1-0 EN DIRECT DU VATICAN 

 ZENIT LE MONDE VU DE ROME
Les titres du dimanche 6 août 2017 –
Transfiguration et service
Et message aux jeunes d’AsieTransfiguration : rencontrer Jésus pour pouvoir servir
Paroles du pape François avant et après l’angélus du 6 août 2017
Asie : Message du pape François aux jeunes rassemblés en Indonésie
Prier Marie, modèle du disciple-missionnaire
Hommage du pape François au défunt card. italien Tettamanzi
Un pasteur « aimable et aimé »
Académie pour la vie : cinq nominations internationales
Un membre de la Fondation Lejeune (Espagne) 

2-0 PAPE FRANÇOIS ET L’ÉGLISE (OU LES ÉGLISES)

CETTE PERTURBANATE PAIX DE DIEU
L'opposition d'un évêque au mouvement de la Paix de Dieu lui a-t-elle fourni l'occasion de définir les trois ordres qui caractérisent la société médiévale ? A priori, on ne voit guère le rapport. Et pourtant, c'est la lecture que fit Georges Duby d'un discours contenu dans les Gesta episcoporum Cameracensium (les Actes des évêques de Cambrai), œuvre d'anonymes relatant notamment la campagne menée, dans les premières décennies du XIè siècle, par l'évêque Gérard Ier, fils d'un seigneur de Florennes et petit-fils d'un comte de Hainaut,contre l'interdiction de tout acte belligérant envers "les civils", pour le dire dans le langage actuel.
Selon le célèbre historien français, Gérard partage avec un autre pontife, Adalbéron de Laon, d'être un des grands porteurs de l'idée d'une chrétienté partagée entre trois ordres dont l'interdépendance garantit l'unité: ceux qui prient, ceux qui combattent et ceux qui nourrissent (les paysans, plus tard tous ceux qui travaillent). L'auteur des Trois ordres ou l'imaginaire du féodalisme (1978) validait ainsi la tripartition des fonctions dans laquelle Georges Dumézil, dès les années '50, avait vu une constante organisationnelle des peuples d'origine indo-européenne. Et pourtant, l'interprétation de Duby est peut-être très éloignée de l'intention des Gesta, de ceux qui les écrivirent comme du personnage qui les inspira. Telle est, en tout cas, la conviction de Sam Janssens (Université de Gand): à le lire, on a ici uniquement affaire à "un cadre textuel pour la formulation de l'argument contre la Paix de Dieu" [1].
http://lepassebelge.blogs.lalibre.be/ 

L’ENCYCLIQUE LUMEN FIDEI« Celui qui croit, voit ; il voit avec une lumière qui illumine tout le parcours de la route, parce qu’elle nous vient du Christ ressuscité, étoile du matin qui ne se couche pas. » L’encyclique Lumen Fidei publiée le 29 juin 2013 par le Pape François se veut un éblouissement de lumière. Elle annonce une pastorale nouvelle, mais soutenue par une doctrine franciscaine, puisée chez saint Bonaventure et ensuite chez Duns Scot, disciple de saint François, le Poverello d’Assise.https://webmail.bell.net/appsuite/#!&app=io.ox/mail&folder=default0/INBOX
L'été en musique avec… Johannes Brahms
Rédigé par Judith Cabaud le 05 août 2017 dans Culture
Compositeur, pianiste et chef d’orchestre allemand, Brahms (1833-1897) fut considéré de son vivant comme l’héritier de Beethoven. En fait, son génie propre sut allier classicisme et romantisme.
Johannes Brahms figure parmi les plus grands noms du postwagnérisme en Allemagne. Né à Hambourg dans une famille très modeste, il grandit à l’ombre de son père contrebassiste qui jouait dans de petits ensembles. À 14 ans, le garçon doué pour la musique gagne déjà sa vie comme pianiste dans les cabarets de la ville. Malgré une instruction musicale solide mais quelque peu empirique, il se lance à apprendre presque seul le métier de musicien dans les œuvres des grands maîtres du passé, surtout Haydn, Mozart et Beethoven.
À l’âge de 20 ans, le jeune Brahms arrive un beau jour avec des sonates pour piano sous le bras chez Schumann qui s’écrie émerveillé: «Johannes Brahms – un nouveau génie! » Plus tard, installé à Vienne après plusieurs échecs amoureux, le jeune musicien se transforme peu à peu en
http://www.hommenouveau.fr/2183/culture/l-ete-en-musique-avec-johannes-brahms.htm 

TANT QUE DURERA CE TRISTE ÉTAT DE CHOSES  

Le pape Léon XIII est connu pour son développement de la doctrine sociale de l’Eglise mais peu de personnes se souviennent encore qu’il fut appelé autrefois le pape du Rosaire. Dans une époque « où tous les maux s’accumulaient pour opprimer l’Eglise sous leur poids », Léon XIII conçoit le projet de recourir à l’instrument qui par le passé a déjà fait ses preuves. Il décide de recommander à nouveau le Rosaire de saint Dominique et de saint Pie V.

C’est pourquoi dans son encyclique du 1er septembre 1883 (Supremi Apostolatus Officio) « il décrète et ordonne que dans tout le monde catholique la fête de Notre Dame du Rosaire sera célébrée avec une piété toute spéciale et avec toutes les solennités du culte : du 1er octobre au 2 novembre suivant on récitera pieusement  cinq dizaines au moins du Rosaire, suivies des Litanies de Lorette, dans toutes les églises paroissiales ».

Le 20 août 1885 un décret de la Sacré Congrégation des Rites ordonna de continuer ainsi chaque année « tant que durera ce triste état de choses pour l’Eglise et pour les affaires publiques. »

 

 

Espérance Nouvell

http://us3.campaign-archive2.com/?e=36a29f6496&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=92d18a4123 

LES ORGIES DU VATICAN ET AUTRES "PETITES SAUTERIES"
1501, le pape Alexandre VI est célèbre pour ses moeurs dissolues. Le 31 octobre, il organise une orgie au Vatican, avec sa cour, ses enfants et 50 courtisanes. (Bianchetti/Leemage/AFP)
Un récent fait divers a mis en lumière une tradition pontificale plutôt embarrassante…
François Reynaert
Dans les moments difficiles, il faut savoir trouver l’apaisement dans le long fleuve de l’Histoire. Considérons ce fait divers en provenance de Rome qui est venu pimenter ce début d’été 2017 : appelée par des voisins exaspérés à cause d’un incessant tapage, la police italienne a fait irruption fin juin dans un immeuble situé au Vatican, pour y découvrir ce qui a été décrit comme une "orgie gay". Avec ecclésiastiques, go-go boys et cocaïne à volonté.
Il se trouve en outre que la résidence en question appartient à la pieuse Congrégation pour la doctrine de la foi et que l’organisateur de la "petite sauterie" était le secrétaire particulier d’un des cardinaux les plus importants de la curie, et qu’il était en passe de devenir évêque. Le prélat, qui va sans doute devoir attendre un peu avant d’obtenir sa promotion, a été trouvé dans un état qui a justifié son placement d’urgence en cure de désintoxication. On a sinon peu de détails sur l’affaire – ce que l’on regrette. Mais on se doute qu’elle donne bien du souci au pape et à quelques catholiques affligés.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170802.OBS2908/les-orgies-du-vatican-et-autres-petites-sauteries.html

CE TEXTE DE MGR SCHNEIDER, ÉVÊQUE AUXILIAIRE D’ASTANA, ABORDE LA QUESTION DE VATICAN II ET DE SES INTERPRÉTATIONS.
Il peut constituer une pièce à apporter à un débat complexe, délicat, mais nécessaire, dont il serait souhaitable qu’il fût traité de manière dépassionnée. Loin de poser une accusation massive et sans nuances, Mgr Schneider appelle à tenir compte des différents degrés d’adhésion aux textes et affirmations du dernier concile, dont l’auteur souligne qu’“iI était une assemblée légitime présidée par les papes et (à l’égard duquel) nous devons garder (…) une attitude respectueuse”.
L’auteur rappelle notamment les véritables apports de Vatican II, trop peu traités, mais qu’il serait intéressant de (re)découvrir. En effet, “l’apport original et précieux de Vatican II réside dans l’appel universel à la sainteté qui s’adresse à tous les membres de l’Eglise (chapitre 5 de Lumen Gentium), dans la doctrine relative au rôle central de Notre Dame dans la vie de l’Eglise (chapitre 8 de Lumen Gentium), dans l’importance du rôle des fidèles laïcs par rapport à la sauvegarde, la défense et la promotion de la foi catholique, et dans leur devoir d’évangéliser et de sanctifier les réalités temporelles conformément au sens pérenne de l’Eglise (chapitre 4 de Lumen Gentium), dans la primauté de l’adoration de Dieu dans la vie de l’Eglise et la célébration de la liturgie (Sacrosanctum Concilium n° 2 ; 5-10). Sur les autres sujets, l’évêque auxiliaire d’Astana appelle à tenir compte des critères classiques qui doivent prévaloir lorsque des affirmations nouvelles sont posées. Bref, pour résumer, les “sujets suivants” que sont “Notre Dame, la sanctification par les laïcs de leur vie personnelle en même temps que la sanctification du monde selon le sens pérenne de l’Eglise, ainsi que la primauté de l’adoration de Dieu, sont les aspects les plus urgents qui doivent être vécus en notre temps. En cela Vatican II a un rôle prophétique qui, malheureusement, n’a pas encore été réalisé de manière satisfaisante.” Un texte qui peut servir de contribution à un débat encore peu abordé.
https://www.infocatho.fr/vers-interpretation-sereine-de-vatican-ii-discussion-non-passionnelle/
http://leblogdejeannesmits.blogspot.fr/2017/08/mgr-athanasius-schneider.html 

MARTHE ROBIN ET JEANNE MANCE DÉCLARÉES VÉNÉRABLE PAR LE PAPE

Le 09 novembre 2014 - (E.S.M.) - Ce 7 novembre 2014, le Pape François a autorisé la Congrégation pour la Cause des Saints à promulguer un décret reconnaissant les vertus héroïques de Marthe Robin, une laïque française, fondatrice de l’Association des Foyers de Charité.

Marthe Robin et Jeanne Mance déclarées vénérable par le Pape
Le 09 novembre 2014 - E. S. M. - Ce 7 novembre 2014, le Pape François a autorisé la Congrégation pour la Cause des Saints à promulguer un décret reconnaissant les vertus héroïques de Marthe Robin, (1902-1981), une laïque française, fondatrice de l’Association des Foyers de Charité.
Mgr Bernard Podvinorte-parole des évêques de France
Vers la béatification
Pour être proclamée "vénérable", la vie de Marthe Robin a fait l’objet d’une enquête commencée en 1986. Un dossier de plus de 17.000 pages avec de nombreux témoignages et des expertises a été constitué. Ce dossier a été examiné par une commission de théologiens et de cardinaux à Rome. Cette commission s’est prononcée pour une reconnaissance des vertus héroïques de Marthe Robin. « L'héroïcité des vertus » désigne l'état d'une personne qui s'est entièrement donnée à Dieu et aux autres sans aucun égoïsme, en affrontant les situations difficiles de la vie avec une force qui n'est pas simplement humaine. Ainsi, la vie de Marthe Robin est désormais proposée en exemple aux chrétiens, mais sans être cependant encore l’objet d’un culte.
Le Postulateur de la Cause de Béatification, le Père Bernard Peyrous, déposera bientôt à Rome un dossier présentant un miracle obtenu par l'intercession de Marthe Robin. Si la commission chargée de l'étudier reconnaît la validité de ce miracle, le Pape pourra alors la déclarer « bienheureuse ».
Une vie extraordinaire dans l’ordinaire
Née en 1902 à Châteauneuf-de-Galaure (Drôme), un petit village situé au sud de Lyon, dans une famille de modestes agriculteurs, Marthe Robin est touchée à 16 ans par une maladie paralysante progressive. De 18 ans à sa mort en 1981, elle restera ainsi alitée dans sa chambre. Mais au cœur de sa souffrance, elle fait l'expérience de l'amour et de la bonté de Dieu, bénéficiant de grâces mystiques intenses. Le rayonnement de sa vie attire à elle plus de 100.000 visiteurs de toutes origines, dont des figures de l’Église et du monde intellectuel. Elle les écoute, les conseille, les réconforte et prie pour eux.
A 31 ans, elle reçoit du Christ la demande de créer une nouvelle œuvre, « les Foyers de Charité », qui participeront au renouvellement de l’Église dans l'esprit du futur Concile Vatican II. Ils seront fondés en 1936 avec l'aide d'un prêtre, le Père Georges Finet. Aujourd'hui, 76 Foyers de Charité répandus dans 40 pays rassemblent des célibataires, des couples et des prêtres qui vivent en communauté ; leur mission principale est la prière et l'accueil pour des retraites spirituelles. Marthe Robin a également aidé à la fondation de nombreuses communautés et mouvements très importants aujourd’hui pour l’Église en Franc
Chaque année, plusieurs dizaines de milliers de personnes viennent visiter la chambre où elle a vécu à Châteauneuf-de-Galaure. A travers le monde, nombreux sont ceux qui trouvent dans l'exemple de sa vie un modèle de foi et d'espérance.
De même, le pape a autorisé le dicastère à promulguer les décrets permettant aux personnes ci-dessous de devenir Servant(e) de Dieu :
- La Française Jeanne Mance, laïque, fondatrice de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Montréal au Québec, Canada (1606-1673) ►  Biographie de Jeanne Mance
http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=0911141_robin 

LES PARENTS DE LA VIERGE MARIE ONT EU UN ROLE IMPORTANT DANS L’HISTOIRE DU SALUT : RETROUVEZ L’HOMÉLIE DE MGR DOGNIN À L’OCCASION DE PARDON DE SAINTE ANNE
Chers amis,
Nous n’avons aucun doute sur le fait que les parents de la Vierge Marie, Sainte Anne et Saint Joachim, ont eu un rôle important dans l’histoire du Salut puisque, par l’éducation qu’ils ont donnée à leur fille, ils l’ont préparée à répondre à sa vocation de devenir la Mère du Sauveur. Ils ont bien accompli la mission d’éducateurs que le Seigneur leur avait confiée.
A partir des textes de la Liturgie que nous venons d’entendre, j’aimerais méditer avec vous sur l’importance de l’éducation que nous pouvons donner aux enfants d’aujourd’hui comme contribution essentielle au dessein de Salut que Jésus est venu apporter au monde et qu’il continue de réaliser par son Esprit.
Quand nous parlons de la transmission de la foi, de quoi parlons-nous ? Dans la première lecture du livre de Ben Sirac le Sage, l’auteur évoque « les gens dont le souvenir s’est perdu », c’est à dire qu’ils n’ont rien transmis de marquant à leur descendance. Leur vie apparaît comme stérile. En revanche, il évoque ce qui est mémorable dans la vie de ceux dont le souvenir ne s’est pas perdu et qui a porté du fruit auprès de leurs enfants. Et il cite trois choses : la miséricorde et les œuvres de justice, la persévérance dans les lois de l’Alliance et la sagesse.
Dans la miséricorde et les œuvres de justice, nous pouvons comprendre l’engagement auprès des plus pauvres, les œuvres sociales. Autrement dit, une charité active.
La persévérance dans les lois de l’Alliance, c’est la fidélité à lire la Parole de Dieu, à la méditer, à la mettre au plus profond de son cœur, à la faire connaître, à l’enseigner, mais aussi à la mettre en œuvre dans sa vie. Ce qui est magnifiquement représenté par la statue de Sainte Anne montrant et expliquant les Saintes Écritures à sa fille.
Enfin la sagesse. « Les peuples raconteront leur sagesse… ». Mais de quelle sagesse s’agit-il ? Comme le dit Saint Paul : « …c’est bien de sagesse que nous parlons devant ceux qui sont adultes dans la foi, mais ce n’est pas la sagesse de ce monde, la sagesse de ceux qui dirigent ce monde et qui vont à leur destruction. Au contraire, ce dont nous parlons, c’est de la sagesse du mystère de Dieu, sagesse tenue cachée, établie par lui dès avant les siècles, pour nous donner la gloire » (1 Co 2, 6-7). La Sagesse du croyant, c’est de se laisser conduire par l’Esprit de Dieu dont Saint Paul dit que les fruits sont : « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. » (Ga 5, 22-23)
Nous voyons bien que ce qui sera vraiment transmis aux générations futures, ce que nous pouvons leur laisser, ce n’est pas seulement un savoir, une morale, des valeurs, même si tout cela fait aussi partie de l’éducation, mais un témoignage authentique de vie et de foi.
La transmission de la foi est sans doute plus difficile aujourd’hui qu’il y a quelques décennies car le contexte a beaucoup changé. La Vérité avec un grand V, celle dont Jésus dit qu’il est, Lui, « le Chemin, la Vérité et la Vie », n’est plus acceptée d’emblée par les jeunes générations. Tout est remis en cause et chacun se forge sa vérité à partir de ce qu’il entend dans les média, ce qu’il trouve sur Internet, ce qui circule dans les réseaux sociaux. Pour beaucoup de gens il n’y a plus de vérité objective reconnue. Il y a, de fait, un décalage de plus en plus important entre les opinions multiples qui sont ainsi véhiculées et la parole du Magistère qui se fonde sur l’Évangile, notamment à propos des questions morales, éthiques. Ce n’est pas nouveau puisque Saint Paul avait déjà mis en garde les fidèles : « Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait ».(Rm 12, 2)

