio grâce à l’une de ses précédentes activités pastorales en Argentine. Mais il forme lui aussi l’une des
http://www.diakonos.be/settimo-cielo/eglises-de-lest-une-epine-dans-le-pied-du-pape/ 

PAPE FRANCOIS « MARIE NOUS ENSEIGNE LA VERTU DE L’ATTENTE CONFIANTE »
Synthèse de la catéchèse en français du mercredi  10 mai 2017

(reprise d’un article de mai 2017 dans le cadre de notre moi d’août consacré à Notre Dame)

Frères et sœurs, aujourd’hui, nous regardons Marie, Mère de l’espérance. Dans les évangiles, Marie est cette femme qui médite chaque parole et chaque événement dans son cœur, qui écoute et qui accueille l’existence telle qu’elle se livre, avec ses jours heureux et avec ses drames. Et, à l’heure de la nuit la plus extrême, quand son Fils est cloué sur le bois de la croix, les évangiles nous disent qu’elle « restait » là, au pied de la croix, par fidélité au projet de Dieu dont elle s’est proclamée la servante et avec son amour de mère qui souffre. Elle est là encore pour accompagner les premiers pas de l’Eglise, dans la lumière de la Résurrection, au milieu des disciples tellement fragiles.

C’est pour tout cela que nous l’aimons comme Mère, parce qu’elle nous enseigne la vertu de l’attente confiante, même quand tout semble privé de sens. Que Marie, la Mère que Jésus nous a donnée à tous, puisse toujours soutenir nos pas, dans les moments difficiles.

https://fr.zenit.org/articles/catechese-en-francais-avec-marie-mere-de-lesperance/

UN ÉTÉ AVEC LES GRANDS ÉCRIVAINS :
Le cardinal Jean Daniélou

Rédigé par Georges Daix (+) le 04 août 2017 dans Culture
Le 20 mai 1974, Jean Daniélou disparaissait à Paris. Historien, essayiste, créé cardinal par Paul VI en1969, académicien, le célèbre théologien a grandement contribué au renouveau des études patristiques en France.
Le cardinal Daniélou fut avec Balthasar, de Lubac et Louis Bouyer un des principaux artisans du renouvellement de la théologie dans la deuxième partie du vingtième siècle. En juin 1942, il avait publié dans la « Collection catholique » des éditions Gallimard, Le signe du Temple qu’il qualifie lui-même d’ « opuscule de spiritualité patristique sur la présence de Dieu ». De ce petit livre, le cardinal de Lubac dira qu’il « n’a point d’analogue précis dans la littérature religieuse de notre temps » et que toute sa nouveauté lui vient « non seulement d’un esprit, mais d’une structure profondément traditionnelle ». Pour le père de Lubac, « la preuve est ainsi faite que la pensée des premiers siècles chrétiens est toujours vivante, et que si nous n’en vivons pas davantage la faute en est à nous-mêmes ».

Une chaire prestigieuse

Tous deux, en cette même année 1942, lancent la fameuse collection des « Sources chrétiennes ». En 1943, le père Daniélou succède au père Lebreton dans la chaire d’histoire des origines chrétiennes de l’Institut catholique de Paris. De cet enseignement naîtront les ouvrages savants et techniques du cardinal Daniélou et tout particulièrement son Histoire des doctrines chrétiennes avant Nicée. Le premier volume de cette grande fresque historique parut en
http://www.hommenouveau.fr/2202/culture/un-ete-avec-les-grands-ecrivains---br-le-cardinal-jean-danielou.htm 

KARL RAHNER, LE THÉOLOGIEN QUI A SIGNÉ LA CAPITULATION FACE AU MONDE

On n’en finit pas de mesurer les effets de la théologie erronée de Karl Rahner. L’observatoire international sur la doctrine sociale de l’Eglise « Cardinale Van Thuân » a publié au début de juillet une chronique hispanophone du dernier livre de Stefano Fontana, La nuova Chiesa di Karl Rahner (« La nouvelle Eglise de Karl Rahner, le théologien qui a enseigné comment se rendre au monde »). Ce texte sur la capitulation face à la mondanité vient heureusement compléter des articles similaires comme celui traduit depuis l’italien en avril dernier par le site benoit-et-moi et montrant comment le théologien jésuite a profondément influencé les récents synodes sur la famille.

Le nouvel article, signé Silvio Brachetta, éclaire de manière particulièrement intéressante le véritable renversement qu’a opéré la théologie de ce penseur allemand, en partant du constat déjà fait en 1980 par le cardinal Giuseppe Siri dans Getsemani : l’évêque de Gênes y montrait comment Rahner a inventé « le concept du surnaturel non gratuit » qui se trouve à la racine de ses erreurs théologiques.

Le monde selon Karl Rahner
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2017/08/03/karl-rahner-le-theologien-qui-a-enseigne-comment-se-rendre-a-5968502.html 

DEUX MONSTRES SACRÉS FACE AU PAPE FRANÇOIS

Début juillet s’est tenue la dernière réunion du G20 et à cette occasion La Repubblica a publié un entretien avec le pape François par l’inénarrable Eugenio Scalfari. Eugenio Scalfari, âgé de 93 ans est une figure du journalisme italien. Fondateur de La Repubblica. revendiquant son athéisme, il fut de tous les combats de la gauche italienne depuis la Seconde Guerre mondiale. En 2013 ses interviews-fleuve du pape François dans lesquelles celui-ci exprimait des positions souvent aventurées sur Dieu, le Bien et le Mal, ont fait grand bruit et provoqué un certain embarras de la part du Saint-Siège : présentées sur le site du Vatican, elles en ont été retirées précipitamment quand Scalfari lui-même confessa sa pratique d’un journalisme “artistique” et sa retranscription « de mémoire » de ses entretiens avec le pape, sans notes ni magnétophone. Il avait alors 89 ans. Entretiens néanmoins publiés par la Librairie Éditrice Vaticane. Cette amitié « presque parfaite et insolite » entre le chef de l’Église et un non croyant est née ainsi : « le pape sait naturellement que je ne suis pas croyant, mais il sait aussi que j’apprécie énormément la prédication de Jésus de Nazareth que je considère comme un homme et non un Dieu. Le pape du reste sait que Jésus s’est incarné réellement, est devenu homme jusqu’à ce qu’il soit crucifié. La “Resurrectio” est en effet la preuve qu’un Dieu devenu homme redevient Dieu seulement après sa mort. Ces choses, nous nous les sommes dites de nombreuses fois ». Fasciste puis de gaucheOn remarquera la ligne théologique horizontale à laquelle Scalfari associe (nolens volens ?) le pape, tout l’entretien est de la même eau, le pape demandant à Scalfari pourquoi il devrait lever l’excommunication de Spinoza, ou canoniser Pascal… On croit rêver enfin quand le pape sollicite les lumières du journaliste sur la déontologie dans les médias.
http://www.monde-vie.com/le-blog/127-deux-monstres-sacres-face-au-pape-francois

LE PAPE EN BIRMANIE ET AU BANGLADESH FIN NOVEMBRE
Une délégation du Vatican se rend fin août en Asie pour préparer le voyage du pape dans ces deux pays.
Le voyage du pape François en Birmanie et au Bangladesh se prépare activement, a affirmé le cardinal Patrick D’Rozario, l’archevêque de Dacca, la capitale du Bangladesh, au site spécialisé Crux.

Le cardinal bangladais a notamment affirmé qu’une délégation du Vatican se rendrait dans son pays la troisième semaine d’août pour préparer le voyage du pape et en arrêter les dates définitives. Les équipes d’organisation sont à pied d’œuvre depuis mai, a-t-il également précisé

Premier pape en Birmanie

Ces informations de Crux confirment ce qu’avançait l’agence argentine Telam jeudi 27 juillet. Le voyage devrait se tenir fin novembre, seule date encore libre dans son agenda public.
http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Le-pape-Birmanie-Bangladesh-fin-novembre-2017-07-29-1200866458?from_univers=lacroix 

MEXIQUE - ETAT DE MORT CÉRÉBRALE DU PRÊTRE BLESSÉ LE 15 MAI EN LA CATHÉDRALE MÉTROPOLITAINE DE MEXICO
« Mercredi 2 août, le responsable médical de l’unité de soins intensifs de l’Institut national de Science médicale (INCM) a annoncé que le Père José Miguel Machorro se trouve dans une situation de mort cérébrale, ce qui fait que l’on attend seulement que son cœur cesse de battre » affirme un communiqué envoyé à l’Agence Fides par l’Archidiocèse de Mexico qui annonce la nouvelle.
Le prêtre avait été victime, le 15 mai dernier, d’une attaque à l’arme blanche de la part d’un individu au terme de la Messe qu’il venait de célébrer en la Cathédrale métropolitaine de Mexico (voir Fides 16 et 19/05/2017).
Depuis lors, les conditions du Père Machorro s’étaient aggravées au point qu’il a dû être transféré d’urgence le 1er août à l’Institut national de Science médicale (INCM).
http://www.fides.org/fr/news/62747-AMERIQUE_MEXIQUE_Etat_de_mort_cerebrale_du_pretre_blesse_le_15_mai_en_la_Cathedrale_metropolitaine_de_Mexico#.WYMWPIWcGwk

BENOIT XV, PAPE INCOMPRIS ET PROPHÈTE DE LA PAIX

La lettre de Benoît XV à la une de L'Osservatore Romano, le 1er août 1917. - RV

(RV) Entretien – Ce 1er août marque le 100e anniversaire de la lettre du Pape Benoît XV, adressée aux «chefs des peuples belligérants» du premier conflit mondial. Ce document, bien que sans effet sur le moment, a tracé les grands axes d'une diplomatie pontificale tournée inlassablement vers la paix, qui permettra finalement au Saint-Siège de bénéficier d'une reconnaissance internationale croissante tout au long du XXe siècle.

Benoît XV demeure pourtant un Pape méconnu et parfois oublié.

Le 3 septembre 1914, au moment même où l'Europe s'apprêtait à vivre l'une des pires déchirures, Giacomo della Chiesa était élu Pape de l'Église universelle et prenait le nom de Benoît XV. Diplomate de formation, en fonction au sein de la Secrétairerie d’État et en Pologne, il avait conscience de ce qui était en train de se jouer sur les champs de bataille du nord de la France et dans l’ouest de la Russie, comme son prédécesseur Pie X, avant lui.

Sa première exhortation apostolique, Ubi Primum, avait été publiée dès le 8 septembre 1914 pour appeler les belligérants à déposer les armes. Sans résultat.
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2017/08/03/benoit-xv-pape-incompris-et-prophete-de-la-paix-5968510.html 

AU SOUDAN : LES CHRÉTIENS DE PLUS EN PLUS DISCRIMINÉS

Soudan : les écoles chrétiennes devront être ouvertes… le dimanche

Il fait peu de doute que le régime islamiste de Khartoum entend débarrasser le Soudan de toute présence chrétienne. Le nombre d’églises illégalement détruites est si important que j’en ai perdu le compte depuis longtemps… À présent, voici une nouvelle initiative menée contre les écoles chrétiennes de la capitale. Traditionnellement au Soudan, le congé du dimanche était toléré pour les chrétiens mais demeurait jour ouvré pour les musulmans. Toutefois, le ministre de l’Éducation du pays a envoyé, le 26 juillet, une lettre à toutes les écoles chrétiennes pour leur ordonner de ne plus considérer le dimanche comme un jour de congé et donc de maintenir leurs établissements ouverts ce jour-là. Il s’agit d’une nouvelle discrimination contre les chrétiens. Une de plus…
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2017/08/03/au-soudan-les-chretiens-de-plus-en-plus-discrimines-5968509.html

DEUX PHOTOGRAPHES BASÉS À FRIBOURG ONT PRIS LE PARTI DE VISITER LES ÉGLISES SOUS LE POINT DE VUE DES ANGES. PARCOURS INSPIRÉ
Changer de point de vue, voilà comment est né « Promenades angéliques », projet du photographe Alain Kilar et sa compagne Joëlle Richard il y a bientôt huit ans. « C’est venu à Chartres, raconte le photographe français, résidant désormais à Fribourg. Des milliers de gens viennent visiter la cathédrale pour des raisons différentes, prier, méditer, faire des recherches. Il y a aussi une vingtaine de sectes jugées dangereuses répertoriées et donc la présence des renseignements généraux. Toutes ces personnes aux différents points de vue convergeant vers un même lieu m’ont donné cette idée. » Entrer dans une cathédrale, c’est d’abord lever les yeux, et s’élever. Et si l’on pouvait s’élever physiquement ? Voler pour observer les vitraux, sculptures et chapiteaux de face et non avec un regard forcément déformé par la contre-plongée. « Cette envie de voler est humaine et je voulais partager le point de vue d’un ange qui serait en permanence au niveau des voûtes. C’est pourquoi nous avons baptisé notre caméra Séraphine. »

L’appareil photo s’envole vers les cieux de l’église grâce à un système de câblage et de fixations rendu périlleux par la présence des nombreux courants d’air sous les voûtes et Séraphine délivre ses images via un ordinateur. « Nous avons à chaque fois des surprises qui se révèlent. Par
http://www.bonnenouvelle.ch/bn2/index.php/k2/categories-3/item/1383-une-autre-vision-de-l-ascension 

LÀ OÙ LE SACRÉ S’ILLUMINE
L’émotion dégagée par les vitraux des églises de Romont en font sa renommée. Valérie Sauterel et Astrid Kaiser, historiennes de l’art au Vitrocentre de Romont, reviennent sur cet engouement artistique pour le verre coloré

Au détour d’un chemin dans la campagne de Romont, si vous croisez une église, poussez ses portes et laissez-vous surprendre par la lumière de ses vitraux. Etonnement, contemplation, de ces vitraux naît l’émotion, jamais l’indifférence. La région en est remplie. A Romont, l’art sacré a su se renouveler. A partir des années 1840, de grandes campagnes de restauration des sanctuaires du Moyen Age sont lancées en Europe. On redécouvre le vitrail, dont le style historiciste néogothique va prédominer dans le dernier quart du XIXe siècle, avec des figures de saints solennels. A la fin du siècle, c’est un jeune artiste polonais de 25 ans qui donne une nouvelle couleur. « En 1895, Józef Mehoffer gagne le concours lancé par la Confrérie du Saint-Sacrement. Il crée alors les vitraux de la cathédrale Saint-Nicolas à Fribourg, dans un style Art nouveau. Le style est narratif, les saints dégagent beaucoup d’émotion. Le corps s’exprime. Le rapport avec le spectateur est autre. L’artiste s’inscrit alors en rupture avec ce qui se fait à l’époque », commente Valérie Sauterel, historienne de l’art. Le jeune artiste mettra quarante et un ans à produire l’intégralité de son œuvre, réalisée avec le jeune atelier verrier fribourgeois Kirsch et Fleckner. Si les vitraux font polémique au sein de l’Eglise catholique, leur importance sera internationale et ils bouleversent les artistes, à l’image du peintre suisse Alexandre Cingria, qui crée en 1919 le groupe de Saint-Luc, à Genève.

Le renouveau de l’art sacré

Avec ses comparses, et l’architecte romontois Fernand Dumas, il y a l’envie commune de renouveler l’art sacré historiciste en Suisse romande. Le groupe d’artistes se lance alors dans une bataille pour
http://www.bonnenouvelle.ch/bn2/index.php/k2/categories-5/item/1557-la-ou-le-sacre-s-illumine

LE VATICAN CRÉE UN RÉSEAU MONDIAL DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

par Raphaël Zbinden

Un réseau mondial sera créé pour réveiller les consciences, les éduquer afin de mieux combattre la corruption. Un document final en ce sens a été publié le 1er août 2017 au Vatican, par le dicastère pour le Développement humain intégral. Il définit les objectifs d’un Conseil international sur la justice, la corruption, le crime organisé et les mafias, rapporte Radio Vatican.

Des membres du clergé, de la magistrature, d’associations engagées contre la corruption ou des victimes de ce fléau, ont été rassemblées le 15 juin dernier par le dicastère pour le Développement humain intégral, en collaboration avec l’Académie des sciences sociales, au Vatican. A la suite de ce débat international sur la corruption, le document final a été publié le 1er août. La possibilité d’excommunication pour de tels faits sera étudiée par ce Conseil international mis en place à partir de septembre par le Vatican. Pour passer de l’indifférence au combat, le Conseil se propose d’agir à trois niveau: l’éducation, la culture et la citoyenneté.

La corruption, une forme de blasphème

Pour mieux comprendre ce qui se trame derrière la corruption, le conseil donnera plusieurs définitions du concept à partir des propos du cardinal Turkson dans le

https://www.cath.ch/newsf/vatican-cree-reseau-mondial-de-lutte-contre-corruption/ 

LE SAINT-SIÈGE RÉFLÉCHIT À LA POSSIBILITÉ D’EXCOMMUNIER MAFIEUX ET CORROMPUS

par I.MEDIA

Le Saint-Siège mène actuellement une réflexion internationale et juridique sur la possibilité d’excommunier les coupables de crimes mafieux et de corruption. C’est ce qui ressort du débat international sur la corruption organisé au Vatican, dont les conclusions ont été rapportées par le journal catholique Avvenire le 18 juin 2017.

Le récent Dicastère pour le service du développement humain intégral et l’Académie pontificale des sciences sociales ont réuni au Vatican, le 15 juin dernier, une cinquantaine de personnes pour une journée de réflexion sur la corruption. Etaient ainsi présent des magistrats antimafia et anticorruption, des représentants de l’Onu, mais aussi des journalistes, des ambassadeurs et des victimes.

Un document en préparation

Il s’agissait de la dernière d’une série de cinq rencontres organisées par ce dicastère, afin d’élaborer des propositions relatives aux stratégies de lutte contre la corruption et la mafia, note l’Avvenire. Un des buts serait notamment de parvenir à définir juridiquement l’excommunication de ceux qui se rendent coupables de ces crimes. Au vu de la multiplicité des possibilités, parvenir à une norme en la matière est forcément complexe.

En effet, bien que le pape François ait déclaré en 2014 que les mafieux étaient “excommuniés”, ce n’est juridiquement pas encore le cas. En effet, la participation

https://www.cath.ch/newsf/saint-siege-reflechit-a-possibilite-dexcommunier-mafieux-corrompus/ 

UN MARIAGE CÉLÉBRÉ PAR UN LAÏC ? OUI, ET ALORS ?
D’aucuns se sont étonnés récemment que l’Église puisse autoriser un laïc à célébrer un mariage, et en l’occurrence ici une religieuse. Mais faut-il rappeler qu’un certain nombre de mariages sont reconnus valides par l’Église (et ce tous les jours ! y compris en France) alors même qu’ils sont célébrés par un « laïc » : le mariage entre deux non baptisés « célébré » par M. le maire ou le ministre du culte de leur religion ; ou encore le mariage entre deux baptisés protestants, célébré devant le pasteur et reconnu licite, valide, par l’Église catholique : on les appelle pour la plupart « mariage naturel ». Pour bien comprendre le fondement de cette possibilité, y compris celle accordée récemment par le Saint-Siège à une religieuse, il faut revenir à quelques distinctions assez fondamentales.

La question du laïcat

Tout d’abord, et très rapidement, le Saint-Siège n’a pas autorisé une religieuse ou une femme à célébrer un mariage, mais un ou une laïc. Cette nuance est importante, car elle situe la question à sa juste place : nulle question d’avancée du droit des femmes dans l’Église ! De plus, depuis le Concile Vatican II, il n’y a plus que deux « ordres » dans l’Église : les clercs et les laïcs ; les religieux se situant d’un côté ou de l’autre. Une religieuse est une laïc. C’est donc bien la question d’un mariage célébré devant un laïc qui est questionné. Ni plus ni moins.

Le mariage comme vocation première de tout homme

Sur la question de la validité de tels mariages : je le rappelais, l’Église reconnaît un certain nombre de mariages comme valides, très régulièrement, et en l’absence de prêtres ! Pourquoi ? Parce que dès le livre de la Genèse, Dieu appelle l’homme et la femme au mariage.

Aujourd’hui, nous sommes dans un mélange multiculturel, multireligieux, avec un manque certain de bases chrétiennes. De plus en plus de relations amoureuses montrent ces croisements, et dans ce contexte, il n’est pas rare que l’un des deux fiancés ne soit pas baptisé. Mais ces couples « composites » demandent quand même le mariage à l’Église, d’abord pour y être préparé, parce qu’ils croient au mariage et parce que celui qui est baptisé ne s’imagine pas, la plupart du temps, ne pas se marier à l’Église et devant Dieu.

Il est important de souligner que l’Église accueille tout le monde et veut partir de la reconnaissance première de la condition de tout homme à répondre à l’appel de Dieu, Créateur : en se mariant, tout homme et toute femme répond à cette vocation première de créature. C’est aussi pour cela que, même quand la motivation de foi n’est pas la même, voire quand elle semble totalement absente, y compris chez deux baptisés, l’Église encourage la célébration du mariage ! La grâce de Dieu ne dépend pas uniquement – Dieu merci ! – de nos demandes et de la qualité de notre foi ; elle prolonge aussi l’acte créateur de Dieu : d’ailleurs, la seule bénédiction divine demeurée après la chute originelle est bien celle
http://www.cedric.burgun.eu/mariage-celebre-laic-oui/ 

L'INTERVIEW INTERDITE ET PERDUE DE HANS URS VON BALTHASAR EN SEPTEMBRE 1985 PAR VITTORIO MESSORI - JUILLET 2017
Voici, presque dans son intégralité, le livre-interview disparu et mis à l’index il y a plus de trente ans. Dans cet entretien controversé de Hans Urs von Balthasar avec Vittorio Messori, le grand théologien suisse se lance dans une critique en règle de l’Eglise post-conciliaire, du progressisme, sans pour autant épargner les "lefébvristes" (1), et prend ses distances avec « l’oracle » de Vatican II, Karl Rahner. 

Il propose une réforme « tridentine » des séminaires et critique vertement le théologien Hans Küng, le maître à penser du cardinal Walter Kasper. La réaction de ce dernier fut si violente qu’elle a provoqué la mise à l’index de ce livre qui fut à l’époque presque immédiatement retiré de la vente et envoyé au pilon avant de tomber dans l’oubli d’une véritable damnatio memoriae (2) couverte par la loi du silence.

Le plus frappant cependant c’est que cette interview nous semble pourtant terriblement actuelle : rien n’a vraiment changé depuis lors.  Nous vous proposons donc de redécouvrir ce document non seulement rare mais véritablement introuvable.

Ce document que son auteur lui-même pensait définitivement perdu et tombé dans l'oubli. Il s'agit d'un livret édité vers septembre 1985, il y a bientôt trente deux ans. Un livre qui fut retiré de la vente et envoyé au pilon avant même son arrivée en librairie sur ordre de l'éditeur, qui avait à son tour reçu un ordre du quotidien catholique l'Avvenire, qui l'avait à son tour reçu du Vatican, qui l'avait reçu des progressistes allemands, qui à leur tour l'avaient reçu du démon qui les avait inspirés.

Ce livre a été condamné à l'oubli, tant et si bien qu'il n'apparaît dans aucune bibliographie des nombreuses études réalisés sur Hans Urs von Balthasar.

Il s’agit en fait d’un long entretien dans lequel le célèbre von Balthasar, à l’issue du synode extraordinaire de 1985, se confie à Vittorio Messori, lequel avait, peu de temps auparavant, lui-même lancé une autre bombe ecclésiale, le fameux Entretien sur la foi dans lequel, pour la toute première fois, un certain préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi(2) sonnait la fin de la récréation et des excès contestataires et délirants qui avaient suivi le concile, notamment concernant la théorie de la libération et ses dérives marxistes. Ce livre avait provoqué à sa sortie un véritable tremblement de terre à l’échelle planétaire.

Ce document constitue lui aussi une bombe qui fut, elle, immédiatement désamorcée par une réaction en chaîne des lobbies théologiques, une réaction qui effraya von Balthasar lui-même qui dut se résoudre à publier un démenti dans les journaux allemands(3). 

Hans Urs von Balthasar, né à Lucerne (Suisse) le 12 août 1905 et décédé à Bâle (Suisse) le 26 juin 1988, est un prêtre catholique suisse du diocèse de Coire. Jésuite de 1928 à 1950 et théologien de grand renom, il est créé cardinal par Jean-Paul II en 1988, mais meurt quelques jours avant d'en recevoir les insignes.

Sa "théologie" est férocement libérale et très progressiste. Voici ce qu'en écrivait M. l'abbé Franz Schmidberger dans la Lettre aux Amis et Bienfaiteurs n° 36 de février 1989

"Hans Urs von Balthasar, honoré du nom de théologien et nommé cardinal, [est] extraordinairement abscons. [...] On remarque combien son idée de Dieu est fausse, sa conception de l'Homme-Dieu contestable, et comment sa doctrine sur l'Eglise, la Rédemption, le salut éternel contredit toute la tradition."

http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/005_oct1978_dec1987/09_1985_entretien_interdit_de_hans_urs_von_balthasar.php

INTÉRESSANTE RÉVÉLATION CONCERNANT JEAN XXIII,
Jean Madiran - Itinéraires novembre 1980

Lire aussi : aux origines du Concile Vatican II, par le cardinal Suenens

Malgré quelques apparences contraires qu’il avait prodiguées no­tamment lorsqu’il était nonce à Paris, Jean XXIII était en réalité un admirateur de Marc Sangnier et un disciple du Sillon.

Révélation ? Oui. Comme le disait Henri Rambaud, le véritable « inédit » c’est… l’imprimé, celui que l’on n’avait pas remarqué au moment de sa parution.

La lettre du nonce Roncalli que nous reproduisons ci-après avait pourtant été publiée déjà en 1965 dans le livre d’Ernest Pezet : Chrétiens au service de la cité, de Léon XIII au Sillon et au MRP (NEL). Elle était passée inaperçue, du moins de nous. Voici qu’elle est republiée dans L’âme populaire, organe toujours vivant du « Sillon catholique » fondé par Robert Pigelet en 1920, 60e année, numéro 571 d’août-septem­bre 1980.

Cette lettre a été adressée par le nonce Roncalli à Mme Marc Sangnier, le 6 juin 1950, à l’occasion de la mort de Marc Sangnier, son contenu, sa portée dépassent de beaucoup un simple message de condoléances, comme on va le voir :

"Paris, le 6 juin 1950
Madame,

J’avais entendu parler Marc Sangnier pour la première fois à Rome vers 1903 ou 1904, à une réunion de Jeunesse Catholique. La puissante fascination de sa parole, de son âme, m’avait ravi, et je garde de sa personne et de son activité politique et sociale le souvenir le plus vif de toute ma jeunesse sacerdotale…http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/premieres_discussions_jeanPaulII/11_1980_revelations_sur_jean23_madiran.php

 LES 21 CONCILES ŒCUMÉNIQUES DE L'EGLISE
catholique : de Nicée I en 325 à Vatican II en 1962-1965

Un concile est une réunion des évêques d'un territoire donné en vue de prendre certaines décisions. Les conciles œcuméniques (du grec oikouménê, « univers »), ou généraux, réunissent, en des occasions extra-ordinaires ( un concile par siècle en moyenne), les évêques du monde entier, pour arbitrer des questions relatives à la doctrine ou à la discipline.

Ce terme s'oppose à celui de concile particulier; les conciles particuliers, qui ne peuvent se réunir qu'avec l'assentiment du pape, comprennent les conciles nationaux, rassemblant les évêques d'une même Conférence épiscopale aujourd'hui, et les conciles provinciaux, rassemblant ceux d'un territoire plus restreint.

Un Concile œcuménique est convoqué par le pape, qui le préside lui-même ou le fait présider par un de ses légats. Il peut le transférer, le suspendre ou le dissoudre. Il doit également en approuver les décrets. Les actes du concile revêtent un caractère d'infaillibilité s'ils concernent la définition d'une vérité de foi. Le pape choisit les sujets de discussion du concile, mais les évêques peuvent en proposer d'autres avec son approbation.

Le premier concile de l'histoire du Christianisme (proto-concile) avait rassemblé à Jérusalem, vers les années 50, les Apôtres et des « Anciens » autour de Pierre et Jacques, pour déterminer le rapport du christianisme naissant au judaïsme et à ses prescriptions (Actes des Apôtres, XV, 2-29). Mais le premier concile au sens propre du terme fut le concile de Nicée I, convoqué par Constantin en 325 après la reconnaissance de l'Église.

L'Église catholique reconnaît depuis vingt-et-un conciles œcuméniques, dont voici un tableau synthétique :
http://laportelatine.org/bibliotheque/histoire/conciles_oecumeniques.php 

LE PAPE RAPPELLE CE QU'EST L'ÉDUCATION SELON LE STYLE IGNATIEN
«De nos jours, l’exercice du discernement doit devenir un véritable art éducatif». Le Pape François a rencontré ce samedi 6 mai 2017 au matin, cent vingt séminaristes de l’unique séminaire interdiocésain dirigé en Italie par la Compagnie de Jésus, le Séminaire pontifical Campano di Posillipo, fondé par Pie X en 1912. Il a invité les séminaristes à rejeter la logique du minimum indispensable pour découvrir au contraire «les grands rêves que Dieu a pour nous». 

Après s’être félicité du «choix gagnant» que représente un cheminement synodal entre diocèses et les Jésuites, en ces temps «où nous nous sentons petits et impuissants face au défi éducatif», le Pape est revenu sur la mission «ardue» mais «exaltante» de ce séminaire pontifical : Former à la spiritualité propre au presbytère diocésain selon la pédagogie des Exercices de Saint-Ignace. François en souligne trois aspects.

L'amitié avec Dieu

Éduquer selon le style ignacien, c'est d’abord cultiver une relation d’amitié personnelle avec le Seigneur, qui offre «une spiritualité solide, profonde mais non désincarnée». Pour cela, «il faut connaître, accueillir et réformer continuellement sa propre humanité». La formation, souligne le Pape, n’est pas le simple apprentissage de notions afin de devenir érudit - «vous n’êtes pas un dictionnaire !»- elle vise à «favoriser l’acquisition d’instruments toujours plus raffinés pour une lecture critique de la réalité à partir de soi-même». Le Pape encourage les séminaristes à ne pas avoir peur d’appeler les choses par leurs noms, de regarder en face la vérité de leurs vies et de s’ouvrir en transparence et vérité aux autres.

Le discernement

La deuxième caractéristique de l’enseignement ignacien est le discernement. Cet exercice doit devenir selon le Saint-Père «un véritable art éducatif». Car aujourd’hui plus que jamais, juge-t-il, le prêtre est appelé à
http://fr.radiovaticana.va/news/2017/05/06/la_pape_rappelle_ce_quest_léducation_selon_le_style_ignacien/1310594

DÉCOUPLER L’ÉTHIQUE DE L’ÉCONOMIE EST UN FAUX DUALISME EXPLIQUE BENOIT XVI
Alors que le pape François recevait des entrepreneurs chrétiens la semaine dernière, alors que les analystes nous disent que le duel Fillon Juppé pourrait se jouer sur l’économie et l’Europe, il nous est apparu opportun de rappeler ce court avertissement du pape Benoît XVI en 2010.

Benoît XVI, entretien avec les journalistes au cours du vol vers le Portugal, 11 mai 2010

(reprise estivale d’un article du 3 décembre 2016) 

La crise économique s’est récemment aggravée en Europe et elle implique aussi en particulier le Portugal. Certains leaders européens pensent que l’avenir de l’Union européenne est à risque. Quelles leçons tirer de cette crise, aussi sur le plan éthique et moral ? Quelles sont les clés pour consolider l’unité et la coopération des Pays européens à l’avenir ? 

Benoît XVI : Nous constatons un faux dualisme, c’est-à-dire un positivisme économique qui pense pouvoir se réaliser sans la composante éthique, un marché qui serait régulé seulement par lui-même, par les pures forces économiques, par la rationalité positiviste et pragmatique de l’économie – l’éthique serait quelque chose d’autre, étrangère à ceci. Dans les faits, nous voyons maintenant qu’un pur pragmatisme économique, qui fait abstraction de la réalité de l’homme – qui est un être éthique –, n’aboutit pas positivement, mais crée des problèmes insolubles. Par conséquent, c’est maintenant le moment de voir que l’éthique n’est pas une réalité extérieure, mais intérieure à la https://www.infocatho.fr/decoupler-lethique-de-leconomie-est-un-faux-dualisme-explique-benoit-xvi/ 

“JEAN-MARIE LUSTIGER FIT SOUFFLER UN VENT TONIQUE SUR L'INSTITUTION“

propos recueillis par Sixtine Chartier
Le 5 août 2017 marque le dixième anniversaire de la mort d’Aron Jean-Marie Lustiger, cardinal-archevêque de Paris. La théologienne Anne-Marie Pelletier, lauréate du prix Ratzinger en 2014, membre de l’institut Jean-Marie Lustiger, l’a bien connu. Elle revient sur l’empreinte qu’il a laissée sur le diocèse de Paris et l’Église de France

Dix ans après sa mort, que retient-on aujourd’hui de l’action de Jean-Marie Lustiger ? 

Le parcours des rubriques qui structurent le colloque qui va se tenir en octobre pour le 10e anniversaire de sa mort est peut-être la meilleure manière de ressaisir ce qu’il en est aujourd'hui de cette mémoire. Le programme y fait défiler divers aspects de la personnalité et de l’histoire de Jean-Marie Lustiger, comme curé parisien, pasteur, archevêque, comme juif, ami de Jean Paul II, comme académicien. Mais ce colloque inventorie aussi les multiples aspects de son action : dans le gouvernement du diocèse, dans l’Église universelle, mais aussi au sein de la société française, quand il lui fallut prendre part aux querelles politiques de la vie de la nation. Il met aussi en valeur ce qui reste une part majeure de son héritage : sa contribution décisive à une intelligence chrétienne du mystère d’Israël, ou, plus exactement encore, à une intelligence de l’Église par elle-même au vu du mystère d’Israël.

L’une de ses priorités fut certainement d’éduquer les chrétiens à une foi solide, questionnée et questionnante. 

Vu d’aujourd’hui, quels ont été les grands chantiers du cardinal Lustiger à Paris ?

Ces chantiers ont été multiples car, à ses yeux, la mission de l’Église devait être honorée dans toutes ses dimensions et selon toutes les résonances qu’elle trouvait dans la grande ville. L’une de ses priorités fut certainement, en conformité avec sa mission d’évêque, mais avec une gravité particulière, d’éduquer les chrétiens à une foi solide, questionnée et questionnante. Dès le début de son épiscopat, il promut des lieux de formation pour les laïcs et pour les
http://www.lavie.fr//religion/catholicisme/jean-marie-lustiger-fit-souffler-un-vent-tonique-sur-l-institution-03-08-2017-84066_16.php 

3-0 ŒCUMÉNISME

UNE UNITÉ RÉFORMÉE SUR LE PAPIER
Le nouveau journal « Réformés » souhaite rassembler les protestants romands. Explications

Durant la première semaine de novembre, les lecteurs de « bonne nouvelle » et des deux « Vie protestante » trouveront dans leur boîte aux lettres le premier numéro de « Réformés ». Le journal remplacera les trois journaux d’Eglises réformées de Suisse romande. A quoi les abonnés doivent-ils s’attendre ? «Je pense qu’une des missions importantes de ‹Réformés› sera de se mettre ensemble pour offrir un vrai visage au protestantisme, estime Elise Perrier, corédactrice en chef du futur titre. Bien sûr, nous ferons place à la pluralité des opinions, mais nous avons quand même un message, une unité. »
Un défi romand
Réunissant les lectorats vaudois, jurassien, neuchâtelois et genevois, le futur périodique sera, en effet, un véritable poids lourd de la presse romande : environ 220 000 exemplaires, dix fois par
http://www.bonnenouvelle.ch/bn2/index.php/k2/categories-3/item/1515-une-unite-reformee-sur-le-papier 

4-0 LITURGIE

5-0 SPIRITUALITÉ

LES APOCRYPHES ET L’ENFANCE DE MARIE
Suite à l’article d’Evangelizzo que nous proposions à nos lecteurs à l’occasion de la présentation de Marie au Temple, le professeur Thelamon, spécialiste de l’antiquité tardive et des premiers temps du christianisme a souhaité réagir du pont de vue de l’historien sur l’origine de cette fête. Un cheminement passionnant qui nourrit tout autant la foi que la culture.

(Reprise d’un article de décembre 2016, dans le cadre de notre mois d’août consacré à Marie)

C’est dans le Protévangile de Jacques, un des plus anciens évangiles apocryphes, que se trouve la première mention de la présentation de Marie au Temple. Cet ouvrage en grec, attribué à Jacques le Mineur, « fils de Joseph le charpentier », dont le titre d’origine est la Nativité de Marie, date de la fin du IIe s. Clément d’Alexandrie et Origène, au IIIe s., y font allusion. Il est considéré comme un « midrash chrétien » qui permet de progresser dans la compréhension des Écritures et de fortifier la foi. Il connut
https://www.infocatho.fr/les-apocryphes-et-lenfance-de-marie/ 

MT 13, 54-58 JÉSUS ET LES GENS DE NAZARETH : SE SAVOIR ÉTRANGER !
Publié le 4 août 2017 par père Jean-Luc Fabre
Matthieu 13, 54-58
En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? Alors, d’où lui vient tout cela ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur dit : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison. » Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là, à cause de leur manque de foi

 Jésus se rendit dans son lieu d’origine » Jésus revient chez lui dans la nouvelle existence qui est la sienne, sa nouvelle manière d’être : il enseigne, il fait des miracles. Et, là, il est rencontré par les gens de son village. Ils constatent qui est le Seigneur, de fait il parle avec sagesse, et de fait il fait même des miracles. Mais ils ne voient pas comment assimiler cette nouveauté dont Jésus est porteur. L’origine de Jésus qu’ils connaissent leur paraît incapable de rendre compte de ce que Jésus est devenu… Cela est violent pour eux. Ils sont choqués. Mais Jésus lui ne semble pas surpris.

«Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison», la non-réponse des autres, produit en lui aucun étonnement. Cela lui dit la réalité du prophète. Pourquoi cela ? Parce qu’il parle à partir de sa propre expérience, il sait l’origine de sa manière d’être, de son être et il sait qu’il est, sur ce point, comme étranger pour eux. Notre identité quelle est-elle véritablement ? Celle de nos origines extérieures, repérables, qui s’imposent ou bien celle de notre promesse qui nous appelle, elle aussi depuis toujours ? L’un laisse des traces comme intangibles qui risquent de http://www.jardinierdedieu.com/article-mt-13-54-58-jesus-et-les-gens-de-nazareth-108762641.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail 

NOTRE DAME DE FATIMA NOUS APPELLE À LA PRIÈRE, À LA PÉNITENCE ET À L'ESPÉRANCE
« [...] Le bon Dieu va se laisser apaiser, mais il se plaint amèrement et douloureusement du nombre très limité d’âmes en état de grâce, disposées à se renoncer selon ce que l’observance de sa loi exige d’elles. Voici la pénitence que le bon Dieu demande aujourd’hui : c’est le sacrifice que chacun doit s’imposer à soi-même pour mener une vie de justice dans l’observance de sa loi. Et il désire que l’on fasse connaître clairement cette voie aux âmes, car beaucoup donnent au mot « pénitence » le sens de grandes austérités, et comme elles ne se sentent ni forces, ni générosité pour cela, elles se découragent et se laissent aller à une vie de tiédeur et de péché. Du jeudi au vendredi, me trouvant dans la chapelle avec la permission de mes supérieures, à minuit, Notre Seigneur me dit : « Le sacrifice qu’exige de chacun l’accomplissement de son propre devoir et l’observance de ma loi, voilà la pénitence que je demande et que j’exige maintenant » (Lettre du 28 février 1943, de Sœur Lucie à Mgr Garcia y Garcia, archevêque de Valladolid).
https://webmail.bell.net/appsuite/#!&app=io.ox/mail&folder=default0/INBOX 

THE LORD’S PRAYER

Andrea Bocelli & The Mormon Tabernacle Choir perform “The Lord’s Prayer”. This is truly an amazing performance. If you like this song you might also enjoy watching this awesome performance of Amazing Grace or you might even want to order a copy of the The Mormon Tabernacle Choir CD.
https://biggeekdad.com/2010/01/the-lords-prayer/ 

LA LEÇON À TIRER DE LA MULTIPLICATION DES PAINS
ELLE est bien sympathique cette foule qui a suivi Jésus jusque dans le désert. Notre-Seigneur se préoccupe de ces gens parce qu’ils n’avaient pas de quoi manger. Jésus a compassion, son Cœur s’émeut d’une tendre et affectueuse émotion qui reconnaît dans les siens les moindres efforts, les moindres générosités  ; cela déclenche sa bonté et Il multiplie les miracles.

Cette foule n’a plus de pain parce qu’elle a suivi Jésus. Mais on pourrait dire aussi bien qu’elle a suivi Jésus parce qu’elle n’avait plus de pain  ; puisque le Maître enseigne dans d’autres paraboles que ceux qui possèdent toutes les richesses de la terre, s’en détachent difficilement pour le suivre et entrer dans le Royaume de Dieu.

Maintenant qu’ils sont en plein désert et n’ont même plus de pain, Jésus fait ce grand miracle de leur en donner. Au-delà du fait brutal, un grand symbole se cache évidemment. Notre-Seigneur veut montrer par là des choses spirituelles. Ce pain qu’Il a multiplié, ce n’était pas pour rassasier tous les hommes, ce n’était que le signe d’une autre chose, meilleure, qu’Il veut donner pour rassasier les âmes. À ceux qui ont renoncé aux biens terrestres, Jésus donne le pain du Ciel, son Eucharistie. Et l’Eucharistie est la source de tous les biens spirituels, ici-bas la grâce, et au-delà la vie éternelle.

Que faut-il penser de cela  ? Je ne veux pas faire le procès de la société de consommation  ; je pense qu’on pourrait vivre avec tous les biens de consommation et être parfaitement religieux. Dire que tous les biens de la terre vont contre les choses de Dieu, ce n’est pas vrai  ! On pourrait très bien les mettre à leur place et, avec la facilité qu’ils http://crc-resurrection.org/liens-utiles/archives/meditations/2017-2/la-lecon-a-tirer-de-la-multiplication-des-pains/ 

QUI EST LA TRINITÉ ?

P. Jean-Paul Sagadou, assomptionniste
S’il y a quelque chose de difficile à comprendre dans la foi chrétienne, c’est bien le mystère d’un seul Dieu en trois personnes. Un éclairage du P. Jean-Paul Sagadou, assomptionniste.
Croire en un Dieu unique, et aussi relations en lui-même au point d’être trois, c’est tout de même un étrange mystère. Et ce d’autant plus que le mot n’apparaît pas dans le vocabulaire biblique. On raconte que saint Augustin, auteur d’un magnifique Traité sur la Trinité, vit un jour un ange qui essayait de mettre toute l’eau de la mer dans un seul petit coquillage. Lorsque l’évêque d’Hippone lui faisait remarquer la difficulté de son entreprise, l’ange lui répondit que cela lui serait plus facile que de vouloir épuiser, avec ses seules ressources de la raison humaine, le mystère de la Trinité. Pourtant, la Bible n’est pas muette à ce propos. Au tout début du livre de la Genèse, Abraham reçoit la visite du seigneur sous la forme de trois mystérieux personnages. Le texte de la Bible alterne singulier et pluriel au point que l’hospitalité d’Abraham devint, pour les chrétiens, le symbole par excellence et la préfiguration de la Trinité. Les évangiles eux aussi connaissent les trois termes : le Père, le Fils et l’Esprit, pour désigner Dieu. Les textes les plus clairs à cet égard sont ceux de l’Annonciation, du baptême de Jésus et, à la fin de l’Évangile de Matthieu, de l’envoi en mission.

Divinité une et trine

Mais il faudra plus de trois siècles pour que le mot Trinité apparaisse, sous la plume d’Athanase d’Alexandrie. Le terme, formé à partir du grec « trias », […]
http://croirelib.com/qui-est-la-trinite/ 

GRAVE MENACE SUR LA LIBERTÉ D'EXPRESSION
François Billot de Lochner
Vidéo
La liberté d'expression est gravement menacée dans notre pays.

Pour François de Lochner, il existe cependant des moyens de contourner la dictature

d'expression qui s'installe peu à peu, et qui vise chacun d'entre nous.
http://www.libertepolitique.com/Actualite/Editorial/Grave-menace-sur-la-liberte-d-expression 

EMBRYONS: "UNE QUESTION DE TEMPS AVANT QU'ON UTILISE LA MODIFICATION GÉNÉTIQUE"

Pour le généticien Radman Miroslav, les progrès dans le domaine génétique sur les modifications d'embryons sont une aubaine pour l'humanité. Il défend une "belle vision" d'un futur sans maladie.

Les progrès dans le domaine de la génétique font moins parler que ceux de l'intelligence artificielle. Ils ouvrent pourtant la voie à une révolution à venir au moins aussi impressionnante, voire plus encore. Demain, l'homme pourra peut-être éliminer toutes les maladies rares et incurables, devenir plus fort, plus grand, plus intelligent, voire même "tuer la mort". 

De vieux "rêves" qui deviennent de plus en plus crédibles, notamment depuis la mise au point par une scientifique française d'une technique révolutionnaire appelée CRISPR-Cas9, sorte de "ciseaux moléculaires" qui permettent de modifier le génome humain ou animal. La dernière application de cette technique, réalisée par des scientifiques aux États-Unis, a par exemple permis de corriger des gènes d'embryons humains alors qu'ils étaient porteurs d'une maladie héréditaire.  

LIRE AUSSI >> Modifier les gènes d'un embryon humain: entre espoirs et débats éthiques 

Des travaux prometteurs, même si encore à un stade très préliminaire, qui soulèvent aussi de nombreuses questions éthiques, morales et

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/manipulation-d-embryons-faut-il-etre-l-esclave-du-hasard-de-la-nature_1932921.html?PMSRC_CAMPAIGN=20170804081602_31_nl_nl_lexpress_quotidienne_598410e74c964d33048b4567&xtor=EPR-181-[20170804081602_31_nl_nl_lexpress_quotidienne_598410e74c964d33048b4567_0021YU]-20170804-[_004MYQM]-[RB2D106H001CTNV2]-20170804061700#PMID=ZHMudGFuZ3VheUBiZWxsLm5ldA== 

AMSTERDAM VEUT GOMMER LA NOTION DE GENREAvec 50 000 transgenres ou transsexuels, la cité néerlandaise soigne sa communication envers les LGBT. La mairie a même édité un manuel linguistique pour ses fonctionnaires.
Par
Jean-Pierre Stroobants
La ville d’Amsterdam ne veut plus s’adresser à « Madame, Monsieur », mais plutôt à ses « chers concitoyens, chers habitants, chères personnes présentes ». Elle n’entend plus parler d’« homosexuels », mais de « personnes roses ». Elle ne mentionnera plus « fille » ou « garçon » dans ses documents, mais bien « fille à la naissance » ou « garçon à la naissance ».

La municipalité néerlandaise a édité, mercredi 26 juillet, un guide linguistique pour ses fonctionnaires. Elle leur conseille – sans les y obliger – à en user dans leurs échanges avec les habitants. Pour gommer la notion de genre, inutile et discriminatoire à ses yeux, et pour démontrer que le langage administratif peut être « inclusif ».

La Ville est partie du constat que la distinction homme/femme ne correspond plus entièrement à la réalité de la société. Les Pays-Bas compteraient aujourd’hui quelque 50 000 transgenres, ou transsexuels, âgés de 15 à 70 ans. Nés hommes, ils se sentent femmes, ou vice-versa. C’est suffisant, ont estimé les autorités municipales, pour modifier les habitudes et les normes en vigueur.

« Allosexuels » ou « altersexuels »

La séparation entre hétéro et homosexuels aurait, elle aussi, vécu : la diversité sexuelle est bien plus grande, avec les transgenres, les intersexuels ou les queers. Ce terme anglo-saxon que l’on peine toujours à traduire en français a signifié successivement « malade », « bizarre », « étrange » ou a servi à dénigrer les « pédés ». On préfère, aujourd’hui, le traduire, aux Pays-Bas aussi, par « allosexuels » ou « altersexuels », ce
http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2017/08/04/amsterdam-veut-gommer-la-notion-de-genre_5168496_4497186.html 

WANNACRY : LE HACKEUR SAUVEUR INCULPÉMarcus Hutchins, 22 ans, qui avait contribué à stopper le virus qui rançonnait les entreprises en mai, a été arrêté mercredi à Las Vegas.
Un expert britannique en cybersécurité, considéré comme un héros pour
avoir contribué à stopper le virus WannaCry, a été arrêté aux Etats-Unis où il est sous le coup d’une inculpation pour avoir créé un malware (logiciel malveillant) destiné à voler des informations bancaires.

Marcus Hutchins, connu sous le nom de « Malwaretech », a été arrêté mercredi 3 août à Las Vegas, où se déroulait le grand rassemblement de pirates informatiques Def Con, a fait savoir le ministère de la justice américain. L’acte d’inculpation, daté du 12 juillet, était jusqu’ici sous scellé.

Lire aussi :   Cyberattaque : comment un jeune Anglais est devenu un « héros accidentel »

Marcus Hutchins est accusé, avec d’autres individus, d’avoir fabriqué et distribué le logiciel baptisé « Kronos », conçu pour voler des informations liées aux transactions bancaires en ligne. Ce logiciel malveillant apparu en 2014 et encore actif fin 2016 avait été configuré pour viser notamment les systèmes bancaires au Royaume-Uni, Canada, Allemagne, Pologne et France, selon les autorités judiciaires américaines.
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/08/04/le-hacker-sauveur-inculpe_5168446_4408996.html 

ENTRETIEN – LES FRANÇAIS CONNAISSENT MAL LES LOIS FIN DE VIE
Nous publiions hier notre commentaire du sondage sur les Français et l’euthanasie.

Avec une lecture concordante, le Docteur Anne de La Tour, présidente de la Société Française d’Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP) explique comment il manque en France la question spirituelle.

Elle répond ici à Radio Vatican
https://www.infocatho.fr/entretien-les-francais-connaissent-mal-les-lois-fin-de-vie-dc-de-la-tour/ 

ROYAUME-UNI : L’AFFAIRE CHARLIE GARD ET LA QUESTION DE L’EUTHANASIE
Au Royaume-Uni, Charlie Gard est décédé le 28 juillet 2017 après que les médecins ont retiré l’assistance respiratoire qui le maintenait en vie. Le sort du bébé, atteint d’une maladie rare au cœur, a suscité une vive émotion à travers le monde, à la suite d’une bataille judiciaire entre ses parents qui souhaitaient continuer de le soigner, et un hôpital londonien qui préférait le laisser mourir.

Charlie Gard, qui devait célébrer son premier anniversaire le 4 août 2017, souffrait du syndrome de déplétion de l’ADN mitochondrial. Cette grave maladie génétique le rendait incapable de se déplacer ou de respirer sans ventilation artificielle. L’hôpital Great Ormond Street (GOSH), à Londres, avait décidé de ne pas poursuivre les soins. La justice britannique d’abord, puis la Cour européenne des droits de l’homme a toujours donné raison au corps médical, jugeant qu’un prolongement des soins pouvait « faire souffrir le bébé ».

Le 24 juillet, les parents ont finalement abandonné leur combat, constatant qu’il était trop tard pour le sauver, après un ultime refus de la Haute Cour de Londres d’accorder un délai supplémentaire avant la fin du maintien en vie de l’enfant. D’après l’AFP le même jour, Connie Yates, la mère du bébé, a déclaré en larmes à sa sortie : « C’est la chose la plus difficile qu’il nous a été donné de faire », mais « nous avons décidé de laisser partir notre enfant. » Le père du bébé, Chris Gard, a dénoncé pour sa part : « Trop de temps a été perdu. On l’a laissé attendre des mois à l’hôpital ».

« Nous avions une chance, mais nous n’étions pas autorisés » a également déclaré Chris Gard. De fait, l’établissement n’a pas voulu accorder cette possibilité. Comme le souligne Clémentine Jallais le 31 juillet 2017 sur reinformation.tv, « en laissant traîner l’affaire pendant huit mois, ils ont condamné sinon accéléré la mort de cet enfant qui aurait pu bénéficier d’un traitement expérimental », un traitement que les médecins anglais, appuyés par la justice nationale et européenne, ont jugé « futile ».

Un hôpital new-yorkais avait pourtant accepté, le 6 juillet dernier, de prendre comme patient Charlie Gard, à condition que toutes les barrières légales à sa venue fussent levées, et alors que Donald Trump s’était déjà exprimé en faveur de l’accueil de l’enfant malade. Aux Etats-Unis, Charlie Gard aurait pu recevoir un traitement expérimental permettant d’améliorer ses fonctions cérébrales. L’hôpital Bambino Gesu, situé à Rome et dépendant du Vatican, avait proposé lui aussi d’accueillir l’enfant britannique « pour le temps qu’il lui reste à vivre ». Une offre survenue après un tweet du pape François, le 2 juillet 2017, réaffirmant la nécessité de « défendre la vie humaine, surtout quand elle est blessée par la maladie », en référence à cette affaire. La conférence des évêques d’Angleterre et du Pays de Galles s’était également opposée, le 28 juin, à

Liban – les évêques maronites favorable à un plan de rapatriement des réfugiés syrien
Les institutions civiles libanaises sont tenues d’adopter rapidement un « plan global » afin de prédisposer le retour dans leur patrie des syriens ayant trouvé refuge au Liban. C’est ce qu’ont demandé les Evêques maronites dans le communiqué diffusé au terme de leur réunion mensuelle du 2 août ayant eu lieu au siège patriarcal estival de Dimane, sous la Présidence du Patriarche d’Antioche des Maronites, S.Em. le Cardinal Bechara Butros Rai. Selon les Evêques maronites, l’absence d’un dessein global en matière de gestion de la situation des migrants provoque d’ores et déjà des dommages importants à la nation libanaise.

Les réfugiés syriens présents au Liban et enregistrés auprès des bureaux et structures de l’ONU sont plus d’un million, sachant que ce chiffre est partiel, attendu que nombre de réfugiés ne se sont soumis à aucune forme d’enregistrement auprès des organismes internationaux ou des institutions libanaises. Le Patriarche d’Antioche des Maronites avait déjà adressé un appel analogue au Président libanais, Michel Aoun, le Dimanche 16 juillet, au cours de l’homélie donnée à l’occasion de la fête de Saint Charbel. « Malgré toute notre solidarité envers les réfugiés – avait déclaré en cette occasion le Cardinal – les libanais souhaitent que soit revu le processus visant à leur https://www.infocatho.fr/liban-eveques-maronites-favorable-a-plan-de-rapatriement-refugies-syrien/

NATHALIE HEINICH : PETRARQUE CONTRE LES RAGOTS
Le 1er juin dernier, la sociologue Nathalie Heinich recevait le prix Pétrarque de l’essai 2017, décerné par France Culture et Le Monde. Les deux médias récompensent la Directrice de recherche au CNRS pour son ouvrage Des valeurs – Une approche sociologique, (Bibliothèque des Sciences humaines, Gallimard, mars 2017) dans lequel elle tente de de redéfinir la notion de « valeur », terme tant galvaudé aujourd’hui. Le prix lui a officiellement été remis lundi dernier à l’occasion des rencontres Pétrarque de Montpellier. Cette décision du jury n’a cependant pas fait l’unanimité au sein de la communauté des sciences humaines. Suite à une publication Facebook du sociologue Geoffroy de Lagasnerie – lequel accuse « les prises de position réactionnaires » de « l’une des idéologues les plus engagée dans la légitimation des idéologies homophobes », sans pour autant incriminer l’essai récompensé – une pétition a été lancée pour demander le retrait du prix Pétrarque à la lauréate. En exclusivité, nous publions aujourd’hui la réponse de Nathalie Heinich aux pétitionnaires. 

La pétition lancée en juin sur le site change.org, à la suite du tweet d’un sociologue connu surtout pour sa malveillance et qui en reprend les arguments (Geoffroy de Lagasnerie NDLR), m’accuse d’être « homophobe », « anti-féministe » et « néo-conservatrice » (à quoi certains commentateurs ajoutent que je serais « antisémite » et « raciste » – et pourquoi pas aussi « islamophobe », tant qu’on y est ?) : n’en jetez plus ! Voici quelques éléments de réponse.  http://revuelimite.fr/tribune-nathalie-heinich-contre-la-meute

POUR ENTAMER SON DEUIL, L’HUMAIN A BESOIN DE RITES. Aujourd’hui, il s’éloigne des institutions religieuses pour lui donner une dimension sociale
Le rite funéraire est universel, mais sa forme est diverse. Elle ne l’a d’ailleurs jamais autant été qu’aujourd’hui. Alors que notre société sort peu à peu d’une longue période de tabou et mesure l’importance de la parole dans le processus de deuil, l’humain cherche à se réapproprier la mort par le rite, avec l’objectif de faire mémoire. Alors on ne supprime plus les pages des défunts sur les réseaux sociaux, voire même on en crée de nouvelles pour les célébrer, profitant de notre technologie de pointe pour donner l’illusion de l’éternité. La tendance est à l’identification, à l’individualisation du défunt. « La crémation a ouvert des possibilités d’appropriation et de signification de l’identité individuelle à travers le rite », observe Christian Grosse, historien et anthropologue des christianismes modernes.

Le rite par les flammes

Aujourd’hui, 90 % des Suisses recourent à l’incinération. C’est trois fois plus qu’il y a trente ans. Le pays fait office d’exception en Europe. Cet essor exprime la décléricalisation du rite funéraire, selon Christian Grosse. Elle marque le refus de l’individu de se laisse dicter des règles communautaires. A l’idée du choix personnel s’ajoute celle insupportable du corps qui se décompose dans une société qui en prend toujours plus soin. Sous l’Ancien Régime, les défunts étaient inhumés dans ou aux abords des églises. Le chrétien était alors un parmi d’autres. On assiste actuellement à une hypersignification du lieu, qui donne l’illusion du choix, de l’originalité et donc de l’identification. Et on
Pour entamer son deuil, l’humain a besoin de rites. Aujourd’hui, il s’éloigne des institutions religieuses pour lui donner une dimension sociale

Le rite funéraire est universel, mais sa forme est diverse. Elle ne l’a d’ailleurs jamais autant été qu’aujourd’hui. Alors que notre société sort peu à peu d’une longue période de tabou et mesure l’importance de la parole dans le processus de deuil, l’humain cherche à se réapproprier la mort par le rite, avec l’objectif de faire mémoire. Alors on ne supprime plus les pages des défunts sur les réseaux sociaux, voire même on en crée de nouvelles pour les célébrer, profitant de notre technologie de pointe pour donner l’illusion de l’éternité. La tendance est à l’identification, à l’individualisation du défunt. « La crémation a ouvert des possibilités d’appropriation et de signification de l’identité individuelle à travers le rite », observe Christian Grosse, historien et anthropologue des christianismes modernes.
http://www.bonnenouvelle.ch/bn2/index.php/k2/categories/item/1555-reapproprions-nous-la-mort 

OSER PARLER DE LA MORT AUX ENFANTS
Rosette Poletti, infirmière spécialisée dans l’accompagnement en fin de vie, théologienne et psychothérapeute, livre ses conseils pour aborder la mort avec les enfants

«Attendez que l’enfant vous interroge pour lui parler de la mort. Donnez-lui des réponses claires et simples, conseille Rosette Poletti, infirmière, théologienne et psychothérapeute. Nous projetons nos peurs sur l’enfant. Mais il est bien moins angoissé que nous. Il est surtout curieux. » « Prenez soin de vous. Ne lui cachez pas votre douleur, mais trouvez un lieu extérieur pour l’exprimer. Mieux vous irez, mieux ira votre enfant. » L’enfant accepte plus facilement la mort que les adultes. « Il a l’humilité d’accepter qu’il y a des choses qu’on ignore, comme le mystère de la mort. Sa capacité à l’ici et maintenant lui permet de sortir de sa tristesse par une sollicitation extérieure aussi simple qu’une sortie à la patinoire. » On oublie aussi souvent que l’enfant est quotidiennement confronté à la mort. Que dire devant le cliché du petit Aylan Kurdi, réfugié syrien retrouvé noyé sur une plage de Turquie ? « Dites à votre enfant qu’il est tombé du bateau et qu’il s’est noyé. Dites-lui aussi que vous prenez des bateaux plus solides et que vous mettez des gilets de sauvetage. Minimisez sans éviter la réalité. »

Une question d’âge

Avant 2 ans, l’enfant sait que la personne est partie. Il a besoin de sécurité et d’un cadre stable. De 3 à 5 ans, il prend conscience que le défunt ne reviendra pas, mais ne comprend pas le « pour
http://www.bonnenouvelle.ch/bn2/index.php/2013-06-24-13-42-10/articles-parus/item/1078-oser-parler-de-la-mort-aux-enfants` 

DES CHERCHEURS AMÉRICAINS ONT MODIFIÉ LE GÉNOME D’EMBRYONS HUMAINS AVEC CRISPR-CAS9
Audrey Dufour, le 03/08/2017 à 11h06
Une étude parue mercredi 2 août dans la revue Nature relance le débat éthique autour des ciseaux moléculaires. Une équipe dirigée par des biologistes américains a modifié avec succès le génome d’embryons humains porteurs d’une maladie cardiaque. Les embryons ont été détruits.
http://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Ethique/chercheurs-americains-modifie-genome-dembryons-humains-Crispr-Cas9-2017-08-03-1200867437?from_univers=lacroix 

CE QUE LES TOTALITARISMES N’ONT PU OBTENIR PAR LA TERREUR, LA POSTMODERNITÉ COMPTE L’OBTENIR PAR LA DÉRISION
De Francis Richard sur le site "Contrepoints.org" : La haine du monde, de Chantal Delsol Ce que les totalitarismes n’ont pu obtenir par la terreur, la postmodernité compte l’obtenir par la dérision. Sur le dernier livre de Chantal Delsol. Le XX e  siècle a été dévasté par la démiurgie des totalitaires qui répondaient à des transfigurations du monde humain....
ARRACHER L’HOMME AU MAL

La postmodernité, qui prétend poursuivre le BIEN, cherche donc à arracher l’homme au MAL, c’est-à-dire à le déraciner du monde réel, pour parvenir à l’émancipation totale dans un monde rêvé: Le prométhéisme perverti s’instaure en remplaçant la métaphysique par l’histoire, la nature par la culture.
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2017/08/03/ce-que-les-totalitarismes-n-ont-pu-obtenir-par-la-terreur-la-postmodernite.html 

7-0 LAICITÉ  

8-0 SOCIÉTÉ (Politique, etc)

EMPLOIS FAMILIAUX : MICHEL MERCIER PRÊT À REMBOURSER LES 40.000 EUROS DE SA FILLE SI...
INFO OBS. Visé par une enquête, l'ancien ministre qui vient d'être admis au conseil Constitutionnel, prend les devants.
Caroline Michel
"Michel Mercier n’a commis aucun délit. Il répondra sans difficulté à l’invitation des enquêteurs pour s’expliquer sur l’emploi de sa fille", déclare à "l'Obs" l’avocat du sénateur centriste, André Soulier. On a appris, ce vendredi 4 août, que le Parquet national financier avait ouvert une enquête préliminaire pour "détournement de fonds publics" dès la publication, mercredi 2 août, de l’article du "Canard enchaîné" qui a déclenché l’affaire. Dans sa dernière livraison, l’hebdomadaire satirique dévoilait en effet que Michel Mercier avait employé sa fille Delphine à mi-temps comme collaboratrice au Sénat entre 2012 et 2014.

"Dans les jours qui viennent, Michel Mercier va déposer en consignation l’équivalent des salaires perçus par sa fille, soit environ 40.000 euros", ajoute son défenseur André Soulier. Cette somme sera placée sur le compte que son avocat possède à la Carpa, la Caisse des règlements pécuniaires des avocats, organisme indépendant rattaché au barreau de Lyon.

Emploi de sa fille au Sénat : Michel Mercier visé par une enquête du PNF

"C’est une sorte de dépôt de garantie pour preuve de sa bonne foi, qu’il s’engage à débloquer si jamais la justice devait démontrer que ces sommes ont été indûment versées à sa fille, ce qu’il conteste formellement", précise son avocat, pilier du barreau de Lyon qui était par ailleurs le défenseur du cardinal Barbarin dans l’affaire de pédophilie qui a secoué l’archevêché l’an passé. http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170804.OBS3016/michel-mercier-pret-a-rembourser-les-salaires-de-sa-fille-s-il-est-juge-coupable.html 

LA RÉFORME DU CODE DU TRAVAIL PAR ORDONNANCES VOULUE PAR EMMANUEL MACRON
C'était une promesse du candidat: le président Macron souhaite une réforme à haut risque du code du travail par ordonnances. En ce sens, il a consulté pour la première fois les responsables syndicaux -CFDT, CGT et FO- et patronaux le 23 mai 2017. Un chantier désigné prioritaire par le gouvernement et confié à la nouvelle ministre du Travail Muriel Pénicaud, alors que les syndicats mettent en garde sur le calendrier au pas de charge. D'autant que cette "loi Travail 2" interviendrait moins d'un an après la loi El Khomri et ses six mois de contestation et grèves car insuffisamment discutée avec les partenaires sociaux, et d'ailleurs rejetée par la CGT et FO. Le gouvernement dévoile en tout cas son programme et sa feuille de route le 6 juin, pour un examen en Conseil des ministres 22 jours plus tard.
http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/droit-travail/reforme-code-du-travail-ordonnances-emmanuel-macron-loi-travail-2_1910964.html 

CODE DU TRAVAIL: LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL SAISI POUR UN PROBLÈME DE MÉTHODE
Les groupes socialistes, communistes et Insoumis contestent le projet de loi d'habilitation. Ils invoquent notamment "une rupture d'égalité entre les salariés licenciés".

C'est un caillou dans la chaussure du gouvernement dont la taille est pour le moment incertaine. Ira-t-il jusqu'à le gêner dans sa grande marche vers la réforme du code du travail, prévue pour s'achever à la fin de l'été? Pas si sûr.  

LIRE AUSSI >> Loi Travail 2: les dix changements qui vous attendent à la rentrée 

Reste néanmoins que le recours annoncé jeudi 3 août par le groupe des députés de la Nouvelle gauche, de la France Insoumise et de la Gauche Démocrate et Républicaine est bien de nature à embêter un gouvernement désireux d'aller vite dans ses réformes. 

"Une contestation de la méthode gouvernementale"

En sollicitant le Conseil constitutionnel, les trois groupes de gauche jouent leur coup crânement, sans certitude d'être gagnants, mais avec la volonté de dénoncer une méthode qu'ils jugent critiquables. Car le recours, qui devrait être déposé officiellement avant mardi 8 août, porte sur la forme et "l'imprécision du mandat confié au gouvernement par les ordonnances", assure le communiqué officiel signé par Olivier Faure (Nouvelle gauche), Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) et André Chassaigne (communistes), les trois chefs de file de l'opposition, parvenus à s'entendre et à s'unir autour de ce projet. 

"Nous estimons que le rôle du parlement a été entravé, notamment au vu des délais fixés, explique Olivier Faure, du groupe Nouvelle Gauche. Tout ceci méconnaît l'exigence de clarté et de sincérité du débat parlementaire." Un avis partagé par Éric Coquerel, député de Seine-Saint-Denis. "C'est clairement une contestation de la méthode gouvernementale expéditive que nous formulons." 

http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/droit-travail/code-du-travail-le-conseil-constitutionnel-saisi-pour-un-probleme-de-methode_1932932.html?PMSRC_CAMPAIGN=20170804170101_31_nl_nl_lexpress_politique_59848bf34c964df2578b4567&xtor=EPR-787-[20170804170101_31_nl_nl_lexpress_politique_59848bf34c964df2578b4567_0021ZH]-20170804-[_004N02U]-[RB2D106H001CTNV2]-20170804030200#PMID=ZHMudGFuZ3VheUBiZWxsLm5ldA== 

MARCEL GAUCHET : « APRÈS LA CRISE TOTALITAIRE, L’HISTOIRE EUROPÉENNE DOIT FAIRE FACE A LA CRISE INDIVIDUALISTE »
Nous rencontrons Marcel Gauchet dans son bureau chez Gallimard, dans le VIIe arrondissement parisien. La fenêtre est ouverte, et donne sur un jardin où fleurissent des petits troupeaux de pâquerettes. Il fait beau, les murs sont tapissés de livres, et Marcel est d’humeur joviale. Il rit beaucoup, s’exclame, et prend les choses avec une bonhomie distante, un peu à la façon de ses livres, qui décrivent l’apocalypse individualiste avec une inéluctabilité sans tragique. Dans Le Nouveau Monde, le tome IV de sa somme sur l’avènement de la démocratie, il raconte la dernière étape de la modernité qui s’est soldée dans les années 1970 par l’apparition de la mondialisation, et la reconnaissance effective que nul transcendance ne pouvait plus guider la politique. Philosophe, historien, sociologue, Marcel Gauchet est une intelligence complexe qui décrit avec patience et minutie les ficelles qui sous-tendent un monde branlant auquel on ne comprend plus rien. Allergique aux idéologues, il se contente de dresser le constat passionnant des apories de l’Occident, nous faisant prendre conscience du processus dans lequel nous sommes prisonniers. Pour mieux nous échapper ?

Entretien réalisé par Max-Erwann Gastineau et Eugénie Bastié.

Dans votre dernier livre, vous parlez de l’avè­nement d’un « nouveau monde » débarrassé du « noyau secret de la transcendance ». Sous quels aspects se déploie ce nouveau monde ?

L’avènement de ce « nouveau monde » n’est ni un accom­plissement, ni une apothéose. Il résulte d’une implosion silencieuse qui a brouillé tous les repères sur lesquels les acteurs que nous sommes fondaient leur rapport au mon­de, qu’il s’agisse des rapports entre la société et le pouvoir, des relations entre les individus et le pouvoir ou du lien entre passé, présent et avenir. D’où le fait que nous soyons aujourd’hui désemparés, pris de vertige face à l’insaisissa­ble qui semble plus que jamais caractériser notre temps.
http://revuelimite.fr/marcel-gauchet-apres-la-crise-totalitaire-lhistoire-europeenne-doit-faire-face-a-la-crise-individualiste 

EMPLOI DE SA FILLE AU SÉNAT : MICHEL MERCIER VISÉ PAR UNE ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE DU PNF
Tout juste nommé au Conseil constitutionnel, l'ex-ministre de la Justice est soupçonné de détournements de fonds publics.
Les emplois familiaux des parlementaires n'ont pas fini d'occuper la justice. Michel Mercier, garde des Sceaux de 2010 à 2012, est actuellement visé par une enquête préliminaire du Parquet national financier alors même qu'il vient d'être nommé au Conseil constitutionnel,
selon des informations du "Monde" ce vendredi 4 août. Le PNF s'est saisi mercredi des révélations du "Canard enchaîné" sur l'emploi controversé d'une de ses filles au Sénat, de 2012 à 2014.

Michel Mercier, futur "Sage" épinglé pour avoir employé sa fille

Le parquet entend vérifier si cet emploi par l'ex-sénateur UDI du Rhône est fictif ou non, et a ordonné en ce sens une enquête préliminaire pour détournements de fonds publics, selon une information confirmée par plusieurs médias. Jeudi, il a obtenu une ordonnance d'un juge des libertés afin d'effectuer une perquisition au Sénat.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170804.OBS2994/emploi-de-sa-fille-au-senat-michel-mercier-vise-par-une-enquete-preliminaire-du-pnf.html 

RÉFORME DU CODE DU TRAVAIL: «LE PROJET SERA PRÉSENTÉ LE 31 AOÛT» ET «LA CONCERTATION SE POURSUIT», INDIQUE EDOUARD PHILIPPE

GOUVERNEMENT « Les textes définitifs seront approuvés par le Conseil des ministres avant la fin de l’été », a également expliqué le Premier ministre…
« Seule l’efficacité compte ». C’est ce qu’a martelé le Premier ministre Edouard Philippe dans une interview accordée ce vendredi au
Parisien et dans laquelle il revient sur  le projet de réforme du Code du travail.

« La concertation se poursuit pendant l’été pour finaliser le projet, qui sera présenté le 31 août, et les textes définitifs seront approuvés par le Conseil des ministres avant la fin de l’été », a indiqué le Premier ministre.

>> A lire aussi : Les députés de gauche vont déposer un recours devant le Conseil constitutionnel

Des mesures « trop audacieuses » pour certains, « pas assez » pour d’autres

« Des mesures paraîtront trop audacieuses à certains et pas assez à d’autres, c’est la vie, mais toutes auront fait l’objet d’un dialogue approfondi avec les partenaires sociaux », a ajouté le chef du gouvernement.

A la question, le texte ne fait-il pas la part belle aux revendications patronales ? Edouard Philippe assène : « Je ne suis pas là pour faire plaisir à tel ou tel, je suis là pour mettre en œuvre les engagements du président de la République et pour faire redémarrer le pays. C’est le sens de cette réforme ». Le Parlement, par un ultime vote du Sénat, a définitivement adopté ce mercredi le projet de loi autorisant le gouvernement à légiférer par ordonnances pour réformer le Code du travail.
http://www.20minutes.fr/politique/2113283-20170804-reforme-code-travail-projet-presente-31-aout-concertation-poursuit-indique-edouard-philippe 

LA FRANCE MACRONISÉE
Rien ne pourrait faire plus de plaisir à Emmanuel Macron que de lui dire qu’il ne ressemble pas à ses prédécesseurs immédiats. Il a voulu en prendre le contre-pied avec un sens aigu de la communication, ayant compris – il l’a dit – que dans leur subconscient, les Français n’appellent pas de leurs vœux, pour les représenter, un marchand de tapis monté sur talonnettes ou un guignard normalisé par sa médiocrité, mais cultivent la nostalgie des siècles d’or et des rois.Mais il ne suffit pas de japper pour ressembler au lion. Il n’est pas élu depuis un mois que, déjà, l’on commence à se douter que ce roi d’opérette n’est qu’un comédien – à moins, ce qui serait plus grave, qu’il ne soit que la doublure de plus grands et redoutables que lui. Dès l’origine, l’Élu, issu de l’Inspection des Finances – l’élite de Bercy – et de la banque Rothschild, est apparu comme un homme de la Finance. Il n’est pas irrationnel de se demander quels maîtres il sert.La France ? Je doute qu’il la connaisse vraiment. Son peuple lui apparaît comme un ramassis d’ouvrières bretonnes analphabètes ou de gens de peu – si peu, qu’ils ne « sont rien » ! De son histoire, il retient Versailles, dont le décor grime et grise sa vanité ; mais il ne lésine pas sur les repentances, en reconnaissant officiellement – comme ses prédécesseurs depuis Chirac – la prétendue responsabilité de notre pays dans la rafle du Vel d’hiv et la déportation des Juifs ; ou, lors des obsèques de Simone Veil, en exaltant la sollicitude de cette dernière à l’égard des pauvres poseuses de bombes violentées dans les « geôles françaises » pendant la guerre d’Algérie… Les galonnés d’aujourd’hui ne valent guère mieux que les soudards d’hier et l’Armée n’a d’autre intérêt que de mettre en valeur le nouveau Jupiter, pour la galerie et les caméras, à bord d’un http://www.monde-vie.com/ 

LE PARLEMENT A DONNÉ SON FEU VERT À LA RÉFORME DU TRAVAIL PAR ORDONNANCES. LE PROJET DE LOI A DONNÉ LIEU À PLUSIEURS VOTES DE L’ASSEMBLÉE ET DU SÉJAT

Le processus est lancé. Le Parlement, par un ultime vote du Sénat, a définitivement adopté, ce mercredi 2 août, le projet de loi très critiqué à gauche autorisant le gouvernement à légiférer par ordonnances pour réformer le Code du Travail.

Les sénateurs ont adopté par 225 voix pour et 109 contre la version du texte établie à l'occasion d'une commission mixte paritaire (formée de 7 sénateurs et 7 députés), qui avait été acceptée la veille par les députés.

La droite, LR et centristes, ainsi que les sénateurs REM et 10 membres du RDSE (à majorité PRG) ont voté pour. PS, communistes et anciens membres du groupe écologiste s'y sont opposés.

Le projet de loi, qui vise à "donner plus de liberté et plus de protection" aux entreprises et aux salariés selon le gouvernement, donne le cadre des futures ordonnances sur lesquelles les arbitrages de l'exécutif seront présentés aux organisations syndicales et patronales fin août.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170803.OBS2928/le-parlement-a-donne-son-feu-vert-a-la-reforme-du-travail-par-ordonnances.html#xtor=EPR-1-[ObsPolitique]-20170803 

TRAVAIL DE NUIT, TÉLÉTRAVAIL..., LES DERNIÈRES SURPRISES DE LA LOI TRAVAIL 2
Le projet de réforme du code du travail, adopté par le Parlement le 2 août, contient des mesures moins remarquées, mais qui pourraient changer le quotidien des salariés.

Le projet de loi d'habilitation autorisant le gouvernement à réformer le code du travail par ordonnances a été officiellement adopté par le Parlement mercredi 2 août. Le texte contient des changements majeurs pour l'entreprise et le salarié, notamment en matière de licenciement ou de prud'hommes, mais d'autres thématiques sont également abordées.  
Moins emblématiques que le plafonnement des dommages et intérêts ou la nouvelle articulation entre
accord de branche et accord d'entreprise, il faut néanmoins les surveiller, car elles pourraient modifier le quotidien de nombreux salariés. 
1. Généraliser le télétravail
2. Prêter gratuitement un salarié à une autre entreprise

3. "Sécuriser" les accords sur le travail de nuit
ETC.

http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/droit-travail/travail-de-nuit-teletravail-les-dernieres-surprises-de-la-loi-travail-2_1932657.html?PMSRC_CAMPAIGN=20170803115347_31_alt_nl_lentreprise_flash_5982f2aa8b4467d9647b23c6&xtor=EPR-5030-[20170803115347_31_alt_nl_lentreprise_flash_5982f2aa8b4467d9647b23c6_0021XZ]-20170803-[_004MXBF]-[RB2D106H001CTNV2]-20170803095500#PMID=ZHMudGFuZ3VheUBiZWxsLm5ldA== 

8-A BREXIT 

ROYAUME-UNI: JACOB REES-MOGG, LE CORBYN DES CONSERVATEURS?
Par Lucien Rabouille
Depuis les législatives du 8 Juin, Theresa May est pour la famille conservatrice anglaise l’éternelle vieille tante acariâtre que l’on maintient sous assistance respiratoire pour profiter de son patrimoine, faute de pouvoir payer les droits de succession. Adulée sur l’île peu après le Brexit, May a vu sa position se fragiliser. Les Tories que l’on donnait en avril hégémoniques durent en juin batailler ferme pour conserver une majorité rétrécie aux Communes. Depuis, les sondages parient sur un retour du Labour, plus rouge que jamais, en cas d’élections anticipées.

En y pensant toujours, sans jamais en parler, le Parti conservateur se cherche un nouveau leader. Surnage dans cette nasse un honnête propriétaire terrien qui n’avait rien demandé à personne : Jacob Rees-Mogg.

On ne sait qui, des observateurs ou du principal concerné, est le plus surpris de cette ascension. Depuis le printemps, le député a rejoint le club sélectif des poids lourds conservateurs comme David Davis (ministre en charge du Brexit) et celui, plus encore sélectif des poids très lourds comme Boris Johnson. Des instituts commencent à sonder son capital d’estime auprès de la base du pays réel conservateur : déjà 15% d’intention de réussite chez les sympathisants tories !

Plus excentrique que Boris Johnson?

Une pétition informelle a déjà réuni près de 10 000 signatures. Twitter montre l’aristocrate ancien d’Eton en chapeau melon faisant des grimaces et des génuflexions. Le « Mogmentum » (néologisme associant « momentum » au patronyme de notre député dont les tweets en bon latin (d)étonnent) est presque devenu un phénomène de société.

Sans que l’on ne sache vraiment ce qui l’emporte pour son public entre la dérision, la désinvolture et le goût d’un conservatisme authentique. D’innombrables « memes » – montages satiriques sur Internet – célèbrent son phrasé délicieusement suranné et
https://www.causeur.fr/may-rees-mogg-conservatisme-brexit-145899?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=7f54f2a8a6-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-7f54f2a8a6-57258861 

THERESA MAY PEUT-ELLE SE MAINTENIR AU POUVOIR ?
Recueilli par Claire Guyot, le 20/07/2017 à 6h00
Les critiques se multiplient contre la première ministre britannique. Après avoir perdu sa majorité absolue au parlement aux élections législatives de juin et un début de négociation difficile sur le Brexit, Theresa May apparaît de plus en plus affaiblie, notamment dans son propre parti conservateur, où son leadership est de plus en plus contesté.
http://www.la-croix.com/Journal/Theresa-May-peut-elle-maintenir-pouvoir-2017-07-20-1100864140?utm_term=721767&from_univers= 

8-B CETA
8-C CD01 Accord sur le contrôle du climat 

8-D UNION EUROPÉENNE  

9-A EUROPE 

9-B PROCHE ORIENT – SYRIE, ÉGYPTE, IRAK, IRAN, ISRAEL, TURQUIE, RUSSIE, SYRI, ARABIE, QATAR

Israel
DE NOUVELLES DÉCOUVERTES SUGGÈRENT QUE LES RITUELS ONT ÉTÉ MAINTENUS EN GALILÉE APRÈS LA CHUTE DU SECOND TEMPLE
De récentes découvertes indiqueraient que les familles sacerdotales auraient fui à Magdala après la destruction du second temple sous l’empire romain.

En effet, la ville de Marie-Madeleine présente une « culture » similaire à celle de l’ancienne Jérusalem. Les chercheurs s’interrogent sur le nombre de ‘pratiques sacrées’ que les prêtres auraient emmenées avec eux à Magdala. En entreprenant des activités de constructions en 2009, l’Autorité israélienne des antiquités aurait fait la découverte de « l’une des 8 synagogues datant du 1er siècle » dans laquelle se trouverait « la pierre de Magdala, une table de lecture de la Torah sculptée en pierre représentant la ménorah et probablement le temple de Jérusalem ». La « pierre de Magdala » est considérée comme l’une des plus importantes découvertes archéologiques au cours du demi-siècle écoulé en Israël.

Après 7 années d’excavations sur le site, l’archéologue mexicaine Marcela Zapata-Meza aurait fait d’incroyables découvertes : 4 « mikva’ot » (bains rituels) d’eaux souterraines, un marché, des fosses de pêche, des mosaïques, quelques 2 400 pièces de monnaies, une riche zone domestique, un quai et un havre. Tout cela tend à démontrer que « Magdala était au premier rang sur le plan commercial et culturel au 1er siècle ».

Les archéologues ont également trouvé des récipients en pierre utilisés pour garder l’eau purifiée afin de procéder à des rituels, des lampes à huile similaires à celles utilisés par les prêtres à Jérusalem, ainsi que des palettes identiques à celles utilisées dans le Temple. Tout ceci porte à croire que les familles sacerdotales n’étaient pas venus « les mains vides ».

« En théorie, il est possible d’associer les bains rituels ou encore les vases en pierre se trouvant à différents endroits de la Galilée avec les prêtres qui y avaient demeurés », écrit le professeur Zeev Weiss. Il ne
https://www.infochretienne.com/de-nouvelles-decouvertes-suggerent-rituels-ont-ete-maintenus-galilee-apres-chute-second-temple/?mc_cid=ea22a304b3&mc_eid=deeba98d31 

Iran

AU SORTIR DE PRISON, UNE SURPRISE IMPENSABLE
En Iran, alors qu’Ahmid était persécuté en prison en raison de sa foi, au même moment, ses parents sont devenus chrétiens suite à un rêve.
Vidéo

https://www.portesouvertes.fr/informer/espace-tv/?utm_source=btn&utm_medium=EmailInfo08_2017&utm_campaign=Pleincadre&_cldee=ZHMudGFuZ3VheUBiZWxsLm5ldA%3d%3d&recipientid=contact-968d8b9a7acbe511941400155d0c180d-5897b98f0b7e49df81c83ba171c15337&esid=6ff0d789-fb78-e711-9408-00155d0c1cfa&urlid=17 

MARYAM NAGHASH ZARGARAN LIBÉRÉE DE PRISON

Chrétiens d'Iran

Maryam Naghash Zargaran, une chrétienne iranienne de 39 ans vient d’être libérée de prison. Elle avait été arrêtée en janvier 2013 en même temps que le pasteur Saeed Abedini et conduite à la prison d’Evin à Téhéran.

Selon World Watch Monitor, Maryam Naghash Zargaran aurait été libérée hier soir de prison après avoir passé 4 ans sous les barreaux pour sa foi chrétienne. Arrêtée dans le cadre de son travail au côté du pasteur Saeed Abedini dans un orphelinat, elle était accusée de « propagande contre le régime islamique et attaque contre la sécurité nationale»

D’une santé fragile (elle avait été opérée au coeur il y a 10 ans), son mauvais état cardiaque aurait été exacerbée par les conditions de détention. En plus de ce problème, elle a également été diagnostiquée en prison de problèmes lombaires, d’une arthrite et d’une ostéoporose.

Malgré sa souffrance, et bien qu’ayant été autorisée à quitter à plusieurs reprises la prison pour traitement médical, Maryam a été contrainte à chaque fois de retourner en prison. De plus, elle n’a pas obtenu le traitement nécessaire pour la soigner alors qu’elle était détenue. Pire encore, sa peine a même été prolongée de six semaines pour rattraper le temps qu’elle avait passé en dehors de la prison.

De nombreuses voix, comme celle d’Amnesty International ou d’Article 18 se sont levée pour dénoncer le déni de soins et le manque de respect de la liberté religieuse des autorités iraniennes.
http://www.eleutherie.com/2017/08/maryam-naghash-zargaran-liberee-de-prison.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail 

9-C ORIENT - INDE, CHINE, JAPON, CORÉE, INDONÉSIE, PHILIPINES, AUSTRALIE

Chine
LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS ÉTRANGÈRES DE PARIS, SUJET D'ÉTUDES DE CHERCHEURS DE CHINE CONTINENTALE

Des chercheurs de Chine continentale ont participé à une conférence internationale consacrée aux « Liens entre les Missions étrangères de Paris et la Chine depuis la dynastie Qing » les 26 et 27 juillet derniers à l'université chinoise de Hongkong. Destiné en priorité au monde universitaire de Chine continentale, ce colloque avait vocation à réunir les chercheurs de différentes disciplines des sciences humaines et sociales qui étudient les liens qu’entretiennent la Société des Missions étrangères de Paris et la société chinoise depuis sa fondation sous la dynastie Qing (1644-1912).

La Société des Missions étrangères de Paris, officiellement fondée en 1663, a envoyé plus de 1200 prêtres annoncer l’Evangile en Chine, dans le respect de la culture locale. Le premier membre de la Société à entrer en Chine est François Pallu, vicaire apostolique nommé par le pape Alexandre VII dans le sud du pays, en 1683. Les missionnaires seront généralement envoyés dans des campagnes reculées.

Un colloque inédit
http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/chine/2017-08-03-la-societe-des-missions-etrangeres-de-paris-sujet-d2019etudes-de-chercheurs-de-chine-continentale/

9-C ISLAM, ISLAMISME, IMMIGRATION, TERRORISME

PAYS-BAS: SHIRIN MUSA, LA FEMME VOILÉE « ISLAMOPHOBE »?

Entretien avec la militante associative néerlandaise.

parDaoud Boughezala
On le sait depuis l’assassinat de Théo Van Gogh en 2002 : les Pays-Bas sont l’autre pays du djihadisme européen. Grâce aux travaux de Thierry BaudetMaarten Zeegers et Paul Scheffer, les lecteurs de Causeur connaissent la proximité des situations française et néerlandaise sur le front du multiculturalisme. Dernièrement, une campagne d’affichage lancée par l’association batave Femmes for freedom dans les rues de Rotterdam promeut les mariages mixtes à destination de la communauté musulmane. Pour avoir osé montrer une jeune femme en hijab embrassant un juif en kippa, son animatrice Shirin Musa, elle-même musulmane voilée, se fait aujourd’hui taxer d’islamophobe par les élites relativistes. Entretien avec la principale intéressée.
https://www.causeur.fr/shirin-musa-pays-bas-islam-145863?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=d57a9ff806-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-d57a9ff806-57258861

IL FAUT ENCOURAGER LE DÉVELOPPEMENT D’UN « ISLAM DES LUMIÈRES »Par Aurélien Marq
On peut démontrer que l’islam qui naît d’une lecture littérale de ses textes fondateurs est un totalitarisme conquérant, avide de régenter le moindre aspect de la société comme de la vie des individus, et nourri du fanatisme religieux le plus total. Pour s’en convaincre, il suffit de lire ces textes en se souvenant qu’ils se veulent valables en tout temps et en tout lieu, d’analyser le projet politique de groupes comme les Frères musulmans, le Tabligh, le Mili Gorüs, ou de se renseigner sur l’Arabie saoudite.

Favoriser la démarche des musulmans de bonne volonté

Si les musulmans de bonne volonté veulent que leur religion soit autre chose que ce totalitarisme, et elle peut l’être, s’ils veulent qu’elle cesse d’en porter les germes, c’est à eux de s’en charger. Plusieurs, d’ailleurs, se sont depuis longtemps attelés à cette tâche immense mais porteuse des plus grands espoirs.

A lire aussi: Monsieur le président, ne vous compromettez pas avec le CFCM!

Passer de la croyance en un Coran dicté et incréé, de fait hypostase de la divinité, à un Coran inspiré et co-créé par Dieu et l’homme, comme le propose notamment Abdennour Bidar, serait un très grand pas vers une nécessaire autocritique de la religion. Cela aurait également l’avantage de faire évoluer la perception qu’a l’islam du rapport entre le divin et l’humain, l’homme n’étant plus un outil écrasé par le poids du sacré, mais un co-auteur grandi par son compagnonnage avec lui.

Ceci, néanmoins, ne peut venir que des musulmans eux-mêmes et ne saurait leur être imposé.

En revanche, il incombe au reste de la société de favoriser cette démarche, d’encourager le développement d’un « islam des Lumières » et, naturellement, de lutter contre la propagation de « l’islam de l’obscurantisme ». Dans ce but, voici quelques éléments de réflexion, que j’explorerai davantage par la suite mais déjà
1. Sur le plan sécuritaire
2. Sur le plan culturel
3. Sur le plan spirituel
4. Sur le plan politique

https://www.causeur.fr/islam-lumieres-islamisme-musulmans-daech-145917?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=7f54f2a8a6-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-7f54f2a8a6-57258861

LETTRE OUVERTE AU MONDE MUSULMANPublié le 13/10/2014
Abdennour Bidar Philosophe, auteur de Self islam, histoire d'un islam personnel (Seuil, 2006), L'Islam sans soumission : pour un existentialisme musulman (Albin Michel, 2008), et Histoire de l'humanisme en Occident (Armand Colin, 2014).
Cher monde musulman, je suis un de tes fils éloignés qui te regarde du dehors et de loin - de ce pays de France où tant de tes enfants vivent aujourd'hui. Je te regarde avec mes yeux sévères de philosophe nourri depuis son enfance par le taçawwuf (soufisme) et par la pensée occidentale. Je te regarde donc à partir de ma position de barzakh, d'isthme entre les deux mers de l'Orient et de l'Occident !

Et qu'est-ce que je vois ? Qu'est-ce que je vois mieux que d'autres, sans doute parce que justement je te regarde de loin, avec le recul de la distance ? Je te vois, toi, dans un état de misère et de souffrance qui me rend infiniment triste, mais qui rend encore plus sévère mon jugement de philosophe ! Car je te vois en train d'enfanter un monstre qui prétend se nommer Etat islamique et auquel certains préfèrent donner un nom de démon : Daesh. Mais le pire est que je te vois te perdre - perdre ton temps et ton honneur - dans le refus de reconnaître que ce monstre est né de toi, de tes errances, de tes contradictions, de ton écartèlement entre passé et présent, de ton incapacité trop durable à trouver ta place dans la civilisation humaine.

Que dis-tu en effet face à ce monstre ? Tu cries : « Ce n'est pas moi ! », « Ce n'est pas l'islam ! » Tu refuses que les crimes de ce monstre soient https://www.marianne.net/debattons/tribunes/lettre-ouverte-au-monde-musulman 

CRÉATION D’UN CIMETIÈRE MUSULMAN À QUÉBEC
Québec, le 4 août 2017 – La Ville de Québec annonce qu’elle a accepté, conditionnellement à l’approbation du conseil municipal, une offre d’achat déposée par le Centre Culturel Islamique de Québec (CCIQ) pour un terrain municipal qui lui permettra de construire un cimetière pour l’ensemble des citoyens musulmans de la grande région de Québec. Le terrain dont le prix de vente est fixé à 270 000 $ et d’une superficie de 5 706 m2 est situé au sud de la rue Frank-Carrel, voisin du cimetière Belmont. Le zonage en vigueur permet la création d’un cimetière à cet endroit, aucune modification ne sera donc requise.

« Depuis plus de 400 ans, Québec est une terre d’accueil pour toutes les cultures, les langues et les religions. Vivre ensemble, peu importe nos origines, c'est fondamental à la réussite de notre société. À Québec, ça veut dire que chaque personne a sa place dans la ville, a déclaré le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Avec la création à Québec d'un cimetière pour l'ensemble des citoyens musulmans de la région, le vivre-ensemble prend tout son sens. »

« Le CCIQ se réjouit du dénouement du projet de cimetière musulman dans la ville de Québec avec la promesse d'achat d’un terrain dont le zonage est conforme, a déclaré le président du CCIQ, M. Mohamed Labidi. Nous tenons à remercier vivement le maire Labeaume et la Ville pour la rapidité de la transaction ainsi que nos bénévoles et tous ceux qui ont aidé de près ou de loin à réaliser ce projet historique pour la communauté musulmane de la région. »
https://www.ville.quebec.qc.ca/espace_presse/actualites/fiche_autres_actualites.aspx?id=17916

MOYEN-ORIENT: LA GUERRE SUNNITES/CHIITES N’AURA PAS LIEU
Par Roland Hureaux
Ceux qui veulent se donner un air d’expert  dans les affaires du Proche-Orient ne manquent pas d’invoquer, pour expliquer les conflits actuels, l’opposition millénaire des sunnites et des chiites. Ce disant, ils font reposer la responsabilité des conflits qui ensanglantent cette région sur les indigènes, tenus pour des « sauvages », exonérant celle des puissances occidentales, dont les ingérences ont pourtant joué un rôle déterminant à l’origine de la plupart des conflits. Ils donnent aussi une importance exagérée à l’opposition des sunnites et des chiites.

Sans doute cette opposition entre les deux versions historiques de l’islam joue-t-elle un rôle important dans des pays comme le Liban, l’Irak ou le Yémen.

La même religion

Il reste qu’il s’agit d’un clivage qu’il ne faut pas forcer : sunnites et chiites sont d’accord sur l’essentiel : le Coran, la révélation, les prescriptions morales. Les uns et les autres vont en pèlerinage à La Mecque. Ils ne divergent pas sur des questions théologiques ou éthiques, seulement sur des questions généalogiques et politiques, s’agissant de déterminer quels furent les successeurs les plus légitimes du prophète à la tête du nouvel empire musulman qui se constitua au VIIe siècle. Les sunnites tiennent pour son beau-père Abou Bakr et la suite des premiers califes; les chiites pour son gendre Ali et ses successeurs.  Des différences dans l’organisation sociale existent aussi : les mollahs ont plus d’importance dans l’islam chiite mais cela peut s’expliquer par le fait que l’arabe, langue du Coran, langue étrangère pour les Iraniens, nécessite des docteurs à même de le comprendre, alors que dans le monde arabe, il est plus facile au peuple d’avoir un accès direct au texte sacré, écrit dans une langue proche de la sienne.

La guerre Iran-Irak et ses suites

Revenons cependant aux conflits récents : le plus terrible a sans doute été la guerre Iran-Irak de 1980-1988, où l’Irak a vaincu grâce à l’appui des puissances occidentales. Elle opposait le régime irakien de Saddam Hussein, sunnite, à celui des
https://www.causeur.fr/iran-arabie-saoudite-sunnite-chiite-145908 

9-E AMÉRIQUE DU NORD (USA, CANADA)

CANADA. LA POLITIQUE DE TRUMP DÉCLENCHE UNE VAGUE MIGRATOIRE VERS LE QUÉBEC
Depuis deux semaines, le Québec est confronté à d’importants flux migratoires. Nombre de ces migrants sont haïtiens et bénéficiaient, depuis le tremblement de terre de 2010, d’un statut de protection temporaire aux États-Unis, que le président américain menace de leur retirer.
Cent dix jours de traversée, onze pays et un espoir” : c’est à travers le récit du périple de Valery Clernite, une Haïtienne de 38 ans arrivée dix jours plus tôt à Montréal,
que le journal Le Devoir aborde l’important afflux de migrants que connaît actuellement le Québec, en provenance des États-Unis.
La ministre de l’Immigration a indiqué que le Québec reçoit, depuis deux semaines, environ 150 demandes d’asile par jour, soit trois fois plus qu’à la même…
“Le gouvernement Trudeau aurait dû révoquer depuis un bon moment l’Entente entre le Canada et les États-Unis sur les tiers pays sûrs.” En vertu de cet accord, un réfugié doit demander l’asile “dans le premier des deux pays dont il foule le sol”. Résultat :

Il ne peut se présenter à un poste frontalier de l’autre pays et tenter sa chance une deuxième fois. Il ne lui reste donc plus qu’à franchir la frontière dans l’illégalité afin de faire une nouvelle demande d’obtention du statut de réfugié au Canada”.

En suspendant cet accord, on “inciterait les migrants à fouler le sol canadien par les voies normales”, plaide l’auteur. Cela éviterait aux réfugiés les dangers d’une immigration illégale, et “permettrait de soulager la pression sur les policiers et les douaniers”.
http://www.courrierinternational.com/article/canada-la-politique-de-trump-declenche-une-vague-migratoire-vers-le-quebec

TRUMP - RUSSIE : L’ENQUÊTE S’ACCÉLÈRE
Le procureur spécial Robert Mueller aurait constitué un « grand jury » selon le Wall Street Journal. Le signe que les investigations prennent une autre tournure...

Une étape cruciale a été franchie dans l'enquête sur les ingérences russes durant l'élection présidentielle américaine. Selon le Wall Street Journal, le procureur spécial Robert Mueller aurait constitué un grand jury à Washington, un signe que les investigations sur Donald Trump et son entourage montent en intensité et que le processus va continuer pendant de longs mois. Le « grand jury » serait déjà à l'oeuvre depuis plusieurs semaines. 

Selon des experts cités par le quotidien, cet outil montrerait l'ampleur de l'enquête: Robert Mueller pourrait ainsi citer à comparaître certains témoins, sous serment, utiliser des documents... «Cela suggère aussi que l'enquête est plus grande et plus profonde que celle sur Flynn », explique au WSJ Stephen Vladeck, un professeur de droit à l'université du Texas. Autre indice que l'enquête prend une autre tournure: l'arrivée dans l'équipe du procureur de Greg Andres, associé chez Davis Polk & Wardwell LLP, un cabinet new yorkais. 

Les observateurs soulignent toutefois que la constitution d'un grand jury ne révèle en rien que des charges seront retenues contre le
https://www.lesechos.fr/monde/etats-unis/010164973737-trump-russie-lenquete-saccelere-2106106.php 

LE SÉNAT MUSELLE TRUMP AVANT DE PARTIR EN VACANCES
Pas de nouveau bouleversement avant la rentrée. Le Sénat américain s’en est assuré avant de bouler sa dernière session parlementaire.

Le Sénat américain a mis fin à sa session parlementaire et part en vacances vendredi, ce qui oblige le président Donald Trump à attendre -au moins – la rentrée pour remporter sa première victoire législative, d’autant plus que les parlementaires l’ont empêché de procéder à des nominations en leur absence.

Cette décision, prise à l’unanimité par les 100 sénateurs, est un avertissement envoyé au président, au cas où il se déciderait à renvoyer son ministre de la Justice, lui-même ancien sénateur, Jeff Sessions.

Publicité

Donald Trump a en effet menacé de remplacer son ministre, depuis qu’une enquête tente de déterminer s’il y a eu collusion entre Moscou et son équipe de campagne pendant l’élection de 2016. Bien qu’il ait été l’un des premiers poids lourds du parti républicain à l’avoir soutenu pendant la campagne, le président n’a pas apprécié que Jeff Sessions se récuse de cette enquête. Il estime qu’ainsi, le ministre de la Justice n’est plus en mesure de le protéger dans cette affaire.

Depuis plus de six mois qu’il dirige le pays, et alors que le parti républicain contrôle les deux chambres du Congrès, Donald Trump n’a réussi à faire passer aucune législation majeure. Malgré la pression mise par le président, le parti républicain, déchiré entre modérés et conservateurs, s’est montré incapable de trouver un terrain d’entente pour abroger l’Obamacare, une promesse pourtant vieille de sept ans.

Les débats autour de la réforme du système de santé ont été tellement longs, qu’ils ont empêché les républicains d’introduire d’autres textes majeurs.

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170804_01037329/le-senat-muselle-trump-avant-de-partir-en-vacances?utm_source=lavenir&utm_medium=newsletter&utm_campaign=soir&utm_content=suitedelactu&&M_BT=147938901970

9-F AMÉRIQUE CENTRALE  

Mexique
TRUMP AU PRÉSIDENT MEXICAIN: "NE DITES PLUS QUE VOUS NE PAIEREZ PAS POUR LE MUR, J'EN PARLE DEPUIS DEUX ANS"

Le président américain Donald Trump a exhorté son homologue mexicain Enrique Pena Nieto d'arrêter de dire publiquement que Mexico ne paiera pas la construction du mur frontalier promis par le milliardaire républicain pendant sa campagne, selon le Washington Post.
La fuite de ce type de documents est tout à fait exceptionnelle. Selon le quotidien, faisant référence à la
retranscription d'un appel téléphonique le 27 janvier, Donald Trump a dit à son interlocuteur: "Vous ne pouvez pas dire ça à la presse". "Je dois obtenir que le Mexique paie le mur. Je le dois", poursuit le président américain. "J'en parle depuis deux ans".

Entré en fonctions le 20 janvier, il prend acte des difficultés politiques nationales qu'assurer un tel financement représenterait pour M. Pena Nieto. "On devrait dire tous les deux 'Nous allons trouver une solution'. Cela fonctionnera d'une manière ou d'une autre avec une formule", relève-t-il. "Au lieu de vous disant 'Nous ne paierons pas', et moi disant 'Nous ne paierons pas'". Mais "si vous dites que le Mexique ne va pas payer le mur, alors je ne veux plus rencontrer aucun d'entre vous parce que je ne peux pas vivre avec ça", prévient-il.

A l'autre bout du fil, le président mexicain repousse ces injonctions en expliquant qu'il s'agit d'un problème "lié à la dignité du Mexique et à la fierté nationale de mon pays". "Ma position a été et restera très ferme, en affirmant que le Mexique ne peut pas financer le mur", dit-il, acceptant "d'arrêter de parler du mur" et relevant "avoir hâte de parler de façon créative pour résoudre ce problème".

Le journal a également publié la retranscription intégrale d'un appel, le lendemain, qui s'est envenimé entre Donald Trump et le Premier ministre australien Malcolm Turnbull. Après avoir une campagne fermement anti-immigration, le président américain exprime son mécontentement concernant un accord conclu par l'administration Obama qui s'engage à accueillir des réfugiés retenus dans des centres de détention australiens. "Ca va me tuer", affirme-t-il. "Je suis le meilleur au monde à vouloir empêcher les gens d'entrer dans le pays et maintenant j'accepte d'accueillir 2.000 personnes". Réplique de Turnbull: "Il n'y a rien de plus important dans les affaires et en politique que le fait qu'un accord est un accord". "Vous pouvez à coup sûr dire que ce n'est pas un accord que vous auriez conclu mais vous allez le respecter". "J'en ai plus qu'assez", lâche M. Trump, après de vifs échanges. "J'ai passé des appels comme ça toute la journée et c'est le plus déplaisant de la journée".

Vladimir "Poutine a été un appel plaisant", poursuit-il, au sujet de son échange avec le président russe. "C'est ridicule".

http://www.levif.be/actualite/international/trump-au-president-mexicain-ne-dites-plus-que-vous-ne-paierez-pas-pour-le-mur-j-en-parle-depuis-deux-ans/article-normal-701671.html?utm_source=Newsletter-04/08/2017&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBDAGLV&&M_BT=5443005350908


Vénézuéla

50 PHOTOS QUI RACONTENT LA GUERRE CIVILE LARVÉE AU VENEZUELA
Retour en images sur les affrontements entre manifestants pro-Maduro et forces de l'ordre depuis le début de la contestation.
http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/photo/20170801.OBS2851/50-photos-qui-racontent-la-guerre-civile-larvee-au-venezuela.html#xtor=EPR-5-[ObsEnImages]-20170804 

VATICAN - COMMUNIQUÉ DE LA SECRÉTAIRERIE D’ETAT DEMANDANT LE PLEIN RESPECT DES DROITS FONDAMENTAUX ET LA SUSPENSION DE L’ASSEMBLÉE CONSTITUANTE VÉNÉZUÉLIENNE
Cité du Vatican (Agence Fides) – Fides publie intégralement le Communiqué provenant de la Secrétairerie d’Etat du Saint-Siège.
Le Saint-Siège exprime à nouveau sa profonde préoccupation suite à la radicalisation et à l’aggravation de la crise en République bolivarienne du Venezuela, caractérisée par une augmentation du nombre des morts, des blessés et des détenus. Le Saint Père, directement et par l’intermédiaire de cette Secrétairerie d’Etat, suit de près cette situation et ses implications humanitaires, sociales, politiques, économiques mais aussi spirituelles et assure de sa constante prière pour le pays et pour tous les vénézuéliens, alors qu’il invite les fidèles du monde entier à prier intensément à cette intention.
Dans le même temps, le Saint-Siège demande à tous les acteurs politiques, et en particulier au gouvernement, d’assurer le plein respect des libertés et droits fondamentaux, ainsi que de la Constitution en vigueur ; que soient évitées ou que soient suspendues les initiatives en cours, telles que la nouvelle Constituante qui, au lieu de favoriser la réconciliation et la paix, fomentent un climat de tension et d’affrontement et hypothèquent l’avenir ; que soient créées les conditions en vue d’une solution négociée cohérente avec les indications exprimées dans la lettre de cette Secrétairerie d’Etat du 1er décembre 2016, en tenant compte des graves souffrances du peuple faisant suite aux difficultés à se procurer de la nourriture et des médicaments, ainsi qu’au manque de sécurité.
Le Saint-Siège adresse, enfin, un appel éploré à l’ensemble de la société afin que soit conjurée toute forme de violence, invitant en particulier les forces de sécurité à s’abstenir d’un usage excessif et disproportionné de la force.
http://www.fides.org/fr/news/62757-VATICAN_Communique_de_la_Secretairerie_d_Etat_demandant_le_plein_respect_des_droits_fondamentaux_et_la_suspension_de_l_Assemblee_constituante_venezuelienne#.WYRiTIWcGwk

 CATASTROPHE ÉCONOMIQUE AU VENEZUELA ? ENTRE RÉALITÉS ET BOBARDS…
À en croire les gazettes, l’expérience économique bolivarienne, portée à bout de bras par Hugo Chávez, serait donc catastrophique…
Vladimir Volkoff, qui s’y connaissait en matière de « désinformation » – c’est lui qui a forgé ce vocable -, aimait à dire que lorsqu’il y avait « unanimité médiatique », c’est que cette même « désinformation » n’était pas loin. Le défunt n’avait rien d’un gauchiste chevelu, étant à la fois chauve et royaliste, tendance trône et autel.

Voilà qui nous ramène donc au feuilleton vénézuélien. À en croire les gazettes, l’expérience économique bolivarienne, portée à bout de bras par Hugo Chávez, serait donc catastrophique ; la preuve par l’actuelle disette et une inflation battant des records. Indubitablement, tout cela est vrai aujourd’hui. Mais était-ce le cas hier ? Et les mêmes experts d’affirmer que la faute majeure d’Hugo Chávez consista à trop s’appuyer sur la manne pétrolière. Fort bien. Mais ses prédécesseurs procédaient-ils autrement ?

Là où ces deux politiques diffèrent, c’est que lorsque cette rente de situation ne profitait qu’à quelques oligarchies locales (blanches exclusivement), Chávez décida d’en faire aussi profiter le peuple (de race indienne, principalement). Pour ce faire, il lui fallait reprendre le contrôle de ce secteur éminemment stratégique, ainsi que quelques autres. Vincent Lapierre, auteur d’un passionnant Hugo Chávez, la patrie au cœur, s’en explique dans les colonnes de la dernière livraison du mensuel Éléments :

http://www.bvoltaire.fr/catastrophe-economique-venezuela-entre-realites-bobards/?mc_cid=612297d55e&mc_eid=a5eb12b154 

9-G AMÉRIQUE DU SUD 

15- DIVERS

EXCLUSIF - HYPERLOOP À TOULOUSE : LE RÊVE À TOUT PRIX ?

Transports - L'événement

Le développement d'un concept de train magnétique ultra-rapide suscite de nombreux espoirs à Toulouse où la société californienne Hyperloop TT a décidé d'installer un centre de recherches européen. Mais le profil du patron du centre de recherches de Francazal interroge.

Toulouse tient-elle enfin sa fameuse diversification économique au-delà de l'aéronautique et du spatial ? C'est ce que la Ville rose espère avec l'installation annoncée en fanfare du projet de train magnétique à très grande vitesse Hyperloop TT. Cette société californienne a en effet choisi de s'installer à Toulouse sur l'ancienne base aérienne 101 de Francazal pour mettre au point ce mode de transport futuriste capable de propulser les passagers à 1 200 km/h. Ce train révolutionnaire a été imaginé en 2013 par le trublion américain Elon Musk également créateur des voitures électriques Tesla. Il permettrait de rallier Toulouse-Montpellier en moins de 25 minutes !

Elon Musk, ce tycoon qui s'est aussi lancé dans la conquête spatiale avec la fusée réutilisable Space X, ne jure que par les méthodes en rupture. Il a alors mis en place un schéma original à l'échelle de la planète pour faire aboutir cette technologie qui fait appel à la propulsion magnétique. La découverte d'Elon Musk n'a volontairement pas fait l'objet de dépôt de brevet afin de favoriser une innovation ouverte à tous. Concrètement, tout le monde peut tenter de mettre au point ce cinquième mode de transport sous la marque «Hyperloop». Trois sociétés sont déjà dans la course. Celle d'Elon Musk, baptisée Hyperloop One qui a déjà levé 160 millions de dollars notamment auprès de la SNCF, la Californienne Hyperloop TT qui s'installe aussi à Toulouse et la Canadienne Transpod.http://www.ladepeche.fr/article/2017/08/03/2622332-hyperloop-a-toulouse-le-reve-a-tout-prix.html#xtor=EPR-1 

"ON PEUT DEVENIR BRETON SI ON AIME LA BRETAGNE"
Pour Ronan Le Coadic, sociologue, l'identité finistérienne se nourrit du "droit du cœur", du sentiment minoritaire et d'un certain art de vivre. Entretien.
parAnne Crignon

Que pouvez-vous dire à propos de Bénodet, Quimper, Douarnenez et Concarneau ?

- La région que vous évoquez appartient à la Cornouaille, pays historique de Bretagne dont les habitants étaient jadis célèbres pour leur "brusquerie", si l’on en croit une ancienne expression en langue bretonne : Rust evel ur C’hernevad, "Brusque comme un Cornouaillais".

Par la suite ils acquirent la réputation d’aimer la fête, d’être bons musiciens et danseurs. La partie littorale porte l’empreinte de l’économie de la pêche et des conserveries. Un milieu rude, marqué par de vastes conflits sociaux. Rappelons la grève des penn sardin, ouvrières des conserveries de Douarnenez en 1924, qui fit céder un patronat déterminé et brutal, ou le conflit de la pêche de 1994, qui aboutit à l’incendie du Parlement de Bretagne, à Rennes.

Le combat des habitants de Plogoff contre la construction d’une centrale nucléaire, qui fit plier l’Etat en 1981, reste dans les mémoires, de même que le mouvement des Bonnets rouges, fin 2013, contre les
http://o.nouvelobs.com/voyage/20170717.OBS2192/on-peut-devenir-breton-si-on-aime-la-bretagne.html
  

JEAN-PIERRE MARTINET OU LA MAUVAISE NOUVELLE
Une réédition de La Grande Vie pour faire connaissance avec l’écrivain mort en 1993.

Par Jérôme Leroy

Dans l’optimisme médiatique béat qui baigne l’air du temps, il n’y a plus que la littérature qui ne ment pas et porte en elle la charge de négatif qui évite d’oublier que le monde est un enfer. Comme on pardonne rarement aux écrivains qui acceptent de nous apporter la mauvaise nouvelle, on a fait une vie plutôt malheureuse à Jean-Pierre Martinet (1944-1993) alors qu’il est l’auteur de Jérôme, sans doute un des romans majeurs de l’après-guerre par sa noirceur définitive centrée sur l’errance d’un homme obèse dans un Paris des années 70 qui se transforme vite en ville de roman fantastique se superposant à un Saint-Pétersbourg de cauchemar. Cette géographie de l’inquiétude, voire de la terreur est la marque de Jean-Pierre Martinet qui en fait la projection mentale de personnages monstrueux marqués par une solitude irréductible, une peur constante et un goût suicidaire pour les aberrations sexuelles.

Un auteur culte post mortem

Martinet, revanche de la postérité, est en passe de devenir un auteur culte, premier passage vers une reconnaissance définitive : depuis une dizaine d’années, on le réédite et ces rééditions notamment chez Finitude, au Dilettante ou à l’Arbre Vengeur rencontrent un certain écho.

La grande vie que vient de réimprimer l’Arbre Vengeur, est une introduction idéale à l’œuvre de Martinet. Il s’agit d’une nouvelle de quelques dizaines de pages parue à l’origine dans la mythique revue Subjectif en 1979 qui était alors la vitrine des éditions du Sagittaire dirigées par Gérard Guégan et Raphaël Sorin, qui furent aussi les
https://www.causeur.fr/jean-pierre-martinet-grande-vie-145797?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=7f54f2a8a6-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-7f54f2a8a6-57258861 

«MONUMENT» : DÉCOUVREZ TOUS LES SECRETS DE LA TOUR EIFFEL SUR C8
Télé – médias
Vidéo
Résumé de Monument : Tour Eiffel : l'histoire d'un pari impossible

Plus qu'un monument, elle est le symbole de Paris et de la France ! Impossible d'imaginer la capitale sans elle. Derrière ce qui apparaît aujourd'hui comme une évidence, il y a une épopée méconnue et un combat, celui de Gustave Eiffel. Un homme bien décidé envers et contre tout à construire la tour la plus haute de la planète en plein Paris ! Il a dû se battre pour l'imposer alors que personne n'en voulait. Il a frôlé la banqueroute, subi le déshonneur et même risqué la prison.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/08/04/2623012-monument-decouvrez-tous-secrets-tour-eiffel-c8.html#xtor=EPR-7 

CONQUÊTE SPATIALE. COMMENÇONS PAR DES CAPSULES EN ORBITE AUTOUR DE LA TERRE
Mars suscite l’intérêt de personnalités comme Elon Musk, le célèbre patron de SpaceX, qui souhaite y envoyer des humains dès 2024. Mais la planète rouge n’est peut-être pas le meilleur endroit pour installer les premières colonies spatiales.
Les peuplements dans l’espace sont depuis longtemps une évidence pour les auteurs de science-fiction. Mais aujourd’hui, leurs idées sont quasi-réalité, à en croire les discussions autour de projets de bâtiments en briques et de jardins permettant la vie humaine sur Mars. Pourtant, certains suggèrent une solution plus simple pour vivre à long terme dans l’espace : les habitats en orbite près de la Terre.

À l’automne 2016, lors du Congrès international de l’Astronautique à Guadalajara, au Mexique, le PDG de SpaceX, Elon Musk, a annoncé qu’il étudiait sérieusement la colonisation sur Mars et qu’il avait l’intention d’y emmener un million de personnes. Son exposé a fait la part belle aux termes techniques sur les fusées, mais il a négligé des détails sur la survie des pionniers ainsi que des questions essentielles : comment élever des enfants dans un milieu où les rayonnements sont intenses et où la pesanteur est faible, à des millions de kilomètres de la Terre ?

Selon Al Globus, prestataire de la Nasa et partisan de la colonisation, il existe une solution “radicalement plus facile” : de grandes capsules rondes appelées cylindres O’Neill, placées en orbite et tournent sur elle-même à la vitesse spécifique qui permet d’avoir la sensation d’une gravité [terrestre] normale. Il résume :

C’est difficile de faire quoi que ce soit à 50 millions de kilomètres de la Terre.”