Beaucoup de parents sont bien à la peine pour transmettre leur foi à leurs enfants. Ils ont le sentiment de toujours aller à contre-courant ! J’entends des parents qui perdent courage en voyant que, malgré l’éducation chrétienne qu’ils ont donnée à leurs enfants, ces derniers ont abandonné la foi et ont choisi des modes de vie assez éloignés de l’Évangile. Nous ne devons pas nous décourager pour autant car l’Esprit de Dieu travaille dans le cœur de tous les hommes. Ce que le Seigneur attend de nous en revanche, et l’auteur du livre de Ben Sirac nous l’a rappelé, c’est un témoignage de vie et de foi qui traversera les siècles car c’est l’œuvre de Dieu qui s’accomplit en nous et par nous. C’est notre contribution à son dessein de salut. Soyons des croyants authentiques et faisons confiance au Seigneur. Cette difficulté à transmettre la foi aujourd’hui, n’est-elle pas aussi une grâce pour nous, car elle nous oblige à approfondir notre propre foi, à nous laisser vraiment conduire par l’Esprit. C’est la persécution qui a poussé les chrétiens au cours des siècles à être des témoins crédibles.
Comme Jésus nous le dit dans l’Évangile de ce jour : « A vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux. Heureux vos yeux car ils voient, et vos oreilles car elles entendent ! ». Et ce mystère du Royaume, c’est que Jésus est venu pour nous sauver, c’est à dire nous libérer du mal et nous faire entrer dans la vie de Dieu pour toujours. Comme le rappelait le Pape dans La Joie de l’Évangile : « Sur la bouche du catéchiste revient toujours la première annonce : “Jésus Christ t’aime, il a donné sa vie pour te sauver, et maintenant il est vivant à tes côtés chaque jour pour t’éclairer, pour te fortifier, pour te libérer” » (Evangelii Gaudium 164).
Il me semble que, ces dernières années, nous n’avons pas suffisamment insisté dans notre prédication, notre catéchèse ou dans la transmission de la foi en famille, sur le fait que Jésus nous sauve, nous guérit. Montrer que le message Évangélique n’est pas seulement un beau témoignage que Jésus nous donne par son attitude vis-à-vis des pauvres, des malades, des exclus, ou même que ses paroles sont édifiantes pour notre cœur et notre intelligence. Comme on l’entend souvent : « Le message de l’Évangile, c’est de s’aimer les uns les autres ». Mais c’est beaucoup plus que cela ! Jésus a donné sa vie pour nous. Par sa mort et sa Résurrection, il nous ouvre le chemin de la Vie. Il agit aussi en nous si nous le voulons bien et cela change beaucoup de choses dans notre existence. Comme le rappelle le Pape François : « On ne peut persévérer dans une évangélisation fervente, si on n’est pas convaincu, en vertu de sa propre expérience, qu’avoir connu Jésus n’est pas la même chose que de ne pas le connaître…  » (Evangelii Gaudium 266)
Chaque année, nous lisons dans les lettres des catéchumènes adultes, des magnifiques témoignages de foi. Certains venant de milieux totalement athées, et n’ayant donc reçu aucune transmission de la foi de la part de leurs parents, mais qui ont rencontré Jésus de façon souvent étonnante parce qu’ils ont rencontré des témoins de la foi, et ils ont fait l’expérience que Jésus avait vraiment changé quelque chose dans leur vie. Ils se sont sentis libérés du mal et remplis de joie spirituelle. Leur vie de couple, leur vie de famille et même leurs relations professionnelles en ont été illuminées. Nous aussi, nous faisons cette expérience salutaire quand nous nous tournons avec foi vers Jésus.
La transmission de la foi passe par le témoignage du salut que Dieu accomplit en nous, dans notre vie de prière, notre méditation de la Parole de Dieu et par les sacrements qui accomplissent en nous ce qu’ils signifient. Par nos paroles et nos actes, faisons expérimenter à nos enfants que Jésus est vraiment le Sauveur des hommes et que cela change tout dans notre vie de mettre sa foi en Lui.
Comme le dit Jésus : « beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu ».
Sainte Anne, venez en aide à tous les parents, les éducateurs, les jeunes. Priez pour nous. Priez pour toutes les familles de notre Bretagne et d’ailleurs.Amen
Laurent DOGNIN
Évêque de Quimper et Léon
http://www.vannes.catholique.fr/wp-content/uploads/2017/07/2017-07-26-Home%CC%81lie-Dognin-Messe-Pardon-de-Sainte-Anne-dAuray.pdf 

ANTOINE, SATAN ET LES ANIMAUX DU DÉSERT D’ÉGYPTE (PARTIE 1)
Alors que l’Eglise nous invite à fêter un des plus grands pères du désert, le professeur Thelamon nous invite à découvrir un peu plus le fameux combat de saint Antoine avec Satan. (à suivre le combat du moine)
Alors que l’Eglise nous invite à fêter un des plus grands pères du désert, le professeur Thelamon nous invite à découvrir un peu plus le fameux combat de saint Antoine avec Satan. (à suivre le combat du moine)
https://www.infocatho.fr/antoine-satan-et-les-animaux-du-desert-degypte-1ere-partie/ 

ANTOINE, SATAN ET LES ANIMAUX DU DÉSERT D’ÉGYPTE (PARTIE 2)
Nous publiions hier, à l’occasion de sa fête la première partie de cette présentation de saint Antoine et des animaux du désert. Aujourd’hui Françoise Thelamon nous invite à entrer dans le combat du moine.
(reprise estivale d’un article du 21 janvier 2017)
Le combat sans peur du moine
« Seul en tel désert, il n’avait pas peur quand les démons l’attaquaient, ni ne redoutait la férocité de tant de bêtes sauvages, quadrupèdes et reptiles (cf Ac, 10, 12) qui se trouvaient là […] Mais comme il est écrit il avait vraiment confiance dans le Seigneur. »
Et pourtant le combat est effrayant et dangereux, notamment quand Antoine doit affronter les bêtes réputées les plus féroces : les hyènes : « Comme il veillait la nuit, le diable lança contre lui des bêtes sauvages (thèria), et presque toutes les hyènes de ce désert sorties de leurs tanières l’entourèrent : il se trouvait au milieu d’elles. Chaque bête ouvrait la gueule et menaçait de le mordre. Lui comprenant l’artifice de l’Ennemi, leur dit à toutes : ‘Si vous avez reçu pouvoir contre moi (cf Mt 10, 1) je suis prêt à me laisser dévorer par vous ; mais
https://www.infocatho.fr/antoine-satan-et-les-animaux-du-desert-degypte-partie-2/ 

TANT QUE DURERA CE TRISTE ÉTAT DE CHOSES  

Le pape Léon XIII est connu pour son développement de la doctrine sociale de l’Eglise mais peu de personnes se souviennent encore qu’il fut appelé autrefois le pape du Rosaire. Dans une époque « où tous les maux s’accumulaient pour opprimer l’Eglise sous leur poids », Léon XIII conçoit le projet de recourir à l’instrument qui par le passé a déjà fait ses preuves. Il décide de recommander à nouveau le Rosaire de saint Dominique et de saint Pie V.C’est pourquoi dans son encyclique du 1er septembre 1883 (Supremi Apostolatus Officio) « il décrète et ordonne que dans tout le monde catholique la fête de Notre Dame du Rosaire sera célébrée avec une piété toute spéciale et avec toutes les solennités du culte : du 1er octobre au 2 novembre suivant on récitera pieusement  cinq dizaines au moins du Rosaire, suivies des Litanies de Lorette, dans toutes les églises paroissiales ».

Le 20 août 1885 un décret de la Sacré Congrégation des Rites ordonna de continuer ainsi chaque année « tant que durera ce triste état de choses pour l’Eglise et pour les affaires publiques. »

 

http://us3.campaign-archive2.com/?e=36a29f6496&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=92d18a4123

 

CARDINAL LUSTIGER : UNE CONSCIENCE QUI MANQUE À LA FRANCE
Par Olivier Jay
FIGAROVOX/TRIBUNE - Olivier Jay rend hommage au cardinal Lustiger, ancien archevêque de Paris et académicien, mort il y a tout juste dix ans. Il loue un grand esprit et un grand homme, fin connaisseur de la politique et de l'histoire françaises, qui rayonna bien au-delà de son rôle pastoral.
Olivier Jay a été pendant 6 ans (1981-1987) conseiller du cardinal Lustiger pour la communication et a dirigé Radio Notre Dame. Ancien journaliste, il est associé chez Brunswick, où il conseille des entreprises.
Il y a dix ans, le 5 août 2007, le Cardinal Lustiger nous quittait à 81 ans, à la Maison Jeanne Garnier, le plus grand hôpital de soins palliatifs d'Europe dont il avait voulu la renaissance. Il a été un des archevêques de Paris le plus long à son poste - près d'un quart de siècle entre 1981 et 2005. Ses obsèques interrompaient les vacances américaines du nouveau président de la République, Nicolas Sarkozy. Elles ont rendu un témoignage sans bling-bling à une conscience nationale, fruit d'un destin singulier et d'une intelligence fulgurante éclairée par une vie de prière. Réformateur déterminé, «le Cardinal» a laissé des traces dans tous les domaines de la vie de l'Eglise, du Collège des Bernardins à Radio Notre Dame, d'un séminaire diocésain à la création d'une vingtaine de nouvelles paroisses, sans compter KTO ou la restauration de Notre Dame de Paris, comme centre vivant de l'Eglise de Paris. Bâtisseur inlassable, à rebours des discours ambiants sur les contraintes des périodes de vaches maigres.
Lustiger, c'est d'abord un destin. Forgé par l'histoire et les blessures du XX° siècle. Comme le signe, lors des obsèques, ce kadish inédit: la prière juive des morts, récitée par les représentants de la communauté juive, au seuil de la cathédrale. Fils d'émigrés polonais, il a porté l'étoile jaune, privé de sa mère raflée pour Auschwitz-Birkenau. Il a connu la traque - je l'ai vu, toute sa vie, se méfier du téléphone, des ordinateurs et des policiers. Il a demandé le baptême à 14 ans en 1940 et revendiquera constamment son deuxième prénom Aaron. Pour lui, le baptême reçu de l'Eglise n'était pas une rupture avec sa judéité mais un accomplissement. Comme s'il incarnait dans sa chair la Nouvelle Alliance entre Dieu et les hommes, ce qu'il nommera Le choix de Dieu. Cette affirmation, théologiquement étayée depuis Vatican II, choquera les plus intégristes des catholiques et des rabbins. Il en souffrira. Le temps et les fruits des dialogues parfois douloureux (comme l'affaire du Carmel d'Auschwitz) lui permettront d'être mieux compris.
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/08/04/31003-20170804ARTFIG00238-cardinal-lustiger-une-conscience-qui-manque-a-la-france.php 

3-0 ŒCUMÉNISME  

4-0 LITURGIE

5-0 SPIRITUALITÉ 

POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL ?
Pourquoi Dieu permet-Il toutes les souffrances que nous voyons dans le monde aujourd’hui?
Pourquoi permet-Il des maladies comme la grippe aviaire?
Pourquoi permet-Il les ouragans et les tremblements de terre, la sécheresse et la famine?
Pourquoi permet- Il la violence?
Pourquoi permet-Il que le riche et le puissant accablent le pauvre et le faible?
Est-ce que Dieu n’éprouve aucune pitié pour la famille humaine?
Est-ce que Dieu n’a pas pitié des faibles et des gens sans défense?
Depuis le début de l’histoire humaine dont on a conservé des témoignages écrits, l’homme a souffert à cause de guerres, de maladies, de la famine et de calamités.
Pourquoi, un Père Eternel aimant, aurait-Il créé le genre humain pour souffrir autant et tellement longtemps?
La brochure gratuite Pourquoi Dieu permet-Il le mal, donne la réponse biblique à ces questions.
Nos premiers parents ont désobéi au commandement de Dieu et, par conséquent, eux-mêmes et leurs descendants, ont récolté le résultat de la sentence de souffrance et de mort.
Dieu a permis que cette expérience enseignât à l’homme le résultat amer du péché.
Dieu promet dans les Saintes Ecritures, de mettre fin à cette expérience du péché et de la mort et de donner à tous ceux qui ont jamais vécu, une expérience totalement opposée de vie et de justice dans le royaume de Christ.
«Il (Dieu) essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. » Apocalypse 21 :4.
Pour obtenir, gratuitement, la brochure "Pourquoi Dieu permet-Il le Mal" :
Pour recevoir un exemplaire par courrier, remplissez les champs ci-dessous. La brochure vous sera envoyée gratuitement et sans obligation de votre part.
http://dawn.orlandobible.org/frpermits_Booklet.aspx 

LA VIE APRÈS LA MORT
La vie prend-elle fin à la mort de l’être humain?
Avons-nous, après la mort, une âme immortelle qui va au ciel, en enfer ou au purgatoire?
Où était Lazare après sa mort et avant que Jésus ne le rende à la vie?
Quel est le rapport entre la promesse biblique de la résurrection et la vie d’un homme après sa mort?
La brochure gratuite intitulée La Vie après la Mort répond à toutes les questions posées et particulièrement à ce que se demandait Job lorsqu’il dit : « Si l'homme, une fois mort, pouvait revivre (...) » (Job 14 : 14).
Aucun sujet n’attire plus l’attention de tous les humains que celui de la possibilité d’une vie après la mort. Ceci est dû au fait que la mort est universelle et que tout esprit rationnel souhaite vivre.
La mort affecte la race humaine parce que nos premiers parents, Adam et Eve, ont désobéi au commandement de Dieu de ne pas manger du fruit défendu. « C'est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort est passée à tous les humains, parce que tous ont péché... » (Romains 5 :12). Une fois mort, l’homme n’existe plus et c’est la raison pour laquelle Salomon affirma que : « Les vivants, en effet, savent qu'ils mourront ; mais les morts ne savent rien ; pour eux il n'y a plus de salaire, puisque leur souvenir est oublié. » (Ecclésiaste 9 : 5).
L’espoir de l’homme d’une vie future est d’être rendu à la vie par la résurrection permise grâce à la mort de Jésus sur la croix. « En effet, comme tous meurent en Adam, de même aussi tous seront rendus vivants dans le Christ, mais chacun en son rang : le Christ comme prémices, puis, à son avènement, ceux qui appartiennent au Christ. » (I Corinthiens 15 : 22,23)
La résurrection de tous les hommes se fera durant le règne de Christ sur terre. Ainsi, parlant de la résurrection, Jésus dit : « Ne vous en étonnez pas, car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix et sortiront, ceux qui auront fait le bien pour une résurrection de vie, ceux qui auront pratiqué le mal pour une résurrection de jugement. » (Jean 5 : 28,29)Pour obtenir, gratuitement, la brochure "La Vie après la Mort" :
Pour recevoir un exemplaire par courrier, remplissez les champs ci-dessous. La brochure vous sera envoyée gratuitement et sans obligation de votre part. 

LECTURES DU JOUR
Zone : Calendrier romain.

Lectures de la messe

Première lecture

« Son habit était blanc comme la neige » (Dn 7, 9-10.13-14)

Lecture du livre du prophète Daniel

La nuit, au cours d’une vision,
moi, Daniel, je regardais :
des trônes furent disposés,
et un Vieillard prit place ;
son habit était blanc comme la neige,
et les cheveux de sa tête, comme de la laine immaculée ;
son trône était fait de flammes de feu,
avec des roues de feu ardent.
Un fleuve de feu coulait, qui jaillissait devant lui.
https://webmail.bell.net/appsuite/#!&app=io.ox/mail&folder=default0/INBOX

LES MÉDITATIONS
la Transfiguration
Evangile selon St Matthieu, chapitre 17, 1-9
Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! » Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! » Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »
Prière d'introduction
Jésus, tu es le Seigneur de la vie et de l’histoire. C’est toi qui donnes un sens à l’histoire de tous les hommes, car c’est toi qui leur apportes à tous le salut. Seigneur, j’espère en toi.
Demande
Garder l’espérance dans les moments difficiles.
Points de réflexion
1. Pendant la plus grande partie de sa vie, Jésus est resté discret, un homme normal, travaillant comme charpentier avec Joseph. Jésus semblait être un habitant de Nazareth comme tous les autres. Au cours de sa vie publique, les choses changèrent, car Jésus se manifesta comme le Messie avec de nombreux miracles. Mais le seul moment où nous le voyons resplendir de sa divinité dans son propre corps, avant la Résurrection, est lors de la Transfiguration.
2. Jésus voulait sans doute affirmer la foi de ces trois disciples qu’il a pris avec lui, avant que ne viennent les épreuves de la Passion. Le Jésus des miracles et le la Transfiguration n’est en effet pas séparable du Jésus souffrant et mourant sur la croix. Au début de la Passion, tous les disciples prirent la fuite. Et Pierre reniera même publiquement Jésus. Et pourtant ils avaient vu Jésus transfiguré, ils avaient aussi, peu avant la Passion, assisté à la résurrection de Lazare, et ils avaient été témoins de tant de miracles.
3. Dans notre vie, les moments joyeux alternent aussi avec des moments de souffrances, des moments où tout semble plus difficile, voire, parfois, où il semble impossible d’aller de l’avant. Il est facile de croire et d’espérer quand tout va bien. Il est bien plus difficile de le faire dans les épreuves de la vie, que ce soient les nôtres ou celles de nos proches. C’est dans ces moments que l’on sait si l’on a la foi et si l’on espère vraiment dans le Seigneur. Quand tout semble perdu, mettons-nous encore notre confiance en lui ? Ou, comme les disciples, préférons-nous nous enfuir et aller voir ailleurs ? Cette vie est celle de la lutte pour la foi. Au Paradis, enfin, nous verrons Dieu face à face, comme il est, et notre joie sera complète.
Dialogue avec le Christ
Seigneur, merci de venir affermir ma foi. Aide-moi à profiter des moments de joies, des moments d’une expérience spirituelle plus forte, pour renforcer ma foi. Aide-moi à garder cette foi tout au long de ma vie.
Résolution
Prendre la résolution de me tourner vers Jésus lors des prochains moments difficiles que je vivrai.
http://viechretienne.catholique.org/meditation/59823-la-transfiguration
Vers une interprétation sereine de Vatican II ? Pour une discussion non passionnelle Jean marie Vaas 

LECTURES DU JOUR
Zone : Calendrier romain.
Lectures de la messe
Première lecture
« Son habit était blanc comme la neige » (Dn 7, 9-10.13-14)
Lecture du livre du prophète Daniel
La nuit, au cours d’une vision,
moi, Daniel, je regardais :
des trônes furent disposés,
et un Vieillard prit place ;
son habit était blanc comme la neige,
et les cheveux de sa tête, comme de la laine immaculée ;
son trône était fait de flammes de feu,
avec des roues de feu ardent.
Un fleuve de feu coulait, qui jaillissait devant lui.
https://webmail.bell.net/appsuite/#!&app=io.ox/mail&folder=default0/INBOX 

6-0 ÉTHIQUE

QUI EST PAUL RICOEUR, LE PHILOSOPHE DONT SE RÉCLAME EMMANUEL MACRON?
Emmanuel Macron aime rappeler qu'il a été son assistant. Mais que sait-on de Paul Ricœur? Myriam Revault d'Allonnes, qui fut son élève et son amie, présente un des plus grands penseurs français du XXe siècle.
Eric Aeschimann
L'OBS. Paul Ricœur est né en 1913 et mort en 2005. Vous avez été son élève et son amie. Avant de parler de sa pensée, que retenez-vous de l'homme?
Myriam Revault d'Allonnes. C'était un très grand professeur, qui aimait être proche de ses étudiants. Il disait que la plus belle période de sa vie universitaire avait été celle de ses années à Strasbourg, où il avait un contact direct avec eux.
Lorsqu'il arrive à la Sorbonne en 1956, il est mal à l'aise avec le mandarinat. L'amphithéâtre Richelieu est bondé lorsqu'il fait cours, mais comment échanger avec ceux qui viennent l'écouter? En 1964, il participe à la fondation de l'université de Nanterre, où il espère renouer un lien direct avec ses étudiants, mais l'expérience tourne court dans l'après-68 quand, doyen de la faculté de Lettres, il est régulièrement pris à partie par les étudiants contestataires. De 1970 à 1973, il se met en retrait et enseigne à Louvain-la-Neuve et à Chicago, avant de revenir terminer sa carrière à Nanterre. Il faut bien comprendre qu'il a toujours refusé d'être un maître à penser.
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20170421.OBS8307/qui-est-paul-ricoeur-le-philosophe-dont-se-reclame-emmanuel-macron.html

 QUAND PAUL RICOEUR NOUS PARLAIT DE “RECONNAISSANCE”
Le 20 mai 2005 disparaissait le grand philosophe de “Temps et récit”. Après avoir été longtemps marginalisé par la mode structuralo-marxiste, il connaissait alors un spectaculaire et légitime retour en grâce. Aude Lancelin l'avait rencontré, un an plus tôt, à Châtenay-Malabry.
Aude Lancelin
Au coeur de Ricoeur
Un soleil pâle de janvier éclaire les Murs blancs, l'ancienne propriété d'Emmanuel Mounier, à Châtenay-Malabry, où Paul Ricoeur réside depuis le milieu des années 1950. Si les visages sont ces «poupées extériorisant le Temps, qui d'habitude n'est pas visible», ainsi que l'écrivait Proust dans «le Temps retrouvé», le sourire et le souci qui se lisent sur celui de Paul Ricoeur résument à eux seuls sa vie de passeur exigeant. A 90 ans, il revient avec «Parcours de la reconnaissance», somme issue de conférences données à Fribourg et à Vienne, dont la densité et l'ambition donneraient à rougir à nombre de ses jeunes collègues.
L'entretien a toujours été pour lui un genre à contre-pente. Scrupuleux, Paul Ricoeur l'est jusqu'au refus de pactiser avec les sujets qui agitent «les consommateurs de médias publics». Ogre de lecture et inlassable dialecticien, l'auteur de «Soi-même comme un autre» demeure l'une des meilleures, sinon des dernières, incarnations d'une grande tradition universitaire française, aujourd'hui très désemparée.
Longtemps tenue en lisière des années structuralo-marxistes, où les discours plus tonitruants étaient de mise, son oeuvre connaît depuis la fin des années 1980 un spectaculaire retour en grâce. Début mars, un «Cahier de l'Herne» lui sera dédié, où l'on retrouvera les philosophes Olivier Mongin, Frédéric Worms et Vincent Descombes, ou encore Julia Kristeva et René Rémond. S'il est une chose pourtant que serait atterré d'avoir à considérer Paul Ricoeur, c'est bien sa cote à la bourse des idées.
« Donner une élaboration réflexive et conceptuelle de ce qui était déjà à l'état opératoire chez Homère, Sophocle et Euripide», tel est aujourd'hui comme hier le rôle du philosophe. On comprendra que la confrontation intimidante avec les géants de la Grèce antique laisse peu de temps pour céder aux facilités du triomphe rétrospectif sur les grands prêtres germanopratins déchus, qui, de Sartre à Lacan, ne lui épargnèrent pas leurs sarcasmes au cours des années 1970.
Ce qui frappe dans l'itinéraire de Ricoeur, c'est son invulnérabilité de toujours aux séductions du radicalisme à la française. «N'exerce pas le pouvoir sur autrui de façon que tu le laisses sans pouvoir sur toi», un précepte que ce disciple de Jean Nabert et de Gabriel Marcel aura tôt mis au centre de son horreur de la violence politique.
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20160520.OBS0904/quand-paul-ricoeur-nous-parlait-de-reconnaissance.html

ÉDITORIAL : "LES DIEUX ONT SOIF" 
Les envoyés du roi de Siam, en 1686, ne furent pas reçus à la cour de Louis XIV avec plus de faste. Suspense savamment entretenu, mise en scène des enjeux, bref, trompettes et tambours, la dramaturgie qui accompagne depuis plusieurs jours l'arrivée à Paris du footballeur Neymar Junior est celle qu'on réserve d'ordinaire à la visite d'un grand chef d'État. Vladimir Poutine a eu droit aux honneurs de Versailles, Donald Trump à un défilé militaire sur les Champs-Élysées. Au nom du sport, de ses pompes et de ses œuvres, le transfuge de Barcelone va être reçu sous les ovations d'un stade en liesse. Notre époque a fait des footballeurs des demi-dieux - instituant un culte en leur honneur et leur réservant les offrandes dues à leur rang.
Bien sûr le jeu à la brésilienne de Neymar, le joga bonito, est pour les amateurs une promesse de plaisir et de bonnes soirées en perspective. Pour les dirigeants du PSG, l'arrivée du prodige constitue un argument pour attirer au stade les passionnés, mais aussi pour vendre leur gamme de produits dérivés. Le petit prince est aussi une marque.
Mais les sommes engagées ont quelque chose de macroéconomique. C'est d'ailleurs un pays souverain, le Qatar, qui met la main à la poche pour permettre de contourner les règles en vigueur dans le football européen (au nom du "fair-play", il est interdit à un club de dépenser plus qu'il ne gagne). 222 millions pour s'acquitter de la clause compensatoire, 300 millions d'impôts récoltés par l'État, à l'évocation de ces chiffres autour de Neymar, on croirait entendre un ministre parler réforme économique. 30 millions pour son seul salaire net annuel : la planète foot a quitté l'orbite de la Terre et ses contingences : toute peine mérite rétribution, juste rétribution : ni misérable ni excessive.
Les dieux ont soif. Mais à ce point ? La société du spectacle nécessite-t-elle vraiment autant d'argent pour le seul divertissement des hommes ? Notre époque, qui aime à se nourrir de gigantisme, notion qui lui tient lieu de valeur – combien ? -, devrait mieux s'interroger sur le sens profond de cet événement – pourquoi ? et après ? - afin de revenir, si elle le peut encore, à la mesure.
http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/a-tout-un-chacun/item/3224-les-dieux-ont-soif 

FACE AU VIDE DES VALEURS, LA RECHERCHE DE L’ABSOLU
« La société contemporaine ne se reconnaît pas comme une société nihiliste. Nous ne cessons de rapporter nos comportements politiques, sociaux, et même économiques, à des postulats éthiques : comme individus, comme citoyens, comme consommateurs, nous voudrions agir en fonction de nos valeurs, au point que le vocabulaire des valeurs a littéralement envahi le débat public. Rien ne semble plus indiscutable que l’importance des valeurs ; certaines sont contingentes – les instituts de sondage distingueront les « valeurs de droite » des « valeurs de gauche » ; de quelques autres, au contraire, on voudrait qu’elles soient unanimement partagées : ainsi des « valeurs de la République », par exemple. Le discours de la défense des valeurs, qu’il soit partisan ou universaliste, donne aux discussions politiques, médiatiques et intellectuelles, une tonalité dogmatique bien paradoxale pour notre société.
Paradoxale, parce que notre époque est en même temps celle du pouvoir absolu de l’ironie. La postmodernité se conçoit comme l’heure du crépuscule de toutes les idoles ; rien ne doit tenir en place de ce qui pourrait nous surplomber. Rien de certain, de sérieux ou de sacré ne saurait être épargné par la corrosion libératrice de l’universelle parodie. La responsabilité politique est dévaluée, la fonction enseignante déclassée, le modèle familial traditionnel dépassé ; tout ce qui pouvait faire fonction d’autorité se trouve progressivement disqualifié. La figure même de l’intellectuel a perdu sa légitimité ; la fonction critique est désormais assumée par l’univers du divertissement, le seul qui puisse encore produire des idoles. La dérision générale s’exerce en particulier sur la religion comme un signe de contradiction posé face à l’affirmation de nos libertés – et
https://www.infocatho.fr/face-au-vide-des-valeurs-la-recherche-de-labsolu/
http://www.fxbellamy.fr/blog/2014/04/23/face-au-vide-des-valeurs/ 

« EN TEMPS DE CRISE, LA PHILOSOPHIE EST PLUS NÉCESSAIRE QUE JAMAIS. »
Entretien paru dans Le Figaro à l’occasion du début de la quatrième saison des Soirées de la Philo, au Théâtre Saint-Georges. Propos recueillis par Alexandre Devecchio.
Pour la quatrième saison des Soirées de la Philo, vous vous installez au Théâtre Saint-Georges. Vous attendiez-vous à un tel succès ?
Les Soirées de la Philo poursuivent en effet leur développement. Après une saison au Théâtre de l’Œuvre, une salle qui a marqué l’histoire de la scène en France, nous nous installons dans ce nouveau lieu, un théâtre magnifique où tout semble servir la rencontre et la réflexion. Chaque année, le développement des Soirées devient un défi de plus grande ampleur à relever : en tentant de partager avec beaucoup de simplicité l’expérience de la philosophie, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle me conduise un jour sur la scène de ces théâtres, où tant de grands artistes et d’auteurs ont laissé leur trace.
Que retenez-vous des saisons précédentes ? Pouvez-vous nous retracer l’histoire des Soirées de la Philo ?
Les Soirées de la Philo sont nées d’une demande souvent entendue : beaucoup me disent avoir envie de retrouver la
Philosophie, après une année de terminale qui paraît parfois bien lointaine ; envie, en tous les cas, de retrouver le temps de s’interroger, de réfléchir, de découvrir aussi les auteurs qui, anciens ou modernes, nous aident à penser les questions de notre vie. Les Soirées de la Philo ont été créées pour offrir cette occasion ; chaque soirée est
http://www.fxbellamy.fr/blog/2016/09/25/en-temps-de-crise-la-philosophie-est-plus-necessaire-que-jamais/

DE LA PEINE DE MORT  SELON SAINT THOMAS
Comme vous pouvez le constater vous-même, il est de nouveau beaucoup question de la peine de mort. On parle même de l’abolir purement et simplement dans la   Constitution de la 5ème République. Le Vatican soutient même ce mouvement « abolitionniste »
C’est pour nous l’occasion de réfléchir, de nouveau, sur le problème.
Je vous donnerai la pensée de saint Thomas d’Aquin. Il s’exprime dans ses deux grandes œuvres, le « Contra Gentes » et la « Somme théologique ».
Puis succédera l’exposé merveilleux que nous a donné le professeur Amerio dans son livre : « Iota Unum ».
A- La pensée de Saint Thomas
Pour saint Thomas, la peine de mort est légitime, pour des motifs qui tiennent principalement à la conservation du bien commun et secondairement à la crainte quelle inspire aux méchants.
a- Voilà ce qu’il écrit dans le troisième livre du « Contra Gentes » :
« Comme certains font peu de cas des peines infligées par Dieu parce que s’attachant aux choses sensibles, ils n’ont souci que de ce qu’ils voient, la divine Providence a voulu qu’il y eût sur le terre des hommes qui, au moyen de punitions présentes et sensibles, contraignissent les autres à observer la justice. Et il est évident que ceux-là ne pèchent pas lorsqu’ils punissent les méchants.
Personne ne pèche en accomplissant la justice. Or il est juste que les méchants soient punis, parce que, comme nous l’avons prouvé, le châtiment fait rentrer la faute dans l’ordre. Donc les juges ne pèchent pas en punissant les méchants.
Les hommes qui élevés au-dessus des autres sur la terre sont comme les exécuteurs des desseins de la divine Providence. Car Dieu, suivant l’ordre de sa Providence, réalise les effets inférieurs par les êtres supérieurs. Or, nul ne pèche en exécutant l’ordre de la Providence divine. Et il est dans l’ordre de la Providence que les bons soient récompensés et les méchants punis .Donc les hommes qui sont au-dessus des autres ne pèchent pas quand ils récompensent les bons et punissent les méchants.
Plus encore, le bien n’a aucun besoin du mal, au contraire. Donc ce qui est nécessaire à la conservation du bien ne peut être mauvais en soi. Or il est nécessaire, pour conserver la concorde parmi les hommes, d’infliger des châtiments aux méchants. Donc il n’est pas mauvais en soi de punir les méchants.
Le bien commun est meilleur que le bien particulier de l’individu. Donc il faut sacrifier le bien particulier pour conserver le bien commun. Or, la vie de quelques individus dangereux s’oppose à ce bien commun qu’est la concorde de la société humaine. Donc on doit soustraire par la mort ces hommes de la société humaine.
De même que le médecin, dans une opération, recherche la santé, qui consiste dans l’harmonie bien réglée des humeurs, ainsi le chef de cité, par son action, recherche la paix qui consiste dans l’harmonie bien réglée des citoyens. Or le médecin fait une chose bonne et utile en coupant le membre gangrené si celui-ci menace de corruption le reste du corps. Donc le chef de la cité est juste et exempt de péché, lorsqu’il met à mort des hommes dangereux, pour que la paix de la cité ne soit pas troublée.
C’est ce qui fait dire à l’Apôtre : « Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait fermenter toute la pâte » (I Co 5,6) ? Et un peu après il ajoute : « Faites disparaître ce méchant du milieu de vous  » (ibid 13). Il dit encore en parlant du pouvoir terrestre « qu’il ne porte pas en vain le glaive ; car il est le ministre de Dieu, pour exécuter sa vengeance en
https://www.infocatho.fr/de-la-peine-de-mort-selon-saint-thomas/
http://la.revue.item.free.fr/de_la_peine_de_mort.htm 