Protégée par le champ magnétique de la Terre – une sorte de bulle protectrice – une colonie de ce genre pourrait éluder certains défis biologiques que pose la vie sur Mars, afin de se concentrer sur les problèmes techniques immédiats de la construction dans l’espace et du recyclage des ressources. Et les habitants ne seraient pas si loin. Que vous ayez besoin d’un nouvel épurateur de CO2 ou d’une petite escapade, il ne faudrait que plusieurs heures et non plusieurs mois pour obtenir de l’aide.

En réalité, nous ignorons dans quelle mesure nous saurons rendre Mars vivable. “Elon Musk, la Nasa, les films, tous supposent que la vie sera quasi identique sur Terre et dans un milieu où la gravité est deux tiers plus faible [que sur Terre], explique Chris McKay, planétologue au Centre de recherche Ames de la Nasa (à Mountain View, en Californie). Mais nous n’avons aucune donnée pour étayer cette hypothèse. S’il s’avère que la gravité sur Mars a les mêmes effets physiologiques sur l’homme que l’absence totale de gravité, alors la planète rouge n’est pas une candidate pour la colonisation à long terme, contrairement à ce que pense Elon Musk.”
http://www.courrierinternational.com/article/conquete-spatiale-commencons-par-des-capsules-en-orbite-autour-de-la-terre 

FELIX LECLERC LE TOUR DE L'ÎLE
Vidéo
sylvie evin
https://www.youtube.com/watch?v=d5fLm67bV6w&sns=em

LE TOUR DE L'ÎLE, FÉLIX LECLERC
Vidéo
Gilles Boisset
https://www.youtube.com/watch?v=yz5nkcioCFI 

BARBARA, UN JOUR, UNE CHANSON : "DIS, QUAND REVIENDRAS-TU ?"
DEUXIEME EPISODE. 1962, Barbara sort "Dis, quand reviendras-tu ?", inspirée par son idylle avec un diplomate.
Sophie Delassein
Le 24 novembre 1997, Barbara disparaissait. Pour célébrer ce triste anniversaire et remettre la longue dame brune au présent, "l’Obs" retrace son parcours en chansons.

Le 45 tours "le Temps du lilas" arrive avec le mois de mai 1962. On y découvre "Dis, quand reviendras-tu ?". A 31 ans, Barbara espère toujours sur la minuscule scène de l’Ecluse qu’on vienne la chercher pour l’emmener au music-hall. Elle rêve de Bobino, de l’Olympia pourquoi pas. "La chanteuse de minuit" attend son heure, tout en continuant à écrire ses chansons, comme le lui a conseillé Cora Vaucaire, dans les coulisses du 15, quai des Grands-Augustins. Sa carrière, ce long chemin de patience.

Un an plus tôt, en 1961, elle y a cru quand Félix Marten, étoile filante de chanson, propulsé par Edith Piaf son amante, son mentor, lui a proposé de se produire en première partie de ses concerts à Bobino. Le succès n’y est pas, et Barbara, bredouille, retourne enchanter le petit public de l’Ecluse. La patience est un atout pour les auteurs-compositeurs-interprètes, Barbara l’apprend à ses dépens.

Dans l’attente de lendemains qui chantent, elle entre souvent en studio. En 1958, elle sort son premier album, "Barbara à l’Ecluse", qui fige le répertoire qu’elle y interprète chaque soir : on y entend "les Amis de monsieur" de Fragson, "la Joconde" de Paul Brafford, mais aussi des morceaux choisis de Jacques Brel ("Il nous faut regarder") et de Georges Brassens ("la Femme d’Hector"). Bientôt, elle consacrera à chacun de ses contemporains un 25 cm : "Barbara chante Brassens" puis "Barbara chante Brel". C’était juste avant qu’elle se lance vraiment avec "Barbara chante Barbara", en 1964. Nous n’y sommes pas.

Puisque nous ne sommes qu’en 1962, l’année où la chanteuse révèle "Dis, quand reviendras-tu ?", la ballade d’une amoureuse impatiente, brûlante ("Et j’ai le mal d’amour et j’ai le mal de toi") et très autobiographique - comme le sera l’essentiel de son répertoire. Pour l’écrire, Barbara s’inspire de son idylle avec le diplomate Hubert Ballay, avec lequel elle s’est même installée rue Rémusat, dans le XVIe arrondissement parisien. Mais il s’absente souvent, trop souvent, comme l’imposent ses missions entre la France et la Côte d’Ivoire. Barbara n’est pas du genre à attendre éternellement. D’ailleurs, elle a déjà assez :
http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20170802.OBS2894/barbara-un-jour-une-chanson-dis-quand-reviendras-tu.html

BARBARA, UN JOUR, UNE CHANSON : "J'AI TROQUÉ", LE FRÉMISSEMENT
PREMIER EPISODE. Lors de sa première apparition à la télévision, Barbara dévoile "J'ai troqué", l'une des premières chansons dont elle est l'auteur.
Sophie Delassein
Le 24 novembre 1997, Barbara disparaissait. Pour célébrer ce triste anniversaire et remettre la longue dame brune au présent, l"’Obs" retrace son parcours en vingt chansons.

Ce 12 juillet 1958, pour elle, c’est un début à la télévision. Elle vient d’avoir 28 ans. Dans l’émission "Cabaret du soir", animée par Micheline Sandrel et Colette Mars, Barbara interprète "J’ai troqué", sa première tentative en tant qu’auteure-compositrice.
Vidéo 
http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20170802.OBS2886/barbara-un-jour-une-chanson-j-ai-troque-le-fremissement.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20170804 

CES "BÊTES QUESTIONS" AUXQUELLES LA SCIENCE N'A PAS DE RÉPONSE: POURQUOI L’EAU PEUT-ELLE "EXPLOSER" À LA SORTIE DU ROBINET ?
Dans notre quotidien, il reste bien des mystères. Et pour s’y confronter, pas besoin de télescope, ni de microscope. Rendez-vous plutôt à la cuisine. "Par exemple, demandez à un physicien pourquoi l’écoulement paresseux de l’eau sous un mitigeur (NdlR : petite grille installée à la sortie du robinet et qui mélange l’air à l’eau) peut se transformer soudainement en un bouillonnement explosif quand la pression (et le débit) augmente. La vérité est que, fondamentalement, on n’en sait rien, avoue le physicien David Louapre. Le phénomène est le même quand on pince un tuyau d’arrosage - la vitesse change - et que le jet liquide se change en une pulvérisation de gouttelettes.

"La discipline qui étudie les écoulements liquides et gazeux, la mécanique des fluides, est l’un des domaines les plus fertiles et les plus complexes de la science moderne, poursuit l’auteur du nouvel ouvrage "Insoluble, mais vrai !". Tout progrès en la matière peut avoir des conséquences pratiques et technologiques car cela concerne l’écoulement de l’air autour d’un avion, les tourbillons d’un fleuve, et même l’écoulement du sang dans notre corps… Parce que ces phénomènes sont familiers, ils nous donnent l’impression d’être parfaitement compris. C’est une illusion." Parmi ces phénomènes, celui de la turbulence constitue "le principal problème non résolu de physique classique", selon David Louapre. La différence entre un liquide "normal" et un liquide turbulent ? La même qu’entre l’écoulement de l’huile d’olive depuis une bouteille et celui d’un fleuve autour des piles d’un pont. L’eau sera agitée, tourbillonnante, avec une trajectoire chaotique.

Mais pourquoi l’eau nous explose-t-elle à la figure ?

On peut cependant prédire si un liquide va se montrer chahuteur ("turbulent") ou calme ("laminaire") : cela dépendra de sa viscosité et de sa vitesse. On sait aussi qu’au-dessus d’une certaine valeur critique, un fluide calme sera sensible aux perturbations et http://www.lalibre.be/actu/sciences-sante/ces-betes-questions-auxquelles-la-science-n-a-pas-de-reponse-pourquoi-l-eau-peut-elle-exploser-a-la-sortie-du-robinet-59820b4acd70d65d25241a9e?ncxid=45D78D4521CE4FB03E1F3CA8AD8B3E4E&m_i=cNXRUntMdV5ryGbEWltkeuo56urNTilDtq3DopLljcxyP5Rf2XYTSnF_MSKg_gxNyX51ny0pPcs30rLyvs9_RqECM1u1sdXccE&utm_source=selligent&utm_medium=email&utm_campaign=&utm_content=&utm_term=_News+Libre+-+04-08-2017_ 

16- MÉDIA-PRESSE-INFO

 

Posté par Denis Tanguay à 02:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2017

REVUE DU 01 ET 02 AOUT 2017

1-0 EN DIRECT DU VATICAN 

ALETEIA TODAY 01 AOÛT 2017
Accès à tous les titres du jour : http://us7.campaign-archive1.com/?e=72f681e023&u=e747b6da5b523d93de77f3f8b&id=0236795b6f
Sélection de titres :
Conversion fulgurante : Ratisbonne, de la haine antichrétienne aux jésuites
Alphonse Ratisbonne (1814-1884), athée d'origine juive de la moitié du XIXe siècle, est un cas exemplaire de conversion so

La présence d’une croix à l’entrée d’un cimetière public est-elle contraire à la laïcité ?
Depuis trois ans, la présence d'une croix sur le portail du cimetière de Prinçay …

Inde : le nationalisme hindou, une menace pour les chrétiens ?
L'émergence d'un hindouisme politique revendicatif menace "la plus grande démocratie du monde"... et inquiète les minorités du pays, …

Dessine-moi un homme debout : Saint-Exupéry en 7 citations
Le 31 juillet 1944, l’avion d’Antoine de Saint-Exupéry s’abimait en mer. Dans la lignée du "Petit Prince", mondialement connu, toute …

A LA UNE DE RADIO VATICAN MARDI 1 AOÛT 2017
Le Pape encourage l'élan missionnaire des jeunes Brésiliens
Benoît XV, un Pape incompris mais prophète de la paix
Card. Turkson : le temps des vacances n'est pas celui de l'irresponsabilité

Ouverture des célébrations du "Pardon d'Assise"

Mgr Pansard, nouvel évêque d'Evry-Corbeil-Essonnes

Liban : Réunion du Conseil des Patriarches catholiques d'Orient

Irak : un festival a réuni des centaines de jeunes chrétiens à Alqosh

Kenya : les évêques lancent une neuvaine à l'approche des élections

Au Brésil, les sans-terres protestent contre Temer et l'agrobusiness

Venezuela : arrestations de deux leaders de l'opposition 
 

ZENIT LE MONDE VU DE ROME
Nouvelles du monde
IRAQ : 15 STATUES DE NOTRE-DAME DE LOURDES RÉINSTALLÉES
Grâce à l’intervention de l’Œuvre d’Orient
FRANCE: LE CARD. FILONI À ARS POUR LA ST JEAN-MARIE VIANNEY
Les 3 et 4 août 2017
TERRE SAINTE : LES CHRÉTIENS POUR LE MAINTIEN DU STATU QUO
Déclaration des communautés chrétiennes présentes à Jérusalem
ALLEMAGNE : LE P. ZOLLNER SALUE LE RAPPORT SUR LES ABUS DU CHŒUR DE RATISBONNE
« Faire la lumière sur une obscurité vraiment très profonde »
VENEZUELA : LE CARD. PAROLIN APPELLE LES DIRIGEANTS À ÉCOUTER LE CRI DU PEUPLE
Il condamne les violences perpétrées à Caracas
FRANCE : INAUGURATION D’UNE STÈLE EN HOMMAGE AU P. HAMEL
Un an après son assassinat
VENEZUELA : LES ÉVÊQUES ÉLÈVENT LEURS VOIX CONTRE LA VIOLENCE
Un écho dans les médias du Vatican
UKRAINE : PAIX ET PROSPÉRITÉ, PAR LE CARD. SANDRI
Envoyé du pape, du 11 au 17 juillet
AMAZONIE : CRÉER UN RÉSEAU DE SAUVEGARDE
Compte-rendu dans L’Osservatore Romano
CONFÉRENCES ÉPISCOPALESNOUVELLES DU MONDEROME
France: avertissement des évêques sur la gestation pour autrui

MEXIQUE: FIDES DÉNONCE L’ASSASSINAT D’UN TROISIÈME PRÊTRE, EN 2017

Dix-huit prêtres assassinés en six ans
SYRIE : LES ÉVÊQUES REÇUS PAR LE PRÉSIDENT ASSAD
Une rencontre cordiale et positive, selon Mgr Jeanbart
NOUVELLES DU MONDEPAPE FRANÇOIS
Soudan du Sud: les évêques du Soudan remercient le pape

Par Mgr Kussala, président de la Conférence épiscopale soudanaise
LUTTE CONTRE LA TRAITE DES PERSONNES: HOMMAGE À SR VANAJA JASPHINE
FRANCE: L’ENQUÊTE CONCERNANT MGR GASHIGNARD CLASSÉE SANS SUITE

« Rien ne relève d’une qualification pénale »
COLLÈGE CARDINALICE, CONSISTOIRENOUVELLES DU MONDE
Birmanie : « La paix est le seul chemin », affirme le card. Bo

BENOÎT XVIJEAN-PAUL IINOUVELLES DU MONDEUNCATEGORIZED

Le card. Marx salue le «témoignage chrétien» du regretté chancelier Kohl

 VENEZUELA: LES ÉVÊQUES DEMANDENT DE L’AIDE HUMANITAIRE ET DÉNONCENT LA RÉPRESSION

Allocution devant le pape François (traduction complète)
Venezuela: «Il faut résoudre le problème de la faim» déclare le card. Urosa
« Accompagner le peuple dans ces moments difficiles »
Sergio Mora 8 juin 2017
Nigeria: le pape juge « inacceptable » le conflit ethnique du diocèse d’Ahiara

Visite d’une délégation au Vatican
Anne Kurian 8 juin 2017
Lettonie: le président Vejonis en visite au Vatican

Audience avec le pape François le 2 juin
Anne Kurian 31 mai 2017
Attentat à Kaboul: le pape dénonce une attaque « odieuse »

Il assure le peuple d’Afghanistan de ses « prières continuelles pour la paix »
Anne Kurian 31 mai 2017
Égypte: Radio Vatican dénonce une attaque contre des chrétiens coptes

Au moins 28 morts dans un attentat contre des pèlerins
Marina Droujinina 26 mai 2017
États-Unis: plus de 300 millions de dollars pour lutter contre la faim

L’engagement du président Trump lors de la rencontre avec le pape François
Marina Droujinina 26 mai 2017
Message de la Conférence épiscopale de Madagascar : « Convertissez-vous! »

Et priez la neuvaine en préparation à la Pentecôte
Rédaction 26 mai 2017
Israéliens et Palestiniens: « Le Saint-Siège peut jouer un rôle unique pour la réconciliation »

Entretien avec le patriarche latin émérite Michel Sabbah
Anne Kurian 25 mai 2017
Collège cardinalice, consistoireNouvelles du monde

Laos: « La colonne vertébrale de l’Église c’est la souffrance des petites Eglises »

Par Mgr Ling Mangkhanekhoun, premier cardinal du pays
Marina Droujinina 25 mai 2017
France: ouverture du procès diocésain de béatification du p. Hamel

Grâce à la dispense du pape François
Marina Droujinina 25 mai 2017
Albanie: les responsables religieux appellent à «un dialogue sincère»

Message aux responsables politiques du pays
Marina Droujinina 19 mai 2017
Venezuela : redonner la souveraineté au peuple, par le card. Parolin

L’inquiétude du Saint-Siège pour la situation « dramatique »
 

ZENIT LE MONDE VU DE ROME
Les titres du mardi 1er août 2017 – Prier pour les artistes
Faire le bien dans la vie quotidienne, tweet du pape François

 France: Mgr Michel Pansard, évêque d’Évry-Corbeil-Essonnes Journée du tourisme 2017: pour un «tourisme à visage humain»

Brésil: la contemplation de Marie, pour être transformé et transformer la société

En août, prier avec le pape François pour les artistes

Première guerre mondiale: il y a cent ans, la lettre de Benoît XV pour la paix

Les titres du lundi 31 juillet 2017 – Déjeuner chez les jésuites

Le pape déjeune à la Curie généralice des jésuites

ALETEIA TODAY 02 AOÛT 2017
Accès à tous les titres du jour : http://us7.campaign-archive1.com/?e=72f681e023&u=e747b6da5b523d93de77f3f8b&id=4773ac6b8f

Sélection de titres :
Comment les prêtres sont-ils payés ?
C’est le devoir de l’évêque de rétribuer et loger "convenablement" chaque prêtre de son diocèse. Pour payer les allocations du presbytérium, le denier de l'Église et les casuels sont les principales ressources. Éclairage par Francis Lavelle, économe …

Six façons simples de montrer à sa femme qu’on l’aime
Au quotidien, dans un couple, de petites attentions peuvent faire toute la différence ! En voici quelques-unes déchiffrées par notre collègue américain ...

Mater ecclesiae : un lieu pour soutenir le pape par la prière
Pasteur de l'Église universelle, le pape porte une lourde charge pour laquelle il a besoin d’être particulièrement porté par la …

Une cathédrale imposante voit le jour en Caroline du Nord
Raleigh, capitale de Caroline du Nord, a inauguré il y a quelques jours sa première cathédrale. Un événement 
 

2-0 PAPE FRANÇOIS ET L’ÉGLISE (OU LES EGLISES)

LA PRÉSENTATION DE MARIE AU TEMPLE, UNE FÊTE DE TRADITION BIBLIQUE
Cyril Brun
SLes parents qui aiment Dieu lui ont, de tout temps, consacré leurs enfants, avant et après leur naissance. Parmi les Juifs, existait de plus l’usage de consacrer quelques fois à Dieu les enfants en bas âge ; on les amenait au Temple, où avait lieu la cérémonie de la consécration, puis ils habitaient dans les dépendances du Temple et servaient les prêtres et les lévites dans leurs fonctions. Nous avons des exemples de cette consécration spéciale dans la personne de Samuel et de quelques autres saints personnages. Il y avait aussi des appartements pour les femmes dévouées au service divin.
http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20111121&id=170&fd=1 

PAPE FRANCOIS – LA RELATION À MARIE ET LA RELATION À L’ÉGLISE VONT DE PARIQuelques jours avant son pèlerinage à Fatima (Portugal), pour le centenaire de la première apparition de la Vierge Marie, vendredi 12 et samedi 13 mai 2017, le pape a reçu au Vatican, ce 8 mai, la communauté du Collège portugais de Rome.
Le pape a fait observer que la relation à Marie et à l’Église sont liées car « toutes les deux sont mères » : « Un prêtre qui oublie la Mère, et surtout dans les moments de difficultés, manque de quelque chose. C’est comme s’il était orphelin alors qu’en réalité, il ne l’est pas. » Or, « dans les moments difficiles, l’enfant va vers sa mère, toujours. »
Il a fait observer le chemin spirituel accompli par les pastoureaux Francisco, Jacinta et Lucia, au fil des apparitions de Fatima – une manifestation de la maternité de Marie – : « Marie a introduit les petits voyants dans l’intimité de la connaissance de l’Amour trinitaire et qu’elle les a conduits à goûter Dieu comme la réalité la plus belle de l’existence humaine. »
https://fr.zenit.org/articles/fatima-la-relation-a-marie-et-la-relation-a-leglise-vont-de-pair/ 

CETTE MODE DE LA VIERGE MARIE SUPERSTAR, COMME UNE PROTAGONISTE QUI SE MET AU CENTRE N’EST PAS CATHOLIQUE, RAPPELLE LE PAPE
Il fallait le rappeler, Marie n’est ni une distributrice de messages, ni la quatrième personne de la Trinité. Alors que le thème des JMJ de Panama sera marial, le Saint-Père, que l’on sait très proche de la Sainte Vierge, a souhaité pourtant, la remettre à sa juste place, ce qui doit, du reste, être tout à fait du goût de Notre-Dame qui, comme le rappelle incessamment saint Louis-Marie Grignon de Montfort, montre le chemin vers le Christ.
Parlant des JMJ de 2019, il précise qu’il s’agit de la « vraie Vierge Marie » : de « celle qui enfante Jésus dans nos cœurs, qui est Mère ».
« La vraie Vierge Marie », répète le pape,  pas « la Vierge d’un bureau de poste qui envoie chaque jour une lettre différente, en disant : « Mes enfants, vous faites cela et puis, le lendemain, vous faites autre chose. » « Non, pas cela », insiste le pape François.
« Cette mode de la Vierge Marie superstar, comme une protagoniste qui se met au centre, n’est pas catholique », affirme-t-il.
https://fr.zenit.org/articles/la-mode-de-la-vierge-marie-superstar-nest-pas-catholique-affirme-le-pape/ 

FEMME DANS LA BIBLE À TRAVERS LE CANTIQUE DES CANTIQUES
Le Père Georges-Henri Pérès, du sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray donne un cycle de formation sur les femmes dans la Bible.
Vidéo
Ce soir, il se penche sur ce livre unique dans la Bible, le Cantique des cantiques. L’occasion de découvrir un peu plus ce poème biblique.
Une heure de conférence à découvrir ici.
https://www.youtube.com/watch?v=eD_GmGqN3Mg 

RÉVÉLATION SUR LE CANTIQUE DES CANTIQUES. SÉRIE L'ÉPOUSE
Vidéo
C'est le livre pour le Roi des rois. Il nous éclaire sur qui est l'épouse de Christ, de quels sentiment elle est animée et par où elle passe pour trouver son époux et aller dans les noces.
https://www.youtube.com/watch?v=0GgZnyhgL8c 

FREI BETTO : "BUDA ET JESÚS ONT BEAUCOUP DANS COMMUN" (FREI BETTO) .
-Buda, à qui Herman Hesse a dédié le roman Sidarta, se nommait Sidarta Gautama et il(elle) a vécu en Inde 500 ans av. J.-C.. Le VIe siècle av. J.-C. a été prodigue dans savants et illuminés. Buda et Jesús ont beaucoup dans commun.
http://www.periodistadigital.com/religion/opinion/2017/07/30/frei-betto-buda-y-jesus-tienen-mucho-en-comun-religion-iglesia.shtml 

PÈRE HAMEL
La presse catholique se fait largement l’écho du premier anniversaire de l’assassinat du père Jacques Hamel le 26 juillet 2016. L’événement a pris une ampleur qui a dépassé les frontières nationales. En France, il a rassemblé l’unité du pays, davantage que d’autres attentats précédents. La classe politique a salué les déclarations des évêques. De nombreux musulmans ont cherché à se rapprocher des chrétiens. Jusqu’au maire communiste, Hubert Wulfranc, qui a trouvé des mots justes après le drame. Il y a des événements qui révèlent les personnes au-delà des idéologies.
Chacun était sensible au fait qu’il s’agissait d’un homme de paix, de dialogue et de réconciliation. C’était un prêtre comme beaucoup d’autres, comme beaucoup de ceux que l’on ne connaît pas car ils ne font pas la une des médias, pour le meilleur ou pour le pire. Il est frappant de voir comment ce prêtre « ordinaire » retient l’attention. Dans un pays qu’on dit « déchristianisé », la figure du prêtre reste un symbole fort. Peut-être faudrait-il parler davantage de prêtres comme lui, ou peut-être pas, pour les laisser à leur discrétion. Il est préférable de se laisser surprendre par le hasard d’une rencontre.
Si, du fait de sa visibilité sociale, le prêtre reste un symbole, il ne faudrait pas négliger d’autres figures de chrétiens, des religieuses, des laïcs engagés, etc. Que le bien ne fasse pas de bruit, il faut parfois des événements bruyants pour nous le rappeler.
https://www.revue-etudes.com/blogs/terre-nouvelle-1/pere-hamel-704 

PERROS-GUIREC : SAINTE THÉRÈSE DE LISIEUX À L’HONNEUR LES 6 ET 7 AOÛT
Les associations familiales catholiques (AFC) du Trégor mettront à l’honneur Sainte Thérèse de Lisieux, les 6 et 7 août prochain, à Perros-Guirec. Ceci dans le cadre de « l’été de l’AFC », durant lequel deux évènements sont organisés.
Tout d’abord, le 6 août au soir, c’est  Edouard Montier qui interviendra pour une conférence intitulée « La voie de la gratuité »
Né en 1962, Edouard Montier interrompt une brillante carrière chez Microsoft Corporation à Seattle où il est à 38 ans DG des ventes aux entreprises : « Dans ce monde de la réussite, la lumière ne rentrait plus. Parfait en apparence, il était vide à l’intérieur. » .
Sa vie bascule bientôt lors d´un voyage en Mauritanie où il attrape le choléra en soutenant des religieuses dans les bidonvilles de Nouakchott. Il découvre ce qui lui manquait depuis si longtemps : la joie de tout donner.
Il fonde alors le RES (Réseau des Entrepreneurs Solidaires) pour se consacrer aux plus pauvres et soutenir les missionnaires à travers le monde. Il reconnaît en Sainte Thérèse de Lisieux sa figure spirituelle.  Il est l’auteur de L’Evangile de la gratuité (Parole et Silence, 2017).
http://www.breizh-info.com/2017/08/01/74713/perros-guirec-sainte-therese-de-lisieux-a-lhonneur-6-7-aout  

RÉFORME FINANCIÈRE DU VATICAN : RÉSULTATS « TRÈS MINCES »
Massimo Franco, journaliste politique de premier plan en Italie, a minimisé la « thérapie de choc » que le pape François voulait imposer à la réforme financière du Saint-Siège, en raison de ses « très minces » résultats. Dans un article du Corriere della Serra de samedi dernier, le journaliste rend hommage aux « efforts généreux » du pape, mais souligne qu’en matière financière les choses sont revenues « à la normale », c’est-à-dire à la situation antérieure. Il y voit la main de la Secrétairerie d’État confortée par la démission, le 20 juin dernier, de Libero Milone, financier italien et expert en comptabilité, qui avait été recruté en 2015 pour procéder à un audits général des finances du Saint-Siège, puis par le départ, sans doute sans retour, du cardinal George Pell, préfet du Secrétariat pour l’économie. Massimo Franco fait le pronostic qu’une troisième personnalité ne tardera pas à rejoindre les deux premières : le Français Jean-Baptiste de Franssu, président de l’Institut pour les œuvres de religion (IOR). « Épuisé » et traité « froidement » par la Secrétairerie d’État et la Curie, il pourrait démissionner cet été ou, au plus tard, à la fin de l’année. La fin annoncée du motu proprio du 8 juillet 2014 ?
https://www.riposte-catholique.fr/en-une/reforme-financiere-vatican-resultats-tres-minces?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Riposte-catholique+%28Riposte-catholique%29 

DES RESPONSABLES RELIGIEUX UNIS DANS LA LUTTE CONTRE LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINS
Dimanche 30 juillet, dix responsables religieux ont signé une Déclaration commune contre la traite des êtres humains. Une initiative de l'archidiocèse de Kuala Lumpur, à l'occasion de la journée mondiale des Nations Unies contre la traite des êtres humains. « Nous pensons souvent que la traite des êtres humains n’a lieu qu’à l’étranger […]. Nous croyons que c’est un problème éloigné. La traite des êtres humains prend des formes diverses et aujourd’hui des millions de personnes en sont victimes, partout dans le monde. Des hommes, des femmes, des enfants, et même des personnes âgées. La triste réalité est que ce trafic se déroule aussi ici en Malaisie. Dans notre Etat, dans notre ville, et même dans notre voisinage. Quelle réponse apportons-nous à ce crime contre l’humanité ? » interroge Mgr. Julian Leow, archevêque de Kuala Lumpur, dans une courte vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et annonçant la signature d’une Déclaration interreligieuse contre la traite des êtres humains....
pour lire la suite : http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud-est/malaisie/2017-08-02-des-responsables-religieux-unis-dans-la-lutte-contre-la-traite-des-etres-humains/

Le gouvernement annule 300 millions d'euros de dotations aux collectivités locales
Après le gel budgétaire des armées, la baisse des APL... Les élus locaux sont également dans le collimateur du plan d'économies de l'Etat : le 20 juillet Emmanuel Macron a annulé 300 millions de crédits alloués aux collectivités locales.
Les élus locaux savaient qu'ils devraient se serrer la ceinture afin de réaliser les 13 milliards d'euros d'économies imposées par le gouvernement, d'ici 2022. Mais, ce qu'ils ne savaient pas, c'est que ce régime drastique commencerait... dès cet été.
Dans le jargon du président Macron, l'expression "promesse faite, promesse tenue", ne semble pas toujours être prise au pied de la lettre. Le 17 juillet dernier, le chef de l'Etat avait promis aux élus locaux de ne pas toucher, pour le moment, à leurs dotations. Sauf que, surprise : trois jours après cet engagement, le gouvernement a signé un décret annulant 300 millions d'euros de crédits destinés aux collectivités locales, révèle "Libération" ce mercredi 2 août.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170802.OBS2883/le-gouvernement-annule-300-millions-d-euros-de-dotations-aux-collectivites-locales.html 

EN VOYAGE AVEC LE PAPE
Auteur : Andrea Tornielli
Editeur : Robert Laffont
Nombre de pages : 408
Ouvrir une fenêtre : c’est l’image qu’aurait utilisée Jean XXIII pour expliquer le but de Vatican II ; c’est un peu l’effet de ce nouveau livre du vaticaniste de La Stampa, Andrea Tornielli, plus léger que les précédents (François, le pape des pauvres, 2013, et Le Nom de Dieu est miséricorde, 2016). Ce recueil de reportages nous emmène sur les pas du pape à la rencontre de dix-sept pays, de l’Afrique à l’Amérique, de la Suède aux Philippines. Même s’il apporte quelques explications de contexte et s’attache à situer François dans la continuité de ses prédécesseurs saint Jean-Paul II et Benoît XVI, ce n’est pas un livre d’analyses. Le journaliste en énonce la simple intention : « Raconter la réalité dont il est témoin ». Le résultat, truffé de citations mais aussi d’anecdotes, se lit aussi bien en continu que par chapitres, oxygène l’esprit, nourrit sans effort, fait parfois rire et console de notre grisaille habituelle en dévoilant ce que l’on pourrait qualifier de « traces de Dieu » dans le monde. Idéal, pour un voyage de vacances.
http://www.famillechretienne.fr/livres/foi/pape-et-vatican/en-voyage-avec-le-pape-222318 

3-0 ŒCUMÉNISME  

4-0 LITURGIE

5-0 SPIRITUALITÉ

LES MÉDITATIONS - JÉSUS-CHRIST, NOTRE TRÉSOR
Evangile selon St Matthieu, chapitre 13, 44-46
Jésus disait à la foule ces paraboles : « Le Royaume des cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ. Ou encore : Le Royaume des cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. »
Prière d'introduction
Seigneur, je crois fermement en toi. Je crois que tu es présent ici, à côté de moi, au moment où je me mets en ta présence. J’espère en toi. J’espère en ta vie éternelle. J’ai confiance ; tu vas me guider aujourd’hui vers cette vie éternelle. Ô Seigneur, je t’aime. Par-dessus toute chose. Plus que moi-même. Mais augmente en moi cet amour. Donne-moi de n’aimer que toi, et d’aimer tes créatures parce que toi tu les aimes.
Demande
Seigneur, allume en moi un ardent désir de vivre avec toi !
Points de réflexion
1. « Le royaume des cieux est comparable à un trésor... ». Qu’est-ce que le royaume des cieux, pour que Jésus le compare à un trésor, à une perle ? Qu’a-t-il de si précieux ? Le royaume des cieux, c’est le règne d’un roi. Quel roi ? Le roi des rois, Jésus-Christ. « Que ton Règne vienne », ce que nous demandons chaque jour dans le Notre Père, c’est Jésus-Christ, notre roi. Pourquoi alors Jésus-Christ est-il notre trésor ? Jésus, montre-moi ta beauté, ton amour. Je sais que tu es roi. Tu me dis que tu veux être mon trésor. Quelle est ta richesse ? Montre-la-moi, pour que je te désire !
2. « ... qui était caché dans un champ et qu’un homme a découvert ». Comment te trouver, Ô Christ mon trésor ? Par hasard, sans le vouloir, comme cet homme qui a découvert le trésor. C’est le cas de beaucoup d’entre nous. Nous avons reçu le baptême sans le chercher. Le trésor nous a été donné depuis tout-petits. Mais il est « dans un champ ». Il faut le racheter, car le champ n’est pas à nous dès le début. Jésus ne s’impose pas à moi. Il veut que j’aille avec joie acheter ce champ où il se trouve. C’est-à-dire acheter ce baptême reçu depuis tout petit, le faire propre. Mais pour cela il faut tout vendre, abandonner ce qui dans ma vie est un obstacle à dépasser pour suivre le Christ et ses commandements.
3. « Un marchand qui cherchait des perles fines ». Parfois Jésus-Christ, nous le cherchons. Nous savons qu’il est présent dans notre vie, par le baptême, par la participation à la messe. Mais nous ne le sentons pas, nous ne le voyons pas. Il paraît absent. C’est qu’il veut que je le cherche. « Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver » nous dit le prophète Isaïe (55, 6). Le Christ veut que je le désire. Que je laisse de côté mes attachements indignes de lui. Et il se laissera trouver. Mais où le chercher ? Il nous l’a dit lui-même : « Prenez, mangez, ceci est mon corps » (Mt 26,26) : l’Eucharistie ; « Là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là » (Mt 18,20) : la prière ; « Celui qui veut venir à ma suite, qu’il prenne sa croix » (Lc 9,23) : la croix ; « Et le Verbe était auprès de Dieu, et le verbe était Dieu » (Jn 1,1) : l’Évangile.
Dialogue avec le Christ
Jésus-Christ, je crois que tu es roi, le Créateur de cette terre. Je sais que tu veux être pour moi un trésor, une perle précieuse. Mais je ne cherche pas encore, ne te désire pas encore assez, enflamme-moi d’ardeur pour te trouver, te posséder, vivre avec toi ! Je te cherche, ô Jésus. Laisse-moi te trouver. Montre-moi ce que je dois vendre, abandonner, pour pouvoir te trouver !
Résolution
Aujourd’hui, j’irai chercher le Seigneur là où il se laisse trouver, dans un de ces quatre endroits : la messe ; un moment de prière dans une église, devant Jésus présent dans le tabernacle ; 5-10 mn extra de lecture de l’Évangile ; l’offrande d’un sacrifice, d’une épreuve ou d'une difficulté, en union à Jésus crucifié.
http://viechretienne.catholique.org/meditation/59806-jesus-christ-notre-tresor 

ALORS QU’IL ÉPROUVE DES DOULEURS ATROCES, NABEEL QURESHI EXPÉRIMENTE LE RÉCONFORT DE DIEU
Depuis l’annonce de sa maladie, l’évangéliste Nabeel Qureshi partage régulièrement sur les réseaux sociaux, l’évolution de sa maladie et les expériences vécues tout au long de ce douloureux parcours.
Au moment de l’annonce du diagnostic de cancer de l’estomac de stade IV, les médecins ne lui donnaient que peu de chances de survivre plus de 5 ans. Mais le jeune père de famille, apologète et auteur des livres À la recherche d’Allah, j’ai trouvé Jésus et Répondre au djihad, ne cesse de puiser son espoir en Jésus et de rendre publique sa foi au travers de son Vlog.
Dans le 38ème vlog, Nabeel raconte avoir expérimenté les pires douleurs de sa vie, après qu’un stent de 14 centimètres placé dans l’estomac, se soit délogé avant de remonter et de rester bloquer dans l’oesophage. Il a enduré 60 heures de douleurs indescriptibles, avant que les équipes médicales ne parviennent à extraire l’objet.
Et dans ces moments extrêmes, Nabeel a expérimenté d’une manière nouvelle le soutien et le réconfort de Dieu.
« Pendant que je ressentais cette douleur que je n’aurais jamais imaginée, j’ai senti comme si j’entendais des voix de réconfort. Je ne sais pas si c’était juste dans ma tête en raison de la douleur intense, ou si le Seigneur était en train de me parler, ou si des anges me murmuraient des paroles de réconfort, mais j’ai ressenti une présence, qui n’était pas physiquement là, mais je savais qu’il y avait une présence. »
Nabeel a alors ressenti comme des mains posées sur lui.
Comme toujours, au travers de ses vidéos, Nabeel ne souhaite pas seulement donner de ses nouvelles, mais également encourager et édifier la foi de tous ceux qui souffrent.
« Quand vous passerez par les pires moments de votre existence, Dieu sera là, Dieu sera là et il enverra son soutien au travers des anges ou de sa présence. »
Les médecins vont bientôt placer un tube pour pouvoir alimenter Nabeel directement par ces intestins.
https://www.infochretienne.com/quil-eprouve-douleurs-atroces-nabeel-qureshi-experimente-reconfort-de-dieu/?mc_cid=893140a5d2&mc_eid=deeba98d31 

UNE STAR DU NEW-AGE ET DU SPIRITISME RENCONTRE JÉSUS ET VIT UNE EXTRAORDINAIRE DÉLIVRANCE
L’auteur New Age Steven Bancarz, qui a amassé une fortune avec son site web dédié au spiritisme, est devenu chrétien né de nouveau en septembre 2015 et a décidé de dénoncer la tromperie du spiritisme.
Le jeune canadien originaire de l’Ontario a été élevé dans une famille chrétienne. En un temps très court, il a pourtant été séduit et s’est ancré dans le spiritisme alors qu’il était au lycée. Le premier contact de Steven avec le spiritisme s’est fait par le biais d’un documentaire d’History Channel sur les aliens. Ils y étaient décrits comme des dieux venus visiter les hommes pendant l’Antiquité. Il a alors commencé à étudier sur le sujet des aliens de manière obsessionnelle, slalomant entre sciences et spiritualités occultes. Pour Steven, cette approche scientifique de la spiritualité était unique et particulièrement convaincante. Il étudie et pratique le voyage astral, le mysticisme, le spiritisme…
https://www.infochretienne.com/une-star-du-new-age-et-du-spiritisme-rencontre-jesus-et-vit-une-extraordinaire-delivrance/?mc_cid=893140a5d2&mc_eid=deeba98d31 

SAINT IGNACE DE LOYOLA
Parler rapidement des mérites d’Ignace envers le catholicisme est impossible. Son nom en effet résume à lui seul tout l’immense travail entrepris par l’Église au XVIe siècle, pour opposer à la réforme luthérienne une véritable réforme catholique, si bien que la liturgie elle-même affirme, à la louange d’Ignace, que la Providence l’envoya pour l’opposer à Luther.
Maintenant encore, le nom de Loyola et de la Compagnie fondée par lui sont synonymes de vie et d’action catholique au sens le plus élevé du mot ; en sorte que les adversaires, tout en affectant de la tolérance envers d’autres congrégations religieuses, nourrissent une haine irréductible contre l’institut d’Ignace, où ils reconnaissent à bon droit l’armée la plus aguerrie et la plus invulnérable que la Providence ait placée sous le commandement immédiat du Vicaire de Jésus-Christ. On peut dire de la Compagnie de Jésus ce que l’Évangile dit du Divin Sauveur ; persécutée dès sa naissance, supprimée puis rétablie, objet d’une haine infinie pour les uns et de confiance illimitée pour les autres, pertransiit benefaciendo et sanando [Il passa faisant le bien et bénissant]. Ainsi en était-il il y a trois siècles, ainsi en est-il aujourd’hui, ainsi en sera-t-il toujours dans l’avenir.
Bienheureux cardinal Schuster.
On peut être bienheureux sans être bon prophète… Le pauvre, s’il revenait…
http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2017/07/31/saint-ignace-de-loyola-5967468.html