1967, ANNÉE ÉROTIQUE
Un an avant les événements de mai 68, la parole se libère et les désirs s'affirment progressivement en Europe comme aux Etats-Unis.
1967, les premiers baby-boomers ont à peine 20 ans. Bercés par le progrès des Trente Glorieuses, ils vivent pourtant dans une société corsetée. Les désirs y sont réprimés et le tabou sexuel omniprésent. Une oppression patriarcale qui va bientôt flancher, pour exploser lors des événements de mai 1968. En attendant, ce vent de contestation va peu à peu gagner l'Occident.
Le coup de départ sera lancé aux Etats-Unis. A l'été 67, San Francisco et son très remarqué "Summer of Love" bouleverse l'ordre établi. 100.000 jeunes se pressent dans la plus bohème des villes américaines pour expérimenter l'acide comme l'amour libre. S'il est pointé du doigt par l'Amérique puritaine, le "phénomène hippie" reste l'un des premiers mouvements à contester ouvertement les moeurs sexuelles de l'époque.
Porno, sex-shops et images érotiques
A l'époque, ces jeunes contestataires moquent gentiment le mariage et les unions conventionnelles. Le sexe n'a plus pour unique fin la reproduction, mais s'envisage comme un plaisir à part entière. Une libération à nuancer toutefois puisqu'elle se fait surtout au profit des hommes, comme le rappelle "Les Inrocks". A l'époque, "les femmes réticentes à la 'promotion du plaisir' sont taxées de coincées et parfois même violées", explique l'hebdomadaire.
"L'été de l'amour" ne durera que quelques semaines. Pourtant ses idées progressistes imprégneront durablement la société de l'époque. Ce que l'on nommait alors la 'normalité sexuelle' ne s'envisage plus de la même façon. De
http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20170720.OBS2355/1967-annee-erotique.html#xtor=EPR-3-[ObsDerMin]-20170806 

MAGISTRO - 6 AOÛT 2017
 Semaine de MAGISTRO
Adossée à des fondamentaux politiques avérés, par-delà les partis politiques et leurs professionnels et les idéologues, Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.
https://webmail.bell.net/appsuite/#!&app=io.ox/mail&folder=default0/INBOX

LE SEUIL DE LA FAMILLE EST INFRANCHISSABLE PAR L'ETAT
La Manif pour tous le rappelle : 
Aucun Etat ne pourra remplacer la famille. S'y sont essayés : l'URSS, le 3e Reich, Mao et Pol Pot
L'Eglise l'a toujours dit et Léon XIII par Rerum Novarum l'a gravé dans le marbre : 
"Aussi bien que la société civile, la famille, comme Nous l'avons dit plus haut, est une société proprement dite, avec son autorité propre qui est l'autorité paternelle. C'est pourquoi, toujours sans doute dans la sphère que lui détermine sa fin immédiate, elle jouit, pour le choix et l'usage de tout ce qu'exigent sa conservation et l'exercice d'une juste indépendance, de droits au moins égaux à ceux de la société civile. Au moins égaux, disons-Nous, car la société domestique a sur la société civile une priorité logique et une priorité réelle, auxquelles participent nécessairement ses droits et ses devoirs. Si les citoyens, si les familles entrant dans la société humaine y trouvaient, au lieu d'un soutien, un obstacle, au lieu d'une protection, une diminution de leurs droits, la société serait plutôt à rejeter qu'à rechercher.
C'est une erreur grave et funeste de vouloir que le pouvoir civil pénètre à sa guise jusque dans le sanctuaire de la famille. Assurément, s'il arrive qu'une famille se trouve dans une situation matérielle critique et que, privée de ressources, elle ne puisse d'aucune manière en sortir par elle-même, il est juste que, dans
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/08/le-seuil-de-la-famille-est-infranchissable-par-letat.html 

UN COMITÉ DE L’ONU ÉCARTE L’ENFANT À NAÎTRE DU DROIT À LA VIE ET OUVRE LA PORTE À L’EUTHANASIE
By Stefano Gennarini, J.D.
NEW YORK, le 28 juillet (C-Fam) Le Comité des droits de l’homme, un des comités les plus anciens et les plus célèbres de l’ONU, envisage d’écarter l’enfant à naître du « droit à la vie » en droit international.
Selon le texte de la modification examinée, « [l]es États parties doivent donner accès à l’avortement dans des conditions de sécurité pour protéger la vie et la santé de la femme enceinte et lorsque le fait de mener la grossesse à terme causerait pour la femme une douleur ou une souffrance considérable, tout particulièrement lorsque la grossesse résulte d’un viol ou d’un inceste ou que le fœtus présente des malformations mortelles ». Le projet de texte prévoit également des restrictions à l’avortement lorsque celui-ci constitue un traitement cruel, inhumain ou dégradant.
Alors qu’il en prive l’enfant à naître, le Comité dit le plus grand bien du droit à la vie : il déclare que ce droit est « inhérent à toute personne humaine » et qu’il « ne devrait pas être interprété de manière étroite ». Le Comité le qualifie d’« extrêmement précieux » et considère qu’il s’agit « du droit suprême auquel aucune dérogation n’est autorisée ». Mais, selon les observations formulées, l’euthanasie ne porte pas atteinte à ce droit si elle est pratiquée sur des malades en phase terminale.
En 2015, diverses associations de défense de la vie du monde entier ont assiégé le Comité lorsqu’il est devenu manifeste que ce comité envisageait d’écarter l’enfant à naître du droit à la vie. L’inquiétude de ces associations était si profonde, si on la compare à la réaction des mouvements favorables à l’avortement, que le Secrétariat de l’ONU a prolongé la période pendant laquelle des commentaires peuvent être formulés afin de permettre au Planning familial et à d’autres organisations qui fédèrent les mouvements de défense de l’avortement d’intervenir à nouveau.
Des experts internationaux de la santé et du droit ont déjà critiqué des comités de l’ONU sur la question de l’IVG, notamment dans les Articles de San José. Quinze universitaires ont ainsi souligné qu’aucun traité des Nations Unies ne pouvait être légitimement interprété comme prévoyant un droit à l’avortement, quelles que soient les circonstances.
Les Articles de San José précisent que, si aucun traité des Nations Unies ne prévoit d’obligation positive des États concernant la protection des enfants à naître, le droit international créé une présomption en faveur de la protection de la vie prénatale, car il interdit d’appliquer la peine de mort à une femme enceinte et la Convention relative aux droits de l’enfant protège les enfants « avant la naissance ».
Le projet actuel du Comité va à l’encontre des recherches récentes sur le sens qui était donné à cette convention lorsqu’elle a été négociée. Dans le Tulane Journal of International and Comparative Law, Thomas Finegan explique ainsi comment les rédacteurs de la convention ont repoussé les tentatives visant à créer des obligations positives en matière d’avortement ou de protection de la vie anténatale.
Le Comité des droits de l’homme a notamment pour rôle d’examiner les rapports des États parties concernant la mise en œuvre du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, l’un des instruments relatifs aux droits de l’homme auxquels les États-Unis sont partie. Le projet d’observations constitue un revirement par rapport à deux observations des années 80 sur le droit à la vie, qui ne faisaient aucune mention de l’IVG.
Si ses observations et ses recommandations n’ont pas de valeur contraignante et ne font pas autorité, le Comité peut néanmoins influer indirectement sur l’interprétation du Pacte par l’intermédiaire des organes et des organismes des Nations Unies qui s’appuient sur ce texte et par l’intermédiaire des juges. Son avis non contraignant sera probablement cité lorsque la Cour suprême des États-Unis réexaminera la question de l’avortement.
https://c-fam.org/friday_fax/un-comite-de-lonu-ecarte-lenfant-naitre-du-droit-la-vie-et-ouvre-la-porte-leuthanasie/

L’IA SE FAIT CONCRÈTE
Ronald Meeus - Avec Google Home, Amazon Echo et Apple Home, l'intelligence artificielle s'impose selon de nombreux observateurs comme la nouvelle innovation technologique de rupture dans les foyers au cours de la prochaine décennie. Il s'agit là d'une première étape physique sur la voie d'une évolution qui prend forme surtout derrière les écrans - entendez dans le cloud - et qui pourrait s'accélérer encore ces prochaines années.
http://datanews.levif.be/ict/?_ga=2.187831403.275571275.1502019872-1382308521.1499781139 

7-0 LAICITÉ  

8-0 SOCIÉTÉ (Politique, etc) 

GENÈVE RÉALISE LE RÊVE DE M. HAMON : TAXER LES ROBOTS
Le canton de Genève va faire un pas dans la direction que préconisait l’ancien candidat en taxant les automates qui remplacent les caissières.
Pour financer son projet de revenu universel, M. Hamon voulait faire payer les robots. Le canton de Genève, haut lieu de la bien-pensance en Europe, va faire un pas dans la direction que préconisait l’ancien candidat à l’élection présidentielle en taxant les automates qui remplacent les caissières. 70 % des sommes récoltées seront reversées aux magasins n’employant que des « humains » pour percevoir l’argent de leurs clients, le solde servant à former le personnel de vente. Les supermarchés suisses, évidemment, renâclent et crient à l’injustice.
http://www.bvoltaire.fr/geneve-realise-reve-de-m-hamon-taxer-robots/?mc_cid=6292e5b957&mc_eid=a5eb12b154 

A L’ELYSÉE, L’ÉTÉ COMPLIQUÉ DU COUPLE MACRON
Alors que la popularité du président français dégringole dans les sondages, le statut de première dame de son épouse est en panne. A la veille des vacances, les paparazzi guettent
https://www.letemps.ch/monde/2017/08/04/lelysee-lete-complique-couple-macron?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d1928d82eb-newsletter_alaune&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d1928d82eb-109756397 

GÉRARD COLLOMB VEUT « DISTINGUER LE DROIT D’ASILE DES AUTRES MOTIFS DE MIGRATION »
Dans un entretien au « Journal du dimanche », le ministre de l’intérieur juge nécessaire de sélectionner davantage et plus vite les candidatures des demandeurs.
Les réfugiés doivent être accueillis plus rapidement et les migrants économiques doivent être effectivement reconduits à la frontière, pour empêcher qu’à terme le droit d’asile soit « remis en cause », a déclaré le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, dans une interview publiée le 6 août dans le Journal du dimanche.
« Les enquêtes d’opinion montrent une réticence de plus en plus grande » des Français eu égard à l’accueil de migrants, a-t-il averti. « Si l’on ne fait pas la distinction entre le droit d’asile et les autres motifs de migration, ce sera le droit d’asile qui sera remis en cause. »
« Notre politique doit toujours concilier efficacité et générosité. Nous accueillons tous ceux qui fuient les guerres et les persécutions, mais nous distinguons les réfugiés de ceux dont la migration obéit à d’autres ressorts, notamment économiques », a-t-il ajouté.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/08/06/collomb-veut-distinguer-le-droit-d-asile-et-les-autres-motifs-de-migrations_5169204_823448.html#C1e54cShOKJTEMBb.99 

RÉPONSE AU GÉNÉRAL D’ARMÉE FAUGÈRE
La semaine dernière, le général Faugère procédait sur le site MAGISTRO à une analyse très fine de la crise dont le Président de la République et l’ancien CEMA furent les protagonistes. Cette analyse dit bien, me semble-t-il, ce que les militaires de tous grades peuvent ressentir après l'humiliation volontairement infligée par le chef de l’État à l’un des meilleurs CEMA que les armées aient connus.
Comme clé possible de compréhension de ce comportement apparemment inexplicable, l'auteur évoque un possible cynisme de la part du chef de l'Etat mais sans vraiment explorer cette voie.
Pour ma part, je suis convaincu que seul un cynisme absolu éclaire ce triste épisode : les jours du général de Villiers comme CEMA étaient comptés dès avant l'élection d’Emmanuel Macron.
Pour en comprendre les raisons, il faut évoquer en effet la crise qui s'est produite en 2014, lorsque ce dernier était ministre de l'économie et Pierre de Villiers, CEMA depuis quelques mois. Le directeur de cabinet de Bercy de l'époque est devenu depuis le Secrétaire général de l'Elysée !
Comme à l'accoutumée, Bercy avait imaginé d'effectuer une énième ponction sur le budget de la défense pour boucher le tonneau des Danaïdes des finances publiques. Pour manifester leur opposition devant cette pratique insupportable, le général de Villiers et les trois chefs d'état-major d'armée, soutenus en sous-main par J-Y Le Driand, leur ministre de tutelle de l'époque, avaient menacé de démissionner en bloc, menace qui ne s'était jamais vue jusqu’alors.
Devant pareille bronca, le Président Hollande avait alors arbitré en faveur des armées, désavouant ainsi Bercy et son ministre. Cet épisode ne pouvait qu'avoir impressionné très défavorablement quelqu'un qui, visiblement, nourrit une conception très centralisée, pour ne pas dire autocratique de l'exercice du pouvoir.
Comment un simple "technicien" de la défense pouvait-il avoir l'outrecuidance de prétendre s'opposer à une décision d'ordre politique !
Élu président, Emmanuel Macron ne pouvait donc pas garder comme CEMA un officier de la trempe de Pierre de Villiers, dont il savait d'expérience qu'il s'opposerait de toutes ses forces à l'effeuillage continuel du budget des armées.
Il fallait donc s'en débarrasser, mais sans en prendre l'initiative pour ne pas porter la responsabilité de la rupture. En effet, il lui fallait absolument éviter le reproche de "politiser" la relation PR/CEMA, ce que ses prédécesseurs à l’Elysées s'étaient toujours abstenus de faire, les militaires étant ontologiquement neutres à l'égard du pouvoir, quelle qu'en soit la couleur politique.
L’éviction du CEMA allait donc se faire en trois actes, selon un plan parfaitement machiavélique.
http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/du-cote-des-elites/item/3219-reponse-au-general-d-armee-faugere

MIGRANTS : GÉRARD COLLOMB ANNONCE LA CRÉATION DE "3.500 PLACES" D'HÉBERGEMENT "EN 2018"
Le ministre de l'Intérieur veut que la France se donne les moyens de ne plus avoir de migrants dans les rues, comme le souhaite Emmanuel Macron.
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a affirmé dimanche que la France allait créer 3.500 places d'hébergement supplémentaires en 2018 pour répondre à la volonté du président Emmanuel Macron de "ne plus voir personne dans les rues". "Nous voulons aussi accélérer le traitement des situations administratives pour permettre aux personnes qui déposent des demandes d’être hébergées dans les places existantes", a dit Gérard Collomb dans une interview au Journal du Dimanche. "Nous travaillons à un projet de loi qui réduira à six mois la procédure d’examen du droit d’asile, mais qui permettra aussi une lutte plus efficace contre l’immigration irrégulière", ajoute-t-il.
Deux centres supplémentaires à Calais. Le ministre de l'Intérieur a fait le point sur la situation à Calais, où "à peu près 350 migrants" demeurent encore, plus "une centaine à Grande-Synthe". "Des camions sont pris d’assaut : nous avons comptabilisé depuis le 1er janvier 17.867 intrusions sur le port et dans l’Eurotunnel !", déplore Gérard Collomb, avant de justifier l'ouverture prochaine de deux centres d'accueil. "Nous ne voulions pas rééditer l’expérience passée, où l’on avait commencé avec un centre de 400 personnes et terminé à 8.000. Les deux centres que nous allons ouvrir sont donc situés assez loin de Calais et de Dunkerque, pour éviter que ce problème se répète."
"Éviter les infrastructures fixes". Gérard Collomb affirme à ce sujet comprendre la maire de Calais Natacha Bouchart, qui refuse d’ouvrir des points d’eau pour les migrants. "Il faut se mettre à la place des habitants après plusieurs années de grande difficulté. Dans le Calaisis, j’ai rencontré tout le monde. Et tous, quelle que soit leur opinion politique, ressentent une profonde angoisse. Nous ferons donc des sanitaires mobiles. Nous devons éviter tout ce qui peut ressembler à des infrastructures fixes", annonce le ministre de l'Intérieur. Il réfute par ailleurs les accusations de violences policières à Calais : "Certaines affirmations sont totalement fausses. Dans le rapport de Human Rights Watch, il est indiqué que les forces de sécurité auraient utilisé des gaz 'poivre'. Or ce type de gaz n’est pas utilisé en France. Le rapport devra clarifier ces accusations. Si certaines sont confirmées, je prendrai les décisions qui s’imposent".
"Concilier efficacité et générosité". Le ministre en a également profité pour définir la ligne de la France en matière de droit d'asile. "Notre politique doit toujours concilier efficacité et générosité. Nous accueillons tous ceux qui fuient guerres et persécutions, mais nous distinguons les réfugiés de ceux dont la
http://www.europe1.fr/politique/migrants-gerard-collomb-annonce-la-creation-de-3500-places-dhebergement-en-2018-3404564#xtor=EPR-202-[Quotidienne]-20170806&lacid=europe1_2037691 

COMMENT GÉRARD COLLOMB VEUT "DISTINGUER" LES MIGRANTS ÉCONOMIQUES DES RÉFUGIÉS
"Notre politique doit toujours concilier efficacité et générosité", assure le ministre de l'Intérieur.
L'exécutif accélère. Les réfugiés doivent être accueillis plus rapidement et les migrants économiques effectivement reconduits, pour empêcher qu'à terme le droit d'asile soit "remis en cause", a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb dans une interview publiée dimanche dans le "JDD".
"Les enquêtes d'opinion montrent une réticence de plus en plus grande" des Français sur la question de l'accueil des migrants, a-t-il averti. "Si l'on ne fait pas la distinction entre le droit d'asile et les autres motifs de migrations, ce sera le droit d'asile qui sera remis en cause".
Création de deux nouveaux centres
"Notre politique doit toujours concilier efficacité et générosité. Nous accueillons tous ceux qui fuient guerres et persécutions, mais nous distinguons les réfugiés de ceux dont la migration obéit à d'autres ressorts, notamment économiques", a-t-il ajouté.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170806.OBS3032/comment-gerard-collomb-veut-trier-les-migrants-pour-proteger-le-droit-d-asile.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20170806 