LES MÉDITATIONS - DISCOURS EN PARABOLES : EXPLICATION DE LA PARABOLE DE L'IVRAIE
Evangile selon St Matthieu, chapitre 13, 36-43
Laissant la foule, Jésus vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. » Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais ; l’ennemi qui l’a semée, c’est le démon ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume tous ceux qui font tomber les autres et ceux qui commettent le mal, et ils les jetteront dans la fournaise : là il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »
Prière d'introduction
Seigneur, toi qui es là même si je ne te vois pas, permets-moi de me mettre en ta présence, de me rendre compte de ta présence en faisant silence au fond de mon cœur. Je te remercie Seigneur car tu combles aujourd’hui notre désir réciproque de nous rencontrer l’un l’autre. Aide-moi à mieux comprendre ma vie à la lumière de cet Évangile.
Demande
Ô mon Dieu, que je puisse mieux comprendre, vivre et accepter le mystère du mal dans ma vie.
Points de réflexion
Dans cette parabole Jésus aborde un thème épineux, le grand scandale du mal. Si Dieu est bon et tout-puissant,
http://viechretienne.catholique.org/meditation/59807-discours-en-paraboles-explication-de-la 

DANS LES TENTATIONS, LES NOMS DE JÉSUS ET DE MARIE 
De tous les hommages que nous pouvons offrir à notre Mère, je soutiens qu’aucun ne lui plaît autant que de recourir souvent à son intercession, en lui demandant assistance dans tous nos besoins particuliers, comme de prendre ou donner conseil, dans nos périls, dans nos peines, dans nos tentations, et surtout dans les tentations contre la pureté.
La divine Mère nous délivrera certainement alors, si nous recourons à elle en lui adressant la prière du Sub tuum, ou l’Ave Maria, ou même seulement en invoquant le saint nom de Marie, qui a une vertu particulière contre les démons.
Le bienheureux Santi, franciscain, dans une tentation d’impureté, eut recours à Marie, et la Vierge lui apparaissant aussitôt lui posa la main sur la poitrine et le délivra. Il est bon également en pareil cas de baiser ou serrer entre ses mains le Rosaire, le scapulaire, ou bien de regarder quelque image de la Sainte Vierge. Et à ce propos on saura que Benoît XIII a accordé cinquante jours d’indulgence à quiconque prononce les noms de Jésus et de Marie.
Saint Alphonse-Marie de Liguori
Dans Les gloires de Marie : IXe Dévotion : Recourir fréquemment à Marie Rosaire de Marie
http://us3.campaign-archive1.com/?e=36a29f6496&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=7cf33f181c

EST-IL LÉGITIME DE PRIER DEVANT DES STATUES ALORS QUE LA BIBLE SEMBLE L'INTERDIRE ?
Mgr Jacques Perrier
Monseigneur Perrier a été le premier directeur de Radio Notre-Dame, puis évêque de Chartres en 1990, et évêque de Tarbes et Lourdes pendant quinze ans (1997-2012).
L’ordre de l’Ancienne Alliance est transformé dans la nouveauté de l’Évangile : par l’Incarnation, Dieu a pris un visage et s’est fait voir dans la chair. Je peux donc faire une image de ce que j’ai vu de Dieu, sachant que « l’honneur rendu à l’image remonte au modèle original » (Concile de Nicée II).
http://mailchi.mp/mariedenazareth/est-il-legitime-de-prier-devant-des-statues-alors-que-la-bible-semble-linterdire?e=36a29f6496

   
 

6-0 ÉTHIQUE

PEUT-ON ENCORE PARLER DE L’HOMOSEXUALITÉ?
Cyril Brun
Les lobbies LGBT mènent depuis plusieurs années ce qu’ils considèrent être un combat contre l’homophobie et pour la reconnaissance des droits des homosexuels. C’est sur le fond louable et juste. On ne peut, en effet, accepter que des personnes humaines soient mises au ban de la société ou stigmatisées. Et il faut bien reconnaître que des siècles durant, les homosexuels ont été la risée des gens dits « normaux ».
Toutefois, pour que la cause soit juste, il faut qu’elle corresponde à deux  principes clairs, lutter contre une injustice et utiliser des moyens eux-mêmes justes. Il paraît difficile de concevoir que l’on puisse réclamer la justice au prix d’une injustice. Or qu’est-ce que la justice ? Ce n’est en rien faire l’équilibre ou peser le pour et le contre. Ça c’est l’arbitrage. La justice c’est rendre ce qui est dû à qui cela est dû. Toute la question est donc de savoir de qui l’on parle pour savoir ce qu’on lui doit. La justice n’est pas l’égalité mais l’équité (laquelle peut comporter l’égalité). Un adulte n’a pas les mêmes besoins qu’un nourrisson. Leur donner à parts égales est une injustice. Leur donner équitablement est de la justice.
Alors, quand nous parlons des « droits des homosexuels », de quoi parlons-nous ? Nous parlons d’abord des homosexuels et ensuite de ce qui leur est dû. De nos jours cependant, le débat est biaisé, car la pensée ambiante nous refuse le droit de parler de l’homosexualité…
https://www.infocatho.fr/peut-on-encore-parler-de-lhomosexualite/ 

COMMENT LES GROUPES LGBT TRAFIQUENT LEURS ÉTUDES
Baudouin Dalixan
Lorsque l’on parle avec certaines personnes du risque pour les enfants élevés par des couples de même sexe, ils nous répondent que de nombreuses études « scientifiques » montrent que ces enfants sont plus ouverts, épanouis et heureux que les autres enfants. Si l’on ose citer d’autres travaux mettant le contraire en évidence, ils prétendent que le chercheur l’ayant produite est un intégriste, et que son article a été invalidé, et que lui-même aurait reconnu la fraude. Pourtant, les études montrant que les enfants élevés par des couples de même sexe vont aussi bien ou mieux que les autres souffrent toutes de problème de méthodologie, que des rapporteurs consciencieux n’auraient pas dû laisser passer, s’ils ne les utilisaient pas eux-mêmes pour leurs fins. Nous allons donc résumer les principaux moyens utilisés par les « chercheurs » liés aux groupes LGBT pour produire les résultats soutenant leur idéologie.
Échantillons de convenance
Pour obtenir des données, par interview de personnes, il y a deux approches possibles (dira-t-on la bonne et la mauvaise ?) :
https://www.infocatho.fr/comment-les-groupes-lgbt-trafiquent-leurs-etudes/ 

EUTHANASIE ET ATHÉISME, UNE RÉGRESSION ANTHROPOLOGIQUE SANS PRÉCÉDENT
Le retour en force de l’euthanasie en ce début de siècle, dans nos sociétés occidentales esseulées par plusieurs décennies de matérialisme moral et social forcené ne doit pas nous surprendre. Même si au premier abord elle paraît quelque chose d’incroyable, tant elle est associée au XXème siècle à ce qui compte parmi les pires crimes de l’histoire humaine que l’on pouvait espérer à jamais conjurés, elle est en fait dans une cohérence totale avec les principes qui gouvernent notre temps. L’euthanasie se trouve de fait au confluent de deux tendances : la volonté de maîtrise absolue du réel caractéristique de ce que l’on nomme la modernité, et la peur de la mort, qui est inhérente à la condition humaine, mais qui ne trouve plus dans les circonstances actuelles de nos sociétés occidentales de quoi s’exprimer. Ces deux tendances trouvent leur point de convergence dans l’athéisme réel, pratique et vécu, à défaut d’être toujours pleinement compris par ceux mêmes qui le vivent – et, il ne faut pas se leurrer, une part sans doute non négligeable des croyants même en est, tant la mentalité athée imprègne notre culture, et tant il est difficile d’aller contre la culture dominante de son époque.
L’athéisme en effet, pour n’être assurément pas cet aboutissement du progrès historique que nous vantaient et nous vantent parfois encore les chantres du scientisme, n’en est pas moins un aboutissement parfaitement logique des prémisses de la modernité. En définissant l’homme par la
https://www.infocatho.fr/euthanasie-et-atheisme-une-regression-anthropologique-sans-precedent/
http://www.institut-montalembert.fr/politique/euthanasie-et-atheisme-une-regression-anthropologique-sans-precedent-591/ 

QUAND LE FÉMINISME DÉRAPE POUR DÉFENDRE DE FAUSSES CAUSES, LES ANTIFÉMINISTES DISJONCTENT
C’est l’histoire d’un tweet maladroit, qui voulait dénoncer un fait sexiste qui n’existe pas. Une «erreur» qui a déclenché un règlement de compte antiféministe carrément nauséabond.
Dimanche soir, une internaute poste une photo sur le réseau social Twitter pour dénoncer ce qui ressemble, selon elle, a une maladresse sexiste dans une grande chaîne de matériel sportif (voir capture d’écran en tête d’article).
«Chez Decathlon, les sacs de randonnée ont un sexe», lance Léa dans son tweet, supprimé depuis, accompagné du mot-clé «sexisme» et d’une photo montrant les sacs aux pictogrammes masculins et féminins.
Le soir même, le community manager de Décathlon, gestionnaire du compte de la marque, répond très simplement que les sacs sont adaptés aux morphologies des hommes et des femmes. Aucun sexisme dans ces pictogrammes donc. Et une réponse sobre, très factuelle.
Sauf que depuis, les antiféministes s’en donnent à cœur joie. Les réponses violentes envers Léa se sont multipliées, alors qu’elle a supprimé son premier message en ayant compris son erreur.
C’est même devenu carrément glauque et nauséabond depuis que le tweet s’est retrouvé sur le sulfureux «Forum Blabla 18-25 ans» du site jeuxvideo.com, espace de discussion connu pour abriter parfois le pire des échanges entre internautes: cyberharcèlement, racisme, homophobie, sexisme etc.
Les internautes du forum «18-25» ont commencé à insulter Léa sur jeuxvidéo.com avant de répandre leur venin sur Twitter, la traitant de tous les noms. On vous épargne ici les mots employés. «C’est de pire en pire»
Une situation qui a poussé le community manager de Décathlon à prendre des nouvelles de la malheureuse Léa. Il raconte sur Twitter comment la simple maladresse d’une internaute a pu lui attirer autant d’ennuis à cause d’antiféministes trop zélés.
https://www.youtube.com/watch?v=eD_GmGqN3Mg
http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170802_01036468/quand-le-feminisme-derape-pour-defendre-de-fausses-causes-les-antifeministes-disjonctent?utm_source=lavenir&utm_medium=newsletter&utm_campaign=daily&utm_content=general-news&&M_BT=147938901970 

7-0 LAICITÉ

LA CROIX, BANNIÈRE DE LA RÉSISTANCE FRANÇAISE À L’OPPRESSION LAÏCISTE
La petite croix paisible d’un cimetière de campagne est en train de semer le trouble, car elle indisposerait un pinailleur de la laïcité.

À son corps défendant, la petite croix paisible d’un cimetière de campagne est en train de semer le trouble car elle indisposerait un pinailleur de la laïcité, de l’espèce de ceux, peut-être, qui, il y a quelques années, déifiaient l’étoile rouge ou la rose mitterrandienne.
Faisant fi d’une certaine tradition chrétienne française – qui ne compte plus ses bourreaux, tapis dans tous les recoins de la nation –, un habitant du village de Prinçay, dans la Vienne, s’est vigoureusement opposé au maire de sa commune, lequel, soutenu par les autres administrés, refusait d’accéder à sa demande : « Tout commence en 2014 lorsque Philippe Bonn, dont le père est enterré à Prinçay, écrit au maire de la commune pour que soit enlevée, au nom de la laïcité, la croix qui surmonte le portail en fer forgé du cimetière. L’homme s’appuie sur le fait qu’en 2002, lors de l’enterrement de son père, aucune croix ne figurait sur le portail en bois alors en place » (La Croix). Une croix, rappelle le maire, qui « était déjà présente sur l’ancien portail ».
http://www.bvoltaire.fr/croix-banniere-de-resistance-francaise-a-loppression-laiciste/?mc_cid=bbeecb36bb&mc_eid=a5eb12b154 

8-0 SOCIÉTÉ (Politique, etc)

« J’AI TANT PLEURÉ SUR LA BRETAGNE » : LE LIVRE ÉVÉNEMENT SUR L’ABBÉ YANN-VARI PERROT
Septembre 2017 sera un évènement pour les passionnés d’histoire de Bretagne : c’est en effet à cette date que sortira « J’ai tant pleuré sur la Bretagne », biographie de l’Abbé Yann-Vari Perrot rédigée par Youenn Caouissin. Un ouvrage de 700 pages sur la vie, l’œuvre et le martyre de l’abbé Yann-Vari Perrot.
C’est le journal Ar Gedour qui en a révélé, en exclusivité, la parution avec en prime, une interview donnée au journal par l’auteur Youenn Caouissin ( voir ci-dessous). Recension par nos soins à suivre courant septembre.
Youenn Caouissin, pouvez-vous nous dire qui était l’abbé Yann-Vari Perrot, à qui est consacré ce livre ?
L’abbé Yann-Vari Perrot (1877-1943), a été incontestablement la plus grande figure bretonne du 20e siècle, aux sources du monde culturel breton, à la racine de bien des fruits encore actuels. Mais aujourd’hui encore, qui le sait ? Qui connaît l’abbé et son oeuvre ?
Dès le début de son sacerdoce,  qu’il voyait comme un combat pour Dieu et la Bretagne, il sera calomnié par les ennemis de la foi et ceux de la Bretagne qui s’acharnaient à détruire tout ce qui faisait l’âme bretonne. Il sera placé sur la liste noire des anticléricaux les plus farouches : les jacobins de toutes obédiences, les franc-maçons, les libre-penseurs, les communistes et par la frange très progressiste de l’Eglise. Ses adversaires, durant quarante années, vont s’employer, non seulement à entraver son œuvre immense, mais aussi à accumuler sur sa tête un monceau de calomnies, le «tuant» d’abord moralement, en attendant les temps propices où ils pourront enfin le tuer physiquement.
http://www.breizh-info.com/2017/08/02/74826/jai-tant-pleure-bretagne-livre-evenement-labbe-yann-vari-perrot 

POUR UNE DROITE QUI NE S’EXCUSE PLUS D’ÊTRE DE DROITE
Par Pierre-Henri Picard
« Nous avons commis la plus belle escroquerie du siècle : nous avons fait croire aux Français que nous étions de droite », a un jour concédé feu Charles Pasqua, comme un écho cinglant à la formule énoncée quelques décennies plus tôt par l’académicien Maurice Druon selon laquelle la droite ne serait qu’une autre gauche.
La droite a perdu la bataille des idées
Dix années après sa dernière victoire à une élection présidentielle et alors qu’elle s’apprête à figurer dans l’opposition pour au moins une décennie, la droite, lestée d’une partie de ses « constructifs » macronisés, a pourtant une occasion unique de résoudre la question de son identité idéologique et de ses frontières sur l’échiquier politique.
A lire aussi: Et voilà pourquoi votre droite est muette
Le constat, aujourd’hui implacable, est simple : depuis sa conversion au « néo-gaullisme », objet politique hybride, étanche à l’europhilie et au libéralisme déniant toute responsabilité à un État accusé de tous les maux, la droite a perdu la bataille des idées. Non par manque de convictions, mais par paresse intellectuelle, préférant se fourvoyer dans l’économisme au risque de se couper des classes populaires. Une aubaine pour un Front national dédiabolisé à l’aube des années 2010 et qui est aujourd’hui devenu le premier parti des ouvriers (43%) et des chômeurs (36%).

https://www.causeur.fr/droite-conservatisme-laurent-wauquiez-lr-145759?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=7256e3ec76-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-7256e3ec76-57258861 

JEAN-MICHEL BLANQUER : « JE VEUX SORTIR DES CARICATURES »
Quelle est votre méthode pour surmonter les blocages du « mammouth » ?
Vidéo
Je veux sortir des caricatures. Cependant, je sais que ma parole est scrutée par les uns et les autres ; je suis obligé de faire attention. À l’ère de la post-vérité, beaucoup se complaisent dans les caricatures ou dans les fausses nouvelles. En fait, je ne veux pas d’un système qui tourne en rond ! Par exemple : le débat entre méthode syllabique et méthode globale est dépassé. Il a déjà été tranché par les sciences cognitives. L’essentiel consiste donc pour moi à capter ce qu’il y a de meilleur dans la modernité et la tradition. Mon action correspond à une étape politique nouvelle qui tient compte des choses ayant bien fonctionné, et qui apporte des changements là où cela est utile, quels que soient les gouvernements qui ont porté les réformes précédentes.
Je ne veux pas d’un système qui tourne en rond ! Par exemple : le débat entre méthode syllabique et méthode globale est dépassé. Il a déjà été tranché par les sciences cognitives.
N’êtes-vous pas un peu idéaliste ?
Non. Je crois à un progrès possible ; à une flèche qui indique la direction. Je m’appuie sur trois choses : la comparaison internationale, la science et les expérimentations. Tout cela permet de trancher les choses et aussi d’inspirer de bonnes pratiques. Quand nous décidons la division par deux des effectifs de classe du CP, nous n’obéissons pas à une lubie. Nous nous appuyons sur des études qui attestent que cette organisation favorise l’apprentissage de l’écriture et de la lecture. Il y a quinze ans, je n’aurais pas tenu le même discours. Nous pouvons tous évoluer. C’est la moindre des choses, pour des responsables éducatifs, que de savoir se remettre en cause sous l’effet des observations sur le terrain et de ce que nous apprennent les avancées de la science. Je me méfie des dogmes en matière d’éducation. Je préfère avancer à la lumière des va--leurs et de l’expérience. Je préfère être pragmatique et regarder ce qui marche, en France comme dans le monde.
À propos de comparaison internationale, les classements récents ne sont pas du tout en notre faveur…
Je crois que la France est une grande nation scolaire. Nous avons su, au XXe siècle, être aux avant-postes. Je pense …  http://www.famillechretienne.fr/famille-education/enseignement/jean-michel-blanquer-je-veux-sortir-des-caricatures-222391

RÉFORME DU CODE DU TRAVAIL: LE SÉNAT DIT OUI, AVEC SEPT CHANGEMENTS MAJEURS
Délai de contestation du licenciement revu, plafond des indemnités prud'hommes... Les sénateurs ont adopté le 27 juillet le projet de loi d'habilitation, non sans l'avoir modifié.
Le Sénat, à majorité de droite, a adopté jeudi 27 juillet le projet de loi d'habilitation sur la réforme du code du travail. Après le vote des députés, le 13 juillet dernier, les sénateurs ont donc donné leur feu vert (186 voix pour et 106 voix contre) au texte. 
Les élus, très peu nombreux en séance publique, ont ainsi suivi plusieurs dispositions votées en commission des affaires sociales comme la possibilité pour la future instance unique de représentation du personnel de négocier des accords dans l'entreprise. Mais il a aussi apporté ses propres modifications (lire plus bas). 
LIRE AUSSI >> Code du travail: les 10 bouleversements majeurs votés par les députés 
Les deux versions du texte (Assemblée nationale et Sénat) vont maintenant être soumises à une commission mixte paritaire, composée de députés et de sénateurs, qui va tenter de s'accorder sur une version commune du projet d'habilitation qui fixera les grandes lignes des ordonnances. Selon le calendrier officiel ces débats devraient avoir lieu le mardi 1er août à l'Assemblée et le jeudi 3 août au Sénat. 
http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/droit-travail/reforme-du-code-du-travail-le-senat-dit-oui-les-sept-changements-majeurs_1930997.html?PMSRC_CAMPAIGN=20170801063001_31_nl_nl_lentreprise_zapping_597f55c18b4467c7597b23c6&xtor=EPR-5029-[20170801063001_31_nl_nl_lentreprise_zapping_597f55c18b4467c7597b23c6_0021VW]-20170801-[_004MTCH]-[RB2D106H001CTNV2]-20170801043100#PMID=ZHMudGFuZ3VheUBiZWxsLm5ldA== 

EN MARCHE VERS LE COLLIMATEUR : MACRON AVAIT DÉCIDÉ DE VIRER LE GÉNÉRAL DE VILLIERS AVANT LE « COUP DE GUEULE » DU 12 JUILLET
Narcissime, ego et despotisme
"Le jeu de bascule s’apparente aussi à la «revanche de Bercy», après trois années durant lesquelles la Défense a somme toute tenu la dragée haute aux argentiers de l’État. Il n’est guère étonnant que les questions de budget aient été au cœur du maelström des dernières semaines. À deux jours de la Fête nationale, «Bercy a joué ses cartes à toute vitesse, pour faire passer ce qui n’aurait pas été possible sous Le Drian», raconte une source gouvernementale. Un haut fonctionnaire a joué un rôle clé dans l’ombre du chef de l’État: celui qui fut son directeur de cabinet lorsqu’il était ministre des Finances, Alexis Kohler, actuellement secrétaire général de l’Élysée.
Une bonne source raconte ainsi comment se serait «noué le sort» du général de Villiers, ce 12 juillet au matin. Non pas lors de
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/07/en-marche-vers-le-collimateur-macron-avait-décidé-de-virer-le-général-de-villiers-avant-le-coup-de-g.html 

EN MARCHE ! AU SÉNAT : POURQUOI CELA S'ANNONCE PLUS COMPLIQUÉ
Faute de grands électeurs acquis à Emmanuel Macron, le groupe LREM au Sénat ne devrait pas réaliser la même poussée qu'à l'Assemblée nationale.
Lucas Burel
Le "hold-up" réalisé à l'Assemblée nationale par LREM devrait avoir bien du mal à se répéter au Sénat, dont 170 des 348 sièges seront renouvelés le 24 septembre prochain. Du moins, pas dans les mêmes proportions."Il ne faut pas se bercer d'illusions", concède Jean-Paul Delevoye, président de la commission nationale d'investiture (CNI) de LREM, dans "Le Figaro". 
Grands électeurs à droite
Là où les députés ont largement profité du succès du candidat d'En Marche ! à la présidentielle, les aspirants sénateurs LREM ne pourront pas compter sur la "vague Macron". D'abord parce que le soufflet est en train de retomber et que la côté de popularité du chef de l'Etat s'effrite
Mais surtout, c'est le mode de scrutin des sénatoriales qui pourrait freiner les candidats LREM. Composé de quelque 162.000 élus, c'est à droite que penche très largement le collège de "grands électeurs", grâce aux bons résultats des LR et du centre aux municipales de 2014 puis aux départementales de 2015. Deux élections antérieures à la création de La République en Marche.
Pourtant, tout n'est pas perdu pour En Marche !. Comme le rappelle "Le Monde", de nombreux élus locaux - et donc autant de votants aux sénatoriales - pourraient faire le choix de se rapprocher de la majorité présidentielle dans l'espoir de placer leurs pions en vue des municipales de 2020.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170801.OBS2828/en-marche-au-senat-pourquoi-cela-s-annonce-plus-complique.html 

RÉFORME DU CODE DU TRAVAIL : LE SÉNAT ET L’ASSEMBLÉE NATIONALE PARVIENNENT À UN ACCORD
Députés et sénateurs ont dégagé un compromis, qui doit être désormais entériné par un vote avant que l’exécutif puisse légiférer par ordonnances.
C’est une étape importante pour l’un des premiers gros chantiers législatifs du gouvernement Philippe. Députés et sénateurs sont parvenus, lundi 31 juillet, à un accord sur le projet de loi autorisant l’exécutif à légiférer par ordonnances pour réformer le droit du travail. Réunis en commission mixte paritaire (CMP), sept élus de chacune des chambres du Parlement ont dégagé un compromis, qui devra être entériné définitivement par un vote en séance de l’Assemblée, mardi, et du Sénat, jeudi.
Lire aussi :   Réforme du code du travail : députés et sénateurs cherchent un compromis sur le projet de loi d’habilitation

Le projet de loi, très critiqué à gauche, avait été approuvé par l’Assemblée le 13 juillet, puis au Sénat jeudi dernier dans des versions différentes. Députés et sénateurs devaient désormais s’attacher à proposer une mouture qui fasse consensus. Le résultat était loin d’être acquis, la communication étant difficile entre l’Assemblée nationale, où La République en marche (LRM) détient une nette majorité, et le Palais du Luxembourg, au sein duquel Les Républicains (LR) constituent le premier groupe.
http://www.lemonde.fr/gouvernement-philippe/article/2017/07/31/reforme-du-code-du-travail-le-senat-et-l-assemblee-nationale-parviennent-a-un-accord_5167143_5129180.html 

LA CROISSANCE POURSUIT SA PROGRESSION POUR LE 3E TRIMESTRE CONSÉCUTIF…
Le gouvernement a donc raison de vouloir "profiter" de cette croissance pour réformer ?
C'est le meilleur moment pour cela. Toutefois, il ne faut pas tomber dans l'effet pervers. Le gouvernement compte réduire les dépenses publiques. Mais à trop vouloir donner des coups de rabot, on peut nuire à la croissance. C'est d'ailleurs ce qu'on a pu observer sous le quinquennat Hollande, même si le contexte était différent.
http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20170731.OBS2798/budget-a-trop-vouloir-donner-des-coups-de-rabot-on-peut-nuire-a-la-croissance.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20170801 

BUDGET 2018 : LE GOUVERNEMENT FIXERA LA TRAJECTOIRE DES BAISSES D’IMPÔTS SUR TROIS À CINQ ANS
Ingrid Feuerstein
Impôt sur les sociétés, taxe d’habitation, fiscalité écologique : la trajectoire sera votée durant le quinquennat. Un moyen de donner plus de visibilité aux contribuables et d’éviter les revirements politiques.
C'est un projet de loi de Finances particulièrement chargé qui attend les parlementaires à l'automne prochain. Non seulement parce qu'il traduira, comme tout budget de début de mandat, les principales promesses de campagne, mais aussi parce qu'il fixera la trajectoire de ces impôts sur le quinquennat. Qu'il s'agisse d'impôt sur les sociétés, de taxe d'habitation ou de fiscalité écologique, les mesures fiscales ne porteront pas uniquement sur l'année 2018, comme c'est le plus souvent le cas dans un budget, mais sur les cinq années à venir. Un moyen de donner plus de visibilité aux contribuables face aux critiques récurrentes sur l'instabilité fiscale en France et d'éviter de possibles revirements comme sous François Hollande avec le pacte de responsabilité.
https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/030464647558-budget-2018-le-gouvernem-ent-fixera-la-trajectoire-des-baisses-dimpots-sur-tro-is-a-cinq-ans-2104541.php 

ECONOMIES : LE COUPERET S’APPRÊTE À TOMBER SUR LES MINISTÈRES
Ingrid Feuerstein
VIDEO. Matignon doit transmettre cette semaine les « lettres plafonds » qui fixent les crédits et les effectifs des ministères.

Un effort d’économies inédit de 10 milliards d’euros leur est demandé pour 2018.
Cette fois, l'exécutif rentre bien dans le dur des économies. C'est cette semaine que Matignon doit transmettre aux ministères les « lettres plafonds » qui fixent leurs crédits pour l'année 2018, et surtout l'évolution de leurs effectifs. Habituellement publié début juillet, lors du débat d'orientation des finances publiques, ce document est d'autant plus sensible qu'il doit acter un effort en dépense inédit de 10 milliards d'euros dans la sphère de l'Etat. Un préalable nécessaire pour tenir l'engagement de ramener le déficit sous le seuil des 3 %, tout en baissant les impôts.
https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/030473704221-economies-le-couperet-sapprete-a-tomber-sur-les-ministeres-2105477.php#xtor=EPR-7-%5Bmatinale%5D-20170801-%5BProv_%5D-2393179%402 

LA BAISSE DES APL "ÉTAIT UNE CONNERIE SANS NOM": LA GROSSE COLÈRE DE MACRON
Le chef de l'Etat aurait fustigé cette mesure d'économie devant les dirigeants de la majorité le 26 juillet, selon des propos rapportés par Le Canard Enchaîné.
C'est l'une des premières polémiques affrontée par l'exécutif. Et elle a visiblement agacé Emmanuel Macron. Selon Le Canard Enchaîné, le chef de l'Etat a sévèrement critiqué la baisse de cinq euros du montant de l'aide personnalisée au logement (APL), annoncée par Matignon le 22 juillet dernier. 
"C'était une connerie sans nom, s'est énervé le président de la République devant les dirigeants de la majorité réunis le 26 juillet. Pas la peine de se retrouver dans des débats complètement dingues qui n'ont fait l'objet d'aucun engagement." 
Polémique sur la paternité de la mesure
La baisse du montant des APL ne figurait pas dans le programme présidentiel d'Emmanuel Macron. Pour éteindre la polémique, l'exécutif a attribué la responsabilité de ce coup de rabot au précédent gouvernement, qui réfute ces accusations. "C'est factuellement faux. Je n'ai jamais envisagé le principe d'une baisse généralisée", confiait cependant la semaine dernière à L'Express l'ancien ministre du Budget, Christian Eckert.  
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/baisse-des-apl-c-etait-une-connerie-sans-nom-aurait-lache-macron_1932455.html?PMSRC_CAMPAIGN=20170802170102_31_nl_nl_lexpress_politique_5981e8f34c964d75098b4567&xtor=EPR-787-[20170802170102_31_nl_nl_lexpress_politique_5981e8f34c964d75098b4567_0021XI]-20170802-[_004MW77]-[RB2D106H001CTNV2]-20170802030200#PMID=ZHMudGFuZ3VheUBiZWxsLm5ldA== 

UNE CRISE MAJEURE SE PRÉPARE EN FRANCE

Milliere Guy 
Emmanuel Macron a commencé à chuter dans les sondages.
Ce n’est, je pense, qu’un début.
Comme je l’ai écrit depuis que sa candidature a émergé, Emmanuel Macron est essentiellement un produit préfabriqué, vendu par les grands médias.
C’est un Président vide et inconsistant, dont le vide et l’inconsistance sont dissimulés derrière une arrogance autoritaire et quelques coups d’éclat dont l’effet retombe rapidement.
C’est un homme qui a été élu par défaut, parce que le candidat de la droite modérée s’est démoli lui-même et a été démoli, et parce que la droite modérée était devenue inconsistante, ce qui explique sa décomposition actuelle.
C’est un homme qui s’est fait élire par la diabolisation de Marine Le Pen.
C’est un homme dont les discours étaient emplis de phrases creuses et contenaient de rares promesses, déjà trahies pour la plupart.
C’est un homme qui, lorsqu’il se laisse aller et livre le fond de sa faible pensée, peut dire des phrases monstrueuses – que des phrases plus nobles, écrites par quelqu’un d’autre pour qu’il les lise, ne parviennent pas a effacer.
C’est un homme qui ne dit strictement rien sur les problèmes les plus graves que connaît le pays.
C’est un homme qui, dès lors, se trouve à la merci de grèves, d’émeutes, d’attentats.
C’est un homme qui s’est acquis la défiance et le mépris de l’armée, et en qui la police n’a aucune confiance.
C’est un homme qui a fait entrer dans son gouvernement des idéologues, tels que Nicolas Hulot, et qui a placé à l’Assemblée des gens sans la moindre consistance, afin qu’ils votent ce qu’on leur demande de voter, sans avoir
https://www.les4verites.com/politique/crise-majeure-se-prepare-france 

MICHEL ONFRAY : AU SUJET DE « DÉCOLONISER LES PROVINCES »
Nous vous proposons ci-dessous une chronique du dernier livre de Michel Onfray Décoloniser les provinces , chronique rédigée par l’autonomiste catalan Llorenç Perrié Albanell. Au moment où le gouvernement annonce qu’il souhaite diminuer le nombre d’élus locaux, sans en donner toutefois le détail, il est intéressant de se pencher sur l’un des derniers ouvrages de Michel […]
http://www.breizh-info.com/2017/08/01/74752/michel-onfray-de-decoloniser-provinces 

UN ÉTÉ AVEC LES GRANDS ÉCRIVAINS : LOUIS VEUILLOT
Rédigé par Philippe Maxence le 01 août 2017 dans Culture
Il convient de sortir de l’oubli le journaliste catholique de L’Univers, défenseur passionné du pape, de la foi, de la liberté de l’enseignement et de relire l’écrivain, un des plus grands auteurs du XIXe siècle.
II fut un temps où l’on conseillait aux jeunes journalistes catholiques de lire Louis Veuillot. Pour le style, la clarté d’expression comme pour sa fidélité à la foi. Louis Veuillot ? Un nom presque oublié, qui apparaît encore, de temps à autre. Né le 11 octobre 1813, en Gâtinais, il abandonnera après sa première communion toute pratique religieuse. Il reviendra à la foi, en 1838. Il sera donc un converti. Totalement, sans retour en arrière possible. Sans demi-mesure, non plus. Il sera un catholique ultramontain, fidèle au Saint Père, avec intransigeance et fougue. Il goûtera aussi la joie de la polémique, de la bataille, des échanges, des coups. Sa foi, c’est sa vie. Sa vie, il la défendra sur tous les champs de bataille possibles. Enfin, il découpera au scalpel le monde moderne, montrant la matière informe et la fragilité du squelette. Louis Veuillot n’a aucune chance de trouver grâce aux yeux du siècle.
Le chapelet à la main
En préface au livre de François Veuillot sur son oncle, Paul Claudel écrira pourtant : « Il a été vaincu en apparence
http://www.hommenouveau.fr/2205/culture/un-ete-avec-les-grands-ecrivains---louis-veuillot.htm 

8-A BREXIT

BREXIT : LA CACOPHONIE GOUVERNEMENTALE À SON COMBLE AU ROYAUME-UNI
Vincent Collen
Downing Street est contraint de faire une mise au point après les déclarations contradictoires de plusieurs ministres.
Quand le chat n'est pas là... Depuis que Theresa May est partie en vacances, il y a dix jours, pas une journée ne passe sans qu'un ministre britannique ne tente d'occuper l'espace médiatique en donnant sa version du Brexit.
À lire aussi
De plus en plus contestée, Theresa May aborde le Brexit en position de faiblesse
Ceux qui avaient fait campagne pour le maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union, en particulier, se sentent pousser des ailes depuis que les élections ont affaibli la Première ministre . La semaine dernière, la ministre de l'Intérieur, Amber Rudd, déclarait que la liberté de circulation des travailleurs ne prendrait pas fin brutalement lorsque le Brexit deviendra effectif, en mars 2019.

https://www.lesechos.fr/monde/europe/030473841443-brexit-la-cacophonie-gouvernementale-a-son-comble-au-royaume-uni-2105373.php#xtor=EPR-7-%5Bmatinale%5D-20170801-%5BProv_%5D-2393179%402 

BREXIT : VERS UN EXODE MASSIF DES BANQUIERS DE LA CITY VERS L'UNION EUROPÉENNE par Olivier Sancerre
Les négociations entre Londres et Bruxelles prendront fin, si tout va bien, en mars 2019. Les contours du Brexit seront alors dessinées formellement : le Royaume-Uni ira-t-il vers le Brexit « dur » ou un Brexit plus « soft » ? De la réponse à cette question dépend une bonne partie de l'activité économique du pays.
De nombreux pans de l'économie britannique seront impactés par le Brexit. À commencer par celui de la finance. Que restera-t-il à la City de Londres si le pays est privé du passeport financier européen, qui permet aux banques de commercer avec le reste de l'UE ? Plus grand monde, selon le décompte du cabinet de consultants Oliver Wyman, qui prévoit un exode massif de spécialistes de la finance : 75 000 banquiers d'affaires, employés des assurances et de sociétés de gestion pourraient ainsi quitter le Royaume-Uni pour s'établir pour le continent.
Des postes bien rémunérés en partance de Londres
Si Londres parvient à un accord lui permettant de conserver un accès minime au marché européen, le nombre de départs resterait conséquent : l'étude évoque 40 000 banquiers d'affaires, des postes très bien rémunérés qui ne vivront plus dans la capitale britannique, et n'iront plus consommer au pays. Le cabinet estime le manque à gagner à 10 milliards de livres, une très mauvaise nouvelle pour des caisses publiques qui vont souffrir des difficultés que ne manquera pas de provoquer le Brexit dans d'autres secteurs d'activité.
Déménagement de banques vers l'Europe
Ces banquiers et ces spécialistes de la finance ont commencé à envisager le déménagement de leurs activités. Paris est la ville de prédilection pour HSBC, qui va y déménager mille salariés venant de Londres ; les banques françaises installées dans la City vont elles aussi rapatrier leurs employés dans la capitale française. Mais ce sont Dublin et surtout Francfort qui ont le vent en poupe, prime étant donné à la métropole allemande où siège la Banque centrale européenne. Le gouvernement français a déjà annoncé des mesures pour améliorer l'attractivité de la capitale.
http://www.economiematin.fr/news-brexit--exode-massif--banquiers--city-vers-union-europeenne 

8-B CETA

8-C ÉCOLOGIE; CD01 Accord sur le contrôle du climat

LETTRE ECOLOGIQUE N°1 DE L’IEPM (INSTITUT ÉTHIQUE ET POLITIQUE MONTALEMBERT)
Pour une écologie réelle L’institut éthique et politique Montalembert vise à éclairer le débat politique à la lumière de la foi chrétienne et de l’enseignement social de l’Église. Il organise des rencontres de chrétiens engagés dans la vie de la cité avec des responsables politiques, des colloques et publie des articles sur son site internet www.institut-montalembert.fr. Dans son document publié en 2012 « Enjeux et défis écologiques pour l’avenir », la Conférence des évêques de France invitait les chrétiens et l’Église à s’informer sur les questions environnementales (proposition n°4, p.40). En vue de notre prochain colloque qui sera consacré à l’écologie, nous lançons cette publication trimestrielle pour faire connaître des travaux qui méritent d’être valorisés dans le débat public. Cette lettre est diffusée à tous nos membres, dans l’Église et auprès d’élus, et à toute personne souhaitant s’abonner. Réfléchir aux fondements de l’écologie Le fondement de l’écologie, c’est la science ! Le terme même d’écologie signifie en grec « connaissance de sa maison », par différence avec le terme d’économie qui signifie « gestion de sa maison ».
Lettre écologique de l’Institut Ethique et Politique Montalembert n°1
http://www.institut-montalembert.fr/wp-content/uploads/2017/05/Lettre-écologique-de-lInstitut-Ethique-et-Politique-Montalembert-n°1.pdf 