DES "HOTSPOTS" AU SUD DE LA LIBYE
Cette distinction entre demandeurs d'asile et migrants économiques avait déjà été évoquée le 12 juillet par le gouvernement, lors de la présentation d'un "plan migrants" qui prévoit notamment plus de 12.000 places d'hébergement pour les demandeurs d'asile et les réfugiés d'ici 2019.
Pour mettre en place sa politique face à la crise des migrants, une des pistes évoquées par Emmanuel Macron est la création de centres d'enregistrement ("hotspots") pour demandeurs d'asile en Libye, pour réguler les flux de migrants en amont. Mais le pays est toujours en proie au chaos.
"Ce type d'initiative ne peut pas actuellement être envisagé en Libye, compte tenu de la situation du pays", a souligné le ministre de l'Intérieur.
Le chef de l'Etat "a souhaité que soient mis en place des centres d'orientation pour les demandeurs d'asile dans des pays situés au sud de la Libye", a ajouté Gérard Collomb.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170806.OBS3032/comment-gerard-collomb-veut-trier-les-migrants-pour-proteger-le-droit-d-asile.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20170806 

"J'AI CONNU UNE FOIS L'AMOUR FOU" : DIALOGUE À CŒUR OUVERT ENTRE JEANNE MOREAU ET YVES SIMON.
En 1997, l'actrice et le chanteur étaient réunis par "L'Obs" pour parler d'amour. Confidences en duo.
Il y a tout juste vingt ans, «le Nouvel Observateur» organisait une rencontre entre l'actrice qui venait de publier son anthologie «les Plus belles chansons d'amour» et Yves Simon dont le roman «Un instant de bonheur» était sorti au même moment. Tous deux livraient sans fards leur expérience de la passion, ses vertiges et ses blessures.
L'OBS. «L'amour réciproque, le seul qui saurait nous occuper ici, est celui qui met en jeu l'inhabitude dans la pratique, l'imagination dans le poncif, la foi dans le doute, la perception de l'objet intérieur dans l'objet extérieur.» C'est ainsi que s'ouvre le chapitre «L'amour» d'André Breton et Paul Eluard dans «l'Immaculée Conception». Faites-vous vôtre cette définition?
Jeanne Moreau. L'amour réciproque, le seul qui saurait nous occuper, d'accord! Mais cette espèce de réglementation me choque. Je ne pense pas que l'amour fou obéisse à ce genre de règle.
Yves Simon. Son principe même est l'absence de règles. L'amour fou, quand il surgit dans l'existence, est quelque chose de totalement inédit. Il fait irruption dans la vie, violemment, parfois masqué car il ne se décèle pas tout de suite. Ce n'est pas forcément le coup de foudre.
http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20170803.OBS2964/j-ai-connu-une-fois-l-amour-fou-dialogue-a-c-ur-ouvert-entre-jeanne-moreau-et-yves-simon.html#xtor=-4-[ObsTopsWE]-20170806 

LA LOI SUR LA MORALISATION APPORTE «DES CHANGEMENTS PROFONDS», DÉFEND LA MINISTRE DE LA JUSTICE
Dans un entretien accordé à notre journal, Nicole Belloubet, la ministre de la Justice, défend avec vigueur la loi de moralisation de la vie politique.
Le projet de loi sur la confiance en politique, porté par Nicole Belloubet, devrait être définitvement adopté mercredi par le Parlement, au terme d'un parcours semé d'embûches.
 Vous êtes descendue pour la première fois dans l'arène de l'hémicycle à l'occasion des débats sur la loi pour la transparence politique. Quelle impression en gardez-vous ?
Nicole Belloubet. C'est très vivant, avec des parlementaires très accrocheurs ! C'est un intense travail de conviction et de passion avec le sentiment de construire des textes et des mesures qui vont s'appliquer à tous. 
Vous défendez une loi qui n'est pas la vôtre. Y avez-vous apporté votre patte ?
C'est la loi de la République, pas celle d'untel ou untel. A partir du moment où le président et le Premier ministre ont décidé de porter une loi, peu importe le ministre qui la présente. 
LIRE AUSSI
> Les principales mesures de la loi 
Pensez-vous qu'il aurait fallu se donner plus de temps ?
Non. Cette loi est un marqueur politique. Elle apporte des changements profonds pour notre vie démocratique. Elle répond à un engagement fort de la campagne d'Emmanuel Macron. Le président a conçu cette ambition comme telle. Il est important de le traduire immédiatement en actes.
Les débats les plus virulents portent sur la réserve parlementaire, que les sénateurs ont réintroduite vendredi dans le texte et que les députés pourraient à nouveau supprimer mercredi. En tant qu'ancienne élue de terrain, pensez-vous que cette mesure portera préjudice à la vie locale ?
http://www.leparisien.fr/politique/la-loi-sur-la-moralisation-apporte-des-changements-profonds-defend-la-ministre-de-la-justice-06-08-2017-7177935.php#xtor=EREC-109-[NLalaune]---${_id_connect_hash}@1 

ENTRE FAUSSE CROYANCE ET SECRETS DE CONCEPTION: À GRUYÈRES, LA FABRICATION DU CÉLÈBRE FROMAGE RÉSERVE BIEN DES SURPRISES (PHOTOS)
Vidéo
Que ce soit dans notre assiette ou sur notre table, dans les livres ou dans les films, tout le monde le connaît. Pourtant, le gruyère fait toujours à l'heure actuelle l'objet d'une fausse croyance. Pour la série "Dans le secret des lieux",
http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/entre-fausse-croyance-et-secrets-de-conception-a-gruyeres-la-fabrication-du-celebre-fromage-reserve-bien-des-surprises-photos-5982f32ecd70d65d2527ad44?ncxid=45D78D4521CE4FB03E1F3CA8AD8B3E4E&m_i=TknzY9SaWTKnuw9BLqf%2BUp23FRBCbH4W6UHu9gvU_dBbs2AQCfNjLyDOk2L2zLoZHXCY5mQoot4CC7eSvXVeZQ1qfjc9kKDTTm&utm_source=selligent&utm_medium=email&utm_campaign=&utm_content=&utm_term=_No+Access+Gruy%C3%A8res_

LES DOUZE PLUS BEAUX VILLAGES DE SUISSE (EN IMAGES)
http://weekend.levif.be/lifestyle/voyage/les-douze-plus-beaux-villages-de-suisse-en-images/diaporama-normal-701109.html#photo=1


GENÈVE RÉALISE LE RÊVE DE M. HAMON : TAXER LES ROBOTS
Le canton de Genève va faire un pas dans la direction que préconisait l’ancien candidat en taxant les automates qui remplacent les caissières.
Pour financer son projet de revenu universel, M. Hamon voulait faire payer les robots. Le canton de Genève, haut lieu de la bien-pensance en Europe, va faire un pas dans la direction que préconisait l’ancien candidat à l’élection présidentielle en taxant les automates qui remplacent les caissières. 70 % des sommes récoltées seront reversées aux magasins n’employant que des « humains » pour percevoir l’argent de leurs clients, le solde servant à former le personnel de vente. Les supermarchés suisses, évidemment, renâclent et crient à l’injustice.
http://www.bvoltaire.fr/geneve-realise-reve-de-m-hamon-taxer-robots/?mc_cid=6292e5b957&mc_eid=a5eb12b154 

A L’ELYSÉE, L’ÉTÉ COMPLIQUÉ DU COUPLE MACRON
Alors que la popularité du président français dégringole dans les sondages, le statut de première dame de son épouse est en panne. A la veille des vacances, les paparazzi guettent
https://www.letemps.ch/monde/2017/08/04/lelysee-lete-complique-couple-macron?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d1928d82eb-newsletter_alaune&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d1928d82eb-109756397 

?MACRON, LE DÉBUT DE LA FIN?
Par David Desgouilles
Dix points. Emmanuel Macon a perdu dix points de confiance dans le mois qui a suivi les élections législatives. Fin juin déjà, le nouveau président entamait sa mue – de manière subreptice – de la présidence jupitérienne façon De Gaulle-Mitterrand à l’hyperprésidence sauce Sarko. Une tendance qui semble bien se confirmer.
Dès la première semaine de la nouvelle Assemblée, un fameux épisode nous avait mis sur la piste : la majorité parlementaire, cornaquée par les deux porte-flingues de l’Elysée Ferrand et Castaner, avait privé Eric Ciotti du poste à la questure, traditionnellement réservé au groupe le plus nombreux de l’opposition, pour le confier à Thierry Solère, chef de file des « Constructifs ». Cet événement en disait déjà long sur cette propension à abandonner la hauteur monarchique et à vouloir se mêler de tout.
La questure en péché originel
« Les Français se foutent bien de Ciotti », nous rétorquait-on à l’époque, arguant que cette histoire de questure passerait largement au-dessus de la tête des citoyens et n’aurait aucune influence sur leur avis sur le président de la République. Outre que cet événement s’inscrivait dans un contexte de marginalisation du Premier ministre en décidant de s’exprimer à Versailles devant les parlementaires, l’affaire de la questure semble bien constituer le point de départ des ennuis du président.
Si quelqu’un veut instaurer une dictature en France, qu’il s’y prenne entre le 20 juillet et le 15 août, il a toutes les chances d’y parvenir. Personne ne troublera ses vacances pour si peu. À l’exception d’un édito par-ci et d’une tribune par-là, nul ne s’est ému de la disposition scélérate adoptée par l’Assemblée dans la nuit de vendredi à samedi, avec le reste de la stupide loi « confiance ».
Que dire, en effet, d’un texte par lequel les députés acceptent de se placer sous une tutelle infantilisante parce que le moloch de l’opinion exige de voir leurs notes de frais et que puisque je suis obligé de le faire pourquoi pas eux gnagnagna, et qui leur interdit de surcroît de travailler avec les personnes en lesquelles ils ont le plus confiance, parce que le Canard et Mediapart sont aux aguets ? Cette loi manifeste en vérité un consternant asservissement à l’air du temps et aux vaches sacrées d’une époque qui ne tolère plus que l’on ait quelque chose à cacher. On dira que, si les députés veulent se mettre à poil, c’est leur problème. Pardon, mais vu qu’ils me représentent, moi le peuple souverain, c’est un peu le mien.http://www.lejdd.fr/politique/chute-brutale-de-la-popularite-de-macron-10-points-en-un-mois-3395402 

8-A BREXIT 

DU SHAKESPEARE IN UTERO : LA DERNIÈRE FOLIE D'IAN MCEWAN
A 69 ans, l'auteur d'"Expiation" est sur tous les fronts : son roman shakespearien est un gros succès et plusieurs de ses livres sont en cours d'adaptation au cinéma. Entretien avec un écrivain heureux.
Didier Jacob
« Me voici donc, la tête en bas dans une femme.» Dès la première phrase de son nouveau roman, qui fait fureur en librairie, Ian McEwan annonce la couleur. C'est bleu pour les garçons. Le narrateur n'est, en effet, pas un héros comme les autres. Il flotte dans le ventre de sa mère. Quand celle-ci boit plus que de raison, il goûte à cette ivresse en connaisseur, presque en technicien: 
Nous partageons un verre, peut-être une bouteille, de sauvignon blanc de Marlborough. Pas mon premier choix. Du même cépage, mais avec un goût moins herbacé, j'aurais pris un sancerre, de préférence du vignoble de Chavignol.» 
D'où le bébé tire-t-il cette connaissance subtile des plaisirs de la vie? C'est en écoutant la radio, à travers la membrane placentaire. Trudy, sa mère, ne jurant que par les podcasts, il a fini par se faire une opinion sur le cours des choses. Sur la vie comme elle vient.
Ian McEwan : "Pourquoi je ne suis pas un écrivain britannique"
« L'idée du livre est arrivée avec la première phrase, explique McEwan. Je participais à un cycle de conférences sur l'invention du moi dans la littérature. C'était d'un tel ennui que je laissais mon esprit vagabonder et, sans crier gare, cette phrase s'est présentée. J'ai tout de
http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20170803.OBS2966/du-shakespeare-in-utero-la-derniere-folie-d-ian-mcewan.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20170806 

IAN MCEWAN : "POURQUOI JE NE SUIS PAS UN ÉCRIVAIN BRITANNIQUE"
Alors que sort en France son "Opération Sweet Tooth", l'auteur d'"Expiation" a accordé un grand entretien à "l'Obs". Bonus inédits
Le Nouvel Observateur Votre roman, «Opération Sweet Tooth», nous entraîne dans les services secrets britanniques, en pleine guerre froide. L'univers de John le Carré n'est pas loin...
Ian McEwan En préparant mon roman, j’ai demandé à John le Carré de le rencontrer pour qu’il me donne des informations sur le climat de la guerre froide et sur les services secrets britanniques dans les années 70. J’ai déjeuné avec lui. C’est un homme exquis, très drôle et très généreux.
Plus tard, je lui ai écrit pour lui dire: «Ce que vous m’avez dit est si bon que vous voudrez sûrement l’utiliser pour vous ». Il m’a répondu: «Non, non, surtout pas. S’il vous plait, gardez-le, c’est à vous». Et il m’a écrit récemment pour me remercier d’avoir exprimé mon admiration pour lui lors d’un entretien télévisé à la BBC.
En effet, on aurait tort de ne le considérer que comme un écrivain de genre, un auteur de romans d’espionnage, alors que son œuvre est loin de s’y réduire. Autant dire que Conrad est un auteur de romans maritimes ! Le Carré est l’un des grands écrivains britanniques contemporains, qui a su saisir comme personne le malaise et la névrose nés de l’effondrement de l’empire colonial et du sentiment d’un déclin national.
À Édimbourg l’été dernier, vous avez déclaré au Premier ministre écossais Alex Salmond: «Je ne suis pas un écrivain britannique, je suis un écrivain anglais.»
http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20140204.OBS4999/ian-mcewan-pourquoi-je-ne-suis-pas-un-ecrivain-britannique.html

BREXIT : LONDRES PRÈT À PAYER 40 MILLIARDS D’EUROS
Le Royaume-Uni est prêt à payer jusqu'à 40 milliards d'euros à l'Union européenne dans le cadre du règlement financier qui accompagnera sa sortie de l'Union, rapporte dimanche le Sunday Telegraph, citant des sources gouvernementales.
C'est la première fois qu'est avancé de source britannique un montant chiffré de la future facture du Brexit. La somme évoquée est bien inférieure à celle évaluée officieusement entre 60 et 100 milliards d'euros côté européen.
Interrogée à ce sujet par l'AFP, une source gouvernementale a refusé de s'exprimer sur des "spéculations", soulignant que Londres "respecterait ses obligations internationales" vis à vis de l'UE, mais ne paierait "pas plus que ce qui est nécessaire".
Selon le journal, qui dit se référer à des responsables gouvernementaux parlant sous le couvert de l'anonymat, la Grande-Bretagne serait prête à payer jusqu'à 40 milliards à condition que l'UE accepte de négocier le règlement financier dans le cadre d'un accord général sur les futures relations entre Londres et le bloc européen, et notamment sur les relations commerciales.
Bruxelles, pour sa part, estime qu'avant que des discussions sur un accord de libre échange ne puissent commencer, des progrès doivent être faits sur le règlement financier, ainsi que sur les droits des citoyens européens résidant en Grande-Bretagne et sur la question de la frontière entre l'Irlande du Nord et l'Irlande.
Selon le Telegraph, les responsables britanniques envisagent de proposer une transaction dans laquelle le Royaume-Uni continuerait à effectuer des paiements annuels de 10 milliards d'euros nets à l'UE pendant une durée pouvant atteindre trois ans après son départ de l'Union, qui doit intervenir en mars 2019.
Ces sommes, qui seraient versées en contrepartie d'un accès maintenu de Londres au marché unique européen, constitueraient "un acompte" sur la facture finale.
Le négociateur en chef de l'UE, le Français Michel Barnier, a jusqu'à présent refusé de citer publiquement un chiffre pour la facture du départ de la Grande-Bretagne.
Il a déclaré que la "méthodologie" qui sera utilisée pour déterminer combien la Grande-Bretagne paiera devrait être élaborée au cours de la première phase des négociations du Brexit, qui doit prendre fin en octobre.
Côté britannique, le ministre des Finances Philip Hammond avait assuré en juillet dernier que son pays honorerait ses dettes vis-à-vis de l'Union européenne.
http://www.levif.be/actualite/international/brexit-londres-pret-a-payer-40-milliards-d-euros/article-normal-702505.html?utm_source=Newsletter-06/08/2017&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBDAGLV&&M_BT=5443005350908 

8-B CETA


8-C Écologie, CD01 Accord sur le contrôle du climat 

WASHINGTON PARTICIPERA AUX NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT MALGRÉ SON RETRAIT DES ACCORDS DE PARIS
Dans un courrier à l’ONU vendredi, les Etats-Unis ont confirmé leur présence à la prochaine conférence climatique, la COP23 qui se tiendra en Allemagne.
Les Etats-Unis ont confirmé par écrit aux Nations unies leur intention de se retirer de l’accord de Paris sur le climat mais continueront à participer aux négociations internationales, a annoncé vendredi 4 août le département d’Etat américain.
Washington participera notamment à la prochaine conférence climatique annuelle de l’ONU, la COP23, qui se tiendra en novembre à Bonn en Allemagne. « Cette participation inclura les négociations en cours sur les lignes directrices pour mettre en œuvre l’accord de Paris », a précisé le département d’Etat dans un communiqué.
« Les Etats-Unis peuvent s’engager de manière constructive dans ces négociations », mais « un acteur solitaire décidé à se retirer de l’accord de Paris ne sera pas écouté s’il souhaite affaiblir ou saper l’accord d’une manière ou d’une autre », a prévenu Andrew Steer, président du World Resources Institute
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/climat/article/2017/08/05/washington-participera-aux-negociations-sur-le-climat-malgre-son-retrait-des-accords-de-paris_5168935_1652612.html#ITT4ftmqRYXlZICO.99 

8-D UNION EUROPÉENNE  

9-A EUROPE
Italie
ITALIE: UNE MANNEQUIN BRITANNIQUE KIDNAPPÉE POUR ÊTRE «VENDUE AUX ENCHÈRES»
ITALIE Elle a été séquestrée pendant six jours...
Elle pensait se rendre à une séance de photos «bookée» par son agent. Une mannequin britannique a été enlevée puis séquestrée pendant une semaine en Italie en juillet après avoir été droguée par un Polonais qui aurait tenté de la vendre aux enchères comme esclave sexuelle sur internet, a annoncé la police samedi.
Lukasz Pawel Herba, 30 ans, a été inculpé pour avoir organisé l’enlèvement, a indiqué le procureur adjoint de Milan Paolo Storari, qui a jugé peu crédible la version des événements donné par le suspect.
La jeune femme de 20 ans, dont l’identité n’a pas été révélée, a reçu une injection de kétamine, un analgésique utilisé comme stupéfiant, après s’être rendue à une fausse séance de photos près de la gare centrale de Milan le 11 juillet. Son ravisseur et un complice auraient déshabillé, photographié et ligoté la jeune femme avant de la transporter dans le coffre d’une voiture de Milan à une maison de campagne située dans le village de Borgial, dans le Piémont.
Relâchée car elle avait un enfant en bas âge
Les enquêteurs n’ont pas pu déterminer si le principal suspect a réellement tenté de vendre sa victime aux enchères sur internet, ou s’il s’agissait d’une menace destinée à extorquer 300.000 euros en Bitcoins à l’agent du mannequin et à sa famille. Selon la police, personne n’a pris part à de telles enchères, et il est impossible de savoir si le suspect disposait des contacts nécessaires pour organiser une opération de ce type ou s’il s’agit d’une explication fantaisiste.
http://www.20minutes.fr/monde/2113911-20170806-italie-mannequin-britannique-kidnappee-etre-vendue-encheres 

Pologne
LIEUX INSOLITES: PRÉE, LE VILLAGE OÙ TOUTES LES RUES ONT LE MÊME NOM Belgique
Le tour du pays. Un coin de Belgique oublié, une terre abandonnée, un quelque part au milieu de nulle part. Pendant une semaine, "La Libre Belgique" vous fait visiter six lieux remarquables ou insolites de notre pays. Bonne visite !
Si vous devez un jour vous rendre à Prée, armez-vous d’un bon GPS et, surtout, de votre plus joli sourire pour demander votre chemin aux habitants. Car s’il est relativement aisé de parvenir jusqu’à ce hameau du village de Biesme, dans la commune de Mettet, débusquer votre destination précise sera une autre paire de manche. Car à Prée, il n’y a qu’une seule rue. Ou plutôt, comme nous le confie Aline, qui sort ses poubelles en ce mardi de canicule : "A Prée, toutes les rues ont le même nom ! Toutes !"
Confirmation au terme d’un rapide tour à pied de ce joli village de l’Entre-Sambre-Et-Meuse, terre de marches napoléoniennes : à Prée, toutes les rues s’appellent "rue Prée".
Et comment on s’y retrouve alors ? Très bonne question. On fait comme on peut, en suivant les numéros des maisons. Mais ceux-ci ne sont pas toujours d’une grande aide. Ils auraient même une fâcheuse tendance à vous induire en erreur. Parfois, leur progression semble logique. Parfois, pas. A Prée, par exemple, le 45, rue Prée se situe entre le n° 47 et le n° 46… Et au n° 11, il n'y a pas moins de quatre maisons numérotées 11A, 11B, 11C et 11D.
Le cauchemar des livreurs
C’est que le hameau a bien grandi. Il comptait à l’origine une seule rue, qui formait une boucle. C’était… la rue Prée. Puis, de 25 maisons, il est passé progressivement à une cinquantaine d’habitations, nous explique le bourgmestre de Mettet, Yves Delforge (CDH). "Quand il n’y avait que la boucle, c’était simple. Maintenant, de nouveaux terrains ont été mis à bâtir dans des voies sans issue." Pas besoin de vous préciser comment ces voies ont été baptisées…
http://www.lalibre.be/actu/belgique/lieux-insolites-pree-le-village-ou-toutes-les-rues-ont-le-meme-nom-5981ffd4cd70d65d2523ced7?ncxid=45D78D4521CE4FB03E1F3CA8AD8B3E4E&m_i=uxOtm1ZjfhkjFam%2BTNsKeORaMjnY7xOgv7bywgnBlhZjYXfoiSMyVK3cJPdNgAFY7WZngq%2BN6gDvlws2WYQyJidqu9H8ux&utm_source=selligent&utm_medium=email&utm_campaign=&utm_content=&utm_term=_2017-08-05+-+LLB+Num%C3%A9rique+%2B+S%C3%A9rie+Lieux+insolites_ 

Danemark
LE MARI DE LA REINE DU DANEMARK REFUSE D'ÊTRE ENTERRÉ AVEC ELLE
Le mari de la reine Margrethe II du Danemark, le prince consort Henrik, d'origine française, refuse d'être enterré avec elle, a annoncé jeudi la Cour.
Frustré d'avoir toujours été relégué au second rang protocolaire, le prince, 83 ans, a décidé qu'il ne voulait pas partager la tombe de la souveraine, qui est "d'accord" avec cette décision, a indiqué au quotidien BT la chef de la communication du palais, Lene Balleby.
Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la Cour a confirmé les informations du journal sans donner plus de détails.
La décision du prince tient au fait que, n'ayant pas obtenu le titre et la fonction qu'il voulait, il n'était pas l'égal de sa femme dans la vie et ne veut pas l'être dans la mort, a expliqué Mme Balleby.
Il n'a jamais caché son désarroi de n'avoir jamais obtenu le titre de roi et son mécontentement a augmenté ces dernières années, a-t-elle ajouté.
Malgré son refus d'être inhumé avec sa femme dans la nécropole royale de la cathédrale de Roskilde, comme le sont traditionnellement les couples royaux, le prince devrait être enterré au Danemark.
Il "aime le Danemark et a travaillé pour le Danemark pendant plus de 50 ans. Le prince veut donc être enterré au Danemark".
Né Henri de Laborde de Monpezat, il avait rencontré sa future épouse en 1965 alors qu'il travaillait à l'ambassade de France à Londres. Après son mariage, sa personnalité bouillante n'a jamais vraiment conquis les coeurs des Danois, qui avaient raillé son départ à la retraite début 2016.
http://weekend.levif.be/lifestyle/people/le-mari-de-la-reine-du-danemark-refuse-d-etre-enterre-avec-elle/article-normal-701781.html 

Suisse
LES SANCTIONS AMÉRICAINES CONTRE LA RUSSIE VONT FRAPPER LE PÉTROLE GENEVOIS
Le secteur du négoce se prépare à des complications, après les nouvelles mesures décidées cette semaine par Washington. Un premier round de sanctions, en 2014-2015, avait eu des effets désagréables
https://www.letemps.ch/economie/2017/08/04/sanctions-americaines-contre-russie-frapper-petrole-genevois?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d1928d82eb-newsletter_alaune&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d1928d82eb-109756397 

«NOUS SOUHAITONS CONSTRUIRE UN AVANT-POSTE À PROXIMITÉ DE LA LUNE POUR EXPLORER L'ESPACE PROFOND» Originaire du canton de Berne, le physicien Thomas Zurbuchen dirige les missions scientifiques de la NASA depuis plusieurs mois. Il fait part au Temps de ses priorités, de l'exploration de Mars à celle de la Lune, en passant par l'observation de la Terre
D’un petit village suisse jusqu’au plus haut niveau de l'exploration spatiale américaine: tel est le parcours hors du commun du physicien Thomas Zurbuchen, natif de Heiligenschwendi dans le canton de Berne, à la tête depuis octobre 2016 des missions scientifiques de la NASA. Dans cette position prestigieuse, le spécialiste du soleil et de la météo spatiale, diplômé de l’Université de Berne, sélectionne les missions scientifiques de l’agence spatiale américaine, avec un budget de quelque 6 milliards de dollars par année. De passage en Suisse où il participait à un séminaire organisé par l’Académie suisse des sciences naturelles, l'Helvète à la cordialité et à l’efficacité toutes yankee a fait part au Temps des projets les plus ambitieux de son agence.
Le Temps: Il y a récemment eu des annonces contradictoires quant aux projets de la NASA par rapport à l’exploration de Mars. Quand les Américains iront-ils sur la planète rouge?
Thomas Zurbuchen (NASA)
Thomas Zurbuchen: Parlons déjà de la situation actuelle: nous avons trois vaisseaux spatiaux en orbite autour de Mars et deux rovers à la surface de cette planète. L’année prochaine, nous allons lancer une mission appelée InSight en collaboration avec les Français. Il comportera un atterrisseur chargé d’étudier la sismologie de la planète, soit sa structure interne. Puis en 2020 nous prévoyons d’y envoyer un rover, qui aura comme tâche de collecter des échantillons et de les ramener sur Terre. Nous ne savons pas encore comment nous y prendre pour les rapporter, mais nous le déterminerons dans les années à venir! Enfin, dans les années 2030, nous allons commencer à nous demander comment envoyer des êtres humains sur Mars, pour faire de l’exploration avec des robots. Notre but est d’avoir nos bottes sur le sol martien dans les années 2030. Mais il y a encore de nombreux obstacles à dépasser.
Que souhaiteriez-vous découvrir sur Mars? Des traces de vie, peut-être?
On sait maintenant que Mars a été habitable par le passé. Il y avait de l’eau, la température était bonne. Sous sa surface, elle pourrait même toujours être habitable. Mais quand on est dans un endroit où il pourrait y avoir de la vie, celle-ci va-t-elle pour autant se former? On ne sait pas! Aujourd’hui, si je rassemble des experts dans une pièce et que je leur demande quelle est la probabilité de trouver une forme de vie à la surface de Mars, leur réponse sera: très faible. Et si on creuse? Il y a plus de chances, mais on ne sait pas. Et la probabilité de trouver une forme de vie éteinte? C’est la question la plus intéressante. 
https://www.letemps.ch/sciences/2017/08/04/souhaitons-construire-un-avantposte-proximite-lune-explorer-lespace-profond?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d1928d82eb-newsletter_alaune&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d1928d82eb-109756397 

RAPPORTER SUR TERRE DES ÉCHANTILLONS MARTIENS PERMETTRA-T-IL D’EN SAVOIR PLUS? Dans la mission de 2020, nous aurons un bras très sophistiqué pour les échantillons. Cet outil devra vraiment être propre, ne contenir aucune bactérie. Le pire qui pourrait nous arriver est de rapporter sur Terre un échantillon comportant l’ADN lambda, provenant du labo! Nous ferons ensuite nos analyses dans les meilleurs laboratoires. Ces échantillons devront être traités avec beaucoup de précaution, comme le sont les armes biologiques, car on ne sait pas ce qu’ils contiendront. On verra si on y découvre une forme éteinte de vie ou du moins la trace d’une chimie complexe. Une autre destination privilégiée est la Lune. A-t-elle déjà livré tous ses secrets? Nous avons un satellite autour de la Lune, le Lunar Reconnaissance Orbiter, qui prend des images. En fait, c’est l’objet planétaire sur lequel nous avons le plus de données. Mais de nombreuses inconnues demeurent, notamment par rapport à ses ressources. Peut-on y trouver de quoi survivre? Nous savons qu’il y a des cratères qui abritent de l’eau sur la Lune, mais leur signature chimique nous paraît encore assez confuse. C’est pourquoi nous aimerions en rapporter des échantillons. Un de nos autres projets est l’étude de la sismologie lunaire, pour mieux comprendre le fonctionnement global de ce corps. Mais notre principal objectif est d’aller à proximité de la Lune pour y construire un avant-poste, à partir duquel on pourrait explorer dans l’espace profond. Cette station serait assez proche de la Terre pour être atteignable, tout en offrant les conditions pour apprendre à vivre dans l’espace profond, où on ne bénéficie plus du bouclier magnétique terrestre qui nous protège des radiations. 
Lire aussi: Un Suisse chef des missions scientifiques à la NASA
À consulter: Exploration spatiale, le blog de Pierre Brisson
Les compagnies privées, de plus en plus nombreuses à être actives dans le domaine spatial, comme SpaceX ou Blue Origin, peuvent-elles jouer un rôle dans vos projets? 
Ces compagnies m’intéressent beaucoup, tant que je n’ai pas besoin de les posséder! Comprenez par là qu’elles doivent avoir leur propre but commercial, pour que nous travaillions avec elles. Nous sommes actuellement en discussion avec de plusieurs sociétés qui projettent d’aller sur la Lune. L’idée serait de profiter de leur voyage pour envoyer nos instruments, en payant pour ce trajet. De la même manière, nous pourrions faire un partenariat avec le privé pour aller sur Mars, s’il y avait des projets en ce sens. Notre objectif est de collaborer avec ces compagnies, en aucun cas de rentrer en concurrence avec elles.
Lire aussi: Elon Musk: «Mon plan pour que tout le monde puisse aller sur Mars»
Paysage martien, photographié par un Rover. (NASA)

Plus près de nous, quelles sont les activités spatiales qui vont retenir votre attention pendant les semaines à venir? 
Mi-septembre, la sonde Cassini va se désintégrer après treize années en orbite autour de Saturne, une mission qui a transformé notre compréhension de cette planète. Une des principales découvertes a porté sur Encelade, une des lunes de Saturne, qui a un océan. Elle rejette cette eau avec des molécules organiques, mais aussi avec de l’hydrogène moléculaire qui suggère qu’il y a une source d’énergie là-bas. Plus tard dans l’année, nous allons lancer un satellite de météo qui participera d’ailleurs aux prévisions pour la Suisse. Nous avons 20 vaisseaux spatiaux d’observation de la Terre en orbite, et de temps à autres je regarde les données pour la Suisse!
Lire aussi: La sonde Cassini va se faufiler entre Saturne et ses anneaux
Mais surtout: Du gaz sur une lune de Saturne? La vaporeuse annonce de la NASA
Après l’élection de Donald Trump, il y a eu des inquiétudes par rapport aux programmes d’observation de la Terre de la NASA, qui portent en partie sur l’étude des changements climatiques. Quelle est la situation actuelle?
Le budget 2018 de la NASA tel qu’il a été proposé par le président prévoit la suppression de quatre programmes d’observation de la Terre. Mais ce budget n’est pas définitif, c’est une proposition qui doit être soumise au Congrès. Pour l’instant, la Chambre des représentants a soutenu le programme présidentiel, alors que le Sénat a réintégré les volets qui doivent être supprimés. Il va donc y avoir des discussions, que la communauté peut influencer en allant défendre les programmes terrestres auprès des membres du Congrès. De mon côté, je ne peux pas faire ça, mais je peux faire en sorte de bâtir les meilleurs programmes d’observation de la Terre possible, avec le budget qui nous sera accordé. C’est mon travail. 
Lire aussi: Trump contre la science, premier round
Plus généralement, comment se passe votre collaboration avec la nouvelle administration américaine?
Cette administration, tout comme les deux partis, soutient la NASA et en particulier ses programmes scientifiques. C’est une chance de bénéficier de cet appui bipartisan. J’espère que nos résultats et nos performances nous permettront de conserver ce soutien dans le
Futur.
Quelle est votre motivation personnelle à participer à l’exploration de l’espace?
Beaucoup des grandes questions auxquelles nous cherchons à répondre sont globales et pourraient trouver une réponse dans l’espace. Nous avons parlé de trouver de la vie ailleurs que sur Terre. Cela pourrait se produire par l’exploration, ou par l’étude d’exoplanètes. La première de ces planètes (située hors du système solaire, ndlr) a été découverte par une équipe suisse, on en connaît des milliers maintenant, pour beaucoup situées dans une zone habitable. C’est aussi depuis l’espace qu’on appréhende au mieux les problèmes globaux qui touchent la Terre, car avec la distance on peut observer notre planète comme un système, voir comment ses parties interagissent. Je tire ma motivation des impacts que nous obtenons grâce à la recherche, et de la possibilité de faire des découvertes fondamentales, qui ont le pouvoir de changer la manière dont nous envisageons le monde.
 