8-D UNION EUROPÉENNE  

9-A EUROPE

POLOGNE
Suite à la publication le 28 juillet au Journal officiel polonais de la loi de réforme de la Justice signée par le président Andrzej Duda, la Commission européenne a engagé une procédure d’infraction contre la Pologne, et a envoyé à cet effet au gouvernement polonais une lettre de mise en demeure : le gouvernement dispose d’un délai d’un mois pour y répondre.
Citation :
Le principal point de cette loi qui préoccupe la Commission concerne la discrimination fondée sur le sexe en raison de l'introduction d'un âge de départ à la retraite différent pour les femmes juges (60 ans) et les hommes juges (65 ans). Or une telle distinction est contraire à l'article 157 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE) et à la directive 2006/54 sur l'égalité de traitement entre hommes et femmes en matière d'emploi.
La démocratie est menacée, l’Etat de droit est en péril, parce que… l’âge de la retraite n’est pas le même pour les hommes et les femmes…
Mais attention. La démocratie est menacée et l’Etat de droit est en péril uniquement parce que le gouvernement polonais actuel ne plaît pas à la Commission qui cherche tous les prétextes pour le persécuter.
Car si l’on va voir de plus près cette histoire de retraite, on découvre que ce n’est pas du tout une innovation.
Et voici les explications que m’envoie notre ami Bertrand :
Le 15 juillet 2010, le Tribunal constitutionnel jugeait conformes à la Constitution les dispositions de la loi du 17 décembre 1998 sur l’âge de départ à la retraite du régime général : les femmes peuvent faire valoir leur droits à la retraite à partir de 60 ans alors que cet âge est porté à 65 ans pour les hommes. La différence d'âge de départ à la retraite entre les femmes et les hommes « ne provoque pas de discrimination des femmes mais constitue un privilège compensatoire » conforme « aux normes constitutionnelles et à la jurisprudence du tribunal », déclarait le Tribunal Constitutionnel. Lequel expliquait que malgré les changements intervenus dans la société évoluant vers un partage plus équilibré des rôles des deux sexes, on pouvait encore parler de l'existence de différences résultant du rôle particulier que les femmes tiennent dans la société comme dans les familles. Cela concerne surtout la maternité, le rôle éducatif comme le fait de devoir mener de front une carrière professionnelle et des obligations familiales.
Or à cette époque le président de la République de Pologne était un membre de la Plateforme civique, le parti libéral qui est aujourd’hui dans l’opposition, et le Premier ministre, le chef de ce parti, était Donald Tusk, qui est aujourd’hui… le président du Conseil européen…
Ce seul élément est une preuve définitive de l’éclatante mauvaise foi des institutions européennes.
Saisie par la Commission européenne le 13 juillet, la Cour de Justice de l’UE a ordonné le 27 (à une vitesse fulgurante et certainement sans précédent) la cessation immédiate de l’abattage d’arbres (malades) dans la forêt de Białowieża. En précisant qu’il s’agissait d’une mesure provisoire en attendant la décision finale.
Le ministre polonais de l’Environnement Jan Szyszko a déclaré hier que l’abattage continuerait et qu’il allait envoyer une réponse à la CJUE.
http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2017/08/01/pologne-5967977.html 

9-B PROCHE ORIENT SYRIE, ÉGYPTE, IRAK, IRAN, ISRAEL, TURQUIE, RUSSIE, SYRI, ARABIE, QATAR

Jordanie
ABOLITION D'UNE LOI AUTORISANT UN VIOLEUR À ÉPOUSER SA VICTIME

Un article de loi controversé autorisant l'auteur d'un viol à épouser sa victime pour échapper à la prison a été aboli mardi par le Parlement jordanien, a rapporté l'agence de presse officielle Petra.
"Les députés ont convenu d'annuler l'article controversé 308 qui permettait au violeur d'épouser sa victime pour échapper au châtiment", a indiqué Petra. Cette mesure a été prise dans le cadre du projet d'amendement du code pénal 2017 adopté par le Parlement.
Des organisations de défense des droits de l'Homme militaient depuis plusieurs années pour abolir cet article, qui permettait aux violeurs d'éviter la prison s'ils acceptaient d'épouser leur victime. Cette dernière se trouvait ainsi contrainte de se marier avec son bourreau.
Le Premier ministre Hani Mulqi a affirmé "l'engagement du gouvernement quant à l'annulation de l'article 308 pour consolider la protection de la famille jordanienne".
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170801.AFP8311/jordanie-abolition-d-un-article-de-loi-autorisant-un-violeur-a-epouser-sa-victime.html 

Irak
LE TEMPS DE LA RECONSTRUCTION A DÉMARRÉ – #DELOURDESANINIVE
Du 20 au 24 juillet, en présence des communautés chrétiennes locales l’Œuvre d’Orient a réinstallé des statues de la Vierge de Lourdes, symbole du retour dans la Plaine de Ninive.
Qaraqosh ©JM Gautier
Trois ans après s’être fait chasser de leurs villes et de leurs villages par Daech, les chrétiens d’Irak réfugiés pour la plupart à Erbil, commencent à retourner chez eux.
Leur premier réflexe en retrouvant ces lieux qui les ont vus grandir : « remettre en place leurs croix, symboles de vies, symboles de la résurrection des lieux ».
C’est pourquoi l’Œuvre d’Orient, qui accompagne au quotidien le retour de ces populations, a décidé de mettre en place une action d’ampleur : réinstaller la Vierge Marie dans la Plaine de Ninive. 
 Le voyage des Vierges : un convoi exceptionnel
Lors du précédent voyage en janvier dernier, Mgr Pascal Gollnisch a été particulièrement touché par le saccage des églises et sanctuaires de la plaine de Ninive, la destruction systématique des croix, la décapitation des Christ et des statues de la Vierge. Aussi s’était-il engagé symboliquement auprès des chrétiens à remettre des statues de Notre Dame de Lourdes là où elles
https://www.oeuvre-orient.fr/2017/07/20/irak-temps-de-reconstruction-a-demarre-delourdesaninive/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter+des+chr%C3%A9tiens+d%27Orient+Ao%C3%BBt

 Arabie
HAJJ 2017 : L’ARABIE SAOUDITE ACCUSÉE DE FAIRE OBSTACLE AUX PÈLERINS QATARIS
Rédigé par Samba Doucouré
Alors que la crise diplomatique entre l'Arabie Saoudite et le Qatar continue, ce dernier a accusé publiquement, dimanche 30 juillet, l’Arabie Saoudite de placer des obstacles à la participation des Qataris au grand pèlerinage (Hajj).
Le ministère des Affaires islamiques du Qatar a affirmé que Ryad « a refusé de communiquer au sujet des garanties de sécurité des pèlerins (qataris) et de l'assistance pour leur hajj ». Il ajoute vouloir « connaître les entités haut placées compétentes en Arabie saoudite, capables d'offrir ces garanties (de sécurité) et exprime ses regrets de voir la politique mêlée à l'un des piliers de l'islam, ce qui pourrait empêcher de nombreux musulmans d'accomplir ce devoir sacré ».
Dès le début du blocus lance par l’Arabie Saoudite et ses alliés, le Qatar avait été assuré que ses ressortissants ne seraient pas empêchés de participer au hajj qui se tiendra fin août. Le 20 juillet, le royaume a de nouveau assuré les Qataris seraient les bienvenus, tout en précisant certaines restrictions en cours telles que le refus d’accueillir des avions de la compagnie Qatar Airways.
http://www.saphirnews.com/Hajj-2017-l-Arabie-Saoudite-accusee-de-faire-obstacle-aux-pelerins-qataris_a24265.html 

Syrie
LES ÉPOUX CLOONEY ASSURENT LA SCOLARISATION DE 3000 ENFANTS SYRIENS AU LIBAN
The Clooney Foundation for Justice, dirigée par George Clooney et son épouse Amal, a annoncé, lundi 31 juillet, l’aide à la scolarisation de 3 000 enfants syriens présents au Liban après avoir fui leur pays.
L’action sera financée grâce à un partenariat avec Google à hauteur de 2,25 millions de dollars, qui s’ajoute à une dotation en équipement de 1 million de dollars de Hewlett Packard. Un partenariat avec l'Unicef permettra à sept écoles publiques de scolariser ces enfants déscolarisés.
« Des milliers d'enfants réfugiés syriens sont confrontés au danger, le danger de ne jamais être un élément productif de la société. Une éducation formelle peut permettre de changer cela », ont ajouté George et Amal Clooney dans un communiqué. « Nous ne voulons pas perdre une génération entière parce qu'ils n'ont pas eu de chance et sont nés au mauvais endroit au mauvais moment. »
Plus d'un million de Syriens - dont plus de 500 000 enfants - sont enregistrés comme réfugiés au Liban, pays de naissance d’Amal Clooney, marié au célèbre acteur depuis 2014.
http://www.saphirnews.com/Les-epoux-Clooney-assurent-la-scolarisation-de-3000-enfants-syriens-au-Liban_a24271.html 

EN SYRIE, L'AVENIR INCERTAIN DES CHRÉTIENS DE LA DJÉZIREH
Guillaume Perrier
Entre le régime de Damas et la nouvelle administration kurde, les chrétiens du nord de la Syrie sont divisés.
À un bout de l’avenue flottent les couleurs kurdes, vert, rouge et jaune, et les portraits du leader historique de la guérilla marxiste du PKK (parti des travailleurs du Kurdistan), Abdullah Öcalan. De l’autre côté est hissé un immense drapeau syrien que semble saluer, bras levé, une statue d’Hafez el-Assad, l’ancien dictateur baasiste et père de l’actuel président Bachar el-Assad. Entre les deux, un check point. De part et d’autre d’une frontière invisible, deux hommes armés se toisent, contrôlant d’un œil les voitures qui passent. La ville mixte de Hassaké, dans le nord-est de la Syrie, est l’une de ces zones grises créées par la guerre qui ravage le pays depuis 2012.
Elle est divisée entre le régime de Damas, qui contrôle toujours une poche, le cœur du centre-ville et le quartier des administrations, et les Kurdes, sûrs de leur force, qui ont conquis de vastes étendues de territoire, soutenues par leur allié américain. Dans cet entre-deux...
http://www.lavie.fr//actualite/monde/en-syrie-l-avenir-incertain-des-chretiens-de-la-djezireh-02-08-2017-83972_5.php 

Turquie
L'AUTORISATION DES MARIAGES RELIGIEUX DÉFENDUE PAR LE GOUVERNEMENT
Rédigé par Imane Youssfi
Le gouvernement turc a défendu bec et ongles, dimanche 30 juillet, son projet de loi d’autoriser les muftis à célébrer les mariages religieux dans le pays. Aujourd’hui, la seule union reconnue par l’Etat est le mariage célébré par un officier d’état civil.
La proposition de loi défendue par Ankara, présentée la semaine dernière au Parlement, propose de donner le pouvoir aux religieux de célébrer les mariages. En Turquie, les leaders religieux, dont les muftis, sont employés par le Département des affaires religieuses, le Diyanet.
Le CHP, principal parti d'opposition, dénonce le projet de loi qui ne serait ni plus ni moins à ses yeux qu’une nouvelle initiative de l'AKP, parti du président Recep Tayyip Erdogan, d’« islamiser la Turquie ».
Le vice-Premier ministre et porte-parole du gouvernement Bekir Bozdag a défendu le projet de loi. « Ce changement ne s'attaque pas aux principes de la laïcité. Au contraire, il est dans la droite ligne de la laïcité et de l'Etat de droit », a-t-il fait savoir via Twitter, déclarant que « ce changement va rendre les mariages officiels plus aisés et les accélérer, il va aussi protéger les femmes dans le cadre du droit conjugal ». Par ailleurs, il n'est pas question à ce jour d’imposer les mariages religieux à chaque citoyen, les unions civiles demeureront valides.
http://www.saphirnews.com/Turquie-l-autorisation-des-mariages-religieux-defendue-par-le-gouvernement_a24266.html 

9-C ORIENT - INDE, CHINE, JAPON, CORÉE, INDONÉSIE, PHILIPINES, AUSTRALIE

Corée du Nord
ÇA S'EST PASSÉ AUJOURD'HUI

Un missile nord-coréen passe près d'un vol Air France Tokyo-Paris
Un vol Air France "menacé" par un missile nord-coréen ? C'est en tout cas ce que laisse entendre CNN. Comme le rappelle la chaîne américaine, la...Lire
http://www.ladepeche.fr/article/2017/08/02/2621889-missile-nord-coreen-passe-pres-vol-air-france-tokyo-paris.html#xtor=EPR-7 

Chine
WASHINGTON ENVISAGE DES SANCTIONS COMMERCIALES CONTRE LA CHINE
Les Etats-Unis envisagent d'adopter des sanctions commerciales afin de pousser la Chine à faire respecter plus strictement la propriété intellectuelle, affirme mardi le "Wall Street Journal". L'administration "songe à invoquer une disposition peu utilisée du droit des affaires américain permettant de lancer une enquête pour déterminer si les politiques mises en oeuvre par la Chine en termes de propriété intellectuelle ne relèvent pas de 'pratiques commerciales déloyales'", écrit le quotidien économique en citant des sources proches du dossier.
Washington aimerait notamment que Pékin réprimande plus durement les vols de propriété intellectuelle et allège les obligations de transferts de hautes technologies pesant sur les entreprises américaines souhaitant entrer sur le marché chinois.
"On ne sait pas encore combien de temps l'administration va prendre pour étudier le dossier en interne avant qu'une décision ne soit prise", précise le "Wall Street Journal", en soulignant que des responsables avaient évoqué la possibilité d'une annonce dès cette semaine.
Mi-juillet, une journée de pourparlers économiques entre les Etats-Unis et la Chine s'est conclue sans avancée majeure, Washington réclamant une relation commerciale plus "équitable et réciproque". Donald Trump a aussi semblé samedi agiter le spectre de représailles commerciales contre Pékin, accusé d'en faire trop peu face à la Corée du Nord après un nouveau tir par Pyongyang d'un missile balistique intercontinental.
http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/40298-chine-washington-envisage-sanctions-commerciales-contre.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20170802 

L’ARMÉE CHINOISE VAINCRA TOUT ENVAHISSEUR
Le président Xi Jinping est confiant, lui qui renforce et modernise l’Armée populaire de libération.Le pouvoir est au bout du fusil", avait coutume de dire Mao Zedong. Xi Jinping, qui œuvre à la modernisation de l’Armée populaire de libération (APL), ne l’ignore évidemment pas.
Le président, secrétaire général du parti communiste et commandant en chef des armées a assuré, mardi à Pékin, que les Chinois étaient "confiants dans le fait de pouvoir vaincre toute invasion. Nous ne laisserons jamais aucun peuple, organisation ou parti politique séparer quelque partie que ce soit du territoire chinois", a-t-il déclaré lors d’un discours solennel à l’occasion du 90e anniversaire de la fondation de l’armée la plus grande du monde, forte de ses deux millions d’effectifs. Le problème repose évidemment dans le fait que la carte du territoire de la république populaire diffère parfois, selon que l’on se trouve en Chine ou ailleurs…
Le président Xi a eu beau assurer que "le peuple chinois (aimait) la paix", ses propos sonnent comme un avertissement, à l’égard de ses opposants à Hong Kong, des autorités taïwanaises, des riverains des mers de Chine méridionale et orientale ou encore de l’Inde. Les armées des deux États les plus peuplés au monde se font face depuis un mois et demi dans une zone montagneuse reculée que se disputent Pékin et le Bhoutan.http://www.lalibre.be/actu/international/l-armee-chinoise-vaincra-tout-envahisseur-5980a4bbcd70d65d251ec52b?ncxid=45D78D4521CE4FB03E1F3CA8AD8B3E4E&m_i=aZVa2ViHFC9d5QeY%2BwIhZHvOeH4QWi_YL8qM44OYY0fUkqd%2BiFPbZF339UHWN13WbE2Ya3NRJGNaPKr0RJkdndYch0_bgcFaap&utm_source=selligent&utm_medium=email&utm_campaign=&utm_content=&utm_term=_News+Libre+-+02-08-2017_ 

ENQUÊTE. À DJIBOUTI, LA CHINE DÉFIE L’AMÉRIQUE
La Chine a inauguré mardi 1er août sa première base militaire à l’étranger, à Djibouti. Dans ce minuscule pays de la Corne de l’Afrique se joue en partie la guerre stratégique pour le contrôle des océans du monde. Les ambitions chinoises se heurtent à l’implantation américaine.
Les deux pays ont des dizaines de missiles nucléaires intercontinentaux pointés réciproquement sur leurs villes. De temps à autre, leurs frégates et leurs chasseurs se font face dans les eaux litigieuses de la mer de Chine méridionale. Dépourvus de frontières communes, la Chine et les États-Unis se mesurent de loin, s’en remettant aux satellites et à la surveillance en ligne pour observer les rouages de leurs machines de guerre respectives.Mais ces rivaux stratégiques vont devenir voisins dans une zone brûlée par le soleil du désert est-africain. En effet, la Chine est en train d’y installer sa première base militaire à l’étranger, à quelques kilomètres de Camp Lemonnier, l’une des bases étrangères les plus vastes et importantes du Pentagone. Alors que la tension monte autour des îles artificielles construites par Pékin dans la mer de Chine méridionale, des stratèges américains redoutent qu’une base navale si proche de Camp Lemonnier ne place la Chine aux premières loges pour suivre la préparation des opérations antiterroristes américaines dans la péninsule Arabique et en Afrique du Nord.
C’est comme si une équipe de foot rivale utilisait un terrain d’entraînement contigu au vôtre, explique Gabriel Collins, spécialiste de l’armée chinoise et fondateur du site d’analyse China SignPost. Ils peuvent étudier votre jeu. En même temps, la possibilité d’épier l’autre vaut dans les deux sens.”
http://www.courrierinternational.com/article/enquete-djibouti-la-chine-defie-lamerique

Indes
INDE. JUSQU'OÙ IRA L’ÉMANCIPATION DES PAUVRES ?

La société indienne offre de plus en plus aux pauvres la possibilité de s’exprimer sur le plan tant social que politique, constate le site d’information LiveMint. Qui s’inquiète, sur un ton ironique, des garanties dont disposeraient les classes supérieures pour protéger leurs richesses et assurer leur sécurité.
travers tout le pays, on voit aujourd’hui des servantes répondre à leurs maîtres. Qui sait si elles n’auront pas bientôt l’audace de demander des serpillières à manche rétractable pour éponger les sols ? Est-ce là le résultat des politiques d’emploi garanti lancées par le très prodigue gouvernement du parti du Congrès ? se demandent les riches. Il semblerait que les pauvres aient le choix aujourd’hui. Leurs gages aussi ont augmenté.
Les nouveaux maîtres issus de la classe moyenne – ou du moins les plus jeunes et les plus raffinés d’entre eux – veulent traiter bien leurs domestiques. Le louable sahib [maître] ira même jusqu’à s’indigner sur les réseaux sociaux de la cruauté imposée aux servantes “que certains voudraient invisibles”. Mais de là à ce que sa respectable épouse autorise lesdites servantes à utiliser ses toilettes ou ses couverts, il y a un pas.
Une foule de serviteurs
Il n’empêche, en ville, de plus en plus de domestiques peuvent désormais rester assis sur un tabouret, voire une chaise, en présence de leurs employeurs. S’il existait une vidéo time-lapse retraçant l’évolution des serviteurs en Inde ces dix dernières années, elle les montrerait probablement s’élevant lentement du sol jusqu’au canapé. Les servantes ne sont plus les frêles créatures mal nourries qu’elles étaient à une époque. Et leurs enfants sont plutôt rondouillards.
http://www.courrierinternational.com/article/inde-jusquou-ira-lemancipation-des-pauvres

9-C ISLAM, ISLAMISME, IMMIGRATION, TERRORISME 

Diplomatie La France entraîne l’Allemagne dans la lutte antiterroriste au Sahel
En visite éclair dans le Sahel, la ministre française des Armées a annoncé la tenue d’une conférence des donateurs pour financer la nouvelle force de lutte antiterroriste. La presse de la région salue les efforts déployés par la France – sans être dupe des arrière-pensées tricolores.
“Emmanuel Macron, depuis son arrivée à l’Élysée, semble avoir mis un point d’honneur à casser du djihadiste et du trafiquant dans le Sahel africain”,
salue Le Pays qui rappelle qu’“après s’y être rendu en personne pour doper le moral des soldats français de l’opération Barkhane [qui vise à lutter contre les groupes armés djihadistes], le président français a pesé de tout son poids pour la mise en place de la force du G5 Sahel [Mauritanie, Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali]. Mieux, il s’est engagé fermement à appuyer cette force en termes d’équipement et de formation.”

C’est pour poursuivre cet objectif que la ministre française des Armées, Florence Parly, a fait une tournée éclair au Tchad, au Niger et au Mali du 31 juillet au 1er août. Une “visite de baptême du feu sous des feux nourris au Nord-Mali”, résume le journal burkinabé, alors que de violents affrontements avaient de nouveau lieu dans la région de Kidal, au Mali.

Et cette fois-ci, la France n’est plus seule, souligne Le Djély, puisque Florence Parly a été rejointe à Gao et Bamako par son homologue allemande, Ursula von der Leyen. “Jadis très discrète sur le front de son engagement en Afrique, l’Allemagne émerge de plus en plus comme un acteur majeur de la géopolitique africaine, d’abord justifiée par la problématique migratoire qui la concerne en premier lieu”, note la publication guinéenne.

Un défi pour les pays africains

Emmanuel Macron reste cependant à la manœuvre : “redoutant l’enlisement et le coût sans cesse prohibitif de son intervention dans le Sahel, la France a convaincu son voisin de l’y rejoindre”.
http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/diplomatie-la-france-entraine-lallemagne-dans-la-lutte-antiterroriste-au-sahel 

UNE REMARQUE TERRIBLE – MAIS BIEN SENTIE – DE MGR CHARLES CHAPUT,archevêque de Philadelphie (Pennsylvanie), extraite de son discours du 27 juillet dernier au Napa Institute (Californie).
« Si vous voulez voir le visage de l’Europe dans 100 ans, sauf miracle, regardez les visages des jeunes immigrés musulmans. L’islam a un avenir parce que l’islam croit aux enfants. Sans une foi transcendante qui rend la vie digne d’être vécue, il n’y a aucune raison d’avoir des enfants. Et là où il n’y a pas d’enfants, il n’y a pas d’imagination, pas de raison de faire des sacrifices, pas d’avenir. Au moins six des plus grands dirigeants politiques européens n’ont aucun enfant. Leur monde se termine avec eux. Il est difficile de ne pas avoir le sentiment que, pour une grande part, l’Europe est déjà morte ou est en train de mourir sans le savoir ».
https://www.christianophobie.fr/breves/archeveque-chaput-100-ans-leurope-sera-t-musulmane 

9-E AMÉRIQUE DU NORD (USA, CANADA)

ÉTATS-UNIS. LA PRESSE AMÉRICAINE RIT (JAUNE) DU PASSAGE ÉCLAIR DE SCARAMUCCI À LA MAISON-BLANCHE
Dix jours à peine après sa nomination, le nouveau directeur de la communication de Donald Trump a annoncé son départ le 31 juillet, sur fond de polémique après une interview dans laquelle il insultait plusieurs de ses collègues de la Maison-Blanche. Un passage éclair au pouvoir qui stupéfie la presse américaine.
Mis à la porte avant même sa prise officielle de fonction, prévue le 15 août. Le départ d’Anthony Scaramucci, dit “The Mooch” –  “le resquilleur”  – , nommé il y a dix jours à peine par Donald Trump au poste de directeur de la communication, a été acté par le président le 31 juillet.
À lire aussi: États-Unis. Anthony Scaramucci, le nouveau messager de la Maison-Blanche
C’est un nouveau rebondissement au cours d’une semaine folle, après la publication dans le magazine New Yorker d’une incroyable interview de Scaramucci, dans laquelle il insultait copieusement nombre de ses collègues de la Maison Blanche, suivie du départ du secrétaire général Reince Priebus, remplacé par le responsable de la Sécurité intérieure John Kelly.
La presse américaine préfère rire de cette situation absurde au plus sommet de l’État et s’amuse de la chute éclair de Scaramucci le “kamikaze”. Voici les extraits les plus savoureux des éditoriaux du jour.
CNN : Il n’aurait jamais dû avoir ce poste
“Pour sa défense, Scaramucci semblait sincèrement fidèle à ce président pour qui il a personnellement consenti à d’immenses sacrifices. Scaramucci n’a pas pu assister à la naissance de son fils la semaine dernière et son épouse a entre temps demandé le divorce, une décision qui, selon son avocat, n’aurait aucun lien avec les récents évènements.
Tout ça pour quoi ?
Pour potentiellement finir par ruiner sa carrière et sa réputation pour un poste qui n’aurait jamais dû lui être proposé.”
“Jamais un homme n’a été plus dévoué au Donald que The Mooch. Il a vendu son affaire. Il a renié ses convictions politiques. Il semble même avoir perdu sa femme. Et il a clairement perdu sa réputation et sa dignité. Tout cela pour un président qui le remercie avec un ‘Vous êtes viré’. Et alors que Trump lui-même s’exclamait quelques heures auparavant sur Twitter : ‘Pas de chaos à la Maison Blanche !’ […]
La nomination du Mooch a déclenché une telle tempête qu’on aimerait pouvoir en parler comme des Dix Jours Qui Ont Changé Le Monde. Sauf que le Mooch n’a rien changé du tout. Il a juste réussi à rendre tout ça merveilleusement divertissant.”
http://www.courrierinternational.com/article/etats-unis-la-presse-americaine-rit-jaune-du-passage-eclair-de-scaramucci-la-maison-blanche 

WASHINGTON ENVISAGE DES SANCTIONS COMMERCIALES CONTRE LA CHINE
Les Etats-Unis envisagent d'adopter des sanctions commerciales afin de pousser la Chine à faire respecter plus strictement la propriété intellectuelle, affirme mardi le "Wall Street Journal". L'administration "songe à invoquer une disposition peu utilisée du droit des affaires américain permettant de lancer une enquête pour déterminer si les politiques mises en oeuvre par la Chine en termes de propriété intellectuelle ne relèvent pas de 'pratiques commerciales déloyales'", écrit le quotidien économique en citant des sources proches du dossier.
Washington aimerait notamment que Pékin réprimande plus durement les vols de propriété intellectuelle et allège les obligations de transferts de hautes technologies pesant sur les entreprises américaines souhaitant entrer sur le marché chinois.
"On ne sait pas encore combien de temps l'administration va prendre pour étudier le dossier en interne avant qu'une décision ne soit prise", précise le "Wall Street Journal", en soulignant que des responsables avaient évoqué la possibilité d'une annonce dès cette semaine.
Mi-juillet, une journée de pourparlers économiques entre les Etats-Unis et la Chine s'est conclue sans avancée majeure, Washington réclamant une relation commerciale plus "équitable et réciproque". Donald Trump a aussi semblé samedi agiter le spectre de représailles commerciales contre Pékin, accusé d'en faire trop peu face à la Corée du Nord après un nouveau tir par Pyongyang d'un missile balistique intercontinental.
http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/40298-chine-washington-envisage-sanctions-commerciales-contre.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20170802 

TRUMP : DERRIÈRE LE CHAOS, LA VICTOIRE ? (1RE PARTIE)
Faisons le bilan du coup d’État rampant qui le tenaille…
Il est dit que Trump, chaotique, tombe en vrille. Avant de nous prononcer, faisons le bilan du coup d’État rampant qui le tenaille (avant de prévoir, en 2e partie, les prochains mouvements tactiques et stratégiques du président).
Reprenons :
1) Trump a gagné l’élection du 8 novembre avec un nombre écrasant de grands électeurs, et peut-être même la majorité du vote populaire (l’enquête menée par le vice-président Pence sur les fraudes électorales – dont le vote des illégaux – permettra de le savoir).
2) Depuis la rencontre du 14 novembre (à l’hôtel Mandarin de Washington) entre la chef de file démocrate Nancy Pelosi, George Soros et un certain nombre de capitalistes, un coup d’État rampant a été mis en branle, visant à transformer Trump en Viktor Ianoukovytch. Il fallait trouver une histoire à vendre au public, tout en lançant une sédition à géométrie variable.
3) On se souvient que tout avait démarré avec le piratage, en 2016, du serveur du Parti démocrate, et les publications de WikiLeaks des courriels de Podesta (le directeur de la campagne Clinton). Ces deux actes ont été « imputés » à Poutine en personne, orchestrant un « acte de guerre » à l’encontre des États-Unis.
4) Puis est survenu le fameux « dossier Trump » en janvier 2017, décrivant un Trump se livrant à la débauche dans un hôtel de Moscou. Ce dossier assemblé pour le compte du Parti démocrate par la firme américaine de salissage politique Fusion GPS a été, depuis, unanimement démoli.
http://www.bvoltaire.fr/trump-derriere-chaos-victoire-1re-partie/?mc_cid=4422a1a55c&mc_eid=a5eb12b154

15- DIVERS  

 

 

 

 

 

 CINQ ASTUCES POUR NETTOYER UNE PLAQUE EN VITROCÉRAMIQUE
Le nettoyage d’une plaque en vitrocéramique n’est pas toujours évident. C’est une surface fragile qu’il faut protéger des rayures. Voici des astuces de grand-mère pour faire briller votre plaque de cuisson sans l’abîmer !
La pierre d’argile
Imbibez une éponge douce de pierre blanche (argile) et frottez la plaque en vitrocéramique. Rincez à l’eau et essuyez avec un chiffon en microfibre.
Le savon noir
Mettez une bonne noisette de savon noir mou sur une éponge humidifiée. Frottez, rincez et essuyez.
Le blanc de Meudon
Votre plaque est très sale ? Mélangez 1 c. à café d’eau avec 2 c. à café de blanc de Meudon. Appliquez la potion sur la plaque en vitrocéramique à l’aide d’une éponge douce et frottez délicatement. Rincez abondamment à l’eau claire. Ce produit naturel permet de dégraisser et retirer les taches de votre plaque.
Le bicarbonate de soude
Il vous suffit de verser 2 c. à café de bicarbonate de soude sur une éponge douce humidifiée. Le nettoyage permettra de venir à bout des saletés incrustées. Ensuite, rincez à l’eau claire, puis séchez à l’aide d’un chiffon en microfibre.
Le vinaigre blanc
Vaporisez du vinaigre blanc sur votre plaque de cuisson. Passez un coup d’éponge, la saleté devrait partir facilement. Lustrez avec un chiffon doux.
Les conseils de grands-mères
Pour enlever les taches incrustées, aidez-vous d’un grattoir spécial vitrocéramique ou d’une spatule en bois.N’utilisez pas d’éponge abrasive car vous risqueriez de rayer la plaque en vitrocéramique.
Où trouver une pierre d’argile blanche ? On peut acheter une pierre d’argile dans les magasins bio, magasins de bricolage et sur internet.
http://www.grands-meres.net/nettoyer-plaque-vitroceramique/ 

Proverbe
« Si tu vois une chèvre dans le repaire d'un lion, aie peur d'elle. »

Lire tous les proverbes
Lire tous les proverbes

 

 

 

 

 

http://afrique.lepoint.fr/proverbes/?&m_i=5VZ5ZTYnDJMSKeoDqrr5X8WgWVcN56auTKMX45NmX6UAwRi6q90031t3ZNFzJle5NbZBTtAr%2BUX4cLYl056LfJRal6wI5r&boc=984102&M_BT=438266583523#xtor=EPR-6-[Newsletter-lepoint-afrique]-20170801

 

 

 

 

 

 

 

 

OUVRAGE : ENQUÊTE SUR LA GÉOPOLITIQUE MONDIALE – LES RISQUES DE GUERRE DE JEAN TARLET
L’universitaire Jean Tarlet, spécialiste de géographie, nous offre dans ce livre un recueil des principaux risques de conflits dans le monde.

Tous ces conflits sont soigneusement analysés, sur le plan géographique naturellement, mais aussi sur les plans historique, politique, voire économique.

Cela offre une vision très complète, non pas certes de l’état du monde, mais au moins des dangers d’embrasement – et ils sont nombreux.

Un livre stimulant pour comprendre… et, si possible, atténuer les effets de ces frictions géopolitiques, en faisant pression sur les politiciens.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Acheter le livre ici

https://www.les4verites.com/culture-4v/ouvrage-enquete-sur-la-geopolitique-mondiale-les-risques-de-guerre-de-jean-tarlet?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=NLQ

 

UNE "PETITE POMPÉI" DÉCOUVERTE DANS LE SUD-EST DE FRANCE

C'est un "site exceptionnel", "une petite Pompéi" sur les rives du Rhône dans le sud-est de la France, s'enthousiasme l'un des archéologues après la découverte de luxueuses demeures et vastes espaces publics très bien conservés.
"Il s'agit sans doute de la fouille la plus exceptionnelle de l'époque romaine depuis 40 ou 50 ans. Nous avons une chance inouïe", ajoute Benjamin Clément. Il est le responsable scientifique de cette opération d'archéologie préventive, préalable à la construction d'immeubles à Sainte-Colombe, sur la rive droite du fleuve.

Et c'est un faubourg entier de la Vienne romaine, qui s'étendait dans l'Antiquité de part et d'autre du fleuve, qu'ils ont découvert. Le site occupé pendant trois siècles est remarquable à plus d'un titre: par sa superficie de près de 7.000 mètres carrés en milieu urbain, ce qui est très rare, par la diversité des vestiges et par leur état de conservation, résume Benjamin Clément.
"Ce sont des incendies successifs qui ont permis de conserver tous les éléments en place quand les habitants ont fui la catastrophe, transformant le secteur en une véritable petite Pompéi viennoise", s'exclame-t-il. Ainsi, le feu a fait s'effondrer le premier étage, le toit et la terrasse d'une somptueuse demeure entourée de jardins, datant de la 2e moitié du Ier siècle et baptisée la Maison des Bacchanales, en raison d'une mosaïque au cortège de bacchantes et de satyres entourant un Bacchus. Les étages effondrés ont été préservés, le mobilier abandonné sur place.
http://www.levif.be/actualite/sciences/une-petite-pompei-decouverte-dans-le-sud-est-de-france/article-normal-700811.html?utm_source=Newsletter-02/08/2017&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBDAGLV&&M_BT=5443005350908 

UNE IMAGE DE LA GRANDE NÉBULEUSE D'ORION ET SES "BÉBÉS ÉTOILES"
La grande nébuleuse d'Orion et ses "bébés étoiles" ont été débusqués à 1.350 années-lumière de la Terre: l'image spectaculaire de cette "pépinière" a été diffusée par l'Observatoire européen austral (ESO).
Image
L'image a été capturée par le Very Large Telescope (VLT) de l'Observatoire européen austral (ESO), implanté à 2.600 mètres d'altitude au Chili.
Très détaillée, elle va permettre de comprendre un peu mieux comment se forment ces nébuleuses, ces nuages de centaines de milliers d'étoiles qui peuplent les galaxies.
Les chercheurs ont déjà pu déterminer la masse et l'âge des étoiles. A leur grande surprise, les données ont révélé trois groupes d'étoiles d'âges différents. "La qualité incroyable des images a révélé sans aucun doute trois populations distinctes d'étoiles dans les parties centrales d'Orion", déclare Giacomo Beccari de l'ESO.
Auparavant, on pensait que toutes les étoiles d'une jeune nébuleuse se formaient en même temps. "Cette nouvelle découverte suggère plutôt que la formation d'étoiles se déroule en rafales et plus rapidement qu'on ne le pensait auparavant", précise un communiqué de l'ESO.
Située dans la Voie Lactée - notre galaxie -, la nébuleuse d'Orion est la fabrique à étoiles la plus proche de nous.
Découverte au XVIIe siècle, elle est constituée de gaz et de poussières interstellaires illuminés par des amas d'étoiles chaudes et massives. Elle s'étend sur une trentaine d'années-lumière.
http://www.levif.be/actualite/sciences/une-image-de-la-grande-nebuleuse-d-orion-et-ses-bebes-etoiles/article-normal-699229.html#cxrecs_s

5 MAUVAISES RAISONS DE METTRE UN TERME À SON MARIAGE
Fatigué d’essayer, envie de laisser tomber et de mettre un terme à votre mariage ? Avant de faire le pas, prenez le temps d’y penser et faites-vous conseiller par quelqu’un de compétent.
>
Les tensions accumulées, les incompréhensions, les non-dits semblent avoir pris le pas sur votre vie de couple et vous avez le sentiment que la seule issue possible est la séparation. Avant de prendre une décision, avant de renoncer et d’abandonner votre mariage, prenez le temps de lire les conseils de cette conseillère conjugale chrétienne. Après 28 ans de mariage et 20 ans d’expérience de conseil, Cindi McMenami a relevé 5 phrases entendues en thérapie qui ne peuvent être la raison première d’une séparation.
« Tu ne satisfais pas mes besoins émotionnels »
En réalité, personne ne les satisfera pleinement. Seul Dieu peut répondre à tous vos besoins émotionnels et affectifs. Sécurité, accomplissement, quête de sens… Dieu en est la source, pas votre conjoint.
Car l’Agneau qui est au milieu du trône prendra soin d’eux comme un berger, il les conduira vers les sources d’eaux vives, et Dieu lui-même essuiera toute larme de leurs yeux.
Apocalypse 7:17
« Tu as changé »
https://www.infochretienne.com/5-mauvaises-raisons-de-mettre-terme-a-mariage/?mc_cid=893140a5d2&mc_eid=deeba98d31 

5 PISTES POUR APPRENDRE À ÉCOUTER
Nous vivons dans un monde de bruits et non de sons, une forme de cacophonie permanente dans les villes où rien ne se distingue, où presque tout est produit par l’activité de l’homme. Profitez des vacances pour vous isoler dans un endroit calme, fermez les yeux, et portez votre attention aux simples bruits qui vous viennent, du bourdonnement d’une abeille au bruissement des feuilles… Et si un moteur se fait entendre, laissez-le passer sans vous attarder… 
 Et puis, la musique !
De retour chez vous, prenez régulièrement le temps d’écouter une musique où se distinguent de nombreux instruments : évitez le hard rock et choisissez un jazz paisible, un concerto pour piano de Mozart… Utilisez un casque, le son pas très fort, fermez les yeux et portez votre attention aux différents instruments sans chercher à en deviner le nom. Et laissez-vous saisir par un univers de sons. Ce n’est pas une musique de fond, c’est la musique qui vient au fond de vous… Laissez vos émotions émerger… 
 Ah oui, bien sûr, j’aurais dû y penser ! Se taire…
Le plus évident, mais le plus difficile… Le seul moyen d’écouter est de laisser à la parole de l’autre la place habituelle de nos paroles : celles que nous disons comme celles que nous pensons ! (eh oui !) Le silence extérieur et intérieur est la voie royale de l’écoute, mais comme chacun sait, il n’est pas simple de devenir reine ou roi… Et pourtant, nous avons été créés avec deux oreilles et une seule bouche ! Nous devrions donc écouter deux fois plus que nous ne parlons ! 
4. Et aussi ne pas juger…
http://www.famillechretienne.fr/foi-chretienne/vivre-en-chretien/se-reconnecter-avec-ses-cinq-sens-222022/5-pistes-pour-apprendre-a-ecouter-222364 

L'ÉTÉ EN MUSIQUE AVEC… WOLFGANG AMADEUS MOZART
Rédigé par Judith Cabaud le 02 août 2017 dans Culture
De Mozart (1756-1791), Anne Queffélec dit que sa musique est un univers, une source de lumière, de beauté, de grâce. Ne serait-ce pas parce qu’elle transmet une vision du Paradis perdu ?
Tous les musicologues et les mélomanes du monde entier s’accordent en général pour placer devant le nom de Wolfgang Amadeus Mozart l’épithète « divin ». En quoi cela peut-il consister? Né à Salzbourg en Autriche de parents d’origine allemande dont le père, Léopold, était violoniste et compositeur, l’enfant prodige allait bouleverser la vie de sa famille par son génie précoce. Voyageant dès l’âge de 6 ans en compagnie de son père, le jeune Mozart est choyé et fêté dans les capitales européennes où il se produit à son côté. Puis, vers l’âge de 17 ans, on l’oubliera quelque peu et dès lors, il se battra pour assurer sa place au soleil.
Le sens du sacré
On lui doit plus de deux cents chefs-d’œuvre – des concertos, des symphonies, des sonates, des ensembles de musique de chambre: trios, quatuors et quintettes, puis des chœurs et de la musique religieuse sous toutes ses
http://www.hommenouveau.fr/2191/culture/l-ete-en-musique-avec-wolfgang-amadeus-mozart.htm 

16- MÉDIA-PRESSE-INFO

9 DERNIERS ARTICLES PUBLIÉS SUR DREUZ.INGO

 

Hébergement des SDF : situation alarmante dans certains départements français
Les narco-terroristes FARC créent un parti néo-stalinien qui va plaire à Jean-Luc Mélenchon

Un lycée obtient 0 % de résultats au bac : les méfaits des imams enseignants

Un vidéo-clip palestinien incite à poignarder et tuer les juifs – et Le Monde n’en fera pas un gros titre – ni un petit

Irak : une jeune jihadiste allemande capturée chouine : « Je veux juste rentrer à la maison »

Migrants: La maire de Calais ne se pliera pas aux décisions de justice

G-W Goldnadel : « L’indécente complaisance de l’extrême gauche française envers Maduro »

Jeanne Moreau « peut-être que je suis juive »

Après avoir été trahi par Le Monde, WikiLeaks publie en direct les Macronleaks

Accueil

Finance - Marchés
 

OBVERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

 

Vietnam : un Pasteur malade libéré de prison mais expulsé du pays
Éthiopie : un chrétien attaqué chez lui à la machette par des musulmans

Vietnam : encore des chrétiens arrêtés !

Archevêque Chaput : dans

 100 ans l’Europe sera-t-elle musulmane ?

Irak : une croix installée à l’entrée de la ville d’Alqosh

Viktor Orbán : sur la déchristianisation de l’Europe

Marawi : le Père Soganub passe son 57ème anniversaire en otage…

Cuba : appel à la libération d’Eduardo Cardet

Goa : encore une croix profanée…

Nigéria : attentat ciblé contre les chrétiens à Maiduguri

Rennes : la chapelle des Clarisses change de calicot…

Mexique : le prêtre poignardé à Mexico est désormais hors de danger

Écosse : un prêtre indien retrouvé mort sur une plage de Dunbar

Saint Molf : conférence du P. Vandenbeusch, ex otage de Boko Haram

Archevêque Chaput : dans 100 ans l’Europe sera-t-elle musulmane ?

 LE SALON BEIGE : 7 NOUVEAUX ARTICLES

 

C’est arrivé un 2 août…
La Manif pour Tous intervient à l'ONU pour l'abolition de la GPA

2&3 septembre : WE Père-fils dans le massif des Vosges

Les islamistes d'Al Nosra chassés du Liban

Une enquête ouverte pour savoir pourquoi un bébé a pu survivre à un avortement sensé le tuer

A découvrir dans le Figaro, le portrait de Simone Weil

A Bras Ouverts : accueillir nos différences et nos limites

 

Posté par Denis Tanguay à 03:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2017

REVUE DE PRESSE INTERNET - MÉDIAS FRANCOPHONES EUROPÉENS

PARUTION DU 30 ET 31  juillet 2017

1-0 EN DIRECT DU VATICAN   

ZENIT LE MONDE VU DE ROME
Les titres du dimanche 30 juillet 2017 – Fléau aberrant
Le trésor du Royaume de Dieu à l’angélus

Traite des personnes: le pape appelle à combattre ce « fléau aberrant »
Considérer le trafic normal « c’est grave, c’est cruel, c’est criminel »

Le Royaume de Dieu exige « de se donner de la peine »
Paroles du pape à l’angélus (Traduction intégrale)

Le pape prie pour Charlie Gard qui s’est éteint
Tweet après l’annonce du décès

L’œcuménisme des martyrs, par le cardinal Koch
Retour des reliques de saint Nicolas de Russie en Italie

France : le card. Mamberti à ND de Paris pour l’Assomption
Messe, veillée, procession aux flambeaux 

À LA UNE DE RADIO VATICAN LUNDI 31 JUILLET 2017
Angélus : «s’habituer à la traite des personnes est criminel» insiste le Pape
Vatican

Angélus : la recherche du "trésor" de l'amour de Dieu nécessite dynamisme et renoncements
Décès du petit Charlie Gard : prière du Pape François
Eglise

Les jésuites restructurent leurs provinces en Europe

Centrafrique: l'inquiétude du cardinal Nzapalainga pour Bangassou

Colombie : un prêtre assassiné dans une région abritant une guérilla

L'Indonésie accueille les Journées asiatiques de la Jeunesse

Monde

Le Venezuela de plus en plus divisé et isolé

RDC: 850.000 enfants déplacés, victimes de la violence au Grand Kasaï

Les Etats-Unis menacent la Corée du Nord, après son tir de missile

La traite des êtres humains, un fléau mondial

 ALETEIA TODAY 31 JUILLET 2017
Accès à tous les titres du jour : http://us7.campaign-archive1.com/?e=72f681e023&u=e747b6da5b523d93de77f3f8b&id=6827882914
Sélection de titres :
Pourquoi essayer les exercices de saint Ignace de Loyola ?

À l'occasion de la fête de saint Ignace de Loyola, célébrée ce 31 juillet, retour sur les fameux exercices spirituels du fondateur de la Compagnie de Jésus.
L’amitié dans la Bible

En cette journée internationale de l'amitié, nous vous proposons de réfléchir à cette relation à travers dix versets de la Bible.
Ce morceau de tissu est-il la nappe utilisée lors de la Cène ?

Ce tissu est conservé dans la chapelle des reliques de la cathédrale Santa Maria de la Asunción à Coria, en Espagne.
Quand Dieu se fait homme à Béthanie

À Béthanie vivait sainte Marthe, fêtée ce 29 juillet. La ville fut à plusieurs reprises l'hôte de Jésus. Ses différents passages permettent de méditer un …
Quand le pape Léon XIII s’est rendu à la grotte de Lourdes sans sortir du Vatican

L’attachement des papes successifs pour Notre-Dame de Lourdes n’est plus à démontrer… À tel point
Il est bon que tu existes

Pape Benoît XVI

2-0 PAPE FRANÇOIS ET L’ÉGLISE (OU LES EGLISES)  

LES TROIS MOUSQUETAIRES DU PAPE FRANÇOIS
Autrefois, les partis communistes avaient leurs intellectuels organiques.  Mais c’est aussi le cas du Pape François.  Ils se nomment Antonio Spadaro, Marcelo Figueroa et Víctor Manuel Fernández. 

Le premier est italien et jésuite, c’est le directeur de « La Civiltà Cattolica ».  Les deux autres sont argentins et le second n’est même pas catholique mais pasteur presbytérien, et malgré cela, François l’a nommé à la tête de l’édition de Buenos Aires de « L’Osservatore Romano ». 

Spadaro a transformé « La Civiltà Cattolica » en un organe de la Maison Sante-Marthe, c’est-à-dire du Pape.  Et avec Figueroa, il vient de signer dans le dernier numéro de la revue un article qui a fait l’effet d’une bombe aux Etats-Unis parce qu’il accuse les courants conservateurs, aussi bien catholiques que protestants, d’agir dans ce pays « avec une logique pas très différente de celle qui inspire le fondamentalisme islamique », rien moins qu’Oussama ben Laden ou le Califat. 

Et qu’est-ce qui pousserait donc bien ces catholiques et protestants à faire cause commune tels de « nouveaux croisés » ?  Il s’agit « de thèmes comme l’avortement, le mariage entre personnes de même sexe, l’éducation religieuse dans les écoles », en d’autres mots « une forme particulière de défense de la liberté religieuse ».  Avec le résultat – selon les deux auteurs de l’article – de fomenter un « œcuménisme de la haine », nostalgique d’un « Etat aux traits théocratiques ».  Tout l’opposé de l’œcuménisme de Jorge Mario Bergoglio, le pape de « l’inclusion, de la paix et de la rencontre ». 

Le problème c’est que la défense de la vie, de la famille et des libertés religieuses figurent depuis plus d’une décennie tout en haut de l’agenda de l’Eglise catholique américaine.  Cette dernière ne pouvait donc pas rester sans réaction en voyant « des croyants attaqués par leurs propres coreligionnaires uniquement parce qu’ils se battent pour ce que leurs Eglises ont toujours cru être vrai ».  

La protestation de plus haut niveau est arrivée par la voix de l’archevêque de Philadelphie, Charles Chaput, qui a qualifié l’article de Spadaro et de Figueroa d' »exercice simpliste et inadapté ».  Mais d’autres commentaires ont été beaucoup plus durs et ont eu beau jeu de mettre en évidence une série d’erreurs historiques et logiques grossières dans l’article. 

« Toute autre revue aurait jeté au bac un article pareil », a par exemple écrit le canadien Raymond J. de Souza dans « Crux« , le site d’information catholique le plus important et le plus équilibré des Etats-Unis. 

Mais à Sainte-Marthe, sur le bureau du pape François, les choses n’en sont pas restées là, bien au contraire.  L’article de Spadaro et Figueroa a été porté aux nues et a fait d’autant plus bonne impression qu’il a été à juste titre vu par tous comme l’expression non seulement de la pensée du pape mais aussi de son style de gouvernement: dans le cas présent il s’agit d’une attaque d’une violence inouïe contre le leadership « ratzingerien » de l’Eglise catholique américaine par personnes interposées. 

Au niveau doctrinal, le père Spadaro est assez désinvolte, il prétend que « en théologie, 2 plus 2 font 5 » et il se montre infaillible quand il s’agit de pronostiquer les grandes et petites révolutions de Bergoglio.  Mais entre tous les conseillers et confidents, il en est un qui est encore
http://www.diakonos.be/settimo-cielo/les-trois-mousquetaires-du-pape-francois/ 

BILAN 2017 DE LA LUTTE CONTRE LA PÉDOPHILIE DANS L’ÉGLISE CATHOLIQUE
Vidéo
Ne pas confondre le focus des médias sur le catholicisme et la réalité.
Les décisions de Benoît XVI suite aux enquêtes US de 2005
Y a-t-il un lien entre pédophilie et célibat des prêtres ?
Y a-t-il un lien entre pédophilie et homosexualité de certains prêtres ? L'avis de Benoît XVI.
Pourquoi Benoît XVI puis François ont-ils interdit le sacerdoce aux homosexuels ? 
Y a-t-il un lien entre homosexualité et pédophilie ?
La loi actuelle en cas de dénonciation de faits de pédophilie dans l'Eglise : Pourquoi le cas doit-il être remis par les évêques aux Procureurs civils ?
Le prêtre dénoncé doit-il être immédiatement relevé de toutes ses fonctions ? La juste pratique en cette matière.
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2017/07/30/bilan-2017-de-la-lutte-contre-la-pedophilie-dans-l-eglise-ca-5967314.html

COURS COMPLET DE PHILOSOPHIE RÉALISTE À L'ÉCOLE DU PÈRE MARIE-DOMINIQUE PHILIPPE OP
La totalité des cours en vidéo, tant en philosophie ou en théologie, sont libres d'accès sur cette page : http://docteurangelique.free.fr/fichiers/ListeDesCoursAvecLiens.htm
Cependant, il est possible de se les procurer tous en MP3 (audio) pour une somme modique.
Ecrire a.dumouch@hotmail.com

Soutenir l’Institut Docteur Angélique sur

« La vérité se communique sans envie. » (Père M.-D. Philippe)
Le cours du Père Marie-Dominique Philippe constitue la meilleure base actuelle de philosophie pour entrer dans la lecture directe des oeuvres de saint Thomas d'Aquin et en particulier de sa Somme de théologie.
Pour se procurer en audio les cours originaux du Père Marie-Dominique Philippe : ephese-formation.com.
Pour en commander les cds : audio.diffusion@stjean.com et pour le site : contact@ephese-formation.com.
Lettre à un ami
Introduction à la philosophie réaliste par le Père Marie-Dominique Philippe o.p.
(Merci à la Communauté saint Jean).

Qui est le Père Marie-Dominique Philippe ? (39 mn)
Témoignage d'Arnaud Dumouch qui a été étudiant du père M.-D Philippe de 1983 à 1988.

Cours complet de philosophie réaliste
À l’école du père Marie-Dominique Philippe o.p.

Introduction a la philosophie

I — Philosophie du travail

II — Philosophie morale

III — Philosophie politique

IV — Philosophie de la matière

V — Philosophie du vivant

VI — Métaphysique

VII — Sagesse philosophique et théologie naturelle

Annexe 1 — Instrument logique ou « logique formelle »

Annexe 2 — Considérations critiques ou « grande logique »

http://docteurangelique.free.fr/cours/40_cours_de_philosophie_realiste.html 

QUI SUIS-JE ET QU'EST CE QUE L'INSTITUT DOCTEUR ANGÉLIQUE ?

Bonjour, je m'appelle Arnaud Dumouch. Né en 1964, je suis marié et père de deux enfants. J'enseigne depuis 1988 la philosophie réaliste et la religion catholique en France puis en Belgique. J'ai créé en 2013 avec d'autres philosophes et théologiens"l'Institut Docteur Angélique".

Il propose ses cours entièrement sur Internet. Il est constitué selon l'esprit de saint Thomas d'Aquin. Le père Marie-Dominique Philippe fut mon père spirituel et intellectuel. 

Vous en connaissez le but : proposer gratuitement et pour tous (donc de manière pédagogique et pourtant exigeante) ce qu'il y a de meilleur dans l'enseignement de l'Eglise catholique. Déjà 1300 cours sont disponibles sur Internet. Regardez cette page : 

http://docteurangelique.free.fr/fichiers/ListeDesCoursAvecLiens.htm

Et proposer, pour ceux qui le désirent, des études diplômantes. Regardez cette page : 

http://docteurangelique.free.fr/accueil/InstitutDocteurAngelique.htm

L'esprit de cet Institut est calqué sur ce que disait le pape Benoît XVI : il s'agit de s'appuyer sur ce qui est ancien (la Tradition sainte, l'Ecriture, le Magistère) pour comprendre et aimer ce qui est mis en lumière de manière nouvelle (le saint Concile Vatican II). "Car il y a continuité et non rupture". 

Cette connaissance est en vue de l'amour de Dieu et du prochain. Pas de recherche d'une "complexe culture inutile" selon le mot de saint François d'Assise, mais la volonté d'aller droit au but selon ce précepte de saint François de Sales : "Foi et raison doivent marcher ensemble comme deux affectionnée". Tout cela en vue des deux commandements de l'amour.

https://www.tipeee.com/institut-docteur-angelique 

PATRIARCHE LOUIS SAKO : « ON SENT COMBIEN LA HAINE ÉTAIT PROFONDE CONTRE TOUT CE QUI ÉTAIT CHRÉTIEN
Dans le cadre de la visite du cardinal Barbarin à Mossoul, le site Internet de La Vie a publié un entretien avec le patriarche de Babylone des chaldéens, Mgr Louis Sako. Pour le patriarche de l’Église catholique chaldéenne, l’occupation par l’État islamique a été révélatrice d’une haine profonde, non accidentelle, mais bien consciente, contre les chrétiens. “On ressent presque un sacrilège, on sent combien la haine était profonde contre tout ce qui est chrétien, alors que nous sommes pour la paix. Nous avons beaucoup donné aux musulmans, sur le plan culturel, interreligieux… ” Il confie ses espoirs, mais également ses craintes, notamment sur les risques démographiques causés par le non-retour des chrétiens : “dans la plaine de Ninive, près de Mossoul, si les chrétiens ne retournent pas dans leurs maisons, d’autres y aspirent. Il y a un risque de changement démographique.“
Voici quelques extraits de cet entretien :
https://www.infocatho.fr/patriarche-louis-sako-on-sent-combien-haine-etait-profonde-contre-etait-chretien/ 

CORÉE DU NORD : "NOUS NE PERMETTRONS PLUS" QUE LA CHINE N'AGISSE PAS, DIT TRUMP
"Je suis très déçu par la Chine", a écrit le président américain sur Twitter après un nouveau tir par Pyongyang d'un missile balistique intercontinental. 

Le président américain Donald Trump a accusé samedi la Chine d'inaction face à la Corée du Nord, après un nouveau tir par Pyongyang d'un missile balistique intercontinental, estimant que Pékin pourrait "facilement résoudre ce problème".

"Ils ne font RIEN". "Je suis très déçu par la Chine (...) Ils ne font RIEN pour nous avec la Corée du Nord, hormis parler", a-t-il écrit sur Twitter. "Nous ne permettrons plus que cela continue. La Chine pourrait facilement résoudre ce problème!", a ajouté le président américain. En réaction à ce second tir de missile balistique intercontinental en un mois, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont mené un exercice militaire en utilisant des missiles tactiques (ATACMS) sol-sol américain et des missiles balistiques sud-coréens Hyunmoo II, les chefs militaires américains et sud-coréen ayant discuté d'"options de réaction militaire".

La Corée du Sud a en outre annoncé samedi qu'elle comptait accélérer sur son territoire le déploiement, gelé en juin, du bouclier antimissiles américain Thaad (Terminal High Altitude Area Defense), s'attirant une sévère mise en garde de Pékin qui y est farouchement opposé. Ce déploiement "ne fera que compliquer ces problèmes", selon un communiqué du ministère chinois des Affaires étrangères.

"Une action imprudente et dangereuse". Donald Trump avait déjà affirmé dans un communiqué que "les Etats-Unis prendront les mesures nécessaires pour assurer la sécurité du territoire national américain et pour protéger nos alliés de la région". "En menaçant le monde, ces armes et ces essais isolent davantage la Corée du Nord, affaiblissent son économie et appauvrissent sa population", avait poursuivi Donald Trump, estimant que les essais nord-coréens constituaient une action "imprudente et dangereuse".

Soutiens économiques de Pékin. La Chine, principale alliée de Pyongyang, a condamné samedi le tir en soulignant qu'elle "s'oppose aux violations par la Corée du Nord des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU". Pékin "espère que toutes les parties concernées feront preuve de prudence et éviteront d'intensifier les tensions". Mais le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a estimé pour sa part qu'"en tant que soutiens économiques du programme nucléaire balistique" de Pyongyang, Pékin, et également Moscou, portaient une "responsabilité spéciale" dans l'aggravation de cette menace.Sur le même sujet :

Tir nord-coréen : États-Unis et Corée du Sud mènent un exercice militaire
La Corée du Nord tire un nouveau missile, Washington étudie une "réaction militaire"
Par Rédaction Europe1.fr avec AFP
http://www.europe1.fr/international/coree-du-nord-nous-ne-permettrons-plus-que-la-chine-nagisse-pas-3399965#xtor=EPR-202-[Quotidienne]-20170730&lacid=europe1_2037691 

SEULES AVEC LE SEUL. MISSIONNAIRES SÉQUESTRÉES AU MALI
Vidéo
Publiée le 31 juill. 2017
“Projet Réveille-toi” souhaite vous unir à ces grandes âmes qui se donnent à Dieu jusqu’aux confins du monde et souffrent la persécution pour son Nom.
“Seules avec lui Seul : Missionnaires séquestrées au Mali” est un cri à la prière pour les missionnaires séquestrées dans ces terres du Magreb africain et qui, par le don sans mesure au prochain, à la manière
https://www.youtube.com/watch?v=-1zM8-J0VBU 

L'EUCHARISTIE - DU VISIBLE À L'INVISIBLE
Vidéo
“Projet Réveille-toi” souhaite vous unir à ces grandes âmes qui se donnent à Dieu jusqu’aux confins du monde et souffrent la persécution pour son Nom. “Seule...
https://www.youtube.com/watch?v=nVnzeFEtFcY

PÈLERINAGE ISLAMO-CHRÉTIEN OU TRAHISON DE LA FOI ET DE L’ÉGLISE ?
Vous ne rêvez pas. L’évêque d’Oran a proposé une nouvelle religion. La rage nous viendrait presque d’une telle trahison de sa mission.
Vous ne rêvez pas. L’évêque d’Oran a proposé une nouvelle religion. Une religion Bisounours dans laquelle nous œuvrerions tous avec la paix très humaine pour seule finalité.

Dans un détournement hallucinant de tout sens et de tout son devoir, Mgr Jean-Paul Vesco (55 ans) crut utile de transformer le traditionnel « Pardon des Sept Dormants » à Saint-Brieuc (27 et 28 juillet) en marche vers un avenir « radieux » : « Notre humanité sera encore plus grande. La sociologie de la France aura complètement changé. Nous serons une société infiniment plus plurielle. » Quelle merveille ! Quel extraordinaire destin ! Une société « babelisée » à laquelle le Tout-Puissant aura certainement dit adieu, puisque non toute tournée à Dieu.

Cet évêque décrète tout bonnement ce pèlerinage « islamo-chrétien ». Si, bien sûr, nous nous réjouirions que des populations d’outre-Méditerranée se joignent à une manifestation publique de piété chrétienne, comment trouver la vérité quand celle-ci – sous l’autorité de celui qui la conduit – mène à l’abandon pur et simple de la religion et de la foi pour laquelle Notre Seigneur s’incarna et souffrit Sa Passion ? « Ceux qui accéderont au paradis ne sont pas chrétiens ou musulmans. »

Le pasteur poursuit son explication dans un sens bien précis : celui de la construction d’une tout artificielle foi ; une foi dont les tenants et les aboutissants sont carrément hors de la religion des Pères de l’Église. Et de nos aïeux israélites. « Je formule le vœu que ce pardon continue, année après année, qu’il y ait une ouverture au-delà des religions. »

http://www.bvoltaire.fr/pelerinage-islamo-chretien-trahison-de-foi-de-leglise/?mc_cid=32a77f5b8c&mc_eid=a5eb12b154 

L’EGLISE ÉTHIOPIENNE COPTE, UNE EGLISE PROFONDÉMENT MARIALE 

Héritiers de la théologie de saint Athanase et de saint Cyrille d’Alexandrie, les Coptes, en Ethiopie, ont toujours soutenu la maternité divine de Marie. Leurs offices marials, leurs homélies et  recueils de miracles en sont le témoignage.

En évoquant Marie comme Theotokos (Mère de Dieu), les Coptes y voient sa destinée de Mère universelle. Elle fut Mère au sens complet : Mère du Christ-homme, Mère du Christ-Dieu, Mère du Christ Mystique - de l’Église et de chaque fidèle.

La virginité perpétuelle de Marie est l’écrin d’or de toute leur littérature religieuse. Les attributs les plus fréquemment utilisés sont : « porte scellée », « buisson ardent », « terre fertile », etc. Pour les Coptes, le privilège de la virginité est aussi une gloire pour Marie : sur la terre elle ressemble aux anges et dans le Ciel elle mérite une gloire supérieure à la leur.

Marie est « au superlatif » : grande par sa perfection personnelle et par la fonction qu’elle a à la suite de Jésus. Sa sainteté est un don de la très Sainte Trinité, mais elle est aussi méritée par une vie de sacrifice. Marie a donné son « Oui » d’une manière volontaire et généreuse tout au long de sa vie.
http://us3.campaign-archive2.com/?e=36a29f6496&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=57e2da065d

États-Unis. À Los Angeles, un quartier latino en lutte contre la gentrification
Dans le quartier historiquement hispanique de Boyle Heights, des militants se battent contre l’arrivée de nouveaux commerces et galeries d’art, qui menacent selon eux la communauté locale. Avec des méthodes parfois musclées.
“Je ne connais pas le mot ‘gentrification’, mais je connais le mot ‘remplacement’”, lance Nancy Garcia au journaliste du Los Angeles Times. Habitante du quartier de Boyle Heights, situé à l’est du centre-ville de Los Angeles, elle remet en cause l’arrivée de nouveaux commerces et de galeries d’art, qui favorisent selon certains activistes l’augmentation des loyers et l’embourgeoisement du quartier.

À lire aussi: états-unis. Les “chipsters” de Los Angeles

Peuplé en grande majorité par des Hispaniques, Boyle Heights attire de plus en plus les cafés prisés par les hipsters, ainsi que des galeries, souvent tenues par “des Blancs”. L’association de voisinage Union de Vecinos se bat contre la gentrification du quartier, dénonçant la “white wave” (vague blanche), selon l’expression imprimée sur des flyers dénonçant l’ouverture le 15 juin d’un nouveau café, le Weird Wave Coffee, rapporte le Los Angeles Times.

Militants contre “noix de coco”

Mauvaise publicité sur Instagram, manifestations, harcèlement des clients et des propriétaires, voire vandalisme… les militants n’hésitent pas à recourir à des méthodes offensives et parfois musclées, qui ne font pas l’unanimité parmi les habitants du quartier. Certains d’entre eux, pour avoir pris la défense du Weird Wave Coffee, ont été surnommés par les militants antigentrification les “​noix de coco : bruns [brown, un terme souvent employé pour les Latinos] à l’extérieur, mais blancs à l’intérieur”.

Cette “déclaration de guerre”, selon le mot du quotidien, vise un nombre croissant de commerces relativement chics – un bar à vin, un café-pâtisserie, etc. – dont l’arrivée est favorisée par la ligne de métro reliant depuis maintenant huit ans le centre-ville aux quartiers de l’Est. La hausse des loyers crée une menace d’expulsion pour un certain nombre de résidents, au profit de nouvelles constructions de luxe.
“Vendu”

Le L.A. Times rapporte un événement qui avait particulièrement aggravé les hostilités. Jackson Defa, un des deux copropriétaires blancs du Weird Wave Coffee, originaire de San Francisco, avait posté sur Instagram une photo d’un vendeur de fruits et utilisé le hashtag “local yokel”, soit “le plouc local”.

Defa avait vite supprimé le post, s’était excusé et avait déclaré qu’il se moquait en réalité de lui-même, non du vendeur, auquel [les propriétaires] achètent parfois des fruits. Mais les manifestants ont vu dans l’incident un exemple de la façon dont les étrangers percevaient réellement leur communauté.”

Un autre des copropriétaires, Mario Chavarria, est quant à lui hispanique. Il a contribué à monter l’affaire avec ses propres économies. Mais quand il a tenté de jouer les médiateurs avec les militants, en les appelant à le soutenir en tant que latino, il s’est vu traité de “vendido” (traître), raconte-t-il.

http://www.courrierinternational.com/article/etats-unis-los-angeles-un-quartier-latino-en-lutte-contre-la-gentrification 

CHRÉTIENS PERSÉCUTÉS : N’OUBLIONS PAS LES CHRÉTIENS DES 10 PAYS LES PLUS FERMÉS À L’ÉVANGILE (1)

Les chrétiens sont l’un des groupes religieux les plus menacés sur la planète. En 2016, un chrétien est mort pour sa foi toutes les 6 minutes.

Le monde n’a jamais été aussi hostile à l’égard des chrétiens. Plus de chrétiens seraient morts en martyr en un siècle que dans toute l’Histoire du christianisme. En cette période estivale, la rédaction d’Info Chrétienne a souhaité rappelé le sort de nos frères et soeurs chrétiens, victimes d’abus, de harcèlement et de violences,dans les 10 pays où les chrétiens vivent la plus grande persécution selon l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2017. Nous vous proposons pour cela, un état de lieu en vidéo sur 2 jours.

Aujourd’hui, lundi 31 juillet, souvenons-nous des chrétiens d’Érythrée, du Yémen, d’Iran, d’Irak et de Syrie.

10. L’Erythrée

5,4 millions d’habitants dont 50% de chrétiens.

Malgré cette forte représentation chrétienne, l’Érythrée soutient la propagation de l’extrémisme islamique dans la Corne de l’Afrique. Les chrétiens y subissent de nombreuses pressions et persécutions.

Retrouvez 2 de nos articles sur le sort des chrétiens dans en Érythrée :

Erythrée : 15 années d’une persécution effroyable

Érythrée : Les chrétiens refusent de renier Jésus pour être libérés de prison

9. Le Yémen

28,1 millions d’habitants – Quelques milliers de chrétiens seulement

Ce pays en guerre et en proie à la montée de l’extrémisme islamique, est confronté à une catastrophe humanitaire gravissime.

Retrouvez 2 de nos articles sur le sort des chrétiens dans en Érythrée :

Loin des caméras, loin des préoccupations ostentatoires, les Yéménites meurent peu à peu.

Yemen : une vidéo comme preuve de vie du Père Tom Uzhunnalil enlevé en mars dernier ?

8. L’Iran

80,9 millions d’habitants – 800 000 chrétiens

Les activités chrétiennes dans la langue du pays sont illégales. Les nouveaux convertis sont sévèrement persécutés. Plusieurs chrétiens sont emprisonnés pour leur foi en ce moment même.

Retrouvez 2 de nos articles sur le sort des chrétiens dans en Érythrée :

Les chrétiens d’Iran toujours dans la tourmente, entretien avec le pasteur Sadegh

Sans nouvelle de cinq chrétiens iraniens arrêtés lors d’une partie de pêche

7. L’Irak

38,6 millions d’habitants – 230 000 chrétiens

Dans ce berceau du christianisme, les chrétiens sont en voie de disparition. L’expansion de l’Etat islamique a entrainé la dévastation du pays. Avec la reprise de nombreux territoires, l’espoir renaît. Mais l’insécurité règne pour les chrétiens qui doivent tout rebâtir, et font face à d’innombrables défis dans une insécurité constante.

Retrouvez 2 de nos articles sur le sort des chrétiens dans en Érythrée :

En Irak, la foi des enfants bouleverse leurs parents musulmans, des centaines se convertissent

Pour Janan, irakien de Mossoul, « les chrétiens doivent pardonner Daech »

6. La Syrie

18,9 millions d’habitants – 794 000 chrétiens

Comme en Irak, l’Etat islamique a provoqué la fuite de la majorité des chrétiens. L’expansion de l’Etat islamique et la guerre civile ont dévasté le pays.

Retrouvez 2 de nos articles sur le sort des chrétiens dans en Érythrée :

Les chrétiens dans le chaos de la Syrie

Syrie : à Alep, le pasteur Alim choisit de faire face au danger et accompagne 2000 familles

https://www.infochretienne.com/chretiens-persecutes-noublions-chretiens-10-pays-plus-fermes-a-levangile-1/?mc_cid=d0f08bd9d4&mc_eid=deeba98d31

3-0 ŒCUMÉNISME  

4-0 LITURGIE

5-0 SPIRITUALITÉ

"JE CHOISIS LIBREMENT DE ME VOILER" : LES LIMITES DU "FÉMINISME RELIGIEUX"
Delphine Horvilleur, qui est rabbin, ne manque pas de critiquer le patriarcat au sein de la tradition juive. Elle s’interroge ici sur le discours de certaines femmes.
Le scénario est connu et trouve fréquemment le chemin des plateaux télés. Une femme à la tête couverte, généralement élégante, cultivée et se disant «féministe», est invitée à témoigner devant un homme politique, un journaliste ou un intellectuel. Ses arguments sont le plus souvent ainsi énoncés: «Je choisis librement de me voiler. Mon droit est bafoué par une société qui décide à ma place que mon voile est un étendard dont je devrais me justifier.»

Cette femme dit « JE », et pourtant il y a comme un malentendu: y résonne étrangement le «NOUS» de revendications communautaires, la voix de groupes identitaires qui s’abritent derrière l’histoire individuelle. Tel est un des effets du communautarisme sur notre société: les groupes d’appartenance remplacent les individus, les identités collectives réclament des droits qui revenaient jusqu’alors seulement aux personnes. Et soudain, la triste règle du JE est que l’individu parle au pluriel même quand il parle au singulier.

Dans ce contexte, le débat sur le voile fait marcher la laïcité sur la tête. On y suggère que c’est elle qui empêche des femmes (ou des hommes) de dire JE, et d’être des sujets pleinement aux commandes de leur existence, des individus capables de décisions autonomes, alors que c’est justement cette laïcité qui offre à l’origine cette possibilité de dire «JE». C’est elle qui garantit la possibilité, quelles que soit les croyances d’un individu, ses ancrages ou sa culture, d’exister et de parler dans l’espace public, sans pression d’un NOUS collectif, qui imposerait les codes ou les dogmes d’un «groupe» d’appartenance.

Ces femmes qui disent légitimement «Je suis un sujet de plein droit, autonome et souverain dans sa décision» ont raison de l’affirmer mais elles oublient de dire qu’elles le sont grâce à la République… et sûrement pas grâce aux interprètes traditionnels de leur tradition religieuse, qui précisément leur nient cette possibilité, et font toujours du féminin le genre de la dépendance, de l’éclipse ou de la soumission.

Elles oublient de rappeler qu’aujourd’hui encore, bien des femmes sont menacées par les traditions religieuses, précisément quand elles essaient d’exercer cette autonomie de sujet, et que dès lors, le «féminisme» qu’elles revendiquent les engage, notamment à reconnaître que certains vêtements ou certains rites sont «chargés» de la douleur de celles à qui on dénie ce statut d’individu souverain.

La laïcité, d'accord, mais laquelle ? (Pour le moment, il y en a eu trois différentes)

La liberté de sujet que ces femmes revendiquent les oblige, comme elle oblige chacun d’entre nous, à exiger que d’autres y accèdent. Ne pas le reconnaître est un refus de responsabilité.

Voilà ce qui continue de m’étonner quand j’entends ce discours «féministe religieux»: il exige de la République ce qu’on n’entend pas ces femmes exiger de la pensée religieuse, à savoir la possibilité d’y être entendues et autonomes, en possession de leur corps, sujets dans la discussion et pas sujets de discussion, capables d’interpréter le texte et de condamner la violence exercée en son nom contre les femmes.

Toute femme a le droit de choisir ce qu’elle porte, la longueur de ses manches ou de son couvre-chef, en accord ou en désaccord avec les codes traditionnels d’un héritage religieux. Mais elles ne peuvent affirmer que ce vêtement est «neutre» tant qu’en son nom, la voix des femmes est étouffée ou leur corps menacé, et que la seule parole féminine entièrement libérée est celle qui met la République en accusation.

Delphine Horvilleur

Comment peut-on être musulmane et féministe ?

Delphine Horvilleur, bio express

Delphine Horvilleur est rabbin et exerce au Mouvement Juif Libéral de France. Elle dirige la rédaction du magazine Tenou’a (www.tenoua.org) et est notamment l’auteur de «En Tenue d’Eve, Féminin, Pudeur et Judaïs », ouvrage dans lequel elle critique la place des femmes dans le Judaïsme traditionnel et revisite l’héritage patriarcal du monothéisme.
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20170113.OBS3806/je-choisis-librement-de-me-voiler-les-limites-du-feminisme-religieux.html#xtor=-4-[ObsTopsWE]-20170730 

LA CIRCONCISION TRADITIONNELLE, UN DANGEREUX RITE DE PASSAGE VERS L'ÂGE ADULTE

Deux jeunes hommes de l'ethnie sud-africaine xhosa, Fezikhaya Tselane (g), 20 ans, et Khanyisile Mapope, 18 ans, participent à un rite initiatique consistant notamment en une circoncision avec un simple couteau, le 13 juillet 2017 à Umtata ((c) Afp)

Publié le 25 juillet 2017 à 08h02

Coffee Bay (Afrique du Sud) (AFP) - Nu, le corps couvert d'argile blanche et le pénis enveloppé dans des feuilles ramassées dans la nature, Abongile Maqegu, un Sud-Africain de 20 ans, se remet lentement de sa circoncision pratiquée avec un simple couteau, sans anesthésie. Un rite de passage qui tourne parfois au drame.

Pour Abongile, la douleur fait partie intégrante de l'expérience qui marque, dans sa culture xhosa, l'entrée dans l'âge adulte.

"Il faut expérimenter cette souffrance pour prouver qu'on est un homme", explique-t-il à l'AFP dans une hutte des environs du village de Coffee Bay, dans la province sud-africaine du Cap oriental (sud-est).

"C'est inconcevable de se faire circoncire en milieu médical, c'est la solution de facilité, lâche-t-il. On se moque de ceux qui vont à l'hôpital".

Abongile fait partie des milliers de jeunes de l'ethnie xhosa qui, comme chaque année pendant l'hiver austral, se font circoncire selon un rite traditionnel, qui s'apparente, compte tenu de la douleur, à un test d'endurance physique.

Une fois l'intervention réalisée par un "ancien", le jeune homme est confiné pour un mois maximum dans une hutte au toit de chaume, avec deux autres camarades d'épreuve.

Un "médecin de brousse", sans formation scientifique, veille en permanence sur les patients, en cas de complications.

- Chèvre sacrifiée -

Pendant un mois, interdiction totale pour les "initiés" d'entrer en contact avec des femmes. Seuls leur père et d'autres garçons qui ont suivi le rituel sont autorisés à leur rendre visite.

Pour tuer le temps, les jeunes hommes jouent aux cartes, à même le sol sur une couverture, tout en ravivant un feu pour tenter de rester au chaud. Et après deux semaines, "on sacrifie une chèvre pour apaiser les esprits", raconte Lukholo Marhenene, un "médecin de brousse" de 21 ans.

Pas question, en vertu de la tradition, de recevoir une aide médicale. "Si tu vas à l'hôpital, tu es faible, tu n'es pas un homme. Tes blessures ne doivent pas être soignées avec de la bétadine", un désinfectant, affirme Abongile.

"Il y a des médicaments traditionnels spécialement pour ça", assure-t-il.

Un bandage sommaire, fait de feuilles, cache son pénis recouvert d'une pommade de fabrication artisanale et retenu par une cordelette.

L'argile blanche dont il s'est enduit le corps possède des vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires. Elle est aussi censée conserver la chaleur du corps et repousser les mauvais esprits.

- Des centaines de morts -

Compte tenu des conditions sanitaires sommaires dans lesquelles elle est pratiquée, la circoncision traditionnelle fait chaque année de nombreuses victimes, des morts mais aussi des hommes dont on ampute le pénis à la suite de graves infections.

Rien que cet hiver, au moins 11 jeunes hommes sont morts dans le Cap oriental, "épicentre" de ce rite en Afrique du Sud, selon les autorités provinciales.

La circoncision traditionnelle est aussi pratiquée dans d'autres provinces, comme le KwaZulu-Natal (est) et le Mpumalanga (nord).

Dans l'ensemble de l'Afrique du Sud, le nombre des morts se compte par centaines depuis 1995, selon le gouvernement.

Face à ce drame, les autorités du Cap Oriental ont fixé à 18 ans l'âge minimum pour subir une telle intervention.