9-B PROCHE ORIENT SYRIE, ÉGYPTE, IRAK, IRAN, ISRAEL, TURQUIE, RUSSIE, SYRI, ARABIE, QATAR 

Pologne
COUP DUR POUR L’OPPOSITION LIBÉRALE ET LA COMMISSION EUROPÉENNE
Olivier Bault
L’opposition libérale et la Commission européenne qui parlent d’État de droit bafoué en Pologne viennent de perdre leur principal argument. Cet argument consistait à prétendre que le Tribunal constitutionnel polonais avait perdu sa légitimité suite aux manœuvres du PiS. L’opposition libérale refusait notamment de reconnaître la validité de la nomination de trois juges par le PiS après sa victoire électorale d’octobre 2015. Il s’agissait de trois juges nommés en novembre 2015 par le nouveau parlement en remplacement de trois juges nommés par la majorité libérale précédente. Pour nommer des juges à l’avance, en se substituant à la future majorité, les libéraux avaient adopté à la hâte en mai-juin 2015, une loi spéciale dont la constitutionnalité posait clairement problème. Quand, du fait de ces remplacements et aussi de l’expiration du mandat (de neuf ans) d’autres juges nommés par la majorité précédente, le Tribunal constitutionnel a compté une majorité de juges nommés par le PiS, les libéraux et la Commission européenne n’ont plus voulu reconnaître la légitimité du Tribunal constitutionnel polonais.
Or, alors qu’une partie des juges contestaient eux aussi la légitimité du Tribunal constitutionnel actuel, deux hautes juridictions polonaises dont les membres n’ont pas été nommés sous la majorité actuelle viennent de reconnaître indirectement la pleine légitimité du Tribunal constitutionnel et des trois nominations litigieuses du PiS. Est-ce le fruit d’un accord passé entre la présidente de la Cour suprême et le président Andrzej Duda ? Avant l’annonce le 24 juillet par ce dernier de son veto sur deux des trois lois de réformes de l’institution judiciaire votées par le parlement en juillet, celui-ci avait rencontré la présidente de la Cour suprême. Le 1er août, celle-ci décidait de suspendre sa procédure de cassation concernant l’ancien chef du bureau anti-corruption (CBA), aujourd’hui chef du renseignement, condamné en première instance et gracié par le président Duda. La Cour suprême avait considéré en mai que cette grâce n’était pas valable puisque la condamnation du chef du CBA n’avait pas encore force de chose jugée au moment de la grâce présidentielle. En renvoyant le 1er août la question devant le Tribunal constitutionnel, la Cour suprême a clairement reconnu la légitimité de ce dernier pour interpréter la constitution.
https://www.ndf.fr/nouvelles-deurope/05-08-2017/pologne-coup-dur-pour-lopposition-liberale-et-la-commission-europeenne/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29 

9-C ORIENT - INDE, CHINE, JAPON, CORÉE, INDONÉSIE, PHILIPINES, AUSTRALIE 

Corée du Nord

NUAGES NOIRS SUR LE PACIFIQUE
CHRONIQUE - Provoqués par la Corée du Nord qui vient de réussir le tir d'un missile intercontinental, les États-Unis accusent la Chine d'inaction. Les relations diplomatiques s'enveniment.
Sans chercher à être inutilement alarmiste, a-t-on le droit d'esquisser une comparaison entre la zone du Pacifique nord au soir du vendredi 28 juillet 2017 (jour de l'essai nord-coréen réussi d'un missile intercontinental capable de frapper atomiquement les grandes villes de la côte ouest des États-Unis) et l'Europe au soir du dimanche 28 juin 1914 (jour de l'assassinat à Sarajevo de l'archiduc héritier d'Autriche) ? Dans les deux cas, avons-nous affaire à un problème politique local qui va fonctionner comme un catalyseur, où les séquences actions-réactions s'accélèrent tellement que les puissances ne parviennent plus à en contrôler le cours ?
Comparaison n'est pas raison, d'autant plus qu'en un siècle les moyens physiques de la diplomatie ont fait des pas de géant : les photos satellite évitent de fantasmer sur des préparations militaires qui ne seraient pas réelles ; les ministres des Affaires étrangères de puissances rivales se parlent volontiers sur leurs téléphones portables, plusieurs fois par jour si nécessaire ; les chaînes de télévision d'information en continu alertent les opinions publiques et les parlementaires en temps réel dès que surgit un sujet de tension dans les relations internationales. Mais force est de reconnaître que le problème de la Corée du Nord est à la fois sérieux et persistant et qu'il n'a pas cessé d'empirer au cours des deux dernières décennies.
La course à l'arme nucléaire du gouvernement de Pyongyang, qui est un des piliers idéologiques de ce régime stalinien, ne laisse pas d'inquiéter les deux grands alliés régionaux de l'Amérique que sont la Corée du Sud et le Japon. Les Japonais, seul peuple à avoir subi le feu nucléaire dans l'Histoire des hommes, se disent qu'ils n'ont décidément pas de chance avec les bombes atomiques. Lorsqu'ils étaient bellicistes, ils en reçurent deux sur leur archipel. Maintenant qu'ils ont une Constitution pacifiste leur interdisant de détenir des armes offensives, ils voient monter le risque d'être à nouveau frappés. Le fait que ce ne soit pas par l'Amérique, mais par son ennemi numéro un, ne change rien au désagrément.
Le président Trump a réitéré son entier soutien envers ses alliés asiatiques face à la Corée du Nord,
http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/de-par-le-monde/item/3217-nuages-noirs-sur-le-pacifique


L'ONU ADOPTE DE NOUVELLES SANCTIONS SÉVÈRES CONTRE LA CORÉE DU NORD
Les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont adopté samedi à l'unanimité une résolution prévoyant de nouvelles sanctions sévères contre la Corée du Nord qui devraient priver ce pays de ressources annuelles estimées à un milliard de dollars.
Ce nouveau train de sanctions, dans les secteurs du fer, du charbon et de la pêche, est le premier à être imposé à Pyongyang à l'initiative des Etats-Unis depuis la prise de fonctions de Donald Trump en début d'année.
Il montre aussi une évolution notable de la Chine à l'égard de la Corée du Nord dont elle est le principal soutien.
http://www.levif.be/actualite/international/l-onu-adopte-de-nouvelles-sanctions-severes-contre-la-coree-du-nord/article-normal-702375.html#cxrecs_s 

Chine

APPLE ET AMAZON CÈDENT À LA CHINE : LE "DON’T BE EVIL" DE LA SILICON VALLEY EST MORT
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois.
Il fut un temps où les entreprises de la Silicon Valley, à l’image de la devise de Google, avaient pour idéal de "ne pas être malveillantes" ("don’t be evil"). Mais c’était "avant", avant leur succès planétaire et boursier, qui les a transformées en fossoyeurs de quelques grands principes, à commencer par celui de liberté.
Le dernier exemple frappant est celui d’Apple et d’Amazon, deux des phares de l’ère numérique, dont la capitalisation boursière dépasse le PIB de la majorité des Etats de cette planète.
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois et retirer de l’app store pour Apple, les applications de dizaines de marques de VPN, ce logiciel qui permet de contourner les interdits sur internet, et d’imposer à ses clients de cesser de les utiliser pour Amazon.
Dans les pays qui pratiquent la censure à haut niveau, comme la Chine, bloquant l’accès à des milliers de sites et de services, qu’il s’agisse des réseaux sociaux étrangers Twitter et Facebook, de services de mails comme gmail de Google, ou de sources d’information ou d’organisations jugées hostiles ou simplement trop critiques, le VPN était jusqu’ici un moyen toléré pour les citoyens les plus agiles technologiquement de surfer relativement librement.
Pour quelques dollars par mois, un VPN vous permet de brouiller les pistes de vos "trajets" numériques et donc d’aboutir sur le site désiré sans être bloqué, ni même repéré.
La Chine a décidé d’y mettre fin, renforçant le huis-clos du web chinois, véritable "intranet"rattaché au reste du monde par des passages filtrés. Pékin a donc demandé à Apple et aux autres sociétés étrangères susceptibles de fournir l’accès à des VPN, de se conformer à la
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170801.OBS2875/google-et-apple-cedent-a-la-chine-le-don-t-be-evil-de-la-silicon-valley-est-mort.html
APPLE ET AMAZON CÈDENT À LA CHINE : LE "DON’T BE EVIL" DE LA SILICON VALLEY EST MORT
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois.
Il fut un temps où les entreprises de la Silicon Valley, à l’image de la devise de Google, avaient pour idéal de "ne pas être malveillantes" ("don’t be evil"). Mais c’était "avant", avant leur succès planétaire et boursier, qui les a transformées en fossoyeurs de quelques grands principes, à commencer par celui de liberté.
Le dernier exemple frappant est celui d’Apple et d’Amazon, deux des phares de l’ère numérique, dont la capitalisation boursière dépasse le PIB de la majorité des Etats de cette planète.
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois et retirer de l’app store pour Apple, les applications de dizaines de marques de VPN, ce logiciel qui permet de contourner les interdits sur internet, et d’imposer à ses clients de cesser de les utiliser pour Amazon.
Dans les pays qui pratiquent la censure à haut niveau, comme la Chine, bloquant l’accès à des milliers de sites et de services, qu’il s’agisse des réseaux sociaux étrangers Twitter et Facebook, de services de mails comme gmail de Google, ou de sources d’information ou d’organisations jugées hostiles ou simplement trop critiques, le VPN était jusqu’ici un moyen toléré pour les citoyens les plus agiles technologiquement de surfer relativement librement.
Pour quelques dollars par mois, un VPN vous permet de brouiller les pistes de vos "trajets" numériques et donc d’aboutir sur le site désiré sans être bloqué, ni même repéré.
La Chine a décidé d’y mettre fin, renforçant le huis-clos du web chinois, véritable "intranet"rattaché au reste du monde par des passages filtrés. Pékin a donc demandé à Apple et aux autres sociétés étrangères susceptibles de fournir l’accès à des VPN, de se conformer à la
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170801.OBS2875/google-et-apple-cedent-a-la-chine-le-don-t-be-evil-de-la-silicon-valley-est-mort.html 

9-C ISLAM, ISLAMISME, IMMIGRATION, TERRORISME 

L’ISLAMISATION DE LA CATHÉDRALE DE CORDOUE
Qatar et Arabie Saoudite veulent islamiser l’une des plus grandes Cathédrales d’Europe
par Giulio Meotti
Source : Gatestone Institute
Dans l’imaginaire musulman, Cordoue est le Califat perdu. Les élus de Cordoue ont attenté au droit de propriété de l’Église en affirmant que «la consécration du lieu ne faisait pas de l’église son propriétaire». Ainsi fonctionne l’histoire, notamment dans les pays où christianisme et islam ont bataillé pour le pouvoir. Pourquoi les laïcards n’incitent-ils pas le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, à restituer aux chrétiens la cathédrale Sainte-Sophie ? Personne n’a bronché quand «la plus grande cathédrale de la chrétienté a été transformée en mosquée ».
La gauche espagnole au pouvoir dans cette région, souhaite transformer cette église en « carrefour des religions ». De jolis mots œcuméniques qui sont autant de pièges mortels pour accélérer la domination islamique sur les autres croyances. Si ces islamistes, soutenus par les militants laïcs, introduisent Allah dans la cathédrale de Cordoue, un tsunami islamique déferlera sur un christianisme déjà défaillant en Europe. Des milliers d’églises vides sont disponibles pour les muezzins.
La tentative occidentale de libérer Jérusalem au Moyen Âge a été condamnée comme une forme d’impérialisme chrétien, alors que les campagnes musulmanes pour coloniser et islamiser l’Empire byzantin, l’Afrique du Nord, les Balkans, l’Égypte, le Moyen-Orient et la plus grande partie de l’Espagne, pour ne citer que ces territoires, sont célébrés comme une progression des Lumières.
Les suprémacistes musulmans ont le fantasme – étayé par de nombreux passages à l’acte – de convertir les sites chrétiens en mosquées
En savoir plus sur http://jforum.fr/lislamisation-de-la-cathedrale-de-cordoue.html#dTTfb78yT82ACF2t.99 

9-E AMÉRIQUE DU NORD (USA, CANADA) 

MENACÉ DE TOUTES PARTS, TRUMP MOBILISE SA BASE POUR TENTER DE PROTÉGER SA PRÉSIDENCE

ETATS-UNIS Le locataire de la Maison Blanche est accablé par des sondages peu flatteurs et l'enquête sur les soupçons d'ingérence russe...
Donald Trump craint des inculpations dans son entourage dans l'affaire russe
Les relations du président avec le parti républicain sont de plus en plus tendues
Le milliardaire tente de mobiliser avec des mesures anti-immigration
Elles ont cependant peu de chances d'être adoptées par le Congrès
Le populisme en dernier recours. Au plus bas dans les sondages, le président Donald Trump mobilise ses plus fervents partisans pour protéger sa présidence menacée par les enquêtes sur l'« affaire russe » et une dissidence grandissante dans les rangs du parti républicain.
La constitution, révélée dans la presse, d’un jury de mise en accusation ou grand jury par le procureur spécial Robert Mueller, dans le cadre de son enquête sur une éventuelle collusion entre la campagne de Donald Trump et Moscou, fait craindre à la Maison Blanche des inculpations et des assignations à comparaître potentiellement dévastatrices pour son administration. C’est un nouveau coup dur pour Donald Trump après des démissions en cascade à la Maison Blanche et des revers cuisants sur des votes clés au Congrès.
http://www.20minutes.fr/monde/2113919-20170806-menace-toutes-parts-trump-mobilise-base-tenter-proteger-presidence 

LES SANCTIONS AMÉRICAINES CONTRE LA RUSSIE VONT FRAPPER LE PÉTROLE GENEVOIS
Le secteur du négoce se prépare à des complications, après les nouvelles mesures décidées cette semaine par Washington. Un premier round de sanctions, en 2014-2015, avait eu des effets désagréables
https://www.letemps.ch/economie/2017/08/04/sanctions-americaines-contre-russie-frapper-petrole-genevois?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d1928d82eb-newsletter_alaune&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d1928d82eb-109756397 

APPLE ET AMAZON CÈDENT À LA CHINE : LE "DON’T BE EVIL" DE LA SILICON VALLEY EST MORT
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois.
Il fut un temps où les entreprises de la Silicon Valley, à l’image de la devise de Google, avaient pour idéal de "ne pas être malveillantes" ("don’t be evil"). Mais c’était "avant", avant leur succès planétaire et boursier, qui les a transformées en fossoyeurs de quelques grands principes, à commencer par celui de liberté.
Le dernier exemple frappant est celui d’Apple et d’Amazon, deux des phares de l’ère numérique, dont la capitalisation boursière dépasse le PIB de la majorité des Etats de cette planète.
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois et retirer de l’app store pour Apple, les applications de dizaines de marques de VPN, ce logiciel qui permet de contourner les interdits sur internet, et d’imposer à ses clients de cesser de les utiliser pour Amazon.
Dans les pays qui pratiquent la censure à haut niveau, comme la Chine, bloquant l’accès à des milliers de sites et de services, qu’il s’agisse des réseaux sociaux étrangers Twitter et Facebook, de services de mails comme gmail de Google, ou de sources d’information ou d’organisations jugées hostiles ou simplement trop critiques, le VPN était jusqu’ici un moyen toléré pour les citoyens les plus agiles technologiquement de surfer relativement librement.
Pour quelques dollars par mois, un VPN vous permet de brouiller les pistes de vos "trajets" numériques et donc d’aboutir sur le site désiré sans être bloqué, ni même repéré.
La Chine a décidé d’y mettre fin, renforçant le huis-clos du web chinois, véritable "intranet"rattaché au reste du monde par des passages filtrés. Pékin a donc demandé à Apple et aux autres sociétés étrangères susceptibles de fournir l’accès à des VPN, de se conformer à la
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170801.OBS2875/google-et-apple-cedent-a-la-chine-le-don-t-be-evil-de-la-silicon-valley-est-mort.html 

WASHINGTON PARTICIPERA AUX NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT MALGRÉ SON RETRAIT DES ACCORDS DE PARIS
Dans un courrier à l’ONU vendredi, les Etats-Unis ont confirmé leur présence à la prochaine conférence climatique, la COP23 qui se tiendra en Allemagne.
Les Etats-Unis ont confirmé par écrit aux Nations unies leur intention de se retirer de l’accord de Paris sur le climat mais continueront à participer aux négociations internationales, a annoncé vendredi 4 août le département d’Etat américain.
Washington participera notamment à la prochaine conférence climatique annuelle de l’ONU, la COP23, qui se tiendra en novembre à Bonn en Allemagne. « Cette participation inclura les négociations en cours sur les lignes directrices pour mettre en œuvre l’accord de Paris », a précisé le département d’Etat dans un communiqué.
« Les Etats-Unis peuvent s’engager de manière constructive dans ces négociations », mais « un acteur solitaire décidé à se retirer de l’accord de Paris ne sera pas écouté s’il souhaite affaiblir ou saper l’accord d’une manière ou d’une autre », a prévenu Andrew Steer, président du World Resources Institute
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/climat/article/2017/08/05/washington-participera-aux-negociations-sur-le-climat-malgre-son-retrait-des-accords-de-paris_5168935_1652612.html#ITT4ftmqRYXlZICO.99 