Et "cette année, des ressources considérables ont été allouées pour limiter le nombre des victimes", assure Mxolisi Dimaza, président du comité provincial de santé, de retour d'une visite sur les sites d'initiation.

Le Cap oriental a loué 35 véhicules 4x4 pour faire le tour des "écoles d'initiation" dans une région aux collines pentues, aux routes de terre battue et aux sentiers escarpés.

"Il y a des écoles d'initiation illégales qui ne sont pas enregistrées auprès des autorités et où les initiés ont souvent moins de 18 ans", s'indigne Mxolisi Dimaza.

La circoncision traditionnelle fait certes partie de "notre culture. Mais si les parents souhaitent que les enfants soient circoncis médicalement, nous ne nous y opposons pas", ajoute-t-il, tentant de lever la pression sociale exercée sur les familles.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170725.AFP7930/la-circoncision-traditionnelle-un-dangereux-rite-de-passage-vers-l-age-adulte.html?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obindomain 

LE RÉCIT D’UNE ÉTONNANTE CONVERSION

“Lorsque j’en vins à croire que Yeshoua était le Messie, il était clair que c’était la chose la plus juive que je puisse faire” – Le récit d’une étonnante conversion

Cet homme juif raconte son étonnant itinéraire de conversion, à partir de la lecture de la Bible :
Vidéo
https://www.infocatho.fr/lorsque-jen-vins-a-croire-que-yeshoua-etait-le-messie-il-etait-clair-que-cetait-la-chose-la-plus-juive-que-je-puisse-faire-le-recit-dune-etonnante-conversion/ 

LA PARABOLE DU FILET JETÉ À LA MER, HOMÉLIE
Simon Noel OSB
La parabole du filet jeté à la mer rappelle celle de l'ivraie et du bon grain, que nous avons entendue dimanche dernier, puisqu'elle nous parle du jugement dernier qui aura lieu à la fin des temps : Ainsi en sera -t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes et les jetteront dans la fournaise. On parle de fin du monde ou de fin des temps. Cette seconde expression est plus heureuse, car lorsqu'il reviendra dans sa gloire, Jésus ne détruira pas le monde mais le transformera, le transfigurera. Nous le disons dans le credo : il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts. Beaucoup de mystiques contemporains ont parlé de l'imminence du retour du Christ et du jugement. Pour les gens qui sont installés dans ce monde et qui ne vivent pas pour Dieu, c'est une nouvelle effrayante, catastrophique. Mais pour ceux qui vivent dans l'attente ardente du retour du Christ, c'est au contraire une très bonne nouvelle, qui les remplit de confiance et d'espérance. Décrivant ce jour du jugement, le prophète Habacuc disait déjà : Tu es sorti pour sauver ton peuple... Je frémis d'être là, d'attendre en silence le jour d'angoisse, qui se lèvera sur le peuple dressé contre nous... Je bondis de joie dans le Seigneur, j'exulte en Dieu, mon Sauveur

Sainte Faustine, la grande mystique polonaise de la Divine Miséricorde, nous dit que nous sommes maintenant dans le temps de la miséricorde, mais qu'ensuite viendra celui du jugement et de la justice. Voici ce que Jésus lui disait et qui est consigné dans son petit journal : Avant de venir comme juge équitable, je viens d'abord comme Roi de miséricorde. Avant qu'advienne le jour de justice, il sera donné aux hommes un signe dans le ciel. Toute lumière dans le ciel s'éteindra et il y aura de grandes ténèbres sur toute la terre. Alors le signe de la Croix se montrera dans le ciel, et des plaies des mains et des pieds du Sauveur, sortiront de grandes lumières, qui pendant quelque temps illumineront la terre.

Tout cela est mystérieux mais la signification en est claire. Jésus en ce temps de miséricorde veut faire tout ce qui est possible pour nous sauver et pour que les pécheurs se convertissent. A la mystique capucine italienne, sœur Consolata, Jésus a rappelé ceci : L’impénitence finale ne se rencontre que chez

http://simonnoel.blogspot.com/2017/07/la-parabole-du-filet-jete-la-mer-homelie.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+SimonNolOsb+%28Simon+No%C3%ABl+OSB%29

3 ENSEIGNEMENTS QUE JÉSUS NOUS A LAISSÉS À GETHSÉMANÉ

Dans le jardin de Gethsémané, Jésus a connu l’agonie, la dépression et la peur. Il connaissait l’issue. Il savait qu’il s’apprêtait à affronter le rejet, l’humiliation, la souffrance et la mort. Il devrait vivre cela, tout en demeurant pleinement homme…

L’histoire de Jésus dans le jardin est riche d’enseignements pour essayer de comprendre et de réaliser l’accomplissement du plan de Dieu dans le sacrifice de son fils Jésus. The Gospel Coalition propose également 3 enseignements que nous pouvons extraire pour nos vies personnelles. Quand vient l’épreuve, le désespoir, il est possible de nous inspirer de Jésus, qui a souffert jusqu’à l’extrémité.

1. Jésus était ouvert à tous mais proche de quelques-uns
Les foules le suivaient. Les 72 étaient plus proches encore. Il y avait également les 12 disciples. Mais Pierre, Jacques et Jean avaient une place particulière dans la vie de Jésus.
Jésus a pris soin de ses amitiés et des relations.

Si notre roi sans péché prenait soin de ses amitiés, nous qui ne sommes que des hommes et des femmes pouvons faire de même.

L’ami aime en tout temps, Et dans le malheur il se montre un frère.
Proverbes 17:17

2. Jésus n’a pas cessé de revenir à son Père dans la prière
Les amis les plus intimes de Jésus ont échoué. Ils se sont endormis… Mais la fidélité de Dieu est grande. Elle n’a aucune limite. Quand tous nos proches nous abandonnent, il demeure fidèle.

Si notre roi sans péché passait du temps dans la prière, quel encouragement pour demeurer ferme dans la prière.

Tu es mon secours, ne me laisse pas, ne m’abandonne pas, Dieu de mon salut ! Car mon père et ma mère m’abandonnent, mais l’Eternel me recueillera.…
Psaume 27:9-10

3. Jésus était confiant dans le plan du Père
Jésus a renoncé à ses désirs pour voir s’accomplir le plan du Père. « Non pas ce que je veux… ». L’accomplissement du plan de Dieu se cache peut-être dans notre pire épreuve.

Si notre Roi sans péché a abandonné ses désirs au profit du plan divin, il en est de même pour nous dont la compréhension des événements est limitée.

Il disait: Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.
Marc 14:36

Vous ne le comprenez pas encore, mais un jour vous regarderez en arrière, et vous pourrez dire « Quel merveilleux plan pour ma vie ! ».

https://www.infochretienne.com/3-enseignements-jesus-a-laisses-a-gethsemane/?mc_cid=d0f08bd9d4&mc_eid=deeba98d31

6-0 ÉTHIQUE  

7-0 LAICITÉ  

CROIX DE PRINCAY : LE CONSEIL D’ÉTAT RENVOIE L’AFFAIRE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF
C’est un peu une “patate chaude” que chacun se repasse de main en main… Le Conseil d’État s’est prononcé… sans vraiment se prononcer sur l’affaire de la croix sommant la nouvelle grille en fer forgé du cimetière de Prinçay (Vienne), grille remplaçant l’ancien portail. L’arrêt du Conseil d’État précise : « Une croix ornant le portail d’entrée d’un cimetière doit-elle, par principe, être regardée comme un signe ou emblème religieux dont l’installation est interdite depuis l’entrée en vigueur de la loi du 9 décembre 1905 ? [… ] Alors même qu’un cimetière est une dépendance du domaine public de la commune, la loi réserve notamment la possibilité d’apposer de tels signes ou emblèmes sur les terrains de sépulture, les monuments funéraires et les édifices servant au culte […] [or la loi] a préservé les signes et emblèmes religieux existants à la date de l’entrée en vigueur de la loi ainsi que la possibilité d’en assurer l’entretien, la restauration ou le remplacement ». Il n’est donc pas illégal que lors d’un remplacement on remette en place une croix si elle existait déjà sur la précédente installation, ce que soutient le maire de Prinçay après avoir interrogé les habitants du village. Le Conseil d’État a donc renvoyé le jugement au Tribunal administratif qui devra établir si oui ou non une croix figurait sur l’ancien portail du cimetière… Si oui, elle sera maintenue, si non, elle devra être sciée. Rappelons qu’on estime à environ 25 000 le nombre de cimetières dotés d’une croix sur leurs portails en France…
http://www.christianophobie.fr/breves/croix-de-princay-conseil-detat-renvoie-laffaire-devant-tribunal-administratif?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29

8-0 SOCIÉTÉ (Politique, etc)

DE RUGY VEUT CONSTRUIRE "UNE ASSEMBLÉE NOUVELLE"
Le président de l'Assemblée nationale veut réformer entre autres la procédure législative, le statut des collaborateurs parlementaires et renforcer les contrôle budgétaire de l'hémicyle jusqu'en 2022.

Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy précisé dimanche dans un entretien accordé au Journal du Dimanche (JDD) que les réformes qu'il compte entreprendre au Palais-Bourbon seront mises en place progressivement jusqu'en 2022.

"Mercredi, je proposerai au bureau de l'Assemblée de lancer ce chantier (de réformes) avec la création de sept groupes de travail", qui feront leurs premières propositions "avant la fin del'année", déclare François de Rugy dans cet interview.

"La conduite des réformes s'articulera ensuite autour de périodes de six mois jusqu'à la fin de la législature, en 2022", précise-t-il dans les colonnes de l'hebdomadaire dominical.

Les différents groupes de travail "traiteront de sujets aussi variés que la réforme de la procédure législative, les moyens de contrôle et d'enquête des députés, la question du statut des collaborateurs, la mise en oeuvre du développement durable à l'Assemblée ou la démocratie numérique", ajoute-t-il.

Le titulaire du "perchoir" avait déjà présenté dans un entretien au Monde au début du mois les grandes lignes des réformes à engager: introduction d'une dose de proportionnelle, accélération et simplification du processus législatif, renforcement de la transparence et du contrôle des élus.

 Fin du régime spécial ?

Concernant le statut des députés, il réaffirme dans le JDD sa volonté d'aligner le mode de calculdes retraites et des allocations chômage des députés sur le régime général.

Il compte également proposer de supprimer "la gratuité sur le réseau SNCF dont bénéficient les anciens députés ayant fait plus de trois mandats", qui coûte "800.000 euros par an à l'Assemblée".

Au-delà du contrôle des députés par le déontologue de l'Assemblée, que François de Rugy avait déjà évoqué, il n'exclut pas non plus un renforcement du contrôle du budget de l'Assemblée, même s'il "est stable depuis des années".

"Un contrôle par la Cour des comptes, comme pour le budget de l'Elysée, peut être envisagé", estime-t-il.

http://www.latribune.fr/economie/france/de-rugy-veut-construire-une-assemblee-nouvelle-745753.html#xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20170731 

UN ÉTÉ AVEC LES GRANDS ÉCRIVAINS : GASTON FESSARD
ou quand la France perd la foi

Rédigé par Georges Daix (+) le 31 juillet 2017 dans Culture
Philosophe et théologien, penseur lucide, Gaston Fessard a consacré sa vie (1897-1978) à l’élaboration d’une philosophie chrétienne de l’histoire.

En avril 1979 paraissait un livre intitulé Église de France, prends garde de perdre la foi ! Son auteur, le père Gaston Fessard était mort à sa table de travail le 18 juin 1978. C’est grâce au père de Lubac, qui avait été son condisciple à Jersey lors de leur commune formation de jésuites et qui est toujours resté son ami, que le livre put paraître. C’était un cri d’alarme qui actualisait et prolongeait en quelque sorte deux autres cris d’alarme poussés, le premier en novembre 1941, contre le nazisme avec France, prends garde de perdre ton âme ! et le second, en octobre 1945, contre le communisme avec France, prends garde de perdre ta liberté !

Cri d’alarme

« Il m’était apparu, explique le père Gaston Fessard, que ces deux idéologies, en dépit de leur radicale inimitié, dérivaient l’une et l’autre du libéralisme rationaliste et individualiste issu lui-même du siècle des Lumières, puis incarné dans la Révolution de 1789. (…) Le nazisme pouvait paraître plus foncièrement hostile à la foi chrétienne que le communisme, dont l’idéal universaliste est semblable en apparence à celui de la religion. Mais le mensonge de cette apparence est précisément ce qui rend cette idéologie plus pernicieuse pour les chrétiens, en risquant de les séduire et de les pervertir ».

En 1936, alors que l’Allemagne réarmait et que Hitler mettait la paix en danger, le père Fessard se livrait à « un examen de conscience international » et sous le titre de Pax nostra publiait un livre où il montrait notamment en quoi le pacifisme peut être un ennemi de la paix et le nationalisme un ennemi de la nation.

Il y reconnaissait que la patrie a droit à un amour de prédilection, mais que cet amour même ne peut exiger qu’on borne à ses frontières la recherche de la justice et de la charité. Il n’hésitait pas non plus à parler de la « mission éternelle de la patrie dans la chrétienté » et donnait une première esquisse de ce qui deviendra plus tard un élément essentiel de sa théologie de l’histoire, à savoir la dialectique « Païen-Juif » selon saint Paul. En 1937, dans le sillage de l’encyclique Divini redemptoris de Pie XI, il publie La main tendue. Le dialogue catholique-communiste est-il possible ?, où il analyse les racines philosophiques et théoriques de la perversion intrinsèque du marxisme en se fondant notamment sur des fragments majeurs de Manuscrits de 1844, alors inconnus, même des communistes français qui n’en publieront une traduction qu’en 1960.

Si le père Fessard est un profond connaisseur de la philosophie hégélienne et de sa double prétention à comprendre l’histoire et le christianisme, il en détecte aussi l’ambivalence et les insuffisances voire les inconséquences. Métaphysicien, théologien et spirituel, le père Fessard n’oublie pas qu’il est fils de saint Ignace et qu’il a été formé par les Exercices spirituels. Aussi, en marge, si l’on peut dire, des travaux où il analyse l’actualité historique, consacre-t-il trois importants volumes à la Dialectique des Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola, dont on a pu dire que c’était « peut-être le livre le plus riche en pensée spéculative de notre époque ». L’explication des Exercices y prenait « la dimension universelle d’une philosophie de la liberté ». Pour le père Fessard toute question humaine, qu’elle soit infime et personnelle ou immense et universelle,

« doit être abordée et traitée dans la perspective d’une direction de conscience et par conséquent aussi ne peut être résolue par d’autres principes que ceux de la vie proprement spirituelle ». « Restait à chercher comment cette méthode, conçue par son auteur comme restreinte au choix d’un état de vie ou à sa réforme, pouvait s’universaliser assez pour devenir applicable en tout domaine, qu’il soit purement spéculatif ou au contraire principalement politique et social », explique le père Fessard.

Le Mystère de la société

C’est ce qu’a tenté le père Fessard avec Le Mystère de la société. Dans ce livre, aboutissement de ses
http://www.hommenouveau.fr/2204/culture/un-ete-avec-les-grands-ecrivains---gaston-fessard-br-ou-quand-la-france-perd-la-foi.htm

 JEANNE MOREAU, UNE FEMME MODERNE
L'actrice française s'est éteinte ce lundi 31 juillet à l'âge de 89 ans. Elle n'avait eu de cesse de séduire les plus grands cinéastes. Portrait.
Nicolas Schaller
Jeanne Moreau, c’était d’abord une voix. Au début de sa carrière, son ton maniéré, jusqu’à la fausseté parfois, choqua les tenants du bon goût. Plus âgée, son timbre rauque, presque masculin, volontiers parodié par ses imitateurs, contrastait avec son élégance en toutes circonstances. Jusqu’au bout, la voix de Jeanne Moreau incarna sa modernité, sa farouche indépendance de femme et d’artiste. Evoquer sa carrière, c’est aller de Jean Gabin à Etienne Daho en passant par Gérard Philipe, Louis Malle, Miles Davis, Truffaut, Demy, Bunuel, Antonioni, Welles, Duras, Godard, Losey, Burt Lancaster, Bertrand Blier, Téchiné, Elia Kazan, Lee Marvin, Fassbinder, Mocky, Besson, Wenders, Angelopoulos, Varda, Vanessa Paradis, Ozon, Amos Gitaï, Tsai Ming-Liang, Edouard Baer et Josée Dayan.
Jeanne Moreau : "On ne me dresse pas !"Fille d’une danseuse anglaise et du patron du restaurant la Cloche d’Or (institution du Pigalle de l’époque), Jeanne Moreau se forme au conservatoire, passe par la Comédie-Française et le TNP de Jean Vilar. Révélée en 1947 au Festival d’Avignon dans "la Terrasse de Midi", elle fait ses armes dans le boulevard et trouve son premier rôle marquant au cinéma auprès de Jean Gabin dans "Touchez pas au grisbi".

Celle qui ruait dans les brancards de la vieille morale. Déjà, elle tranche dans le paysage avec son jeu à rebours des canons d’alors et sa beauté fuyante à la Bette Davis. Si "la Reine Margot" de Jean Dréville lui vaut sa première tête d’affiche en 1954, c’est quatre ans plus tard que Jeanne Moreau devient Jeanne Moreau grâce au diptyque "Ascenseur pour l’Echafaud"/"les Amants" qu’elle tourne avec Louis Malle, son amant justement. L'errance parisienne de son personnage au son de Miles Davis dans le premier annonce la Nouvelle Vague avec un an d’avance tandis que le second fait scandale dans la France du Général avec son portrait sans fard d’une femme adultère partagée entre trois hommes et sa scène de lit (très chaste vue d’aujourd’hui).
http://tempsreel.nouvelobs.com/cinema/20170731.OBS2791/jeanne-moreau-le-tourbillon-de-la-vie-d-une-insoumise.html#xtor=EPR-3-[ObsDerMin]-20170731 

MACRON: FAUX LIBÉRAL, VRAI AUTORITAIRE

Par Roland Hureaux
Macron s’est complu dans ses premières déclarations publiques, comme son discours au Congrès de Versailles,  à dénoncer les « démocraties illibérales ». Mais respecte-t-il lui-même le libéralisme?

Il avait suffi qu’il débute sa campagne présidentielle avec une réputation de libéral pour prendre plusieurs longueurs d’avance sur ses concurrents: il a ainsi d’emblée conquis 10 % de voix de droite sans beaucoup perdre sur sa gauche grâce à ses connivences libertaires.

Quelques faux-semblants

D’être issu de l’aile droite du Parti socialiste n’aurait pas suffi. La loi Macron de 2015 avait pour but d’ancrer cette réputation libérale, notamment auprès du patronat. Les réticences qu’elle a rencontrées au parti socialiste – au point de nécessiter le passage en force par le 49-3, n’ont fait que conforter l’image du jeune ministre.

Des yeux avertis auraient cependant aperçu dans son programme les risques que Macron faisait courir au vrai libéralisme: il y était prévu par exemple de livrer au public le nom des entreprises qui ne feraient pas assez d’efforts en faveur de la parité ; « Nous ferons de la lutte contre la discrimination une priorité nationale »; ira-t-on comme le propose un rapport parlementaire jusqu’à rendre obligatoires des cycles de formation à la non-discrimination ? En tous cas, des emplois « francs » (à définir) seront créés dans les « quartiers » (entendons les banlieues peuplées d’immigrés).

Discrimination positive

Quels critères dans un tel environnement pour choisir les bénéficiaires des « accélérateurs d’association » (c’est-à-dire en bon français des aides supplémentaires à la vie associative): leur « correction politique » évidemment. Seul espoir: que les difficultés budgétaires rendent vaine cette promesse.

En outre, Macron promettait aux salariés quittant volontairement leur entreprise de bénéficier de l’assurance chômage, ce qui risque de ruiner sérieusement l’autorité des patrons.

Les premières mesures prises vont dans le sens de la discrimination positive: les classes de 10 élèves seront réservées aux zones d’enseignement prioritaires, comme si la méthode globale n’avait pas fait des dégâts à l’apprentissage de la lecture hors de ces zones.

Une disposition inquiétante du projet de loi travail

Plus inquiétante est une disposition envisagée dans le projet de loi travail relative aux indemnités de licenciement. Le projet prévoit, et c’est raisonnable, que les indemnités que pourront fixer les tribunaux en cas de licenciement abusif seront plafonnées. Mais il prévoit aussi, ce qui est beaucoup plus contestable, que ce plafond ne s’appliquera pas en cas de discrimination.

Quelle discrimination? On le devine : les femmes, les homosexuels, les non-Blancs, les musulmans etc. La conséquence immédiate sera que, en cas de licencient collectif, les premiers touchés seront ceux qu’Anne Lauvergeon appelait les « mâles blancs ». Au motif de lutter contre la discrimination, on instaure la discrimination.

L’effet de cette loi sera d’aggraver la division du peuple en communautés et catégories. Loin d’alléger l’atmosphère au nom d’une saine égalité républicaine, elle approfondira les clivages communautaires – et naturellement les rancœurs qui vont avec, dont on devine les conséquences électorales.

Du prétendu libéralisme

Ainsi, cette loi prétendue libérale, sur ce sujet au moins, est tous sauf libérale. Déjà la loi El Khomri, faux nez d’une loi Macron bis, ouvrait la porte entre les lignes (sauf empêchement technique) à la pratique religieuse en entreprise, avec là aussi des risques de tension.

Appliquée telle quelle, une telle loi ne fera que développer les frustrations d’une partie de la population. Macron a été porteur, non seulement d’un parfum de libéralisme mais de « politiquement correct » renforcé : ouverture à l’immigration, intégrisme écologique, antiracisme, discrimination positive à tous les étages etc. Il a ainsi obtenu la sympathie de la presse et le vote des musulmans.

Macron s’est ainsi montré le bon élève de la fondation Terra Nova qui prévoyait la formation d’un nouveau bloc de gauche s’appuyant sur les minorités, raciales, religieuses et sexuelles, comme le Parti démocrate américain.
Une fascination pour le décorum
https://www.causeur.fr/emmanuel-macron-liberalisme-discrimination-positive-145763?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=507e28e140-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-507e28e140-57258861

CHARLES MAURRAS EXPLIQUÉ AUX ENFANTS POLITIQUES

Par Nathanaël Uhl

Dans la torpeur de l’été macronien, Stéphane Blanchonnet, président du Comité directeur de l’Action française, publie son Petit Dictionnaire maurrassien. L’opuscule offre une clé d’entrée dans la pensée, la vie et l’œuvre de Charles Maurras, un des pères fondateurs, avec Maurice Barrès, du nationalisme français. En cette période où s’esquisse un nouveau clivage entre « mondialistes » et « souverainistes », la lecture de ce catéchisme maurrassien s’avérera utile même à ses contempteurs en leur donnant envie d’aller plus loin.

Et l’Action française eut enfin son petit catéchisme maurrassien. En amateurs de symboles, Stéphane Blanchonnet et la maison d’édition Nouvelle Marge ont choisi le 14 juillet comme date de sortie de ce Petit dictionnaire maurrassien, collection enrichie des chroniques rédigées par l’auteur pour le mensuel Action française. Ces textes, si courts (2 000 signes) qu’ils laissent un goût d’inachevé brossent, entre notules biographiques et concepts clés, un panorama de Charles Maurras au travers de ses idées forces, de ses proches et de ses (rares) continuateurs.

Rédigés « en pensant aux jeunes militants de l’Action française et aux lecteurs sans préjugés », ces articles devraient – c’est un vœu à la limite du pieux – intéresser celles et ceux qui veulent d’opposer aux droites radicales avec efficacité, tant le « maître de Martigues », comme il est de bon ton de surnommer l’idéologue de l’Action française, a inspiré, bon an mal an, l’essentiel des mouvements animant cette sensibilité politique. Il est jusqu’aux honnis identitaires qui se rattachent aux thèses décentralisatrices et provincialistes du jeune Maurras, disciple de Frédéric Mistral et du mouvement des félibres, en oubliant certes l’affirmation supérieure de la nation française.

Loin des tentations fascistes

Cela posé, Maurras n’a pas irrigué que la seule droite révolutionnaire. De Jacques Lacan à François Mitterrand, de Bernanos à Dumézil, ce sont des générations entières et successives qui, jusque dans les années 50, ont été marquées par l’empreinte de ce penseur original dont la structuration doctrinale a permis de maintenir – à quelques exceptions minoritaires près – l’extrême droite française des années 30 à l’écart des tentations fascistes et, plus encore, nationales-socialistes.

Au fil des notes classées par ordre alphabétique se dessine la cohérence, qu’on le veuille ou non, d’une pensée politique si nationaliste qu’elle finit par choisir – « par raisonnement », une méthode chère à l’auteur de cet article, qui peut, quoique issu d’une famille socialiste de province, s’y retrouver – la monarchie, avant le royalisme.

Jeunes gens prompts au coup de poing

Le lecteur découvrira combien l’Action française, mouvement patriote fondé par des Républicains, dont certains de gauche, évoluera rapidement jusqu’à s’assumer comme organisation de droite, fédérant les contre-révolutionnaires, des syndicalistes révolutionnaires comme Valois et toute une génération de jeunes gens prompts au coup de poing.

Mais l’Action française, sous la direction de Charles Maurras, constitue aussi un creuset intellectuel qui attire celles et ceux (ceux surtout, tout de même) qui se vivent comme une élite des arts et des lettres.

Un creuset intellectuel

Une élite qui, comme le roi incarnant « naturellement » le pouvoir et l’autorité, a vocation à diriger aussi naturellement la bataille culturelle comme la République honnie puis à diriger le « coup de force » qui abattra « la gueuse ». L’article sur ce « coup de force » maurrassien intéressera pour l’écho qu’il trouve dans la vision léniniste de la conquête du pouvoir « par tous les moyens nécessaires ».

Stéphane Blanchonnet prend le soin apparent de n’évacuer aucun des aspects, y
https://www.causeur.fr/maurras-blanchonnet-action-francaise-145792?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=507e28e140-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-507e28e140-57258861

C'EST DU PIPI DE CHAT», AURAIT DÉCLARÉ MACRON À SES MINISTRES À PROPOS DE LEUR TRAVAIL

GOUVERNEMENT « Vous verrez, dans six mois, si vous continuez, vous aurez disparu », aurait lâché le président de la République…
Emmanuel Macron met la pression sur ses ministres. Confronté à une baisse importante de sa popularité, à des polémiques et des couacs en série, le président de la République a vertement recadré les ministres de son gouvernement.

Selon le Figaro, le chef de l’Etat a fait savoir son mécontentement, lors du conseil des ministres du 12 juillet, sur les notes qui lui sont transmises. « C’est du pipi de chat, ce qui me remonte actuellement de certaines de vos notes », leur aurait déclaré Emmanuel Macron, leur prédisant un funeste avenir s’ils persévéraient dans cette voie.

« Dans six mois, si vous continuez, vous aurez disparu »

« Ne vous laissez pas enfermer dans le confort des documents rédigés par vos administrations. Certes, cela peut vous paraître sympathique et confortable de vous placer entre leurs mains. Mais vous verrez, dans six mois, si vous continuez, vous aurez disparu », aurait lâché le président de la République.

>> A lire aussi : Forte baisse de popularité pour Macron et Philippe

Une mise en garde indispensable pour le chef de l’Etat qui cherche à reprendre la main et revoir « sa méthode », selon le Figaro. La cote de confiance du président de la République est en forte baisse, avec une chute de 8 points en un mois, selon un sondage Harris Interactive diffusé vendredi. Avec 51 % des personnes interrogées qui lui font confiance « pour mener une bonne politique pour la France », Emmanuel Macron subit sa première baisse depuis son arrivée à l’Elysée dans un contexte d’annonces de réduction des APL et de réforme de la CSG.
http://www.20minutes.fr/politique/2111487-20170731-pipi-chat-declare-macron-ministres-propos-travail 

France - LEÇON D’UNE CRISE À LA TÊTE DES ARMÉES
Avec le recul, qui adoucit le ton de la récrimination et permet davantage de lucidité, on ne peut que juger aberrante la sortie du Président de la République envers la personne du général Pierre de Villiers, à un tel moment de surcroît, la veille de la parade militaire du 14 juillet, fête nationale. On sait le pouvoir des symboles pour le chef de l’Etat. Celui-ci est désastreux pour les militaires. Car l’humiliation publique infligée au chef d’état-major des armées a été ressentie par chaque officier, chaque sous-officier, chaque soldat, marin et aviateur comme une agression personnelle, une atteinte à la manière dont chacun remplit quotidiennement sa mission exigeante au service de la France et de la protection des Français, dans des conditions matérielles connues et reconnues par la très grande majorité de nos concitoyens comme très difficiles pour ne pas dire souvent inacceptables.
Le candidat à l’élection présidentielle a fait naître bien des espoirs par ses propos de campagne sur l’état alarmant des armées, leur manque de moyens et la nécessité de rehausser "l’effort de défense". Le nouvel élu dès sa prise de fonction a manifesté par divers gestes ou attentions son empathie, apparente, pour la chose militaire et ses serviteurs ; la liste en est connue. A la réflexion, tout ceci n’était-il que promesses de campagne puis gestuelle de communiquant de la part du chef des armées ?
Car, nous, militaires, sommes des gens simples qui croyons à la parole d’un chef de l’Etat surtout lorsqu’il se présente en rupture avec ses prédécesseurs non seulement par les discours qui se veulent l’expression d’une pensée pragmatique rendue crédible par les actes, mais aussi par les méthodes qu’il a jugées d’une autre époque pour bien gouverner aujourd’hui.
Aussi le monde militaire avait-il cru en la promesse de jours enfin meilleurs et d’une priorité accordée aux armées dans leurs missions, dans leur vie quotidienne et donc par un effort budgétaire en proportion…
http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/du-cote-des-elites/item/3212-lecon-d-une-crise-a-la-tete-des-armees 

MACRON VEUT ALLER CHERCHER LES MIGRANTS EN LIBYE
Hier, j’ai entendu lors d’une séance de naturalisation à laquelle assistait, à Orléans Emmanuel Macron, la vision qu’il avait de la crise migratoire. Pour faire court, il demande aux Français d’être généreux dans l’accueil des migrants. Il ne veut plus voir un seul de ces hommes et de ces femmes dormir dans la rue. Il se refuse d’ailleurs de les identifier comme migrants, et encore moins de clandestins. Pour lui, et avant tout, ce sont de possibles demandeurs d’asile. A la France de se donner les moyens d’identifier le bon grain de l’ivraie. Les vrais réfugiés politiques ou de guerre qui doivent bénéficier de tous les droits. Et les faux, ceux qui quittent leur ville ou village pour des raisons strictement économiques. Ceux là, ni la France, ni l’Europe n’ont la capacité de les recevoir. Ils devront donc être expulsés. Un vœu tout à fait pieu puisque ça n’arrivera jamais, et Macron est le premier à le savoir.

Mais j’avais omis de vous parler de ce que notre jeune Président a déclaré en visitant à Orléans un centre d’hébergement de réfugiés. Il n’a pas hésité à aller très loin dans sa démarche. Trop loin sans doute. Et nous espérons même qu’il a parlé pour ne rien dire. Une idée lancée au gré du vent, comme il en a l’habitude depuis sa campagne. Attention, lisez bien ce qu’il a dit ! Cette pensée présidentielle est tellement inimaginable que le site officiel de l’Élysée n’en a pas diffusé le contenu qui a cependant été relayé par l’AFP et le magazine Challenges. « La France compte créer dès cet été en Libye des « hotspots », des centres d’examen pour les candidats à l’asile ». Et Emmanuel Macron de poursuivre “L’idée est de créer en Libye des hotspots afin d’éviter aux gens de prendre des risques fous, alors qu’ils ne sont pas tous éligibles à l’asile. Les gens, on va aller les chercher. Je compte le faire dès cet été avec ou sans l’Europe, » a-t-il précisé.
https://www.ndf.fr/poing-de-vue/29-07-2017/macron-veut-aller-chercher-les-migrants-en-libye/ 

ASSEMBLÉE : FRANÇOIS DE RUGY VEUT MODIFIER LE SYSTÈME DE RETRAITES DES DÉPUTÉS
Le président de la chambre basse souhaite la réformer progressivement jusqu'en 2022.

Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a précisé dimanche ses intentions de réforme de l'Assemblée nationale, en indiquant que des groupes de travail feraient des propositions avant fin 2017.
Alors que l'ordre du jour du bureau de l'Assemblée de mercredi prévoit déjà l'examen de réformes du statut du député, François de Rugy (REM, issu des écologistes) a expliqué dans un entretien au Journal du Dimanche que cette réunion serait également l'occasion d'aller plus loin : «Je proposerai au bureau de l'Assemblée (...) la création de sept groupes de travail. Ils traiteront de sujets aussi variés que la réforme de la procédure législative, les moyens de contrôle et d'enquête des députés, la question du statut des collaborateurs, la mise en oeuvre du développement durable à l'Assemblée ou la démocratie numérique.»
Le locataire de l'Hôtel de Lassay avait déjà expliqué la semaine dernière que la réunion du bureau du 2 août serait l'occasion de prendre des décisions «pour faire rentrer le régime des députés dans le droit commun» : «Même mode de calcul que le régime général des retraites pour les députés, même mode de calcul pour l'allocation chômage.» Actuellement, les députés obtiennent une retraite à taux plein après 31 ans de cotisations, contre 40 ans pour les salariés. «Avec des règles simples et claires, celles du droit commun, on parlera enfin des députés non plus pour des soupçons mais pour le travail qu'ils font», espère-t-il.

http://www.leparisien.fr/politique/assemblee-francois-de-rugy-veut-modifier-le-systeme-de-retraites-des-deputes-30-07-2017-7165725.php#xtor=EREC-109-[NLalaune]---${_id_connect_hash}@1 

8-A BREXIT  (et Royaume Uni

100 ANS DE LA BATAILLE DE PASSENDALE: "MON DIEU, EST-CE QU'ON A VRAIMENT ENVOYÉ DES HOMMES SE BATTRE LÀ-DEDANS?"

Hubert van Humbeeck, Piet Piryns
Il y a cent ans jour pour jour commençait la vaine Troisième Bataille d'Ypres qui a fait un demi-million de morts et de blessés. Au cours d'un entretien accordé à nos confrères de , Piet Chielens, conservateur du musée In Flanders Fields, évoque la tactique catastrophique du maréchal britannique Haig, l'orgueil militaire et la propagande nationaliste.

Ce matin-là, hormis un voile de brouillard, il fait sec sur le Westhoek. Ce n'est que plus tard dans la journée qu'il se met à pleuvoir. À l'aube du 31 juillet 1917, des milliers de soldats de la 5e armée britannique sortent de leurs tranchées pour ce qui deviendra la Troisième Bataille d'Ypres. Ou la Dritte Flandernschlacht, comme on appelle en Allemagne la plus grande bataille jamais livrée sur notre territoire. Pour les Allemands, l'attaque contre leurs positions n'est pas vraiment une surprise. Cela fait deux semaines qu'ils sont mitraillés par un bombardement d'artillerie inédit. Plus de quatre millions de grenades et d'obus sont tirés sur leur ligne de défense. Six semaines avant, la Bataille de Messines avait permis de redresser une partie de la ligne de front, afin d'éviter que les Britanniques soient pris en tenaille par une contre-attaque.
http://www.levif.be/actualite/international/100-ans-de-la-bataille-de-passendale-mon-dieu-est-ce-qu-on-a-vraiment-envoye-des-hommes-se-battre-la-dedans/article-normal-699985.html?utm_source=Newsletter-31/07/2017&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBDAGLV&&M_BT=5443005350908


IL Y A 100 ANS DÉBUTAIT LA BATAILLE DE PASSCHENDAELE, LE VERDUN DES BRITANNIQUES

Dans la plaine entre Dixmude et la Lys, il y a 100 ans, jour pour jour, les coqs se sont tus et la fumée des canons a obscurci le jour naissant.

Le 31 juillet 1917, à 5h50, des milliers de soldats — ils avaient 17, ils avaient 20 ans — sont partis à l’assaut des troupes allemandes près d’Ypres.

L'objectif est un lieu stratégique: le promontoire de Passchendaele. "Le jour a été choisi par le général Douglas Haig en fonction de différentes données qu’il avait en main, mais surtout par son envie d’avancer, de donner un grand coup, de pousser les Allemands dans leurs retranchements. Il sait que les Allemands, de l’autre côté des lignes, sont en train de se stabiliser. Le front dure déjà depuis presque 3 ans et il veut absolument essayer d’aller saborder les lignes allemandes et arriver jusqu’aux U-boots qui sont stationnés à Bruges. Malheureusement, ça prendra évidemment beaucoup plus de temps que voulu et ils vont s’embourber dans le carnage de Passchendaele", explique Marie Capart, historienne.

Les soldats sont embourbés dans la pluie

La pluie complique la bataille. "La pluie va d’ailleurs, à un moment donné, empêcher les combats de se tenir tellement il fait mauvais, tellement il fait maussade. Et les bombardements rebondissent dans les trous de boue. Les soldats sont donc vraiment embourbés dans la pluie et n’y voient rien. Il pleut partout et ça rend le terrain de guerre quasiment impraticable".

La bataille durera plus de 3 mois, un demi-million de soldats y perdront la vie, dont la moitié de Britanniques qui considèrent Passchendaele comme leur Verdun.

"On estime à environ un demi-million de morts, tous belligérants confondus. Car il y aura également du côté des Allemands quasi autant de pertes que du côté allié. Du côté britannique on décomptera près de 250 000 victimes. Sans pouvoir les compter de manière précise, parce que, dans ces 250 000 hommes, il y en a 40 000 dont on ne retrouvera jamais les corps, en partie à cause des conditions affreuses du conflit et des bombardements qui font littéralement volatiliser les corps des soldats sur le champ de bataille", précise l'historienne.

Tout ça pour gagner au bout du compte 8 kilomètres sur la ligne de front.

Le reportage de Dominique Delhalle et Jean-Marc Vierset :
https://www.rtbf.be/info/societe/detail_il-y-a-100-ans-debutait-la-bataille-de-passchendaele-le-verdun-des-britanniques?id=9672528

GB: LE GOUVERNEMENT UNE NOUVELLE FOIS DIVISÉ SUR LE BREXIT

La division continue de régner au sein du gouvernement britannique au sujet du Brexit, le ministre du Commerce international balayant dimanche la nécessité d'une période de transition post-Brexit défendue par le ministre des Finances.
Dans une interview au Sunday Times, le ministre du Commerce Liam Fox a déclaré qu'il n'a "pas participé à de telles discussions si, déjà, elles ont eu lieu", au sujet d'une éventuelle période de transition de trois ans après la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, prévue en mars 2019.

Le ministre des Finances Philip Hammond avait, de son côté, insisté vendredi sur le fait qu'il y avait un "large consensus" au sein du gouvernement conservateur afin d'atténuer les effets du Brexit et éviter aux Britanniques "une rupture brutale du jour au lendemain".

M. Hammond a ajouté qu'en conséquence, les éventuelles restrictions à l'immigration, principal cheval de bataille des Brexiters, ne seront pas mises en place immé