ÉTATS-UNIS. LEUR QI EST CONSIDÉRÉ TROP FAIBLE : ILS PERDENT LA GARDE DE LEURS ENFANTS
C’est dans l’État de l’Oregon qu’un couple d’Américains a perdu la garde de ses deux enfants. L’un des enfants leur a été enlevé il y a quatre années, l’autre en février 2017. La cause principale selon l’administration américaine ? Le faible QI des deux parents. Une décision qui interroge.
Une décision qui fait polémique
La mère, Amy Fabbrini, possède un QI de 72. Son compagnon, Eric Ziegler, a vu son QI mesuré à 66. Deux scores effectivement bien inférieurs à la moyenne du QI chez les Américains de type européen qui s’élève entre 100 et 105.
Cependant ces deux scores faibles sont relativement communs chez certains autres groupes de populations aux États-Unis. Par exemple, les Afro-américains possèdent un QI moyen de 85 et de nombreux couples possèdent des QI du même niveau que ceux d’Amy Fabbrini et Eric Ziegler…
Une telle décision semble donc extrêmement grave en cela qu’elle implique que de nombreux autres couples américains pourraient perdre la garde de leurs enfants sur la seule foi d’un test de quotient intellectuel.
C’est d’autant plus impressionnant qu’il s’agit bien de la raison principale d’une telle décision. Lors du procès en appel, l’Etat d’Oregon a ainsi explicitement annoncé que les deux parents avaient « des capacités cognitives limitées interférant avec leur capacités à bien éduquer leur enfant ».
Des éléments annexes pris en compte
Mais le niveau intellectuel des deux parents n’était pas le seul élément d’appréciation des juges de l’Oregon.
Selon les services de la petite enfance américains, le père de l’enfant aurait dormi sur le sol à ses côtés et aurait presque roulé dessus. De plus certains rapports feraient état d’un énervement facile du père.
Concernant la mère, selon son propre père, elle n’est pas dotée de bonnes qualités pour être une mère.
Quoi qu’il en soit, le couple a tout fait pour prouver sa bonne foi, suivant même tous les cours dispensés par diverses organisations afin d’apprendre à être de bons parents. Mais, malgré cela, la garde de leurs enfants ne leur a pas été confiée.
Il semblerait donc bien que le QI soit l’élément absolument essentiel ayant motivé la décision de l’Etat de l’Oregon.
Quid des populations ayant un plus grand nombre de QI très bas?
http://www.breizh-info.com/2017/08/05/74999/etats-unis-qi-faible-garde-enfants 

'TRUMP EST DÉSORMAIS UN DANGER POUR LA BOURSE' 
Pauvre Donald Trump, il cumule les tuiles ces derniers temps. Non seulement le Congrès américain le force à voter des sanctions contre la Russie, et donc contre son ami Poutine, mais en plus les choses ne tournent pas bien sur le plan économique, qui est supposé être son fort en tant qu'homme d'affaires...
Donald Trump est devenu la risée du Wall Street Journal, alors que la bible du monde des affaires l'avait encensé lors de son élection. La preuve, cette semaine, l'indice Dow Jones de la Bourse de New York, qui est le plus vieil indice boursier du monde, a dépassé le seuil des 22.000 points, un record. Il n'en a bien sûr pas fallu plus pour que notre ami Donald Trump ne rédige un tweet pour s'approprier en quelque sorte ce succès de Wall Street. En gros, le nouveau président des États-Unis estime que si l'indice Dow Jones est à la fête, c'est grâce à lui. Et comme toujours, Donald Trump s'est montré péremptoire en disant que ce n'est qu'un début, et qu'on allait voir ce qu'on allait voir au fil des prochains mois. Mais la première douche froide est venue, comme je vous l'ai dit, du Wall Street Journal qui, avec un article au titre très clair, a rappelé au président américain que "le Dow Jones ignore le feuilleton de série B qui se déroule en ce moment à Washington". Difficile d'être plus clair...
Le Wall Street Journal a raison. Pourquoi ? Parce que si le Dow Jones a dépassé le cap des 22.000 points cette semaine, c'est grâce aux excellents chiffres de la société Apple. En effet, la marque à la pomme fait partie des trente sociétés qui composent cet indice, et comme son action a fait des bonds en Bourse ce mercredi, elle a entraîné automatiquement dans son sillage tout l'indice Dow Jones.
http://trends.levif.be/economie/banque-et-finance/trump-est-desormais-un-danger-pour-la-bourse/article-opinion-701883.html 

APPLE ET AMAZON CÈDENT À LA CHINE : LE "DON’T BE EVIL" DE LA SILICON VALLEY EST MORT
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois.
Il fut un temps où les entreprises de la Silicon Valley, à l’image de la devise de Google, avaient pour idéal de "ne pas être malveillantes" ("don’t be evil"). Mais c’était "avant", avant leur succès planétaire et boursier, qui les a transformées en fossoyeurs de quelques grands principes, à commencer par celui de liberté.
Le dernier exemple frappant est celui d’Apple et d’Amazon, deux des phares de l’ère numérique, dont la capitalisation boursière dépasse le PIB de la majorité des Etats de cette planète.
Les deux géants américains ont accepté, sans même l’once d’une protestation, de se plier à une exigence du gouvernement chinois et retirer de l’app store pour Apple, les applications de dizaines de marques de VPN, ce logiciel qui permet de contourner les interdits sur internet, et d’imposer à ses clients de cesser de les utiliser pour Amazon.
Dans les pays qui pratiquent la censure à haut niveau, comme la Chine, bloquant l’accès à des milliers de sites et de services, qu’il s’agisse des réseaux sociaux étrangers Twitter et Facebook, de services de mails comme gmail de Google, ou de sources d’information ou d’organisations jugées hostiles ou simplement trop critiques, le VPN était jusqu’ici un moyen toléré pour les citoyens les plus agiles technologiquement de surfer relativement librement.
Pour quelques dollars par mois, un VPN vous permet de brouiller les pistes de vos "trajets" numériques et donc d’aboutir sur le site désiré sans être bloqué, ni même repéré.
La Chine a décidé d’y mettre fin, renforçant le huis-clos du web chinois, véritable "intranet"rattaché au reste du monde par des passages filtrés. Pékin a donc demandé à Apple et aux autres sociétés étrangères susceptibles de fournir l’accès à des VPN, de se conformer à la
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170801.OBS2875/google-et-apple-cedent-a-la-chine-le-don-t-be-evil-de-la-silicon-valley-est-mort.html 

ETÉ 1967, SAN FRANCISCO : CEUX QUE L'ON NOMME "HIPPIES" RÉVOLUTIONNENT LA SOCIÉTÉ
Il y a pile 50 ans, une déferlante hippie submergeait la ville de San Francisco. Retour sur cet iconique "Summer of Love".
Marie Campistron
"Un hippie, c’est quelqu’un qui s’habille comme Tarzan, a les cheveux de Jane et sent comme Cheetah", lâchera même Ronald Reagan fraîchement élu gouverneur de Californie. Peu importe, la ville s'organise en commune libre. "San Francisco a toujours été très libérale. Des communautés utopiques sont nées pendant cette période. La nourriture y était distribuée gratuitement. Des hôpitaux gratuits se sont montés", ajoute Frédéric Monneyron. Pourtant, bientôt l’idéal utopique va tourner court.
Sous l’effet de la surpopulation, le quartier se détériore, la criminalité augmente et les drogues deviennent plus dures. L'esprit du flower power est déjà bien loin. "Haight-Ashbury commençait à être envahi par des gens modérément intéressés par les idéaux de paix et d’amour : escrocs, mafieux, dealers, gang de bikers. Ils venaient de toute l’Amérique profiter des hippies défoncés", précise l’historien du rock Barney Hoskyns dans son livre "Waiting for the Sun". Overdoses, viols, maladies, infections et tensions avec les autres quartiers se multiplient. 
La fin d'une époque
http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20170719.OBS2309/ete-1967-san-francisco-ceux-que-l-on-nomme-hippies-revolutionnent-la-societe.html#xtor=EPR-3-[ObsDerMin]-20170805 

9-F AMÉRIQUE CENTRALE  

9-G AMÉRIQUE DU SUD 

Cuba
CUBA : UN PASTEUR RÉVOQUÉ PAR LE POUVOIR COMMUNISTE
Le pasteur Ramon Rigal de l’Église de Dieu a été interdit de tout ministère le 31 juillet dernier par les autorités communistes de la province de Guantanamo. Son crime ? Il avait, d’accord avec son épouse, retiré ses enfants du système scolaire cubain pour leur faire l’école à la maison en raison de l’idéologie marxiste-léniniste matraquée par l’enseignement public cubain sur tous les infortunés enfants qui lui sont soumis. Pour ce “crime”, le pasteur avait été condamné le 25 avril dernier à un an de détention dans un centre correctionnel et son épouse à un an d’assignation à résidence. Tout ministère lui est désormais interdit et, dans sa grande mansuétude, le régime communiste lui a assigné un nouveau travail : analyser chaque jour l’eau distribuée aux cubains pour y compter le nombre de larves de moustiques qui s’y trouve…
https://www.christianophobie.fr/breves/cuba-pasteur-revoque-pouvoir-communiste 

Vénézuela
#VENEZUELA UNE ATTAQUE "TERRORISTE" SERAIT EN COURS CONTRE UNE BASE MILITAIRE AU VENEZUELA 
Publié le 06/08/17 à 15:39
Des "terroristes" ont attaqué dimanche une base de l'armée à Valencia, dans le nord du Venezuela, a affirmé un dirigeant proche du pouvoir, après l'apparition d'une vidéo montrant des hommes en tenue militaire se déclarant en rébellion contre le gouvernement.

"A l'aube, des assaillants terroristes sont entrés dans le Fort Paramacay à Valencia" et se sont attaqués aux militaires, a écrit sur son compte Twitter Diosdado Cabello, vice-président du parti au pouvoir au Venezuela, ajoutant que plusieurs de ces "terroristes" ont été arrêtés.

Diosdado Cabello est un membre de la toute puissante Assemblée constituante, élue le 30 juin et qui a commencé ses travaux samedi. Ancien militaire proche du défunt président Hugo Chavez, il a présidé l'Assemblée nationale vénézuélienne de 2012 à 2016.

Une vidéo supposément tournée dans un régiment de blindés de Valencia, à 180 km au nord de Caracas, circule dimanche sur les réseaux sociaux et dans plusieurs médias vénézuéliens. Elle montre un homme se présentant comme un officier et se déclarant "en rébellion légitime" contre "la tyrannie assassine de Nicolas Maduro", le président du Venezuela.

"Ceci n'est pas un coup d'Etat, c'est une action civique et militaire pour rétablir l'ordre constitutionnel", affirme cet homme, qui se présente sous le nom de capitaine Juan Caguaripano et est filmé entouré de 15 hommes en tenue de camouflage, certains d'entre eux armés.

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/40449-venezuela-attaque-terroriste-serait-cours-contre.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20170806 

VENEZUELA : LUISA ORTEGA, LA CHAVISTE QUI A DÉFIÉ MADURO, DÉMISE DE SES FONCTIONS
La nouvelle Assemblée constituante a démis de ses fonctions la procureure générale Luisa Ortega. 
La nouvelle Assemblée constituante du Venezuela, dotée de pouvoirs illimités, a démis samedi 5 août, de ses fonctions la procureure générale Luisa Ortega, devenue l'une des principales opposantes au président socialiste Nicolas Maduro. Elle sera remplacée provisoirement par le "défenseur du peuple" (ombudsman) Tarek William Saab, a annoncé l'Assemblée, qui a également décidé qu'elle siégerait pour une durée maximale de deux ans 

CRISE AU VENEZUELA : LA CONSTITUANTE RÉVOQUE LA PROCUREURE GÉNÉRALE, LE MERCOSUR SUSPEND LE PAYS
Le limogeage de Luisa Ortega risque d’empirer les relations déjà tendues de Caracas avec la communauté internationale, inquiète de la dérive autoritaire du régime.
Maduro sous le feu de critiques internationales
Ce limogeage risque d’empirer les relations déjà tendues du Venezuela avec la communauté internationale, inquiète de la dérive autoritaire du régime.
« Les Etats-Unis condamnent la destitution illégale de la procureur du Venezuela @LortegaDiaz » (l’identité de Mme Ortega sur le réseau social), a réagi sur Twitter la porte-parole du département d’Etat américain, Heather Nauert, dénonçant « la dictature autoritaire de Maduro ».
Pour le président colombien, Juan Manuel Santos, il s’agit du « premier acte dictatorial » de la Constituante. La présidente du Chili, Michelle Bachelet, a écrit sur Twitter que ce renvoi était « un pas de plus dans la rupture démocratique et ne contribue pas à la paix pour le peuple vénézuélien ».
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2017/08/05/venezuela-a-peine-installee-l-assemblee-constituante-demet-de-ses-fonctions-la-procureure-generale_5169156_3210.html#AWgJXKqHOKKJ0PGC.99 

15- DIVERS   

QUIZ. VOUS N'ARRIVEREZ PAS À RÉPONDRE À UNE SEULE DE CES QUESTIONS
Vous regrettez les cahiers de vacances de votre enfance ? On a ce qu'il vous faut : testez votre culture générale avec l'actualité foisonnante de l'année 2017.
http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20170718.OBS2259/defi-essayez-d-avoir-trois-bonnes-reponses-a-ce-quiz-infernal.html#xtor=EPR-3-[ObsDerMin]-20170806 

TEST. QUEL EST LE POIDS DE VOTRE CHARGE MENTALE ?
Vous avez forcément entendu parler de la “charge mentale”, ce souci constant, parfois envahissant, de la bonne marche du foyer. Depuis sa popularisation, le concept a mis le feu dans de nombreux couples. Alors, qui a la charge mentale la plus forte chez vous ? Laissez notre test vous le dire.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170718.OBS2260/test-quel-est-le-poids-de-votre-charge-mentale.html 

30 PHOTOS-SATELLITES À COUPER LE SOUFFLE QUI VONT CHANGER VOTRE VISION DU MONDE
L’Overview effect est l’expérience que vivent les astronautes qui ont la chance d’observer notre planète de l’espace lors de vols spatiaux. Benjamin Grant, et son projet Daily Overview, n’est pas astronaute mais a voulu aider à avoir une vision différente et approchante de ce que voir de là-haut pourrait donner ici-bas. Il a alors commencé à écumer les fonds de photos-satellite comme celles de Google Earth, Digital Globes et NearMap et a commencé à les publier sur Instagram, Tumblr et a récemment publié un livre des meilleures images dont voici quelques extraits incroyables ci-dessous.
https://www.atterrir.com/30-photos-satellites-a-couper-le-souffle-qui-vont-changer-votre-vision-du-monde-3033?utm_source=outbrain&utm_medium=referral&utm_term=Expat 

LES 20 LIEUX LES PLUS TERRIFIANTS AU MONDE
Vous aimez les films d’horreur et plus rien ne vous effraie, alors il est temps de passer à l’action. Fantômes, cadavres, légendes, passez de l’autre côté de l’écran et soyez directement sur le terrain. Voici les lieux les plus terrifiants au monde, des hôpitaux psychiatriques, des villes abandonnées, des suicides suspects, venez découvrir ce top 20. Allez-vous franchir le pas ?
20. Ossuaire de Sedlec :
Localisé en République tchèque à Kutna Hora, il est situé dans la chapelle funéraire de Tous-les-Saints.
19.
ETC
https://www.atterrir.com/20-lieux-plus-terrifiants-monde-2346?utm_source=outbrain&utm_medium=referral&utm_term=Expat 

L'ÉTÉ EN MUSIQUE AVEC… JOHANNES BRAHMS
Rédigé par Judith Cabaud le 05 août 2017 dans Culture
Compositeur, pianiste et chef d’orchestre allemand, Brahms (1833-1897) fut considéré de son vivant comme l’héritier de Beethoven. En fait, son génie propre sut allier classicisme et romantisme.
Johannes Brahms figure parmi les plus grands noms du postwagnérisme en Allemagne. Né à Hambourg dans une famille très modeste, il grandit à l’ombre de son père contrebassiste qui jouait dans de petits ensembles. À 14 ans, le garçon doué pour la musique gagne déjà sa vie comme pianiste dans les cabarets de la ville. Malgré une instruction musicale solide mais quelque peu empirique, il se lance à apprendre presque seul le métier de musicien dans les œuvres des grands maîtres du passé, surtout Haydn, Mozart et Beethoven.
À l’âge de 20 ans, le jeune Brahms arrive un beau jour avec des sonates pour piano sous le bras chez Schumann qui s’écrie émerveillé: «Johannes Brahms – un nouveau génie! » Plus tard, installé à Vienne après plusieurs échecs amoureux, le jeune musicien se transforme peu à peu en
http://www.hommenouveau.fr/2183/culture/l-ete-en-musique-avec-johannes-brahms.htm 

"À QUOI PEUT-CONDUIRE LE NUMÉRIQUE ? DANGERS POUR L'ÊTRE HUMAIN !"
Par  père Ludovic Frère
Vidéo
http://www.sanctuaire-notredamedulaus.com/fr/prier-notre-dame-du-laus/les-voix-du-laus-article/news/a-quoi-peut-conduire-le-numerique-dangers-pour-letre-humain.html